Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > MoDem : une vague orange à l’horizon !

MoDem : une vague orange à l’horizon !

Le MoDem n’est pas mort. Grand absent des médias depuis quelques semaines, le parti de François Bayrou recommence à faire parler de lui. Après son ouvrage Etat d’urgence paru en août dernier, l’ex-leader de l’UDF s’est mis sous les projecteurs à l’occasion de l’Université de rentrée qui s’est déroulée pendant trois jours à Giens, les 16, 17 et 18 septembre. On y était.

L’élection de 2012 n’est pas encore notée dans l’agenda de François Bayrou. Pourtant son discours de fermeture sous le thème de la « reconstruction » avait tout l’air d’une entrée en campagne présidentielle. Peut-être Bayrou a-t-il des raisons de ne pas se lancer trop tôt dans la bataille… Soutenu par des personnalités de poids déçues par l’UMP telles qu’Anne-Marie Idrac, ancienne secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy ou encore Pierre Méhaignerie, président de la commission des affaires sociales, Bayrou a de quoi faire face au parti Radical de Jean-Louis Borloo et au Nouveau Centre d’Hervé MORIN. Une grande union au centre n’est pas encore d’actualité, Bayrou accuse ce centre-droit de « soutenir le gouvernement » malgré une impression d’émancipation entreprise par celui-ci.

L’heure est aux propositions

Tout le week-end, des idées se sont échangées au fil de meetings et ateliers animés par les militants et invités du MoDem. Les sujets étaient variés, tels que l’éducation, la dette ou encore l’Europe. Des propositions reprises par François Bayrou dans son discours, dimanche matin, devant une sale comble. Le centre rêve notamment d’une Europe fédérale et solidaire, avec un président de l’Europe élu par les citoyens.

Pour le MoDem il est question aussi de redorer le blason de l’éducation nationale en redonnant à l’école une réputation d’excellence à travers le monde. Bayrou a également mis l’accent sur son parti indépendant et honnête « qui ne doit de comptes à personne et n’a pas peur de mettre des extrêmes à l’Assemblée ».

Après plus d’une heure de discours le MoDem a tenté de dégager l’image d’un parti rassembleur et alternatif au PS ou à l’UMP. Il faut dire que François Bayrou n’a rien laissé au hasard dans son image de « solidité » avec là encore des soutiens de calibre européen, comme l’Irlandais Patrick Cox, ancien président du Parlement européen ou encore Guy Verhofstadt, Premier ministre Belge. Toutefois on se demande si le MoDem est assez puissant pour convaincre les électeurs. Peut-être que la médiatisation est un moyen de remplir les urnes ?

Pour voir le reportage sur le Modem

Laurent Martin - News of Marseille


Moyenne des avis sur cet article :  2.49/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Pale Rider Pale Rider 22 septembre 2011 11:07

    Sur la 5, il y a eu un « C dans l’air » sur le thème : « Bayrou est de retour ! » C’est très amusant. J’ai parié avec une amie qu’il fera plus de 20%. Je souhaite, j’espère, et je milite pour qu’il soit au 2e tour, et donc président d’une République qui méritera à nouveau ce nom après des années (surtout les 4 dernières) de décadence. Il faut lire « 2012 état d’urgence » : il y a des pages magnifiques, surtout sur le métier d’enseignant. Je l’ai été ; Bayrou sait lui aussi de quoi il parle.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 22 septembre 2011 11:56

      C’est fou mais quand j’associe « modem » et vague orange", j’ai l’image d’un militant esseulé qui a renversé son verre de Fanta...


      • Taverne Taverne 22 septembre 2011 12:16

        Avec la taxe sur les boissons sucrées, cette image ne sera plus qu’un souvenir car le militant sera très prudent..


      • Dorzan Dorzan 25 septembre 2011 20:48

        Vous êtes méchant, ou méchante, pourquoi parler de verre renversé ?


      • kiouty 22 septembre 2011 11:57
        MoDem : une vague orange à l’horizon !
        Ha ha ha, au moins, ils ont de l’humour ces centristes !!

        • Taverne Taverne 22 septembre 2011 12:18

          Quoi ? C’est connu : on appelle cela le coucher de soleil.


        • Taverne Taverne 22 septembre 2011 12:19

          Mais on aimerait mieux : la mort du Roi Soleil...


        • Voltaire Voltaire 22 septembre 2011 13:08

          L’auteur semble faire une confusion entre le MoDem et François Bayrou.

          François Bayrou a très largement réussi sa rentrée politique. Son infléchissement vers un positionnement plus constructif depuis plusieurs mois lui a permis de retrouver une attractivité et une légitimité plus importante, et il demeure sans doute l’un des meilleurs analystes de la situation de la France. Au centre, il demeure le seul candidat crédible pour l’élection présidentielle, à la fois en raison de sa personnalité affirmée mais aussi parce qu’il est le seul à proposer une vision cohérente et originale de l’avenir.

          Le MoDem en revanche, malgré des réformes louables, est un parti politique en sursis. Ses militants sont clairsemés, ses élus peu influents, et les récents ralliements de personnalités notoires à Bayrou, comme AM Idrac ou B Bosson (voire J Arthuis), n’ont pas l’intention de rejoindre le MoDem. En réalité, tous les centristes attendent maintenant un regroupement de l’ensemble de ses composantes qui pourra avoir lieu juste après l’élection présidentielle. F. Bayrou jouera certainement un rôle leader dans ce rassemblement, mais l’influence du MoDem en tant que tel sera au mieux modeste.


          • onetwo onetwo 22 septembre 2011 13:46

            Mitterrand disait que le centre n’est ni de gauche... ni de gauche.

            Le Modem se présente en parti anti-système mais c’est pour mieux nous faire accepter une politique de droite.

            Objectivement, quelle différence entre l’UMP et le centre sur les retraites, l’impôt, la dette... ? Aucune.


            • Voltaire Voltaire 22 septembre 2011 14:33

              Le centre n’est par définition pas à gauche... ni à droite d’ailleurs.
              Objectivement, les différences entre la politique prooposée par l’UMP et celle proposée par le centre sur les retraites, l’impôt ou la dette, pour ne citer que ces sujets, sont considérables.
              Pour ne prendre que l’exemple des impôts, Bayrou ou Arthuis proposent 2 nouvelles tranches supérieures d’impôts (à 45 et 50%) pour les plus hauts revenus, une TVA sociale etc.

              Il vous est aisé de lire sur les différents sites de ces partis politques leurs propositions et le décalage qui existe avec celles de l’UMP. Sur les sujets financiers et économique, on trouve une plus grande convergence entre le centre et la tendance E. Valls du PS qu’avec l’UMP.

              Mais le centre n’est pas à gauche pour autant, et il s’oppose par exemple fortement à toute mesure susceptible de creuser encore le déficit, comme l’idée de recruter 300.000 emplois-jeunes par exemple.


            • tanguy 22 septembre 2011 15:21

              Centrisme : (Im)posture politique prétendant changer le système sans jamais remettre en cause l’ordre économique établi et ses moyens d’action.


              • LE CHAT LE CHAT 22 septembre 2011 15:38

                une vague orange , une vague bleue marine , l’UMPS peut commander les bouées ! smiley  smiley


                • Dzan 22 septembre 2011 18:00

                  Au sujet de l’(affaire de la campagne Ballamou.

                  Depuis qu’il s’est déclaré candidat, Edouard Balladur réunit chaque semaine un comité politique. Quatre hommes y siègent systématiquement : Nicolas Sarkozy, Charles Pasqua, François Léotard et François Bayrou."

                  Un homme tout neuf le Chevalier du Béarn !


                  • A. Spohr A. Spohr 22 septembre 2011 18:07

                    Qu’on le veuille ou non, au-delà de l’appréciation de Le Chat, les électeur du Centre existent et Bayrou sera leur seul recours . Borloo joue au pitre et Morin n’a même pas besoin de jouer tant il est risible depuis le début ( 2007). Le Nouveau Centre sera Sarkoziste ou ne sera plus. Tant pis pour les élus par concession UMP qui seront recalés en 2012. Et les radicaux avec eux.

                    Il faut reconnaître à Bayrou entre autres qualités celle de la persévérance et de l’honnêteté.C’est pas si mal par les temps qui courent. La solitude ? Elle est salutaire quand toute alliance à cette heure, serait compromettante. 
                    La plupart des électeurs que Bayrou a provisoirement perdus ne lui en veulent que parce qu’il n’a pas gagné. Comme aux Courses ou au foot ! Mais avec un espoir retrouvé, le sourire revient.

                    • Didier 67 Didier 67 22 septembre 2011 20:34

                      Bonjour Antoine,


                      Reconnaître à Bayrou l’honnêteté, quand il prétend que nous intervenons en Afghanistan pour lutter contre la barbarie, vous voulez rire ?
                      Soit c’est un fieffé menteur, soit il est naïf, et comme il n’est pas naïf....

                    • at974 at974 22 septembre 2011 18:20

                      Vous dites : « Soutenu par des personnalités de poids déçues par l’UMP telles qu’Anne-Marie Idrac, ou encore Pierre Méhaignerie, président de la commission des affaires sociales »

                      Ah oui, quel poids !!!
                      Surtout MEHAIGNERIE qui n’est venu que pour « ramener » BAYROU et/ou les membres du MODEM dans sa ligne de mire. Récupération pour ses hommes de poids.

                      • Nicolepoto 2 octobre 2011 23:11

                        ? ?!

                        Si ils sont venus pour « ramener » Bayrou ils ont échoués, je n’ai pas entendu que Bayrou prendrait sa carte UMP dans la semaine...
                        Et c’est eux qui sont venus, pas l’inverse.
                        J’ajoute que Bayrou n’est pas stupide, il a du envisagé comme vous une manoeuvre de la droite, mais quel risque cela représente-t-il d’aceuillir Idrac et Mahaignerie aux universités d’Eté puis qu’il arrête pas de dire qu’il veut travailler avec des gens de centre gauche ET de centre droit.
                        C’est donc totalement cohérent politiquement, pourquoi alors ne le ferait-il pas ? Je vous rappelle qu’il y avait des gens comme Yann Wehrling et Jean-Luc Benhamias anciens « verts » donc plutôt de gauche ou centre gauche si vous préférez, et ils ne sont pas seulement passés dire bonjour ils font partis du MODEM.

                      • onetwo onetwo 22 septembre 2011 19:12

                        Le centre c’est la droite !
                        Bayrou a toujours été de droite, il a participé à des gouvernements de droite, ces idées sont de droite.


                        • apopi apopi 22 septembre 2011 23:16

                           Aux dernières nouvelles le tsunami orange devrait arriver le 25 décembre, ou alors à Pâques et peut-être même bien à la Trinité. Gardons espoir mes frères...


                          • LE CHAT LE CHAT 23 septembre 2011 09:31

                            @de par la hauteur
                            voter front de gauche revient à voter PS .


                          • frédéric lyon 23 septembre 2011 09:56

                            Il n’est pas impossible que le Centre et le Front National soient les principaux bénéficiaires des prochaines élections.


                            Malheureusement le centre est très divisé, il aura sans doute au moins trois candidats à la prochaine présidentielle, et même peut être quatre si Nicolas Hulot est candidat, ce qu’on ne doit pas exclure !

                            Le Modem de François Bayrou n’a pas su fédérer les centres et il ne jouera plus jamais dans la cour des grands, je veux dire qu’il n’a aucune chance de figurer au second tour.

                            C’est dommage car on sent bien que l’électorat ne serait pas défavorable à une majorité de coalition qui comprendrait les centristes, qu’il rejette la gauche socialiste et que « l’union de la gauche », comprenant le PS, le Front de Gauche et les Verts n’aura pas de majorité dans le pays.

                            Nous assistons à la fin des idéologies politiques en France, mais le centre, qui devrait bénéficier de cette évolution, n’est pas armé pour en profiter.

                            Si Marine Le Pen mettait un peu d’eau dans son vin, elle pourrait tirer son épingle du jeu !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès