Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mondialisation et démondialisation : deux inepties politiques

Mondialisation et démondialisation : deux inepties politiques

Le monde est actuellement fragmenté en nations et en groupes de nations formant des blocs d'intérêts économiques. Le monde est ainsi divisé et en perpétuel conflit, car le chacun pour soi est de mise dans cette idéologie absurde.

Qu'est-ce qui caractérise en effet les systèmes territoriaux chinois, américains, indiens, européens, africains, et plus particulièrement l'ensemble des systèmes nationalistes quels qu'ils soient et quels qu'en soit la teneur politique, organisationnelle ou culturelle ? L'enfermement et le repli sur soi, identitaire, culturel, religieux, patriotique, idéologique ou territorial.

Ainsi, de manière générale et développementale, rien ne diffère réellement entre ces entités, au coeur même de leurs processus réels et humains. C'est ainsi que ce qui caractérise le monde d'aujourd'hui est non pas telle ou telle idéologie politique ou économique mondiale, que chercheraient à imposer quelques élites gouvernementales ou économiques, et que l'on appelle mondialisation, mais bien l'idéologie très profonde et enracinée culturellement et historiquement du système des nations et des communautés de nations ou de cultures, et qui divisent les êtres humains entre eux.

Aussi, tant la mondialisation que la démondialisation représentent des idées et des démarches prenant pour base et confortant le système des nations. Le monde est un et interdépendant, mais les politiciens et les dirigeants tout au long de l'histoire ont maintenu et encore aujourd'hui oeuvrent à maintenir les divisions et l'organisation tribale des populations en territoires identitaires fermés, tant au niveau politique, culturel, matériel, humain et économique et aboutissant à la complexité politique, économique et juridique qui est celle du monde aujourd'hui.

Ainsi, mondialiser ou démondialiser ne sont que des mouvements issus d'une pensée nationaliste incapable de comprendre le monde tel qu'il est et de comprendre que la cause des divisions à grande échelle dans le monde est issu du système des nations et des systèmes communautaristes de replis identitaires.

Comprendre et solutionner les problèmes urgents du monde ne peut donc s'inscrire que dans une dénationalisation et une décommunautarisation du monde, afin de mettre les peuples face à leur responsabilité de comprendre que l'environnement est un milieu de vie fini et qu'il implique des relations harmonieuses et non conflictuelles entre les territoires, et un partage équitable des richesses qui ne peut être envisagé tant qu'il existera un système compétitif de nations ou de cloisonnement idéologique, religieux et culturel entre les êtres humains.

Au même titre que les religions organisées font partie de ces démarches populaires historiques identifiables à des contre-exemples éducatifs, les systèmes communautaires idéologiques et nationalistes sont également voués à disparaître si l'on veut régler les problèmes urgents et essentiels de la planète, impliquant une coopération non idéologique, non nationaliste et non communautaire entre territoires.


Moyenne des avis sur cet article :  1.36/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • ffi ffi 15 octobre 2011 12:44

    "mais les politiciens et les dirigeants tout au long de l’histoire ont maintenu et encore aujourd’hui oeuvrent à maintenir les divisions et l’organisation tribale des populations en territoires identitaires fermés« 

    C’est faux.

    En fait, c’est les gens eux-mêmes qui préfèrent vivre dans des environnements qu’ils comprennent, où ils ont des repères, avec une certaine organisation qui a leur préférence.

    Prenons quelques exemples simples :
    Un amateur de Rugby, va-t-il naturellement fréquenter les milieux du football ?
    Un athée convaincu voudra-t-il vivre parmi les amateurs de mosquée, à prier 5 fois par jour, à écouter religieusement des fatwas ?
    Et inversement, un musulman voudra-t-il vivre sans cesse parmi des athées, dont il perçoit systématiquement l’impureté ?

    En fait, c’est un mouvement tout ce qu’il y a de plus naturel, et universel, les hommes tendent à vouloir vivre comme ils aiment vivre, selon la civilité qui leur sied, et, par conséquent, se regroupent selon leur affinité, formant ainsi des communautés. C’est la raison de l’extrême variété des civilisations humaines. L’homme politique n’a donc rien à imposer, cela se fait tout seul, naturellement.

    Maintenant, et il y a eu une étude en Suisse sur ce sujet, et c’est ce que l’on constate tout au long de l’histoire, ces communautés ne peuvent coexister qu’à certaines conditions : elles ont besoin d’un pré carré pour que puisse s’y exprimer l’ordonnancement social auquel elles aspirent (autrement dit hiérarchie, dans le sens étymologique, ordre sacré), c’est-à-dire de frontières bien pensées.

    Plusieurs ordonnancement sociaux incompatibles ne peuvent coexister longtemps dans une même période au sein d’une même entité politique : c’est le symptôme »Babel« . En effet, la nature commande que les divergences d’affinités mènent à des organisations sociales différentes, c’est-à-dire à des sociétés différentes, ce qui fait que bientôt l’entité politique se scinde en communautés. Comme les membres de communauté sont toujours un peu plus enclin à excuser »un des siens« , plutôt que »un des autres« , le moindre accident entre membre de deux communautés fait peser le risque de batailles rangées entre communauté.

    L’on parlera alors de tensions, frictions, troubles communautaires. Nous avons observé ceci entre Arabes et Tchéchènes à Mulhouse dernièrement. Nous l’avons aussi abondamment observé dans l’ex-yougoslavie, au Liban, au Soudan, au Rwanda,... etc, partout dans le monde tout au long de l’histoire.

    Je vais prendre une autre analogie.
    L’aspiration organisationnelle d’un collectivité est à la société, ce que la maille est au cristal : un principe directeur qui crée un ordonnancement particulier des individus-atomes, formant ainsi une substance particulière. On peut donc modéliser toute société comme une substance.

    Maintenant, prenons le cas de la substance eau, et le cas de la substance huile. Mélangeons-les, mixons-les. L’émulsion ne dure pas. Bientôt, ces substances se séparent : l’huile est hydrophobe. L’eau est oléophobe.

    C’est exactement ce qui se passe avec l’humanité. L’affinité propre des individus les portent à se regrouper naturellement en communautés d’affinité. L’émulsion à la Babel, finit toujours par »tourner« , comme une vinaigrette, et les petites bulles de cette émulsion tendent à fusionner en bulles plus grosse, jusqu’à entière séparation des deux substances. Il reste alors, entre ces deux substances une frontière. Cette frontière est sujette à des »tensions de surface", ce qui achève de démonter la pertinence de l’analogie substances chimiques / substance sociale.

    Votre petit calcul ne fonctionne donc pas.
    La bonne manière de considérer l’humanité est de la considérer comme un corps, composé d’organes et de cellules. Prenez un corps et mélangez les cellules du coeur dans le cerveau, du cerveau dans les testicules, du foie dans les poumons,... etc.

    Pensez-vous avoir la possibilité de créer un corps en capacité de vivre ?
    Non, vous l’avez broyé et mené à sa destruction...


    • Slipen’Feu 15 octobre 2011 13:16
      La Dictature européenne prend place

      Une terrible vidéo à voir impérativement, tellement le MES est « délirant » (vu d’un point-de-vue des libertés fondamentales) et marquerait une étape décisive dans l’avènement du Nouvel Ordre Mondial totalitaire et anti-démocratique orchestré par les élites néo-mondialsites

      • tanguy 15 octobre 2011 16:13

        Des compléments d’information sur ce sujet extrêmement important disponibles là :

        MES, un coup d’état dans 17 pays


      • INEPTIE...VOUS MEME..ET DE PLUS RETROGRADE...

        ATTAC DEMANDE DEPUIS 20 ANS LA MISE EN PLACE DE LA TAXE TOBIN...OBAMA L A FAIT...BAROSO AUSSI....MAIS TROP FAIBLE....0.01 %

        IL FAUT METTRE EN PLACE UNE TAXE TOBIN DE 5 % SUR TOUS LES MOUVEMENTS DE CAPITAUX EN BOURSE ET DANS L IMMOBILIER LOCATIF...AUSSI POUR LES PROPRIETAIRES D ILES COMME MME BETTENCOURT BOLLORE...PINAULT...TAPIE
        ET TOUTE LA CLIQUE DE 1% DE RICHES...

        AVEC L’ ARGENT RECUPERE IL FAUT :
        - faire comme la ville de paris...donner une allocation suppllementaire (au moins 200 euros) a toute mère élevant seule ses enfants....POUR EVITER DE NOMBREUX SUICIDES......les banques ne pretant qu’Aux riches...elles refuse 20 euros a une mère dans le pétrin pour nourrir ses enfants..

        - faire une réserve mutualiste pour preter aux banques...mais a 10% POUR ABONDER CETTE RESERVE MUTUALISTE


      • Iren-Nao 15 octobre 2011 13:27

        FFI

        Remarquable reponse de qualite a un article qui cherche encore a nier les nations.

        Merci

        Iren-Nao


        • Zone_Libre 15 octobre 2011 21:48

          Des références ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès