Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Monsanto Act et Portes tournantes

Monsanto Act et Portes tournantes

Un nouvel amendement en faveur des OGM aux Etats-Unis place Monsanto au dessus de la loi

Par Savannah Anselme

 

Les OGM qui n’ont pas été homologués par un tribunal pourront quand même être mis en culture. Le coup de maitre de Monsanto pour ne « pas perdre un dollar de bénéfice ».

PNG - 332.3 ko

 

 Un amendement contre la loi

Les sénateurs ont voté fin mars aux Etats-Unis une loi budgétaire pour l’agriculture, contenant un amendement (l’article 735)(1) qui a beaucoup fait parler de lui. En voici un extrait traduit en français « dans le cas où une décision [d'autorisation de culture] est ou a été invalidée ou annulée, le ministère de l'agriculture doit (...), sur simple demande d'un cultivateur, d'un exploitant agricole ou d'un producteur, accorder immédiatement une autorisation ou une dérogation temporaire. (…) Les autorités doivent s'assurer que les cultivateurs ou d'autres acteurs sont en mesure de déplacer, planter, cultiver, introduire dans le commerce"

Rendons-nous compte que ce texte de loi permet aux entreprises possédant les OGM d’aller à l’encontre de la loi, en désobéissant à la décision d’un tribunal. 

 

 Le Cadeau du Sénateur infiltré de Monsanto ?

 Mais comment et pourquoi le sénat ferait-il un cadeau d’une telle ampleur à la société la plus controversée de tous les temps ? Le journal Politico(2) confie que le sénateur du Missouri, Roy Blunt serait à l’origine de cet amendement. Monsanto est en 8ème position de ses meilleurs donateurs entre 2007 et 2012 avec 88 000 $(3). De plus, le siège de Monsanto se trouve à Saint Louis, dans le Missouri. Certains y voient un concours de circonstances, d’autres pensent qu’il y a conflit d’intérêt.

 

 Place de Monsanto dans le marché OGM

 D’après les statistiques de « Center for Food Safety », au pays de l’oncle Sam, 85% du maïs, 91% du soja et 88% du coton sont génétiquement modifiés(4). 

Le leader quasi solitaire du marché OGM aux Etats-Unis et dans le reste du monde est Monsanto (la firme possède 90% des OGM cultivés sur Terre). 

 

  L'arrivée des OGM de Monsanto dans la politique américaine

Tout commence le 15 mai 1987. George Bush (père) vice président de Ronald Reagan, visite les laboratoires de recherche de Monsanto(5). Le travail en cours porte sur le développement d’une plante, le soja, que l’on a modifié génétiquement dans le but de la rendre résistante à l’utilisation d’un herbicide. Il ne s’agit pas de n’importe quel herbicide. C’est le Round Up, produit phare de la firme. 

 Le mot d’ordre du gouvernement Reagan, est le même que celui de Thatcher de l’autre côté de l’Atlantique : dérégulation. Le but étant de faire fleurir de telles industries en réduisant un maximum les entraves bureaucratiques. Moins de tests sanitaires ou environnementaux sur les nouveaux produits par exemple. On peut même voir dans certaines images d’archives, Georges Bush rire avec les dirigeants de Monsanto : « appelez moi, mon job c’est la dérégulation, je peux vous aider ».

 Le 20 janvier 1989, M. Bush devient président des Etats-Unis. Il fait donc appliquer son programme qui simplifie de nouveau le travail de Monsanto, avec une déréglementation encore accrue. 

 

 Le rôle déterminant des portes tournantes (« revolving doors »)

 

* « De la FDA à Monsanto et inversement et encore et … » On reconnaît le visage de Michael Taylor prenant une porte tournante

 

 Michael Taylor a été avocat pour Monsanto pendant sept ans dans la compagnie King&Spalding. En Juillet 1991, il devient Commissaire adjoint chargé de la réglementation à la FDA (Food and Drugs Administration). Ce poste a été créé spécialement pour lui, et dans le but de répondre à des besoins bien précis. Un nouveau rapport sur la réglementation des OGM est établi, favorable aux souhaits de Monsanto. Par la suite, beaucoup d’anciens employés de Monsanto se sont retrouvés à travailler à des postes clés de l’administration publique, mais aussi à des postes clés du gouvernement. Ce phénomène, appelé portes tournantes, est bien connu aux Etats-Unis, et pas seulement dans le milieu de l’agroalimentaire. L’ancien ministre de l’agriculture de 1995 à 2001, Dan Glickman le reconnaît lui même « Il n’y a pas que dans l’agriculture qu’il y a des portes tournantes, c’est dans beaucoup de secteurs ». 

 Quelques exemples pour comprendre l’ampleur de la situation ? L’ancien ambassadeur chargé du commerce extérieur, Mickey Cantor, a fini dans le conseil d’administration de Monsanto. Linda Fisher passe de l’EPA (Agence de Protection de l’Environnement) à Monsanto. Michaël Friedman passe de la FDA à Monsanto. Josh King, quant à lui est allé de la Maison Blanche à Monsanto, Margaret Miller de Monsanto à la FDA… N’oublions pas de le rédacteur de la (dé)réglementation des OGM, Michael Taylor qui a fait l’aller-retour plusieurs fois.

 Après un bref historique de l’implication de Monsanto dans la politique depuis la création des OGM, on se rend bien compte que cette entreprise a réussi à prendre un pouvoir de grande ampleur. Aujourd’hui, par quelques moyens plus ou moins légaux, la plus grande firme multinationale agroalimentaire de tous les temps est parvenue à se trouver au dessus des lois. Le « Monsanto Protection Act » est une tragédie pour tous les Américains. Espérons que la pression faite sur l’Europe pour simplifier notre réglementation en matière d’OGM ne fera pas céder les gouvernements. 

N’oublions pas, malgré tout, que le pouvoir réside toujours là où les gens croient qu’il se trouve.

 

 

(1) http://www.appropriations.senate.gov/news.cfm?method=news.view&id=4aaebbb9-924d-4e96-8221-240813428a13 (amendement page 80 ligne 3)

(2) http://dyn.politico.com/printstory.cfm?uuid=14B6FB84-05E5-4CF0-AEA8-ED22A47CDDA4

(3)http://www.opensecrets.org/politicians/contrib.php?type=C&cid=n00005195&newMem=N&cycle=2012

(4) http://www.novethic.fr/novethic/ogm/center-for-food-safety/ogm-agriculture/128967.jsp

(5) Le Monde selon Monsanto de Marie Monique Robin

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • robin 18 juin 2013 15:58

    Je vais faire gagner du temps aux rédacteurs des lois aux USA et ailleurs en proposant le texte suivant :

    « Désormais, Monsanto a toute lattitude sans qu’aucun pouvoir législatif, politique ou autre ne puisse s’y opposer, de procéder à la dépopulation mondiale par tous moyens à sa convenance ».

    Ca aura au moins le mérite de la franchise.


    • nicolas_d nicolas_d 19 juin 2013 09:37

      C’est pire que la dépopulation (ça c’est la fondation Gates qui s’en occupe, par les vaccins), il s’agit là d’extermination de toute forme de vie (via le roundup, qui va de paire avec les ogm)


    • foufouille foufouille 18 juin 2013 16:21

      c’est la démocratie de lsga


      • ZenZoe ZenZoe 18 juin 2013 17:17

        Gravissime.

        Très inquiète au sujet du futur accord UE - USA qui ne manquera pas de faire en sorte que lUE l’ait complètement dans le fion. C’est là l’unique objectif de cet accord : que l’Europe devienne une annexe des Etats-Unis où ils pourront venir fourguer toute leur m... et imposer leurs lois à eux.
        Quand je pense que 80% des consommateurs se fichent de ce qu’il y a dans leur assiette...
        Quand je pense que l’UE a été construite justement pour se prémunir des prédateurs Chinois et américains...


        • gaijin gaijin 18 juin 2013 17:50

          zen zoe
          « Quand je pense que l’UE a été construite justement pour se prémunir des prédateurs Chinois et américains... »

          euh ???
          non ! ça c’est ce qu’on nous a vendu !

           en vrai dans le paquet l’UE a toujours été conçue pour n’être qu’un satellite des usa :
          > pour être la première ligne de défense contre les soviétiques
          > pour être une zone d’exportation de leurs produits ( notamment leurs machines agricoles après guerre qui ont conditionné la mise en place de la politique agricole )


        • ZenZoe ZenZoe 18 juin 2013 19:12

          Gaijin,
          Oui, on se comprend, c’est ce que je voulais dire, on nous a emballés du cheval aux médocs en nous disant que c’était du bon boeuf.
          Merci pour la précision PAC = machines agricoles USA , je ne savais pas, mais c’est logique quand on y pense.


        • ZenZoe ZenZoe 18 juin 2013 19:13

          ....emballé......


        • gaijin gaijin 18 juin 2013 19:18

          zen zoe
          bien sur je n’en avais pas douté
          PAC = machines agricoles USA = reconversion de l’industrie militaire ......
          CECA = destruction du potentiel industriel


        • alinea Alinea 19 juin 2013 09:51

          Nous les français (cocorico) on se croit si malin qu’on a eu du mal à comprendre, et certains le nient encore, que les amériains se sont conduits avec nous comme partout : ingérence ! Depuis la dernière guerre ; à part De Gaulle ( et plus tard Chirac, quand même !) qui faisaient de la résistance ! Le ton aigre et dédaigneux pour parler de ceux « qui font de l’anti américanisme primaire » !! Ils se servent de nous pour ne pas sombrer, sans cacher leur mépris ! Là avec le supermarket, on arrive au bout !
          L’histoire de l’humanité est remplie de conquêtes, grâce à l’allégeance des potentats locaux, l’apathie des masses...ou leur impuissance ; on peut changer de gouvernants, non ?Ça serait le minimum !


        • gilbert18 gilbert18 18 juin 2013 18:09

          Le futur accord de grand marché transatlantique UE - USA a pour principal objectif de faire appliquer ici la réglementation des USA. Ainsi, l’Europe deviendra une annexe des Etats-Unis et de Monsanto où ils pourront fourguer librement leurs produits ...Et nous les imposer par la loi européenne, si nous ne sommes pas d’accord.


          • sirocco sirocco 18 juin 2013 18:24

            @ l’auteur

            Espérons que la pression faite sur l’Europe pour simplifier notre réglementation en matière d’OGM ne fera pas céder les gouvernements.

            Vous pensez donc que les gouvernements des Etats européens seraient vraiment enclins à s’opposer aux cultures OGM pour respecter la volonté des peuples et sauvegarder la biodiversité agricole ?

            Je crois que vous leur prêtez des qualités que, dans leur immense majorité, ils n’ont pas.

            De toute façon l’autorité supranationale de la Commission Européenne, le traité qui se peaufine entre l’Amérique du Nord et l’Europe et le lobbying acharné des semenciers auront vite fait de mettre les éventuels résistants au pas. Malheureusement.


            • Edmon Edmon 18 juin 2013 19:52

              Ça a donné quoi votre journée mondiale contre Monsanto ? smiley


              • 1984 18 juin 2013 20:50

                ça donne quoi tes commentaires de merde ?


              • Edmon Edmon 19 juin 2013 01:08

                La satisfaction de me foutre de votre pomme [ bio ] à moindre frais smiley


              • nicolas_d nicolas_d 19 juin 2013 09:27

                Après ça, qu’ils ne viennent pas nous embêter avec les graines anciennes qui n’apparaissent pas dans leur « catalogue » de semences officielles


                • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 19 juin 2013 10:52

                  À lire ou à relire ’le monde selon Monsanto’ de MD Robin.


                  un livre édifiant, les revolving dors y sont largement abordés dans le cas des OGM, mais aussi de la dioxine, des pcb, hormone de croissances...

                  Tous les gros scandales sanitaires des 50 dernières années ont eu Monsanto comme origine ...Les méthodes pour éliminer les chercheurs trop curieux ou pas d’accord, la corruption, les intimidations...

                  Cette firme est tout simplement criminelle, et les politiques qui laissent faire des complices corrompus. Quand on lit ce livre on se rend compte à quel point notre système est pourri par les lobbies et le règne de l’argent.

                  Perso, c’est ce livre, avec ’la stratégie du choc’ de N Klein qui a contribué à m’ouvrir definitivement les yeux sur la nature de notre mode de gouvernance. 

                  Sur la nature humaine, mon avis était fait depuis longtemps, mais j’avais la naïveté de croire que le système démocratique nous en protégeait des pires effets... quel gros naïf j’étais.



                  • Edmon Edmon 19 juin 2013 14:01

                    Vous devriez diversifier vos lectures .Prenez Jean staune par exemple avec « La science en otage » ou Gil Rivière-Wekstein « Faucheurs de science » .


                    Naif un jour , naif toujours .

                    ( Avec mes excuse pour la répétition du gros mot « science » ) 

                  • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 22 juin 2013 02:16



                    Tu peux remballer tes bouquins Catho chimico OGM...

                    Tartuffe d’un jour tartuffe toujours.

                  • subliminette subliminette 19 juin 2013 11:42

                    Il paraît que c’est pas bien de dire « tous pourris »
                    Ben moi je le dis, et j’ajoute « ou alors très très mais vraiment très cons »


                    • BA 19 juin 2013 12:01
                      Mercredi 19 juin 2013 :

                      Climat : la Banque mondiale s’alarme de possibles pénuries alimentaires.

                      La Banque mondiale pointe le risque d’une hausse de 2°C de la température du globe d’ici à 2040. Et ses conséquences potentiellement dévastatrices sur les pays pauvres.

                      La Banque mondiale (BM) craint qu’une hausse de 2°C de la température du globe ne se produise d’ici à 2040, provoquant alors « pénuries alimentaires » et inondations, selon un rapport publié mercredi. « Des températures extrêmes pourraient affecter les récoltes de riz, de blé de maïs et d’autres cultures importantes, et menacer la sécurité alimentaire » des pays pauvres, prévient l’institution, ajoutant que la part des populations « sous-alimentées » pourrait à terme flamber de 90% dans certains pays africains.

                      La communauté internationale s’est engagée à contenir le réchauffement du thermomètre mondial à +2°C par rapport aux niveaux pré-industriels, sans fixer d’échéance précise. Mais selon la Banque mondiale, ce scénario pourrait prendre corps « dans l’espace d’une génération » en cas d’inertie politique à l’heure où le réchauffement a déjà atteint +0,8°C.

                      Les pays en développement en seront les premières victimes même si leurs habitants « ne sont pas maîtres de la hausse de la température mondiale », souligne le président de la BM, Jim Yong Kim, en préambule du rapport.

                      Menace de « crises majeures ».

                      Selon ce scénario, l’Afrique sub-saharienne verrait à terme sa production agricole totale reculer de 10%, et 40% de ses terres dédiées au maïs devenir « inutilisables » dans la décennie 2030.

                      L’Asie du Sud et du Sud-Est serait, elle, sous la menace de « crises majeures ». Les inondations massives qui ont touché plus de 20 millions de personnes au Pakistan en 2010 pourraient devenir « monnaie courante », selon la BM. De violents épisodes de sécheresse pourraient également frapper l’Inde - dont le Nord subit actuellement une mousson précoce dévastatric e -, tandis que la montée des eaux en Asie du Sud-Est, associée à des cyclones, pourrait se traduire par l’inondation d’une « grande partie » de Bangkok dans les années 2030, selon la Banque mondiale.

                      « Un nouvel élan » nécessaire.

                      « Un nouvel élan est nécessaire », clame le rapport à l’heure où la mobilisation politique sur le climat marque le pas.

                      Déjà auteur d’ un rapport alarmiste sur le sujet en novembre, la Banque mondiale souligne également que le réchauffement climatique fait peser une « menace fondamentale » sur son objectif d’éradiquer l’extrême pauvreté d’ici à 2030.



                      • captain beefheart 19 juin 2013 12:26

                        Commencez à piéger vos potagers et jardins,puis vos maisons ! Monsanto a racheté la société de mercenaires ,barbouzes et tueurs remunerés Blackwater. Avec le traité transatlantique dans trois ans ils viendront avec une bulldozer détruire manu militari vos ressources potagers non homologués (par eux)et probablement en droit français vous aurez à payer des amendes prohibitifs si vous résisterez !!


                        • Edmon Edmon 19 juin 2013 13:50

                          Tiens c’est bizarre , y’a cinq j’ai entendu la même théorie du complot.

                          Et pourtant rien ne s’est passé à ce jour et pire encore , celui qui est dépeint comme un dangereux et puissant lobby n’arrive pas à percer en Europe , de plus , la recherche européenne est au point mort et la France bloque tout au moindre film sensationnaliste d’une quelconque secte .


                        • Savannah 20 juin 2013 11:05

                          Avec les accords en négociation entre les États-Unis et l’Union européenne, il y a tout à craindre que les OGM se propagent sur l’Europe. De plus, il existe des pays européen, comme l’Espagne, notre voisine, qui autorisent déjà leur culture ; sans compter que la plupart des animaux que l’on mange en France sont nourris aux OGM. Par ailleurs, les portes tournantes, ce n’est pas ce que tu appelles une théorie du complot. C’est la triste de réalité de nos « démocraties » aujourd’hui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès