Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Monsieur 30% !

Monsieur 30% !

Alors que le président de la République envoie le premier ministre annoncer les mauvaises nouvelles, évoquant le gel de son salaire comme signe de rigueur, le candidat socialiste prend la balle au bond et propose mieux que le gel : la diminution de 30% du salaire des ministres et du président.

Cette suggestion est-elle démagogique ? En baissant de 50% ces salaires, y compris celui des députés, sénateurs, et conseillers généraux ou régionaux, l’économie réalisée serait de 112 millions d’euros par an. lien

Sarközi ne devrait pas s’inquiéter car si son salaire passait de 20 000 € à 10 000 € (lien), en 2007, sa rétribution n’était « que » de 6594€. lien

On pourrait aussi se pencher sur les rémunérations perçues par les maires des grandes villes et autres présidents d’agglomération, qui peuvent dépasser parfois les 5000 €. lien

Alors qu’en France, les élus menacés trouvent dérisoire et déplacée cette proposition, les élus espagnols ont décidé de réduire, timidement il est vrai, leur salaire de 10 à 15%. lien

En effet, en France, les élus UMP l’ont fait clairement savoir par la voie de Christian Jacob, leur chef de file, qualifiant cette initiative de « connerie  » (lien) et ont décidé de voter « non » récemment. lien

Et quid de l’indemnité de frais généraux des députés européens (4 299 €) à laquelle il faut ajouter les indemnités forfaitaires, annuelles de voyage, et les indemnités journalières ? lien

Et quid des IRFM (indemnités représentatives de frais de mandat) qui représentent pour chaque sénateur et député, près de 6000 € par mois. lien

En limitant ces remboursements de frais aux justificatifs fournis, l’économie annuelle serait de près de 5 millions d’euros annuels, ce qui n’est pas négligeable, d’autant qu’on ne sait pas trop ou part cet argent, et qu’outre Manche, cela à provoqué des scandales. lien

On peut aussi être scandalisé par ces hauts fonctionnaires qui touchent une retraite d’environ 10 000 € mensuels alors qu’ils n’ont jamais été préfets, (lien) (Le détail est sur ce lien) tout autant que du cumul des mandats. lien

Puisqu’on en est dans la rigueur, pourquoi ne pas supprimer le CESE (conseil économique et social environnemental), dont les 233 membres reçoivent un joli salaire mensuel peu justifié. lien

Cet organisme dont on apprend qu’il devrait contribuer à l’information des citoyens, à favoriser le dialogue, conseiller le gouvernement, semble ressembler à tout, sauf à ça. lien

Cette assemblée coute tout de même 37,6 millions d’euros annuels au contribuable, soit en moyenne 161 000 euros annuels par membre.

Comme le dit le politologue Jean Petaux, « c’est un mécanisme de rétribution pour services rendus (…) la désignation des 40 personnalités qualifiées résulte du fait du prince  ».

Entre Laura Flessel, ou Maud Fontenoy, en passant par Raymond Soubie, (conseiller de Sarközi) la proximité et l’allégeance présidentielle semble être l’un des ressorts pour figurer au sein de cette assemblée. lien

On comprend mieux pourquoi Hervé Mariton, le député UMP, à souhaité pour sa part la suppression de cette institution qui, d’après lui, ne sert à rien. lien

Les ministères ne sont pas en reste, et la Cour des Comptes les a épinglé, leur reprochant d’avoir dépensé en budget « com. » 600 millions d’euros entre 2006 et 2010. lien

La liste des économies possibles serait trop longue et un rapide calcul, probablement incomplet, démontre qu’une meilleure gestion de l’argent public aurait pu faire économiser 37 837 350 000 €. lien

Des citoyens indignés demandent au Sénat de rendre à l’Etat la cagnotte de 1,3 milliard d’euros qu’il détiendrait. lien

C’est l’occasion de découvrir le livre de Robert Colonna d’Istria et d’Yvan Stefanovitch qui dénonce « les super privilégiés de la République  » (édition du Rocher) (lien) et de signer la pétition pour un audit citoyen de la dette publique.lien 

Personne n’a oublié les promesses du président actuel, lequel voulait une république irréprochable, avec tolérance zéro. lien

De Laporte, à Hortefeux, en passant par Estrosi, Boutin, Juppé, Guéant, Tron, Bertrand, Tapie, Besson, Lagarde, Alliot Marie, Woerth, Blanc, Fillon, Yade, Amara, Barouin, Bachelot, Longuet, Dati, Joyandet, Morano, Ollier, et Sarközi, la ripoublique irréprochable a montré ses limites. lien

Quand des ministres sont pris la main dans le sac, soit qu’ils se payent des jets pour des voyages privés, qu’ils fument des cigares aux frais du contribuable, qu’ils détournent de l’argent, etc. sont seulement réprimandés, sans pour autant être sanctionnés, le laxisme présidentiel n’est pas acceptable, et il s’est mis lui-même hors jeu, d’autant que de nombreuses plaintes ont été déposées contre lui, avec comme motif, entre autres, "crime contre l’humanité". lien

En France, l’association « ni putes, ni soumises  » proteste régulièrement en demandant en vain que les élus condamnés « dégagent ». lien

Au classement des pays corrompus, établi par « transparency international », la France recule régulièrement : Sur 178 pays, elle occupait la 19ème place en 2007, à rétrogradé à la 23ème place en 2008, et se classe à la 25ème place en 2010. lien

Récemment une pétition a été lancée pour demander à notre dépensier président de rembourser les frais de sa chambre réservée lors du dernier G20, (lien) et même si l’Elysée dément l’information, on peut signer cette pétition pour l’ensemble de son œuvre. lien

En 2008, une réforme constitutionnelle devait permettre à la population de proposer un projet de loi en vue d’un référendum.

En France, il faudrait au moins 4,5 millions d’électeurs pour faire approuver une nouvelle loi, à condition que 184 parlementaires l’appuient, ce qui est quasi impossible à réaliser. lien

Si nous nous comparons à d’autres pays, on peut constater facilement les carences du notre.

En Suisse, par exemple, le Président n’a qu’une fonction symbolique, à tel point que de nombreux suisses ignorent jusqu’à son nom.

Elu pour un an, il exerce ses fonctions à part égale avec 6 autres membres du conseil fédéral et du 1er janvier au 31 décembre 2011, c’est Michelle Calmy-Rey qui préside. lien

Les citoyens suisses peuvent aussi, par référendum, provoquer des décisions : pour une modification de la constitution, il suffit de 100 000 électeurs, et pour adopter une nouvelle loi, il suffit 50 000 électeurs.

En Italie, il suffit de 500 000 électeurs pour qu’une loi soit abrogée par un référendum d’initiative populaire. (Article n°75 de leur constitution) et pour l’Europe, un million de ressortissants européens peuvent prendre l’initiative d’inviter la commission européenne à soumettre une proposition mais cette disposition ne prendra effet qu’en 2012. lien

Sur tous les points, la France en perd par rapport aux autres pays et si question dette, l’Italie atteint 1900 milliards d’euros soit 120% du PIB, (lien), la France vient juste de dépasser les 1700 milliards, soit 87 % du PIB, devenant le 19ème pays le plus endetté au monde sur 195 états. lien

Pourtant la France n’est pas pauvre, puisqu’avec ses 2,2 millions de millionnaires, elle se place au 3ème rang mondial (lien) sauf qu’elle compte 8 millions de pauvres. lien

Sur ce lien, la carte de la dette mondiale pays par pays.

Sur le chapitre chômage, nous pourrions prendre des leçons du Danemark par exemple, ou d’autres pays européens comme on peut le découvrir sur ce lien

En effet avec son déficit de 4,6% du PIB, sa croissance de 1,25, son taux de chômage de 4,2%, ses 80% de salariés syndiqués, le Danemark montre la voie. lien

Quand aux banques, si elles ont parfois des problèmes de trésorerie, leurs PDG n’en ont pas, puisque entre rémunération fixe, variable, jetons de présence et autres avantages divers, l’argent coule à flot.

Jean Paul Chifflet du Crédit Agricole reçoit 1 805 731 €, (lien) Frédéric Oudéa, de la société générale reçoit 2 876 325 €, (lien) Baudouin Prot de BNP Paribas, reçoit 2 628 108 €, (lien) et Nonce Paolini, de TF1 reçoit 2 101 037 €

Les autres sont sur ce lien

On comprend mieux pourquoi le P.S propose pour 2012 de plafonner leurs salaires à 354 900€ annuels. lien

D’ailleurs, nos voisins helvètes se sont émus des rémunérations des grands patrons, et des parachutes dorés, et à l’initiative de Thomas Minder, un petit entrepreneur suisse, les élus ont décidés de fixer des règles acceptables. lien

Notre autocrate présidentiel évoque chaque année une « moralisation » du capitalisme, mais il en reste au chapitre des promesses : Il l’a promis en 2008, en 2009, en 2010, et enfin en 2011.

Il le promettra sans doute en 2012 avec un plan gouvernemental pour sortir le pays de la dette consistant à faire payer les moins riches. lien

En attendant, un projet secret de mise en place d’un « euro du nord » se discute en douce (lien) alors qu’un appel est lancé contre la dictature financière. lien

Car comme dit mon vieil ami africain.

« Le sage ne dit pas ce qu’il sait, le sot ne sait pas ce qu’il dit ».

Merci à Corinne Py pour son aide efficace.

L’image illustrant l’article provient de « meltystyle.fr »

Articles anciens

Les bourgeois de Palais

Une république irréprochable

Les vessies pour des lanternes

Panique à l’Elysée

Sarko la poisse

Les doigts dans le pot de confiture

L’Attila de la République

Un Bonimenteur

Sarkoverdose

Sarközi peut il tenir

Un ministre pas si timbré

La France et Sarközy divorcent

Les 7 casseroles d’Eric Woerth

Il y a quelque chose de pourri au royaume de France


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

232 réactions à cet article    


  • Bilou32 Bibi32 11 novembre 2011 09:23

    Autant il est très simple d’augmenter ses revenus, autant Il est très difficile et désagréable de les baisser... Pourtant, il faudra bien que tout le monde y passe et pas seulement « le peuple » sinon la révolution viendra encore plus vite.


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2011 09:50

      Bibi

      vous avez parfaitement raison,
      je ne vois pas comment ils échapperaient à une diminution drastique de leurs salaires, et de leurs avantages (qui nous coutent parfois encore plus cher !)
      merci de votre commentaire.

    • lemouton lemouton 11 novembre 2011 10:22

      Bonjour Bibi..

      je pense que vous êtes en dessous de la réalité, car vous pensez que la situation est viable..
      je résume :

      d’un coté —>  des intéret de la dette qui atteignent des sommets himalayesques !! (1er poste de dépense de la France prévu en 2012 avec 50Milliard d’euros !!) —> Croyez vous que moi citoyen français je vais continuer à payer ?? smiley

      de l’autre coté —> les banques qui ont prété à des taux que les états ont acceptés, et qui détiennent en OTAGE l’argent des nations —> Croyez vous qu’elles ne s’échapperont pas dans une faillite générale, si les états refusent de payer ?? smiley

      voilà ce n’est pas plus compliqué que cela... smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2011 11:34

      le mouton

      l’impression globale que j’ai c’est que les banques prennent carrément le pouvoir, décomplexées comme disait l’autre...
      à preuve, en Italie, le remplaçant de berlusconi devrait etre un ex banquier du fmi,
      en grèce, je crois que c’est le cas...
      et ce serait intéressant de faire le tour des autres pays.
      le vrai problème est d’une part le gaspillage de l’état, la corruption, et le déséquilibre énorme entre les salaires des plus riches, et celui des plus pauvres,
      enfin, c’est mon avis,
      et je ne crois pas que les citoyens responsables vont accepter çà plus longtemps.
      mais je peut me tromper.
       smiley

    • lemouton lemouton 11 novembre 2011 12:07

      Tout ce met en place pour le grand CLASH !!!  smiley

      Demain sera pillage, marché noir et bataille de rue.. et combien j’aimerais me tromper smiley


    • ali8 11 novembre 2011 12:17

      Bibi croit en la révolution !

      regardez l’histoire de l’Argentine, de la Pologne, les populations spoliées ne font pas de révolution, leur vie de gueux est préférable à la mort


    • bigglop bigglop 11 novembre 2011 12:59

      Bonjour à tous,

      Tout à fait d’accord avec Olivier, mais il faut aller plus loin :
      - un casier judiciaire vierge pour toute candidature nationale, régionale, départementale, locale. Idem pour les postes ministériels et fonctions assimilées.
      - publication de tous les revenus au moins du couple, du régime matrimonial, des participations détenues dans des sociétés, SCI et déclaration des patrimoines.

      Rémunérations des fonctions :
      - remboursement des frais réels sur justificatifs (Danemark)
      - rémunérations correspondant à un travail effectif
      - suppression des régimes spéciaux de retraites et du cumul de plusieurs retraites :
      ww.politique.net/2010102001-woerth-retraite-conseiller-regional-de-picardie.htm

      Ce serait un bon début


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2011 15:00

      le mouton

      cette révolte populaire, il y en a un qui l’attend peut etre avec impatience, car , avec ses forces spéciales, entraînées à st Astier, ça pourrait être contre-productif...
      j’avais évoqué ça dans un article récent, basé sur un livre d’Hacène Belmessous, dans lequel un drôle de scénario était décrit :
      émeutes, état d’urgence, puis envoi des troupes spéciales pour « mater » la révolte, et enfin, une fois tout ça fini, l’autocrate « sauveur de la nation » réélu dans un fauteuil.
      a moins que ?
       smiley

    • lemouton lemouton 11 novembre 2011 15:44

      comme le dit Olivier..
      camp d’entrainement .. ici..


    • epapel epapel 11 novembre 2011 17:03

      Et les premiers à morfler seront les moutons.


    • Ensor 11 novembre 2011 19:01

      Pour O Cabanel,

      Bsr, Je vs trouve bien pessimiste sur le rôle qu’aurait à tenir l’armée française, en cas d’émeutes. J’imagine mal l’ensemble de la hiérarchie militaire, soutenir et exécuter un tel ordre.


    • epapel epapel 11 novembre 2011 21:46

      D’autant plus que la plupart des hommes du rang sont issus des quartiers difficiles.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 novembre 2011 02:41

      @ Bigglob


      J’ai déjà traité en mode humoristique cette question de rémunération des gouvernants, car les montants sont tout juste symboliques quand on voit la taille des dépenses de l’État et les occasions de triche sont telles. qu’il est naïf de penser que ce qui est alloué a la moindre relation avec ce qui est touché

      Cela dit, si on voulait VRAIMENT stopper la corruption à l’arrivée, je crois qu’il faudrait d’abord mettre le gouvernant sous cloche de verre en en faisant un incapable juridique - comme un mineur, par exemple - pour la durée de son mandat. J’explique au lien ci-dessous.


      Pierre JC Allard

    • gaston gaston 13 novembre 2011 16:50

      Pour ce défendre ,« ils » vous diront que tout cela est marginal , une « goutte d’eau dans l’océan » , même si les chiffres prouve le contraire , « ils » vous diront aussi que , c’est vrai il faudrait montrer l’exemple , sans bien sur jamais le faire , en tout cas cet article est admirable si tout est vrai il faudrait le diffuser à grande échelle , il faudrait aussi que les journalistes complaisant ou pas le même sous le nez des hommes politiques qu’ils invitent sur leur plateau pour venir faire leur propagande , mais bien sur ils répondront ce qu’il y a plus haut !


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 novembre 2011 07:53

      ensor

      je souhaite que vous ayez raison, mais si l’on regarde comment l’armée et la gendarmerie a agit de l’autre coté de la méditerranée il y a peu, et si l’on voit avec quelle violence, ils agissent contre les indignés de la défense, et ailleurs, alors qu’ils sont animés d’intentions pacifiques, on peut se poser raisonnablement la question
      enfin, on n’est jamais à l’abri d’une surprise.
       smiley

    • Fergus Fergus 11 novembre 2011 09:43

      Bonjour, Olivier.

      L’énumération de ces gabegies montre à quel point l’oligarchie continue de se gaver sans vergogne alors que jamais, depuis des décennies, la situation des classes populaires n’a été aussi mauvaise. Ce scandale doit cesser, et la gauche doit être claire sur sa volonté de mettre fin à de nombreux abus inacceptables, à commencer par l’existence du CESE qui n’est qu’un moyen détourné d’offrir sans contrepartie réelle un revenu à des battus du scrutin ou à des proches.

      Un mot sur la proposition de Hollande. Certains peuvent la trouver démagogique, mais en réalité elle n’est que l’affichage d’une volonté de vertu non discutable. Encore faudrait-il aller plus loin, comme je viens de l’écrire...

      Cordiales salutations.


      • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2011 09:51

        Fergus

        je partage totalement,
        tu aurais du donner le lien pour découvrir ton article, (ou son titre ?)
        je vais chercher !
         smiley

      • Fergus Fergus 11 novembre 2011 10:16

        @ Olivier.

        Ne cherche pas, je faisais seulement allusion dans le 2e paragraphe à ce que je venais d’écrire dans le 1er., en affirmant que « la gauche doit être claire sur sa volonté de mettre fin à de nombreux abus inacceptables ». En un mot, elle ne peut se contenter d’un affichage au niveau du gouvernement et de l’Elysée.

        J’en profite pour ajouter, et sur ce point la gauche n’est pas plus claire que la droite, qu’il faudra impérativement en finir avec les gabegies municipales, et notamment la nomination dans les moyennes et grandes villes de dizaines d’adjoints (jusqu’à 45 et 47 dans certaines métropoles !) qui n’ont aucune réelle utilité en tant qu’adjoint mais perçoivent de ce fait une indemnité très supérieure à celle d’un simple conseiller !

        De même, à quoi rime-t-il de garder des milliers de communes de quelques dizaines d’habitants seulement qui n’ont quasiment plus de rôle dans la vie administrative, car intégrées dans des communautés mais sans pour auatnt accepter la fusion avec les voisines. Des communes dont l’existence suffit pourtant à justifier le versement d’une indemnité à un maire dont l’activité se résume le plus souvent à réunir le Conseil municipal une fois par trimestre comme le veut la loi ? 

        Bonne journée.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 11 novembre 2011 17:15

        Salut Olivier, Fergus.

        Je ne suis même plus étonné de voir les sbires de Sarkozy venir sur les plateaux TV pour défendre le salaire de leur président et maître. Le clan sera vénal jusqu’au bout.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 11 novembre 2011 22:17

        Oups ! Lisez-moi ça, Lien, LePoint.fr. Je commence à comprendre pourquoi l’UMP est vent debout contre la baisse du salaire de Sarkozy. Le bougre envisage sérieusement de perdre l’élection dans six mois... mais compte revenir en 2017  :

        « Sarkozy pense à 2017.
        Le candidat de la droite en 2017 pourrait être... Nicolas Sarkozy ! Le président a tout récemment brisé un tabou : désormais, il lui arrive d’évoquer, devant des visiteurs, l’hypothèse de sa défaite en 2012. « Si je perds... », commence-t-il. Dans cette perspective (funeste), il s’imagine non pas en avocat qui « fait du fric » - son rêve maintes et maintes fois ressassé -, mais en architecte de la « recomposition de la droite », réussissant ce que Giscard n’a pas su faire en 1981 : être le chef de l’opposition.
         » (Lien, LePoint.fr)

        Le président des riches rêve. Il oublie que Giscard a été précipité dans les poubelles de l’histoire parce qu’il avait fait perdre son camp. Une fois la défaite acquise, c’est vae victis, malheur au vaincu. L’autorité « naturelle » s’envole et les langues se délient ; les coups pleuvent.


      • Georges Yang 11 novembre 2011 10:14

        La diminution de la rémunération des élus tient avant tout du symbole, elle donne l’image du sérieux, de la responsabilité et de la solidarité, mais ne change quasiment rien au niveau économique.
        Le citoyen de base ne comprend pas d’emblée les gros chiffres, une suite dans un palace à plus de 5000 euros la nuit, ça l’estomaque, alors qu’un délit d’initié boursier ou une manœuvre spéculative peut rapporter plusieurs millions en quelques secondes
        Il ne faut pas lier la politique à la morale, mais à l’efficacité
        Et ce n’est pas en priorité les rémunérations des élus qui devraient être réduites, mais des avantages indus et surtout viser à une diminution des effectifs, des double-emploi, des divers comités Théodule qui ne servent à rien
        Un personnel politique restreint, efficace et bien payé n’est pas un scandale
        Aux USA, les plus intelligents ont abandonné la politique pour se consacrer aux affaires bien plus rémunératrices
        Peu de gens sont suffisamment désintéressés pour aller de Lille à Clermont-Ferrand à un meeting en TWINGO, dormir dans un Formule 1 et commander chez Pizza Hut, il faut être raisonnable et ne pas tomber dans le robespierrisme et le populisme
         


        • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2011 11:37

          Yang

          bien sur, 110 millions économisés (sur le salaire des élus) c’est une goutte d’eau, même si c’est une grosse goutte d’eau,
          la mesure aurait plus un impact psychologique, montrant que les élus sont capables de partager la souffrance du peuple, mais manifestement, ça ne les tente pas trop.
           smiley
          mais au dela de ce geste « symbolique », il y a l’argent jeté par les fenètres qui avoisine les 38 milliards (j’ai commencé le détail ci dessous, et à mon avis, il y a de nombreux oublis)

          Calcul des dépenses élyséennes

          Plan banlieue 34 000 000

          Epr finlande 4 milliards

          Air bus 170 000 000

          Vaccins bachelot 2 000 000 000

          4 sous marins nucléaires 24 000 000 000

          Repas méditerrannée 16 600 000

          Présidence francaise europe 175 000 000

          Garden party 1 400 000

          Johny 2 000 000

          Communication 36 500 000

          Fleurissement 1 400 000 (5 ans)

          Cadeau a tapie 200 000 000

          Jet estrosi joyandet 250 000

          Coktail new york 200 000

          Voyages de Fillon 1 000 000

          Rafales 5 000 000 000

          Bouclier fiscal 2 200 000 000 (lien) 550 millions par an

          Total provisoire 37 837 350 000


        • Georges Yang 11 novembre 2011 14:09

          Tout à fait d’accord, c’est sur l somptuaire et le gaspillage qu’il faut agir en priorité


        • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2011 15:04

          pour l’EPR, le contrat signé entre la France et la Finlande, stipulait que le prix final était de 3 milliards, et que tout dépassement serait à la charge d’Areva,

          or aujourd’hui, on en est à 6,5 milliards, et le prix final de 7 milliards n’est pas loin,
          donc, la France aurait à sa charge les 4 milliards de dépassement.
           smiley

        • epapel epapel 11 novembre 2011 22:27

          Et pour les sous-marins nucléaires, vous sous êtes bien trompés d’un facteur 10 ?

          Et de quels sous marins nucléaires s’agit-il exactement ?


        • roro46 12 novembre 2011 10:38

          « 110 millions économisés (sur le salaire des élus) c’est une goutte d’eau, »

          Une goutte d’eau ??? !!! On perd toute notion là !!

          7300 ans de salaire pour moi... Comme je ne suis pas chien, j’accepte de partager avec les autres... Je suis qu’on sera assez nombreux à pouvoir s’en sortir avec cette goutte d’eau.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2011 10:49

          epapel

          trompé d’un zéro ?
          vous plaisantez ou quoi ?
          rajoutez y l’équipement, multipliez par 4 (vu qu’il y en a eu 4 de fabriqués) et vous aurez la preuve que le chiffre est bon, et que vous savez compter.
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2011 10:50

          roro

          merci d’avoir rappelé à quoi correspondent ces millions,
          vu comme ça, ça devrait faire réfléchir.
           smiley

        • BULLIT BULLIT 12 novembre 2011 16:26

          le peuple n’attend pas des « images de sérieux », mais du sérieux, lui-même ; cela se traduirait par un gouvernement et des élus responsables et honnêtes ; et même avant d’être compétents. vous affirmez que « le citoyen ne comprend pas les gros chiffres », c’est vous qui le dites. et comment pouvez-vous « ne pas lier la politique à la morale » ?! un comble. liez là, au moins, à une notion de Justice ; à supposant que la Justice, au sens de système judiciaire, soit « moral ».
          coté efficacité de la politique, il faut se reporter aux résultats du chômage, de la dette publique, des chiffres sur la sécurité, au niveau des impôts en France, ou à son classement dans les pays corrompus, entre autres... 
          si le privé se doit d’être efficace ou disparaitre, ce n’est visiblement pas le cas du politique qui lui, ne disparait pas des urnes, et se refuse à l’unanimité à dégager 110 millions pour la Nation en grande difficulté.
          quant à la gabegie des politiciens locaux et autres de leurs conseillers plus ou moins officiels, nous sommes bien d’accord sur ce point. comment cela est-il sanctionné ? nada. faute à qui ? je dirais pour ma part : l’irresponsabilité des citoyens dans leur ensemble et à la rétention d’informations (appelons cela comme ça), auquel l’article essaie de remédier. merci donc à l’auteur.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2011 17:07

          et merci à vous Bullit de votre saine et justifiée colère.

           smiley

        • epapel epapel 12 novembre 2011 22:36

          @Cabanel

          Si vous lisez tout les texte :

          S’il pèse autant de milliards d’euros c’est parce qu’il est unique. Il est le premier SNLE à disposer de 13 missiles mer-sol balistiques stratégiques M-51 à capacité nucléaires.

          Il n’est donc pas justifié de multiplier par 4.


        • Slipen’Feu 11 novembre 2011 10:23

          Salut OL
          je ne voie pas l’intérêt de payer des traitres,
          sinon qu’à coup de pompe dans le derche.
           smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2011 11:38

            slipenfeu

            oui, si on pouvait économiser l’utlisation de la « machine à découper », ce serait pas plus mal.
            faudrait peut etre aussi leur demander réparation ?
             smiley

          • epapel epapel 11 novembre 2011 22:28

            Un caravane vient de passer.


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2011 17:08

            epapel

            d’habitude on laisse cette mission aux vaches,
            enfin, c’est vous qui voyez.
             smiley

          • epapel epapel 12 novembre 2011 22:18

            Je suggérais simplement que le spectateur de la caravane c’était vous.

            Excusez moi d’avoir été obligé de vous l’expliquer.


          • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2011 11:39

            gélone

            oui, vous avez raison, c’est tout le contraire de vous.
             smiley

          • epapel epapel 11 novembre 2011 17:05

            Ou alors c’est plus fort que vous.


          • bernard bernard 11 novembre 2011 10:24

            Pour une réduction « drastique » des salaires (avantages) de nos « chers » dirigeants...

            De droite ou de gauche, tous con fondus (sans faute ?) !

            Il parait que ce sera ce sera le jour de la Saint Glinglin !

            Quelqu’un sait -il quand ’est-ce ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès