Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Montebourg entre posture et calcul

Montebourg entre posture et calcul

Il est un fait incontestable dans la vie politique française : c'est l'avance prise par le Parti Socialiste en matière de fonctionnement démocratique. L'ampleur des primaires organisées en octobre pour désigner le candidat socialiste à l'élection présidentielle, ou les ratifications par les militants des candidats aux législatives en sont les meilleures preuves. Néanmoins, ce progrès risque d'être occulté par des batailles d'ego, des calculs personnels et des pratiques passéistes.

L'affaire de la fédération du Pas-de-Calais en est un excellent exemple. Si les faits dénoncés par Arnaud Montebourg sont avérés, les dirigeants socialistes ont fait preuve d'un beau cynisme en fermant les yeux sur des pratiques que l'on souhaiterait remiser au Musée du socialisme d'antan. Mais il est vrai qu'il y avait les primaires, et il ne fallait froisser personne, et surtout pas les responsables d'une grosse fédération comme celle du Pas-de-Calais.

Personnellement, j'ai été content, dans un premier temps, des déclarations du président du Conseil général de Saône-et-Loire, même si j'ai soutenu Martine Aubry lors de la primaire. Et puis des commentaires ont fuité sur les négociations pour les législatives. Pour certaines personnes qui travaillaient sur ce dossier, l'objectif d'Arnaud Montebourg était de libérer une circonscription pour son directeur de cabinet lors de la primaire, Aquilino Morelle (dont le surnom au PS est le "Montebourgeois"). Je l'ai croisé une ou deux fois à des réunions du Parti. L'homme est brillant sur le plan intellectuel, mais n'est pas nécessairement le plus chaleureux. Issu d'un milieu modeste, cet énarque médecin, inspecteur général des affaires sociales est un modèle de réussite.

Mais cette réussite cache une ambition, celle de devenir député, principal passeport pour devenir ministre. En 2001, alors membre du cabinet de Lionel Jospin à Matignon, Aquilino Morelle choisit comme point de chute la Dordogne et se prépare à affronter, lors de l’élection législative de 2002, le chiraquien Saint Sernin. Il abandonne à quelques mois du combat pour se replier sur la circonscription, certes plus facile, du socialiste Christian Pierret dans les Vosges. Ce dernier lui offre de lui succéder à l’Assemblée. Malheureusement, au lendemain du 21 avril 2002, de triste mémoire, Pierret et les responsables fédéraux des Vosges craignent que le Parisien Morelle leur fasse perdre cette circonscription. Ils lui retirent l’investiture.

Morelle aura l’occasion de se rattraper en 2007. S’étant rapproché de Laurent Fabius, il hérite d’une circonscription en Seine Maritime. Mais malgré le soutien de hauts responsables du Parti Socialiste qui font le déplacement pour le soutenir (Ségolène Royal, Claude Evin), il échoue au premier tour. La circonscription sera finalement gagnée par le candidat communiste.

Et en prévision de 2012, sitôt les primaires terminées, son nom a circulé en bien des endroits. On lui prête l’intention d’être candidat dans la circonscription Amérique Latine (Français de l’étranger), puis à Paris pour succéder à Tony Dreyfus. Enfin la rumeur indique que l’opération de Pas-de-Calais de Montebourg était destinée à faire une place à son protégé.

Ce cas illustre bien l’un des travers de certains dirigeants du Parti Socialiste. Il y a toujours eu des places réservés aux amis, aux fidèles, même s’ils peuvent difficilement justifier d’une implantation locale. Cette pratique vient hélas souvent démobiliser les militants locaux, qui subissent plus qu’ils ne choisissent ce parachutage. Et elle oublie que c’est à ses victoires lors d’élections locales, à ses élus de terrain que le Parti Socialiste doit son succès historique aux sénatoriales de septembre dernier.


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Scual 24 décembre 2011 14:19

    Montebourg en se joignant à Hollande a trahi tout ceux qui ont voté pour lui tant ses idées sont incompatibles avec celles de Hollande ET à son ralliement à lui.

    Donc Montebourg qui parlait si bien est en fait tout à fait capable de s’allier avec Sarkozy puisqu’il n’y a aucune différence entre Hollande est Sarkozy.

    Donc Montebourg qui parlait si bien n’avait pas de convictions mais une posture.

    Donc Montebourg qui se disait de gauche se fiche de participer à une politique de droite sans contrepartie et de le faire au nom de ses partisans qui y sont totalement opposés.

    Donc Montebourg était un imposteur et un manipulateur carriériste... lui aussi. Lui aussi...

    Finalement il est parfaitement à sa place parmi les dirigeants de ce parti et aux cotés de François Hollande.

    Décidément il n’y a qu’une seule vraie gauche, c’est le Front de Gauche. Cela sera difficile de s’allier avec le PS qui est un parti de droite manipulant des tas de gens de gauche. La seule solution semble être de prendre le leadership de la gauche au PS et de ramener à la raison les égarés et les trahis vers un parti qui leur convient vraiment. Et même comme ça s’allier avec le PS serait comme faire entrer le renard dans le poulailler tant que c’est toujours la même bande qui dirige ce parti.

    La trahison du PS est la plus grande catastrophe qu’ait connu la gauche en France depuis l’occupation. Ce n’est pas seulement les électeurs mais l’Histoire de la gauche qui a été bafouée et salie. Ces primaires qui n’étaient qu’une mascarade où tout les candidats étaient d’accord sauf un Montebourg qui ne pensait pas un traitre mot de ce qu’il disait, et qui n’avaient pour seul but que de laisser la droite et l’extrème-droite participer au choix du candidat du PS, n’y changeront rien, bien au contraire. Elle participent à la même dynamique.

    En 2002 le FN a été au second tour de l’élection présidentielle au lieu du PS et on a parlé de catastrophe. En 2011, le FN a carrément participé au choix du candidat du PS et on est sensé applaudir ? Et le ralliement de Montebourg à un candidat choisi par ses opposants prônant une politique diamétralement opposée à ce qu’il disait ne met la puce à l’oreille de personne ? Mais bon sang jusqu’où les vrais socialistes vont laisser aller leur aveuglement sur cette véritable OPA de la droite sur le PS ?

    CE N’EST PLUS UN PARTI DE GAUCHE DEPUIS LONGTEMPS. PAS DU TOUT ! C’est même tout juste s’ils sont encore démocrates contrairement à ce que ces primaire sont sensées faire croire puisqu’il n’y a pas eu grand monde pour s’opposer à l’adoption du traité de Lisbonne... Oui, vous avez bien lu : MÊME PLUS DÉMOCRATES ! Contrairement à ce que dit cet article qui ne sait même plus quand est-ce que la voix du peuple doit être respectée, dans le cadre d’un referendum, et quand est-ce qu’elle trahi la volonté des électeurs, dans le cadre d’un parti qui n’a pas d’autre raison d’exister que de réunir des gens qui partagent les même idées.


    • non666 non666 24 décembre 2011 15:52

      Arnaud Montebourg (2000)
      http://www.french-american.org/files/liste-yl-fr-81-10.pdf

      Le fond du problème est ailleurs.
      Apres avoir eliminé les socialistes du PS, la gouvernance mondiale a besoin d’un peu plus de « rpo-americain » dans les deux partis siamois bqui se partagent la politique française et s’entendent sur le partage du trésor.
      Lycée d’ile de France, Ventes d’armes, Eurodysney, Visite chez madame Bettencourt (et tous les autres) : ce sont les dossiers connus ou RPR/UMP/UDF/PS sont egalement impliqués.
      Apres avoir laché Gergovin et les frères Lahoud sur deVillepin/Chirac, la french-american foundation lache son Montebourg sur les gangs rivaux du PS...
      Il a d’abord attaqué a Marseilles ou depuis Gaston Deferre, les liens entre mafia et PS ne sont plus a prouver et la il attaque dans le saint des saints : les federations du Nord et du Pas de Calais.

      L’endroit ou les anciens chretiens democrates judas avaient trahis les leurs pour livrer la Defunte CFTC aux socialistes sans domiciole fixe....
      L’endroit ou la fille de Delors peut trouver un site de largage chez Mauroy.

      Comme Sarkozy il peut, la main sur le coeur dire ;
       « je veux une republique irreprochable et mettre fin a certaines pratiques »
      Et comme pour l’autre ami des etats unis , vous pouvez le croire ou pas....

      Mais chez les marionetttistes, ils doivent bien rigoler de vous voir vous disputer de sa sincerité ou de celle de ceux qu’il montre du doigt. 

      Alors le nouveau chef de gang ou les vielles mafias ?
       


      • soubise 24 décembre 2011 16:30

        D’un panier de crabes à l’autre...
        C’est vraiment désolant.


        • anny paule 24 décembre 2011 17:50

          Montebourg, Montebourg... un certain nombre d’entre nous a cru à la sincérité de son propos lors des primaires socialistes ! Les 17% des voix qu’il a engrangées témoignent du désir de gauche, y compris au sein d’un PS qui n’a plus de socialiste que son appellation ! Son ralliement quasi immédiat au « ravi » lui ôte toute crédibilité ! Il « roule pour lui » ! La tartine est beurrée d’un certain côté ! Il apprécie le beurre, l’argent du beurre et le reste !
          Dommage pour le peuple citoyen qui sait désormais à quoi s’en tenir. Hollande fera du Sarko doux, mais du Sarko tout de même ! Rien de ce qui s’évapore (alors que c’était légitime, que c’était le résultat de longues luttes anciennes) ne sera remis à l’ordre du jour : pas plus le droit à la retraite, que celui de se soigner, de s’éduquer, de se loger... de vivre décemment !
          Tous « lorgnent » sur les postes de députés et sur les ministères qu’ils pourront obtenir : ! Il est vrai que le vote, dans notre système actuel, fait que 95% au moins de la population n’a aucune chance d’accéder au pouvoir. Pourquoi se gèneraient-ils, les uns et les autres ? Ils ne représentent qu’eux-mêmes !
          Le jour où les citoyens comprendront qu’ils ont un véritable rôle à jouer, qu’ils ont le droit d’être dignement représentés, ils auront effectué la révolution citoyenne nécessaire au progrès social et humain. Il auront mis « L’Humain d’abord » au coeur de leurs préoccupations... Ce n’est pas avec Hollande, Montebourg... ou n’importe quelle autre « pointure » du PS, ce ne peut être avec Sarko, encore moins avec la fifille à JMLP... Ce ne peut être qu’avec le Front de Gauche qui propose une VI° République, une Constituante, un changement radical de nos institutions. Le problème, c’est que les campagnes sont menées par des médias aux ordres, par le fric, le fric, le fric... et le peuple n’a pas de moyens de lutte contre cela ! Seules la prise de conscience, l’union, la volonté d’en finir avec l’injustice, les « règles d’or », l’austérité (choisie !!! pas pour tout le monde !!!) et tous les stratagèmes pondus à la hâte pour maintenir les collabos au pouvoir pourront changer la donne. Souhaitons que ce ne soit pas après une catastrophe immense, celle qui s’avance chaque jour de façon plus aiguë, plus inéluctable.


          • arobase 24 décembre 2011 18:46

            montebourg, dommage, on y avait cru, mais on est déçu, on misait tout sur lui , mais voilà qu’il a trahit, ce n’est pas le messie comme prévu mais un usurpateur......amusant


            ce pauvre homme vient à peine de naître, il dit de choses, on applaudit, puis un autre dit autre chose, on n’est plus d’accord, on fustige.................

            quoi de plus volage et volatile que le citoyen ! il se cherche toujours des guide, des maîtres, et en voit de partout, puis se rend compte que ce n’en est pas un.

            il n’y a qu’un messie envoyé par dieu pour sauver le pays. il a toutes les solutions à tous les problèmes, même pour éviter le réchauffement climatique ! smiley

            ce messie c’est sainte marine d’arc. ne cherchez plus, elle a tout !

            • exocet exocet 24 décembre 2011 19:49

              Moi c’est sa sortie Germanophobe qui ne m’a pas trop plu.

              Pour quelqu’un soi-disant de gauche, tirer sur les autres peuples lorsque les difficultés sont là au lieu d’essayer de coopérer ensemble, ça ne passe pas.

              Je ne dis pas que Montebourg est franchement un fauteur de guerre, non, mais si Jean Jaurès était là, je ne pense pas qu’il accepterait beaucoup de nos ’socialistes« actuels dans ce parti.

              De l’argent il y en a en France, souvent acquis nous disent les sondeurs par héritage, souvent favorisé par des liens avec le pouvoir politique, souvent amassé en étant sous la manne de l’argent public.

              Celà représente plus de 2 millions de Français plus que millionnaires en dollars selon l’union des banques suisses, une pyramide qui culmine à des fortunes vertigineuses.

              Alors, pour un soi-disant socialiste, dire que il faut prendre l’argent aux autres Pays d’Europe, c’est masquer le fait qu’en France, les fortunes amassées grace aux largesses publiques devraient en retour participer au règlement de notre dette par le biais d’un impôt conséquent.

              Mais les sondages ne disent pas combien de ces millionnaires et milliardaires Français sont influents au sein de notre actuel »parti socialiste", ni combien de fonctionnaires d’ailleurs qui eux aussi sont des pensionnés de l’état et, criant à la rigueur à chaque budget ont poussé à la roue pour faire des déficits et creuser la dette.


              • paul 25 décembre 2011 13:55

                Oui, les parachutages font du tort au fonctionnement démocratique d’un parti .C’est le cas en ce moment pour Royal au détriment de Falorni en Charente Maritime .
                Le ralliement de Montebourg à Hollande : avait il le choix ? Le socialisme libéral que représente Hollande n’est qu’ une alternance au libéralisme de sarko, pas une alternative .
                Les socialistes « montebourgeois » peuvent appuyer l’inflexion à gauche en votant FdG .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cédric67


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès