Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Montebourg-Hollande, le grand guignol

Montebourg-Hollande, le grand guignol

Nous avions Sarkozy appelant les grands patrons de LVMH pour sauver un site de production, nous avons maintenant Montebourg pour sortir le baton et menacer la famille Peugeot.

Mais quelle illusion croit-il faire ? Pense-t-il que nous sommes assez dupes pour croire à ce théâtre de bas étage ?

En effet nous avons bien compris que Hollande est une cheville ouvrière de l'Europe libérale et antisociale mais qu'il propose une autre méthode, plus douce, moins évidente que celle de Sarkozy qui au final pour les bruxellois et les banksters associés finissait par être contre productive (entendre ne permettait pas de faire de la casse sociale sans se faire remarquer).

Alors comme il faut éviter éviter les outrances sarkoziennes et berlusconiennes (Berlusconi s'est fait lyncher par les marchés pour son "incapacité" à mener des raids anti-sociaux dans son pays), Hollande pour remplir son rôle de gestionnaire européen, propose la voie "douce" à savoir les mêmes objectifs mais avec une autre méthode : assurer la mise en place d'une union européenne centralisée bras politique libéral des marchés , c'est l'objectif : ne pas formuler cette finalité , faire croire encore à la possibilité d'un progrès plus tard, bien loin, jouer sur les mots, et trouver des outils pour noyer le poisson : commissions, dialogue social, Montebourg... c'est la méthode.

...Et nous pauvres citoyens, pour pour battre l'outrance nous avons voté pour l'accompagnement le moins douloureux, celui de renoncement qui ne se dit pas.

Pour preuve même si les propos de Hollande en disent longs sur le plan PSA (qui n'a rien de social mais qui est un plan de LICENCIEMENT)" le plan n'est pas acceptable en l'état" il croit nous jeter de la poudre au yeux avec la marionnette Montebourg, qui court faire semblant de tenter d'éteindre les feux de la casse sociale sans précédent entamée depuis 50 ans.

Montebourg court et crie au loup et pendant ce temps des milliers d'emplois continuent d'être menacés, le CDD est devenu le contrat type, les bacs + 5 sont payés 1000 euros...

Il ne suffirait que d'une LOI pour qu'il arrête de piailler et qu'il commence à travailler VRAIMENT. 

A savoir interdire les fermetures sans alternatives scope, interdire les licenciements dans les grands groupes, revoir la logique de l'actionnariat, nationaliser certains activités de bien public, AIR FRANCE par exemple qui connait aujourd'hui le plus grand plan anti-social de son histoire, recapitaliser certaines activités, soutenir les PME, sanctionner drastiquement les entreprises qui cassent l'emploi etc....

Voilà ce que devrait être le "redressement productif", faute de cela nous assistons à du grand guignol au détriment une fois encore des mêmes, la classe laborieuse...


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • jaja jaja 23 juillet 2012 10:28

    Interdire les licenciements, exproprier puis nationaliser (ou plutôt socialiser) Peugeot sous le contrôle de ses travailleurs ça ce serait « de gauche ».

     Malheureusement on sait que ce gouvernement et plus généralement le PS est au service des capitalistes et que sur le fond rien ne le sépare vraiment de la droite.

    Le grand guignol joué par Montebourg ne va pas pouvoir faire illusion longtemps.

    Ce qu’il faut que nous parvenions à faire c’est de créer un vaste mouvement de soutien autour des boites en lutte de PSA, Air France, Continental, Sanofi etc... et de descendre tous ensemble dans la rue au même moment et que, dans le même temps nous soyons prêts par millions à paralyser ce pays par la grève générale, à le bloquer totalement avec piquets de grève, pour faire triompher nos exigences....

    C’est la seule solution pour ne pas nous faire écraser par les capitalistes et leurs plans d’austérité successifs dont nous n’avons encore vus que les débuts...


    • Patrick Brousse de Laborde 23 juillet 2012 11:40

      Chère Louise M,

      J’aime votre article il est digne comme celle qui avait vos initiales : la Grande Louise Michel.

      Nous devons être conscient que le sieur Hollande est un valet de l’oligarchie financière, sa mission réelle est de diviser et d’apauvrir le peuple, là est sa seule fonction, aux ordres de ses maîtres, les élites du Grand Orient, vaisseau piloté par les grandes puissances de l’argent très sale, les banksters du Nouvel Ordre Mondial avec en tête Rothschild.

      Tous nos pseudos présidents se valent, tous se sont mis à ramper servilement devant les grandes puissances de l’argent sale, et ont trahi le peuple, de Sarkozy à Giscard... Pompidou... les mêmes valets et larbins du pognon, les mêmes traîtres. Le précédent Sarkozy lui était etait aux ordres des élites de la Grande Loge de France, les frères ennemis mais en réalité, blanc bonnet - bonnet blanc, strictement la même chose, tous serviles aux ordres des mêmes puissances de l’oseille.

      Pendant ce temps le peuple soumis, bridé, inconscient, vote, offre ainsi de lui même un blanc-seing, tout pouvoir à son geôlier qui l’humilie, le vole, l’enc.

      Eh dire que notre très brave Louise Michel à la fin de sa vie à cru au nouveau dieu des Francs Maçons : « la laîcité », La laîcité est l’art exquis de teindre les moutons pour les rendre transparents d’abord puis invisibles ensuite.

      Bien à vous Louise M,

      Patrick Brousse de Laborde


      • spartacus spartacus 23 juillet 2012 11:52

        La boboitude dans toute sa démagogie.

        A savoir interdire les fermetures sans alternatives scope,
        C’est certain, mettre une usine dans une structure ou personne et tout le monde est responsable çà sera tellement plus efficace !
        Et qui paye l’usine ? Et qui fournit les finances de redémarrage ? Les ouvriers ?...

        interdire les licenciements dans les grands groupes, revoir la logique de l’actionnariat,
        Ben voyons dans l’usine qui fabrique des minitels on ne licencie personne m^me si on n’en vends plus.

        Nationaliser AIR FRANCE
        Alors là c’est le pompon ? Surement un voyageur du dimanche qui ne connait pas la réalité et les grèves qui tuent cette entreprise à petits feux. On fera voyager des avions a vide. PLus personne ne souhaite voyager avec eux.

        Recapitaliser certaines activités, 
        Avec l’argent de qui ? Des enfants ? Dettes sur la tête des générations futures bien évidemment....

        • lsga lsga 23 juillet 2012 12:07

          Désolé, rien à voir, mais je viens de voir juste ici :


          que tu dis :

          Quelle drôle d’idée de croire qu’une « coopérative » est communiste. Rien a voir avec un « Kolkhoze ».Une coopérative est une forme d’entreprise « libérale ».

          Alors qu’attends tu pour passer sous forme de coopératives toutes les PME que tu revends à l’Oligarchie Financière ? 

        • spartacus spartacus 23 juillet 2012 18:42
          Une Scoop est bien plus aventureuse et moins fiable qu’une SA. 

          Difficile de concilier le risque avec ceux qui ont peur du lendemain. Difficile de concilier ceux qui ont des besoins immédiats avec ceux qui ont des besoins a long terme. Difficile de concilier ceux qui ont une vision d’ensemble et ceux qui ont une vision basique.
          Les objectifs de chacun étant différenciés et variables selon chaque situation, chaque expérience personnelle, un patron unique c’est nettement mieux pour diriger.

          Déjà rare que je fasse rentrer un actionnaire, alors des coopérateurs...C’est pas demain la veille.

          Il y a longtemps que j’ai compris qu’il y a plus d’acheteurs d’entreprises existantes que d’aventuriers de la création pure.
          Je ne fais que répondre a une demande forte. 
          Ces derniers temps, beaucoup de crédits d’investisseurs sont refusés..Pratiquement 1 sur 2. Et en plus des personnes sélectionnées. .Ils ne sont pas tous des oligarches.

        • olivier cabanel olivier cabanel 23 juillet 2012 13:05

          @ l’auteur

          juste pour vous faire remarquer que vous semblez ignorer la définition de l’expression « grand guignol »...
          allez seulement faire un tour ds un dictionnaire, ou sur wiki...
          pas de quoi.
           smiley

          • bernard bernard 24 juillet 2012 10:42

            Trouvé sur Wiki...

            c’est du Grand Guignol
            , phrase qui fait référence au caractère bouffon et tragique du monde contemporain et de la société du spectacle qu’il tend à devenir.

             smiley


          • Massaliote 23 juillet 2012 16:55

            Ils ont une chance de s’en sortir, de lui échapper : Suffit qu’il y ait une caméra et Narcisse, le sourire étudié et le regard aguicheur, oublie le reste du monde pour présenter son meilleur profil. smiley C’est tellement machinal que ç’ en devient pathétique.


          • JP94 23 juillet 2012 18:14

            Le patronat teste les rapports de force sitôt les élections passées ... Il a évité le pire et s’il se sent en force , c’est que le changement politique semble lui laisser les mains libres .

            Le gouvernement , comme avant les élections , se partage les rôles pour sauver les apparences tout en observant la marge de manoeuvre qu’il a .

            L’expérience est observée en haut lieu dans les instances européennes : la pilule va—elle passer  ?

            Effectivement Montebourg joue son rôle de grand indigné . Et à la fin , ce gouvernement , qui a pourtant la possibilité de faire voter une loi qui protégerait le salarié et contraindrait le grand patronat dans ce cas précis , va jouer les juges de paix au dessus des partis ..

            Or le chantage de Peugeot et de l’IUMM vise à casser le droit du travail , sous prétexte de préserver une partie des emplois .
             -Les salariés de PSA devraient accepter de travailler en HS improvisées le jour-même sans aucune compensation ... Des HS ? mais alors PSA reconnaît que du boulot il y en a trop pour les salariés !
             - Ils devraient accepter de voir geler leurs salaires pour les futurs années ? PSA reconnaît donc qu’il prévoit de substantiels profits s’il anticipe de devoir augmenter les salaires ..

            S’abstenir de voter une loi en l’occurrence c’est laisser le salarié à la merci de ceux qui se croient au-dessus des lois .

            Le gouvernement reçoit d’ailleurs les dirigeants de PSA en catimini ... d’égal à égal - en excluant les salariés de ces tractations sordides ...et c’est pourtant là que son discours sera vrai .

            Quand il s’agit s’appliquer la rigueur , le gvt se montre énergique et sait limiter le SMIC et le pouvoir d’achat . Quand il s’agit des patrons , on discute mais on ne touche pas à leurs prérogatives ...

            C’est au pied du mur qu’on voit le maçon .


            • xmen-classe4 xmen-classe4 23 juillet 2012 20:09

              « A savoir interdire les fermetures sans alternatives scope, interdire les licenciements dans les grands groupes, revoir la logique de l’actionnariat, nationaliser certains activités de bien public, AIR FRANCE par exemple qui connait aujourd’hui le plus grand plan anti-social de son histoire, recapitaliser certaines activités, soutenir les PME, sanctionner drastiquement les entreprises qui cassent l’emploi etc.... »


              exemple : une société viens de se créé aujourd’hui, elle fabrique un nouveau médicament à partir de cellule souche.
              doit on leur dire d’interdire les licenciements ? et si on leur dit d’embaucher 100,000 personnes tu ne penses pas qu’il auraient un problème ?

              hors de question de demander à l’état de payer pour interdire le chomage.

              • xmen-classe4 xmen-classe4 23 juillet 2012 20:39

                si vous voulez faire les ouvriers motivés par la création de l’emplois et intéressé par les efforts que vous voulez y consacrer.


                il faut demander du semtex, du C4, des Lance-roquettes français, des mitrailleuses lourdes de type AAT-52, etc...

                les cadres pourraient acheter des hélico Tigre, des chars Leclerc, des SEPECAT Jaguar.

                comme ça, vous arriveriez enfin à créer des emplois.

                • jeanclaude 23 juillet 2012 21:39

                  Quelle naïveté de croire que les mesures proposées tiendraient la route à moyen terme. Vous pouvez toujours interdire les licenciements d’une entreprise.
                  Si ses ventes continuent à baisser, ses produits deviendront plus chers et ce sera le cercle vicieux, et la chute à la fin.
                  A moins que vous m’expliquiez comment cela se passera autrement.

                  De même plus d’agents dans le service public, cela a un coût. Il est certes possible de le financer par la nation. Mais toute la question n’est pas réglée pour autant. Ainsi supposons que nous renationalisons Air France. Cette entrerpise doit-elle vivre uniquement des recettes des personnes et des marchandises qu’elle transporte, ou bien l’équilibre financier annuel doit-il être acquis par une subvention de l’état ? Mais cet argent donné à la compagnie ne sera plus disponible pour autre chose, bien plus utile, d’intérêt général.
                  Et pourquoi subventionner indirectement uniquement les emplois des grandes entreprises ? Un salarié qui travaille dans une boite privée en difficulté, tout près de chez lui, n’aurait-il pas droit lui aussi, au nom du principe d’égalité, à une intervention de l’état ? Ou bien y a-t-il deux catégories de français, les « bons », travaillant pour le service public, et les autres ?

                  Repris hors de leur contexte idéologique, votre argumentation perd de sa cohérence. Bon, on y est habitué, l’essentiel c’est de casser du bois sur le gouvernement en place, tant qu’il se contente d’être réformateur seulement.

                  J’ai bien peur que vos directions de solutions pour régler les problèmes essentiels actuels ne soient pas en conformité avec les réalités incontournables de notre temps. Comme déjà dit, vous restez dans de schémas de pensée inconscients ou informulés des deux siècles derniers.

                  Comme déjà dit, il n’y a pas vraiment de surprise ni de satisfaction à lire ce genre de proposition. Sauf pour ceux qui pensent comme vous. C’est tourner en rond. Vous avez tout le septennat pour cela.


                  • bernard bernard 24 juillet 2012 10:34

                    « Vous avez tout le septennat pour cela » (sic).

                    Pour le septenat....
                    Vous êtes sûr ? smiley


                  • 59jeannot 24 juillet 2012 10:05

                    Le Fdg proposait une alternative et non une alternance.

                    Fabricquer ce que l’on a besoin et non ce que l’on veut vendre !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Louise M


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès