Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Montebourg ou l’otage d’un mot

Montebourg ou l’otage d’un mot

a/ La démondialisation.

La droite et une pléthore d'économistes distingués, même de gauche, taxent Montebourg d'irresponsable en mettant l'accent sur son idée phare, qu'ils choisissent entre plusieurs, la démondialisation une idée déjà développée par d'autres avant lui par les altermondialistes . Un mot au sens bien large, qu'il suffit d'interpréter pour s'apercevoir que cette politique est sur les rails et appliquée d'ailleurs dans d'autres pays. Cette évocation n'est surtout pas révolutionnaire, nous sommes loin encore des propositions d'ATTAC.

Montebourg compte bien petit-petit faire entendre ses propositions : protectionnisme européen, contrôle des banques et impératifs écologiques. De telles mesures ont été prises, par exemple celles du Brésil qui exige qu'Apple à fabriquer sur place, s'il voulait lui vendre son matériel. Ce qui empêchera en partie l'exploitation éhontée de la main-d'oeuvre à trois sous des pays du tiers-monde qui fabriquent nos Ipad, soit dit en passant. Et que dire de la politique monétaire de la Chine qui sous évalue le Yuan qui lui permet un véritable dumping sur ses exportations ?

b/ Les banques.

Après le dépôt de bilan de la Grèce qui ne saurait tarder, il faudra bien mettre le doigt sur les responsables, les banques et leur mise sous tutelle ou tout autre moyen de contrôle est la moindre des mesures à prendre. Voir l'affaire DEXIA. Nous sommes encore loin de l'idée, elle révolutionnaire, de réquisition de leurs biens, c'est-à-dire de son actionnariat bénéficiaire des spéculations, mieux encore que la nationalisation simple avec rachat d'actions, mais nous ne sommes pas là.

Dans l'esprit de ce nouvel homme politique national qui pourrait avoir une belle carrière et instaurer une VIe République intègre et sociale , il y a quelques utopies certes, de celles qui enfantent le progrès. Ses supporters qui vont au-delà d'un vote de sympathie, sont conscients que les idées de leur leader ne sont pas perçues par une classe plus populaire, c'est donc vers elle que les militants entendent se tourner. En attendant il faudrait pour cela que François Hollande intègre ses idées-forces dans son propre programme et qu'il sorte victorieux d'un duel avec Sarkozy. Lequel, c'est une opinion personnelle, ne semble plus croire beaucoup à son destin présidentiel, un avis qui pourrait être partagé par une partie de la droite aux abois. A l’évidence Sarko s'ennuie dans ses pré-tournées qui, monsieur Coppé ne sont pas décomptées dans le temps de paroles.

Politiquement pour la droite désemparée, par à la fois la victoire de la gauche au sénat, l’événement surprenant il faut bien dire, de la primaire socialiste et la perte de sympathie de leur leader, il est temps de réagir. Comment ? Alors que les critiques de la mise en place de ces primaires et leur succès, railleries que les perroquets ressassent à l'envi, ces messieurs-dames organisent un mini-congrès pour contredire et relever les contradictions entre les candidats, le tout sans vergogne en avançant l'idée que les primaires ne concernent qu'un parti sans leader. Nous savons que les Français ont une mémoire sélective, mais pas au point de ne pas se souvenir des magouilles qui ont eu lieu à l'UMP en 2006 pour que Sarkozy soit le candidat unique. Et qu'aujourd'hui, sans primaires, la droite entre Sarkozy, la mascarade Boorlo, Morin et un Juppé en embuscade, « au-cazou », nous offre la même chose, sinon pire. Le match entre le Président et son ennemi intime Villepin, dont le duel qui devrait finir par un crochet de boucher, ennuie la France depuis trop longtemps. Il ne manque plus qu'un discours solennel ou d'une émission télévisée adéquate pour asseoir un peu plus la légitimité à cette primaire. La droite française serait-elle toujours la plus bête du Monde ?

Puisque je suis dans la confidence, Hollande me semble doté de certains handicaps qu'aujourd'hui les flibustiers de l'UMP vont pilonner, avec à sa tête un Copé au bord du pathétisme, qui fait ce qu'il peut.

Encore quelques mois de ce spectacle et nous aurons droit à un duel Le Pen Fille-Sarkozy.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 18 octobre 2011 11:01

    Sarkozy s’est fait élire par 53% des électeurs sur un mot monté en épingle par les médias aux ordres de l’oligarchie : BRAVITUDE.

    C’est ridiculement minable mais c’est comme ça. Il y en a qui font appel à ce qu’il y a de meilleur dans l’homme, d’autre font appel à ce qu’il y a de pire.

     Frèche ne disait-il pas : « ..Les cons sont majoritaires, et moi j’ai toujours été élu par une majorité de cons … Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse... »

    http://www.perpignan-toutvabien.com/post/2009/02/19/Georges-Freche- :-Je-fais-campagne-aupres-des-cons-et-la-je-ramasse-des-voix-en-masse
     
    On ne change pas une méthode qui marche. Cette fois ci, le mot retenu est : « DEMONDIALISATION »

    Et peu importe, ce que Montebourg met dans ce concept, ni le fait que les populations des pays développés de l’Union Européenne se paupérisent, que la protection des personnes régresse et que l’oligarchie sape les nations.


    • tchoo 18 octobre 2011 11:58

      Arnaud MONTEBOUR ne fut qu’un feu de paille !
      Il a repris quelques idées du FDG parce qu’il avait bien senti qu’il pouvait exister avec.
      C’est fait
      Tout ça pour se rallier à Hollande (dit flamby)
      Pouah !
      la politique politicienne dans toute sa splendeur que beaucoup d’entre nous ne peuvent plus supporter !


      • Furax Furax 18 octobre 2011 12:15

        Après bien des hésitations et enthousiasmes hâtifs, devant l’avenir que nous préparent les financiers, je me reprends à rêver (eh oui monsieur Hollande !) de mon pronostic de départ :
        Deuxième tour : Mélenchon / Le Pen


        • Switcher 18 octobre 2011 16:26

          Ma compagne pense exactement comme vous.


          Je suis plus réservé pour ma part.

        • joelim joelim 18 octobre 2011 20:28

          Ça serait pas mal. Mais les français, devant l’urne, sont très conservateurs hélas.


        • eric 23 octobre 2011 20:53

          Il est légitime de monter en épingle ce terme parce qu’il caractérise une pensée absurde. C’est parfaitement stupide. On est très loin des alter. L’alter mondialisation part du constat que tous, sur la planète, sommes de plus en plus liés, interdépendant avec des aspects très variés que l’on peut juger positifs ou négatifs suivant les secteurs, opinons ou point de vue.

          Les alter veulent une mondialisation autre.

          Avec ce terme bétassou, on englobe dans un même mot les échanges intellectuels, scientifiques, financiers, humains, etc... Il met l’accent sur la fermeture.

          Bien sur en creusant un peu , on voit bien ce que le type essaye de dire, on ne gardera que ce qui est bon et on se débarrassera de ce qui est mauvais. Au moins suivant son opinion à lui.

          Mais cette imprécision dans la langue, ce flou globalisant est bien la caractéristique d’une pensée pauvre, démagogique, manichéenne, faite de slogans, et peu construite.

          Mais c’est comme la bravitude, les gens qui utilise ces trucs ont fait toutes les études que l’on peut faire et connaissent la langue française. Ils utilisent ces machins en toute connaissance de cause à n’en pas douter.

          Je dirai que la citation de Roux s’applique très bien. C’est un mot, un concept, pour ce qu’il appelle des cons. L’enthousiasme qu’il susite chez certains est évidemment un appel à attirer l’attention sur lui.

          Des candidats qui s’adresse à l’électorat en pensant qu’il est composé d’une majorité d’imbéciles, méritent qu’on le leur fasse payer en le leur rappelant sans relâche.


          • Iren-Nao 24 octobre 2011 11:44

            Quant a moi j’aurais tendance a penser que le gars Montebourg qui depuis longtemps a les quenottes qui rayent le parquet sent que le vent est en train de tourner et que donc la girouette doit faire de meme et que le creneau porteur qui monte c’est un changement radical dans le sens des 99% et autres indignes, lesquels ne semblent pas prets a se laisser domestiquer.
            Il y aurait peut etre lieu de voir pour un rassemblement des souverainistes, mais ils sont quasi tous de la farine ambitions personelles donc peu associables. Ce serait neanmoins une des dernieres solutions raisonnables si il est encore temps.
            Donc Montebourg, pas con, prend date, il n’est meme pas exclus qu’il ne soit sincere.
            Mais je crois que la vague qui monte va tout embarquer et ne laissera guere d’opportunistes debouts, ce sera le moment des personnages charismatiques parce que ce sera tellement la merde que il n’y aura place que pour des Messies.

            On va se marrer je vous dit que ca.

            Iren-Nao

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès