Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Montebourg sur ses grands chevaux

Montebourg sur ses grands chevaux

Le président du Conseil général de Saône-et-Loire s’était déjà fait remarquer en février 2009, en traduisant le gouvernement en justice afin de récupérer les 800 000 € qui revenaient à son département.
Il faut se souvenir que le gouvernement Sarközi avait décidé de donner de nouvelles compétences aux départements, mais sans leur donner les moyens qui vont avec.
La suppression de la taxe professionnelle décidé par le gouvernement, taxe qui permettait aux départements de financer ses dépenses habituelles (RMI, RSA, etc.) a mis, d’après Arnaud Montebourg, les départements en faillite.
Malgré les mesures qu’a pris Arnaud Montebourg afin de réduire le train de vie de la collectivité, permettant d’économiser 10 millions d’euros, son département est exsangue.
Du coup, Montebourg a décidé de ne plus faire de crédit à l’Etat, et a cessé de financer la construction de la dernière route nationale du département, le train de vie des centres d’information et d’orientation, le centre départemental d’accès au droit, et à décider de ne plus payer pour les dépenses de RSA non compensées par l’Etat. lien (caler à 12 minutes)
Au mois de janvier 2010, la situation ne s’étant pas arrangée, le Président du Conseil Général de Saône-et-Loire à évoqué la cessation de paiement pour le quart des départements français.
Les transferts de compétence, sans donner aux départements les moyens qui vont avec ont couté au département de la Meuse 55 millions d’euros, selon Christian Namy, (UMP) président du Conseil Général de la Meuse.
Jean Louis Bianco (Alpes de Haute-Provence) déclare avoir « le couteau sous la gorge  ».
Le département de la Seine Maritime est l’un des plus touché, vu le nombre important de ses industries.
Quant à la Loire Atlantique, elle n’a eu d’autres solutions que de baisser les subventions (- 70% pour le Football Club de Nantes, par exemple). lien
Interviewé par jean jacques Bourdin sur BFM TV, Montebourg commentait les déclarations racistes de Nadine Morano.
Elle avait dit, lors d’un débat sur l’identité nationale «  ce que je veut, au sujet du jeune musulman, quand il est français c’est qu’il ne parle pas verlan, et ne mette pas sa casquette à l’envers  »
Ce qui avait amené la réplique cinglante de Montebourg, la déclarant politiquement malhonnête « de la part d’une ministre de la république, stigmatiser une catégorie de français, c’est renouer avec une conception ethnique de la nation, celle qui a amené Vichy » vidéo
Il est vrai que Morano tient parfois un discours plutôt glauque et malsain lorsqu’elle s’adresse à des personnes de couleur, comme on peut le constater sur cette vidéo
Aujourd’hui, c’est à TF1 que s’en prend Arnaud Montebourg.
Il demande à Nonce Paolini, président de cette chaine, de lui présenter ses excuses.
En effet, le 28 septembre 2010, celui-ci avait jugé « inadmissible » les critiques émises par Arnaud Montebourg.
Dans le film « fin de concession  » de Pierre Carles, on entend Montebourg s’exprimer ainsi : « il faut leur mettre la tête sous l’eau ! TF1 c’est la télévision de la droite, de l’individualisme et du fric, du matraquage sur la sécurité » vidéo
Ce film sera dans les salles le 27 octobre 2010.
Il pointe du doigt la censure, le pouvoir, le contrepouvoir, et il est considéré comme « la première enquête audiovisuelle sur l’immense scandale de la privatisation de TF1 ».
Sur ce lien, on peut voir la bande annonce du film.
Mais revenons à Arnaud Montebourg.
Dans une lettre qu’il vient d’adresser au PDG de TF1, il persiste et signe et demande à celui-ci de s’excuser.
Extraits de sa lettre :
« le rapport de proximité politique entre les orientations éditoriales de TF1 et le pouvoir actuel pose problème dans une démocratie comme la notre (…) sur le plan culturel, il faut rappeler les dégâts considérables que votre chaîne a provoqués sur la vision que les Français ont d’eux-mêmes et de notre société contemporaine (…)vous avez participé avec méthode et constance à l’appauvrissement de l’imaginaire des Français (…) s’il y a des excuses à présenter, c’est plutôt TF1 qui devrait les présenter à la France ».
On peut voir la totalité de sa lettre sur ce lien.
Il est probable que le PDG de TF1 ne présentera jamais d’excuses aux téléspectateurs français, mais il est possible que cette polémique donne envie à de nombreux citoyens d’aller voir le film de Pierre Carles, car comme disait mon vieil ami africain :
« Ne juge pas le grain de poivre à sa taille, goûte-le et tu verras comme il pique ».
L’image illustrant l’article vient de web-libre.org

Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 1er octobre 2010 10:27

    Bonjour Olivier,

    C’est une bonne chose que certain hausse le ton et se batte contre les dérives gouvernementales et des lois absurdes et irréfléchies. Devant le silence assourdissant d’une majorité des gens de gauche face aux injustices, on ne va tout de même pas se plaindre lorsque il y en a un qui l’ouvre haut et fort !


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 10:40

      Gabriel,
      le Montebourg n’a pas sa langue dans sa poche, et il en faudrait beaucoup comme lui,
      merci de ton commentaire
       smiley


    • Clojea CLOJEA 1er octobre 2010 11:09

      Salut Olivier : Montebourg est un opportuniste, gauche caviar, qui a changé de position souvent. Il a même soutenu Ségolène Royal en son temps, et même s’il parait « engagé », je me méfie toujours des gens qui rebondissent vite en abandonnant une allégeance à quelqu’un pour la mettre instantanément chez le voisin. C’est toujours suspect, car cela ne sert qu’a une chose : se faire connaître. Je me permets donc de mettre une réserve. A+


      • Sachant Sachant 1er octobre 2010 12:14

        Certes tous les politiciens sont ambitieux, opportunistes et arrivistes...
        Et pourquoi pas corrompus ou assassins comme dans nos manuels d’histoire.

        Il se trouve qu’une gauche-caviard qui parle (et agirait) pour le peuple
        (en piquant une louche de caviard à la droite)
        Est sans doute meilleure à prendre, qu’une droite-tête-de...
        Qu’une droite-tête-de-veau-vinaigrette qui détruit
        L’éducation pour tous
        L’hôpital pour tous
        Le soin pour tous
        La retraite pour tous
        La justice pour tous
        Le transport collectif pour tous
        L’indemnisation chômage pour tous et même...
        Et même le principe de concurrence libre et non faussée
        En favorisant des deniers publics et lois de la république les entrepreneurs amis

        C’est comme pour consommer
        Au moment de choisir comparons les mérites des produits en lice
        Et (vous avez raison sur ce point) en préservant un idéal... idéal
        C’est fini l’époque des chèques en blanc


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 13:00

        CLOJEA,
        opportuniste ?
        peut-être ?
        peut-être pas.
        j’ai de la peine à porter des jugements si définitifs,
        ce qui me semble plus important, c’est de montrer qu’il y a une opposition constructive et volontaire, car le problème qu’il dénonce est réel.
        il est partagé par des élus départementaux de gauche ...et de droite.
        l’Elysée a privé de leur ressources les départements, en fermant le robinet des taxes professionnelles, et en laissant aux départements le soin d’aller au casse-pipe, privés qu’ils sont des moyens de leurs attributions.
        c’est de bonne guerre.
        les régions, et les départements ne sont pas dans son camps, et il veut donc les pénaliser.
        alors pourquoi se priverait-il de les mettre en difficulté ?
        je veux bien croire qu’il soit opportuniste, mais çà reste à prouver.
        en attendant, il ne se laisse pas faire, et heureusement, il n’est pas le seul,
        n’est-ce pas l’essentiel ?
        merci de ton commentaire.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 13:08

        Sachant,
        le constat est lucide.
        nous voulons l’idéal, et il est difficile a atteindre.
        mais comme vous le dites si bien, entre une droite telle que vous la décrivez, et un autre bord qui tente de se redresser, le choix n’est pas si difficile.
        alors, je suis d’accord avec vous,
        et je ne crois pas être un cas isolé.
        merci de votre commentaire.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 13:04

        calmos,
        le seul fait de votre intervention me permet de comprendre que l’article vous dérange.
        pour le qualification que vous proposez pour Montebourg « tout en gueule » comme vous dites, me laisse penser que ce qualificatif serait bien plus approprié pour notre nimpérial président.
        car qui, mieux que lui, est « tout en gueule »
        rappelez vous :
        il allait empecher que les Français meurent dans la rue,
        il promettait passer au karcher les banlieues,
        il avait convaincu 53% d’entre nous que le concept « travailler plus pour gagner plus » était la solution à tous nos maux.
        le résultat on le connait.
        quand un président se laisse aller à dire à quelqu’un qui ne l’aime pas :
        « cass’toi pov’con », c’est plutot à lui que je penserais pour le qualificatif de « tout en gueule »
        désolé.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 16:04

        Calmos,
        toutes les opinions sont recevables,
        y compris la votre,
        mais ce qu’il faudrait, c’est la construire, l’argumenter, si je puis me permettre.
        pourquoi brochet ?
        le brochet est un poisson qui a sa place dans l’écosystème, c’est un prédateur.
        or je ne vois pas ce qui est du domaine de la prédation chez Arnaud Montebourg ?
        les prédateurs, pour l’instant, c’est plutot le camp d’en face, non ?
        j’attends vos arguments avec curiosité.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 16:43

        Calmos,
        comment pourrais-je me satisfaire d’une pareille argumentation.
        vous dites qu’il brasse de l’air pour rien ?
        quand le président de conseil général qu’il est traduit le chef du gouvernement en conseil d’état, je n’appelle pas çà « brasser de l’air »,
        ou alors vous avez d’étranges notions de la justice.
        j’attends de vous quelques éléments un peu plus convaincants,
        désolé
         smiley


      • Yvance77 1er octobre 2010 13:16

        Salut,

        Montebourg, ce n’est pas celui qui me dérange le plus. Je n’apprécie pas forcément son côté dandy-cul-serré ... mais bon, il lui arrive (plus que d’autres) à parler vrai.
        Ceci étant il est encore loin d’un Mélenchon ... bref passons je m’égare.

        Ce que ne dit pas en substance le Montebourg c’est que la faute en revient d’abord et surtout à la gauche et à cette loi scélérate portée par Gaston Deferre sur la décentralisation.

        Décentralisation qui avait pour but final de constituer des fiefs pour des potentats locaux (qui avaient envie d’en croquer j’entends) afin qu’à Paris l’on fiche une paix royale au président ... feu Tonton donc. La génèse est là.

        Ensuite tous ceux qui suivirent n’allèrent pas remettre en cause cela, pas folles les guèpes Sauf que maintenant Pipole 1er à compris le truc.

        Autant transférer tout ce qui peut faire dette sur les régions, et tenter de garder les cuisses propres de comptabilité de l’Etat.
        Et en ces temps de crises, il a fait greffer des oursins dans les poches de Baroin.

        Ce qui est à remettre en cause c’est tout bonnement les institutions présentes, et la V eme République qui en l’espèce doit mourir.

        A peluche


        • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 16:10

          Yvance,
          sauf erreur, la décentralisation est bien plus ancienne,
          elle nous vient d’un certain Charles de Gaulle,
          c’est lui qui a proposé en 1969 la création de 22 régions,
          c’est d’ailleurs ce projet qui lui fit perdre sa place, car le référendum lancé fut un échec pour lui à 52,4%.
          comme à l’époque, les politiques avaient quelque honneur, il démissiona.
          d’ailleurs, le projet fut repris par un certain candidat nommé Chirac (çà faisait partie de son programme)
          voici un lien
          http://www.gaullisme.fr/decentral_ofm11.htm
          et cette décentralisation gène beaucoup notre autocrate au pouvoir, puisque les régions, et les départements sont contre lui.
          il a donc trouvé la parade :
          il les prive de ressources en leur laissant les mêmes compétences.
          élémentaire mon cher Yvance.
          non ?
          merci de votre commentaire.


        • Bulgroz 1er octobre 2010 14:09

          Je vais résumer simplement ma pensée : Montebourg est un individu aux propriétés émétiques. 
          Ce qui est rassurant c’est que jamais ces gars là ne seront au pouvoir !!!

          • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 16:17

            Bulgroz,
            je comprends qu’il vous donne envie de vomir, puisqu’il met le doigt là ou çà fait mal.
            en tout cas, grâce à votre commentaire, j’apprends que vous êtes doués de superpouvoirs, capables de lire l’avenir,
            un extra-lucide en somme.
            je me demande si vous aviez deviné la merde noire dans laquelle nous a plongé votre candidat, lorsque vous avez voté pour lui ( il s’agit de sarközy, bien sur) ?
            ensuite vous lui proposez le qualificatif de « vulgaire cabot »
            pour ma part, c’est un terme que je proposerais plutot a Lefebvre, ou a Morano, non ?
            enfin, c’est vous qui voyez.
             smiley


          • Bulgroz 1er octobre 2010 14:24

            Montebourg, Walls et tant d’autres, que c’est triste de devoir regarder passer les trains quand on est si jeune et qu’on vieillit si vite.

            Rendez vous compte : en être réduit à distribuer le RSA dans son Département quand on a une ambition planétaire et qu’on sait qu’on a déjà perdu les élections de 2012.

            Je comprends son amertume, à ronger son frein attaché à sa niche socialiste comme un vulgaire cabot.

            Peut être que sa Maitresse qui officie à France Inter réussira t elle à l’ imposer dans le monde politique ?

            Quel malheur de ne pas pouvoir la nommer à TF1 !!!!


            • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 22:05

              Bulgroz,
              vous êtes dans le « people »,
              je suis dans la politique,
              ce sont deux mondes qui n’ont rien faire l’un avec l’autre,
              mais sarközi ne le savait pas,
              ni vous non plus manifestement,
              alors les histoires de maitresses, de nominations, çà n’a qu’un intéret relatif face aux préoccupations des français.
              désolé.
               smiley


            • Krokodilo Krokodilo 1er octobre 2010 16:20

              C’est un politicien, et a donc des points communs avec le comportement de ceux qui ont cette ambition, mais au moins il bosse et parle moins la langue de bois ; de mémoire, je crois qu’il a présidé ou participé à la commission parlementaire sur la réforme des tribunaux de commerce, ce nid de requins locaux. Dommage qu’il ne participe pas aux primaires socialistes : faut de la patience dans la carrière de politicien, acquérir la patine du temps.


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 16:28

                Krokodilo,
                il parle, et il agit en phase avec ce qu’il dit,
                ce qui est de plus en plus rare par les temps qui courent,
                j’en parle d’autant plus librement que mon camps est du coté d’europe écologie, ce qui n’est un secret pour personne ?
                merci de votre commentaire.


              • Kalki Kalki 1er octobre 2010 16:50

                Bonjour, est ce que vous avez des auteurs en rapport avec l’économie de l’abondance ?

                hxxp ://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_l%27abondance


                • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 17:26

                  Kalki,
                  pourquoi ne pas voir du coté de Paul Aries ?
                  son livre « la décroissance » explique un projet assez convergeant avec cette économie de l’abondance.
                  voici un lien, mais le mieux est de lire le livre, il est passionnant (à mon avis)
                  http://environnement.blogs.liberation.fr/noualhat/2009/05/il-faut-rendre-la-d%C3%A9croissance-d%C3%A9sirable.html
                  à+


                • paul 1er octobre 2010 17:30

                  Quoi qu’on pense de Montebourg, il ne dit que l’évidence sur TFI .
                  On se souvient que cette chaine a été donnée à Bouygues en 1987 sur le critère du « mieux disant culturel » . Défense de rire !
                  Depuis,en 2004, Patrick Le Lay a résumé la philosophie de la chaine en disant vendre du temps de cerveau disponible à Coca Cola .
                  Julien Dray est tricard sur cette chaine pour avoir dit « TF1/ TFHaine ». Montebourg le sera t-il aussi ?
                  http://www.youtube.com/watch?v=FYK8uSjcUIw
                   


                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2010 17:40

                    paul,
                    merci de ce lien qui résume assez bien, et avec humour, la quintessence de TF1.
                    un grand moment.
                     smiley


                  • Tiberius Tiberius 2 octobre 2010 01:51

                    C’est triste à dire mais Montebourg ne se comporte pas mieux que Sarkozy sur ce coup-là.

                    J’imagine d’ailleurs aisément Sarkozy tenir les mêmes propos infâmes : 

                    « C’est le moment de taper sur BFMTV et itélé. Faut leur mettre la tête sous l’eau. Ce sont les télévisions du PS, c’est tout. Ce sont les télévisions des idées qui détruisent la France, les télés de l’assistanat, du communautarisme, de l’immigration clandestine et de la délinquance. » 

                    Franchement ce sont exactement les propos qui ont dû sortir de la bouche de Sarkozy quand il a décidé de reprendre en main les chaînes et radios publiques...

                    Mais si l’on considère qu’il est normal pour un homme de gauche d’empêcher TF1 de soutenir l’UMP, alors l’on ne doit pas s’émouvoir quand Sarkozy s’immisce dans les affaires du journal le Monde pour empêcher le patron de Free d’engager le journal sur un ligne trop marquée à gauche.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2010 05:45

                      Tiberius,
                      ce qui est en cause, c’est l’indépendance des médias,
                      aujourd’hui, a part « le canard enchaîné », charlie, et quelques autres, aucune garantie de l’intégrité des opinions, informations émises ne peut être donnée.
                      Le Monde, en est l’un des exemple,
                      du coup, leur crédibilité s’emiette un peu plus chaque jour,
                      les phases supplémentaires, ce sont les manipulations.
                      si un état contrôle la presse, rien ne lui est plus facile de monter une campagne, sur le thème qu’il choisira, l’insécurité par exemple.
                      avec une belle unanimité, presse parlée, écrite, et télévisuelle, aux ordres d’un pouvoir, vont se mettre à son service, pour monter en épingle un évenement quasi banal, mportant sur l’insécurité, par exemple, juste avant une élection, et s’il est évident que la majorité de l’opinion ne tombe pas dans le piège, plusieurs centaines de milliers de citoyens, influencés par l’information bidon (ou exagérée) donnera sa voix à celui qui défend le mieux (apparemment) la cause sécuritaire.
                      ce qu’il faut combattre, c’est l’indépendance réelle des médias, et aujourd’hui, il n’y plus guère que le net qui le permet.
                      c’est pour cette raison que le gouvernement essaye en vain, depuis quelques temps de contrôler ce média (hadopi, etc)
                      merci de votre commentaire.


                    • Tiberius Tiberius 2 octobre 2010 12:28

                      Oui mais TF1 est contrôlée par Bouygues qui est une société de BTP qui vit principalement de marché publics. Or Montebourg le sait pertinemment, c’est pourquoi, sachant que la gauche est de retour, il montre au patron de TF1 que le moment est venu de se mettre au service du PS. Ce qu’il fera à n’en pas douter. Mais où est la liberté de l’information quand les politiques contrôlent les médias ? TF1 sous les socialistes ressemblera à itélé et BFMTV . Franchement je préférerais que chaque chaque chaîne de télé assume pleinement ses préférences politiques mais qu’il y ait des chaînes de toutes opinions. Ce n’est pas le cas tout simplement parce que tous les médias français sont contrôlés par des sociétés qui vivent de marchés public : Lagardère, Dassault et Bouygues. Tous les médias sont sous le contrôle de l’état par le biais de ces sociétés. C’est justement pourquoi Sarkozy ne voulait pas du patron de Free au journal le Monde car Free n’a pas besoin du soutien de l’état et est de ce fait incontrôlable.

                      Montebourg est donc un hypocrite qui ne pense, comme Sarkozy, qu’à mettre TF1 à sa botte. Mais sur le TF1 de Montebourg, nous entendrons sûrement la fille Le Pen, car plus elle parle plus l’UMP décline, mais nous n’entendrons pas Mélenchon qui lui ferait perdre des voix non pas à la droite, mais au PS...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2010 13:15

                      tiberius,
                      je comprends votre analyse,pour toutes ces raisons, je pense qu’il serait plus logique que les chaines soient réellement indépendantes,
                      qu’elles ne puissent dépendre du pouvoir, ou de l’opposition,
                      directement ou indirectement.
                      c’est la seule manière de permettre une réelle indépendance d’opinion et d’information,
                      merci de votre commentaire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès