Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Multipartisme

Multipartisme

Périodiquement à la mode, la question de l’identité, de la pérennité, de l’opportunité de l’UMP se pose. Elle resurgit avec acuité au moment où certains envisagent la défaite du Président sortant, son pseudo leader naturel.

Pour dépasser cette analyse factuelle et trop en prise sur des supputations et analyses dictées par des actualités brûlantes, il apparaît plus intéressant de revenir sur cette idée, cette construction délétère et sans véritable fondement.

Pour être tout à fait juste, l’idée de l’UMP vaste rassemblement hétéroclite des droites n’est pas de Nicolas Sarkozy ; il n’a fait que prendre un train en marche et l’utiliser à ses propres fins. L’idée est bien ancienne et supportée par Edouard Balladur, alors conseiller de Jacques Chirac, par Alain Juppé, Dominique de Villepin et Jérôme Monod. Ils arrivèrent à convaincre le Président de la République de l'époque de tenter cette « globalisation » des droites au sein d’un mouvement unique. Les mêmes l'avaient également convaincu de procéder à une dissolution hasardeuse dont on a encore en mémoire les conséquences heureuses pour la gauche et Jospin. Gardons le souvenir des arguments « mondialistes » employés. Il convenait de mettre une fois de plus la France à l’heure des grandes « démocraties » anglo-saxonnes. Les exemples de l’Allemagne, de la Grande Bretagne, des États-Unis étaient sans cesse appelés à la rescousse.

On oublie simplement, comme toujours, que la France n’est pas un pays anglo-saxon. Que sa démocratie ne s’est pas construite de la même manière et surtout que sa constitution est radicalement différente : l’élection du Président de la République au suffrage universel est une donnée incontournable qui change radicalement les choses. Avoir ainsi voulu maintenir cette spécificité constitutionnelle et en même temps réduire les diversités « partisanes » est un contre sens grave qui a rendu le Président plus vulnérable.

La gauche d’ailleurs est également diverse et s’accommode de cette diversité en l’organisant plus ou moins bien, c’est une autre question, mais sans volonté d’une unification de pure surface.

Quand existaient UDF et RPR, les combats étaient parfois rudes, les divergences affichées, discutées quelque fois âprement, mais la diversité trouvait son expression. Cette diversité « rude » n’empêchait pas la victoire de la droite et même permettait une alternance au sein même de cette droite. Rappelons-nous simplement la victoire de Giscard d’Estaing, aidé par Chirac, aux dépens de Chaban Delmas, le gaulliste de « la nouvelle société » qui déplaisait à Pompidou etc.

Vouloir sans cesse aplanir les différences, gommer les divergences, éviter les affrontements est un non-sens démocratique. La démocratie a besoin de ces moments d’affrontement, de ces rudes « explications de textes », de ces joutes parfois enflammées. Vouloir toujours tout « aseptiser » est un déni démocratique. A sa manière la création de l’UMP a été un déni démocratique. On en mesure mieux aujourd’hui les limites et ce n'est qu'un commencement.

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • lsga lsga 25 avril 2012 13:10

    Aujourd’hui le Front National remplace l’UDF. 


    SI 100% des électeurs de Bayrou étaient capables de suivre une consigne de vote, voir de voter Hollande pour démontrer qu’ils peuvent faire perdre l’UMP ; alors le Centre pourrait à nouveau peser sur l’échiquier politique. 

    Actuellement, le MODEM ne compte pas car ses électeurs vont se répartir entre les 2 candidats de manières équilibrés. Il n’est donc nullement besoin de faire de concession aux centristes pour l’UMP.

    Résultat : ce sont les électeurs FN qui influencent l’UMP, et le discours de Nicolas Sarkozy devient un discours d’extrême droite. 


    Le centre ne joue pas son rôle et favorise les extrêmes. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès