Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Municipales : 30 points d’erreur dans les sondages à Grenoble ! (...)

Municipales : 30 points d’erreur dans les sondages à Grenoble ! Magouille ?

A Grenoble, la presse locale s'est trompée de 30 points sur l'écart entre le candidat socialiste et le candidat écologiste. Flagrant délit de magouille ?

La rue, un territoire inexploré par les faiseurs de sondages ?

Sondage Dauphiné Libéré, 6 mars 2014 :

Prévision second tour des municipales à Grenoble, Dauphiné Libéré : "Dans le cas d'une triangulaire au second tour, pas de surprise : le candidat PS est largement élu. Jérôme Safar [PS] remporterait la mairie avec 42% des voix, devant Matthieu Chamussy [UMP] (33%) et Eric Piolle [Europe Ecologie Les Verts] (25%)."

Résultats, second tour des municipales à Grenoble, le 30 mars 2014 :

Europe Ecologie Les Verts : 40,8% - PS : 27,6% - UMP : 22, 8% - FN : 8,8%

En somme :

Le 6 mars 2014, le Dauphiné Libéré donnait 17 points d'avance au Parti Socialiste sur les écologistes. Le 30 mars, les écologistes ont gagné avec 13 points d'avance. Le Dauphiné Libéré s'est donc trompé de 30 points sur l'écart entre les deux hommes ! On ne m'enlèvera pas de la tête que les sondages étaient truqués, et destinés à créer une dynamique autour d'un parti socialiste à bout de souffle. En 2002, lorsque les sondages se trompaient de deux points aux élections présidentielles, tout le monde semblait scandalisé. Se tromper de 30 points sur une population 400 fois plus petite n'est-il pas aberrant ? A qui aurait donc pu profiter une telle erreur d'estimation ? Le candidat écologiste n'inquiétait-il pas une frange importante de l'économie locale ? Cette frange ne financerait-elle pas, en partie, la presse locale (et pas uniquement par la publicité) ?

Paranoïa ? En recul, la France est 39ème au classement de la liberté de la presse effectué par Reporters Sans Frontières, et les pressions ont été fortes (en témoignent cet article de Politis et l'agression du candidat écologiste vendredi 28 mars).

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Patrick Samba Patrick Samba 4 avril 2014 10:57

    Bonjour,

    "Le candidat écologiste n’inquiétait-il pas une frange importante de l’économie locale ? Cette frange ne financerait-elle pas, en partie, la presse locale (et pas uniquement par la publicité) ?« .

    Et bien quand on lit ça dans votre lien : »Le groupe Est Bourgogne Rhône Alpes (EBRA), anciennement France Est Médias ou groupe Est Républicain dont le siège est à Nancy, est un groupe de la presse quotidienne régionale française, leader dans l’est de la France.

    En 2006, il diffuse chaque jour 1 300 000 exemplaires de 101 éditions pour un lectorat estimé à 3 millions de lecteurs sur 23 départements.",

    on se dit qu’effectivement il y a de bonnes chances....


    • Patrick Samba Patrick Samba 4 avril 2014 11:04

      de bonnes chances... qu’il inquiétait une frange importante de l’économie locale, bien sûr. Quant au financement autre que publicitaire, il n’est bien sûr pas interdit de s’interroger. Mais pour l’affirmer il faut évidemment des preuves.


    • alinea Alinea 4 avril 2014 11:29

      Au niveau national aussi il y a eu une petite panique de la part du PS !!!
      Ils sont tellement minables qu’ils n’ont pas peur du ridicule ; c’est pitoyable ; mais la bonne nouvelle dans cette histoire, c’est que les gens se foutent de ce que disent la presse et les sondages ; on le sait déjà depuis 2005, mais si la confirmation est permanente, il y a des canards qui risquent de devenir boiteux !!

      En plus il se peut qu’il y en ait plus d’un pour quitter le navire qui chavire ; c’est la débandade...


      • LE CHAT LE CHAT 4 avril 2014 11:40

        les sondagistes ont pas vu venir la raclée du siècle pour les socialos , et je crois qu’ils sont dans le déni pour celle des européennes qui s’annonce ...


        • gogoRat gogoRat 4 avril 2014 12:05

          CQFD :
           la scrutinite et la sondagite sont des épidémies en voie d’extinction ...
           Il est grand temps de passer à une médecine de veille permanente, autant préventive de curative : les cahiers de doléances modernes que nous allons (ré)inventer ensemble.

           ( attention ! cette perspective est certainement moins anodine et plus riche de défis qu’il ne peut sembler a priori )


          • leypanou 4 avril 2014 15:59

            Article qui aurait pu être très bien sans une « petite publicité » pour Reporters sans Frontières, dont je me méfie plus qu’un peu, malgré le départ de R Ménard.

            Quand on connait leur influence sur des milliers de gogos lors des Jeux de Pékin et qu’on voit le parcours de R Ménard, on ne peut que sourire devant la naïveté des gens.

            Un petit rappel donc pour Reporters Sans Frontières.


            • stetienne stetienne 4 avril 2014 18:04

              a saint etienne aussi les media avaient donner le socialiste gagnant smiley


              • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2014 07:15

                 Yep, en même temps entendre les écologistes se plaindre des magouilles du ps , faut le faire. ! Car n’est ce pas grâce aux magouilles du même ps que les écologistes qui pèse

                3,5% des suffrages exprimés disposent des 10 sénateurs et 15 députés ?
                yep magouilles vous avez dit magouilles .


                Asinus : ne varietur 

                • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 5 avril 2014 14:11

                  Une remarque : 15 députés sur 577 députés représentent 2,6% des députés.


                • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2014 18:59

                  @ Mathieu Stelvio , bonjour certes certes rappelez moi donc le nombre de députés d’un parti ayant récolté entre 15 et 17 % des suffrages exprimés lors des mêmes consultations ?

                  Nous ne sommes pas dans un système a la proportionnelle je maintien donc que cette représentation a été obtenue par magouille et combines .
                  Ce qui est en cause dans mon propos n’est pas légitimité du discours mais celle des éminences autoproclamée le véhiculant !
                  Asinus : ne varietur 

                  • lsga lsga 5 avril 2014 19:05

                    on est surtout coincé à une échelle nationale, alors que la production française repose essentiellement sur l’exploitation des matières premières africaines.

                     
                    quand les africains auront le droit de voter pour les députés français, là, on aura fait un pas démocratique. 

                  • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 5 avril 2014 19:45

                    @ COVADONGA722 : Admettons. (Au passage, EELV n’a même pas les « couilles » pour dénoncer le truc... Le nouveau maire ne veut pas se mettre le presse locale à dos, alors il se couche, et son parti avec !) Toutefois, les magouilles invoquées ne sont pas du même ordre, car, lors des législatives, les « négociations » entre PS et EELV ne se sont pas faites en cachette (enfin, disons, pas tant que ça). Le contrat « soutien au second tour des présidentielles VS des députés EELV » a été passé ouvertement, face aux yeux des citoyens. On peut appeler cela magouilles ou combines, je l’admets ; mais fausser un sondage de 30 points, pour moi, c’est d’un autre ordre (surtout qu’avec cette ineptie qu’est le vote utile, les sondages auraient pu prendre les commandes : comme aux élections nationales de 2007 ou de 2012...) Quoi qu’il en soit, je suis bien d’accord avec l’idée que notre système politique est défaillant, et que notre soi-disant démocratie n’est pas (ou si peu) représentative. Quant à l’exploitation des matières premières africaines, je rejoins Isga.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès