Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Municipales à Lyon : Azouz Begag écrit à François Bayrou

Municipales à Lyon : Azouz Begag écrit à François Bayrou

Alors que l’UMP met la dernière main à ses candidatures pour les municipales, et que le Parti socialiste annonce aussi la définition de ses têtes de listes pour la fin du mois de novembre, les tensions au sein du MoDem sont de plus en plus palpables, au point que certains militants commencent à se demander si le mouvement de François Bayrou arrivera à se mettre d’accord sur une liste commune à Lyon.

Dans son blog, le militant Quentin Thouvenon titre un message : "des primaires à l’odeur douteuse" et s’offusque de la tournure "dégueulasse" que prennent les débats. "On ne fait pas changer les choses en polarisant les militants", assure-t-il.
Pourtant, ces dernières semaines, tout paraissait clair. Depuis la venue de François Bayrou à Lyon, tous étaient d’accord sur la mise en place de primaires censées départager les militants sur la base des idées. Plusieurs des candidats ne faisaient pas mystère de leur hostilité à un rapprochement avec la gauche, d’autres étaient plus proches de l’UDF "canal historique". Les primaires s’annonçaient passionnantes...
Le cas Azouz
Dans ce contexte, Azouz Begag faisait figure d’électron libre. Candidat aux législatives, clairement opposé au président de la République, l’ancien ministre a réalisé un très bon score et surtout a développé des réseaux basés sur la reconnaissance de sa personalité. En clair, il est devenu le plus connu des militants.
Mais son option "antisarkozy" en a fait une personne dangereuse pour une partie du mouvement qui s’est attachée à contrer sa candidature, d’abord par la voie démocratique, en lui opposant d’autres candidats, puis par une demande en annulation.
La polarisation des opinions
Dans un reportage largement diffusé par France 3, une responsable du parti, un temps candidate, a indiqué qu’elle ne souhaitait pas s’engager à soutenir "n’importe qui" en cas de second tour, puis a mis en doute l’appartenance d’Azouz Begag au mouvement. Jusqu’à lui dénier la possibilité de se présenter (une question pour le moins originale pour quelqu’un qui a été candidat au mois de juin). En outre, l’ancien ministre était soupçonné d’avoir opéré un rapprochement avec Gérard Collomb et de remettre en cause la stratégie d’indépendance du parti.
La contre-attaque d’Azouz Begag
Mettant les rieurs de son côté, le candidat (finalement il a été accepté) se promène depuis une semaine avec son badge orange de candidat aux législatives. Il dit "s’étonner qu’on lui réclame maintenant son ADN de militant" et écrit une lettre à François Bayrou (publiée par le correspondant du Nouvel Obs, Robert Marmoz) pour lui demander le retrait de la candidature de son principal opposant. Christophe Geourjon, "qui dispose des listings du parti avec les numéros de téléphone pour faire campagne" n’aurait en fait pas rempli une condition explicite exigée par le chef : s’engager à soutenir sans faille celui qui sera désigné par les militants. Dans sa profession de foi, il indiquerait seulement, de manière alambiquée qu’il soutiendra "celui ou celle qui apparaîtra en mesure de convaincre les Lyonnais", ce qui laisse la porte largement ouverte à d’autres rebondissements.

www.LYonenFrance.com

Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 21 novembre 2007 13:09

    Vous écrivez :"La contre-attaque d’Azouz Begag’

     smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    ..au secours Nicolas Sarkozy Azouz Begag contre-attak !

     smiley smiley smiley smiley smiley


    • liberté chérie 21 novembre 2007 20:12

      Aux élections présidentielles, j’ai été consternée (je ne suis sans doute pas la seule) de savoir que Begag rejoignait le MoDem : c’est à croire qu’il était envoyé par Sarko pour torpiller ce rival qui prenait trop de places...

      De même que ces médias qui ont joué très tôt la carte Ségo pour mieux la « dégonfler » le moment venu...

      Le MoDem n’a rien à gagner à garder ce type dans ses rangs, un bouffon, une blague que ce mec, en effet !! smiley


    • judel.66 21 novembre 2007 20:36

      je pense comme liberté chérie ....est on sur des opinions de zouzou...que représente t’il sinon lui meme....on a tout a perdre a l’avoir a coté ....comme m. aubry il fait office d’épouvantail dans le groupe où il s’agite....


      • Foudebassan Foudebassan 22 novembre 2007 09:14

        C’est la droite qui doit être heureuse de voir que c’est maintenant au tour du MoDem de se dépatouiller avec A.Begag.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès