• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Municipales du 9 mars : quelques interprétations tracées sur fond de teint (...)

Municipales du 9 mars : quelques interprétations tracées sur fond de teint rose

La politique est un jeu de « tueur » (qu’on peut faire à Pau) autant qu’un enjeu entre valeurs et projets. Une élection municipale se joue sur ces deux déterminants mélangés aux valeurs. La qualité des combattants, leur charisme, indispensables pour prendre une mairie moyennement gérée, ou bien leurs résultats de gestion satisfaisante, quand il s’agit de conserver une mairie bien gérée. Tous les cas de figures sont possibles, se mélangeant, étant entendu que les valeurs de gauche ou de droite comptent encore et que Sarkozy déçoit l’impatience de Français conscients des difficultés à vivre au quotidien, inquiets et pas du tout rassurés par ce que projette le gouvernement, avec, en plus, nombres de scandales financiers.

En fait, les Français sentent un peu ce qui se dessine, mais les analystes ne traduisent pas une évolution débordant le champ politique, pour voguer vers des rivages d’ordre métaphysique, la technique, la puissance, les dominations, les gestions. Bref, on n’en dira rien sauf qu’un tour d’illusionnisme, auxquels se prêtent, de bonne guerre les politiques, et par désinvolture les médias, par négligence la gauche, se déroule. Un trompe-l’œil ajoutant une confusion à la vie politique. Sarkozy n’applique pas la rupture, mais se situe dans le prolongement des réformes accomplies (et desseins projetés) par les gouvernements Raffarin et Villepin. Le tangage à gauche bien affirmé constitue le résultat de cette politique visualisée par les citoyens de gauche et comme il a été dit, on assiste à un rééquilibrage par rapport aux pertes subies par les listes PS en 2001. Les pendules ont été remises à l’heure. Seul le second tour permettra de conclure à une poussée contre la droite. Une poussée du reste avérée si on décompte les voix où la droite devient minoritaire, totalisant 40 points ; mais comme les municipales sont un scrutin local, on ne peut juger sur ces chiffres, simplement capter une tendance. Tout en pointant des résultats emblématiques. Chacun ses goûts et sa région. Tourcoing ou alors Rodez, basculant au premier tour à gauche après une gestion de droite. Mais attention aux lectures trop faciles, scrutin local !

Un mot sur Pau, avec François Bayrou en posture délicate. Plus d’un point à rattraper face à la candidate du PS, qui pourrait bénéficier d’une partie des six points de l’extrême gauche. Le candidat de l’UMP, avec un retard de six points, n’a aucune chance. Mais il peut se maintenir et logiquement, favoriser l’échec de Bayrou. Qui n’est pas un banal candidat. En se maintenant, la liste UMP peut « théoriquement flinguer » Bayrou dont on voit une fois de plus la position inconfortable où il se trouve. Prions pour qu’il ne se transforme pas en âne de Buridan faute de choisir entre la droite et la gauche, alors que compte tenu de ce qu’il a dit sur Sarkozy, il devrait « naturellement » appuyer et s’allier au PS. Tout ceci semble incompréhensible, à moins que Bayrou n’ait un béguin pour quelques réformes déjà entreprises par Raffarin et Villepin et ne soit pas tant anti-sarkozyste que progressiste dans l’âme, mais moins à droite que Fillon. Bayrou, en refusant de négocier (attendons ce que le MoDem fera à Aix où il peut fusionner avec la gauche pour battre la très controversée maire de l’UMP, ou à Saint-Etienne avec 20 points, clé d’un scrutin qui s’oriente tout de même à gauche, autre signe d’une possible revanche de 1983) ajoute un peu de confusion à la politique. A Pau, il pourrait bien jouer un suicide de rock star dans une comédie musicale, dernier acte d’une scène fulgurante jouée en 2007. Car Bayrou, les historiens finiront par découvrir sans doute qu’il a joué sur une confusion des valeurs et de la politique dans les années 2000 avec comme point d’orgue la candidature de Sarkozy et le score de 18 points qui ne peut pas se traduire dans les élections locales, mis à part quelques situations singulières.

Une remarque sur les débats à la télé. Fades, attendus, convenus et rien de neuf depuis des décennies. Une soirée de cons, comme il y a un dîner de cons. Les faits marquants, ce sont les réélections d’Alain Juppé à Bordeaux et de Gérard Collomb à Lyon. Ces deux événements sont emblématiques. Bordeaux a voté Ségolène, Lyon a voté Sarkozy et pourtant, les deux maires respectifs sont de couleur opposée. Mais ils ont en commun le fait d’avoir mené des transformations architecturales de leurs villes respectives (notamment les berges) et d’autant plus spectaculaires que les moyens étaient disponibles, au vu de la configuration locale. Ne pas oublier que le tram de Bordeaux (ville de 250 000 habitants) a été une aventure menée par la CUB, qui compte plus de 850 000 âmes, presque autant que la communauté lyonnaise. Des moyens et une bonne gestion, voilà la clé d’une réélection.

Maintenant, une vue d’ensemble. Indéniablement, la gauche a réussi à marquer des points dans des villes-clés, Lille, Tourcoing, Caen... et puis Rouen avec une élection attendue, mais pas au premier tour, de la candidate socialiste. Comme quoi, il y a plus qu’un rééquilibrage de 2001 dans l’air, mais wait and see, au second tour, qui verra comment vont se jouer trois villes sous les feux de la rampe médiatique, Strasbourg, Toulouse et Marseille. Sous réserve de données consistantes, il semble que les grandes villes comme Strasbourg, avec une évolution vers des populations plus favorisées, moyennes et plus, virent vers la gauche, comme si ces gens avaient compris que la politique de droite est suicidaire, alors que Marseille, avec sa population plus populaire dans les quartiers, devrait naturellement être gouvernée à gauche mais c’est là une énigme qui semble du midi. Les villes ont une âme. Elles disent, peut-être, que pauvreté économique rime avec pauvreté en esprit et que les puissants peuvent y exercer leur domination puisque les faibles sont souvent ignares et dévots de qui sait rouler les mécaniques. Comme les paysans du XIXe siècle quand le châtelain ou le seigneur arrivait en cheval. Que de courbettes ! Et quelque part, à travers ces brèves municipales, se dessine un théorème. Celui des politiques influents sur les populations, mais qui sont fait aussi par les gens et les citoyens. Un politique serait-il celui qui sait capter un « égrégore » dans une population en épousant ses contours et en le renforçant ?

Pour finir, la ville où j’ai voté, Talence, pressentie comme un scrutin emblématique de 2008. Les résultats me donnent raison. Le maire sortant, Alain Cazabonne, recueille 46,6 points alors qu’il avait été élu au premier tour en 2001 et que Talence est gérée à droite depuis 1983. En face, il a trois listes d’opposition. Celle menée par le socialiste Gilles Savary (union des gauches) fait 46,8 points. Soit deux points à rattraper dans un scrutin où la liste LCR conduite par André Rosevegue fait 5 points (4,98, donc fusion exclue) et celle de Philippe Rieu, divers gauche, fait 3,6 points. Si la mobilisation ne faiblit pas, Talence sera gérée par une équipe de gauche, comme je l’avais pressenti, symbole d’une réaction contre les politiques de droite. Ce qui participe d’un réflexe salutaire, mais ne résout toujours pas le fond du marasme politique actuel. Tout en livrant quelques enseignements fort instructifs sur la vie politique française. Mais sans qu’on ne sorte de la confusion régnante.


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 mars 2008 10:02

    Bonne semaine à tous, et merci pour les commentaires critiques à venir


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 mars 2008 14:46

      Comme cela vient d’être signalé plus bas, ouf, yen a un qui suit au moins, le vote Savary est de 44, 8 et non pas 46, 8 comme je l’ai écrit, mes excuses pour ceux qui verront un lapsus mais qui me sera pardonnée car j’ai bien précisé, deux points à rattraper pour Savary sur Cazabonne


    • tvargentine.com lerma 10 mars 2008 10:13

      Avec la décentralisation,ces élections sont vraiment devenues locales.

      La gestion du Maire et de sa politique de développement économique et sociale est avant tout jugée

      D’ailleurs,selon un sondage du "le parisien libéré" http://www.leparisien.fr

      Quand vous avez voté,l’avez vous fait d’abord :

      En fonction de considérations purement locales ==> 64%

      Pour vous opposer à Nicolas Sarkozy => 25%

      Sur une autre question

      Quelles ont été les principales motivations de votre vote pour ce premier tour des municipalités ?

      viennent les préocupations des citoyens

      L’aide aux personnes agées => 35%

      Le développement économique de la commune =>33%

      La lutte contre la délinquance => 27%

      le Montant des impôts locaux => 26%

      L’aide aux personnes défavorisées = >26%

      L’accès aux logements => 24%

      Permettez moi ici de constater que mes articles (4 à ce jour ) parlaient bien de ces derniers point soulevés par les citoyens

      Rien à voir avec des articles libertaires,antisemites,anti-sarkozy,anti-économie de marché.........

      Il existe donc un déphasage sur AGORAVOX entre le besoin d’information des citoyens et ce qu’impose une minorité de rédacteurs qui écrivent et diffusent ici dans l’opacité le plus total

      Il serait temps que le pluralisme se fasse ici,car c’est l’intéret de pouvoir élargir une base d’information en direction des citoyens

      Car si les DUGUE,LA TAVERNE et MORICE diffusent,il faut accepter que les autres aussi diffusent

       

       

       

       

       

       


      • Niamastrachno Niamastrachno 10 mars 2008 13:05

        Mon dieu ! mais alors tu serais le seul à ne pas être diffusé ? Mais comment ca se fait çà ???


      • La Taverne des Poètes 10 mars 2008 10:29

        "Au secours ! La gauche revient et les impôts aussi ! " Mais la gauche ne revient pas très fort malgré l’utilisation de ces élections locales comme vote sanction et le gouvernement n’a pas à s’inquiéter. Le MoDem offre réellement une troisième voie et fait entendre sa voix . Il a réduit la vague rose attendue dont voulait profiter l’ambitieuse Ségolène Royal qui, du coup, déverse sa bile sur ce nouveau parti : C’est la faute de Bayrou si nous subissons le sarkozisme (ses propos hier sur France 3), j’étais la meilleure candidate et il n’avait qu’à se se soumettre à mon programme mensonger bla bla bla...

         


        • Le péripate Le péripate 10 mars 2008 21:06

           Très finement observé... Voila qui va remettre du baume au coeur de l’eternel incompris de se savoir en si bonne compagnie


        • JoëlP JoëlP 10 mars 2008 10:36

          Je viens de voter pour cet article comme modérateur et je constate qu’il était déjà publié.

          Etonnant non ?


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 mars 2008 10:40

            Rien d’étonnant, vous avez dû voter pour la première version de ce billet, retouché ce matin, et qui était encore dans l’espace modération


          • haddock 10 mars 2008 13:32

            Faut croire y en a des plus modérés et des qui ont la ration .


          • Forest Ent Forest Ent 10 mars 2008 10:41

            En parlant de Tourcoing, je suis particulièrement satisfait de l’échec de M Vanneste, pour deux raisons.

            La première est que c’était le rapporteur à l’Assemblée de la loi DADVSI de sinistre mémoire.

            La seconde est qu’il a été condamné pour homophobie et que, quand même un peu gênée, l’UMP avait dit qu’elle ne le réinvestirait pas, comme le PS avait exclu Frêche.

            J’espère que Saint-Etienne ne réélira pas M Thiollière, rapporteur au Sénat de la même DADVSI.


            • LE CHAT LE CHAT 10 mars 2008 12:35

              @FOREST

               

              salut vieille branche , je n’ai pas de sympathie particulière pour le PS , mais si Gaudin , celui qui nous a imposé un incinérateur à Fos pouvait mordre la poussière , ça serait pas pour me déplaire !


            • Niamastrachno Niamastrachno 10 mars 2008 13:07

              Mon petit plaisir à moi c’est de voir disparaître Tiberi du paysage parasien, rien à voir avec DADVSI, mais çà fait plaisir quand même !

               


            • jzk 11 mars 2008 13:13

              @Forest :

              Pour Tourcoing, je suis particulièrement satisfait aussi de l’échec de Vanneste, mais malheureusement en bon Tourquennois depuis 23 ans, je sais que maintenant que les socialistes l’ont à nouveau emporté, les impôts locaux vont encore augmenter (comment est-ce possible me direz vous, on est déjà parmi les plus élevés de france alors que le niveau de vie doit être l’un des plus lamentable).

              Je sais maintenant que les agressions existeront encore et toujours en plein jour en pleine rue et que ce n’est pas encore pour ce mandat que les flics auront le droit de mettre les pieds dans 3/4 des quartiers de la ville.
              Je sais aussi que plein de chantiers seront menés (mais jamais terminé, ou dans 15 ans) pour engraisser le Maire, comme au bon vieux temps de Balduyck, ainsi que les copains entrepreneurs du bâtiment. On va encore mettre des sens interdit partout pour faire semblant que ça bouge et on va encore et toujours reconstruire tous les city stade brûlés par les délinquants, pour leur bien, à mes frais.

              On est vraiment au pied du mur dans cette ville de merde. Pas étonnant que la population y soit pourrie jusqu’à la moëlle, quand on voit qui la représente !


            • tvargentine.com lerma 10 mars 2008 11:10

              Oui,moi aussi j’ai constaté que cet article a déja été diffusé et on peut se demander qui a voté pour

              D’ailleurs il serait temps de diffuser sur les articles parus le nombre de votants et le nombre de vote pour l’article,afin d’éviter les magouilles à la TIBERI pour les diffusions ici

              D’ailleurs,on retrouve toujours Mr DUGUE,LA TAVERNE et bientot MORICE !

              Etrange quand même

               


              • Zenobia Zenobia 10 mars 2008 11:21

                Et vous Lerma, comme troll, toujours fidèle au poste en premier ... Etonnant non ???

                Vous ne travaillez donc jamais... pourtant votre idole est bien dans le travaillez plus pour gagnez plus....

                Alors

                soit vous êtes payé au nombre de posts de renâclement sur tout ce qui est à gauche et anti-sarko...

                soit vous êtes carrément devenu "décroissant" à l’insu de votre plein gré : vous ne travaillez plus pour vous exploser sur des remarques acerbes... et vous perdez tout votre temps aur AV...


              • A. Nonyme Trash Titi 10 mars 2008 11:16

                Article équilibré et mesuré, un peu comme le 1er tour de ces municipales. Comme ce n’est pas coutumier de votre part, Bernard, autant le signaler !

                Quand à Bayrou... Qu’allait-il faire dans cette galère ??? D’autant que sa stratégie "je m’associe avec ceux qui portent le meilleur projet" est à la fois un peu facile et complètement intenable au-delà de la sphère locale.

                Peut-être allons-nous assister à la disparition du "Bisounours du Béarn" ? Mais l’animal va soudainement se rappeler de ses ex amis politiques - l’UMP tenant les clés de ce scrutin palois - et tout repartira pour lui dans le meilleur des mondes.

                A moins que l’on ait décidé, dans l’état major UMPiste, d’avoir la "Pau de l’Ours"...


                • herve33 10 mars 2008 13:05

                  Personnellement je pense que Bayrou ne s’alliera jamais avec le candidat de l’UMP à PAU quitte à perdre la municipalité . Ce gars de l’UMP a été parachuté par Sarkozy pour flinguer Bayrou , et quand on connait ce que Bayrou pense de l’animal Sarkozy . 

                  Vu la conjoncture qui ne va cesser de se dégrader dans les mois qui viennent et le pouvoir UMP qui va devenir de plus en plus impopulaire surtout à cause du pouvoir d’achat qui va continuer à baisser surtoutr pour les classes populaires et moyennes .

                  Je maintiens qu’on pourrait connaitre d’ici la fin de l’année au mieux des manifestations de grande ampleur , au pire de véritables rebellions de toute une partie de la population . Les matières premières ( énertiques et alimentaires ) vont continuer à flamber principalement à cause de la spéculation , en effet , les investisseurs ne pouvant plus tirer de profits sur la bourse et l’immobilier , se refugient sur les matières premières .

                  Il n’y a pas eu de vagues roses , car les municipales sont avant tout , des élections locales qui récompensent ou sanctionnent la bonne ou mauvaise gestion de la municipales , d’abord beaucoup de candidats n’ont pas d’étiquette .

                  En revanche , cela est moins vrai pour les cantonales où la gauche l’emporte plus facilement , bien qu’ils n’aient rien de bien nouveau à proposer et l’absence de leaders charismatiques .

                   

                   

                   


                • Yannick J. Yannick J. 10 mars 2008 13:05

                  Quand-est-ce qu’un jour les pro-droite ou pro-gauche comprendront que le modem n’est pas du tout mais alors pas du tout situé dans ces considérations ?

                  Le modem ne s’attache plus à ces clivages du siècle passé ! un point c’est tout !

                  déversez votre bile si vous le voulez sur ce qui est une évolution naturelle dans la politique, ce n’est pas réellement le problème, après tout cela sera jugé à l’aune de l’histoire...

                  bien cordialement


                • John McLane John McLane 10 mars 2008 14:44

                  @ Yannick J.

                  Pour vous, est une évolution politique naturelle ce comportement qui consiste à se réfugier dans un camp ou un autre selon les circonstances et les conjonctures ? Personnellement, j’appelle ça une absence totale de vision politique, une absence totale d’idéal, de l’opportunisme pur et dur. Vous évoquez l’Histoire mais celle-ci a toujours été intransigeante vis-à-vis de ceux qui cherchent simplement à se mettre au chaud dans un camp selon le sens du vent. Si on devait considérer que le Modem fait évoluer les choses, c’est en ouvrant comme jamais l’ère du mercenariat politique...


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 mars 2008 21:41

                  Bien vu, c’est comme je le pense, Bayrou prêt pour être flingué parce qu’il est trop indépendant, Bayrou qui peine à avoir une vision idéologique claire, comme d’ailleurs le PS. L’UMP, c’est plus simple, c’est le pragmatisme mais du point de vue social, plus compliqué, car un peuple, ça résiste aux manoeuvres du management. Wait and see


                • Yohan Yohan 10 mars 2008 23:01

                  Vous avez raison, il vaudrait mieux un extrême MODEM, ni droite ni gauche


                • grangeoisi 10 mars 2008 11:55

                  "...Une remarque sur les débats à la télé. Fades, attendus, convenus et rien de neuf depuis des décennies. Une soirée de cons, comme il y a un dîner de cons... " et des débats sans doute regardés par.... ?

                   

                  Bien aimé Retour à Cold Mountain !

                   

                  Le dernier chapitre, exemple d’autosatisfaction, n’est pas mal non plus.


                  • Sarro 10 mars 2008 11:56

                    Oui, mais à Villenave d’Ornon le candidat de la droite est réélu au 1er tour, alors qu’aux élections présidentielles la gauche était majoritaire et la commune est traditionnellement et sociologiquement à gauche. Pourtant la gestion de Pujol est plutôt quelconque, ce doit être l’effet Juppé.

                    Quand à Issy les Moulineaux, Santini est encore passé au 1er tour avec 57%, certe avec 13 points en moins que la dernière fois ce qui correspond au score du canditat Modem. Malgré sa mise en examen et sa politique démago et bétonneuse.

                    Personnellement je conteste le vote électronique de hier, je trouve le système pas très fiable. Après l’introduction de la cassette d’initialisation du vote par l’assesseur, j’ai eu un écran tout noir au lieu de l’affichage des listes. J’ai été obligé de le signaler et la personne à trafiqué les fils derrières (il y avait peut être un mauvais contact), et après réintroduction de la cassette j’ai enfin eu les listes. Celle de Santini était en tête et bien visible, les 2 autres en dessous mais juste accolé dessous sans beaucoup de séparation. Bien entendu je me suis trompé, obligé de retourner en arrière avant validation. J’imagine les petits vieux qui n’ont pas vraiment le réflexe et la pratique des interfaces informatiques. Que ce serait il passé si le faux contact avait eu lieu après que j’eusse fait mon choix ? J’aurais du demander à remplir un procès verbal comme je l’ai fait aux présidentielles, car j’avais eu un reflet du soleil sur l’écran et je trouvais pas le bouton validation, il n’était pas évident surtout, la première fois que l’on utilise cette machine. D’ailleurs il y avait eu des grosses files d’attentes, mais faut reconnaitre que ce coup-ci ça a été plus rapide.

                    J’ai donc pas rempli de procès verbal ce coup-ci, mais je n’étais pas encore au courant d’un fait qui est arrivé à mon frère dans un autre bureau. Il m’a dit que qu’il n’ y avait pas de bouton validation sur l’écran alors qu’il avait bien eu juste avant pour l’élection cantonale sur une autre machine. Il a donc appuyé directement sur le bouton "voter" sans avoir eu la confirmation de son vote. Bien que je sois sceptique sur ce manque de bouton validation, j’ai dit à mon frère que si c’était vraiment le cas, il y a des risques que son vote à été comptabilisé blanc.


                    • iconographik iconographik 10 mars 2008 12:54

                      c’est précisément la raison d’être de ces machines, non ?


                    • COLRE COLRE 10 mars 2008 12:29

                      Bonjour,

                      A propos des débats que vous évoquez, une chose m’a frappée : j’ai regardé la 2 et la Une (en zappant) et pour la majorité présidentielle, je n’y ai vu (à part Devedjian, secrétaire général de l’UMP, ce qui est évidemment le moins) QUE des femmes, celles du gouvernement : Dati, Lagarde, Yade, Bachelot, Albanel, Pécresse… Aucun homme…

                      Vous ne trouvez pas ça bizarre ? A votre avis : est-ce délibéré pour l’image ? ou est-ce qu’aucun homme n’a voulu aller sur les plateaux de la défaite ?
                       


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 mars 2008 12:51

                        Il y a trois explications

                        1 vous ne regardez que les femmes

                        2 c’est l’effet du 8 mars, les médias sont très respectueux des nouvelles traditions cultuelles

                        3 c’est l’effet Saussez, magicien de la com, opération séduction, les statistiques savent que les femmes votent plus à gauche que les hommes. Vous avez oublié de dire une chose, les femmes que vous citez sont toutes de droite, alors c’est c’est ça, c’est bien joué de la part de la droite mais grâce à Avox, l’opération est déjouée


                      • Niamastrachno Niamastrachno 10 mars 2008 13:26

                        Il aurait fallut regarder france 3 où la droite n’était représentée que par des bonhommes, E. Woerth par exemple, qu’est-ce qu’il peut être CHIANT à écouter ce con ! à lui tout seul il a réussi à transformer un débat bordélique, en un débat inaudible .

                        Et puis bon, franchement entre Dati qui se fait élir dans un arrondissement 100% UMP, une Lagarde... mais qu’est-ce qu’elle foutait là Lagarde ?... Représentativité limite, on ne parlera pas de la Bachelot... ca ne sert à rien... Yade... Yade elle me fait trop marrer cette nana, ya pas une semaine où elle ne se fout pas dedans toute seule...

                        Mais je me posais une question de fond en fait hier, je m’interrogeais sur la capacité de ces maires/ministres à assurer leur double fonction, c’est quand même étrange que le cumul des mandats ne s’applique pas en la circonstance non ? Avec le boulot que leur refile Sarko, en principe, ils n’ont pas le temps de sortir la tête de l’eau ? Il n’y a guère que Juppé qui a déclaré qu’il ne briguerait pas de fauteuil ministériel pour se consacrer uniquement à son ville, c’est tout à son honneur mais les autres ?


                      • LE CHAT LE CHAT 10 mars 2008 13:34

                        J’ai vu la fin du débat , et je confirme , il déprimerait une école de clowns , le Woerth !


                      • haddock 10 mars 2008 13:36

                        Zarbi Monseigneur , vous avez zarbi dit ?


                      • haddock 10 mars 2008 13:37

                        J ’ ai compris en les voyant qu’ il n’ ya que son mari qui monte Lagarde .


                      • haddock 10 mars 2008 13:39

                        Dugué est pas de gauche , il est du milieu .


                      • haddock 10 mars 2008 13:40

                        Ne dit-on pas au milieu du gué ?


                      • COLRE COLRE 10 mars 2008 15:34

                        @Dugué,

                        Dommage que le sujet ne vous intéresse pas, car il y a là un décryptage intéressant à tenter, mais quel observateur politique digne de ce nom s’intéresserait à un sujet à ce point subalterne ?!!

                        1. Vous me dites : vous ne regardez que les femmes… comme c’est amusant ! Alors, vous, l’observateur qui observe, vous ne les voyez donc pas, les femmes, alors que les médias et/ou les politiques vous avaient mitonné ça exprès à voir ? dommage de chausser des lunettes filtrantes pour un observateur observant.

                        2. L’effet 8 mars… oui oui, bien sûr, là je vous rejoindrais sur l’ironie si elle ne m’était pas spécialement adressée. J’aurais même plutôt envie de vous retourner le compliment : et vous, êtes-vous respectueux de ces nouvelles traditions culturelles ?…

                        3. Je vous demandais : est-ce délibéré pour l’image positive ? vous me répondez l’effet Saussez… ben oui, merci, c’était ma question, je sais, enchantée. Alors ? Vous n’avez sans doute pas d’opinion sur la question.

                        Enfin : Vous avez oublié de dire une chose, les femmes que vous citez sont toutes de droite. Ben non, faut pas lire si vite, c’est ce que je vous disais, je parlais des représentants de la majorité présidentielle.

                        Je reprends pour les aveugles et mal-voyants : je pense que l’UMP ou l’Elysée ont envoyé au charbon les femmes du gouvernement… Ça, ce sont les faits. Maintenant, pourquoi ? j’irai chercher des idées intéressantes dans les médias, à moins qu’un véritable observateur politique ait ici une hypothèse ? Si, dimanche prochain, la droite se redressait, je parierais qu’on verrait beaucoup plus d’hommes UMP sur le plateau… Alors Dugué : on parie ?

                        @Niamastrachno

                        Bien d’accord avec vous quand Woerth, tout à fait à la fin est intervenu… Ch. Albanel faisait assez petite fille et lui laissait volontiers la parole ! j’ai également remarqué que les intervenants UMP avaient bien appris la leçon-com et assénaient les slogans prévus, même quand c’était tout à fait à côté de la plaque (ex. l’échange entre X Bertrand et S. Royal sur la 2. Je trouve qu’il s’est fait moucher, l’obligeant à exiger encore la parole au final pour avoir le dernier mot (dans mes souvenirs, encore un mot appris l’a-m en collectif pour préparer la soirée).
                         


                      • TALL 10 mars 2008 14:25

                        salut calmos

                        T’as vu le coup avec notre auteur préféré ?

                        Il n’est pas athée, c’est un mumu...

                        Checke ici ( ctrl-F sur "coran" ) Je lui ai scié les côtes en 15 pendant 1/2 journée pour un p’tit blasphème de rien du tout ( genre "coran = foutaise", etc.. ). Il m’a fait 50 tartines pour botter en touche dans tous les sens. Résultat : nada.

                        J’ai promis à Revelli de ne pas forcer la dose pour ne pas transformer le site en pugilat permanent, mais il faut que tu le saches quand même. Dom22, Snoopy et Had étaient là. Z’ont tout vu.

                        A +

                        PS : je ne polémique evidemment pas de ça dans l’article de Dugué.


                      • Aux_Larmes_Citoyen 10 mars 2008 13:36

                        @ Bernard

                        Vous rendez-vous compte de ce que vous venez d’écrire ???

                        je cite :

                        "Les villes ont une âme. Elles disent, peut-être, que pauvreté économique rime avec pauvreté en esprit et que les puissants peuvent y exercer leur domination puisque les faibles sont souvent ignares et dévots de qui sait rouler les mécaniques. Comme les paysans du XIXe siècle quand le châtelain ou le seigneur arrivait en cheval. Que de courbettes !"

                        Quel mépris hallucinant ! Quand ils n’ont pas de pain, qu’on leur donne de la brioche !

                        Le petit peuple, Bernard nous le dit, c’est con et servile, la preuve, ça vote parfois à droite ! Et il sous-entend plus haut avec une même élégance que les bourgeois, eux, sont intelligents, puisqu’ils votent PS (donc bien selon lui)... Bienvenu à Boboland et vive Paris Plage !

                        Il fallait oser l’écrire, Bernard l’a fait. Si un homme de "droite" avait écrit ces mots, on le traiterait de salaud et de fasciste. Mais Bernard est de "gauche", donc dans le camp du Bien, alors la communauté d’Agoravox trouve l’article excellent...

                        Et on s’étonne que le PS ait perdu le vote populaire ? Tout est dit !

                        PS : je ne suis pas de droite, et je ne suis plus de gauche. Quand à Bayrou : pffff !!!!

                        Salutations

                         


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 mars 2008 14:55

                          Ce n’est pas politiquement correct mais c’est quand même plus joliment dit que les saillies de Georges Frêche. Je ne regrette pas d’avoir écrit ces lignes, car dans cinq ans, il est pas sûr qu’on puisse s’exprimer ainsi, ni qu’on puisse repasser du Desproges à la télé ou bien diffuser les valseuses avec miou miou


                        • Castor 10 mars 2008 13:44

                          Tu m’étonnes qu’il est emblématique, le résultat, à Talence...

                          J’ai calculé, ça nous fait un total de 101,98% !


                          • Castor 10 mars 2008 13:59

                            Votre machin, là, à la fin, qui dit que "Talence a été pressentie comme le scrutin emblématique 2008", ça rappelle furieusement les articles de Momo  : regardez, la preuve que c’est vrai c’est que je l’avais déjà dit !

                            c’est ça le journalisme-masturbatoire ?

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès