Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Municipales : les raisons d’espérer

Municipales : les raisons d’espérer

Le député des Hauts de Seine et Secrétaire national du Parti socialiste au travail et à l'emploi Jean-Marc Germain était parmi les personnalités invitées par Pierre Laurent au stand du Comité central du PCF à la Fête de l'Humanité. Il a réagi aux critiques du Secrétaire national du PCF à l'encontre de la politique économique et sociale du gouvernement.

Certes, pour le PCF faire liste commune avec le PS aux prochaines élections municipales ce n'est pas encore participer au Gouvernement.

Cependant les promoteurs les plus ardents de cette option en son sein et les suiveurs sont ceux qui dans l'entre deux tours de l'élection présidentielle auraient voulu que l'éventualité ne fût pas écartée.

Si l'on veut avoir autant qu'eux de la suite dans les idées, il faut donc considérer que, leur déconvenue de 2012 passée, ils ont remis le pied à l'étrier ; qu'il ne s'agit que d'une étape précédant un remaniement ministériel qui viendra bien un jour, dans lequel ils n'auront que la place qu'ils méritent, mais toute cette place.

L'argument massif avancé pour justifier le choix des listes communes, à savoir que le peuple a besoin de ses élus communistes pour que ses intérêts puissent être défendus, pourra resservir ensuite à l'échelon gouvernemental.

Parce que si l'autre choix avait été fait, celui d'aller courageusement à la bataille du premier tour en tant que Front de Gauche, (à propos, où est-il donc passé le FdG pour ces élections, sur quelles affiches figurera-t-il ?) quitte à s'arranger entre les deux tours pour aboutir quand même à des listes communes face à la droite labellisée, il aurait été difficile de caresser les mêmes espérances d'obtenir le moment venu quelques strapontins pour des communistes au gouvernement.

Il s'agit donc simultanément de se garder de toute outrance verbale à l'égard des responsables socialistes et, en allant un tout petit peu plus loin, de toute outrance tout court et, avec un petit effort supplémentaire qui a déjà été fourni, d'avancer que la gauche se présente unie à ces élections.

Ce qui aboutit à un paradoxe peu banal : pour certaines municipalités, cette union de la gauche reconstituée mais qui n'avoue ni son nom ni les desseins de certains, aura à compter avec la liste du Parti de gauche comme rivale. Tout devant s'arranger entre les deux tours par quelques incorporations d'éléments de ce Parti, afin de ne pas perdre de voix... avec reconstitution du Front de gauche dans le Conseil des dites (et rares) municipalités où cela se produira.

Dans ce cas, il y aura donc la nouvelle union de la gauche et le Parti de Gauche siégeant dans le même conseil avec des élus appartenant à chacune des deux principales forces du Front de Gauche. Tout ce beau monde pourra certainement s'entendre sur les questions de gestion municipale, mais quel Front de Gauche se reconstituera-t-il après ces retrouvailles forcées par les circonstances ? Certainement qu'il le fera, car nécessité oblige, mais à quel prix aux yeux de l'électorat ? Et au prix de quelle bifurcation sur l'attitude à adopter devant le problème posé par le PS ? La question se trouvera-t-elle pour autant réglée ?

Comme il ne s'agit pas de lire dans le marc de café quels seront les résultats ici ou là de ces scrutins municipaux pour en tirer des prévisions aventureuses sur la suite, il suffira en conclusion de s'arrêter sur deux phrases cueillies au vol et par hasard sur les lèvres de deux responsables, lors de la Fête de l'Humanité en ne les citant que de mémoire.

Le Secrétaire national du Parti de gauche, François Delapierre :

« Le Front de gauche est dans un entre-deux. »

Le Secrétaire national du Parti communiste français, Pierre Laurent (qui n'aime pas les outrances verbales) :

« Il ne s'agit pas d'écrabouiller le PS... »

... Peuchère !


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 16 septembre 2013 10:35

    Je ne croie plus aux valeurs du PC depuis la trahison du PS et de l’UMP.



    • Dwaabala Dwaabala 16 septembre 2013 11:05

      Le PS et l’UMP n’ont trahi personne : ils sont au service du capital et de la finance.


    • appoline appoline 16 septembre 2013 13:42

      Ben voyons, la France est trahie depuis le départ du Général, les tocards qui lui ont succédé, pensaient qu’à leur bien-être et leur réélection pas à leur pays et à ses citoyens.


    • DanielD2 DanielD2 16 septembre 2013 11:07

      Ca critique, ça bave, ça insulte, mais ça rentre dans le rang à chaque élections avec toujours une bonne raison de finalement appeler à voter pour le PS.

      Marine Le Pen avait raison en 2012 : Le FdG est une voiture balais du PS.


      • Dwaabala Dwaabala 16 septembre 2013 11:14

        Et le FN en est une autre.


      • appoline appoline 16 septembre 2013 13:46

        @ Bwana,


        Mais bien-sûr. Il est grandement temps de passer à autre chose, les partis qui sont au pouvoir depuis des décennies, nous ont prouvé qu’une chose, qu’ils savaient piller le pays sans vergogne

      • Scual 16 septembre 2013 11:24

        Le PS étant de droite s’allier avec lui c’est s’allier à la droite... si le PC fait ça il est mort.

        S’allier au PS contre le FN oui, s’allier au PS contre l’UMP, faut voir au cas par cas, sinon s’allier au PS d’entrée de jeu comme si c’était un parti de gauche, c’est de la TRAHISON.

        Le FdG et donc le PC ne doit son regain de crédibilité qu’à une seule et unique chose : son divorce avec le PS... et il peut tout perdre aussi facilement qu’il l’a regagné.


        • Dwaabala Dwaabala 16 septembre 2013 11:44

          Bien vu, me semble-t-il.


        • appoline appoline 16 septembre 2013 13:48

          Sauf que le PC n’a rien regagné. Il perd, il perd, il faut dire que rien ne tient la route chez eux. Quand en plus on entend que Mélenchon se voudrait black ou assimilé, on se rend compte à quel point il aime son pays. Dehors tout ça


        • le naif le naif 16 septembre 2013 16:56

          « si le PC fait ça il est mort. »

          Le PC est déjà mort depuis le passage de Beigbeder & de Robert Hue,
          Il n’y a que lui qui ne le sait pas...

          Si vous cherchez les électeurs du PC, allez voir du côté du FN...


        • Scual 17 septembre 2013 12:12

          Oui... et vous passerez le bonjour au licornes et aux fées dans votre monde imaginaire...


        • Robert GIL ROBERT GIL 16 septembre 2013 11:30

          Le PC s’est engagé dans une voie apparemment indépendante (en créant le FDG) tout en maintenant des liens avec le PS, le PG également sous une autre forme, en se réclamant de la gauche qui inclut le PS. Alors quel est le but ? Ne rien faire et attendre 2017 ? Ce qui expliquerait la prudence du FDG concernant les divers mouvements sociaux ? Chacun à notre manière nous sommes tous conscients du décalage entre la situation réelle et le non positionnement des dirigeants du FdG qui les jours pairs hésitent et se disent faire partie de la majorité de gauche avec le PS, et les jours impairs jouent aux faux durs, sans pour autant oser une rupture. Ce discours ambigüe et opportuniste ouvre des boulevards au fascisme..........

          voir : MUNICIPALES DE 2014 : AVEC OU SANS LE PS ?


          • Pingouin094 Pingouin094 16 septembre 2013 15:12

            Quelle prudence du FdG envers les mouvements sociaux ?

            Le FdG était à la manif pour les retraites, ce thème était très présent à la Fête de l’Huma, le FdG a appelé par deux fois à des manifs contre le Gvt en 1 an, vous voulez quoi de plus exactement ?


          • COLLIN 17 septembre 2013 09:36

            Le problème du front de gauche,c’est qu’il feint de s’attaquer au capitalisme alors même qu’il défend bec et ongles son meilleur cheval de Troie,l’« euro »,l’ « union européenne » ,et l’otan.

            Il y a bien eu quelques sorties de J.L. Mélenchon sur l’OTAN,mais jamais réellement abouties...

            Cette « union européenne » et l’euro sont le cœur du monstre et j’avoue que je ne crois pas que les dirigeants du FDG l’ignorent...et c’est là tout le problème...car ils s’acharnent à soutenir ce système prédateur,au déni de toutes ses victimes,en Grèce,à Chypre,en Espagne,au Portugal,en Italie,et ailleurs...

            L’article traitait entre autres,du « P.S. ».

            Je ne suis pas inquiet outre mesure pour l’avenir de ce parti de sociaux-traitres...

            Il est mort,ainsi que ses caniches de « EELV »...


          • Dwaabala Dwaabala 16 septembre 2013 12:51

            Parce que vous voudriez enlever au FN ce qui fait son fond de commerce ?


          • foufouille foufouille 16 septembre 2013 13:19

            depuis que le PCF expulse des squatteurs, on sait a quoi s’en tenir


            • Pingouin094 Pingouin094 16 septembre 2013 13:37

              N’importe quoi, cet article...

              Je suis adhérent au PCF et parmi les très nombreux militants et camarades que je connais, aucun - je dis bien - aucun, ne souhaite une entrée du PCF au gouvernement ... Qui serais assez paradoxale au moment où EELV menace d’en sortir.

              Par contre, la question des listes communes aux municipales avec le PS fait débat ; je dis bien, fais débat. Globalement, une forte majorité est pour des listes communes, mais il existe néanmoins de nombreux communistes qui sont contre le principe de listes avec le PS.

              Enfin, le « rabibochage » avec le PG aura lieu aux Européennes, où PCF et PG défendent le même programme, la même ligne - et notamment la même opposition à la politique gouvernementale du PS.

              La seule question pertinente est : comment le PCF va justifier son grand écart entre des listes communes avec le PS aux municipales et une campagne européenne très hostile envers le PS quelques semaines plus tard ?
              Certains camarades disent que les électeurs font la différence entre le local et le national. Je suis loin d’être convaincu.

              Vous ais je précisez que je suis au PCF et pour des listes autonomes du Front de Gauche (PCF + PG + autres partis du FdG) face au PS ?


              • Dwaabala Dwaabala 16 septembre 2013 14:09

                Votre adhésion doit être postérieure aux présidentielles 2012.


              • Pingouin094 Pingouin094 16 septembre 2013 15:16

                Non, je suis membre du PCF depuis 2002 et militant très actif dans ma section, je suis conseiller municipal, j’ai occupé des responsabilités départementales également. J’ai aussi des camarades dans d’autres sections d’autres villes où je suis passés précédement....
                Là question de l’entrée au gouvernement n’a déjà pratiquement pas fait débat en juin 2012. Et depuis, le rejet du gouvernement n’a fait que s’accentuer...

                Je sais parfaitement que le PCF a déjà été au gouvernement, mais je sais aussi parfaitement que tel n’est pas l’état d’esprit actuel de la base.

                Encore une fois, si le souhait du PCF avait été d’entrer au Gvt, il a eu l’occasion de le faire. S’il l’avait fait, il aurait sans doute sauvé une bonne dizaine, voir plus de député. Ce n’est pas le choix que mon parti a fait. Il a préféré refuser d’entrer au gouvernement, quitte à perdre la moitié de ses députés ( ce qui s’est passé )


              • Dwaabala Dwaabala 16 septembre 2013 15:55

                Ah ! bon, il n’y a pas eu un vote sur cette question dans l’entre deux tours... et le courant Chassaigne, Dartigolles n’est pas une réalité ?
                Notez d’autre part qu’il s’agit dans l’introduction de cet article de ce qui s’est passé parmi les dirigeants et non pas de ce que pensent les militants.


              • LE CHAT LE CHAT 16 septembre 2013 13:43

                si le PCF se couche dès le premier tour , il n’existe plus ....


                • Denzo75018 16 septembre 2013 14:18

                  Communistes & Socialistes même combat !
                  Après les augmentations de l’impôt sur le revenu au niveau de l’état, de belles augmentations sur les impôts locaux/fonciers sont à prévoir et sans compter dès leur renouvellement de mandat ....

                  Les Français vont-ils continuer à se comporter comme des veaux ou des moutons !?


                  • Dwaabala Dwaabala 16 septembre 2013 16:04

                    C’est la liquidation pure et simple à terme, mais il y a des décennies que le processus est engagé.


                  • le naif le naif 16 septembre 2013 17:05

                    @ Aladeen

                    Le sabordage du PC ne date pas de 1995, mais du programme commun.... J’invite chacun à aller le relire pour mesurer l’ampleur des renoncement... ou plutôt le retournement total de veste....


                  • ETTORE ETTORE 16 septembre 2013 14:52

                    Il n’y a qu’une chose que les politiques valorisent, c’est leur image !

                    ce qui me fait dire que nous n’avons rien gagné avec l’ère du numérique.
                    puisque nous avons images à foison mais point de Parole.

                    Et puis marre de ces gouvernements en campagne électorale perpétuelle.
                    avec l’annonce à chaque présentation du Trombinoscope National Elyséen, l’inversion de la courbe du chômage, une sortie de crise comme si le régime pour diarrhée financière avait fait son oeuvre, la promesse de ne pas augmenter les impôts alors qu’on cherche « dans les niches » où nous autres pauvres toutous avons planqué notre os, et pourquoi pas des chamalows grillés pour tous ?

                    Gauche, Droite, FN, centre, verdâtres,extrêmes, les perdus, les irrécupérables.....
                    N’ont qu’un but, accéder au coffre à bijoux de la République et poser leur cul dessus en criant haut et fort « c’est à moi, j’en ai ch.. pour l’avoir »
                    Il serait temps que ces narcissiques comprennent qu’ils ont été élus par le peuple pour LE SERVIR et non l’asservir à leur personne.
                    Au moins qu’il y en ait UN qui le dise franchement .
                    Je voterais pour lui, juste pour redonner de la crédibilité à la vérité.

                    • YVAN BACHAUD www.ric-france.fr 16 septembre 2013 15:34

                      Le SEUL espoir pour les municipales c’est que des listes s’engagent a rendre la parole aux citoyens SI dans le cadre de la LOI du 13.08.2004, 20% des inscrits le demandent ET suivent le résultat si le OUI fait une meilleur score que leur liste le jouir de l’élection.
                      A CE JOUR pas une parti n’a accepté de le faire.
                      Même pas le FRONT DE GAUCHE dont les députés se sont faits pourtant élire en 2012 avec le référendum d’initiative citoyenne dans leur programme page 54.. !

                      Si toutes les listes veulent comme d’habitude un CHÈQUE EN BLANC il sera important de RESTER chez soi pour ne pas cautionner la mascarade des élections.

                      Le Rassemblement pour l’initiative citoyenne ( www.ric-france.fr ) va a nouveau interroger les chefs des partis et poser la question aux listes des 39 plus grandes villes Et quelques autres au maire médiatique..

                      Puis il fera camapgne pour l’abstention...


                      • Esprit Critique 16 septembre 2013 16:31

                        C’est sur qu’avec un FN a 34% au premier tour des municipales, il sera peut-être utile a certains de se serrer les coudes, de mettre de l’eau dans le vin, et d’avaler des couleuvres....


                        • le naif le naif 16 septembre 2013 17:09

                          Le Secrétaire national du Parti communiste français, Pierre Laurent (qui n’aime pas les outrances verbales) :

                          « Il ne s’agit pas d’écrabouiller le PS... »

                          Ce que le PC a perdu en voix, il l’a gagné en sen de l’humour... c’est déjà pas si mal  smiley 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès