Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > N’avons-nous pas les élus que nous méritons ?

N’avons-nous pas les élus que nous méritons ?

medium_cingle.jpgOn le savait. C’est pire encore que ce qu’on pouvait croire.Une écrasante majorité de Français (76%) ne font pas confiance aux hommes politiques, selon un sondage CSA publié lundi par le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France (1). Cela fait jaser et rire autour des comptoirs et devant les machines à café, mais c’est un signe de plus de la terrible crise de la démocratie représentative que nous traversons. A nos risques et périls.

Le désenchantement politique a toujours fait le jeu de populistes et d’aventuriers « purificateurs » qui, à force de promettre de « laver plus blanc », font broyer du noir, dans des larmes et du sang.

Qui peut comprendre qu’en démocratie, les électeurs et ceux qui pourraient voter ont toujours les élus qu’ils méritent ? Mais on ne se rend pas populaire en tenant de tels discours, et en rappelant que la tentation est grande de projeter chez les politiques son propre désenchantement, c’est-à-dire le désamour de soi.

De même, on ne se rend pas populaire, en cette période de peurs, de sinistrose et de déclinisme, en dénonçant les pensées dogmatiques, conceptuelles et idéologiques, c’est-à-dire coupées des réalités. Derrière le rejet des politiques, il y a un rejet DU politique qui implique une responsabilisation individuelle, un civisme authentique, un souci de vérité, un sens de la « pensée complexe », un refus de la superficialité, un effort sur soi permanent, bref, une éthique de vie.

Toujours selon l’étude de CSA, 39% des sondés ne font « plutôt pas confiance » et 37% « pas confiance du tout » à leurs élus, contre 22% qui leur font « plutôt confiance » et 1% seulement « très confiance ». 71% des sondés ont une « mauvaise image » de leurs hommes politiques, et 22% seulement une « bonne image ». Pour 85%, les élus « se préoccupent surtout de leur carrière », sont « intelligents » (74%), mais sont « coupés de la vraie vie des Français » (62%) et « corrompus » (49%). Enfin 59% des Français jugent que les hommes politiques ont une vision « trop électoraliste ».

On se demande qui vote pour qui ? C’est un peu comme le sondage sur la télé : c’est Arte la chaîne la plus estimée, mais c’est TFI la plus regardée. On souhaite plus de débats politiques, mais on regarde la Star Ac. On réclame des émissions culturelles, mais on ne les regarde pas. On aime les livres, mais on en lit de moins en moins. On rêve de grandes réformes, mais pour les autres, pas pour soi. C’est cela, « la société d’individualisme de masse », sans doute.

Mais ne désespérons pas : ce sondage offre une belle consolation. Au Parlement, 89% des Français souhaitent voir « plus de femmes », 84% « plus de jeunes » et 55% « plus de personnes issues de l’immigration ». Comme quoi le bon sens existe encore. Ce ne sont pas les politiques qui sont en cause en tant qu’individus, c’est le système. Une crise de croissance, sans doute ?

1) sondage CSA réalisé les 6 et 7 octobre auprès d’un échantillon national représentatif de 988 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Illustration : Zep


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Malek T. (---.---.67.4) 12 octobre 2005 17:36

    Si l’on en croit la logique des Français : « c’est Arte la chaîne la plus estimée, mais c’est TFI la plus regardée. On souhaite plus de débats politiques, mais on regarde la Star Ac. On réclame des émissions culturelles, mais on ne les regarde pas. On aime les livres, mais on en lit de moins en moins. On rêve de grandes réformes, mais pour les autres, pas pour soi ». cela signifie donc que, si « Au Parlement, 89% des Français souhaitent voir « plus de femmes », 84% « plus de jeunes » et 55% « plus de personnes issues de l’immigration » »on" le souhaite... dans ses rêves, mais il ne s’agit que d’un voeu pieu, non d’une réelle adhésion. Autant dire d’une belle hypocrisie.


    • Gwilherm (---.---.251.22) 12 octobre 2005 18:06

      Daniel Riot, en gros vous nous dites que les gens ont tort d’être pessimistes, d’avoir peur... c’est dans leur tête toutes ces difficultés, il suffit d’y croire ! Ce n’est pas de la faute des politiques ! Inutile de faire la morale aux gens qui pourraient être tentés de voter extrémistes, justement la plupart se retiennent mais ne se font quand même pas d’illusions sur les autres. Ce ne sont pas des imbéciles pour autant. Ce que les médias cachent systématiquement dans les pourcentages des résultats des élections, c’est que le grand vainqueur est toujours l’abstention, à une écrasante majorité. Ainsi lors des dernières présidentielles tous les médias ont présenté les scores ainsi : Chirac : 19,88% Le Pen : 16,86% Jospin : 16,18% Bayrou : 6,84% Laguiller : 5,72% Chevènement : 5,33% Mamère : 5,25% etc

      alors que la vérité est la suivante : Abstention >> 28,4% Chirac >> 13,7% Le Pen >> 11,6% Jospin >> 11,2% Bayrou >> 4,7% Laguiller >> 3,9% Chauvinement >> 3,8% Mamère >> 3,6% etc

      Et le vote blanc qui n’est même pas comptabilisé !

      Ma conclusion : les Bretons n’ont pas mérité Chirac, Le Pen, Mitterrand et les autres. Votez pour des candidats bretons, c’est tout.


      • Alexandre Santos (---.---.166.143) 12 octobre 2005 18:11

        Sans vouloir retourner le couteau dans la plaie :) est ce que Le Pen n’est pas d’origine bretonne ?


        • Que vaut un sondage ???? (---.---.28.210) 14 octobre 2005 12:11

          Vu que les français ont perdu confiance en eux memes, n’est il pas normal qu ils aient perdu confiance en leurs hommes politiques ? Schizo grands consommateurs de prozac, adicts aux R T T, * avec des camions poubelles passant aux heures de pointes, *des kiosques journaux fermes le W E alors que cest la que les journaux se lisent le plus, * des emplacements de taxis toujours vides, alors qu il est impossible de se garer, *le meilleur systeme de sante du monde et 15.000 morts avec une petite canicule, *le meilleur syteme educatif du monde, et % sortant de ce syteme sans savoir lire et ecrire. On pourrait en ecrire des pages et des pages


          • Gwilherm (---.---.251.22) 14 octobre 2005 17:31

            Vous ne remuez aucun couteau dans aucune plaie smiley... puisque les Bretons votent très peu pour son parti ( moins de la moitié de son score français). En effet, la franchouillardise et autre « cocarderie » n’ont jamais vraiment pris en Bretagne... Quant je disais « élus bretons », je voulais bien sûr parler d’« élus de partis bretons » ce que le FN n’est pas. J’ajoute que M. Le Pen ne s’est jamais intéressé à la Bretagne, qu’il n’y connait rien, il ne s’est jamais intéressé qu’à une chose : la France, c’est même son obsession maladive...

            Mais laissons donc ce personnage, bien que son cas si français serait instructif à étudier ! Je serais intéressé par votre opinion sur ce que j’ai dit sur le fond...

            Amicalement, Gwilherm


            • Cathel (---.---.162.218) 28 octobre 2005 18:26

              Lol !

              Cathel


              • Cathel (---.---.162.218) 28 octobre 2005 18:39

                bon résumons, j’ai fini de rire : Le Pen breton, vous avez failli me faire tourner ma pate à crèpes ! Le Pen, aux dernières élections c’était le virus de la grippe aviaire de La France, on l’a échappée belle en s’immunisant en élisant par défaut Chirac.

                Les français regardent TF1, nan pas tous, une majorité, ne me mettez pas dedans. Moi j’ai arrêté TF1 il ya plusieurs années. C’est une question de volonté. Je l’ai remplacé par France3 et Arte, un peu au début, puis de plus en plus. Je vais bien...

                Un jour quelqu’un m’a dit : L’humain est par essence fainéant. Il convient de faire juste un effort pour éviter la StarAc pour ne citer qu’« elle »

                Courage !

                Cathel


                • Alexandre Santos (---.---.242.3) 29 octobre 2005 12:30

                  À Gwilherm :

                  Désolé, j’ai manqué votre commentaire :

                  Vous semblez absoudre l’électorat français parce qu’il préfére l’abstention face à un choix médiocre.

                  Je suis totalement en désaccord. C’est parce que l’électorat français est aussi peu réactif qu’il permet ces dérives.

                  Beaucoup d’électeurs estiment qu’ils doivent voter pour le candidat idéal, et que s’il n’y a pas de candidat idéal, il n’est pas utile de voter.

                  Mais la gestion du pays n’est pas une option, c’est une nécessité. Quelqu’un se retrouvera de toute façon aux manettes du gouvernement, qu’il y ait ou pas de candidat idéal.

                  Ce n’est pas une question de savoir si on a un candidat suffisamment bon qu’on peut soutenir, mais de décider qui, dans le choix qui nous est offert, est le moins pire.

                  Si les français votaient toujours avec cette optique, les votations deviendraient beaucoup plus exigeantes pour les politiciens. Même si aujourd’hui les candidats sont tous plus ou moins mauvais, une participation exigente et cohérente aux élections finirait par favoriser l’émergence de meilleurs candidats.

                  Les abstentionistes semblent croire qu’il tirent leur épingle d’un jeu méprisable, alors qu’ils donnent simplement leur aval à tout et n’importe quoi, et sont donc les citoyens les plus serviles qui soit.

                  Les abstentionnistes mériteraient Le Pen, car ils n’ont rien fait pour s’opposer à son ascension.


                  • www.jean-brice.fr (---.---.11.39) 7 mars 2006 16:05

                    Cela serait vrai si la Constitution n’avait pas été dévoyée ... Allez sur www.jean-brice.fr et vous aurez une réponse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès