Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nadine Morano possible ministre de l’Education Nationale : Vers une (...)

Nadine Morano possible ministre de l’Education Nationale : Vers une réhabilitation de l’esprit de Mai 68 ?

Interrogez un Ministre du gouvernement et posez lui la question suivante : Quelles sont vos ambitions futures ? Vous obtiendrez invariablement la même réponse : « Ma seule ambition est de servir mon pays ! »

Et d’évoquer la fameuse "solidarité gouvernementale qui lui interdit d’en parler, puisqu’il y a des choses bien plus sérieuses comme la vie des français et l’avenir du pays .... "

Au-delà du côté langue de chêne massif du propos, vous en trouverez toujours, qui, discrètement iront "dauber" sur un collègue dans le Canard Enchaîné ou dans des soirées où ils savent pertinemment que leur bons mots "vachards" seront repris par les médias le lendemain.

Si, jusqu’à présent, les inimitiés se limitaient à des indiscrétions balancées à visage "semi couvert", depuis que le gouvernement FILLON est en place, nous avons le droit à une festival de "daubage en" direct

Une des meilleures : Roselyne Bachelot

A propos de Rama Yade : " Elle est femme et noire. Elle va être promue. Heureusement qu’elle n’est pas lesbienne et handicapée, elle serait Premier ministre" - Source Fluctuat

"Rama a un portefeuille sur lequel il n’y a pas d’aspérité avec les Français. Le jour où elle exprimera ses vraies capacités, elle chutera dans les sondages." Le Figaro

On se souvient aussi du :

"Si Rama vient, je n’y vais pas", de Rachida Dati, ". Leur rivalité ayant déjà éclaté au moment de l’affaire de l’Arche de Zoé. Rama Yade avait alors balancé avoir prévenu le ministère de la Justice, qui aurait laissé l’opération illégale se poursuivre. - Source France Soir

Mais aussi de :

"Bertrand et Hortefeux ne sont pas les meilleurs amis du monde" reconnaît-on à l’UMP - Le JDD

Brice Hortefeux " Rachida Dati n’est pas souvent dans son ministère " (Brice Hortefeux). Il est vrai que Rachida voyage beaucoup et est invitée à des galas, notamment chez le milliardaire Bernard Arnault - Poly-Tics

Xavier Bertrand qui dément la rivalité politique qu’on lui prête avec Jean-François Copé : "Ne pariez même pas un euro sur un duel, vous allez perdre un euro ! "Mais "jouer collectif" cela veut dire aussi "respecter des règles" et réserver flèches assassines et "petites phrases" à ses adversaires politiques - France Soir

Jean-Fraçois Copé : Vendredi 28 novembre 2008, dans la voiture qui les emmène sur le chantier de la ZAC de l’Etang aux cygnes à Meaux, le fief de Copé, le président du groupe UMP titille Nicolas Sarkozy : "Tu as prévu de filer les clefs de la maison à Xavier Bertrand ? Tu devrais garder un double !"

Et pour finir (il en reste pourtant un certain nombre, à vous de les trouver)

Christine Boutin déclarant au sujet du projet de Fadela Amara : Qu’elle "ne croit pas en un plan banlieue ... / ... le plan Respect et égalité des chances de Fadela Amara est centré sur les banlieues. Moi, je crois en la réponse beaucoup plus globale d’une nouvelle politique de la ville"

Solidarité gouvernementale vous dit-on !!! Et nous dans tout ça ?

Alors que tous les français s’interrogent sur les dégâts engendrés par la crise financière (voir 4 000 milliard de $ sur Slovar), les ambitions continuent de s’afficher. Or, on est bien loin du service de la nation que nous évoquions en introduction.

Il n’y a pas une seule journée sans qu’un plan de licenciement ne soit annoncé. Les prévisions économiques sont exécrables au point que même Eric Woerth le reconnaît. C’est pourtant dans cette tourmente qui va laisser plus d’un français au tapis que, pour des raisons de candidature aux élections régionales, un certain nombre de ministres vont quitter leurs postes.

Ces annonces de départ on immédiatement déclenché des vocations chez plusieurs secrétaires d’état qui s’imaginent, à la tête d’un nouveau ministère, ou carrément à la tête d’un super ministère. C’est le cas de la pétulante Nadine Morano, qui est dévorée d’ambition et qui n’est pas mauvaise au jeu de "qui flingue qui ?"

Nadine Morano : Evoquant l’atitude de Fadela Amara lors des événements de Villiers-le-Bel elle lançait avec sa délicatesse proverbiale : " Cela montre les limites du casting à la Fogiel : c’est du n’importe quoi !"

Réponse de Fadela Amara sur RTL, le 3 décembre2007 : "J’ai tendance à croire que Nadine Morano comme dans les personnalités de Tintin , est la Castafiore : elle est sympa mais elle énerve tout le monde et tout le monde la fuit".

Retour de Nadine Morano : " Sarkozy l’a quand même nommé parce qu’elle s’appelle Fadela Amara. Ses écarts de langage, ses dérapages verbaux, sa vulgarité font partie de son personnage. Mais quand on a la chance et l’honneur d’être ministre de la République, on ne dit pas "à donf" - Poly-Tics

Nadine Morano qui vient de fait part au Président, (en prenant les français à témoin) de ses envies personnelles en termes de maroquin. Ce que ce que nous considérons, comme déplacé et indécent en la circonstance.

Et pourtant, il semblait que Nicolas Sarkozy avait été clair en jugeant la semaine dernière en conseil des ministres " ridicules et décalés aux yeux des Français" les "positionnements ou les états d’âme" de certains membres du gouvernement dans la presse, à propos de leurs ambitions ministérielles. Le nom de Nadine Morano avait alors été très cité.

Cependant, sur Europe 1, la secrétaire d’Etat a affirmé ne pas être directement visée : "je n’ai pas besoin de me faire taper sur les doigts par l’Elysée parce que je n’ai pas besoin de passer par la presse pour dire à Nicolas Sarkozy, que je vois très régulièrement, ce que je veux faire au service de mes convictions."

"J’ai travaillé à une prospective du rapprochement du Ministère de la Famille et de l’Education nationale comme en Espagne et en Angleterre, parce que cela me semble judicieux et que ça pourrait être une nécessité." " C’est le président de la République qui décide mais s’il me confiait cette responsabilité, je l’accepterai avec joie." - Europe1

Alors, compétente pour le job Nadine ?

Il paraît à beaucoup de français important qu’un Ministre de l’Education Nationale fasse preuve d’intégrité intellectuelle et ne se soit pas compromis dans des actions ou déclarations relevant de la manipulation.

Et bien, nous aimerions rappeler à ceux qui l’auraient oublié le haut fait d’arme de Nadine Morano durant la campagne présidentielle de 2007. En effet, elle s’était fait "prendre la main dans le sac" par les caméra de France2 en arrivant "camouflée" à une réunion publique où Ségolène Royal était l’invité.

Dans la vidéo de "Itélévision" ci-dessous, on peut s’apercevoir qu’on exagère beaucoup sur la mauvaise foi chronique d’un Frédéric Lefebvre ! Car en termes d’agressivité et de mauvaise foi, à côté de Nadine, c’est un petit joueur. Vous pourrez constater qu’elle va même jusqu’à accuser les journalistes de trucage (tout en visionnant le film) et de la soumettre à un harcèlement équivalent à celui d’Isabelle Adjani lors de la rumeur sur un SIDA supposé !!!
 
Si on la présente comme une "mini Sarkozy"féminine, en termes d’hyper activité, il semble qu’il n’y ait que sur une piste de danse qu’elle le montre. Car au niveau du travail parlementaire, selon le site officiel de l’Assemblée Nationale elle n’a pas déposé le moindre rapport ni participé à une réunion de commission depuis le début de la législature, bien qu’elle n’ait été nommée au gouvernement qu’en Mars 2008. Il faut dire que lorsqu’on est porte parole de l’UMP on a pas vraiment le temps de s’occuper de la vie parlementaire ...

Justement, elle qui fut la porte parole de l’UMP semble s’y connaître autant que Frédéric Lefebvre en communication en ligne puisque son blog est en "en cours de construction " depuis le ... 23 mars 2007 (mais pas désactivé puisque le dernier commentaire remonte au 21 avril 2009) Cette appétence pour les outils en ligne devrait être un atout pour évoquer les TIC avec les étudiants et lycéens ...

C’est vrai qu’avec de telles "références" on imagine mal la future impétrante réussir là ou un psychorigide (mais compétent par son parcours) comme Xavier Darcos a lamentablement échoué.

Mais probablement que notre Président va une fois de plus essayer de jouer la provocation en dédiant à la population scolaire et estudiantine (Valérie Pécresse s’en va) ce que mon ami David Desgouilles décrit comme : "Degré zéro de la politique" et d’ajouter : "Ce qu’elle veut, c’est s’occuper de nos gosses, de tous nos gosses. Dans la Famille et à l’Ecole. Ont-ils vraiment mérité cela ? Non, assurément. Cela dit, ni les agriculteurs, ni les militaires, ni les policiers ne méritent un tel sort. Ce sont pourtant d’autres destinations possibles pour Nadine Morano. Que mes amis paysans, soldats ou de l’Intérieur me pardonnent, mais il faudrait bien que certains d’entre vous se sacrifient. Les enfants d’abord ! "

Le Président refusera-t-il cette envie formulée avec force ? Comme l’écrit Bakchich : "Pour le président, sa ministre a au moins deux qualités : être authentiquement populaire et surtout l’assumer. En un mot : incarner la droite décomplexée… bien utile en cette période où l’Élysée cherche à regagner le cœur de l’électorat populaire"

Alors, on peut penser que cette hypothèse tient la route, tout comme celle d’un embrassement général des lycées et facultés 41 ans après celui de 1968.

Mais notre Président l’a dit : " Les héritiers de Mai 68 avaient imposé l’idée que tout se valait, qu’il n’y avait donc désormais aucune différence entre le bien et le mal, aucune différence entre le vrai et le faux, entre le beau et le laid. Ils avaient cherché à faire croire que l’élève valait le maître [...], que la victime comptait moins que le délinquant" "ll n’y avait plus de valeurs, plus de hiérarchie" [...]. Dans cette élection, il s’agit de savoir si l’héritage de Mai 68 doit être perpétué, ou s’il doit être liquidé une bonne fois pour toutes"
 
De notre côté, nous pensons qu’une Morano à l’Education Nationale, un Hortefeux (qu’elle déteste) aux relations sociales et bientôt le retour d’Estrosi, on risque de passer de l’idée de liquidation à celle de ... réhabilitation

Crédit montage
Karine Villard

Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • TSS 24 avril 2009 13:20

    De quuuoi ,il est pas frais mon poisson ... !!


    • saint_sebastien saint_sebastien 24 avril 2009 13:26

      pfff... que dire... la france a un gouvernement à son image, et le président qu’elle mérite, moi j’ai choisit de la quitter cette france qui part en vrille...


      • patroc 24 avril 2009 13:47

         Article beaucoup trop long pour Morano !!.. Il fallait juste écrire :« Morano, possible à l’éducation nationale ? » : LOL !!!!!!!!!!!!!!...........................


        • cathy30 cathy30 24 avril 2009 13:52

          Nadine Morano est madame sans gêne mais version gros rouge qui tâche. Elle est un peu gonflée tout de meme de parler de la vulgarité de fadela amara, parce que mme morano représente justement, la vulgarité et ce sans parler, ( alors imagine quand elle parle), le mauvais goût, la mauvaise foi, la bêtise. Elle pourra mettre autant de rang de colliers de perles, elle fera toujours vulgaire.

          Pour finir de flinguer l’éducation nationale, mme morano est un bon choix.


          • barbouse, KECK Mickaël barbouse 24 avril 2009 14:05

            j’ai tenté de la défendre une fois sur un autre post, depuis elle m’a tellement déçu avec ses gros sabots sur le dénie du parent hétérosexuel des enfants élevés par des couples homosexuels, entre autres dénie du réel pour sois disant « bien faire », que non seulement je ne le ferai plus,

            mais qu’en plus je déconseille a tout parent d’avoir confiance en elle, encore moins pour l’éducation, a moins bien sur de considérer que l’éducation nationale elle faite pour les enfants de gays et de famille mono parentale prioritairement parce qu’ils leurs faut plus que les votres, qui payent en heures de démagogie et de morale sectaire la « chance » d’avoir 2 parents...

            écoutez bien ses discours, vous verrez a quel point madame j’ai mis mes enfants dans le privé dés que j’ai pu, va bien s’occuper de vos mômes en rajoutant du pathos a du pathos.

            amicalement, barbouse.


            • Vilain petit canard Vilain petit canard 24 avril 2009 14:38

              Salut Jean-Claude,

              Morano à l’Education et à la Famille, alors là ce serait complet ! Pour le coup, on aurait droit à cinq millions de personnes dans la rue au lieu d’une timide réédition de mai 68. Ah j’imagine les discussions avec les syndicats et surtout les petites phrases à la sortie des « négociations ».

              Morano, c’est le triomphe de l’esprit de cour de ce régime sarkozien. La fidélité et la visibilité médiatique priment sur la compétence. D’ailleurs, plutôt que « fidélité », je devrais dire « dévotion » ou « servilité ».

              Quand on demandait au Régent comment il choisissait ses ministres, il répondait : « c’est simple, tout à la faveur, rien au mérite ». Eh ben c’est pareil aujourd’hui, c’est même pire !!

              Ceci dit, ne nous emballons pas sur les ambitions auto-proclamées de cette patate. Le fait qu’elle le clame va se retourner contre elle, car Sa Majesté va prendre ombrage qu’elle puisse avoir à suivre la volonté d’une Morano. On court à relégation, ou à l’exil à Bruxelles, comme Dati.


              • Fergus fergus 24 avril 2009 15:31

                Tout à fait d’accord pour la nomination de Morano. Mais le Ministère de l’Agressivité et de la Vulgarité me semblerait mieux choisi. Avec, pour la seconder, Lefebvre Secrétaire d’Etat à l’Agressivité, et Bigard Secrétaire d’Etat à la Vulgarité.

                Ministre de l’Education et de la Famille, elle, le pitbull ? On nage décidément dans la médiocrité en Sarkozye !


                • plancherDesVaches 26 avril 2009 13:41

                  Fergus...
                  Les gens constituant ce gouvernement ne peuvent PAS être bons, car ils feraient de l’ombre à leur chef.
                  On retrouve ce même schéma dans toutes les constructions humaines : entreprises, associations, groupes d’« amis »,...


                • Fergus fergus 27 avril 2009 09:57

                  Je n’ai pas le souvenir que les gouvernements de Jospin, pour ne citer que ceux-là, aient été élaborés dans cette esprit. Certains ministres (tel Védrines) ont même bénéficié d’article élogieux dans la presse de droite.


                • norbert gabriel norbert gabriel 24 avril 2009 15:59

                  très bonne idée, c’est la garantie d’avoir tous les écoliers, de la maternelle aux étudiants dans la rue dans un délai record !! merci qui ? Merci Nadine.


                    • french_car 24 avril 2009 16:06

                      On est le 24 avril pas le premier, trop tard pour les poissons !


                      • Daniel Roux Daniel R 24 avril 2009 17:21

                        Nadine Morano à l’éducation nationale et Frédéric Lefebvre aux Affaires étrangères.

                        Et puis pourquoi pas Fillon comme porte parole et Alliot-Marie au droit de l’homme.

                        Et pour finir, Sarkozy, Président de tous les Français et garant du respect de la Constitution.


                        • moebius 24 avril 2009 20:48

                          on la voit bien a l’éducation nationale. 


                          • Deneb Deneb 25 avril 2009 07:30

                            Mme Morano se croit miss de France, en réalite elle est un remede contre l’amour. Dommage qu’elle n’aille jamais sur Internet, elle se serait rendu compte qu’elle est completement ringarde.


                            • Pépé le Moco 25 avril 2009 10:38

                              A l’auteur,

                              Cet article people est sans intérêt dans le débat de fond qui concerne la destruction des services Publics, et notamment la destruction de l’enseignement.
                              Faire une « revue de presse » factuelle sur Nadine Morano n’apporte pas grand chose sur l’analyse de la politique du gouvernement, voire détourne de l’essentiel (une sorte de propagande ?).

                              Nadine Morano à l’Education Nationale ou une autre personne (peut-être un « socialiste » comme Jack Lang),..., cela ne changera pas grand chose à politique de marchandisation de l’enseignement.

                              Karine, réservez plutôt votre travail d’écriture à des articles de fond.

                              Bon courage et à bientôt.


                              • Pépé le Moco 25 avril 2009 10:43

                                Veuillez m’excuser pour une petite coquille, l’auteur n’est pas Karine, mais Jean Claude. C’est quoi d’ailleurs cette pub pour Karine Villard ?


                              • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 25 avril 2009 12:41

                                Mon cher « Pépé le Moko »

                                Votre commentaire me rappelle les « grandes » années du gaullisme en fin de vie où on devait élever son âme et ne jamais évoquer les travers des politiciens et intellectuels. En ce qui me concerne, je trouve NORMAL de fustiger des individus qui nous prêchent la morale tout en étant des spécialistes des petites combines et coups tordus.

                                Madame Morano est la plus virulente pour revendiquer un poste qu’elle ne mérite pas et c’est le rôle de chaque citoyen qui le pense de le dire, arguments à l’appui.

                                Alors, soyez gentil, gardez vos leçons de maintien dont j’ai d’ailleurs passé l’âge.

                                Quant à Karine, je me plais à lui faire de la publicité puisque c’est une amie du Net qui créé des montages (géniaux) à titre amical et bénévole.

                                Ceci dit, bonne journée quand même


                              • emachedé emachedé 25 avril 2009 12:13

                                Là encore Nadine Morano reste aussi pitoyable que les autres parodies de ministres présents dans ce gouvernement clownesque.
                                Mais entre Christine Boutin et Nadine Morano..., comme aux présidentielles, il va falloir espérer le moins mauvais des candidats au poste.

                                De toute manière le sujet n’est même pas un problème de personne, c’est une question de politique de l’Education Nationale et de budget, d’indépendance qu’on veut bien accorder :
                                Les budgets sont ridicules, les moyens qui en découlent insuffisant, les programmes sont dépoussiérés par des créationnistes (tentative de suppression des Sciences en 2nde générale), le corps enseignants et les chercheurs sont roulés dans la boue par des ministres ignares et arrogants.
                                Alors Darcos, Pécresse, Morano ou Boutin, ça ira droit dans le mur. Tant que nous n’aurons pas des ministres indépendants, responsables et intellectuellement adultes.
                                On ose dire « visionnaires »

                                Quand la Chine, l’Inde et les USA mettent tous leurs efforts humains et financiers dans l’Education, la France Sarkozienne fait des économies de bout de chandelles et insulte les professionnels du secteur. Quel spectacle navrant !

                                Un lien vers une vidéo d’André Brahic qui avait en 2006, prévu la catastrophe UMPiste pour l’Education Nationale :
                                http://www.cpolitic.com/cblog/2009/02/08/sauvons-la-recherche-andre-brahic-avait-predit-le-danger-sarkozy-en-2006/


                                • Candide Candide 25 avril 2009 23:33

                                  Mon pauvre Monsieur, je n’ose même pas vous dire à quel point le gouffre s’accroit entre la France et les USA en matière d’éducation. Je suis à Phoenix et je vais à l’Université (EMCC) tous les jours. Ce qui frappe au premier abord c’est la propreté des lieux. Ensuite les salles sont immenses, superbement équipées en ordinateurs tout neufs et gratuits. Connexion Wi-Fi partout bien sûr. Je viens de faire mon premier semestre, je peux vous dire que je n’ai pas vu un seul tract politique ou syndicaliste. Ici tout le monde travaille, les étudiants comme les profs.

                                  Pour conclure j’ai bien peur que la France n’ait raté le coche une fois de plus et qu’à force de se vanter de son passé et de se complaire dans une arrogance bien prétentieuse, elle ne s’enfonce dans le tiers-mondisme.

                                  • Pépé le Moco 26 avril 2009 03:18

                                    @ Candide,

                                    On est heureux de vous trouver dans une tel monde idyllique.
                                    Mais je souhaiterais avoir des réponses sur les points suivants :

                                    • Quelle est la matière que vous enseignez ?
                                    • Quelle est votre salaire ?
                                    • Quel est le coût pour un étudiant (annuellement et sans les aides), pour suivre l’enseignement que vous inculquez ?
                                    • Pensez-vous que se soit sain, qu’il n’y ai aucun tract de revendication ?
                                    • Que pensez-vous des tiers mondistes ? Je vous aide : ce sont des ignares, des inadaptés, des crétins.
                                    • Y-a t-il des cours de philosophie dans cette université ?
                                    • Etes-vous heureux, et pourquoi ?

                                    Dans l’attente d’une réponse à chacun des points.

                                    Bien cordialement.


                                  • Pépé le Moco 26 avril 2009 03:34

                                    @Candide,

                                    Question subsidiaire :

                                    • Quel est le classement international de votre université ?

                                  • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 26 avril 2009 16:52

                                    Mon pauvre Monsieur, ... merci de préciser le montant de vos « formidables études » car, il ne semble pas que vous soyez dans une université publique ....


                                  • Pépé le Moco 26 avril 2009 02:41

                                    @Jean Claude BENARD,

                                    En définitive, je vous évoque : les « grandes » années du gaullisme en fin de vie où on devait élever son âme et ne jamais évoquer les travers des politiciens et intellectuels.
                                    Mais croyez-vous que vous traitez des travers des politiciens et intellectuels ?

                                    Les références à des intellectuels, je les cherche encore.
                                    Quant aux travers des politiciens, je n’en vois qu’une, c’est Nadine Morano.

                                    Maintenant, je ne pense pas que nous soyons en désaccord sur la forme.
                                    Effectivement, Morano fait valoir son influence et sa notoriété, au regard des sphères du pouvoir qu’elle a soudoyées. C’est le jeu de la politique actuelle. 
                                    Etant donné, que toute personnalité politique est irresponsable juridiquement, quant au respect des engagements pris auprès du peuple au moment des différentes élections (constitution de 58). Il est évident que certaines personnes profitent de cette impunité pour se placer.

                                    Néanmoins, cet état de fait et cet article, ne justifient pas une telle cabale envers cette personne. Elle n’est (ou sera) certainement pas à la hauteur pour s’occuper d’un tel poste, mais on ne pourra pas lui faire porter le chapeau de la marchandisation de l’enseignement, décidée en 2003, sous le gouvernement socialiste avec l’accord sur AGCS présenté par l’OMC.

                                    En définitive, que Morano soit à l’éducation nationale, ou qu’elle n’y soit pas, cela ne changera pas grand chose. Les décisions quant à l’enseignement, ont été prises bien en amont dans le temps (2003), et seul le refus au TCE ( en 2005) aurait pu stopper cette forme de décadence mercantile. Malheureusement Naboléon veillait et a fait ratifié par le parlement le projet qui lui tenait à coeur.


                                    • phiconvers phiconvers 26 avril 2009 12:14

                                      Je trouve cet article assez mesuré. D’autant que la première expérience ministérielle de Morano à la famille est un désastre : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nadine-morano-hors-sujet-52049


                                      • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 26 avril 2009 16:53

                                        @ phiconvers

                                        Si vous avez mieux ....


                                        • Candide Candide 26 avril 2009 16:58

                                          @Pepe le Moco


                                          Je n’ai pas d’opinion particulière sur les tiers-mondistes, votre aide, un temps soit peu intéressée, ne m’est donc d’aucune utilité.
                                          Il y a bien entendu des cours de philosophie ici ! 
                                          Le prix des études est d’environ $2000 pour deux sessions de quatre mois, mais tout est fourni. Inutile d’ajouter qu’une session est effectivement sivie sans grève ni interférence. ça change de chez vous non ?
                                          Les étudiants ne dorment pas dans les voitures, les logements sont accessibles, ils peuvent travailler sur le campus ou ailleurs (et il y a vraiment du boulot). Sinon il y a un système d’aide aux études qui est conditionné bien sûr à la réussite et qui bien souvent n’est pas remboursable.
                                          Le salaire moyen ici est d’environ $40.000, impôts déduits bien sûr. Et la vie est en moyenne 3 à 4 fois moins chère qu’en France (essence $1.80 le gallon, alimentaire, habillement, loyers etc. magasins ouverts 24/24, services publics au service du public, routes en parfait état, pas de péages.....et j’en passe).
                                          Oui, pour finir, je suis très heureux : pour toutes les raisons ci-dessus bien sûr, mais surtout parce qu’enfin on peut réfléchir à nos projets, et savoir qu’on les mettra en oeuvre sans embûche administrative, ni grève, ni conflit politico franchouillard etc...
                                          Bien à vous Pepe et bonne semaine.


                                            • maxim maxim 26 avril 2009 17:56

                                              ah la vache !

                                              la Nadine !...... la paire de pare chocs ! on en prend plein les yeux là !

                                              on a envie de perdre ses clefs dans le décolleté et d’aller les rechercher !


                                              • maxim maxim 26 avril 2009 18:13

                                                j’ai encore mieux que Nadine ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès