Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Najat Vallaud-Belkacem, pseudo intellectuelle, ministre et communicante

Najat Vallaud-Belkacem, pseudo intellectuelle, ministre et communicante

Le débat sur la réforme du collège a mis en lumière Najat Vallaud-Belkacem. Mais si par certains aspects, elle la prend bien, pour beaucoup d’autres, ce débat a révélé une femme dogmatique, superficielle, hautaine et caricaturale, comme le montre sa fameuse interview dans GQ.

 
Grosse ficelle caricaturale et suffisante
 
Ce n’est pas peu dire que la ministre de l’éducation utilise de grosses ficelles pour défendre la réforme du collège. Après avoir monté une ligne de défense sur la xénophobie supposée de ses critiques, leur niveau (les pseudo intellectuels) et un soit-disant élitisme conservateur, moyen commode de détourner le débat des éléments concrets de la réforme, elle est allée encore plus loin sur le dernier élément dans GQ. Le journal lui a demandé à quoi elle reconnaît quelqu’un qui vote à gauche et quelqu’un qui vote à droite. Pour le premier, elle dit « il y a toujours des exceptions qui confirment la règle, mais je dirais au fait qu’il parle exactement de la même façon à un chef d’entreprise du CAC 40 et à un chauffeur de taxi. Avec le même respect, en étant tout autant intéressé par ce que l’autre a à lui dire ».
 
Elle poursuit sur celui de droite : « de manière générale, je dirais à une forme d’indifférence ou d’acceptation voire de légitimation des inégalités (…) tous ceux qui plus généralement se fichent comme d’une guigne que seuls 20% des élèves réussissent parfaitement pendant que tous les autres sont à la traîne  ». Ce faisant, la ministre vise Eric Ciotti, qui dénonçait « l’égalitarisme forcené, le nivellement par le bas  ». Dans le monde tel qu’elle le décrit, les personnes de gauche seraient respectueuses des autres (sous-entendu, ce n’est pas le cas des personnes de droite) quand ces dernières seraient indifférentes aux difficultés de ceux qui ont du mal à réussir. Quand on pense que la ministre a osé réduire ses critiques à des « pseudo-intellectuels », voilà une façon bien peu intellectuelle de débattre
 
Apprentie communicante
 
Si cette argumentation a recours à la rhétorique classique, simpliste et bien-pensante de la gauche, elle est en réalité aussi superficielle que contradictoire. Car ce faisant, Najat Vallaud-Belkacem, qui représente bien une certaine gauche, ne parle pas de la même façon aux personnes qu’elle qualifie de gauche et celles qu’elle qualifie de droite puisqu’elle considère que les premières sont plus respectueuses et fraternelles. Ce faisant, elle ne se rend même pas compte que son discours n’est pas respectueux avec les personnes qu’elle qualifie de droite, conférant de facto une supériorité morale aux personnes dites de gauche. Voilà qu’elle tombe dans une forme, légère mais réelle, de xénophobie morale. Elle fait très exactement aux gens de droite ce qu’elle semble leur reprocher de faire !
 
L’argument de l’égalitarisme est également risible, tant venant de la ministre que d’Eric Ciotti. Rien dans la réforme du collège ne rendra notre système éducatif plus égalitaire. En outre, cette réforme s’inscrit dans la droite ligne des réformes passées qui n’ont fait que rendre notre système plus inégalitaire. En fait, le débat sur la réforme du collège semble se concentrer largement sur des postures électoralistes, suivant les idées préconçues de chacun des camps, alors que la bureaucratie de la rue de Grenelle continue à faire avancer ses idées malheureuses. La ministre ne nous offre que des postures superficielles et un peu trop basiques pour qui est capable d’aller plus loin que l’écume du débat.
 

En réduisant le débat à la prétendue générosité de son camp, au pouvoir 18 des 34 dernières années, mais qui a laissé faire le chômage de masse, la hausse des inégalités ou la dégradation du système éducatif, Najat Vallaud-Belkacem démontre qu’il n’y a guère de fond derrière sa forme.


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • hans-de-lunéville 28 mai 2015 11:37

    Heureusement que vous avez cet os à ronger, cela permet à tafta d’avancer trankilou


    • Sarah Sarah 28 mai 2015 12:04

      Najat Belkacem a affirmé dans Le Point : « il y a une différence essentielle entre les progressistes et les conservateurs. Les premiers combattent les inégalités quand les seconds en théorisent la nécessité ». La réforme qu’elle promeut est-elle selon vous conservatrice ou progressiste ? »

       

      Belle inversion de sa part.

       

      Selon cette « réforme », supprimer les enseignements et les méthodes qui permettent aux élèves de s’améliorer justement - latin, grec, allemand, classes bilingues, mathématiques - permettraient de combattre les inégalités alors que c’est exactement l’inverse ; c’est une politique en réalité conservatrice, au sens de conserver la distance entre l’oligarchie régnante - dont la progéniture aura droit aux meilleures écoles - et le peuple, à qui on apprendra juste ce qui est nécessaire pour obéir et consommer (je simplifie, bien sûr).


      • fred.foyn Le p’tit Charles 28 mai 2015 13:17
        Najat Vallaud-Belkacem..est aussi douée pour être ministre qu’une prostitué du bois de Boulogne pour remplacer mère Thérésa.. !

        • pergolese 28 mai 2015 14:03

          Vous pensez que c’est une vraie brune ?


          • Crab2 28 mai 2015 15:53

            Réforme du collège et de ses programmes

            Najat Vallaud-Belkacem trébuche. Habituellement prudente, elle a entamé la défense de sa réforme par une incroyable bourde. En qualifiant de « pseudo-intellectuels » Pierre Nora, Luc Ferry, Michel Onfray et les autres contempteurs de sa réforme, elle a commis une faute de débutante. Une lourde erreur qui a révélé son sectarisme.

            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html

            ou sur

            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/12/les-lumieres-5620621.html

            Suite 2 :

            Enseigner le fait athée ! Par Michel Onfray

            http://atheisme.org/onfray.html


            • Sarah Sarah 28 mai 2015 16:06

              Quel manichéisme ! Bien/mal, blanc/noir.

              Quel esprit binaire que de classer ainsi les personnes.


              Les gens du pouvoir en place seraient donc « respectueux » envers les « Sans-dents » et « fraternels » envers ceux auxquels ils pensent en disant « Je n’aime pas les pauvres » ??


              • Pere Plexe Pere Plexe 28 mai 2015 19:57

                « Quel esprit binaire que de classer ainsi les personnes »

                C’est pourtant ce que vous faites...

              • Sarah Sarah 28 mai 2015 16:15

                Ce n’est pas une question de « gauche » ou de « droite » puisqu’ils appliquent le même programme depuis plus de 40 ans.


                Si vous faites l’historique, vous vous apercevrez que les idées sous-jacentes à cette évolution ont éclaté publiquement en mai 1968, pour ensuite être mises en oeuvre à partir de 1974 (arrivée au pouvoir du mondialiste pro-U.S. Giscard).


                Sur une telle durée, cette politique constante depuis plus de 40 ans ne peut pas être une « erreur », c’est une stratégie.


                Le régime inverse le vocabulaire, par exemple en baptisant « élitiste » le fait que chaque élève, quel que soit le milieu dont il est issu, reçoive le meilleur enseignement possible et réussisse aussi bien que possible.


                • Ouallonsnous ? 28 mai 2015 19:16

                  @Sarah

                  "En réduisant le débat à la prétendue générosité de son camp, au pouvoir 18 des 34 dernières années, mais qui a laissé faire le chômage de masse, la hausse des inégalités ou la dégradation du système éducatif, Najat Vallaud-Belkacem démontre qu’il n’y a guère de fond derrière sa forme.« 

                  Pour sortir de la langue de bois, reconnaissons qu’elle fait bien son travail qui est de démolir un peu plus l’Education Nationale, qui gagnerait beaucoup à ce qu’on exclue définitivement les »politiques" de sa gestion et de sa direction ministérielle !


                • zygzornifle zygzornifle 28 mai 2015 16:48

                  Belkacem le vent récolte la tempête .....


                  • Garance 28 mai 2015 17:09

                    Il est vrai que lorsque l’on est de gauche on est plus proche du monde ouvrier


                    Quand on l’est : cela permet de s’apercevoir qu’il est Sans-Dent 

                    • marmor 28 mai 2015 19:11

                      Mdme Belkacem , savez vous si l’intelligence est innée ou si elle s’acquière comme le savoir ?
                      Sait-elle qu’il y en a de plus intelligents que d’autres, qui ont des parents sachant lire et écrire, qui s’occupent de leurs enfants en tentant de les aider au mieux plutôt que les laisser traîner dans la rue ? Qui apprennent le respect des autres et des enseignants. La « réforme » de l’école ne changera rien à ce constat ! Commencez par éduquer les parents avant de constater que le niveau des écoliers baisse et donc, par souci d’égalité, tirer tout le monde vers le bas.


                      • gaston gaston 28 mai 2015 19:32

                        On peu la comparer aux anciennes ministres de droite si vous voulez ......elle est surement bien plus intelligente que les tanches comme la demi illettrée débile morano , ou la fausse diplomée dati , ou encore les incompétentes comme bachelot ou alliot marie ou la lèche cul à sarkozy qui lui envoie des lettres de soumission christine lagarde , et j’en passe....si on mesurait le QI de tout ce beau monde je suis persuadé que Najat Vallaud Belkacem surclasse toutes les buses citées ci dessus , en tout cas c’est la nette impression qu’on a quand on écoute s’exprimer ou tenter de s’exprimer les unes et les autres .... et en plus elle est absolument charmante à regarder contrairement aux thons citer plus haut !


                        • gaston gaston 28 mai 2015 20:34

                          @sampiero
                          N’oublions pas le gros douillet .....ha non il a pas été ministre lui !
                          Je voulais parler des femmes , l’ump , pardon , les ripoublicains n’ont jamais respecté la parité , mais il faut ce mettre à leur place ....pas facile les femmes de droite sont visiblement nombreuse mais entre la vieille bourgeoise à grosse lunette de soleil et les dindes citées plus haut le choix est très limité !
                          Alors ils font avec ce qu’ils ont ! 


                        • troletbuse troletbuse 28 mai 2015 20:39

                          @gaston
                          Arrete de te masturber devant sa photo. T’as rien à te mettre sous la dent ? smiley


                        • Alex Alex 28 mai 2015 23:44

                          @sampiero

                          Altesse,

                          – critiquer Morano, fille de Pucelle, est s’en prendre à la religion ;

                          – critiquer Rama Yade, de l’anti-sénégalisme ;

                          – critiquer woerth, de l’anti-Woerthoisisme ;

                          – critiquer Estrosi, de l’anti-italianisme,

                          – critiquer Tron, de l’anti-science-fictionisme ;

                          – critiquer Laporte, de l’anti-XV de Francisme.

                          Certains obscurs « princes » corses sont clairement racistes !

                        • Pere Plexe Pere Plexe 28 mai 2015 20:01

                          Monsieur Herblay : JALOUX !


                          • cita 28 mai 2015 21:23

                            Ne seriez vous pas un tantinet xénophobe ? Cambadelis vous surveille du coin de l’œil.


                            • Mowgli 29 mai 2015 03:58
                              « Najat Vallaud-Belkacem, pseudo intellectuelle, ministre et communicante »vase communicante.

                              • jaja jaja 29 mai 2015 09:47

                                Après la réforme Belkacem les lycées bourgeois continueront à envoyer fils et filles de riches dans les grandes écoles ou universités prestigieuses et les élèves de banlieue recevront toujours la même sous-éducation leur permettant seulement d’entrevoir la possibilité de petits boulots mal payés entre périodes de chômage.... ceci comme seule perspective de vie...

                                Gauche de gouvernement et droite font semblant de s’opposer sur l’éducation pour maintenir la fiction de leurs désaccords politiques alors qu’ils sont bien tous unanimes pour nous imposer l’austérité voulue par tous les gouvernements d’Europe représentés par leurs chefs d’États, tous unis au Conseil européen contre leurs propres peuples !

                                Ces élites politiques oligarchiques doivent être renversées. Le plus tôt sera le mieux !


                                • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 29 mai 2015 11:45

                                  Il est vrai que sa réponse aux critiques est plus que faible. Ce chantage systématique au racisme est particulièrement horripilant. Et faire du cas d’une (même grosse) poignée d’andouilles racistes une généralité, c’est le mode d’opérer de cette gauche depuis plus de 30 ans.

                                  Quant à opposer « conservateurs de droite » et "progressistes de gauche", en 2015, c’est ne rien entendre au jeu politique depuis des décennies. On est là dans les bonnes grosses « bourdieuseries » bien fades : « la droite c’est l’ordre, la réaction ». Pareillement, à droite où on feint de croire que la gauche française est encore marxiste. Et, entre les politiquement analphabètes et les pourris cyniques qui manipulent les premiers, difficile de faire entendre autre chose que ce genre de propos.

                                  Cette dame (« porte-parole ») ne fait qu’achever un processus qui débute avec les premières entreprises de « déconstructions » (relecture 68arde d’Heidegger) et l’avènement du freudo-marxisme (Marx et Freud « saignés » par Derrida et Foucault, Deleuze, etc.) et qui s’inscrit dans un cadre bien plus large que celui de l’École.

                                  Appui sur les prétendus « marginaux », or cette dialectique norme-marge est évidemment une pure escroquerie, on dira que le prolétariat a été intégré à la bourgeoisie, condescendance néo-colonialiste, mépris à l’égard des populations immigrées extra-européennes et « naturalisées ».
                                  Ces « humanistes gauche/droite » pensent (mais ne disent pas) alors : "si tu as des origines africaines et si tu es musulman par exemple, tu ne peux guère comprendre les auteurs « classiques » mâles hétéros blancs chrétiens et qui diffusent, par ailleurs, des préjugés racistes, sexistes, etc., ou encore tu ne peux apprécier Bach ou Rameau, le grec ancien ce n’est pas pour toi etc." alors tu vas bouffer les films de merde de Kassovitz, le baratin de rappeurs illettrés et de l’éducation à la citoyenneté, etc.

                                  Pour aller vite.

                                  De fait, entretien d’une haine envers toute forme de culture savante ou d’érudition...on se retrouve, déjà, avec des personnes qui ont des centres d’intérêt très pauvres qui ne dépassent guère leur horizon immédiat.

                                  Bref, l’idée est de maintenir un bavardage continuel sans intérêt, de crétiniser par la « communication », fabriquer...des « narcisses » passifs-agressifs, relativistes "un gros tas de boue d’immeuble vert fluo, ça vaut bien une cathédrale gothique« , subjectivistes »ce n’est pas un arbre, c’est une voiture« , etc.,  spontanéistes : »la spontanéité jaillie des profondeurs de l’inconscient-le faux génie créatif, je sais déjà tout, pas besoin de lire"...

                                  ...des purs produits d’une immense machine à décérébrer, d’une puissance ingénierie socio-politique qui font de bons employés serviles occupés à des tâches répétitives, trouvant refuge dans des loisirs abrutissants   : consommation, sport de compétition (un des meilleurs moyens de constituer des légions de crétins malfaisants pour paraphraser Léon Bloy), etc.

                                   


                                  • gadax 29 mai 2015 23:24

                                    Je ne pense pas qu’elle soit bête loin de là, mais c’est surtout qu’elle n’est visiblement pas concernée.

                                    Ce qui l’intéresse c’est son ambition politique, comme tout le monde serait on tenté de dire...

                                    • Yohan Yohan 31 mai 2015 17:11

                                      Les socialos sont très forts pour former des bataillons de militants beaux parleurs précoces ; J’en ai croisé un paquet dans des réunions de boulot jadis. Le problème, c’est qu’il n’y a pas de fond derrière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès