Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Naufrage démocratique ou rupture avec l’Union Européenne (...)

Naufrage démocratique ou rupture avec l’Union Européenne ?

Faudra-t-il ré-écrire tous les livres d'histoire, de géographie et d'instruction civique ?

Oui, certainement, si rien ne change

Hier, les enseignants expliquaient aux écoliers, notamment du secondaire que le pouvoir législatif était détenu en France par les deux assemblées, le Sénat et l'Assemblée Nationale et que le premier ministre, choisi par le président de la République était le chef du gouvernement .

Aujourd'hui, faut-il expliquer aux écoliers que depuis l'adoption du traité de Bruxelles, c'est l'Union Européenne et ses commissaires qui donnent les directives budgétaires aux gouvernements et parlements nationaux ?

Aujourd'hui, faut-il expliquer aux écoliers que cette même union européenne peut très bien punir un pays récalcitrant en l'obligeant à payer une amende ?

Je n'exagère pas....

Olli Rehn, commissaire européen lance un ultimatum au gouvernement français :

Ce gouvernement doit prendre d'ici au 30 avril des mesures drastiques destinées à réduire les déficits en accentuant encore plus « les efforts budgétaires et les réformes structurelles »

Il faudra donc que le parlement vote des nouvelles réformes visant à mettre en place des mesures d'austérité contre les retraités, les salariés, les pauvres, les chômeurs, les retraités et les services publics !

Devrons-nous ré-écrire une page d'histoire, non glorieuse ?

Devrons-nous enseigner aux citoyens de demain que tous les acquis démocratiques de la Révolution française ont été balayés par l'Union Européenne et par des politiciens qui n'ont pas respecté le mandat que leur avait confié le peuple français en 2012 ,

UNE AUTRE ALTERNATIVE EST POSSIBLE ET UNE AUTRE PAGE D'HISTOIRE PEUT ETRE ECRITE PAR LE PEUPLE

JPEG« En 2013, une mobilisation sociale sans précédent de la population française, appuyée et soutenue par les syndicats ouvriers, les partis se réclamant du socialisme et de la démocratie a permis de briser le cadre contraignant de l'Union Européenne et de faire émerger une politique sociale tournant le dos à l'austérité »

Suis-je utopique ? Je ne le pense pas.

Le peuple de France en a assez de l'austérité et de cette politique dictée par les bureaucrates de Bruxelles, il aspire à une autre politique.

De plus en plus de voix s'élèvent pour dire :

  • Le traité de Bruxelles doit être dénoncé ;

  • Les peuples européens peuvent en se mobilisant mettre à bas cette loi du libéralisme

  • L'Union Européenne est un carcan qu'il faut briser.

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • bdoume bdoume 28 février 2013 22:51

    Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

    Le « référendum d’initiative partagée » voté ce jour par les sénateurs PS et UMP est un canada dry de démocratie directe : il lui ressemble mais n’a rien à voir avec elle !

    Ce référendum est en effet une grosse machine pleine de filtres infranchissables, notamment le soutien obligatoire de 4,5 millions de personnes et de 184 parlementaires, qui ne permettra jamais d’organiser le moindre référendum.

    Nous plaidons pour l’abandon de ce faux-semblant de démocratie directe et la création d’un vrai référendum d’initiative populaire, déclenché au niveau national par le rassemblement de 500 000 signatures de personnes inscrites sur les listes électorales.


  • husky husky 28 février 2013 13:44

    les partis se réclamant du socialisme....les syndicats ouvriers ?? t’as rien trouvé de mieux ????

    ils sont vendus à l’oligarchie européenne...
    t’es un de leurs trolls ??

    • CHALOT CHALOT 28 février 2013 13:47

      Husky ! renseignez vous sur mon positionnement d’hier et d’aujourd’hui, le même
      quant au troll ! ? C’est un anonyme qui m’accuse de trolisme !?


      • husky husky 28 février 2013 14:05

        ah, il y a du répondant !!!

        je ne vois pas pourquoi tu mêles des pseudos socialistes et pseudos syndicats ouvriers à cette manifestation ???
        les premiers seront derrière leurs casques et matraques quand aux seconds, bien assis derrière leurs bureaux, ils ne compteront que les sous que leur ont versés les premiers
        la révolte appartiendra à tous, du fdg au fn


        • LE CHAT LE CHAT 28 février 2013 15:05

          c’est mal barré , ces m^mes partis et syndicats ont appelé à voter pour Normal 1er , sont pro européens et l’Humanité crache sur Beppe grillo !
          le milieu politique dans sa majorité a décidé que être anti européen nous ramène aux heures les plus sombres de notre histoire , pour moi c’est que la France ne soit plus qu’une petite province soumis au bon vouloir de l’empire qui dicte sa loi ( celle des mileux de la finance ).
          je n’irai pas mardi 5 tourner comme un mouton à la transhumance derrière des banderoles pour des dirigeants syndicaux ayant trahi la base !
          merde à l’Europe !


          • bernard29 bernard29 28 février 2013 15:36

            « c’est pas notre faute !!, c’est la faute à l’europe !!! »
            même discours que l’oligarchie en place..


            • Pierre-Yves Martin 28 février 2013 18:30

              D’accord, mais on commence à être fatigués de lire tant d’articles qui répètent qu’il faut sortir de l’U.E., et pas le moindre commencement de chemin pour y mener.

              D’accord, il y en a qui adhérent à l’UPR et quelques-uns (très peu nombreux) au M’PEP. Mais qui pense sérieusement que ces partis sont l’amorce d’organisations de masse capables de se faire entendre sur la place publique ? Et qui croit qu’ils ouvrent la voir à une alternative électorale ?

              Car, un jour, il faudra bien en passer par là. On ne nous offrira pas une deuxième fois un referendum sur un plateau, comme en 2005. Le mot « referendum » est d’ailleurs devenu le tabou le plus absolu de Bruxelles et de ses séides PS, UMP, etc.

              Ce n’est pas de quelque groupuscule politique ou club de réflexion supplémentaire que nous avons besoin. C’est d’un mouvement, c’est-à-dire une organisation ouverte, pluraliste, inventive, non exclusive et cimentée seulement par deux principes de base : volonté sans concession de sortir de l’U.E. et refus des exclusives, qu’elles soient raciales, religieuses (ou plus vraisemblablement anti-religieuses) ou sociales.

              Y a-t-il parmi les lecteurs quelqu’un qui dispose d’un site Internet de capacité moyenne et un peu sécurisé et d’un logiciel de pétition ? Je propose qu’il ouvre une liste non anonyme (c’est-à-dire que les coordonnées pourront être utilisées assez largement pour la suite) de citoyens et résidents français qui se reconnaissent dans ces deux principes ainsi qu’un forum où ceux-ci discuteront en priorité de formes d’organisation et d’action CONCRETES.

              On verra bien ce qu’il en sortira...



              • taktak 1er mars 2013 10:12

                Il faut créer un vaste rassemblement Républicain, pour un programme rendant la souveraineté au peuple et portant le progrès social.

                En un mot, il faut un nouveau CNR

                Et c’est bien ce genre de mouvement de masse que propose le PRCF, M’PEP, clubs penser la france. Il y a même eu un appel sur le sujet.

                http://prcf62.blogspot.fr/2013/02/par-les-club-penser-la-france-cpf-le.html


              • Pierre-Yves Martin 1er mars 2013 11:35

                La démarche de l’UPR s’apparente un petit peu à ce que je suggère, mais elle est trop typée politiquement et trop personnalisée pour amorcer un mouvement de masse.
                Quant à l’alliance de quelques groupuscules, issus principalement du PCF ancienne manière, ce n’est pas en soi une mauvaise initiative en soi, mais ce n’est pas rassembleur. Il ne s’agit que de rapprocher quelques vieux militants, type « usual suspects ».
                Comment intéresser ceux qui ne veulent pas ou ne veulent plus plus (c’est mon cas) passer par ces chapelles femées et généralement inefficaces ?


              • Aldous Aldous 28 février 2013 18:41

                Je ne comprend pas les pudeurs vis à vis de ce qu’on doit enseigner aux eleves.


                Il n’est pas envisageable de leur enseigner des choses qui ne sont plus effectives, ça s’appelle de l’endocrinement.

                L’UE dicte ses directives et ses regles aux etats membres.

                C’est notre systeme politique.

                • Oliver HACHE Oliver HACHE 28 février 2013 20:35

                  Votre article appelle deux réflexions de ma part.

                  D’abord, je trouve plus dommage que dommageable qu’il faille que ce soit un commissaire européen qui explique à notre gouvernement qu’il va falloir se serrer la ceinture. Et bien sûr les bas revenus seront plus impactés. Lorsque sévit la famine, les plus maigres résistent moins que les plus gros.. ! Parce que prendre aux riches, c’est bien. Encore faut-il qu’il y en ait suffisamment pour faire vivre le reste de la terre.

                  A titre d’exemple, si chaque foyer non impossable donnait 1 € par mois, ça rapporterait environ deux plus que ce que G. Depardieu déclare avoir laissé au fisc en 45 ans de carrière. Ca peut faire réfléchi, non.. ?

                  Quant à parler des acquis de démocratie de la révolution française, c’est bien mal connaître note histoire. Il s’agit vraisemblablement d’une des périodes les plus noires de ce qu’à connu la France. Le peuple n’a sûrement jamais été aussi maltraité que dans les années qui ont suivi la prise de la Bastille...


                  • CHALOT CHALOT 28 février 2013 21:41

                    Mr Hache ! en démocratie c’est le parlement mandaté par le peuple qui décide, l’Union européenne est une prison pour les peuples
                    Quant à vos assertions sur la révolution française : c’est le peuple qui était l’acteur du changement, c’est lui qui a fait la révolution, il s’est libéré du joug de la féodalité...
                    C’est la contre révolution thermidorienne qui a changé la donne.


                    • Oliver HACHE Oliver HACHE 28 février 2013 22:14

                      Oh mais il n’a pas été besoin d’attendre Thermidor pour voir les loups se bouffer entre eux, détruire la France, affamer les campagnes et se livrer aux premiers génocides.

                      Si le peuple, selon vous, s’est libéré du joug féodal, ce ne fut que pour mieux mourir sous les bottes d’un pouvoir corrompu et totalitaire.

                      Elle est belle cette révolution que vous glorifiez. Les pauvres sont devenus plus pauvres. Les privilégiés sont partis à l’étranger. L’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

                      Mais il faut bien trouver une source à tous les malheurs. Alors disons pour l’heure que c’est l’Europe. C’est tellement plus facile que de se remette en cause...


                    • CHALOT CHALOT 28 février 2013 23:51

                      Hache ! vous dites n’importe quoi : la révolution bourgeoise, c’est sa nature a permis un développement économique important et a fait reculer la misère, c’est indéniable : les forces productives ont été libérées


                      • Oliver HACHE Oliver HACHE 1er mars 2013 08:44

                        La ponctuation hasardeuse de votre phrase fait que je n’en compends pas bien le sens. Peu importe. Le soleil se lève sur une journée qui s’annonce magnifique. Je ne vais pas l’entâcher avec une discussion stérile avec un farouche partisan du déspotisme et de la tyrannie passée.

                        Le débat reste qu’on ne peut accuser l’Europe de tous les maux. Les ouvriers français creusent leur tombe depuis des décennies et s’étonnent désormais de tomber dans le trou. Les salaiés Volkswagen qui acceptent des des containtes majeures depuis près de 10 ans se voient encore cette années gratifiés d’une prime substantielle. Les Peugeot et Renault qui résistent toujours et encore sur des acquis sociaux anachroniques iront prochainement grossir en nombre les angs de Pôle Emploi. Je ne vois pas où est la faute de l’Europe dans tout ça. A scier la branche sur laquelle on est assis, on finit un jour par se casser la g...

                        Les syndicats français sont la gangraine qui fait pourir l’industrie. Il est tant de changer la donne.. !


                      • Oliver HACHE Oliver HACHE 1er mars 2013 09:49

                        Oups... Il est temps de changer la donne.


                      • PASDUPE 1er mars 2013 01:11

                        Le seul parti politique qui a pour objectifs ce que vous énumérez à la fin de votre article est l’UPR de François Asselineau. LE SEUL ! (je n’y peux rien, c’est comme ça).

                        Il a été créé pour ça. Ce sont ses seules priorités car d’elles dépendent tout le reste. Nous ne pouvons que nous enliser si nous restons entraver à cette institution que je maudis. Car nous avons toutes les raisons de la maudire.

                        La première de ces raisons est qu’elle nous a été imposée contre notre volonté. Il ne faut jamais l’oublier. Nous n’en voulions pas. Si nous y sommes c’est que nous avons été trahis par nos politiciens. Il s’agit d’un acte de forfaiture, certes légal, mais totalement illégitime.

                        Oui de plus en plus de voix s’élèvent contre l’UE à juste titre mais demeurent hélas encore bien insuffisantes.

                        Qu’attendons-nous pour donner notre soutien à ce mouvement de libération nationale qu’est l’UPR ?

                        Oui, je dis bien nationale.

                        Je sais, et ce n’est pas la première fois que je le dis, que des lecteurs vont encore probablement sursauter à la vue de ce mot.

                        Mais il faut bien comprendre une fois pour toute que « national » signifie Nation et qu’elle est le seul remède au mal qui nous ronge. LE SEUL, là aussi (je n’y peux rien, c’est comme ça).

                        F. Asselineau défend le national sans rejet des autres, loin s’en faut.

                        Le FN, puisque trop souvent encore ce mot lui est associé à tort, a été crée pour salir l’idée même de Nation que Asselineau chérit et pour que les gens amalgament national et nationalisme, alors que tous les opposent, afin justement qu’il se détournent de l’idée de Nation qui est née de la Révolution Française et qui signifie le pouvoir au peuple. C’est une idée à défendre plutôt qu’a combattre il me semble, non ?

                        Alors n’ayons plus peur et demandons un retour à la Nation. C’est à dire à l’indépendance.

                        Tout est dans ce mot INDEPENDANCE que nous avons bel et bien perdu.

                        Reprenons-la !

                        L’article 50 du traité félon est celuide la procédure à suivre pour sortir du bourbier, servons-nous en ! Qu’il n’ait pas été prévu pour rien. C’est le seul article que j’apprécie dans ce ramassis de textes tous plus enfumeurs les uns que les autres.

                        Il indique la porte de sortie d’une organisation mortifère dans laquelle nous n’avions pas voulu entrer.

                         

                         

                         

                         


                        • LE CHAT LE CHAT 1er mars 2013 09:36

                          Vous êtes combien comme ça à troller Agoravox et à cracher sur le FN quasi exclusivment pour le compte de cet Asselineau que personne connait ????

                          C’est bien ce que je dénonce , l’opération d’Asselineau n’est qu’un leurre pour ramener les electeurs du FN dans le « droit chemin » , je n’ai aucune leçon de patriotisme à recevoir des gens d’Asselineau et de leur petite secte !!!!


                        • taktak 1er mars 2013 10:22

                          @ Pasdupe

                          Sur le FN je souscris à 100%. Le FN est un parti anti-national. Il souille la Nation, en l’associant à son discours xénophobes et de division des travailleurs. Son but est bien de poursuivre et renforcer l’exploitation des travailleurs.

                          Sur l’UPR, non la sortie de l’UE ne peut être un unique objectif politique. Il faut lui donner un objectif : rendre la souveraineté au peuple pour que celui-ci puisse décider de ce qui est bon pour lui. Mais rendre sa souveraineté au peuple, à la Nation, cela va au delà de sortir de l’UE.
                          Il faut bien évidement engager dans le même temps un programme de progrès social et démocratique. A l’image de ce qu’avait été en son temps le CNR.

                          Enfin, vous ne pouvez pas dire que l’UPR est le seul. C’est faux. Le PRCF, le M’PEP, le POI par exemple sont également pour la sortie de l’UE ET de son totalitarisme capitaliste où ce sont les marchés qui décident de tout à bruxelle.


                        • CHALOT CHALOT 1er mars 2013 10:35

                          Les alliances avec la droite « républicaine », les Asselineau qui ont été dans les cabinets et autres institutions ne mènent qu’à une impasse.
                          Je trouve que LE CHAT cherche à argumenter et je l’en remercie mais pour moi le FN est un parti d’extrême droite tenue par des aventuriers...Donc ni droite républicaine ni plus à droite, bien évidemment.


                          • LE CHAT LE CHAT 1er mars 2013 11:28

                            Salut Chalot ,
                            pour moi , tous les partis qui cherchent à soumettre notre pays à l’Europe néolibérale
                            sous influence des milieux de la finance anglo saxons ont des partis antinationaux et sont des traitres à notre patrie ! et ils ont leurs idiots utiles à gauches dans les immigrationistes
                            du FDG au NPA , qui aident le patronat à tirer les salaires de nos compatriotes vers le bas en ammenant cette conccurrence déloyale !
                            je n’ai absolument rien d’un extrémiste et je ne défile pas au pas de l’oie avec un brassard à croix gammée , je suis républicain , patriote , représentant syndical également !

                            quand près de 50 % des gens votent FN au second tour , il faut se poser les bonnes questions !


                          • jaja jaja 1er mars 2013 11:53

                            Le chat le Npa participait aux blocages lors de la dernière grève contre la « réforme » des retraites. En bonne alliée du patronat c’est la châtelaine fasciste Marine le Pen qui s’est élevée contre les ouvriers en lutte en réclamant l’intervention des CRS, cette milice patronale...

                            Qui est dans le camp des patrons à chaque fois que les salariés bougent ? qui crache sur la fraction immigrée du prolétariat de France ?Il est vrai que le Chat en guerre contre « les immigrationistes » lui qui se dit syndiqué n’a pas remarqué que les salariés ne sont pas tous bien blancs y compris dans les luttes que travailleurs français et immigrés mènent de concert et en toute fraternité...

                            Nous diviser sur des bases ethniques c’est le sale boulot du FN pour tenter de casser les luttes et donc servir au mieux le patronat en cette période où c’est à la classe dans son ensemble de se soulever contre ses exploiteurs...


                          • LE CHAT LE CHAT 1er mars 2013 12:30

                            @jaja

                            être syndiqué ne veut pas dire avoir de la merde aux yeux ! je bosse dans la logistique et quotiennement je vois les routiers français être peu à peu remplacés par les polonais , des roumains et des bulgares !
                            quand on a déjà des millions de chômeurs en France , il est irresponsable de se laisser envahir !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès