Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ni « chébran » ni connectés, les politiques vivent dans leur (...)

Ni « chébran » ni connectés, les politiques vivent dans leur bulle

Les élections municipales approchent à grands pas et tous les candidats s’interrogent sur leurs chances de succès. Entre le candidat d’un petit bourg et l’homme politique encarté et ultra médiatisé que les médias suivent partout comme des petits toutous, il y a plusieurs univers d’écart. L’édile plus à l’aise sur les plateaux télés que dans les rues de sa propre ville vit clairement dans une bulle de laquelle il ne sortira jamais. Trop confortable, trop reposante, la bulle des nantis de la politique leur permet d’échapper à la réalité dans laquelle ils nous enfoncent. 

Hollande, Hamon et Montebourg sont-ils « chébran » ? {JPEG}

Faisons comme le peuple ! Prenons le métro ce « lieu de charme » adoré de tous les Parisiens ! Achetons une baguette à trois euros chez notre boulanger du coin ! Et pour finir un bon repas, dégustons quelques cigares payés la modique somme de 12 000 euros ! Les affaires et autres sorties médiatiques ratées ne se comptent plus.

Je suis comme vous ! Oui oui !

Mais que diable faut-il faire pour être élu ? Se rendre sur le marché et flatter le bon peuple, claironner que l’objectif numéro 1 sera l’emploi, tout comme l’écologie, la lutte conte l’insécurité, la sauvegarde du système social… ? Tout cela est bien gentil, mais il faut encore autre chose. Il faut faire vrai ! Ressembler au peuple pour être aimé au moins le temps de l’élection et s’assurer quelques années oisives à distribuer les subventions et essayer d’inscrire son nom au patrimoine de sa cité.

Une fois que toutes les ficelles sont usées, on lance sa dauphine dans la course en espérant un portefeuille ministériel. N’est-ce pas Bertrand ? L’herbe sera plus verte ailleurs… sauf que le béton des cités dortoirs, lui, ne change pas pour tous les citoyens qui ont espéré quelque chose de leurs élites. C’est ainsi que l’on retrouve un Manuel Valls en premier flic de France, le même qui déplorait face caméra qu’il n’y avait « pas assez de White, de Blancos » dans sa ville d’Evry… Nous avons le droit de voter et le devoir de la fermer après-coup.

Vous avez dit « chébran » ?

Tout le monde se souvient de la pitoyable sortie de François Mitterrand, président de la France « câblé » et « chébran » pour qui la technologie était un mot creux, un concept sans matérialité. Déjà le chef de l’Etat ne vivait pas avec son temps. Aujourd’hui, les ministres et autres gogos politiques tweetent avec passion. Entre la porte-parole la plus nulle de la Ve République qui prend en photo son chili con carne, et un ministre improductif de l’industrie qui joue au petit coq avec des patrons étrangers, la technologie a fait une entrée fracassante dans la vie des hommes politiques. Et quelle entrée ! Pourtant s’ils utilisent les mêmes outils que nous, ils ne vivent pas comme nous.

Y a-t-il un homme sain d’esprit capable de déclarer qu’un abonnement téléphonique à 2 euros n’est pas assez cher ? Non, il faut se rendre à Bercy pour avoir le privilège d’entendre de telles inepties. La polémique entre Xavier Niel et Arnaud Montebourg a mis le doigt sur le décalage absolu entre des ministres qui pensent qu’il est bon de payer toujours plus et des entrepreneurs, des citoyens qui ont la tête sur les épaules. Pour ne pas enfoncer une ministre de la famille au mieux inutile pour illustrer une fois encore cette triste réalité, nous ne parlerons donc pas de la fameuse phrase sur le non problème de travailler lorsqu’on est victime d’un cancer.

Pour de vraies gens aux bonnes places

Beaucoup de problèmes structurels pourraient être réglés avec un simple remplacement de l’appareil politique. Un remplacement qui ne serait pas du « poste pour poste » avec des énarques tout neufs et des apparatchiks aussi ambitieux qu’incompétents. Le changement (c’est maintenant ?) doit se faire avec de nouvelles têtes. Des personnes de la société civile, de vrais praticiens des domaines qui influencent notre vie. Un Xavier Niel aurait bien plus de légitimité et serait beaucoup plus compétent qu’un Benoît Hamon, ministre de la consommation transparent, qui ne cherche qu’une seule chose depuis qu’il est ministre : ne pas être trop associé au maudit gouvernement Ayrault.

Il faut des hommes et des femmes qui savent de quoi ils parlent et qui agissent avec efficacité dans l’intérêt général. L’intérêt général ? Oui, c’est le machin qui est censé diriger l’action de tout homme public. Un machin peut-être trop ringard pour les chébrans de la politique. 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Aldous Aldous 26 février 2014 17:40

    Article naïf, c’est vous qui êtes dans une bulle.

    Les politiques sont juste payés pour faire et dire ce qui est prévu en coulisse. Il n’ont pas besoin de connaitre le monde.


    • Xenozoid Xenozoid 26 février 2014 17:42

      Les prêtres non plus


      • Aldous Aldous 26 février 2014 17:57

        Il te gouvernent les prêtres ? Pôvre choutte ! smiley


      • Xenozoid Xenozoid 26 février 2014 18:30

        non les lois pedophile non plus, toi ?. t’a un accent obsèdé


      • Aldous Aldous 26 février 2014 22:26

        Wow, le primate a ses acces de fureur... Ca te dérange tant que ça que je dénonce l ?ABCD de la pédophilie ?


        T’ as un boulot d’intervenant LGBT en primaire ? smiley

      • claude-michel claude-michel 27 février 2014 08:44

        Les grandes écoles d’où ils sortent leur apprend a avoir le mépris du peuple..Le peuple étant « LEUR OUTIL » pour progresser dans leur carrière politique...Plus question de bulle mais d’une place forte imprenable par la lie de la société que nous sommes...Regardez depuis combien d’années ils sont là a ne rien faire (nous sommes en faillite avec les caisses vides etc)..Les urnes ne servent à rien pour s’en débarrasser (sinon a mettre des sosies)...seul la force peut les obliger à partir.. !


        • Shawford Shawford43 27 février 2014 08:47

          Tu parles du TOUT PETIT BÂTONNET de Cabanel, Man ? smiley smiley


        • spartacus spartacus 27 février 2014 10:28

          Article sympathique.

           smiley

          • LE CHAT LE CHAT 27 février 2014 12:56

            pour voir de la croissance et du pouvoir d’achat en hausse là où il n’y en pas pas , c’est sûr qu’ils vivent sur une autre planète !


            • Shawford Shawford43 27 février 2014 12:58

              Voui voui voui cousin, 



            • zygzornifle zygzornifle 27 février 2014 13:00

              En tout cas avec les salaires avantages et primes qu’ils se sont votés ils peuvent en faire des bulles et de champagne alors que les Français eux chient des bulles....


              • arthes arthes 27 février 2014 13:17

                Je partage le point de vue de Claude, les urnes ne sont la que pour donner une légitimité de façade au meilleurs bonimenteur (celui qui est donc élu) et pour rappeler au peuple , quand ce dernier réalise enfin la supercherie , que le simple fait que ce même peuple l’ai choisit au suffrage universel assure sa légitimité et reste garant de la démocratie, des valeurs de la république et blablabla....Et vogue la galère,« yé fait n’importe quoi, tant que ça marche avec tous ces cons qui croient tout ce qu’on leur dit et qui voient pas la merde sous le bel emballage qu’on leur présente » (faut dire qu’à force faut être con pour y croire encore).

                Et ne nous faisons pas d’illusions ; même des êtres « neufs » armés de « bonnes intentions » qui accèdent au pouvoir ont rârement la force mentale nécessaire pour ne pas être pervertis à leur tour par les paillettes, l’ivresse du pouvoir, bref par les artifices séducteurs, à coup de force de persuasion déployée par ceux déjà en place (conseillers en communications et spécialistes des choses de la vie politique en tous genre ) pour leur faire bouffer leur âme sans qu’ils y voient malice. 

                 


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 février 2014 13:35

                  « Un Xavier Niel aurait bien plus de légitimité et serait beaucoup plus compétent qu’un Benoît Hamon »

                  Je doute fortement que Free soit le garant de l’intérêt général, allez savoir pourquoi...


                  • Crab2 27 février 2014 15:47

                    " Un Français sur quatre pense qu’il faut privilégier l’emploi masculin en temps de crise "

                    Suivant le rapport du Conseil économique : La part des femmes dans la population active est passée de 34,5% en 1900 à 48% en 2010. Les femmes qualifiées, voire très qualifiées, rivalisent avec les hommes dans l’accès aux postes à responsabilités

                    Suites :

                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/tuer-les-patriarcats.html

                    ou sur :

                    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/02/27/tuer-les-patriarcats-5309703.html


                    • zygzornifle zygzornifle 1er mars 2014 16:54

                      Ce n’est pas une bulle mais une fausse d’aisance ou ils font de l’apnée.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès