Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ni vu ni connu, Hollande veut réintégrer pleinement la France dans (...)

Ni vu ni connu, Hollande veut réintégrer pleinement la France dans l’Otan

Le sujet de ce message porte sur la haute trahison du gouvernement actuel.

Il a fait voter une loi permettant à l’OTAN de s’installer à nouveau sur le territoire national après en avoir été chassé en 1966/1967 par le général de Gaulle.

Lettre du président de la République, Charles de Gaulle, au président américain, Lyndon Johnson, annonçant le retrait de la France de la structure militaire intégrée de l’OTAN (7 mars 1966)

Cher Monsieur le Président,

Notre Alliance atlantique achèvera dans trois ans son premier terme. Je tiens à vous dire que la France mesure à quel point la solidarité de défense ainsi établie entre quinze peuples libres de l’Occident contribue à assurer leur sécurité, et, notamment, quel rôle essentiel jouent à cet égard les Etats-Unis d’Amérique. Aussi, la France envisage-t-elle, dès à présent, de rester, le moment venu, partie du Traité signé à Washington le 4 avril 1949. Cela signifie, qu’à moins d’événements, qui au cours des trois prochaines années, viendraient à changer les données fondamentales des rapports entre l’Est et l’Ouest, elle serait, en 1969 et plus tard, résolue, tout comme aujourd’hui, à combattre aux côtés de ses alliés au cas où l’un d’entre eux serait l’objet d’une agression qui n’aurait pas été provoquée.

Cependant, la France considère que les changements accomplis ou en voie de l’être, depuis 1949, en Europe, en Asie et ailleurs, ainsi que l’évolution de sa propre situation et de ses propres forces, ne justifient plus, pour ce qui la concerne, les dispositions d’ordre militaire prises après la conclusion de l’alliance soit en commun sous la forme de conventions multilatérales, soit par accords particuliers entre le gouvernement français et le gouvernement américain.

C’est pourquoi la France se propose de recouvrer sur son territoire l’entier exercice de sa souveraineté, actuellement entamé par la présence permanente d’éléments militaires alliés ou par l’utilisation habituelle qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements « intégrés » et de ne plus mettre de forces à la disposition de l’OTAN. Il va de soi que pour l’application de ces décisions, elle est prête à régler avec les gouvernements alliés, et, en particulier, avec celui des Etats-Unis, les mesures pratiques qui les concernent. D’autre part, elle est disposée à s’entendre avec eux quant aux facilités militaires à s’accorder mutuellement dans le cas d’un conflit où elle s’engagerait à leurs côtés, et quant aux conditions de la coopération de ses forces et des leurs, dans l’hypothèse d’une action commune, notamment en Allemagne.

Sur tous ces points, cher monsieur le président, mon gouvernement va donc prendre contact avec le vôtre. Mais afin de répondre à l’esprit d’amicale franchise qui doit inspirer les rapports entre nos deux pays, et, permettez-moi de l’ajouter, entre vous et moi, j’ai tenu, tout d’abord, à vous indiquer personnellement pour quelles raisons, dans quel but et dans quelles limites la France croit devoir, pour son compte, modifier la forme de notre alliance sans en altérer le fond.

Je vous prie de bien vouloir agréer, cher monsieur le président, l’assurance de ma très haute considération et l’expression de mes très cordiaux sentiments.

Charles de Gaulle

 

Bonjour

Les sujets de préoccupations sont si importants que nous sommes tentés de baisser les bras. Ils touchent tous les aspects de notre vie. Ils touchent tous les aspects de la « Common Decency » définie par Georges Orwell. Ils ont tous l’ambition de nous conduire vers la dictature mondiale appelée « La gouvernance mondiale ». Le réflexe naturel semble être de courber l’échine et de « jeter l’éponge » !

En effet il nous semble impossible de faire face à ces sauvages déferlantes ultralibérales. Mais nous devons combattre. Nous devons aller chercher l’information. Nous devons la recouper. Nous devons l’analyser. Nous devons l’expliquer au plus grand nombre. Nous devons sensibiliser par diverses méthodes nos concitoyens. Nous devons proposer des contre-feux. Nous devons proposer des solutions alternatives capables de battre le capitalisme du désastre.

Devant ce travail de titan le premier réflexe est de dire que c’est impossible, qu’ils sont trop forts et qu’ils ont gagné de toutes les façons.

Mais il faut savoir que :

  • Les seules batailles que nous sommes certains de perdre sont celles que nous ne menons pas.
  • L’abandon des luttes conduirait à leur victoire totale et l’humanité dans sa grande majorité serait réduite à l’esclavage pour plusieurs décennies.
  • Ils sont très forts (ils ont le pouvoir, l’argent, les média) mais nous le sommes aussi.
  • Nous devons avoir conscience de nos victoires et les faire connaître.
  • Notre force est d’arriver à nous immuniser contre la doxa dominante, c’est très facile.
  • Il faut pour cela, proposer une vision globale de leurs attaques.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir un état souverain.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir les services publics.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir les industries.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir l’agriculture.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir l’école.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir la recherche publique.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir la culture.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir la langue d’un peuple.
  • Leur mode opératoire est toujours le même pour anéantir l’armée d’un pays souverain.
  • Il suffit pour le connaître d’aller chercher quelques informations sur l’ultralibéralisme : les Chicago boys , Friedrich Von Hayek, Milton Friedmann, la société du Mont Pèlerin, le Consensus de Washington, etc…
  • Dans les années les plus sombres de notre histoire, la France en tant que nation souveraine et République une et indivisible (garantissant les mêmes droits à tous les citoyens) était sur le point de disparaître. Le peuple s’est alors levé pour chasser les traitres et les collaborateurs. L’exemple de la Résistance est particulièrement éloquent à ce sujet : dans une France détruite, souillée, humiliée, ruinée, des hommes de toutes sensibilités (politiques religieuses et autres) se sont unis pour libérer la France du joug étranger. Ils ont redonné à la France la République, la Liberté et l’indépendance. Ces hommes, dans cette période noire ont imaginé les « Jours Heureux ». Cette utopie deviendra réalité à la Libération. Nous lui devons la Sécurité Sociale, La Retraite par Répartition, la santé pour tous (cotiser selon ses moyens et être soigné selon ses besoins), le code du travail, etc. …
  • Dans cette période charnière que nous vivons, comme sous l’occupation, la France est appelée à disparaître en tant qu’entité administrative indépendante. Nous devons, à l’instar de nos ainés, nous lever pour retrouver notre indépendance et notre souveraineté. Deux conditions à cela, arrêter les batailles stériles gauche/droite. Il faut expliquer le nouveau clivage entre les europathes mondialistes et les patriotes. Il faut surtout envisager une stratégie gagnante pour conquérir le pouvoir le plus vite possible. Les élections de 2017 doivent permettre aux républicains des deux rives de prendre le pouvoir en constituant un groupe souverainiste à la nouvelle assemblée nationale.

    Quelques vers d’Aragon nous aident à entrevoir la bonne solution

    […]

    Quand les blés sont sous la grêle
    Fou qui fait le délicat
    Fou qui songe à ses querelles
    Au coeur du commun combat

    […]

     

  • Lorsque la France, notre République, notre patrie est en danger, nous avons l’impérieuse obligation de la défendre.

1.Je vous propose un article de Marianne du 20 janvier 2016 sur ce sujet.

« Ni vu ni connu, Hollande veut réintégrer pleinement la France dans l'Otan »

[…]

Le 7 mars 1966, trois mois après sa réélection, Charles de Gaulle annonce au Président des Etats-Unis Lyndon Baines Johnson le retrait de la France de l'OTAN"La France considère que les changements accomplis ou en voie de l’être, depuis 1949, en Europe, en Asie et ailleurs, ainsi que l’évolution de sa propre situation et de ses propres forces ne justifient plus, pour ce qui la concerne, les dispositions d’ordre militaire prises après la conclusion de l’Alliance", explique ainsi de Gaulle à son homologue américain. Et de préciser que la France "se propose de recouvrer sur son territoire l’entier exercice de sa souveraineté, actuellement entamé par la présence permanente d’éléments militaires alliés ou par l’utilisation habituelle qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre de forces à la disposition de l’OTAN".

La souveraineté militaire de la France, c'est ce que s'apprête donc à brader le gouvernement de Manuel Valls pour des motifs bien étranges. Dans le projet de loi déposé le 4 janvier, il est ainsi écrit qu'"en 2009, la France a décidé de réintégrer la structure de commandement de l'OTAN. En conséquence, elle a recommencé à accueillir du personnel de l'Organisation dans ses quartiers généraux militaires sans que ses QG ne bénéficient toutefois d'aucun statut international. Seuls des arrangements de circonstance ont permis jusqu'ici l'accueil de personnels de l'OTAN dans les QG situés sur le sol français. L'attractivité du territoire français s'en trouve affectée de même que l'influence française au sein des structures de commandement." On ne comprend pas bien ce que vient faire l'"attractivité" dans cette histoire, à moins de considérer des forces armées, qui pourront ainsi se balader sur le territoire national, comme des touristes lambda... Quant à l'influence de la France sur l'OTAN, elle n'en a jamais eu autant que lorsqu'elle suivait sa propre voie.

"Les Etats-Unis ne manquent pas de caniches. Il est grand temps d’arrêter d’être les béni oui-oui, les gentils membres d’une organisation présidée par un Etat qui mène contre nous une offensive économique sans précédent. Se retirer du commandement intégré serait aussi l’occasion de dénoncer cette forfaiture d’un OTAN prenant progressivement la place de l’ONU dans la marche du monde en méprisant les droits les plus élémentaires des nations et en propageant le désastre et le chaos. Vaste programme, aurait dit une de nos plus hautes figures politiques qui, elle, ne craignit pas jadis de claquer la porte alors que s’aplatissaient toutes les importants de ce pays"écrivait Marianne en juin 2015*, lors de la révélation des écoutes de la NSA dans une chronique intitulé : "Le courage de quitter l’OTAN".

Ce rôle de caniche fût un temps occupé par un autre social-démocrate, Tony Blair en l'occurrence, fonçant tête baissée dans une guerre irakienne injuste, basée sur un mensonge contenu dans une petite fiole brandie devant l'ONU. Voilà que la France s'apprête à prendre le relai. Quelle étrange ambition que celle de notre président de la République...

[…]

Motion de censure proposée en 2008 par François Hollande.

http://www.dailymotion.com/video/x51uzf_francois-hollande-ps-devant-l-assem_news

Article de juin 2015

*http://www.marianne.net/courage-quitter-otan-100234938.html

Article du 20 janvier 2016

http://www.marianne.net/connu-hollande-veut-reintegrer-pleinement-france-otan-100239545.html

Je vous propose en PJ quatre documents essentiels :

  • Le protocole de 1952
  • Le projet de loi proposé par le gouvernement actuel
  • Le racket américain sur Alsthom.
  • PESD 2020

  • Je vous propose une vidéo de Régis Chamagne « Où va la défense de la France ? »Dans ses propos il explique clairement la méthode suivie pour soumettre la France et lui ôter toute velléité d’indépendance. La destruction programmée de l’armée de la République est clairement exposée

 

Bonne lecture

Il est nécessaire de s’informer et de diffuser autour de nous afin de rejeter ces lois scélérates.

Cordialement

Lucien PONS

 

PDF - 43.4 ko
Le protocole de 1952
PDF - 344.5 ko
Le projet de loi proposé par le gouvernement actuel
PDF - 978.1 ko
PESD 2020

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 19 avril 08:52
    De Gaulle combattait Pétain, alors que Hollande est le digne représentant de Vichy..suivant les préceptes de Mitterand qui donna la ligne à suivre au parti collabo...Avec cette mafia au pouvoir, l’avenir n’est pas « rose » pour la France.. !

    • Clocel Clocel 19 avril 09:15

      Les petits enfants iront voir papy...
      - Dis papy, ça s’écrit comment, « US GO HOME » ?
      - Quel est le farceur qui a dit que l’Histoire ne repassait jamais les plats ?
      Elle ne fait que ça...

      Le crime de forfaiture doit retrouver sa place dans notre droit !


      • Ouallonsnous ? 19 avril 18:27

        @Clocel

        Les crimes de forfaiture et haute trahison existent toujours dans le droit légitime français, il ne sont plus inscrits dans le « droit » légal, parce que depuis Maastricht et l’UE/OTAN ce n’est plus les français qui font leurs lois !


      • Ouallonsnous ? 19 avril 18:29

        @Ouallonsnous ?

        Rien que pour cette dernière forfaiture, Culbuto le fourbe et l’insane sera passé au « tourniquet » !

        US, go home !!


      • troletbuse troletbuse 19 avril 09:16

        Qu’attendre de plus d’un lâche et d’un incompétent  !


        • Zolko Zolko 19 avril 09:21

          Lors du referendum sur le TCE en 2005, c’est l’inclusion de l’OTAN dans ce traité qui m’a fait le plus rejeter ce texte. Que l’Europe soit soumise au diktat militaire des USA - le commandement suprême de l’OTAN est toujours un général US - est insupportable pour moi.


          • Clocel Clocel 19 avril 09:40

            "Nous le savons, depuis le départ du Général de Gaulle, la France est réduite à une simple colonie américaine. Nos « présidents » n’étant que de simples gouverneurs élus d’une de leurs colonies européennes. Sans pouvoir et, encore moins, sans « tripes » : un ectoplasme succédant à un agité, lui-même à une fripouille ou un grand dadais, en relais d’un « colin froid » pour reprendre le mot de Jean Edern Hallier, etc.

             Les bouffons qui nous gouvernent, dans leur obséquieuse servilité à l’égard de notre suzerain, n’ont pas cessé d’aliéner la souveraineté de notre Nation : notre diplomatie, nos forces armées, notre économie."

            Georges Stanechy

            http://stanechy.over-blog.com/2016/03/donald-trump-notre-president.html


            • Alpo47 Alpo47 19 avril 09:56

              Il est évident qu’un changement aussi décisif et important ne devrait se faire qu’après avoir consulté le peuple par référendum.
              La clique au pouvoir, comme celle qui l’a précédé, a procédé progressivement , étape par étape, pour rendre les choses plus « invisibles » et nous revoilà à la remorque des USA qui fomentent en permanence des guerres autour du monde. A cause de l’asservissement de F.H et de son gouvernement, nous sommes donc déjà entrainés dans des guerres pour maintenir ou renforcer l’empire US et sa domination sur la planète.
              Le mot « haute trahison » est surement celui qui convient . Les juristes du futur devront le préciser.


              • Phoébée 19 avril 12:50

                Il avait vraiment la gueule de l’emploi, le petit besogneux, le rond de cuir, le fonctionnaire du PS. Tout chez lui respirait la trahison et la veulerie.


                • aimable 19 avril 13:10

                  tous ceux qui se présentent a une haute fonction y vont toujours pour assouvir de vils desseins et non pas pour servir le peuple comme ils le prétendent a chaque élection
                  les futurs élus devraient êtres choisis comme les jurés , par tirage au sort dans une assemblée et vérifier ensuite qu’ils sont bien aptes a la fonction pour faire exécuter un programme ( une sorte de c d d ) de toutes façons que peut-il y avoir de pire que ce que l’on a actuellement


                  • files_walQer 19 avril 23:03

                    US, Go Home !!

                    Et si on pouvait aussi sortir de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord !


                    • alanhorus alanhorus 20 avril 07:03

                      Voila pourquoi il faut dénoncer le fait que les attentats de Bruxelles sont des faux.

                      Il est dommage qu’Agoravox refuse de publier comme article.( sept articles proposés)b les vidéos preuves des Fallses Flags dont le but ést de dis crédibilisé la population musulmane et de poursuivre les guerres déjà commencés sous les Bushs au moyen orient.

                      Erreur de casting à Bruxelles.ou The Runners.

                      https://www.youtube.com/watch?v=MFXGMlFJCro

                      https://www.youtube.com/watch?v=g3lhg0f-leQ

                      BUSTED ! Brussels Hoax actors video by « we see »

                      Pourquoi ceux qui dupent les autres s’en délectent ? Brussels Hoax / False Flag - What’s so Funny ?

                      https://www.youtube.com/watch?v=DpPy4BZ2QiM

                      Bien entendu les équipes en place sont des agents affiliés à des organisation type CIA c’est pourquoi au Bataclan il y avait tant d’américains présents le 13 novembre 2016 qui n’est qu’un autre False’ Flag tout comme l’affaire Charlie Hebdo ou il n’y a pas eu de morts.

                      https://www.youtube.com/watch?v=jmbiZ8aM8UA

                      Brussels HOAX, Belgium False Flag, Fake Bombing Crisis Actors Exposed In Detail by Nik



                      • LeLorrain (---.---.242.143) 20 avril 09:29

                        CNR..En bagueunaudant sur la toile je lis d’inquietants trucs sur les punisseurs du cnr,mise a mort d’un certain Platon,amiral en 1948,lui ce sera rapide,dmembr,dechir,avec des tracteurs,puissants chevaux din obeissants,un autre homme qui eut des fonctions similaires a Platon,lui sa mise a mort sera entretenue,labore,raffine..son pe rougie traversera en plus d’un point son corps,en evitant les organes essentiels a la vie,je suppose que sa mort tardera a le delivrer..sympa ce cnr,vraiment.


                        • TSS 20 avril 09:53

                          Cela permettra,j’ai connu cela dans les années 60,de trafiquer sur

                          les cigarettes et autres produits ! c’est une habitude bien de chez

                          nous depuis 1940 et le marché noir... !!


                          • julius 1ER 21 avril 08:06

                            tout d’abord, à vous indiquer personnellement pour quelles raisons, dans quel but et dans quelles limites la France croit devoir, pour son compte, modifier la forme de notre alliance sans en altérer le fond.


                            @l’auteur,
                            cette lettre dont je prend connaissance est très intéressante car elle montre ce que certains pressentaient depuis longtemps ....
                            le Gaullisme était une posture !!!!! 
                            sortir de l’OTAN n’était pas sortir de l’alliance atlantique !!!!
                            cela dit on peut toujours hurler, vociférer, crier à la trahison comme le font presque tous les internautes sur ce forum mais que proposent -ils en échange ?????
                            les mêmes vous disent vouloir sortir de l’Europe !!!
                            soit mais alors une simple question la France a t’elle encore les moyens d’entretenir une armée d’intervention interarmes alors que les moyens financiers sont aux abonnés absents ... en général ceux qui disent cela refusent de voir que plus les dépenses militaires s’accroissent plus la part réservée au social diminue en clair cela veut dire que l’on va dépenser comme dans les années de décolonisation en pure perte les moyens financiers qui auraient dû servir à la modernisation du pays !!!
                            je crois que beaucoup de Français au lieu de garder les doigts sur les plis du pantalon devraient commencer à lire des livres d’arithmétiques !!!

                            • BA 24 avril 21:26

                              Pour former un vassal, que doit faire le suzerain ?


                              Pour former un vassal qui sera obéissant, le suzerain doit recruter un vassal jeune, puis le suzerain doit le formater, lui faire suivre des séminaires, lui inculquer ses valeurs, etc.


                              Par exemple, les Etats-Unis forment les vassaux qui serviront les intérêts des Etats-Unis : ces vassaux sont appelés les « Young Leaders ».


                              Un vassal des Etats-Unis peut être recruté dans les partis politiques de droite, mais il peut aussi être recruté à gauche.


                              Young Leaders français recrutés à gauche : Frédérique Bredin, Matthias Fekl, François Hollande, Anne Lauvergeon, Bruno Le Roux, Emmanuel Macron, Arnaud Montebourg, Aquilino Morelle, Pierre Moscovici, Fleur Pellerin, Alain Richard, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, …


                              Young Leaders français recrutés à droite : Julien Aubert, Nicolas Bazire, Jeannette Bougrab, Jérôme Chartier, Yves Censi, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Léotard, Emmanuelle Mignon, Eric Raoult, Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, …


                              Young Leaders dans les médias : Alexandre Bompard, Jérôme Chapuis, Hedwige Chevrillon, Jérôme Clément, Annick Cojean, Jean-Marie Colombani, Emmanuel Chain, Matthieu Croissandeau, Louis Dreyfus, David Fontaine, François Dufour, Stéphane Fouks, Bernard Guetta, Sylvie Kauffmann, Yves de Kerdrel, David Kessler, Laurent Joffrin, Philippe Manière, Dominique Nora, Olivier Nora, Christine Ockrent, Denis Olivennes, Pascal Riché, Thierry Pfister, Mathieu Pigasse, Catherine Sueur, …


                              Young Leaders économistes : Philippe Askenazy, Guy Sorman, …


                              Young Leaders dans la finance : Bertrand Badré, Henri de Castries, Hakim El Karoui, Pierre Mariani, Alain Minc, Mathieu Pigasse, François Villeroy de Galhau (gouverneur de la Banque de France !)


                              Young Leaders dans l’université : Eric Fassin, Jean-Noël Jeanneney, Yves Lichtenberger, Cédric Villani, …


                              Source :


                              https://frenchamerican.org/youngleadersclasses



                              • JBL1960 JBL1960 24 avril 21:33

                                @l’auteur ; Sans vous offenser, ça fait un petit moment que de nombreux internautes blogueurs ont exhumés les propos de FH datant de 2008 et contre un certain Sarkozy, c’est résumé là dans ce billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/20/otan-suspend-ton-voldemort/ Maintenant FH comme le décrit BA, plus haut, exécute avec zèle sa vassalité face à son suzerain et comme c’était prévu depuis le début.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès