Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Hulot : et si c’était lui ?

Nicolas Hulot : et si c’était lui ?

 

Le présentateur d’Ushuaïa Nature bénéficie d’un capital de sympathie non négligeable auprès de nos concitoyens. Et beaucoup seraient prêts à voter pour lui... à condition qu’il saute le pas !

La scène se passe dans le salon d’un appartement parisien. Une bande de copains discute politique, et évoque les prochaines élections présidentielles. Sarko, Ségo, Bayrou, Besancenot, tous les candidats potentiels sont passés au crible, et aucun ne semble déclencher d’enthousiasme délirant. Soudain, une voix s’élève : « Nicolas Hulot, lui, c’est un mec bien. S’il se présentait, je jure que je voterais pour lui ! ». L’auteur de cette surprenante réflexion connaît parfaitement le système politique français. Ancien étudiant en science politique, il suit, de très près, la campagne qui s’annonce. A ceux qui l’accusent de plaisanter, il répond, sans ciller : « Je suis très sérieux. L’environnement, c’est le problème majeur de notre société. Beaucoup de sujets sont liés à l’écologie : l’emploi, le logement et même la délinquance. José Bové, que j’aime bien par ailleurs, n’a pas la stature d’un chef d’Etat : il se couvrira de ridicule devant les autres présidents. Hulot, lui, est crédible, il sait de quoi il parle et il le fait bien. Il a même convaincu Chirac de s’intéresser à l’écologie... ».

Crédible, Nicolas ?

Il a quelques semaines encore, un tel adjectif aurait fait sourire... Pourtant, force est de constater que le présentateur d’Ushuaïa Nature a le vent en poupe ! Depuis près de vingt ans, ce touche-à-tout tente de sensibiliser les Français aux problèmes environnementaux. A la tête d’une fondation réunissant plus de 500 000 adhérents, il associe de nombreux partenaires dans sa lutte pour la sauvegarde de l’environnement. A ses yeux, l’écologie n’est ni de droite, ni de gauche, juste primordiale.

Invité à débattre aux universités d’été de nombreux partis, il est allé... partout. Cette position quasiment apolitique remporte un certain succès auprès des jeunes électeurs. Ainsi, Thomas, dix-huit ans tout juste, qui votera pour la première fois en 2007, apprécie le fait qu’il place « l’intérêt de la planète avant le sien. Il ne cherche pas à faire gagner ses potes. Il ne snobe personne et va à la rencontre de tout le monde. C’est à ça que ça sert, un président, non ? », explique le jeune homme.

Drôle de parcours pour un drôle de bonhomme.

Après s’être déclaré « disponible », Nicolas Hulot y va un peu à reculons. Sans doute ne s’attendait-il pas à remporter un tel soutien... Plus à l’aise à la campagne qu’en ville, il est surnommé le « commandant couche-tôt » car il a la réputation d’être un véritable bonnet de nuit. Elevé dans une famille bourgeoise traditionnelle, il a fait ses études au très chic lycée Saint-Jean de Passy, situé dans le XVIe arrondissement de Paris. Après avoir multiplié les petits boulots (plagiste, livreur, pompiste...), il est embauché comme photographe à l’agence Sipa. C’est grâce à cela qu’il aura la chance de parcourir le monde et de découvrir les merveilles de la nature.

La suite, on la connaît : après un passage à France-Inter, il débarque sur TF1 en 1987 pour présenter Ushuaïa, le magazine de l’extrême. En 1995, il devient rédacteur en chef de l’éphémère VSD Nature avant de revenir à la télévision en 1998 avec Ushuaïa Nature. En 2000, il aide à la création de la chaîne Ushuaïa TV sur TPS.

L’ « écolo cathodique » (comme l’a baptisé le titre d’un article du Figaro) se transformera-t-il bientôt en « écolo politique » ?

Rien n’est sûr, car l’homme aspire à un mode de vie tranquille et rechigne à se lancer dans la bataille. Un argument de plus pour ses ardents défenseurs qui attendent de lui qu’il assainisse la vie politique. Une mission titanesque, sans doute un peu trop lourde pour les épaules d’un seul homme...


Qu’il saute ou non le pas, l’inattendu capital de sympathie dont bénéficie Nicolas Hulot a de quoi inquiéter la classe politique : les électeurs n’ont pas peur de désigner à la tête de l’Etat un homme qui n’a aucune expérience en la matière. A ce petit jeu-là, tout le monde en conviendra, « Hulot président ! » a tout de même plus d’allure que « Zizou président ! »...

Article rédigé par Anna Topaloff


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • lui même (---.---.223.225) 20 septembre 2006 12:51

    En tout cas se serait la vrai RUPTURE dont les français pourraient se prévaloir d’avoir réalisée !!!! Je délirerai bien au soir du 1er tour quand Sarko ou Ségo verraient leur place pour le 2nd round disparaître au profit de Nico. En tout cas, le seul à avoir proposé une place de premier choix (en sous entendu) à Nicolat Hulot s’est Bayrou... stratégie présidentielle ou réelle conviction personnelle ??? le temps nous le démontra...


    • fifi (---.---.128.95) 18 novembre 2006 14:05

      De l’utopie, Mr Hulot ne posséde absolument aucune compétences pour gérer un pays. Peut-être avoir un poste de sous-ministre d’état et encore ! Ses idées sont bonnes ,mais cela reste de la démagogie, Quel poids pesera-t-il en face des grands de ce monde ? Il est loin d’avoir l’aura discutée de J.J Cousteaud et reste somme toute un bon animateur au ordres de TF1 ! Si cela continue , ses discours politiques seront coupés pour vendre du COCA à la ménagère de moins de cinquante ans. Phénomène de mode......


    • Pas l’oie, pas pris (---.---.79.7) 20 septembre 2006 13:14

      N.Hulot a le courage de ses convictions. Il est à mon avis, certes, prêt à s’engager pour que son action ait un impact . En fait, faire bouger les choses et faire prendre conscience de l’urgence d’intégrer l’écologie dans le programme d’action du futur gouvernement. Il a raison, car il ne s’agit plus seulement d’une idéologie, c’est quelques crans au dessus et en ce qui concerne l’environnement, il y va DE NOTRE AVENIR IMMEDIAT A TOUS. !!!

      Mais pour avoir lu son livre et être un peu au courant de son action, je pense que seule la politique au sens noble l’interesse.


      • gerardlionel (---.---.72.231) 20 septembre 2006 13:17

        Quelqu’un peut-il me dire quels sont les critères de « crédibilité » ? Pourquoi Bové serait-il moins crédible que Hulot ? Ou Ségo que sarko ?

        Si on regarde hors de France, Blair, Zapatero...et d’autres « jeunes » politicien hors d’être parvenu à la tête de leur parti avait-il une quelconque crédibilité ? Laquelle ? Celle conférée par les médias dominants ? Ou alors est-ce une opinion d’ordre politique un alter-mondialiste serait moins crédible qu’un ancien journaliste devenu conseiller du prince sur les sujets éologique( avec quel résultat !)

        De rupture écologique il n’y aura pas, car le monopole capitaliste, médiatique, financier est incapable de sortir de la loi du profit avant tout ; c’est quand il sera trop tard, et il est déjà trop tard, que les sociétés libérales qui sont les notres, prendront conscience que l’écologie peut et doit devenir notre horizon raisonnable !


        • (---.---.107.66) 20 septembre 2006 14:55

          « Pourquoi Bové serait-il moins crédible que Hulot ? »

          Parce que l’un porte la moustache et l’autre non.


        • Yann Riché Yann Riché 20 septembre 2006 13:25

          Et non ce ne peux être lui dans le système actuel. Bien sûr il peut sans aucun problème se présenter et peut être faire un score, je n’ai aucun doute là dessus.

          Par contre sur quelle base peut il gouverner sans base partisane pour les législatives et surtout sur quel projet global.

          L’écologie au coeur des élections http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=12386 c’est pour moi certain et c’est un sujet transversal, mais Nicolas Hulot aurait besoin d’une base pour travailler sur le reste (chomage, justice, social, enseignement, logement, économie, europe...).

          Donc candidat séduisant certes mais son plus grand pouvoir est le pouvoir médiatique (ce qui arrange bien TF1 puisque si vous pensez Hulot, Nicolas, pas le vacancier, vous imaginez USUHAIA et donc in fine TF1)...

          Ce n’est donc pas lui !

          Sincèrement,


          • lui même (---.---.223.225) 20 septembre 2006 14:42

            Je me permet de réagir à votre commentaire... Premièrement je ne pense pas que l’on peut tout savoir sur tout et lorsque l’on voit ces chère politiciens changer de ministère à chaque remaniements l’on peut se poser des question (cf Douste-Blazy aux affaires étrangères smiley ). Deuxièmement, et s’est là tout le problème français... Vous pensez toujours que l’on doit tout savoir sur tou t avant de commencer quelque chose et c’est pour cela que rien n’avance ici. Comme les anglais disent « learning by mistake and by practice ». Et s’est bien Nicolas Hulot qui ait brieffer votre chère Président sur les questions environnementales...


          • www.blogmemes.fr (---.---.179.35) 20 septembre 2006 14:00

            - Vous aimez cet article ? Votez pour lui sur Blogmemes.fr !Le présentateur d ?Ushuaïa Nature bénéficie d ?un capital de sympathie non négligeable auprès de nos concitoyens. Et beaucoup seraient prêts à voter pour lui... à condition qu ?il saute le pas !


            • jeffjoubert jeffjoubert 20 septembre 2006 14:03

              Juste une réponse au monsieur qui me précède, vous croyez vraiment être le seul à réfléchir, et vous croyez vraiment qu’un média peut manipulé une élection, nous serions bien bête, bien que nous ne soyons que des animaux. L’animateur à des valeurs écologiques, pas d’étiquette politique affirmée, le voilà le progrès, construire un gouvernement d’intérêt général, un gouvernement citoyen, et non pas un gouvernement de camps et d’arrivisme égocentrique. Je m’explique, moi, je suis de la génèration, où le président est de droite, le gouvernement de gauche, et vice et versa, et j’aime cela, ça oblige le dialogue. Mais la rupture la vrai, ce serait, et peu importe le candidat à la présidence, d’être le premier pays au monde, non pas à élire une femme au pouvoir, mais qui pour un intérêt général, pour le bien être de tous, et en premier lieu de cette planète que nos enfants nous prêtent, les premiers à avoir un gouvernement de compétance, quitte à revoir Lang à la culture, et Sarkozy à l’intérieur !!!

              Président, c’est un rôle d’acteur, regardez Dupontel, il a tenu le role, après il suffit de s’entourer !


              • Cy-real (---.---.124.2) 20 septembre 2006 14:21

                Je pense qu’il est d’abord dans le rôle du candidat trublion pour interpeller les candidats, et qu’il n’a pas plus envie que ça d’y aller. Même si moi, j’aimerais bien qu’il y aille... parce que l’urgence est là.
                Il était à la une du nouvel obs de la semaine dernière, où il est annoncé un livre de réflexions pour novembre, rédigé avec des observateurs scientifiques et économiques. Le début d’un programme ?


                • Cassandre (---.---.237.153) 20 septembre 2006 15:12

                  S’il se présente et que les sondages lui accordent plus de 10 %, je lui conseille de renoncer à tous les engins casse-gueule dont il se sert dans ses émissions.

                  Qu’il se souvienne de Coluche !


                  • Philippe VIGNEAU (---.---.82.132) 20 septembre 2006 15:13

                    je trouve que c’est le genre de personne qui represente bien ce que devrait etre un chef d’etat et qui donnerait un nouvel elan a cette campagne presidentielle qui devient une caricature...


                    • (---.---.162.15) 20 septembre 2006 15:28

                      Vu le peu de résultats qu’il a eu avec Chirac (des discours, c’est tout ; peut-être la taxe sur les avions ?), je ne le crois pas capable de mettre en place une véritable action politique.

                      Am.


                      • pierrarnard (---.---.86.85) 20 septembre 2006 15:29

                        Sans jugement de valeur ni de moralité sur les personnages en cause, je voudrai juste rappeller qu’il y a une vingtaine d’année le meme engouement s’était developpé autour de la candidature potentielle d’Yves Montant qui avait succité à l’époque le meme dythirambisme populaire. De mémoire, cette fine mouche avait fini par négocier une forte somme de TF1 pour annoncer chez Anne Sinclair qu’il ne serait pas candidat et était rentré chez lui lesz poches pleines... Il y a les candidats que l’on souhaite et les candidats qui le souhaitent !!!


                        • Gnole (---.---.192.187) 20 septembre 2006 15:32

                          Je reste complètement étonné par les premiers commentaires de cet article. En dehors de Yann qui pense qu’il faut un politique pour faire de la politique (c’est son droit), il y à une sorte de belle unanimité pour dire que Hulot ferait un bon président.

                          Je suis assez d’accord avec ces commentaires dans le sens ou, pour moi, un président doit être au dessus des clivages politiques (ça ca se joue à l’assemblée). Je rêve d’un gouvernement et d’un assemblée qui ne fasse pas une politique de droite ou de gauche, mais une politique pour la France et les français. Et cela n’est réaliste que si le président est au dessus des clivages politiques et arbitre le débat...

                          Tiens si il se présente le Nicolas, il aura une voix de plus !


                          • Romain Baudry (---.---.94.109) 20 septembre 2006 15:54

                            Ces temps-ci, j’ai l’impression qu’Agora Vox déborde d’articles venant nous expliquer avec le plus grand sérieux que François Bayrou/Nicolas Hulot/Jean-Pierre Chevènement/Jacques Chirac/Nicolas Dupont-Aignan (peut-être pas ce dernier) a toutes ses chances s’il décide de se présenter ou de se représenter à l’élection présidentielle.

                            Un peu plus de réalisme ne ferait pas de mal ! On peut le déplorer, mais les candidatures marginales qui ne sont ni celles des gros partis, ni celles des partis d’extrême-gauche ou d’extrême-droite, ont toutes les chances de faire un score bien plus limité que cela n’a été le cas en 2002. Le souvenir du 21 avril permettra aux candidats de l’UMP et du PS de faire le plein de voix dès le premier tour. A l’opposé, les électeurs contestataires (et le référendum de 2005 suggère qu’ils sont une majorité dans ce pays) seront plus attirés par les extrêmes.

                            Du reste, le capital de sympathie dont peut disposer telle ou telle personne ne se transforme pas nécessairement en suffrages aux élections. Les électeurs votent pour des candidats qui semblent à même, si jamais ils sont élus, de gouverner le pays. L’unique thème de campagne de Nicolas Hulot, aussi important soit-il, l’empêcherait ne serait-ce que de franchir la barre des 5 %.


                            • kirinyaga (---.---.242.1) 20 septembre 2006 17:27

                              enfin quelqu’un de raisonnable.

                              Je suis on ne peut plus d’accord. Aussi sympathique et crédible qu’il soit, les compétences (en tous cas ce qu’il en laisse paraître aux média) de M. Hulot se concentre sur un seul thème, qui n’est d’ailleurs probablement pas celui qui inquiète le plus les français en ce moment.

                              Je soupçonne d’ailleurs sa crédibilité de venir justement de ce qu’il se limite à ce qu’il connaît bien.


                            • (---.---.153.252) 21 septembre 2006 09:05

                              tu dis avec raison que ce n’est pas le sujet le plus important des francais et c’est sa qui est tellement dommage car sa etre celui ci le plus important. Car l’ecologie est la seule chose importante sur terre, je dois en choquer certains mais c’est une verité Car quand l’homme aura disparu la nature reprendra ses droits et comme on dit on est que les locataires de la terre on doit la laisser propre pour le futur Vivement un president ecologiste


                            • Romain Baudry (---.---.89.148) 21 septembre 2006 18:15

                              Je ne dis pas le contraire. Il est certain que l’environnement est, du point de vue logique, le sujet le plus important qui soit. On peut vivre sans travail, sans nation et sans Internet. On ne pourra plus vivre le jour où nous aurons détruit notre environnement.

                              Il est donc malheureux que la question de l’écologie soit si négligée, mais il n’en reste pas moins que c’est un fait qu’il faut objectivement prendre en considération. Du reste, quand bien même un miracle permettrait d’élire Nicolas Hulot à la présidence, comment gouvernerait-il ? Il aurait besoin d’une majorité parlementaire et, même si on peut le déplorer, il n’y a pas de majorité sans parti.


                            • Pas l’oie, pas pris (---.---.79.7) 20 septembre 2006 16:32

                              Realisme n’est pas AUTISME... !!!

                              Rassurez vous N. Hulot n’a jamais eu dans l’idée de faire de la politique politicienne....vous parlez sans savoir..dommage..

                              et 5% d’oxygène ça vous suffit pour ne pas être en apné ?

                              Amicalement vôtre..


                              • Matozzy (---.---.219.34) 20 septembre 2006 17:34

                                J’aime bien l’idée, mais cela reste un rêve. Son projet est un projet global... même pas seulement pour les français, mais pour tous les êtres humains. C’est pour cela qu’il n’a aucune chance. Les êtres humains sont égoïstes... ils voteront pour celui qui leur promètra le plus de petits avantages pour eux-même. Plus ils en ont et plus ils en veulent... ce n’est pas les êtres humains qui sauveront le monde et cesseront leur entreprise de destruction (encore moins la civilisation occidentale).

                                Après moi le déluge... Dame nature s’imposera elle-même...

                                S’il se présente, il aura ma voix, mais ce sera annecdotique.


                                • aureeelie (---.---.29.75) 20 septembre 2006 17:57

                                  j’aime bien l’idée : un president au dessus de la masse politique. C’est vrai qu’il connait peut etre pas grand chose a la politique au sens de gouverner un pays. Mais coup de bol ! il a un gouvernement pour l’aider. Parce que le Président, c’est pas lui qui fait tout ! Quant à sa crédibilité, je crois que non seulement il est sérieux, et qu’en plus il a l’air sérieux. Et puis il y a bien eu un acteur president of the united states. Et puis il est plus jeune que tous ces vieux croutons. Et surtout, il a pas trop envie d’etre president, et ça, je trouve que c’est une bonne qualité pour etre president. Au moins, il a pas l’air de dire « votez pour moi, comme ça je pourrais faire que des conneries sur votre dos histoire d’être intouchable et de pouvoir me faire plein de fric ».


                                  • Basta (---.---.101.8) 20 septembre 2006 18:05

                                    Hulot, c’est un bonne carte à jouer... contre Royal. Il serait sur le même créneau des beautiful people bien en cour dans les medias et idéologiquement soft et cools. Un sondage passé inaperçu a montré que si Hulot est au premier tour, le score attribué à Royal baisse très sensiblement.

                                    Le reste est anecdotique, comme le fut la « candidature » d’Yves Montand en 1988. Qui s’en souvient ?


                                    • pierrarnard (---.---.86.85) 20 septembre 2006 18:59

                                      moi, voir plus haut !!! Mais d’anecdotique en marginal on se retrouve avec lepen au deuxième tour.N’oublions pas que lui fait 10% contre vents et marées et que les 90% sont a répartir entre actuellement 25 candidats supposés ce qui met la moyenne a 3.6% par tete...


                                    • Basta (---.---.209.39) 20 septembre 2006 21:33

                                      Excusez-moi pierrarnard ! Je n’avais pas tout lu. Ca fait bien longtemps que je n’avais vu rappeler l’épisode Montand.

                                      D’accord avec vous, il faudrait trouver le moyen que l’élection présidentielle ne se transforme en défilé de tous les beautiful people. C’est une dérision de la démocratie.


                                    • ohlala (---.---.124.230) 20 septembre 2006 18:57

                                      C’est aussi le score des écolos qui serait intéressant (...bof). Si Nicolas Hulot y allait -on n’en est qu’à des résultats de sondages de popularité, rien de bien sérieux-, voir ce qui arriverait à Voynet, les Verts, C. Lepage qui ont mis les mains dans le cambouis.


                                      • Domibode (---.---.32.52) 20 septembre 2006 22:40

                                        Hulot président, je pense que ce serait un mauvais cadeau, à commencer pour lui-même.

                                        La présidence est un poste généraliste, qui nécessite de s’occuper de tous les sujets. Le président Hulot sera obligé de faire face à ces multiples obligations, au détriment probable de ce qui l’aura poussé à se présenter. Il a lui-même proposé la création d’un poste de vice-président en charge des questions écologique. Je pense que là se trouve plus certainement la solution, et Nicolas Hulot en serait un candidat naturel.


                                        • Marc Bruxman 21 septembre 2006 00:37

                                          Attention, Nicolas Hulot est un pote de Jacques Chirac. Il ne faut donc pas l’enterrer trop vite. Car même si j’ai été très décu par Chirac lorsqu’il a exercé le pouvoir, c’est quelqu’un de redoutable en campagne. Et se sachant « grillé », il pourrait soutenir quelqu’un d’innatendu car tout le monde le sait, il hait Sarkozy.


                                          • Hector (---.---.68.108) 21 septembre 2006 11:42

                                            « A ce petit jeu-là, tout le monde en conviendra, « Hulot président ! » a tout de même plus d’allure que « Zizou président ! »... »

                                            Non, c’est aussi nul !


                                            • metallah (---.---.59.25) 21 septembre 2006 13:40

                                              Personnellement je pense que Nicolas Hulot est sincère mais qu’il a un côté naif, qu’il sait qu’il n’est pas un homme politique, qu’il n’a pas les dents pour ça... et donc qu’il n’ira pas...

                                              Il manque d’expérience politique et s’est souvent fait avoir (tout comme Corinne Lepage de Cap21), trop sincère certainement qu’il est et pas assez au courant des ficelles internes à la politique cela leur écorche un peu la gorge de le dire et d’avouer que avec la droite ça sera difficile de faire de l’écologie...

                                              Il a été déçu par Chirac, et par la France dans son manque d’action écologique (il suffit de l’écouter parler lors de sa visite chez les verts... et plus récemment à cap21)

                                              A mon avis il va plutôt soutenir et pousser cap21 et verts, Lepage et Voynet, à se rapprocher (sans pour autant fusionner) , les soutenir et les encourager je pense qu’elles iront tout les deux à la présidentielle sans se faire concurrence et hulot les soutenant plus ou moins (lui peut etre verrait bien une fusion ;) )

                                              Je pense qu’il serait interessant de le réécouter lors de son passage chez les Verts : http://metallah.webdynamit.net/blog/?2006/08/28/286-hulot-voynet-lepage-pocrain-dans-un-bateau

                                              Puis de respect attentif à la publication prochaine de son passage chez cap21 : http://www.nuesblog.com/?334/Le-Brise-Glace-et-les-ecolos

                                              Pour moi il n’ira pas et forcera les écolos à mieux discuter entre eux J’en parlerai surement mieux dans mon billet politique de lundi prochain ;)


                                              • Alexandre (---.---.117.210) 21 septembre 2006 16:04

                                                Je suis d’accord avec l’arcticle, puisqu’il met en avantdes style de personne qu’on a tendance à trop souvent oublier. Nicolas Hulot représente pour moi la seule personne ouverte d’esprit prêt à agir pour le bien de tous ! Pourquoi si peu sont comme lui ? Il représente pour moi une personne que j’aimerais rencontrer puisqu’on a la même conception de la Vie


                                                • denis (---.---.150.234) 22 septembre 2006 08:33

                                                  Moi personnellement je me demande si quelqu’un qui joue sur ces initiales ( Fondation Nicolas Hulot, Nature et Homme, est passé sur TF1 , vient des metiérs des spectacles, compte plus d’affinité dans les groupes de pression des grosses entreprises (EDF, Total...)que dans les associations écologiques ,en quoi une telle personne représente une avancèe en terme d’écologie politique ?


                                                  • (---.---.190.233) 5 octobre 2006 22:21

                                                    Et si c’était lui ... Et bien il aurait mon vote sans hésitation. Je viens de lire le Syndrome du Titanic et ses propos sonnent juste. Je n’ai jamais fait de politique mais je pense qu’il n’est que trop temps d’agir pour assurer une planète viable pour nos enfants (et pour nous). Je me propose de le soutenir dans ma région (Indre et Loire) s’il le souhaite. Jean-Luc


                                                    • gaelle (---.---.142.60) 6 octobre 2006 03:19

                                                      Moi aussi je suis prete a voter pour lui.

                                                      C’est un gars qui a la tete sur les epaules et l’environnement est traite, par la gauche comme par la droite, juste pour ramasser quelques voix aux elections et delaisser apres.

                                                      En plus au vu de ce que font les ’pro’ de la politique pourquoi ne pas essayer un ’amateur’ sincere avec de bonnes idees ?


                                                      • lillois (---.---.111.250) 15 octobre 2006 01:51

                                                        Moi je vote pour lui direct ! C’est le seul qui ferait vraiment changer les choses. Mettre l’écologie et le respect de la planete au centre de tout. Qui dit respect de la planete dit aussi respect des hommes, société plus humaine. A ceux qui disent qu’il ne s’y connait pas assez dans certains domaines, je dis qu’un homme ne dirige pas tout seul, mais avec une bonne équipe. Ah si les français n’avaient pas peur du changement ! On veut que ça change, mais on revote toujours pour le meme type de personne. C’est pas con ça ? OSONS vouter pour Nicolas Hulot, on ne le regrettera pas !


                                                        • éco. (---.---.49.233) 15 octobre 2006 21:39

                                                          il y a 5ans déja qu’il devrait être président. il faut qu’il se présente et je vote pour lui... .
                                                          — -+++++ et penssons 1 peu plus a la planéte


                                                          • éco. (---.---.49.233) 15 octobre 2006 22:24

                                                            Nicolas Hulot ne recherche pas le pouvoir, grâce a la politique. mais plutot la sauvegarde de la planète, grâce à la politique. +++ Question politique à vous de voir, si vous préfèré le pouvoir ou la sauvegarde de la planète ? +++ Plus de planète, plus de vie !!!


                                                            • Le péripate Le péripate 15 octobre 2006 22:37

                                                              @ l’auteur. Je ne comprends pas. T’es diplômé en sciences politiques, toi... C’est un canular, un concours de beauté, un gag. Quelle est la position de Hulot sur le conflit israélo-palestinien ? Sur la privatisation de GDF ? Sur le SMIC ? Sur les stocks options ? C’est le degré 0 de la politique. Va vite chez Sarko ou Sego, on a besoin de tes services. Le vide appelle le vide. Désolé pour ce coup de calcaire, mais il fallait que ça soit dit.


                                                              • Gégé (---.---.138.1) 19 octobre 2006 12:52

                                                                Bonjour à tous, Si Nicolas Hulot ce présente, je vote pour lui. Il me semble que si personne ne fait rien, demain nos petit enfants nous cracherons au visage, car nous savions... Mais les enjeux économique son tel que je crains le pire pour notre planéte. Soyons claire nous sommes la seule espéce sur terre à détruire l’environnement, pour un confort de vie...Voiture, Climatisation, Eclairage... Est oui rien n’y fait sans énergie nous ne somme que des petits êtres fragile. Alors merci Nicolas.

                                                                Au plaisir.


                                                                • Ju (---.---.185.102) 20 octobre 2006 18:39

                                                                  Etant Lycéenne, ce matin, nos professeurs nous emmenés voir « La vérité qui dérange », film dans lequel Al Gore dénonce le danger du réchauffement climatique...Film qui m’a réellement alarmée par des preuves concrètes et indiscutables...Il devient plus que nécessaire de régler ce problème d’environnement, il en va de notre avenir, sans planète, plus d’humains... Nous sommes arrivés à un certain point où l’intérêt général passe avant l’intérêt personnel, où l’économie passe après la planète. Il nous faut une nette rupture pour marquer les consciences et faire réagir les populations. Le danger est bel et bien réel, nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère, un choix crucial vient se poser à nous : Soit nous restons dans notre optique de bon citoyen capitalistes qui disent que le réchauffement ne se fera pas en si peu d’années (préjugée fausse de surcroit) soit nous réagissons, et tous ensemble, nous pouvons panser les plaies subies par notre belle planètes...et comme dit Al Gore, « lorsque l’on prend les bonnes décisions, les conséquences ne peuvent qu’être bénéfiques »... Ainsi, pour moi, Nicolas Hulot représente la personne qui puisse le mieux protéger son peuple, car sans la planète, nous en sommes rien ! De plus, tout faire pour l’environnement peut amener a la création d’emplois, etc...

                                                                  PS : allez voir « Une vérité qui dérange », un film qui remet vraiment les idées en place...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès