Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Hulot - Une énergie verte récupérable par le PS ?

Nicolas Hulot - Une énergie verte récupérable par le PS ?

Le côté procrastinateur de Nicolas Hulot n'est peut-être comme il le prétend qu'une longue réflexion. De la peur aussi... "Oui, cela trouble vos nuits, perturbe votre vie familiale". Même s'il doit y penser tous les matins en se rasant.

L'exercice de la fonction de Président "relève du cauchemar" selon l'écologiste. Pourtant Hulot n'a rien à craindre puisque, sauf tsunami politique, il ne sera jamais élu président de la République. Bien sûr il prendra de mauvais coups, et alors. Nicolas Hulot n'aurait-il pas de tripes, ne serait-il qu'un bisounours vert récupérable par le PS au deuxième tour de la présidentielle ?

Ses vrais amis lui disent des "vérités désagréables bonnes à entendre". Qu'il va se faire "abîmer", qu'il "sous-estime la charge que cela représente" ou qu'il n'est pas "à la hauteur", qu'il risque de "favoriser un autre candidat".

Ou se faire récupérer ! À ce sujet le message envoyé à Hulot par le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis est clair comme de l'eau de roche. Le PS se dit « prêt à discuter » avec lui. Puisque de toute façon Europe Écologie-Les Verts est "en voie de décomposition" et "dans des difficultés financières abyssales, ils n'ont pas les 500 signatures".

Dans son long entretien sur Libération vous aurez même droit à une petite séquence émotion digne de l'animateur télévision...

"C’est curieux. Aujourd’hui, je ne peux pas faire un pas sans que des gens, presque les larmes aux yeux, me poussent à être candidat… A moins d’être insensible, méprisant, cynique, cela vous touche. Et cela vous fait peur. Je n’ai pas envie de décevoir ces gens-là."

De là à en conclure que M. Hulot est un homme trop sensible pour se jeter dans la fosse aux serpents, une brebis égarée dans une meute de loups, il n'y a qu'un pas. Faut-il rappeler son échec à la primaire EELV de 2012 où selon lui, il était "déterminé" à y aller. Ce qui n'était pas vraiment flagrant, mais l'homme d'hier n'est plus celui d'aujourd'hui. Nicolas Hulot ne veut plus des mêmes recettes et souhaite un "débat en 2017 "autour d’un nouveau modèle de société, où les solutions et les citoyens sont au cœur".

S'affranchir de tout appareil politique et compter sur la démocratie participative.

Faire de la politique autrement, le modèle suisse le fait rêver. Car d'après Hulot, "il n'y a pas une défiance définitive à l’égard des partis mais une désillusion absolue sur la pratique de la politique telle qu’elle s’exerce aujourd’hui". Et puis comment gouverner un pays "Tant que l’opposition épuisera son énergie à mettre en difficulté la majorité, notre pays restera dans une forme d’inaptitude à la réforme". 

En fait, Nicolas Hulot serait "pour un mandat présidentiel plus long, non renouvelable", avec un citoyen qui aurait son mot à dire. Il "imagine une troisième chambre, le CESE [Conseil économique, social et environnemental] un lieu où la conscience précède la science, où seraient associés des experts, des sages, des élus et des citoyens tirés au sort. Elle aurait un droit de veto suspensif sur toute mesure législative qui mettrait en cause le long terme". 

Les Français sont coresponsables de l'échec de Hollande

Voilà qui sera plus dur à faire avaler aux électeurs de François Hollande. Ne les entendez-vous pas déjà crier qu'ils n'y peuvent rien si le Président qu'ils ont élu est mauvais.

Tenez-vous bien, car si les Français sont déçus par leur Président, Nicolas Hulot n'a rien à lui reprocher dans sa relation personnelle avec lui. Mais les électeurs devraient aussi faire leur propre auto-critique. Ils ont voté "pour un homme, pour certains par défaut, mais nous ne nous sommes pas trop souciés de savoir si les conditions étaient remplies pour que les promesses soient tenues. Je voudrais que les Français soient plus exigeants et cessent de penser qu’une seule personne va pouvoir sortir la France de l’ornière"

Autant vous dire qu'avec de tels propos, Nicolas Hulot ne va se faire que des amis dans la France insoumise ou pour chaque Français c'est toujours la faute des autres si ça va mal, jamais la sienne. 

Nicolas Hulot décidera à l'automne ou peut-être avant s'il doit se présenter à l'élection présidentielle.

L'intégralité de l'interview de Nicolas Hulot est à lire sur le site de Libération


Moyenne des avis sur cet article :  1.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 14 juin 09:09

    N.Holot mange à tous les râteliers ...
    Sa candidature, si elle se précise, ferait de lui un énième sous-marin du PS, décidément très manoeuvrier, pour se maintenir.
    Où l’on voit que F.Hollande , qui est à 11% d’opinion favorables selon un sondage récent, calcule et manipule pour être au second tour face à M.le Pen. Toujours les mêmes techniques, racoler de tous cotés pour ramener à lui, faute de mieux ou en réaction. Et le pire c’est bien qu’il pourrait y parvenir.

     La politique politicienne dans toute son horreur.


    • gruni gruni 14 juin 10:53

      @Alpo47


      « Et le pire c’est bien qu’il pourrait y parvenir ».

      Effectivement, on l’a peut-être enterré un peu vite

    • zygzornifle zygzornifle 14 juin 16:41

      @gruni
       

      Hulot le bulot écolo ..... c’est Hollande qui le farcit lui même pour son entrée entre 2 louches de caviar ....

    • Fergus Fergus 14 juin 09:45

      Bonjour, Gruni

      Hulot est un velléitaire : il se défilera.


      • gruni gruni 14 juin 09:58

        @Fergus


        Bonjour Fergus

        Je pense le contraire, mais on verra.

      • Ratatouille Zoblard le terrible 14 juin 10:35

        @Fergus
        Velléitaire : sa fondation dont il est toujours président.crée en 1990 est toujours active .donc 26 années d’existence .
        -
        Vélléitaire:Personne qui n’arrive pas à prendre une décision, à passer à l’acte.
        vous êtes un menteur,pourquoi. ?
        vous salissez sa personnalité pourquoi. ?


      • Ratatouille Zoblard le terrible 14 juin 12:54

        @Fergus

        .verdict du docteur zoblard

        LA BOOMÉRITE
        Râseur : personne de goût médiocre,
        plus intéressée par elle-même que par moi.
        J\nnbrose Bierce
        Le dictionnaire donne du mot narcissisme la définition suivante :
        « Intérêt excessif pour sa propre personne, son importance, ses
        aptitudes, etc. :égocentrisme. »Pourtant, le narcissisme n’est pas
        simplement la surévaluation du soi et de ses capacités, mais également
        une dépréciation des autres et de leurs contributions. Il
        ne s’agit pas seulement d’avoir une haute opinion de soi ; c’est la
        dévaluation simultanée des autres qui est cruciale. L’atmosphère
        intérieure du narcissisme, nous disent les cliniciens, est souvent
        caractérisée par une perception du soi vide ou fragmentée, et une
        tentative de combler ce vide avec une avidité égocentrique qui
        gonfle l’ego tout en diminuant les autres. L’ambiance émotionnelle
        est « Personne n’a à me dire ce que j’ai à faire ! >>
        La plupart de psychologues s’accordent sur le fait que, bien
        qu’il y ait de nombreuses façons de décrire le narcissisme (dont il
        existe de nombreuses formes) c’est une caractéristique normale
        chez l’enfant qui, idéalement, doit être abandonnée en grandissant,
        au moins dans une proportion significative. Le développement
        peut, ainsi, être décrit comme une réduction progressive de l’égocentrisme.
        Le nouveau-né est dans une large mesure immergé dans
        son monde propre, et inconscient d’une grande partie de ce qui
        l’entoure et de la plupart des interactions humaines.1 À mesure
        que sa conscience se développe en force et en capacité, il devient
        capable d’être conscient de lui-même, des autres, et finalement de
        se mettre à la place d’autrui et de développer l’empathie, la compassion
        et une attitude généreuse et intégrale, autant de qualités
        qu’il n’avait pas au départ.

        page 37 du livre de Ken WILber (une théorie du )

        ------------------------------------------
        page 45

        La génération des baby-boomers, reconnaissent les critiques,
        fut une génération particulièrement rebelle. Il ne fait aucun doute
        qu’une partie de cette rébellion est venue d’individus postconventionnels
        sincèrement motivés par la réforme de ces aspects de la
        société qui étaient injustes, immoraux et abusifs. Mais il est tout
        aussi certain, et nous avons là-dessus de nombreuses données
        objectives, qu’une inquiétante proportion de cette rébellion est
        née d’impulsions préconventionnelles ayant beaucoup de mal à
        accéder aux réalités conventionnelles. Les cris de ralliement des
        années soixante, tels que « Combat le système ! » ou « Remettons en
        question toute autorité ! », peuvent tout aussi bien émerger d’une
        conscience préconventionnelle que postconventionnelle, et tout
        porte à penser qu’il s’agit plus souvent de la première.
        L’étude de cas classique est celle des mouvements estudiantins
        de protestation dans les années soixante (notamment contre la
        guerre du Vietnam). Les étudiants proclamaient à l’unisson que leur
        action résultait d’un positionnement moral supérieur. Seulement
        lorsqu’ils passèrent des tests de développement moral, la grande
        majorité d’entre eux obtinrent des résultats reflétant des altitudes
        préconventionnelles et non postconventionnelles.4 (On trouva peu
        d’étudiants de type conventionnel/conformiste car, par définition,
        ceux-à ne sont pas particulièrement rebelles). Bien sûr, il faut saluer
        la moralité mondecentrique et postconventionnelle de la minorité
        des protestataires (pas nécessairement leurs croyances mais le fait
        qu’il y soient parvenus grâce à un raisonnement moral hautement
        développé). Mais nous devons également reconnaître l’égocentrisme
        préconventionnel de la majorité des contestataires.
        L’aspect le plus fascinant de ce genre d’études empiriques, est
        quelque chose que l’on rencontre souvent dans les situations
        mettant en perspective des caractéristiques << pré- » et « post- »,
        à savoir que pré-X et post-X sont l’un comme l’autre non-X (par
        exemple, préconventionnel et postconventionnel sont tous les deux
        non-conventionnels, hors des normes et des règles conventionnelles),
        et par conséquent ils sont souvent confondus. Dans de telles situations,
        « pré » et « post » utiliseront souvent la même rhétorique et la
        même idéologie, mais ils sont en fait séparés par un fossé considérable
        d’altitude et de développement. Lors des contestations de Berkeley
        [en Californie], pratiquement tous les étudiants déclarèrent protester
        sur la base de principes moraux universels (par ex., « La guerre
        du Vietnam viole les droits humains universels, et par conséquent,
        en tant qu’être moral, je refuse de me battre dans cette guerre. » ).
        Mais des études ont prouvé sans équivoque possible qu’une minorité
        seulement opérait sur la base de principes moraux postconventionnels
         ; l’action de la majorité était pilotée par des instincts
        égocentriques préconventionnels : « Personne ne me dit ce que j’ai à
        faire ! Alors prenez votre guerre et fichez-nous la paix. »

        page 46
        Il s’avère donc que, dans ce cas, de nobles idéaux moraux furent
        utilisés pour soutenir ce qui n’était finalement qu’un ensemble
        d’impulsions bien moins élevées. C’est l’étrange similitude de
        surface entre « pré- » et « trans- » qui permet ce subterfuge ; qui
        permit, autrement dit, au narcissisme préconventionnel d’occuper
        les provinces de ce qui était revendiqué avec force comme de
        l’idéalisme postconventionnel. La confusion du préconventionnel
        et du postconventionnel, du fait qu’ils sont tous les deux nonconventionnels,
        est ce qu’on appelle « l’erreur pré/trans », et il
        apparaît qu’une partie au moins de l’idéalisme des baby-boomers
        doive être interprétée, ou réinterprétée, à la lumière sans complaisance
        de cette clarification.
        C’est un point crucial, car cela nous informe sur le fait que,
        quelle que soit l’apparence noble, idéaliste ou altruiste qu’une cause
        peut revêtir, qu’il s’agisse d’écologie, de diversité culturelle ou de
        la paix dans le monde, le simple fait d’affirmer son soutien intense
        à cette cause ne suffit pas à déterminer pourquoi, en réalité, cette
        cause est adoptée. Trop de commentateurs sociaux ont simplement
        présumé, par exemple, que si les baby-boomers invoquaient
        « l’harmonie, l’amour, le respect mutuel et le multiculturalisme »,
        ils prônaient par conséquent une orientation idéaliste et non-égocentrique.
        Pourtant dans de nombreux cas, comme nous allons le
        voir, non seulement ce n’était pas là leur orientation en termes de
        développement personnel, mais ils endossaient bruyamment une
        perspective non-égocentrique en grande partie pour dissimuler
        leur propre position égocentrique.
        Tout cela ne signifie pas que tous les baby-boomers soient concernés.
        Simplement qu’il y a souvent eu un étrange mélange d’idées
        postconventionnelles et de motivations préconventionnelles, un
        mélange, une pathologie, que j’appelle la << boomérite ».


      • Fergus Fergus 14 juin 18:45

        Bonsoir, Zoblard le terrible

        Je parle d’engagement politique, pas d’action humanitaire ! Et je ne cesse en aucune manière à « salir » Nicolas Hulot.


      • Anthrax 14 juin 19:16

        @Fergus

        Salut Fergus, je suis de ton avis. Et puis il a plus perdre, financièrement, qu’à gagner. Je l’ai rencontré chez un ami commun, c’est un type cultivé, mais tout l’opposé d’un militant prêt à se battre pour défendre ses idées. 

      • Ratatouille Ratatouille 15 juin 21:12

        @Anthrax /fergus
        fondation Nicolat Hulot
        .
        démocratie participative
        guide des outils pour agir
        .
        http://www.fondation-nicolas-hulot.org/sites/default/files/publications/130912_democratie_participa tive-guide_des_outils_pour_agir.pdf
        .
        mais peut-être que la démocratie participative n’entre pas dans le
        champs de la politique ???


      • Ratatouille Ratatouille 15 juin 21:13
        Au sein de nos sociétés, nombreux sont les citoyens qui souhaitent prendre leur destin
        en main et la démocratie participative est l’outil idéal pour y parvenir. Plus que jamais,
        le temps est venu d’ouvrir le chantier de la refonte de notre démocratie pour apporter
        plus de participation, de transparence et de légitimité à la décision publique.N.H


        • Samson Samson 14 juin 19:45

          @Zoblard le terrible
          "Les Français le jugent plus apte à « bien diriger la France » que François Hollande et Nicolas Sarkozy. « 
          Pas difficile !
          Mais comme alternatives à Zébulon ou Flamby, s’en trouver réduit à opter pour un Rothschild boy ou un commercial du business »vert" - fussent-ils même talentueux - pour présider au destinées de la République des Lumières situe mieux son profond état de délabrement et de décrépitude morale et intellectuelle.
          Pauvre France !!! smiley


        • fred.foyn Le p’tit Charles 14 juin 10:36

          bof..ça fera un tocard de plus pour 2017... !


          • Jeekes Jeekes 14 juin 11:15

            Hulot candidat à la présidence ?


            Hulot ??? 

            Non mais, Hulot, allo quoi !

            MOUARFFFFF !!! 

            • leypanou 14 juin 11:22

              N Hulot, ou l’écologie bobo dans toute sa splendeur.
              C’est le 2ème promu par les msm, après E Macron, qui est un peu délaissé ces jours derniers car la mayonnaise n’a pas tenu : c’est déjà un signe.
              Qu’est ce qu’il a comme idée originale qui dérange l’idéologie dominante ?
              Je voudrais que les Français soient plus exigeants et cessent de penser qu’une seule personne va pouvoir sortir la France de l’ornière : justement, c’est le système présidentiel qui est aberrant où on vote pour un homme et non pour un projet.
              Beaucoup dans notre système nécessite un changement, mais ce ne sont pas ceux qui y ont intérêt qui vont le faire.


              • Samson Samson 14 juin 18:22

                @leypanou
                « Qu’est ce qu’il a comme idée originale qui dérange l’idéologie dominante ? »
                Son immense originalité consiste précisément à présenter des revendications écologiques tout en ne dérangeant surtout rien à l’idéologie dominante !
                Quand son gagne-pain consiste à verdir les bilans de ses sponsors, soit les groupes industriels parmi les plus polluants de France et de Navarre, je doute (et eux encore plus !) qu’il pousse jamais le mauvais goût jusqu’à cracher dans la soupe. smiley


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 14 juin 14:00

                Nicolas Hulot n’est pas un écologiste, c’est un affairiste opportuniste qui peut s’allier avec le diable !


                S’il a une énergie, elle est certainement obscure et non pas verte ; qu’il puisse être récupéré par la Qôôôche je dis et alors ? Il a bien été récupéré par la Drouaate de Sarkozy !

                De là à délirer sur son éventuelle « candidature » au machin, je pense que la France est déjà assez enfoncée comme elle l’est ...

                • hervepasgrave hervepasgrave 14 juin 15:40

                  Bonjour,
                  Hulot c’est auto suicidé dès le début.Il n’y qu’a ce moment qu’il pouvait monter sur le trône.ll suffit d’en comprendre les raisons.A l’époque il était médiatisé ,son émission était au centre des intérêts des jeunes. Personnellement je ne voyais qu’un arriviste opportuniste,mais j’avais une trouille bleu que les jeunes en masse le pousse et y réussissent.Cela a foiré, ouf ! ce n’est pas un mal.Mais son public a compris le personnage,il ne reviendrons pas.Les plus jeunes aujourd’hui eux ne le connaisse pas,ils n’ont pas eu les joies de ce beau spectacle de l’époque,alors Hulot,c’est un vieux qui ne se montre qu’avec ses paires,il ne fait pas partie de notre monde.Voila le problème d’Hulot est réglé.Maintenant évidemment il ramassera quelques voix,mais c’est bien le problème que tous les politiques trainent au cul, il ne se partage que les mêmes électeurs qui reste.Si avec cela personne ne comprends ? c’est a désespéré pour l’avenir !


                  • zygzornifle zygzornifle 14 juin 16:38

                    il a déjà de l’ADN d’Hollande plein la langue ..... attendez vous a un sursaut raie publicain ....faut faire barrage a tout le monde sauf à bibendum .....


                    • Samson Samson 14 juin 18:07

                      "C’est curieux. Aujourd’hui, je ne peux pas faire un pas sans que des gens, presque les larmes aux yeux, me poussent à être candidat… A moins d’être insensible, méprisant, cynique, cela vous touche. Et cela vous fait peur. Je n’ai pas envie de décevoir ces gens-là.« 

                      On en apprend décidément tous les jours !
                      J’ignorais qu’on était à ce point émotif dans les conseils d’administration de GDF, Rhône-Poulenc et autres sponsors de notre plus »vert" et célèbre vendeur de savonnettes !
                      Très touchant !!! smiley


                      • Alain 14 juin 19:48

                        Hulot n’est pas un écologiste. Il en a rien à foutre que la terre soit mis à mal par les hommes. Il fait juste semblant et touche les sous. Un peu comme l’autre qui s’appelle Arthus Bertrand.
                        Hulot est un bon gestionnaire arriviste. Un coup avec sarko et hop, les sous dans la poche, un coup avec Hollande et hop, les sous dans la poche.
                        Qu’est ce qu’on peut rigoler avec l’effondrement de l’empire occidental. Déjà qu’à l’épicentre de l’empire, on a de quoi se marrer avec Trump et Clinton... mais dans les « pro victis » d’europe, c’est encore plus marrant. On aurait voulu en faire un film, personne n’aurait été assez fort pour en créer le scénario.
                        Allez, après Hulot, qui d’autres va vouloir se placer ? Pas ma grand-mère, elle est morte. Ma femme, elle a pas envie et mon chat, çà l’intéresse pas non plus.


                        • egos 14 juin 20:56

                          « pour chaque Français c’est toujours la faute des autres si ça va mal »


                          Un peuple de paresseux, surpayés, vivant dans l’opulence d’un état providence, gavés de congés payés et de 
                          médecines gratuites, arrogants, irresponsables et râleurs., nombrilistes, narcissiques et communards, revanchard et mauvais perdants.

                          Tout l’opposé d’un altruiste, discret de surcroit (quasiment effacé) désintéressé, fuyant les media et les puissants, se tenant à distance des affaires d’argent, un écolo télévisuel propre sur lui, d’une rectitude irréprochable (cf son soutien sans faille à la candidate désignée par les militants pr l’élection 2012) transparent à l’excès (publication des comptes d’entreprise)

                          Ce type ne passera pas la rampe présidentielles 2017, le pays ne le mérite pas.

                          • JC_Lavau JC_Lavau 14 juin 21:19

                            Ô quel poète dira la grandeur de l’hélicologiste héroïque !

                            "Chacun de nous doit prendre sa part de responsabilités dans ce cycle du futile. Dans cette complaisance silencieuse, voire même cette gourmandise avec le frivole, nous nous réduisons."
                            N Hulot
                            Il donne l’exemple :
                            http://corto74.blogspot.fr/2015/01/dans-la-serie-faites-ce-que-je-dis-pas.html
                            Le bateau de N Hulot : "moteur 225cv Verado-Mercury consommant jusqu’à 100 litres à l’heure à plein régime."


                            • JC_Lavau JC_Lavau 18 juin 18:27

                              @JC_Lavau. Victor Hugo aurait écrit que l’hélicologiste, animateur télé qui se met toujours au centre de l’image, n’est pas moins que l’Hulot superbe et généreux... Ou Mulot superbe et généreux ?


                            • troletbuse troletbuse 15 juin 10:09

                              Faire un article pour montrer que l’on connaît le mot « procrastinateur », c’est prétentieux Grounichou

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès