Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas, il est temps de partir

Nicolas, il est temps de partir

S’ils avaient voulu semer la zizanie à l’UMP, les juges qui ont mis en examen Nicolas Sarkozy n’auraient pas fait mieux. Dans l’hypothèse - non démontrée toutefois - d’une cabale politique, il n’est pas certain que Sarkozy soit la seule cible. Les juges ne pouvaient ignorer que cette mise en examen le ramènerait sur le devant de la scène. Dans la mesure où il prend de plus en plus de place en vue de l’élection de 2017, tout empêchement le concernant atteint son parti.

Je me refuse à condamner l’ex-président sans procès et sans preuves. La présomption d’innocence doit être respectée. Mais dans l’attente d’un éventuel non-lieu ou d’un acquittement, Nicolas Sarkozy devrait laisser la place à d’autres. Il prend la France à témoin pour se défendre. Je peux comprendre ce besoin puisque sa mise en examen est publique. Mais on ne sait pas quelle sera la durée de la procédure ni ses conséquences pour son camp. Il ferait donc bien de se retirer, au moins jusqu'à une décision de justice. On a compris sa défense, c'est déjà bien. Plus serait plomber son propre parti.

Il doit se retirer. La politique française, la pensée sociale française, ont besoin d’une nouvelle et grande révolution culturelle. Je doute qu'elle vienne de la gauche, en particulier de la gauche socialiste. Elle est trop enfermée dans ses tabous, trop imbue des dogmes de 68 dont une révision sérieuse est indispensable. Elle est devenue trop bien-pensante pour être simplement pensante. La gauche n’est plus le laboratoire d’idées qu’elle a été. Elle applique des emplâtres sociétaux provocateurs mais sa réflexion est courte.

Cette révolution culturelle, cette refonte des balises intellectuelles, peut-elle venir de la droite ? Pour le savoir il faudrait que celle-ci ait du champ. Or au plan politique elle n’en a que très peu. Elle n’ose pas bousculer la rigidité hexagonale. Elle en fait même partie. La droite nationaliste n’a pas plus d’idées nouvelles. La gauche autoritaire non plus.

Si le champ des candidats pour 2017 était libre à l'UMP, des hommes ou des femmes s’avanceraient, avec peut-être des idées. Mais la présence en creux de Nicolas Sarkozy obstrue les champs, parasite la réflexion et l’audace.

nicolas sarkozy,francois hollande,retour,revanche,ump,2017L’audace et le culot, c’est encore une fois lui, malheureusement. L’énergie, le rebond, c’est lui. A l’UMP, les autres sont affalés devant son show. Nathalie Kosciusko-Morizet tente bien de sortir du lot en proposant une direction collective à son parti, ce qui permettrait à de nouvelles personnalités d'émerger. Mais en même temps, se fondre dans le groupe la neutralise. Peut-être n'a-t-elle pas la force d'aller seule, peut-être a-t-elle besoin de l'appui des autres pour émerger. Cela me laisse perplexe.

Depuis deux ans Nicolas Sarkozy joue avec son retour. Depuis deux ans il anesthésie son propre parti à distance par ses interventions sibyllines. On pourrait juger opportun son retour : il a une pêche que les autres n’ont pas. Mais cela ne suffit pas. On sent, on voit, on sait sans besoin d’analyser qu’il ne revient que pour lui. Il ne sert ni le pays ni sa couleur politique. Il veut prendre sa revanche. Ce n’est pas la meilleure des motivations.

Si encore il se faisait désirer, restait en retrait en attendant qu'un cortège aux flambeaux aille le chercher comme un sauveur. C'est mythomaniaque, oui, mais cela peut marcher. S'il jouait le rôle de la fiancée que l’on va chercher. Mais non, il faut qu’il monte à l’assaut tout seul. Sauveur auto-proclamé ! Quelle galère.

Les français n’auront-ils en 2017 d’autre choix qu’entre un Nico revanchard et histrionique qui s’impose aux forceps, et un Fanfrelande dépressif à l’égo déconstruit ? Porca miseria ! Pour moi, Hollande et sa légion rose, c'est exclu. Mais toi, toi ! Que proposes-tu de neuf, de mieux, de pensé ? Je ne vois rien.

Allons Nicolas, rends service à ton parti, à la pensée politique, à la France : ne reviens pas. Il est temps de partir, de quitter la scène. N’impose pas encore une fois ton image. Retire-toi et tant pis pour ton ambition. Pars, Nicolas, pars, n’apporte pas ton propre malheur judiciaire comme une chance personnelle de retour. 

Pars, pars, quitte la scène, ne laisse plus durer cette ambiguïté où tu excelles.

Pourquoi ne pars-tu pas ? Parce que tu occupes le vide. Personne à l’UMP n’a l’audace de te chasser alors que, bien plus qu'un retrait de ton propre chef, ce sont ses instances qui devraient te mettre à distance. Situation surréaliste où tu n'es rien à l'UMP mais où tous son staff pense à toi. Situation de confusion que tu aimes créer, pour te profiler en candidat incontournable. Scénario d’un échec programmé ? Peut-être, et cela malgré l’insignifiance de Hollande et la mentalité de Khmers roses de son gouvernement.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 5 juillet 2014 11:40

    Bonjour, Hommelibre.

    C’est gentil pour lui de l’appeler « Nicolas », lui qui traite tout le monde, amis et ennemis, de « connards » d’« abrutis » ou même d’« enculés ». Son mépris s’adresse également, cela va sans dire, à Juppé et Fillon qu’il nomme « Ducon » ou « Durien » pour montrer à quel point lui, le phare que la planète entière nous envie, est au dessus des minus habens.

    Ce type est consternant d’amoralité, pathétique de suffisance et confondant de vulgarité. Comment les militants UMP peuvent-ils, une seule seconde, envisager son retour ? Le parti est-il à ce point démuni d’hommes et de femmes de valeur et de consensus pour être contraint de faire appel à un individu aussi manifestement mû par ses seuls intérêts particuliers ?


    • Luc le Raz Luc le Raz 5 juillet 2014 13:16

      Bonjour Fergus,
      « envisager son retour » Cela ne pourrait se faire qu’après une longue cure de désintoxication ( à Fleury ? smiley ). À force de se shooter à « l’ego », il souffre d’addiction à sa propre drogue.


    • doctorix doctorix 5 juillet 2014 16:19

      Dans cet article, on n’a pas l’impression qu’on parle d’un délinquant, et même d’un criminel.

      La seule question à se poser n’est pas de savoir s’il l’est ou non, mais seulement de savoir si on arrivera à le coincer.
      Moi, ses magouilles financières, je m’en fous, d’ailleurs. D’autres ont fait aussi bien, ici ou ailleurs.
      Mais les 160.000 morts Libyens dont il est responsable, je ne pardonnerai jamais, et souhaite qu’on rouvre l’enfer rien que pour lui.
      Il serait triste que, comme Al Capone, on ne parvienne à le coincer que sur des délits financiers, alors qu’il s’agit dans les deux cas d’un assassin, doublé dans son cas d’un criminel de guerre et coupable de crime contre l’humanité.

    • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 2014 12:31

      Hollande c’est l’homme qui a assassiné la gauche et Sarkozy la droite suivi de près par Copé ....


      • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 2014 12:31

        Grands partis grands délits....


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 6 juillet 2014 10:01


          TRES JUSTE UMP PS F HAINE UDI TOUS POURRIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

          A CAYENNE ET VITE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • doctorix doctorix 5 juillet 2014 18:34

          C’est ça, jugeons ce voleur assassin avec courtoisie et grandeur d’âme, et gardons notre vindicte pour les voleurs de mobylette.

          Surtout, respectons les puissants.
          Faisons-leur même des courbettes.
          Laissons-les nous trahir, nous piller au profit des multinationales, et signer des traités qui nous réduisent en esclavage.
          Un prochain 14 Juillet, on fera un lot, avec des fourches, et des têtes au bout des piques.


        • doctorix doctorix 5 juillet 2014 23:23

          Entre traiter ce voleur-assassin comme un barbare, et lui dérouler le tapis rouge à TF1, il y a de la marge. Celle de la décence.

          Pardonnez-moi si je vous ai blessée. Mais vous avez raison, je suis sen rogne.
          J’ai supporté (mal) ce pantin, qui a tellement abîmé l’image de la France, pendant cinq ans.
          Je ne supporterais pas que, assassin et voleur prouvé, traître à sa patrie par allégeance totale aux américains, il parvienne à récidiver, pour le plus grand malheur de mon pays.
          La place de ce has-been est en taule, et nulle part ailleurs, vous le savez aussi bien que moi.
          A part Morano l’andouille, qui ne le sait pas, en France ?

        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 6 juillet 2014 09:58


          LE NAIN.........DEGAGE prends donc la place de platini PRESIDENT DE LA FIFA CA T’ IRA BIEN NABOT ET TU TOUCHERAS LE GROS PAQUET de FRIC TA 1ERE MOTIVATION  !!!!!!!!!VOYOU MAFIEUX !!!!!!!!!!!!!!!


        • claude-michel claude-michel 5 juillet 2014 12:56

          La démagogie (du grec demos « le peuple » et ago : « conduire ») est une notion politique et rhétorique désignant l’état politique dans lequel les dirigeants mènent le peuple en le manipulant pour s’attirer ses faveurs, notamment en utilisant un discours flatteur ou appelant aux passions....

          La psychopathie (des mots grecs : psyche, ψυχή (« esprit, âme ») et pathos, πάθος (« souffrance, changement accidentel »1) est un trouble de la personnalité, caractérisé par un comportement antisocial, un manque de remords et un manque de « comportements humains » décrit comme étant un mode de vie criminel et instable. Il n’existe aucun consensus concernant le critère symptomatique et de nombreuses discussions sont établies concernant les causes éventuelles et des possibilités de traitements...
          La mythomanie (du grec μυθος, « fable », et μανια, « folie ») également désignée par le terme de « pseudologia fantastica » ou « mensonge pathologique », désigne chez certains psychiatres comme dans le grand public une propension au mensonge compulsif...
          Voilà un portrait fidèle de Sarkozy... !


          • Fergus Fergus 5 juillet 2014 13:01

            Bonjour, Claude-Michel.

            Un autre portrait de Sarkozy : Qui suis-je ?.

            Criant de ressemblance, non ?


          • claude-michel claude-michel 5 juillet 2014 13:14

            Salut Fergus...en effet les qualificatifs pour le désigner ne manquent pas... !


          • César Castique César Castique 5 juillet 2014 13:00

            « Il doit se retirer. »


            A mon avis, il ne le fera pas. Pour deux raisons : 

            1. Il est convaincu que lui seul peut faire gagner son camp dans tous les cas de figure

            2. Il est tout aussi convaincu que lui seul détient les clefs du salut de la France, dans un monde où il est plus menacé qu’il ne l’a jamais été.

            Quand vous êtes intimement pénétré de ce genre de certitudes, vous vous coupez vous-même de toute possibilité de retrait, dont l’hypothèse vous apparaît comme une trahison.

            • Fergus Fergus 5 juillet 2014 13:07

              Bonjour, César Castique.

              Si vous avez sans doute raison pour la deuxième raison (Sarko a toujours été mégalomaniaque), la première est moins évidente. Et fait, je pense que Sarkozy fait le pari que le PS ne sera pas en mesure de redresser suffisamment la barre pour être présent au 2e tour en 2017. D’où l’assurance pour le candidat de droite d’être élu face à Le Pen. De quoi motiver Sarko qui voudrait être ce candidat-là, ne serait-ce que pour bénéficier d’une nouvelle immunité.


            • César Castique César Castique 5 juillet 2014 14:57

              «  D’où l’assurance pour le candidat de droite d’être élu face à Le Pen. »


              Reste à savoir si, dans trois ans, le candidat du mondialisme à leadership américain, pourra l’emporter sur un(e) candidat(e) de l’Europe des Nations. Parce qu’à un moment donné, il faudra se déterminer sur le vrai clivage de notre époque.

              Mais, comme déjà dit, il peut se passer tant de choses en trois ans, que toute spéculation sur une configuration électorale précise me paraît aussi futile que vaine.

            • César Castique César Castique 5 juillet 2014 20:11

              «  Certainement pas ceux qui sont contre l’Europe quelqu’elle soit et qui ne veulent pas la transformer mais en sortir ! »¨


              Ça, c’est Asselineau.
              « 
               »Et qui serait capable de créer d’ici 2017 cette Europe des Nations ?"

              Personne ! Actuellement, l’Europe persévère dans la ligne UMPS version U.E. - à moi la présidence de la Commission, à toi la présidence du Parlement -, ce qui va pérenniser ll’hégémonisme chleuh, la dictature des commissaires, la stagnation économique et l’appauvrissement des populations. A cela s’ajouteront - si une majorité transversale ne se constitue pas contre le TAFTA -, les premiers effets pervers du Traité transatlantique.

              Cela fait qu’à partir de 2016-2017, les élections de différents pays importants accroîtront dans de fortes proportions la poids de l’euroscepticisme dans les parlements et dans les exécutifs, Il y a forcément un moment où les plus vitellisés des veaux comprendront qu’on leur a sucré leur souveraineté en échange de rien du tout de bénéfique, hormis les fonds structurels pour quelques Etats foireux ou mi-foireux du Sud et de l’Est. 

              Dans ce contexte général, la construction de l’Europe des Nations ne pourra vraiment commencer qu’après les européennes de 2019.

            • doctorix doctorix 5 juillet 2014 23:31

              @Anti-gauchiste

              Une fois pour toutes, MLP ne veut absolument pas sortir de l’Europe.
              Asselineau est bien le seul.

            • epicure 7 juillet 2014 00:42

              Vous oubliez la troisième option :

              les « socialistes » « modérés », et les modérés de l’UMP, qui votent pour le candidat centriste au lieu des candidats UMP et PS, si les deux partis sont déconsidérés , et du coup le candidat centriste passant devant celui de l’UMP et PS.
              Ce qui donnerait dans le cas d’une marine lepen triomphante :
              second tour : FN contre centre

              victoire du candidat centriste assurée.

              Comme disait je sais plus qui une élection se gagne au centre.


            • xmen-classe4 xmen-classe4 5 juillet 2014 16:14

              l’idée est de faire travailler les criminels pour les faire etudier une justice plus simple et efficace.


              • lloreen 5 juillet 2014 20:54

                Maintenant que Sarkozy a fait des émules chez les psychopathes ukrainiens, il doit se dire que le temps où il pourrait enfin être reconnu à sa « juste valeur » ...

                Il serait le grand copain de ces oligarques corrompus jusqu’ à l’ os comme lui, eux qui rêvent de dézinguer les opposants avec une bombe atomique.
                C ’est pathétique de voir que de telles créatures se sont hissées sur le devant des scènes internationales.

                http://www.youtube.com/watch?v=C37-vMeIfQ4#t=76


                • périscope 5 juillet 2014 23:39

                  Je ne sais pas si ce qu’on invoque contre lui, tiendra la route, mais à le voir et l’écouter, on constate qu’il sait toujours mentir avec autant d’aplomb.
                  Ca se voit rien qu’à sa physionomie.
                  Il ne m’a, donc, aucunement convaincu.


                  • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 2014 09:41

                    avec tout le bordel qui se passe à l’UMP le CRIF doit de faire du soucis....


                    • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 2014 09:50

                      « La présomption d’innocence doit être respectée »..... On l’a bien vu à l’époque ou Yvan Colonna était suspecté de meurtre et caché dans le maquis Corse , Sarkozy avait décrété publiquement que c’était lui l’assassin du préfet , elle était ou la présomption d’innocence ? Il fallait un coupable de suite . Et quand Sarkozy roi de l’évasion fiscale amenait sa richissime clientèle ouvrir des comptes en Suisse ? On a eut un président pendant 5 ans spécialisé dans l’évasion fiscale et il ne faudrait pas bousculer le bonhomme ?....


                      • Lc47 6 juillet 2014 16:04

                        La France a besoin, à mon avis, d’un président un tant soit peu fédérateur, rassembleur autour d’un vrai projet de société approuvé par une bonne majorité des Français.
                        N. Sarkozy ne répond pas à ce critère. Il a été surnommé « le président clivant », diviseur, dressant la droite contre la gauche, le secteur privé contre le secteur public, les classes favorisées contre les modestes...... Il a jeté, régulièrement, en pâture aux Français des boucs émissaires tels que les chômeurs, les immigrés, les enseignants, les juges, les militaires... A cause de lui la vie politique française est devenue totalement hystérique, malsaine, violente, haineuse.

                        F. Hollande s’avère incapable d’être fédérateur et, dans une moindre mesure que son prédécesseur, est également clivant (il parvient même à diviser son propre camp !).

                        Pour 2017 : ni Sarkozy et ni Hollande. Stop aux présidents médiocres.


                        • Gnostic GNOSTIC 7 juillet 2014 10:19

                          SARKO est un GEANT. En Amérique ils l’appellent LITTLE BIG MAN, Grand Petit homme !

                           smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès