Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy au Pays de la Fondue savoyarde

Nicolas Sarkozy au Pays de la Fondue savoyarde

 

Little Nikos, ridiculisé dans l’épisode de la cérémonie au Cimetière des Morettes filmée par Gilles Perret (« Walter en Résistance »), a ajourné sa visite au Plateau des Glières.

Dans le film qui sortira nationalement début octobre, on y voyait un Little Nikos secoué de tics, incapable de donner de la solennité aux actes des 105 résistants abattus conjointement par la Police de l’Etat français d’alors et les nazis. Walpole regardait, atterré, un Président de notre République, graveleux et enjoué, plaisanter avec des rombières triées sur le volet. Eh bien, voilà que Little Nikos, costard bleu foncé, veut remettre ça en venant se recueillir à nouveau au Cimetière des Morettes, ce jeudi 30 avril 2009.

Tout avait été pourtant prévu pour le 16 avril : Little Nikos allait débarquer de son C130, ce bel avion de notre Armée de l’Air, puis allait être pris en charge dans la Sarkomobile, sa nouvelle voiture blindée. Les invitations avaient déjà été envoyées, les bains de foule avaient été soigneusement programmés avec notables et chauds partisans, la fondue de Chez Suzanne au Petit-Bornand prête à être servie quand… patatras ! René Monory vint à casser sa pipe (comme Jacques Tati sur les affiches interdites prévues dans le métro parisien).

Branle-bas de combat : il fallut choisir entre la gravité d’un enterrement et un beau voyage en Haute-Savoie. C’est évidemment la vue d’un Président aux obsèques suivi d’un beau discours qui rapporte le plus, en nombre d’électeurs. Le Plateau des Glières et le plateau de fromages allaient devoir attendre.

Il fallut donc tout annuler, tout reporter au 30 avril non sans que l’Elysée, sans vergogne, tente de faire reporter – mais en vain – la date des obsèques de l’ancien Président du Sénat au vendredi 17 avril. Cela aurait arrangé beaucoup de monde sauf les proches de René, très en colère, qui dirent à Qui-de-Droit que c’était hors de question.

Un second problème vint se greffer au premier : l’ami Bernard Accoyer, perroquet au Perchoir parigo, lui aussi présent de belle manière dans le film de Gilles Perret, est en ce moment en Chine pour faire le messager et porter une lettre d’amadouement aux Autorités chinoises, business nucléaire et aéronautique obligent. Une cérémonie sans notre Facteur chinois est impensable. Or celui-ci ne rentrera que le 24 avril. Il faut donc l’attendre.

C’est donc le 30 avril que les caméras (non celles de Gilles Perret mais de TF1) s’installeront sur le Plateau pour filmer ce grandiose évènement.

En attendant, l’Association Citoyens-Résistants d’hier, née à la suite des premières visites controversées de Little Nikos, ne s’en laisse pas compter et appelle à un « rassemblement/pique-nique » intitulé « Paroles de résistance », le 17 mai, sur ce même plateau des Glières, en présence de Raymond Aubrac et de Stéphane Hessel. On y célèbrera les valeurs de fraternité et de solidarité du programme du Conseil national de la Résistance (CNR), programme qui est tout l’inverse de la politique présidentielle actuelle. On y réaffirmera l’attachement au respect des droits de l’homme et aux libertés publiques. Comme en 2007 et en 2008, cet événement sera placé « sous le signe de la plus grande dignité qu’impose ce lieu, sans bannières ni slogans ».

Tous à vos sandwichs !

Walpole (http://www.pensezbibi.com)


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • larry coplan 25 avril 2009 13:21

    JE TROUVE UN PEU LAMENTABLE DE CRITIQUER LA POLITIQUE D’UN HOMME,QUI DE PLUS EST PRESIDENT DE NOTRE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUEMENT ELU ET DONC ACCEPTE, EN IRONISANT SR DES PARTICULARITES PHYSIQUES, ET S’IL ETAIT NOIR OU D’RIGINE ETRANGERE QU’EN SERAI T-IL ?
    JE PREFERERAI QUE L’ON PARLE DE LA CRISE DE LA MORALITE ? DER NOS BANQUIERS OU DE NOS CHEFS D’ENTREPRISE QUI UTILISE L’ARGENT PUBLIC POUR AMELIORER LEUR CONDITION PERSONNELLE CONFORTABLE ET QUI CONTINUE AUX ORDRES DES ACTIONNAIRES A LICENCIER COMME ON REDUIT DES FRAIS DE FONCTIONNEMENT, SANS ETAT D’AME !!


    • wesson wesson 25 avril 2009 13:40

      @larry coplan,

      mettez un petit peu d’analyse dans votre colère, avant de venir hurler sur Internet à nos yeux pourtant blasés.

      Si il convient de parler de l’immoralité des banquiers ou chef d’entreprises, ceux çi n’en ont pas moins agi globalement dans le respect de la législation.

      prenons un exemple : Saviez-vous que dans les années 2000, un chef d’entreprise qui s’attribuait des stock options devaient les payer au moment de leur émission, et si il les revendaient moins d’un an après, était imposé à 90 % sur la plus value. Inutile de dire que ces 2 règles de bon sens permettait d’éviter toutes les dérives sur ce type de « placement »
       
      Et savez-vous quel homme politique a fait annuler ces limitations, permettant ainsi les dérives que nous voyons actuellement ???

      Je vous donnes un indice : Il a fait ça en temps que ministre de l’industrie et des finances, en 2004, et il est maintenant président de la république !

      Vous voyez, on a pas forcément besoin de parler de talonnettes pour critiquer la politique du président de la république démocratiquement élu par 53% d’imbéciles, de retraités, de racistes et de gens qui comme vous, se trompent de colère.


    • Fergus fergus 25 avril 2009 13:53

      Entièrement d’accord avec Wesson.
      Et pour ce qui des Glières, il est exact que Sarkozy (qui peut-être confondait ce haut-lieu des combats pour la liberté avec Dysneyland Paris) s’y est conduit de manière choquante, à la stupéfaction des résistants présents.


    • Pépé le Moco 25 avril 2009 15:29

      @ larry coplan,

      L’ironie sur des particularités physiques peut apporter par moment des informations.

      Par exemple, les problèmes de tics de Little Nikos sont peut-être dûs un excès de coke ?

      Little, c’est gentil et c’est même pertinent. Si l’on traduit ce mot par petit, cela s’oppose à la grandeur (a ne pas confondre avec la hauteur).

      L’auteur aurait pu l’appeler Micro Nikos allias Aliagas. Alors là, c’est méchant, quoique ?

      En tout état de cause, je préfère aller sur le plateau des Glières le 17 mai, plutôt que le 30 avril, car je suis sûr de rencontrer des gens beaucoup plus intéressants et surtout plus cultivés.

      Cordialement.


    • A. Nonyme Trash Titi 25 avril 2009 22:33

      @ Wesson (alias Ducon)

      Je ne suis ni un imbécile, ni un retraité, ni un raciste. Ou alors si tiens, admettons, cumulons les 3 : Je ne suis un retraité imbécile et raciste, mais il me reste encore assez de lucidité pour qu’à la lecture de votre post et malgré mes lourds handicapes, j’en déduise que vous êtes un vrai con.


    • Lucien de Rubempré 25 avril 2009 23:41

      @wesson

      "Saviez-vous que dans les années 2000, un chef d’entreprise qui s’attribuait des stock options devaient les payer au moment de leur émission, et si il les revendaient moins d’un an après, était imposé à 90 % sur la plus value. Inutile de dire que ces 2 règles de bon sens permettait d’éviter toutes les dérives sur ce type de « placement »"
      Faux, archi-faux, j’ai eu des stocks options durant les années 90 et en aucun cas on ne devait les payer à leur émission. Comme tout le monde, 5 ans après les avoir obtenu, j’ai fait une levée-vente, c’est à dire que la vente avec plus-value a payé la valeur d’origine des actions et m’a rapporté aussi, accessoirement. Par contre, si je n’avais pas attendu 5 ans, ces revenus auraient été intégrés comme un salaire et là bonjour l’imposition, mais en aucun cas 90 %, vous racontez n’importe quoi.


    • wesson wesson 26 avril 2009 02:18

      @lucien de rubempré

      OK, je me suis emmêle les pinceaux sur le montant de l’impôt si l’option était levée avant la fin de la période d’indisponibilité, il n’en demeure pas moins que le régime fiscal de ce machin a été largement allégé, par M. Sarkozy, mais également par la gauche notamment M. Fabius lorsque il fut ministre de l’économie et des finances

      Il me semble bien que les stock options étaient faite à l’origine pour des entreprises naissantes pour attirer les compétences qu’elle ne pouvaient immédiatement s’offrir. Et, depuis leur création (en 1970), elles n’avaient été utilisés que rarement en France. L’allègement constant depuis 2000 des règles et de la fiscalité concernant les stocks options a contribué à en faire exploser leur nombre. Et là il ne s’agissait plus d’attirer les patrons talentueux, mais d’utiliser une niche fiscale.

      Ainsi, lorsque je lit dans une même contribution la défense de l’action de M. Sarkozy et en même temps la stigmatisation des patrons voyous, je ne peut m’empêcher que de relever un certain manque de logique.


    • TimeLord Wetz25 25 avril 2009 14:20

      Il est certain que le comportement de l’OmniPréz a été de plus...ridicules.
      Parions que lors de la sortie du film « Walter en résistance » TF1 diffusera les images de notre bel OmniPréz bourré de calmants pour chevaux, calme, sérieux et concentré, et qui d’ailleurs ventera certainement sa politique avec du « je » du « moi » et du « moi-je » à n’en plus finir. Il se moquera de ses opposants, et dira que la Net est la nouvelle Gestapo - ou quelque-chose d’équivalent - ensuite, bain de foule (pas plus de dix pesonnes triées sur le volet et surveillées par des policiers armés qui se trouveront hors-champ des caméras) pour finalement partir en courant et retourner a l’Elysée.


      • TimeLord Wetz25 25 avril 2009 14:27

        Ah et j’allais oublier !
        Les photos « volées » montrant l’OmniPréz, l’air grave, une larme à l’œil.
        En fait, quelqu’un épluchera des oignons histoire de le faire pleurer un peu.
        Et ce pique-nique ne sera-t-il pas évacué par la force à coup de matraques et de lacrymo ? Ben oui, car l’OmniPréz ne se déplace jamais sans minimum une trentaine de garnison de CRS !
        On présentera les pacifique participant(e)s comme des terroristes islamiste/gauchiste/ultra-gauchiste/anarchiste (rayez la mention inutile) même si certains d’entre-eux ont plus de 70 ans.
        Ensuite, l’excité fera passer une lois interdisant les piques-niques. Surtout avec des cagoules.


      • Fergus fergus 25 avril 2009 19:55

        Ne vous réjouissez pas trop vite, Calmos. Comme vous le dites, Sarkozy profite, malgré l’échec patent de sa politique de classe et le creusement abyssal de la dette publique, de l’absence d’une opposition structurée.

        On verra de quelle manière tout cela évoluera lorsque les rangs commenceront à se resserrer à gauche et lorsque les classes populaires auront défintivement tourné le dos à celui qui les a roulés dans la farine.


      • walpole walpole 25 avril 2009 20:46

        D’accord avec Fergus et Calmos... l’Opposition structurée, ce n’est hélas, pas demain la veille. Tout cela n’annonce rien de bon...
        Walpole verse déja dans la Grande Mélancolie. Consolez-le.


        • moebius 25 avril 2009 21:43

          Je suis pas comme vous j’ai pas voté pour Sarkosy mais je commence vraiment a avoir la nausé pour ces article esentiellement insultant et qui commence à proliférer sur agora.


          • souklaye souklaye 25 avril 2009 22:52

            Quand un producteur parle comme un consommateur, c’est qu’il y a plus de produit à vendre, mais le souvenir et les phobies maintiennent l’illusion.

            Les chirurgies faussement démocratiques succèdent aux coups d’États électoraux guidés par la guerre des nerfs. Les abus de langages configurent le discours officiel.

             

             

             

            L’inflation des pathologies économiques et des modes de régulation administrative ont crée un engouement pour la croyance à tout prix, à bas prix. Cette religion confond parabole et législation.

            Depuis que les maladies globales ne sont plus adaptées à la médecine institutionnelle, la réorientation professionnelle transforme les humanistes en cannibales.

            La suite ici :

            http://souklaye.wordpress.com/2009/04/23/bloc-note-politique-sur-mesure-espoir-a-la-carte-et-gout-des-autres/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès