Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy : déjà échec et mat par les affaires pour 2017 (...)

Nicolas Sarkozy : déjà échec et mat par les affaires pour 2017 ?

Hier, l’ancien président de la République s’est exprimé sur TF1 et Europe 1 (qui confirment leur statut de médias amis) pour se défendre après sa garde à vue et sa mise en examen. C’est sans doute le signe qu’il souhaite se présenter en 2017. Mais toutes ces affaires le disqualifient pour son retour.

Un homme et 8 affaires
 
Le nombre d’affaires dans lesquelles Nicolas Sarkozy donne le tournis. Le Monde les a listées : l’affaire Tapie (et l’incroyable arbitrage qui a permis un versement de 400 millions d’euros à l’ancien ministre de François Mitterrand qui avait opportunément soutenu le futur président lors de la campagne de 2007), l’affaire Karachi, du financement de la campagne d’Edouard Balladur, l’affaire du supposé financement libyen, l’affaire des écoutes téléphoniques, l’affaire des sondages de l’Elysée, l’affaire Bygmalion (où l’on apprend qu’il a dépensé entre 32 et 38 millions d’euros pour sa campagne au lieu des 21 permis par la loi), l’affaire Bettencourt, qui s’est soldé par un non lieu. La mise en examen en ajoute une 8ème, un trafic d’influence visant justement à assurer le suivi des autres affaires.
 
L’ensemble de ses intructions et les différentes fuites rapportées par certains médias ne donnent pas un portrait très engageant de l’ancien président. Le Monde rapporte de manière instructive les liens privilégiés entre Nicolas Sarkozy et Bernard Tapie, démontrant des liens plus qu’embarassants pour un président sous le mandat duquel un arrangement très favorable à ce dernier a été décidé. L’affaire Bygmalion est une énorme tâche pour un candidat à l’élection présidentielle. Comment faire confiance à un candidat qui a dépensé entre 50 et 80% de plus que le plafond de la loi ? S’il le savait, alors c’est un escroc qui ne respecte pas les lois. S’il ne le savait pas, cela démontre qu’il met en place des équipes totalement disfonctionnelles, qui ne lui remontent pas des informations qu’ils devraient lui donner.
 
2 scenarii et 2 échecs ?

Pour l’instant, ce tumulte médiatique ne semble pas vraiment avoir de conséquences pour l’ancien président de la République auprès des militants UMP, qui continuent à largement le préférer à toute autre alternative pour les représenter en 2017. Les derniers sondages lui donnent plus de 50% de préférence, plus du double de son suivant immédiat. Cependant, il faut quand même noter l’émergence progressive, mais régulière d’Alain Juppé comme un concurrent solide en cas de primaires. Le maire de Bordeaux, ancien Premier Ministre enregistre un soutien grandissant auprès de sa famille politique, au point qu’il a éclipsé Fillon et Copé. C’est bien lui qui pourrait faire chuter Sarkozy en proposant un profil plus calme et dont les soucis judiciaires passés sont du menu fretin par rapport à l’ancien président.

Néanmoins, comme hier soir, Nicolas Sarkozy et ses soutiens jouent la carte de l’acharnement politique de juges de gauche qui voudraient l’abattre, ce qui pourrait souder son camp autour de lui. On ne peut pas exclure que tous ces rebondissements judiciaires finissent paradoxalement par renforcer la position de Nicolas Sarkozy dans l’opposition et lui permettre de devenir le candidat de l’UMP en 2017. Mais qui peut croire qu’il serait un bon candidat ? Lui dont le bilan était si mauvais que François Hollande a pu le battre. Lui qui incarnera plus encore le passé que le président sortant. Lui dont on a principalement entendu parler depuis sa défaite dans la rubrique judiciaire. Lui qui a donné des conférences hors de prix pour les banques. Lui qui n’a pas respecté la loi pendant la campagne de 2012.
 
Au final, on pourrait presque se demander si finalement, François Hollande n’aurait pas intérêt à affronter à nouveau Nicolas Sarkozy en 2017. Après tout, il l’a déjà battu. Son bilan était suffisamment mauvais pour ne pas trop craindre la comparaison et les angles d’attaques sont nombreux.

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • lsga lsga 3 juillet 2014 12:43

    Tssss

     
    EN FRANCE, IL Y A UNE PRIME AUX AFFAIRES !
     
    Plus un homme politique a de problèmes avec la justice, plus son score aux élections est élevé. Cela se vérifie depuis 70 ans. 
     
    On vit dans un pays d’abrutis : merci de le prendre en compte.

    • Pyrathome Pyrathome 3 juillet 2014 14:03

      On vit dans un pays d’abrutis : merci de le prendre en compte.
      .
      Dont la plus grosse partie se situe principalement à droite....


    • bluerage 4 juillet 2014 12:26

      Comme dirait Desproges, y a pas pire qu’un abruti de droite, à part un abruti de gauche, et vous Pyratome arrêtez de nous faire croire qu’à gauche il n’a y pas que des pourris, des hypocrites, des faux utopistes, des socialistes, des « tout ce qui est à toi est à nous et ce qui est à moi est à moi » etc, droite ou gauche vous êtes tous aussi cons les uns que les autres


    • Ouallonsnous ? 5 juillet 2014 19:30

      Par bluerage : droite ou gauche vous êtes tous aussi cons les uns que les autres,
      mais il faut reconnaître que l’on fait ce qu’il faut pour que vous le soyez !

      Mensonges et désinformations, les méthodes du propaganda-staffel de l’Empire Anglo-USraélien !

      Depuis les attentats du 11 septembre, nous assistons à une transformation de la manière dont les médias rendent compte de l’actualité. Ils nous enferment dans l’irréel. Ils fondent une vérité non sur la cohérence d’un exposé, mais sur son caractère sidérant. Ainsi, le sujet reste pétrifié et ne peut plus établir un rapport à la réalité.

      Les « merdias » nous mentent, mais, en même temps, nous montrent qu’ils nous mentent. Il ne s’agit plus de modifier la perception des faits afin d’obtenir notre adhésion, mais de nous enfermer dans le spectacle de la toute puissance du pouvoir. L’exhibition de l’anéantissement de la Raison repose sur des images qui ont pour fonction de se substituer aux faits. L’information ne porte plus sur la capacité de percevoir et de représenter une chose, mais sur la nécessité de l’éprouver ou plutôt de s’éprouver à travers elle.

      De Ben Laden à Merah, en passant par la guerre contre la Yougoslavie, les guerres contre l’Irak, Khadafi, Hugo Chavez,  le « tyran » Bachar el-Assad et le « tsar » Poutine, le discours des médias est devenu la production permanente de fétiches, de clichés fabriqués, ordonnant de s’abandonner à ce qui est « donné à voir ».

      L’injonction n’a pas pour objectif, comme la propagande, de convaincre. Elle enjoint simplement le sujet à donner consistance à l’image de la « guerre des civilisations ». Le dispositif discursif de la « guerre du Bien contre le Mal », actualisant le processus orwellien de la double pensée, doit devenir un nouveau réel qui dé-structure la réalité et l’ensemble de notre existence, de la vie quotidienne aux rapports politiques  humains globaux universalistes.

      Ce savoir-faire est devenu actuellement omniprésent, il consiste à annuler un énoncé en même temps qu’il est prononcé, tout en maintenant ce qui a été préalablement donné à voir et à entendre.

      L’individu doit avoir la capacité d’accepter des éléments qui s’opposent, sans relever la contradiction existante, c’est-à-dire sans réflexion et exercice de son sens critique (boboïsation des cerveaux).  La langue est alors réduite à la communication et ne peut remplir sa fonction de représentation. La dé-construction de la faculté de symboliser empêche toute protection vis-à-vis du spectacle  que l’on nous montre et nous livre à celui-ci.

      Parmi les principaux moyens d’annihilation du sens critique des individus et de leur conditionnement au discours qui leur est produit pour aliéner leur volonté et façonner l’opinion publique, il y a la publicité abrutissante et omniprésente hollywoodienne imposée sur les médias publics et privés !

      C’est là le principal moyen d’émiettement des esprits que l’on « forme » au consumérisme « aveugle » des produits et des concepts, auquel on soumet après ce début de traitement des informations « politiques » soigneusement filtrés et traités par les cabinets d’audit des services de conditionnement de l’opinion de l’oligarchie financière internationale cooptés par les services de la Maison Blanche de Washington, du cabinet Britannique, de la chancellerie Allemande, de l’entité sioniste occupant la Palestine et se peut de l’Elysée !

      C’est ainsi que les médias nationaux des pays de l’UE préparent le sabordage de la souveraineté des peuples européens ayant adhérés à l’UE à travers l’altération de leur perceptions des événements, sous la pression de Washington et la nomination d’un vulgaire espion états-unien à la tête de l’U, comme ils l’ont fait à la tête des gouvernements des pays de l’UE, préparant le chaos final qui verra la prééminence du plus fourbe et fort militairement, les « USA, nouveau pays du goulag levant » succédant au IIIéme Reich nazi et à l’URSS stalinienne !


    • Fergus Fergus 3 juillet 2014 13:09

      Bonjour, Laurent.

      « Au final, on pourrait presque se demander si finalement, François Hollande n’aurait pas intérêt à affronter à nouveau Nicolas Sarkozy en 2017. »

      Oui, mais il faudra faire avec le FN dont la candidate a toutes les chances, en l’état actuel du pays et des partis de gouvernement, non seulement d’être qualifiée pour le 2e tour, mais probablement avec le meilleur score de 1er tour.

      C’est pourquoi cette hypothèse d’un duel Hollande-Sarkozy n’a aucun sens, l’un des deux (probablement Hollande) étant à peu près sûr d’être éliminé dès le 1er tour.


      • lsga lsga 3 juillet 2014 13:15

        Non mais c’est incroyable votre déni de réalité. 

         
        Vous avez oublié Berlusconi en Italie ?
         
        Grâce à toutes ces affaires, qui le victimise aux yeux de ce pays d’abrutis, Sarkozy va faire le plus gros score de toute l’Histoire de la Vème République. 
         


      • Anaxandre Anaxandre 3 juillet 2014 13:38

         Certainement pas au premier, et encore moins au second tour, c’est évident ; mais c’est pas écrit dans le Manifeste, on t’excusera donc pour ta méconnaissance profonde des scores aux élections présidentielles sous la Vème République.


      • lsga lsga 3 juillet 2014 13:41

        PRIMES AUX AFFAIRES

         
        Cela fait 70 ans que les chiffres se vérifient.
         
         
        Les Français ADORENT les hommes politiques pourris. 
        Les juges déroulent un tapis rouge à Sarkozy pour sa réélection. 
        Sarkozy le sait, c’est pour cela qu’il décide de revenir sur cette thématique.
         
        Au lieu d’un débat politique et économique en 2017, on aura un référendum : « pensez vous que les juges sont des salops et que Sarkozy est malin ? »
         


      • Satournenkare 3 juillet 2014 13:11

        "Cependant, il faut quand même noter l’émergence progressive, mais régulière d’Alain Juppé comme un concurrent solide en cas de primaires"
        Le 30 janvier 2004, Alain Juppé a été condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et à une peine de dix ans d’inéligibilité.
        Décidément, ils aiment ça à l’UMP ^^


        • Anaxandre Anaxandre 3 juillet 2014 13:26

           Et Juppé se couchera au premier coup de menton de Sarkozy : pas assez carnivore...


        • vachefolle vachefolle 3 juillet 2014 15:51

          Si tu peux citer le nom d’un seul homme politique qui n’a jamais été mis en cause par la justice en France.... Soit ne doit pas depasser 10 ou 15.


        • alinea alinea 3 juillet 2014 21:49

          Il a, parait-il, fait des petites phrases pour le « soutenir » !!
          Je n’y crois pas une minute, Sarko en 2017, mais si ça arrivait, il en serait fini de la cinquième république, et peut-être de l’Europe et, qui sait, du capitalisme !!! smiley


        • soi même 3 juillet 2014 13:19

          Et bien non, je suis moins affirmatif, car les différente affaires vont passer pour un acharnement politique, et les petites poules qui ont votés pour lui, sont convaincus que c’est un Saint que l’on Martyrise, que va être leurs effrois quand Nord Sud va adhérer au FN pour sa survie politique !

           


          • zygzornifle zygzornifle 3 juillet 2014 13:46

            Sarko c’est un mec « CRIF pognon » l’UMP est un parti « CRIF pognon » donc il à encore toute sa place chez eux et en tête d’affiche puisque apparemment les autres sont encore plus mauvais puisqu’il est réclamé et attendu tel le sauveur...


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 juillet 2014 13:54

              Sakozy, moins on parle de lui, plus on l’oublie !
              Plus on s’en souvient et plus il revient !
              L’homme aux cent mille morts casse toi et dehors...
              ou j’appelle la Marine avec son pm !
              http://amalgameheteroclite.centerblog.net/voir-photo?u=http://amalgameheteroclite.a.m.pic.centerblog.net/o/94cc8c28.jpg


              • alinea alinea 3 juillet 2014 21:51

                Super !!
                quant aux filles, pourquoi ont-elles toutes le même teint ?


              • vachefolle vachefolle 3 juillet 2014 15:48

                La seule chance de Flamby d’etre réélu en 2017 est d’etre face a Sarkozy.
                C’est aussi sa seule chance d’etre au deuxieme tour, car Sarkozy fera baisser mathematiquement le score de lepen et donc permettra a Flamby, avec ses malheureux 16% de passer le cut.

                C’est pour toutes ces raisons que l’acharnement judiciaire de Sarko va se ralentir.

                Ceci dit en pratique :
                Affaire Karachi : néant
                Affaire Tapie : protégé par l’immunité presidentielle
                Affaire Bettencourt : Terminé
                Affaire Buisson : c’est lui la victime
                Affaire Kahadfi : tellement absurde que ca tombera tout seul
                Affaire Ecoutes : Aucun trafic d’influence prouvable.. (j’y reviens apres).

                En fait c’est l’affaire bygmalion qui est la goutte qui fait deborder le vase a droite, car personne ne peut suspecter qu’elle vient de la gauche, et elle montre qu’il a été unfair avec l’ump, donc son propre camp.

                Mais concernant l’affaire en cours, elle fera plouf comme les autres, pourquoi :

                Les ecoutes vont etre trés probablement invalidées, car obtenues en mode filant dérivant (non liées à la recherche initiale) et concernant les discussions entre un avocat et son client.

                Ensuite Peut-on condamner quelqu’un, qui au telephone en privé se vanterait de pouvoir faire du piston, alors que le dit piston n’a jamais eu lieu, la preuve en est que le gars n’a jamais été nommé a monaco !!!

                A ce stade il va falloir mettre la moitie des cadres et hommes politiques en taule.

                Enfin quelles informations a donné le magistrat qui dépassaient le cadre du conseil juridique gratuit sur la stratégie a tenir ? Est-ce qu’il a donné des informations précises, des documents, ou simplement des renseignements d’ordre générale.

                Cette affaire est aussi vide et stupide, que si on assignait taubira pour violation du secret de l’instruction, puisque devant les teles, elle a en direct montré des documents contenant des extraits de l’enquête en cours.....

                Moi je dis, la justice doit passer, mettons Taubira en examen pour violation du secret de l’instruction.

                 


                • diverna diverna 3 juillet 2014 21:56

                  Très bonne réaction à tout ce qui précède. Je suis plus réservé quant à la facilité avec laquelle l’attaque va tomber. Je sens une crispation. On est un peu comme au temps de Robespierre et Danton et « Robesfrançois » ne veut plus voir Sarko, ça se sent.


                • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 juillet 2014 22:44
                  La qualification de l’infraction présumée ne dépareille pas avec le surengagement frénétique du mis en examen : comment imaginer qu’il ne puisse être l’auteur que d’une corruption PASSIVE ! Ce serait une insulte à son activisme débridé…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès