Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy en 1993 et 2010 : Même combat et mêmes échecs (...)

Nicolas Sarkozy en 1993 et 2010 : Même combat et mêmes échecs !

Les déboires du Président et de son gouvernement ne seraient dus qu’à la crise économique mondiale.

Pour y faire face, le Président, a décidé de prendre des mesures d’austérité, quasi identiques à celles qu’il décrivait en ... 1993, alors qu’il était ministre du budget d’Edouard Balladur. Idéologie quand tu nous tiens !

"L’histoire ne repasse jamais les plats" dit-on. Nicolas Sarkozy, fait pourtant mentir cet adage puisque, il est confronté à 17 ans d’écart, à deux profondes crises économiques. Fort de sa première expérience, il utilise néanmoins les mêmes mots et recettes avec ... le même insuccès. Sauf que cette fois-ci, c’est lui qui dirige ...

En 1993, La droite gagnait les législatives. Le Ministre du budget et porte parole d’un gouvernement qui venait de décider de mesures d’austérité, Nicolas Sarkozy, déclarait : " ... / ... non, c’est une question de confiance... / ... nous sommes ici pour faire notre devoir, il y a le déficit, mais il faut sauver les acquis sociaux"

En 2010 : Englué dans des affaires politico judiciaires, une réforme des retraites déjà actée et particulièrement injuste, un chômage endémique et une impopularité qui ne se dément pas, on peut simplement constater que l’un des domaines sur lesquels il avait basé sa réussite en 2007 : L’économie, est un échec patent.

Par contre, comme en 1993, un nouveau plan de rigueur qui met fin ... aux derniers acquis sociaux !

En fait, l’homme qui nous explique constamment qu’il a changé, tient le même discours au mot près depuis de longues années. Nous avons retrouvé sur le site de l’INA, une vidéo de l’une de ses interventions de 1993, alors qu’il était ministre du budget.

Cette vidéo montre bien à quel point , les mots et les idées restent les mêmes, au point qu’on se croirait en ... 2010. Cette vidéo est aussi l’occasion de revoir : Ernest Antoine Sellieres du CNPF, Louis Viannet de la CGT, Marc Blondel pour FO et Nicole Notat de la CFDT

Journal Antenne2 20H - 10/05/1993 - 19min38s - Plateau invité Nicolas SARKOZY ministre du budget, venu commenter les mesures prises par le gouvernement BALLADUR.

Extraits :

peut-on parler d’un parler d’un plan d’austérité ?

non, c’est une question de confiance, chaque jour l’état français perd un milliard, pour la sécurité sociale, c’est un mois de prestations

- nous sommes ici pour faire notre devoir, il y a le déficit, mais il faut sauver les acquis sociaux,

retrouver ce média sur www.ina.fr

- la CSG est la forme d’impôt la moins pénalisante pour la croissance,
- jusqu’à quand on paye ?
- dès que l’état des finances le permettra, nous arrêtons

- vous n’êtiez pas contre la CSG ?

- non, nous n’avons jamais été contre le principe

- les mesures sur l’emploi ?

- nous allons demander des contreparties aux entreprises, il ne s’agit pas de faire des cadeaux aux entreprises, ...


Ecoutez ! : A part le bouclier fiscal et le déficit abyssal, tout y était ... déjà !

Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • goc goc 23 juillet 2010 12:29

    il ne faut pas oublier que si ballamou est impliqué dans le scandale de Karachi qui a fait 11 morts, ce n’était pas son coup d’essai, car on lui doit aussi une grande responsabilité dans le drame du tunnel du MontBlanc (qui fit 40 morts). En effet il était administrateur de la société du tunnel du MontBlanc et a ce titre préférait s’octroyer des jetons de présence et autres notes de frais plutôt que d’investir dans des exercices de sécurité (nécessitant l’arrêt du trafic pendant l’exercice et donc ne rapportant rien durant ces quelques heures), sans parler du refus de moderniser et de réparer le tunnel


  • Yann Amare 22 juillet 2010 19:20

    Je paraphrase Noam Chomsky :
    « Si les lois de Nuremberg étaient appliquées, on aurait pendu tous les présidents français depuis De Gaulle (inclus) » et certainement les premiers ministres aussi...Non ? smiley  smiley

    • jullien 22 juillet 2010 19:26

      Ecoutez ! A part le (...) déficit abyssal, tout y était ... déjà !
      En fait si ! Le déficit budgétaire a atteint alors... 6,5% du PIB ! C’est à dire puisque le budget de l’Etat proprement dit représente environ un quart du PIB que le déficit représentait... 26% !!!
      Il s’agit du record en ce domaine sous la Vème République. 


      • Albar Albar 23 juillet 2010 09:12

        Jusqu’à ce jour, je n’arrive toujours pas a comprendre comment la France qui recèle pourtant un large panel de personnalités, et ce dans tous les domaines, aussi bien scientifique qu’économique, n’arrive pas a placer une personne a la hauteur de son rang et de son prestige, pour ne trouver en fin de compte qu’un type aux idées arrêtées, d’une époque révolue soixante huit arde, d’un jeune syndicaliste révolté, qui ne cherche le changement que pour le placement. Voila, chose de faite, appel est lancé pour un autre jeune loup affamé….pour le pouvoir. 


        • BA 23 juillet 2010 09:32

          La banque Dexia, où l’ex-comptable de Liliane Bettencourt a retiré à sa demande 100.000 euros en espèces quatre mois avant la présidentielle de 2007, a refusé au préalable un retrait de 500.000 euros à la milliardaire, révèle l’hebdomadaire Marianne à paraître samedi.

          Selon Marianne, qui cite des documents internes de la banque découverts lundi par les enquêteurs de la brigade financière, « Liliane Bettencourt avait demandé à tirer non pas 100.000, mais 500.000 euros » à la banque Dexia, en décembre 2006.

          « Devant l’énormité d’un tel retrait, et craignant sans doute d’avoir à se justifier devant Tracfin, l’organisme chargé de la lutte contre les mouvements illicites de capitaux, les responsables de la banque (...) ont refusé de lui accorder une telle somme », précise l’hebdomadaire, qui s’interroge sur la destination de cet argent.

          Dans un entretien accordé début juillet à Mediapart, l’ex-comptable Claire Thibout a évoqué un financement politique illégal par le couple Bettencourt, assurant notamment que le ministre du Travail, Eric Woerth, trésorier de l’UMP, avait reçu 150.000 euros en espèces au printemps 2007 pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

          Entendue par les policiers, Claire Thibout est revenue partiellement sur certaines de ses déclarations, mais a maintenu ses accusations sur le financement de la campagne présidentielle de 2007, qualifiées de calomnieuses par M. Woerth et l’Elysée.

          Selon Marianne, les agendas de l’ancienne comptable et du gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt, Patrice de Maistre, saisis par les policiers au cours de leurs perquisitions, font bel et bien état de rencontres entre le gérant de fortune de la milliardaire et M. Woerth en janvier 2007.

          Dans l’agenda de Mme Thibout, un rendez-vous avec M. de Maistre serait mentionné, le jeudi 18 janvier 2007, où serait indiqué : « Pour donner enveloppe qui donnera à Patrice ».

          Dans celui de M. de Maistre, un rendez-vous avec Eric Woerth serait indiqué, dans un « café », le vendredi 19 janvier.


          http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h-GygYVSQXnmFWN2_8tll6VkxJuw


          • iris 23 juillet 2010 10:58

            et vous voulez que les délinquants de nos banlieues rentrent dans le rang !! l’exemple vient d’en haut !!


            • goc goc 23 juillet 2010 12:34

              on a eu encore mieux, la bachelot (celle qui a acheter pour 1milliard de vaccins inutiles) s’est fendue d’une attaque en bonne et due forme, contre les deux reubeus de l’équipe de France de foot en osant parler de moral et d’honnêteté

              Décidément comme disait Audiard, « les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait ! »


            • L'Auvergnat L’Auvergnat 23 juillet 2010 11:18

              Edouard, ne te fais pas de souci pour Karachi personne n’est au courant et tu pourras compter sur quelques millions de F...............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès