Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy est-il responsable du « chaos » et de « la fracture morale (...)

Nicolas Sarkozy est-il responsable du « chaos » et de « la fracture morale et politique » de l’UMP ?

Nicolas Sarkozy depuis sa défaite a agi beaucoup plus qu'on ne le dit et beaucoup plus qu'on ne le croit.

Il faut dire que dans son discours de "départ", ce dernier s'est laissé une porte ouverte ; et, en politique, on sait qu'un "au revoir" ne veut pas dire "adieu". Aussi, l'effacement de l'ancien Président doit-il être lu comme une stratégie qui, sans attester d'un souhait de revenir au premier plan, correspond incontestablement au désir de reconstruire une image ?

Invisible médiatiquement et pourtant à la manoeuvre, il a tout verrouillé, et a continué à voir les uns et a désavoué les autres. Doutant de ses chances de retour mais surtout ne bloquant aucune porte, il est conscient qu'il est mal aimé des Français mais adulé par les militants. Toujours sûr de lui, mais pas des autres, il concède avoir été vaincu par la crise, mais ne reconnaît pas ses erreurs.

De plus en maintenant sa ligne de campagne : la ligne Buisson, il en a favorisé l’ancrage au sein de l’UMP. Jean-François Copé lors de sa campagne interne a repris le poison de la " droite extrême" instillé par ce dernier au cours de sa campagne présidentielle et la transformé en "droite décumplexée". Le 18 novembre la motion de la "Droite forte", qui représente cette ligne Buisson en tous points, a raflé près de 28 % des suffrages et a devancé toutes les autres motions. Un vrai coup de maître pour Sarkozy, par contre il a provoqué une fracture morale au sein de l'UMP.

Ensuite en ne choisisant pas un dauphin pour sa succession et en refusant de choisir entre les deux prétendants à la présidence de l'UMP, et aussi en ne démentant pas le lien singulier que revendiquait le secrétaire général Jean-François Copé et en ne soutenant pas non plus son ancien ministre François Fillon, il a laissé s'installé l'incertitude chez les militants. Il a crée la fracture politique Et de ce fait il a affaiblit tout l'édifice et cela dans le seul but de préserver ses chances pour 2017.

Le "retraité" Nicolas Sarkozy a alors placé sa garde rapprochée (dont son fils Jean, Brice Hortefeux, Henri Guaino, Patrick Buisson...) au plus près du secrétaire du parti pendant la campagne pour la présidence de l'UMP. Que pouvaient dire et faire les prétendants au titre de président du groupe UMP face à un tel noyautage ? Rien puisque le droit d'inventaire leur était interdit. Ils ont donc essayé de prolonger le sarkozysme chacun à leur façon., Et les deux prétendants, collés aux basques du père se sont retrouvés là où ils méritaient d'être, c'est-à-dire vassaux mal élus dans un parti déchiré.

Mercredi passé, le 21 novembre le journal satirique "Le Canard enchaîné"a rapporté les propos attribués à Nicolas Sarkozy par ses proches. Il aurait, selon eux, tout fait pour "faire monter Jean-François Copé". Et de plus l'ex-chef d'État aurait aussi tenté de mettre des bâtons dans les roues de son ancien Premier ministre, François Fillon, donné favori. Et il fut ravi du résultat final qui, d'après lui, disqualifiait Fillon pour 2017 : "J'ai toujours dit que Fillon était une fausse valeur. On en a eu la preuve [...] Quant à Copé, on dit que c'est un Sarkozy au rabais. Mais dans 'Sarkozy au rabais', il y a 'Sarkozy'. C'est peut-être pour ça qu'il a été élu."

Visiblement, l'ancien monarque n'avait pas prévu l'autre dommage collatéral de ce déchirement intestinal, la dislocation de l'UMP. Inquiet il aurait alors demandé à ses proches de "calmer le jeu, de trouver une solution", en déclarant toujours selon "le Canard enchaînè" : "Ces abrutis sont capables de mettre le parti en l'air. S'ils font trop les cons, je vais finir par m'en mêler." Et de poursuivre : "Je suis loin d'avoir pris une décision quant à mon avenir politique. Mais je ne suis pas dupe. Copé ne va avoir qu'une idée en tête : m'empêcher de revenir sur le devant de la scène."

Car Jean-François Copé échappe désormais à tout contrôle. En possession du pouvoir, il a négligé toute précaution et a révélé son jeu. Alors qu'il avait dit et répété, pendant la campagne pour la présidence UMP qu'il s'effacerait si Nicolas Sarkozy voulait revenir.

Il est clair qu'il ne le fera pas. Il a pris le pouvoir et vise 2017, élection pour laquelle il sera en bonne position car c'est lui qui organisera les primaires en 2016, et on voit comment il a procédé pour l'élection de la présidentielle de l'UMP !

Nicolas Sarkozy n'a toujours pas fait de déclaration publique. Pourtant il a bien rédigé un communiqué de presse dans lequel il remet en question la stature politique de Jean-François Copé et de François Fillon. Il a même menacé les deux hommes de le diffuser hier mardi à 18h30 si les deux hommes n'arrivaient pas à s'entendre. Mais Nicolas Sarkozy a finalement renoncé à le diffuser. Cependant tous les moyens sont bons pour entretenir sa présence. On l'a même vu faire son footing en plein Paris, mardi après-midi.

En conclusion jamais l'UMP n'a été aussi fragilisée en 10 ans. Et il faut se dire que la réprobation unanime chez les militants à l'égard de Fillon et de Copé ne peut que rejaillir sur leur patron Nicolas Sarkozy, lui-même coupable d'avoir au minimum laissé faire pour préserver ses intérêts personnels, et sûrement oeuvré activement pour.

 

Sources : lenouvelobs.com, atlasinfo.fr, lenouvelobs.com, lexpres.fr,


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • OUI LUI ET CHIRAC ONT TRANSFORME L UMP...EN 20 ANS EN MAFIA INDIGNE DE DIRIGER LA

     FRANCE


    • OuVaton OuVaton 29 novembre 2012 12:30

      J’ai bien aimé le tweet de JF- Kahn :


      « Et le vainqueur est Sarkozy », disent-il ? C’est la logique même. Quand un immeuble s’effondre, on félicite l’architecte

    • L’immigré 28 novembre 2012 20:43

      Le nain hongrois dit à un pauvre hère : « Casse-toi pauv’ con ! »
      La populace répondit par les urnes : « Cassez-vous pauv’ cons ! »
      Et, je conclus : « Casse-toi Copé, casse-toi Fillon, vous êtes encore plus cons que des enfants ! »
      Et, l’immigré ayant un peu trop forcé sur sa séance de bronzage, encore accusé de tous les maux ‒encore lui ! Mais, que fait la police aux frontières ?‒, de s’interroger : « Dois-je casser du Blanc pour avoir mon pain au chocolat Noir ? »
      J’aimerais lui dire : « Je préfère le chocolat aux noisettes : ce n’est ni noir, ni blanc. On est tous des êtres humains, sinon, on se casse comme des cons. »
      Je préfère lui dire : « La France est le pays des droits de la personne humaine et je te garantis que deux de tes droits seront très bien respectés  : le droit de te casser de France et de la fermer ! »

      Vraiment, je suis ravi de ne pas avoir le droit de vote : ce sont les imbéciles qui votent pour eux qui sont la honte de la France !
      Il n’y a pas que le pouvoir et l’argent dans la vie,
      le peuple a faim ! On m’a toujours dit que l’argent ne fait pas le bonheur...
      On n’a pas vraiment l’air d’avoir compris cela en France...

      Avec toutes ces histoires de pâtisserie, le peuple est roulé dans la farine et finira par être dans le pétrin à cause de la prétendue crème de l’UMP ! Ils feraient mieux de filer à l’anglaise au lieu de nous jouer une tragédie grecque dans une auberge espagnole...
      Je comprends mieux pourquoi
      on peut décemment parler de problème de compétitivité. Quand on se tape dessus à longueur de journée, on n’a pas vraiment le temps de réfléchir et encore moins de construire. Si ? Je demande à voir...


      • Le Gaulois 29 novembre 2012 08:53

        Pas mal l’immigré ! C’est plutôt eux qu’il faut foutre dans les charters plus que vous.


      • oui l immigré...

        mettons LUMP DANS DES GALERES ET ENVOYONS LES AU BAGNE DE CAYENNE....EN RAMANT SUR DES GALERES.................


      • PAS DE CHARTERS POUR CES MAFIEUX FAISONS LES RAMER SUR DES GALERES ..JUSQU AU BAGNE DE CAENNE SOUS surveilance des « chiennes de garde » morano...^pecresse....rosso et pecresse


      • asterix asterix 28 novembre 2012 21:16

        Non, le responsable, ce n’est pas plus Sarkozy qu’un autre crabe toutes pinces d’or gauche-droite réunies.
        Le responsable, c’est vous le citoyen. Votre système électoral à deux tours nécessite l’affrontement entre deux adversaires au détriment de la démocratie populaire. Quoiqu’on en dise, la sagesse veut qu’on gouverne un peu en faveur de l’un et un peu en faveur de l’autre. Dans votre bric-à-brac institutionnel, il n’y a pas place pour le compromis. Vous, un jour vous vous réveillez côté gauche et le lendemain, vous vous endormez à droite.
        Au détriment de toute notion de rassemblement, évidemment.
        C’est votre méthodologie de choix politique binaire qui est en cause. Le minimum serait l’adoption, au moins partielle, de la proportionnelle et une présidentielle triangulaire au second tour.
        C’est aux citoyens de se rassembler, pas à des partis-fantôches !
        Sans prendre la moindre mesure extrême, vous en aurez fini avec cette mascarade.
        Choisir la démocratie, c’est préférer l’idéologie de compromis à celle de compromission.
        Votre vote citoyen à deux tours est un leurre.
        Asterix, belge et loin d’être fier de l’être.


        • Zobi Aldo Rifort 28 novembre 2012 21:32

          Votre vote citoyen à deux tours est un leurre.

          N’est-ce pas le vote tout court qui est un leurre ?
          La démocratie c’est « tout changer pour que rien ne change ». On donne l’impression d’un choix, mais derrière, ce sont les mêmes qui tiennent les manettes (les gens de bien, les gens qui ont du Bien... ).


        • ddacoudre ddacoudre 28 novembre 2012 21:40

          bonjour menou69

          on a fait la même analyse à quelques éléments prés, j’en d’ailleurs fait deux articles.http://ddacoudre.over-blog.com/article-feu-les-pompiers-la-maison-qui-brule-112879264.html cordialement.


          • Hijack Hijack 28 novembre 2012 22:41

            Excellente analyse de la situation ...
            .
            Mais quand l’auteur écrit : " Ensuite en ne choisissant pas un dauphin pour sa succession et en refusant de choisir entre les deux prétendants à la présidence de l’UMP ..."
            .
            Il semble surtout que Sarko aurait eu du mal à choisir un homme parmi ceux qu’il juge incapables, incompétents ... voire pire !
            .
            En vérité, Sarko doit être surpris de la sympathie recueillie par Fillon ... et à l’UMP et parmi les français. Par contre, il doit être surpris de la chutzpah de Copé ... capable du pire !!!
            .
            On peut donc remercier Copé d’avoir démoli l’UMP et d’avoir rendu Fillon ... sympa !!!
            .
            Quant à Sarko ... souhaitons qu’il paie pour ce qu’il a fait ... rien à foute de l’argent Betencourt ... mais des 160 000 civils massacrés et réduit un pays - Libye- fonctionnant bien à presque tous les niveaux ...en un tas de cendres encore fumantes ... et tout un peuple aux abois  !


            • bert bert 28 novembre 2012 23:35

              tu peux compter la dessus avec valls et alain bauer smiley


            • Hijack Hijack 29 novembre 2012 00:28

              Valls et Baurer, ne sont rien ... pour l’instant ...
              Et ... surtout Valls, il va se planter ... soit passer à l’ennemi.


            • alphapolaris alphapolaris 28 novembre 2012 23:56

              En résumé : le pompier pyromane Sarkozy ne maîtrise plus l’incendie qu’il a créé.


              • lemouton lemouton 29 novembre 2012 06:53

                Quel est l’intérêt de cet article ??


                Ces personnages dignes de la comedia del arte, appartiennent et jouent dans la decennie passée..

                Zhou... Go vers un autre article.. smiley



                • chmoll chmoll 29 novembre 2012 07:06

                  rien qu’à voir la photo des 3 gus ,représentant la luxure , traitrise, lacheté et cupidité

                  ta pas b’soin de prendre un laxatif


                  • njama njama 29 novembre 2012 09:22

                    L’UMP en mai 2002 est à la Droite ce que le Programme Commun était à la Gauche en 1981.

                    Une mal-formation politique congénitale qui ne peut pas durer dans le temps.


                    • Le Gaulois 29 novembre 2012 09:32

                      « Une mal-formation politique » gérée par un con génital... [pluriel : des cons génitaux]


                    • paul 29 novembre 2012 09:31

                      Ce trio est à l’affiche du nouveau film produit par Médias Promo : vous ne pouvez pas le manquer

                      Sur fond de crise sociale, de misère programmée, avec la musique d’Ennio Morricone ( Il était une fois dans l’Ouest / The man with the harmonica ), ce thriller passionnant a pour titre :
                      « les rois de la compétitivité en compétition font exploser l’UMP » .

                      Ces comédiens excellents interprètent des voyous au cynisme décomplexé, avec des moments comiques d’amnésie : « Des enveloppes chez Mémé Zinzin ? pas vu ...des vacances avec Takkiédine ? pas pris ...des rétrocomm ...Quoi ? Kari ...Qui .. ? M’enfin, qui peut croire des fables pareilles ?
                      L’un d’eux, Chocopé, prouve son sens de la prémonition :
                       
                       www.slate.fr/lien/65353/cope-leadership-ump-ps 

                      Le parrain, Joé Dalton dans le film, a le mot de la fin :
                        » Vous en avez assez de cette racaille ? Et bien on va vous en débarrasser.... "


                      • SUR L AIR DE JESUS REVIENT...
                        SARKO....REVIENS....REVIENS

                        ou la PLANETE UMP

                        -choeur des guenons ...nkm...pecresse...tabarot...morano..rosso-debord.

                        - choeur des males (ou mal )dominants copé....mariani...ciotti...myard...luka...hortefeux ET EN VEDETTE AMERCICAINE TAKKIEDINE


                        • magma magma 29 novembre 2012 10:22

                          Il est impossible connaissant Sarkozy, a l’égo surdimentionné qu’il ne soit pas tenté ou qu’il stratégise pour son retour, c’est sur a 100 %


                          • ZenZoe ZenZoe 29 novembre 2012 11:56

                            Sur Copé :
                            Copé a fait ce que Sarkozy lui a enseigné : « en politique, il faut se servir, personne ne va rien te donner ». Et Copé s’est servi. Je m’en fous de l’UMP, je suis de l’autre côté, et en plus je n’aime pas Copé, mais il a l’étoffe d’un chef. Et Sarkozy le sait. Pour le moment tout de même, c’est un chef grillé.
                            Sur Fillon :
                            Le contraire de Copé. Il attend sans rien faire qu’on lui donne le trône. Sarkozy le méprise et il a raison. Comme tous les éternels seconds en politique, Fillon est un lâche et un sournois. Se battre n’est pas venu de lui, mais de son entourage (regardez donc la Pécresse, on dirait une folle hallucinée derrière lui à chaque passage télé).
                            Sur Sarkozy :
                            Je pense qu’il ne reviendra pas. Ca serait d’ailleurs une première, un ancien président, battu, qui revient pour un tour. Il ne prendra pas le risque de se faire humilier une seconde fois. A mon avis, il vise déjà autre chose de plus international (UE, FMI, ONU ???).
                            Voilààà.


                            • Luc le Raz Luc le Raz 29 novembre 2012 13:50

                              Bis repetita placent :

                              Conseil à Copé pour remonter dans les sondages : "Dire qu’en 2017 il cédera sa place de candidat à la présidence à  Sarkosaurus Rex 
                              Sinon qu’il nous explique pourquoi  y cause comme lui : « C’est pas responsable ! » a affirme Copé

                              Drôle de façon de former une négation, non ? Ah mais oui ça fait populo   Ce qui montre bien en quelle estime il tient ses électeurs.

                              « Allez Casse toi pov’con ! » (© Sarkosaurus Rex )

                              Petit rajouti : Morano sur C+ hier en parlant du PS : « La confusion la plus totale » smiley

                              « The grass is always greener on the other side of the fence »


                              • magma magma 30 novembre 2012 06:41

                                a droite c’est loin de la fusion de cons...


                              • L’immigré 30 novembre 2012 09:00

                                @Droopy l’indigné :
                                Yes, man ! Applause !
                                Après le Sarkosaurus Rex, il reste encore le redoutable Copéraptor en chocolat. Quelle grosse météorite les fera disparaître ? Quelqu’un a une idée ?
                                « quelle estime [Copé ?] tient ses électeurs »
                                Et, pourtant, parmi la population méprisée par ces personnages, il trouvera des électeurs assez stupides pour le soutenir. Les vrais cons sont ceux qui votent pour des cons : faire du pain au chocolat une quasi affaire d’État est une idée à la con de con.
                                Call a cat a cat !
                                Sorry, ladies, I didn’t wish to hurt you.

                                « The grass is always greener on the other side of the fence »
                                Very funny ! I love this ! And, what should I do if there is no grass or fence ?

                                @magma :
                                Avec la groupie de Sarkozy ‒Nadine Morano !‒ « c’est loin de la fusion de cons » en effet : c’est la fission de cons !


                              • Deneb Deneb 30 novembre 2012 09:24

                                Tiens revoilà le grand multi de pâle estime.


                              • Pyrathome Pyrathome 29 novembre 2012 15:17

                                Faut dire à tous ces gugusses :
                                << cassez-vous pov cons >>....ou mieux << qu’ils s’en aillent tous >>.....


                                • Luc le Raz Luc le Raz 29 novembre 2012 15:52

                                  Que l’on commence d’abord par éjecter tous ceux qui ont eu maille à partir avec la justice et condamnés. Ça va faire de la place, croyez moi !
                                  À ce sujet, j’aimerais beaucoup, qu’avec leur profession de foi (trop drôle :), ils nous communiquent également un extrait de casier judiciaire, ça ferait réfléchir smiley


                                • ZenZoe ZenZoe 29 novembre 2012 17:36

                                  Ejecter tous ceux qui ont eu maille à partir avec la justice.
                                  Mais les Français, contrairement à ce qu’ils affirment, veulent garder tous les ripoux !
                                  Joyeux anniversaire Jacquot, quel grand Président vous fûtes, et votre femme la belle Bernadette, quelle classe, et votre Juppé, pas si mal finalement - Au secours Sarko reviens, tout s’écroule - Mitterand jugé le plus grand homme d’état après De Gaulle (merci pour De Gaulle),
                                  On peut continuer comme ça longtemps.
                                  Tiens j’ai entendu ce matin que Bernard Tapie va racheter des journaux et devenir baron de presse. Comme ça, ça sera complet. Un baron ripou au service de politicards pareils.
                                  Et on laisse faire.....


                                • magma magma 30 novembre 2012 06:43

                                  alors il faudra tenir compte du vote blanc vu qu’il n’y aura plus personne a présenter...

                                  tatayet ? par de video corrélant l’élection de copé par le biais des extra terrestres ?


                                • BA 30 novembre 2012 10:29
                                  Vendredi 30 novembre 2012 :

                                  Sondages de l’Elysée : fâcheuse affaire pour Nicolas Sarkozy ?

                                  Eclaircie à Bordeaux, nuage à Paris. Le bulletin de météo judiciaire de Nicolas Sarkozy ressemble au temps d’automne : variable. Alors que l’ancien chef de l’Etat voit s’éloigner la menace d’une mise en cause dans l’instruction des abus de faiblesse commis au détriment de la milliardaire Liliane Bettencourt, il pourrait être impliqué dans l’affaire des sondages commandés par l’Elysée sous sa présidence, entre 2007 et 2012. 

                                  Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris, le 12 octobre, à la suite d’une plainte pour « favoritisme », « violation du Code des marchés publics » et « détournements de fonds publics » déposée par Anticor. Cette association spécialisée dans la lutte contre la corruption dénonce l’inflation de sondages présidentiels lors du précédent quinquennat. 

                                  D’après elle, Nicolas Sarkozy s’intéressait à une flopée de sujets peu en rapport avec sa fonction. C’est ainsi qu’en 2008 plusieurs enquêtes interrogent les Français sur le mariage du chef de l’Etat avec Carla Bruni. D’autres études portent sur les qualités requises pour être un bon premier secrétaire du Parti socialiste, sur les sympathisants du PS et la question de l’islam, sur le climat politique en Ile-de-France ou encore sur l’affaire... Bettencourt. Entre prestations de conseil et enquêtes d’opinion, l’Elysée a déboursé, au total, près de 9,4 millions d’euros en cinq ans. 

                                  La plainte souligne également les conditions dans lesquelles les contrats ont été conclus avec les instituts de sondages. Deux d’entre eux sont particulièrement visés : Publifact, dirigé par Patrick Buisson, par ailleurs conseiller officieux du président de la République, et Giacometti-Péron & Associés. En s’appuyant sur un rapport de la Cour des comptes de 2009, Anticor regrette en outre que ces marchés n’aient pas fait l’objet d’une mise en concurrence, comme l’exige pourtant la réglementation, mais d’accords passés de gré à gré. 

                                  A ce jour, un obstacle majeur empêche cependant la mise en cause de Nicolas Sarkozy : l’ancien président bénéficie, en vertu de l’article 67, alinéa 2, de la Constitution, d’une inviolabilité pour les faits commis pendant l’exercice de son mandat. « Nous espérons démontrer que ces abus sont détachables de la fonction présidentielle, estime cependant Me Jérôme Karsenti, avocat d’Anticor, et que Nicolas Sarkozy peut donc être poursuivi. » 

                                  L’entourage de l’ex-chef de l’Etat conteste cette analyse au nom de la séparation des pouvoirs. Le président ne peut être redevable en rien de la justice ordinaire. De toute façon, indique-t-on de même source, si ces actes étaient répréhensibles, seule la Haute Cour de justice pourrait être valablement saisie. 

                                  Jusqu’à présent, Anticor n’a pas été en mesure de surmonter l’obstacle. Une première plainte, déposée en 2010 pour favoritisme, avait été bloquée par le parquet. Le juge d’instruction, désigné après constitution de partie civile par l’association, n’avait pu démarrer son enquête, malgré sa volonté d’informer. La Cour de cassation doit d’ailleurs statuer sur ce point de droit le 19 décembre. 

                                  En revanche, les sondeurs concernés, dont le principal bénéficiaire, Patrick Buisson, ne sont pas à l’abri de poursuites. Après publication du rapport de la Cour des comptes, une nouvelle société, Publi-Opinion, avait passé un contrat de prestation de services avec l’Elysée. Mais le dirigeant de l’entreprise n’était autre que Georges Buisson, fils du conseiller présidentiel. 



                                  • chmoll chmoll 3 décembre 2012 06:54

                                    même en hivers cette vermine résiste , c teigneux quand même s’te merde

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès