Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy le candidat du peuple, mais quel peuple ?

Nicolas Sarkozy le candidat du peuple, mais quel peuple ?

Le Sarkozy "nouveau", comme le beaujolais, est sur le marché depuis l'annonce de sa candidature sur TF1 le 15 février.

Le président de la République le jure "il a changé". Fini le bling bling, les soirées au Fouquet's, les montres Rolex et les lunettes ray ban, le président-candidat s'auto-qualifie de "candidat du peuple".

"Du peuple, par le peuple, pour le peuple". Nicolas Sarkozy a donc choisi de faire de cet extrait de l’article 2 de la Constitution la ligne de force de sa stratégie de reconquête.

Mais à quel peuple fait-il référence ? Celui du XVe arrondissement de Paris dans lequel il a installé son QG de 600 m2 ?

Regardons d'un peu plus près qui réside dans cet arrondissement parisien dont le chef de l'État a choisi parce que "c'est un quartier de classes moyennes, des gens à qui il veux parler d'abord."

Tout d'abord posons nous la question : "c'est quoi une classe moyenne" ? Le Larousse nous donne comme définition de l'adjectif moyenne :
 --- qui se situe entre deux extrêmes
 --- qui se situe dans la zone intermédiaire d'une hiérarchie sociale.

Donc qui dit classe moyenne dit revenu moyen, or l'Insee en 2010 établissait le revenu moyen net des français à 19 177 euros par an. En supposant que ce ménage moyen vit en couple, donc ses revenus s'élève, toujours dans la moyenne, à 3196 euros mensuels. En supposant que ce ménage, toujours dans la moyenne a 2 enfants, il lui faut pour se loger un appartement de 3 pièces, soit au minimum une surface de 60 m2. Et combien coûte une location dans le 15e arrondissement de Paris ? Et bien selon le site de La Vie Immo le prix moyen au m2 s'élève à 22,30 euros, ce qui fait pour notre ménage un loyer de 1 338 euros par mois. Et si par hasard il voulait acheter, toujours selon La Vie Immo, le prix d'achat au m2 étant de 8 660 euros, il faudrait qu'il débourse 519 000 euros.

Mais ce n'est qu'une moyenne car là ou se trouve la QG de Nicolas Sarkozy au 18 rue de la Convention le prix du m², selon le site Meilleurs Agents est en moyenne de 8687 € mais peut varier entre 6413 € et 13278 € selon les appartements et l'étage.

Voilà la fameuse classe moyenne que Nicolas Sarkozy a choisi de rencontrer pendant 64 jour ou si il va jusqu'au deuxième tour de l'élection pendant 79 jours.

A Marseille, lors de son discours fleuve, écrit non par lui mais par Henri Guaino, il a lancé un vibrant :"Je veux être le candidat du peuple de Fance. Je ne serai pas le candidat d'une petite élite contre le peuple. Le référendum c'est l'esprit de la Ve République ".

Alors là j'ai sursauté, Nicolas Sarkozy qui a été pendant 5 ans le président d'une élite fortunée, se dit maintenant n'être pas le candidat d'une petite élite, mais le candidat du peuple de France ! Mais quelle mascarade !

Oublié le bouclier fiscal, les abattements et exonérations en tout genre, la dépénalisation du droit des affaires, grâce à lui les paradis fiscaux, les fonds spéculatifs, les bonus des traders, les stock-options et les cadeaux aux banques se portent bien.

L'ancien maire de Neuilly, ministre puis président de la République depuis dix ans croit être en phase avec la classe populaire. Mais que connaît-il de sa réalité, de ses galères ? Rien absoluement rien ! Ce ne sont pas ses courtes visites scénarisées, dans les usines ou les villages qu'il a arpenté au pas de course, protégé de toute vindicte populaire par des centaines de gendarmes, pendant que sa claque avait été organisée soigneusement.

Il connaît le peuple qu'à travers une onéreurse batterie de sondages qu'il fait décrypter par des spécialistes de l'opinion. Et que lui révèle ces sondages très orientés ? Et bien que le peuple n'aime pas les immigrés, les feignants qui vivent des allocations en tout genre, les Roms, les délinquants de tout acabit et les élites qui s'en mettent plein les poches. De plus il aime qu'on le flatte en lui demandant son avis sur tout et sur rien.

C'est sur ces bases qu'il a construit son programme pour les 5 prochaines années, et dès le début de sa campagne il a annoncé deux référendums qui résumaient ce que les sondages lui avaient enseigné sur le peuple. Il va donc lui poser deux quesions à ce peuple : "Souhaitez-vous que les chômeurs soient mieux formés ? ", et "souhaitez-vous que les reconduites à la frontière des sans-papiers soient plus efficaces ?"

On désigne des coupables, encore, comme toujours. Sauf qu'à force d'exclure les autres, on finit par s'exclure soi-même.

Mais le plus étrange est de l'entendre présenter le référendum comme la solution miracle pour faire passer ses réformes. Sachant qu'il a contourné le "non français" à la Constitution européenne , en faisant ratifier le traité de Lisbonne par le Parlement, et qu'il a fait annuler, en compagnie d'Angela Merkel, la consultation que voulait organiser le Premier ministre grec, Georges Papandréou, sur l'adoption du plan de sauvetage de la Grèce élaboré à Bruxelles.

"Le sarkozysme n’est pas la droite, c’est autre chose, une mixture idéologique inédite, et dangereuse, qui écorne le pacte républicain et brise le consensus national érigé depuis la Libération autour du modèle social français," a écrit Renaud Dély dans le Nouvel Observateur.

Si Nicolas Sarkozy est réélu pour un nouveau quinquennat de violence, l'état de tension qu'est celui de la France aujourd'hui n'en sera que renforcé. Espérons que ce peuple, dont se réfère le candidat-président, ouvre enfin les yeux et lui accorde un congé paternité et le renvoie à son étude d'avocat d'affaires. Cela permettra à la France de retrouver le chemin de la sérénité.

 

Documents joints à cet article

Nicolas Sarkozy le candidat du peuple, mais quel peuple ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 20 février 2012 10:11

    Sarko, le candidat du peuple.

    Il y a une faute d’orthographe, il faut lire :
    Sarko, le candidat des people.


    • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 2012 10:39

      Encore 2 mois d’enfumage à venir. Toute la puissance stérile des médias mise en évidence. Un incroyable et coûteux gaspillage de ressource alors que le pays est en faillite et que des millions de gens ont sombré dans la précarité.

      Mais là-dessus, les médias sont muets.

      Sarkozy ne sera pas réélu, non pas pour des raisons politiques, il y a toujours assez de pigeons pour croire aux mensonges et à la démagogie comme en 2007, mais parce que le rejet de sa personne est massif et bien supérieur au clivage droite/gauche et au 51/49 habituel.

      Sarkozy est un accident de l’histoire, une expérience de marketing, un produit aussi utile et efficace qu’un couteau en papier. Ses promoteurs ont voulu mesurer leur pouvoir, un peu comme ceux qui testaient le réacteur de Tchernobyl juste avant l’explosion.

      D’ailleurs se sont les mêmes qui promeuvent les centrales nucléaires en les décrivant comme des merveilles de technologie devant les ruines fumantes de Fukushima.

      « Le pire président au pire moment » C’est ce que nous devons au système des partis tel qu’il est organisé en France.

      Je comprends que pour les médias, l’illusion et le suspens doit être entretenu. Pour eux, cette campagne est importante, comme le seraient les jeux olympiques, en terme de retombées financières par la publicité.

      Après ils viendront se plaindre de sombrer face à la concurrence d’internet et réclamer encore davantage de subvention.

      Mais à part reprendre les dépêches de l’AFP, sans pratiquement en changer une ligne, à quoi servent-ils ?

      La démocratie nécessite une information loyale des citoyens. On en loin du compte.

      Par exemple : Où sont les enquêtes et les articles de fond sur le système politico-mafieux, pourtant visible et florissant, qui pourrit tout en France ?


      • menou69 menou69 20 février 2012 10:50

        @ Daniel Roux

        Vous avez raison , voilà le système politico-mafieux dans toute sa splendeur : Borloo à Véolia : l’accord secret Proglio-Sarkozy.



      • goc goc 20 février 2012 12:02

        @ daniel Roux
        mais parce que le rejet de sa personne est massif et bien supérieur au clivage droite/gauche et au 51/49 habituel.

        bonjour
        Vous avez parfaitement raison. Ce matin sur C+ à la matinale, on a entendu 2 journalistes qui ont fait une enquête « en immersion ». Ils expliquaient que la plus part des gens qu’ils ont rencontré, à la question « pour qui voterez-vous » ont répondu : « je ne sais pas encore, mais je sais pour qui je ne voterais pas »

        Autre chose intéressante expliquée par les 2 journalistes, c’est l’histoire des voyages « présidentiels » (c’est à dire aux frais du contribuable) du candidat sarkozy dans nos belles provinces. Quand les journalistes demandaient aux gens ce qu’ils pensaient de ces voyages, la réponse fut toujours : « nul, il ne prenait même pas le temps de boire un coup avec nous, il arrivait, il passait son temps à regarder sa montre, il parlait puis il repartait ». Et ça c’est quand il voulait s’abaisser au niveau du bas-peuple, mais le plus souvent, les gens étaient interdit de séjour autour du lieu ou il passait sauf ceux qui étaient filtré pour leur taille et leur militantisme à l’UMP, bref un anti-Chirac


      • menou69 menou69 20 février 2012 10:42

        Dernière information

        Après Facebook, c’est au tour de Twitter d’être accusé de prêter main forte aux équipes de Nicolas Sarkozy, selon France TV Info. Plusieurs comptes du réseau social moquant le président de la République ont été en effet suspendus depuis l’ouverture de son compte officiel le 15 février.

        Voilà la liberté d’expression telle quelle est conçu par l’UMP, on fait appel au peuple mais on le bâillonne .

        l’UMP aime le peuple qui ne réfléchit pas, qui se soumet et qui obéit à celui qui crie le plus fort et qui va à la « castagne » l’injure à la bouche.

        TOUT LE MONDE LE SAIT « LE PEUPLE D’EN BAS EST BÊTE ET MÉCHANT », TOUT DU MOINS C’EST CE QUE PENSE L’UMP ET SON CHEF.

        RÉVEILLEZ-VOUS « PEUPLE D’EN-BAS » ON VOUS MANIPULE, ON VOUS SPOLIE DEPUIS 5 ANNÉES, NE REDONNEZ PAS LES PLEINS POUVOIRS À CEUX QUI VOUS MÉPRISENT ET VEULENT SE SERVIR DE VOUS POUR ASSEOIR UN PEU PLUS LE POUVOIR DES NANTIS.

         


        • devphil30 devphil30 20 février 2012 15:17

          Très bon commentaire menou69


        • wesson wesson 20 février 2012 21:08

          bonjour menou69,

          au passage, Facebook et Twitter qui ont été universellement encensés l’année dernière comme étant les supports organisationnels qui ont permis le printemps arabe...

          Merci de rappeler que ce sont des entités commerciales, au service d’une conception ultralibérale de la géopolitique.


        • LE CHAT LE CHAT 20 février 2012 11:53

          C’est juste le peuple de ceux qui vont sur le yatch de Bolloré et bouffer au repas du CRIF , un tout petit peuple en vérité.........................


          • menou69 menou69 20 février 2012 11:59

            Moi ce qui me fait peur dans le discours de Marseille, c’est "la violence contre les corps intermédiaires, c’est-à-dire, les syndicats et les associations".

            Souvenez-vous, c’est comme ça qu’a commencé la montée du fascisme en Europe dans les années 30, c’est par l’attaque contre les partis politiques et tous les corps intermédiaires.

            Si Sarkozy est élu nous filons du mauvais coton !


            • chacaldu06 chacaldu06 20 février 2012 12:25

              Bonjour à tous,

              Cet arrogant foutriquet se fout ouvertement des gens...

              Il ose parler de « peuple »...sûrement pas celui du Fouquet’s...

              Nous allons assister au cours des semaines à venir à une vaste pantalonnade qui comptera dans les annales de la cinquième...

              Nous aurons droit à des « infos » télévisuelles genre « Nicolas Sarkozy est arrivé à pied à son QG de campagne », info indispensable à la vie de la Nation et des électeurs...

              Quand le nain déplace 2 avions pour faire 300 Kms, CRS, gendarmes etc...les « merdias » en question n’en parlent pas...et surtout pas du coût.

              17.000 € de bouffe par jour à l’Elysée - 300.000 € de fleurs par an etc... etc...les lecteurs d’AV complèterons aisément la liste des dépenses de ce menteur et voleur...d’autres que moi en font bien mieux état.

              On ne peut accepter qu’une minorité de nantis, de corrompus, de maffieux, fasse la loi en France...

              Alors faut-il admettre « tout sauf Sarkozy » ? Je ne suis pas loin de le penser...

              @+


              • devphil30 devphil30 20 février 2012 15:23

                Tout sauf sarkozy est hélas une possibilité à réfléchir avec beaucoup de soin.

                Cette situation serait au deuxième tour un dilemme tragique à résoudre 

                Faisons en sorte que sarko n’arrive pas au deuxième tour cela permettra de souffler et d’élever le débat car les retours du discours de Marseille nous montre un candidat accroché au pouvoir et faisant tout ce qu’il peux pour détruire l’adversaire sans rien proposé ni avoir le courage de reconnaître son incompétence et ses multiples erreurs.
                Rien que cela devrait suffire à ce qu’une majorité le fasses partir mais il joue sur la peur de la gauche au pouvoir après ce qu’a fait la droite , il ne faut pas avoir peur de la gauche mais souhaiter son arrivée au pouvoir 

                Philippe 

              • chacaldu06 chacaldu06 20 février 2012 18:04

                Merci de votre réaction...

                Au vu de « l’enthousiasme » borné des umpistes consécutif à la pitrerie de Marseille, la présence de Sarkozy au second tour est à craindre, malheureusement...

                Ce type n’a aucun amour propre, ni honnêteté intellectuelle et les pires moyens démagogiques et autres mensonges seront employés pour remporter l’élection...

                Aux Français de voter juste dès le 1er tour, et confirmer au second.

                Le socialiste semble ne pas suffisamment se méfier de son adversaire, et il faut espérer une rapide prise de conscience de sa part, nécessaire devant les méthodes vicieuses de son adversaire...et la naïveté des Français.

                @+


              • arobase 20 février 2012 13:25

                sarkosy est devenu candidat du peuple. en 2012, il va encore verser 5 milliards de nos impôts aux bétencourt et cie comme cadeaux du bouclier fiscal qui n’est toujours pas supprimé. 


                pour compenser, comme il n’en a pas le premier sou, il emprunte chaque jour chez les banksters ( pour financer aussi sa pré-campagne électorale 500.000€ par déplacement).

                candidat du peuple, il envisage d’ organiser toutes les manifs à la place de la cgt en cas de conflit avec le medef.

                il copie en cela marine lepen , elle aussi candidate du peuple. 

                elle a juré que désormais ’elle ne traiterait plus les salariés maltraités en colère de « populace » qu’il faut remettre au travail comme elle l’a fait en 2010 lors des grèves. comme elle prétend que la gauche ne veut pas d’elle dans les manifs, elle va les organiser elle même.

                touchés par la grâce divine, ces deux candidats du peuple vont désormais s’habiller en bleu de chauffe et postuler des emplois de manœuvres dans les usines menacées d’expropriation.

                il parait que 40% ( 26% pour sarko, et 14% pour lepen) des français y croient.

                heureusement que 60% ne les croient pas !

                • barbapapa barbapapa 20 février 2012 14:15

                  L’utra-démagogie qui consiste à lapider Sarkosy, n’en rend pas moins insipide ses concurrents.

                  Ce genre d’article est un défouloir mais n’apporte aucune solution aux problèmes réels des gens.
                  C’est une mode...

                  • menou69 menou69 20 février 2012 19:09

                    Le petit peuple a bien le droit de s’exprimer et de se défouler non ?

                    De toute façon il n’arrivera jamais à couvrir les tonitruantes insultes de celui qui ne sait faire que çà, au début de son mandat il a commencé par « cass’ toi pauvre con », maintenant il traite son adversaire de lâche et de menteur, Mais çà hargne va bientôt monter d’un cran et ses mots orduriers aussi !

                    Si vous estimez qu’être un grossier personnage permet d’être « sapide », alors nous n’avons pas les mêmes valeurs !


                  • wesson wesson 20 février 2012 21:10

                    bonjour barbapapa,

                    « Ce genre d’article est un défouloir mais n’apporte aucune solution aux problèmes réels des gens. »

                    un peu comme le discours de Marseille. Un défouloir, mais vide niveau solutions


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 15:06

                    @l’auteur,

                    « Souvenez-vous, c’est comme ça qu’a commencé la montée du fascisme en Europe dans les années 30, c’est par l’attaque contre les partis politiques et tous les corps intermédiaires. »
                    oui c’est très juste, vousmettez en plein dans le mille.
                    Le discours de Marseille rappelle les périodes les plus sombre de l’histoire de France, dont celles du maréchal Pétain.
                    http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                    • epicure 20 février 2012 16:54

                      En fait pour les classes moyennes, il ne faut pas voir le revenu moyen (qui peut être fortement modulé par les riches), mais le revenu médian, celui autour du quel du quel la moitié de la population gagne plus et l’autre gagne moins.
                      Il est actuellement de 1700-1800 € je crois.
                      Donc actuellement 50% de la population gagne moins de 2 fois le SMIC

                      Et si je me rappelle bien une polémique lorsqu’il avait été question d’un revenu de 4000 €, comme catégorie moyenne, il s’était trouvé que pas plus de 10-20% (un chiffre dans ces eaux là ) gagnaient plus de 4000€..
                      Donc oui ces « gens là » du 15ème, représentent une petite minorité de la population française.

                      Pour la citation je dirais que bien au contraire, sarkozy est une caricature de la droite, celle qui ne défend que l’intérêt des plus riches.


                      • Laurent 20 février 2012 17:11

                        Attention, l’animal est dangereux, il est blessé et prêt à tout pour satisfaire son invraisemblable mégalomanie.

                        Pour le moment ils sont encore en train d’analyser l’effet de l’entrée officielle (et ridicule) en campagne et du meeting de Marseille.

                        Si d’ici une à deux semaines (donc vers début mars, mi mars) ils ne détectent pas une tendance permettant de penser qu’il a une chance de remonter alors que se passera-t-il ?

                        Il n’a aucune morale, aucune éthique et est prêt à tout pour l’emporter et surtout ne pas être ridiculisé dans un 60/40 au deuxième tour.

                        Alors à quoi pourrions nous nous attendre si jamais ces chiffres se confirment, quel coup tordu, quelle manœuvre vont ils inventer pour essayer de renverser la vapeur ?

                        J’aimerais être juste parano...


                        • arobase 20 février 2012 18:13
                          « Ce genre d’article est un défouloir mais n’apporte aucune solution aux problèmes réels des gens. »

                           si tu attends d’un article sur AV pour apporter des solutions aux problèmes réels des gens, c’est donner beaucoup de pouvoirs aux articles d’AV !!

                          ça sert à ouvrir les yeux des gens, apporter des informations, confronter les idées. mais les solutions ce sont les élus que nous choisirons qui doivent les apporter.

                          donc il est important de bien les choisir..



                          • FYI FYI 20 février 2012 18:35

                            Vivement que la bulle immobilière s’effondre ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès