Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy : le grand retour du storytelling

Nicolas Sarkozy : le grand retour du storytelling

Enfin. Après quelques mois de discrétion forcée, le temps de se reconstruire une image plus présidentielle, une nouvelle séquence débute pour Nicolas Sarkozy. Le Chef de l'Etat profite d'une actualité favorable pour reprendre la main sur le jeu politique national avec la question de la dette publique que paradoxalement il a contribué à creuser en multipliant les exonérations fiscales. Mais peu importe. La petite musique de l'Elysée a commencé. Celle qui nous raconte que Nicolas Sarkozy a changé. Qu'avec ou sans talonnettes il a pris de la hauteur et de l'épaisseur pour devenir un président protecteur.

La grande opération de communication autour de "la règle d'or" illustre ce souci de réécrire l'histoire. Après avoir asséché avec soin les recettes publiques et contribué à rendre la puissance publique impécunieuse Nicolas Sarkozy se présente comme l'incarnation de la vertu budgétaire en tentant de laisser dans le marbre de la Constitution une disposition garantissant l'équilibre des comptes publics.

Encore un coup d'esbroufe avec un décor théâtral comme le Chef de l'Etat les affectionne. Ce sera donc le parlement réuni en Congrès à Versailles. Un piège grossier mais redoutable pour l'opposition destiné à démontrer à la face de l'opinion publique que toute alternance politique reviendrait en cas de rejet de la disposition à confier les clés de la Maison France à de piètres gestionnaires, à des "irresponsables". A l'inverse le vote par le PS de la mesure, en lui ôtant toute marge de manœuvre, lui couperait les ailes en cas de succès en 2012. Machiavel est de retour.

François Hollande dénonce la manœuvre. " Nicolas Sarkozy n'a aucune leçon à donner, il a même plutôt une repentance à avouer : c'est sous son mandat que les comptes publics se sont dégradés avec la plus grande rapidité et, hélas, la plus grande intensité" a déclaré le député de Corrèze le 25 juillet.

"A la fausse règle d'or d'un Sarkozy qui a plombé les comptes de la nation, je préfère une vraie règle de conduite, celle que je m'engage à suivre si je suis élue Présidente de la République en 2012 : affecter la moitié des marges de manoeuvre au désendettement du pays, qu'il s'agisse de celles issues de la réduction des niches fiscales injustes et inefficaces, ou des fruits de la croissance" a de son côté indiqué Martine Aubry.

Les chiens aboient, la caravane passe. Le processus de primaires en divisant les socialistes prive leurs propos de la caisse de résonance médiatique. Le temps que les socialistes aient désigné leur champion pour 2012, le piège de la "règle d'or" se sera refermé.

Contrairement aux baïonnettes, on peut tout faire avec la Constitution, même s'asseoir dessus. Le beau costume présidentiel de Nicolas Sarkozy a des coutures un peu trop apparentes. Jean-Pierre Bel, le patron des sénateurs socialistes est le seul élu à s'interroger sur l'utilisation d'un vide juridique pour adresser une lettre à tous les parlementaires.

Dans Mediapart, Denys Pouillard, directeur de l’Observatoire de la vie politique et parlementaire, décrypte la lettre diffusée le 26 juillet 2011 aux parlementaires par le Chef de l'Etat. "La séparation des pouvoirs déjà malmenée depuis quatre ans vient de subir un coup de scalpel, comme jamais dans l'histoire de la Ve République... comme jamais dans l'histoire de nos institutions" estime-t-il en relevant la docilité des présidents des deux chambres devant les exigences présidentielles.

Le storytelling millimétré des communicants présente une faille de taille : la personnalité elle-même de Nicolas Sarkozy, hautement complexe et marquée par ce mélange d'autoritarisme et d'affairisme qui renvoie immanquablement à Napoléon III. N'est-ce pas après tout ce que tentera de nous faire oublier l'opportune grossesse de Carla Bruni-Sarkozy ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • impertinent3 impertinent3 27 juillet 2011 11:13

    Décidément, les électeurs sont des cons. Allez, Sarko ferme un temps sa gueule et le voila qui remonte dans les sondages.

    Auriez-vous oublié son bilan et celui de ses n gouvernements ?
    Permettez-moi de mettre ici quelques unes de ses performances, la liste est loin d’être exhaustive (et après avoir parcouru cette liste, avez-vous encore envie d’un tel individu à la tête de la France)  :
    - « casse-toi pov’con »
    - Bettencourt
    - Woerth
    - les cigares d’Estrosi
    - les vacances tous frais payés de Pécresse (Asie) et Yade (AfS)
    - la rhétorique guerrière
    - Serge Dassault
    - le Fouquet’s
    - les mensonges à répétition
    - le bouclier fiscal
    - les Roms
    - le discours de Grenoble
    - la politique étrangère désastreuse
    - la manipulation H1N1 au coût faramineux
    - la gestion de la crise de 2008 : socialisation des coûts, privatisation des bénéfices
    - la réduction des budgets de tous les ministères indispensables, dont principalement l’éducation qui est pourtant la seule et unique source de croissance future
    - le bling-bling, les Ray Ban et le T-shirt NYPD
    - les manipulations Jaurès, Môquet...
    - l’ultrapersonnalisation de la politique
    - le durcissement des méthodes policières
    - cracher sur l’héritage de 68
    - la fumisterie « travailler plus pour gagner plus »
    - le climat de peur
    - la place des lobbys dans le processus de décision
    - les coups de comm’ sans suite, voire contre-productifs
    - la lune de miel de l’autre con de besson et de sa pouf
    - l’histoire de l’auvergnat d’hortefeux
    - le mari de MAM,
    - le fils sarko et son EPAD et son accident de scooter
    - le frère sarko et mederic
    - les procès intentés par Sarko lui-même pour des caricatures
    - le démantèlement des services publics
    - l’affaire Dassault
    - la nomination par sarko des patrons de médias publics
    - l’affaire Guillon/Porte
    - l’avion présidentiel Sarko One
    - les violences policières répétées
    - le yacht de Bolloré
    - le grenelle de l’environnement mis à la trappe
    - l’envoi de nouveaux contingents militaire en Afghanistan
    - la gestion de la Dengue par Bachelot
    - le passage en force par l’assemblée sur les retraites
    - la non-réforme des retraites des parlementaires
    - les quelques condamnations de la Cour Européenne des Droits de l’Homme
    - la nomination d’une potiche à la Halde
    - le discours néo-colonial en Afrique de Sarko
    - la détection des pédophiles et des futurs criminels à la maternelle (sic)
    - « pas besoin d’avoir un Bac+5 pour torcher des mioches »
    - son inculture historique, scientifique et sociologique permanente
    - l’affaire lies hebbadj et sa récupération
    - l’affaire « monoprix » passée inaperçu
    - la gestion de crise après les inondations en Vendée et les zones noires.
    - les mensonges permanents sur les différents chiffres économiques
    - l’affaire Boutin et ses 9500€/mois
    - l’affaire de la famille Amera
    - l’affaire de l’appart d’un ministre de sarko
    - le budget de l’Elysée en constante augmentation
    - le coût écologique de l’Elysée
    - le flicage sur internet
    - les fichiers Rom et autres
    - les fichiers de police illégaux
    - l’affaire des écoutes de carlita
    - le voyage avec cet abruti de bigard
    - le voyage à New York
    - son intrusion intempestive sur le tournage de W. Allen avec sa réaction pathétique face aux journalistes
    - la presse malmenée dans les manifs et autres
    - la répression des sans papiers
    - la jungle de calais
    - les déplacements monumentaux avec routes bloquées, flics réquisitionnés et arrestation de riverains (ex : le gars dans le parc à grenoble)
    - affaire Wildenstein
    - descends si t’es un homme (les marins du Guilvinnec)
    - la geston de la grippe A (les millards pour les médocs inutiles et les masques)
    - La gestion de la retraite
    - Les préfets virés
    - Les journalistes virés (paris match...)
    - l’Affaire Tarnac
    - La visite de Khadafi
    - Mensonge sur les Allemands (impôts, Roms)
    - Sauvetage de la finance mondiale
    - Tentative de créer les subprimes à la Française la veille de la crise des subprimes
    - Sauvetage du bateau de Bolloré piraté en Ethiopie aux frais de la France
    - Gestion des otages dans le monde (journalistes en Afghanistan, les autres en Afrique)
    - Conflits d’intérêt des Kouchner/Okrent
    - le retour sans condition dans l’otan
    - gestion de la « crise » tunisienne
    - le fric filé à B. Tapie
    - la nomination de Proglio à la tête d’EDF et sa double rémunération à Veolia
    - le Mediator
    - les pressions pour faire démissionner le président de la FFF après la Coupe du Monde
    - la fronde des magistrats
    - le tout à l’égout du cap Nègre
    - le traité de Lisbonne
    - Loppsi 2 et les « auxiliaires de police »
    - la réforme de la médecine du travail glissée illégalement dans une loi qui n’avait rien à voir
    - la mise à l’écart des ONG « pas correctes » qui visitaient les centres de rétention
    - la destruction du mur de Berlin
    - les infirmières bulgares
    - Karachi


    • Pyrathome Pyrathome 27 juillet 2011 11:58

      Mais il y a encore bien mieux ces temps-ci, la cerise sur le gâteau :
      Le mec qui essaye de nous expliquer qu’il faut prêter de l’argent que l’on a pas à des gens qui ne nous rembourserons jamais.....


    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 27 juillet 2011 12:25

      ne pas oublier :
      - l’intervention « humanitaire » en Libye contre « kadhafi-qui-massacre-son-propre-peuple »
      - le coup d’état en Cote d’Ivoire

      décidement, tant de nuisances pour un seul hommes, ca tient du prodige...


    • le poulpe entartré 27 juillet 2011 13:16

      @impertinent

      Heu ... ? La guerre en Lybie, c’est un oubli ou il n’y avait plus de place ?


    • Micka FRENCH Micka FRENCH 27 juillet 2011 16:26

      Des nouvelles de l’Ecossaise...

      Une très belle liste d’exactions, à laquelle il ne manque plus que les violences anti-républicaines contre l’Ecole, la famille, les handicapés, les fonctionnaires, contre les entités nationales telles que la Poste, le gaz, l’électicité, l’eau, les retraites et tant d’autres.

      J’aimerais que soit publiée une étude sur le nombre de suicides, de meurtres, d’agressions, d’accidents, dus directement ou indirectement à la politiuqe UMPiste et sarkoziste.

      Quitte à voir les poursuites légales à donner. pour ces attaques contre le Peuple français, après la Libération en 2012..

      Micka FRENCH sur le Web..
      http://mickafrench.unblog.fr


    • denis84 27 juillet 2011 17:04

      @ l’auteur
      sauf erreur il y a aussi les autoroutes
      une fois payées par les usagers/citoyens à qui elles APPARTIENNENT (bien public) ,au lieu d’une baisse significative des péages (ne reste plus que leur entretien à assurer) ,elles sont cédées à VIL PRIX à de groupes de BTP « amis » qui se sont empressés d’augmenter les tarifs en rognant sur la sécurité (réduction de personnel)
      du coup on dissuade (ou empeche pour les plus pauvres) les gens d’utiliser le type de voie le plus sur ,tout en nous disant faire de la sécurité routière une priorité !!!!!!!
      oui ,je pense comme vous que le « cas » de certains électeurs est VRAIMENT désespéré !!


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 juillet 2011 20:14

      La privatisation d’une partie des autoroutes c’est le méfait de Villepin le fourbe...


    • LittleBrother 27 juillet 2011 23:09

      ça ferait des affiches géniales pour la campagne 2012 mdr


    • gonzales gonzales 27 juillet 2011 23:57


      excellent article bravo mais il faut y rajouter toutes les promesses electorales .j’ai sous les yex son programme intitule:ensemble tout devient possible qui a mon avis aurait du s’intituler ’( avec les riches tout devient possible )
      voici quelques exemples de promesses
      je veillerai rigoureusement a l’independance de la justice
      je souhaite que notre pays progresse sur la voie des libertes
      je veux que les femmes ,notamment les meres isolees soient specialement aidees a retrouver des emplois stables a temps complet ( il a supprimer le code du travail)
      je creerai la securite sociale professionnelle
      rehabiliter le travail,c’est aussi ne plus accepter la penibilite de certains emplois,le stress de certaines situations professionnelles ( il n’y a jamais eu autant de suicide dans les entreprises
      je n’accepte pas que le travail salarie et l’esprit d’entreprise soient bafoues par les remunerations et les privileges excessifs que s’octroie une toute petite minorites de patrons ( il n’ a vraiment pas honte)voir les patrons du cac 40
      les salaires sont top bas dans notre pays (c’est sans doute pour cela qu’il s’est octroye une substentielle rallonge en arrivant a l’elysee)
      je serai l’homme du pouvoir d’achat et s’il le faut j’irai chercher la croissance avec les dents ( son dentiste doit etre mort)
      je veux permettre a chaque menage d’etre proprietaire(avec un salaire equivalent au smic je ne sais pas s’il sait vraiment ce qu’il raconte)
      je souhaite mettre en euvre une grande politique de la fin de vie’il y a encore au 21 eme siecle des gens qui meurent de faim et de froid dans le pays des droits de l’homme qu’elle tristesse
      etc etc etc ;; ;; ;; ; bla bla bla
      quand on lit ce programme et que l’on fait le bilan de 4 annees il n’a vraiment pasde
      quoi etre fier et surtout pas de lecon a donner
      qu’il ne vienne surtout pas nous bassiner avec la crise car il ne faut oublier qu’il a ete au buget et que si competent il avait ete il aurait anticiper et n’aurait pas dilapider l’argent des contribuables mais c’est vrai avec ses idees de grandeur ;; ;; ;(et que l’on a loupe science po )
      en conclusion comment peut-on encore croire un homme qui pendant 4 ans n’a fait que mentir promettre et ne jamais tenir tout en com c’est tout
      aussi j’espere que les francais saurons reagir en 2012


    • jean-jacques rousseau 28 juillet 2011 08:19

      Vous oubliez la clé de voûte des combines : la nomination de Peyrol président des caisses d’épargne et banque populaire et la privatisation de la Poste. Suivez l’argent... 


    • jean-jacques rousseau 30 juillet 2011 11:06

      * Un copain de Sarkozy à la tête de Dexia - Pierre Mariani
      Communiqué de Dexia, ce matin (7 octobre 2008) : « le conseil d’administration a décidé de coopter Monsieur Jean-Luc Dehaene, ancien Premier ministre belge, et Monsieur Pierre Mariani, membre du comité exécutif de BNP Paribas, comme membres du conseil d’administration.

      Le prochain homme fort de Dexia sera donc Pierre Mariani. A 52 ans, ce dernier a une carrière de fonctionnaire, puis de banquier. De 1993 à 1995, il a été directeur de cabinet du ministre du Budget, à savoir Nicolas Sarkozy. Auparavant, il travaillait à la direction du Budget.

      http://www.lesmotsontunsens.com/un-copain-pote-de-sarkozy-a-la-tete-de-dexia-pierre-mariani-20081007

      http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/1246853/2011/04/06/ Remuneration-variable-de-600-000-euros-pour-Pierre-Mariani.dhtml

      ** Quand Dexia braque la Banque postale
       La Banque postale va acquérir cette année pour environ 3 milliards d’euros de « covered bonds », des obligations sécurisées émises par Dexia »

      le 17 janvier 2011, Philippe Wahl est nommé président du directoire de La Banque postale en remplacement de Patrick Werner. Ce dernier avait présidé, début 2006, à la privatisation des Services financiers de la Poste pour faire naître La Banque postale, riche d’environ 10 millions de clients actifs et de 130,6 milliards d’euros d’actifs financiers.

      Parmi les raisons citées pour expliquer sa mise à l’écart, on évoque « ses réserves » à tout rapprochement avec la banque belgo-française Dexia, « en mal de ressources stables ».

      http://bxl.indymedia.org/articles/1137

      http://www.capital.fr/bourse/actualites/dexia-et-la-banque-postale-signent-un-accord-de-liquidite-569168


    • jean-jacques rousseau 30 juillet 2011 11:13
      3 MILLIARDS !! 
      Vous travaillez pour quoi ? Pour qui ? Vous vous demandez peut être pourquoi nous posons cette question. 
      Parce qu’entre ce que l’on nous fait croire et la réalité, il y a plus qu’un fossé. Il y a un monde. Si l’on en croit les directeurs qui se succèdent, le but de notre travail serait de servir au mieux « le client ». On aimerait bien les croire… Malheureusement, la concentration des services de production sur quelques centres, les sous-traitances (Natixis sur les VM) les suppressions massives d’emplois et l’accumulation des restes ne vont pas dans ce sens ! 
      Non, en fait, la direction de la Poste et de la Banque Postale se fichent royalement de la « satisfaction du client » et de la « qualité de service ». L’organisation PSC est même l’anti « service client » ! Ce qui les intéresse, c’est le PNB (produit net bancaire) qui est la plupart du temps la résultante de la baisse de la masse salariale. 
      Et si vous voulez vraiment savoir pourquoi et pour qui vous travaillez, il faut vous reporter à une dépêche très discrète de l’agence Reuters du 20 janvier 2011 reprise par le journal « le Figaro » : « Par accord du 20 janvier 2011, la Banque Postale va acquérir cette année pour près de 3 milliards d’euro de « covered bonds » de DEXIA (banque franco Belge) ». 
      En fait, il s’agit d’obligations composées de produits dérivés tristement célèbres. 
      Voilà donc pour quoi et pour qui nous travaillons : pour acheter 3 milliards d’euro d’obligations « Dexia »… 
      Cela représente 1/3 de ce que vaut le capital de La Poste !! Les directeurs de centre financier vous demandent de ramer et de retrousser les manches pour augmenter très rapidement le PNB de la Banque Postale. 
      Et c’est par la concentration rapide des activités sur quelques centres que les dirigeants de La Poste veulent faire des économies servant à acheter les produits dérivés « Dexia ».  
      Dexia est une banque issue de la fusion entre le Crédit Communal de Belgique et le Crédit Local de France en 1996. 
      Dexia était en faillite en 2008 à cause de produits dérivés (les CDS) qui ne valaient plus un rond. Pour éviter la faillite, les gouvernements français et belges l’ont renfloué de 4,5 milliards…. 
      Mais sa filiale « Dexia crédit local » est encore en grosse difficulté. « Dexia Crédit Local » est la banque qui prête aux mairies, aux conseils généraux et aux conseils régionaux. Comme chacun le sait… les collectivités territoriales sont à la recherche de prêts pour boucler leur budget annuel…Sinon ce sera une augmentation significative des impôts locaux. Et tout le monde s’accorde à dire que 3 milliards ne suffiront pas à refinancer DEXIA !! 
      Sous l’égide du ministre des finances, les patrons de la Banque Postale et de Dexia se sont rencontrés mi-décembre 2010. Une des conditions de la reconduction de Jean Paul Bailly comme président de La Poste a été de mettre en œuvre cet accord « pourri » entre la Banque Postale et DEXIA. 
      La privatisation de La Poste n’est donc pas due au hasard. Elle ne sert en rien une quelconque volonté de développement des activités postales. Il s’agit seulement de racler les fonds de la Poste et de la Banque Postale, notamment ceux du livret A qui n’étaient pas injectés en totalité dans la capitalisation boursière. Selon Werner, le bénéfice de la Banque Postale serait de 720 millions d’euro en 2010… De quoi distribuer 3000 euro à tout le monde d’autant que Werner s’est versé 940 000 euro avant de partir, remplacé par un certain Philippe Wahl, directeur de la filiale française de RBS !    
      Voilà… Vous savez maintenant pourquoi vous travaillez. Pour que les patrons de la Banque Postale achètent 3 milliards d’actions DEXIA. Dire dans ces conditions comme le fait D. Harlé que le coût de traitement d’un chèque par les salariés des centres financiers est trop élevé parce que les salariés sont trop nombreux ou trop payés est donc un vrai mensonge pour ne pas dire une vraie provocation 


    • RICAURET 31 juillet 2011 23:59

      tu oublie les 600 tonnes d’or de la banque de France vendues a bas pris a des amiset amies
       


    • etiennegabriel 27 juillet 2011 11:28

      Excellent article. Permettez moi de l’illustrer de quelques fragments de La Fontaine :

      « Le loup devenu berger »

      « Toujours par quelque endroit, fourbes se laissent prendre,
      Quiconque est loup agisse en loup :
      C’est le plus certain de beaucoup »
       ...................................................................... ......................................................
      « Le chat et un vieux rat »

      « Ce bloc enfariné ne me dit rien qui vaille,
      S’écria-t-il de loin au général des chats.
      Je soupçonne dessous encor quelque machine.
      Rien ne te sert d’être farine,
      Car quand tu serais sac, je n’approcherais pas. »
      C’était bien dit à lui ; j’approuve sa prudence.
      Il était expérimenté,
      Et savait que la méfiance
      Est mère de la sureté"

      Si nos concitoyens se laisseront-ils encore duper ? Oublieront-ils que derrière la maîtrise de la communication il y a une implacable volonté de leur nuire, de souiller la République et d’asservir la France à des intérêts qui ne sont pas les siens.


      • Micka FRENCH Micka FRENCH 27 juillet 2011 16:30

        De l’Ecossaise...

        Sachant que le France porte en son sein 30% d’illettrés et d’analphbètes, soyons certains que le duo SARKOZY/LE PEN va attirer les foules.....

        Micka FRENCH sur le Web...


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 juillet 2011 20:17

        Affirmation stupide, comme si il n’y avait pas d’anaphabètes à gauche...


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 27 juillet 2011 12:17

        Cher Monsieur,

        Voilà donc un piètre Machiavel et un nouveau coup d’esbroufe qui pourraient effectivement être renvoyés à leur inanité si l’opposition actuelle ne rêvait pas de faire la même chose, obsédée qu’elle est d’accéder au pouvoir à tout prix. 

        Sauf à prendre la population de ce pays pour des minus habens - ce dont les dirigeants politiques actuels ne se privent pas -, comment croire (ou faire accroire) que l’inscription d’une « règle d »or » budgétaire au fronton de la Constitution signifiera, Alléluia ! la fin d’une impasse budgétaire et économique ?

        Les propos vertueux ne sont rien face à la réalité d’une crise financière qui est en train de mettre à bas un système économique à bout de souffle et qui vérifie chaque jour le propos selon lequel on ne saurait résoudre les problèmes avec les idées qui ont contribué à les générer, et a fortiori avec ceux qui persistent à les soutenir.

        L’incurie de la majorité politique actuelle alliée à la paralysie des investitures au sein de l’opposition ne signifie rien d’autre qu’une absence d’alternative politique crédible.

        Ayant toutes sans exception perdu leur légitimité politique et souffrant d’une incapacité profonde à proposer un nouveau paradigme politique, économique et social, les formations partisanes actuelles – sans exception – sont destinées à dépérir, victimes de leur obsolescence.

        Face à la piètre stratégie que met en place M. Sarkozy, la seule attitude intelligente de la part de ses victimes désignées ( PS et consorts) serait d’affirmer haut et fort que toute modification constitutionnelle est inopérante dans la mesure où c’est la Constitution entière qu’il faut changer, et donc d’empêcher la tenue du Congrès dont la convocation ne présente aucune sorte d’intérêt.

        L’ inscription de cette ’règle d’or« dans la Constitution - peu importent le métal choisi et son support, fût-il de marbre - est en effet inepte et ne réussira pas à sauver la notation AAA dont se prévalent encore les autorités françaises. Comment ne pas voir en effet la survenance imminente d’un défaut sur la dette US et, partant, la prochaine explosion de l’Euro ?

        Comme l’observe très finement Paul Sarton du Jonchay »La fin du capitalisme financier fondé par le dollar paraît non seulement scellée mais imminente. L’euro explosera en vol dans la seconde qui suivra les premiers défauts de paiement en dollar." http://www.pauljorion.com/blog/?p=26693#more-26693

        Le nouveau costume présidentiel est cousu de fil blanc ; quant au scénario et à la petite musique qui l’accompagne, le disque est usé et plus personne n’écoute.

        L’effondrement économique qui est en train de se préciser risque fort de ne faire apparaître la « stratégie » présidentielle que comme un spectacle d’ombres chinoises, l’ultime parade d’un régime en fin de course.


        Renaud Bouchard



        • Traroth Traroth 27 juillet 2011 12:33

          On voit un peu trop la ficelle, dans cette histoire. Je ne suis pas persuadé que le PS ait grand chose à craindre de ça...

          Un peu comme la grosses de Bruni. L’opportunisme et le cynisme de ce couple de mafieux apparait clairement. Pas sûr que ça soit très attirant pour les électeurs !


          • LE CHAT LE CHAT 27 juillet 2011 15:31

            @ptit ludo

            Valls aurait pu être à la place de Copé , c’est juste une erreur d’aiguillage ! smiley  smiley  smiley


          • Traroth Traroth 28 juillet 2011 11:29

            Ptit Ludo : le suicide politique de Valls commence à se trainer en longueur. Si on peut attendre quelque chose de positif de la primaire du PS, ça serait bien que la non-représentativité de Valls soit clairement établie. Personnellement, j’espère qu’il y laissera toutes les dents !


            • Traroth Traroth 28 juillet 2011 11:35

              Au-delà du cas de la France, l’inflexion vers le haut de toutes les courbes en 2008 est impressionnant. Et Lagarde qui osait dire que le sauvetage des banques n’aurait pas d’impact sur les finances publiques ! Plus c’est gros, mieux ça passe !


            • BisonHeureux BisonHeureux 27 juillet 2011 13:28

              Osons la révolution avec Eva Joly !
              Hasta la libertad
              Salut et fraternité


              • stardust stardust 27 juillet 2011 23:02

                Ahahahhah Joly !!! Elle est bien bonne celle là...... Mais vous êtes tous fous ?????




              • dawei dawei 27 juillet 2011 14:00

                la Regle d’or, le summum de l’hypocrisie sarkoziste du « faites ce que je dis, pas ce que je fais »


                • Domino Domino 27 juillet 2011 14:58

                  Chouette on va pouvoir taper dans la grosse caisse de la sécu pour rembourser les banques... !

                  La retraite à 70 ans ça fera un compte rond.... !


                  • rosa luxemburg 27 juillet 2011 15:27

                     

                     En fait « la régle d’or » c’est institutionnalisé la gabegie des joueurs de casino que sont les banksters.Les socialistes se portent caution et Pinochette ,le pen, ne dit mots puisque son programme est contre le peuple ,c’est à dire moins de bruxelles mais plus de gouvernement.

                    L’état c’est nous ,le peuple pour le peuple ,avec le peuple mais tous s’en fichent ,tous des traitres parce que tous ont des avoirs en bourse.

                    Les Français bougeront peut être leur cul en janvier ,février quand ils n’auront plus rien à manger,car pour l’instant c’est plutôt WATERLOO MORNE PLAINE

                    La lâchetè est à la mode ,tout le monde se réfugie dans sa religion et dit c’est dieu qui nous donne à manger ce n’est pas les agriculteurs,il est évident que dans cet APOLITISME les oligarches ont les mains libres ce n’est pas le peuple de france qui leur mettra les menottes !

                    Il y a un principe ésotèrique qui dit « tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » Sarko et les autres ont de beaux jours devant eux !!!


                    • LE CHAT LE CHAT 27 juillet 2011 15:33

                      depuis qu’il est moins présent à la télé , sa cote remonte , mais ça nous fait des vacances............


                      • Pegase Pegase 27 juillet 2011 15:38

                        Avec cette blague de « regle d’or », on est dans la caricature outrancière du « Faites ce que je dis, pas ce que je fais » ceux qui en dix ans ont plus que doublé les déficits (3% à 7%) voudraient imposer à leurs successeurs de redresser les comptes en deux ans. C’est comme si je demandait à un quidam de me remonter un truc que j’ai balancé par la fenêtre en cinq fois moins de temps que ça n’a mis pour se casser la figure sur le trottoir...  smiley

                        Il me parait clair qu’avec cette proposition aussi ostensiblement inacceptable, Nicolas Sarkosy souhaitait ce refus. Le voici maintenant dans la posture du chevalier blanc de la vertu budgétaire, gestionnaire responsable etc.

                        Et en avant les violons, j’entends ce matin Valérie Pécresse nous expliquer qu’il faut penser aux générations futures, que la gestion précédente a été exemplaire mais que les résultats c’est à cause de la crise (on se demande alors pourquoi cette dégradation a commencé en 2002 et non pas en 2008 comme la crise) et qu’en plus on aurait fait « plutot mieux » que les autres... Mais au fait ,si en étant aussi rigoureux et performants depuis dix ans on se retrouve à doubler les déficits, comment sont censés faire les suivants pour le diviser par 2,5 en deux ans ???

                        Si, comme nous le dit madame Pécresse, notre situation présente est « meilleur que les autres ». Pourquoi est il si urgent d’établire cette regle d’or vite vite vite avant les échéances électorales ?

                        J’ai noté la superbe fausse analogie entre cette supercherie et l’action présente de Barak Obama. Mais ça n’a rien à voir. L’opposition aux états unis concerne pas une regle de paccotille, mais justement, le noeud du problème, c’est à dire « qui paye et comment ? » Barak Obama souhaite équilibrer entre l’imposition des plus aisés et les réductions de dépenses sociales tandis que les conservateurs veulent laisser tout le fardeau aux classes populaires.

                        Joli coup de poker menteur, d’autant plus que les socialisteds ne mordent pas à l’hameçon, ils l’avalent direct !! Ils opposent le « NIET sur toute la ligne » que Nicolas Sarkozy attendait. Et martine Aubry qui en remets une couche en parlant d’augmenter des budgets entre 30 et 50% sans idiquer où elle ira chercher le pognon !!! smiley

                        Pourqoi, au lieu de dire NON comme des gosses butés, les socialistes ne font pas une proposition alternative qui prendrait Nicolas Sarkozy au mot ?

                        C’est à dire lui répondre PUBLIQUEMENT quelque chose comme « Vous voulez revenir à l’équilibre budgétaire ? OK, nous aussi. Alors voyons déjà COMMENT et COMBIEN. Quand on sera d’accord sur la méthode et les résultats attendus, alors OK, on pourra signer. » Dans l’heure qui suit, le pauvre Sarko, il recevra une avalanche de coups de fils du MEDEF et autres bailleurs de fond de l’UMP ou potes de vacances pour lui dire « ATTENTION !! pas touche à notre grisbi !!! » et 24 h plus tard, plus personne à l’UMP ou à l’"Élysée ne parlera jamais de cette règle de m... Oups ! pardon, d’or ... smiley

                        Si quelqu’un ici connait du monde au PS et ne souhaite pas en reprendre pour cinq ans de NS, faites passer le message SVP


                        • PtitLudo PtitLudo 27 juillet 2011 16:03

                          Sont trop mous au PS. C’est comme quand le rapport de la cour des comptes sur la sécurité intérieure a été critiqué de partout, il fallait prendre Sarkozy à son propre piège, et pour celà Didier Migaud aurai du donner sa démission.

                          Cela aurai obligé Sarkozy à s’exprimer sur le sujet, or vous remarquerez qu’il n’a fait qu’envoyer ses sbires pendant cet épisode, se gardant bien de se mettre en avant car il savait que c’était risqué.

                          Le PS tombe dans tous les pièges tendus par Sarkozy, ils sont beaucoup trop naifs. En ajoutant le fait de courir après la droite, je ne donne pas cher de leur peau au premier tour en 2012.


                        • BOBW BOBW 27 juillet 2011 21:06

                          Bravo Pegase ,vous avez les pieds sur terre et si la plupart des Français,enfumés par les médias réfléchissaient comme vous et « planaient » un peu moins ,nous pourrions sortir de ce naufrage suicidaire où nous conduit ce « Pacha » vénal, inconscient et dangereux  smiley


                        • Tacanuya Tacanuya 28 juillet 2011 04:47

                          « C’est à dire lui répondre PUBLIQUEMENT quelque chose comme »Vous voulez revenir à l’équilibre budgétaire ? OK, nous aussi. Alors voyons déjà COMMENT et COMBIEN. Quand on sera d’accord sur la méthode et les résultats attendus, alors OK, on pourra signer." Dans l’heure qui suit, le pauvre Sarko, il recevra une avalanche de coups de fils du MEDEF et autres bailleurs de fond de l’UMP ou potes de vacances pour lui dire « ATTENTION !! pas touche à notre grisbi !!! » et 24 h plus tard, plus personne à l’UMP" :

                          C’est ce que vient de faire Ségolène Royal ! Voir mon commentaire un peu plus bas....


                        • le poulpe entartré 28 juillet 2011 11:54

                          @ Pégase

                          Attention Pégase ! Droit d’auteur. Vous utilisez la « crevette AF » qui appartient à la compagnie comme avatar. Je ne vous conseillerais que trop, de changer rapidement celui-ci contre n’importe quel autre. Le service juridique va vous tomber dessus plus vite que vous ne le pensez avec sa brigade d’avocat. Un site qui ne faisait pas d’ombre du tout au contraire à cette entreprise et qui avait pour objet le pilotage virtuel sur Microsoft simulator au sein d’une compagnie fictive alias « Virtuelle Air France » s’est vu contraint de fermer, aux regrets de tous les pilotes et aspirants pilotes qui avaient plaisir à voler au sein de celle-ci (comme dans la vraie, en se basant sur les rotations et les horaires réels).


                        • Pegase Pegase 8 août 2011 11:46

                          @ poulpe entartré

                          Merci, de m’avoir rappelé quelques precautions ;)


                        • PtitLudo PtitLudo 27 juillet 2011 15:55

                          Alors l’argument « C’est pas de notre faute, c’est à cause de la crise » vaut son pesant d’or. En effet, si l’on inscrit l’équilibre budgétaire dans la constitution, comment qu’on fait à la prochaine crise (qui ne manquera pas d’arriver prochainement, vu comme c’est parti) ? Sachant bien sûr qu’une majeure partie de ce déficit a servi à renflouer les banques qui, sinon, se seraient cassées la gueule.

                          Franchement c’est le genre d’argument qu’un journaliste un peu intègre démonte en 2 temps 3 mouvements. Ah oui c’est vrai j’oubliais, journaliste et intègre, en France, c’est antinomique.


                          • PtitLudo PtitLudo 27 juillet 2011 15:56

                            Et j’oubliais, le reste du déficit ayant servi à faire du clientélisme (loi TEPA, TVA sur la restauration, ...)


                            • Pegase Pegase 27 juillet 2011 16:39

                              Merci pour ce lien, en effet, ces graphiques valent leur pesant de cacahuètes... Alors dans les commentaires, il y en a un qui nous parle des petites gâteries de Madame Lagarde envers Monsieur Tapie.

                              Mais notre Nanard national, ce n’est pas un lapin de trois semaines :. J’entends ce matin que tout le pognon que nous lui avons généreusement versé est déjà à l’abri... dans des sociétés écran basées en Belgique smiley

                              Et la devise Belge c’est « Tant que je gagne, je joue » smiley


                            • hacheii 27 juillet 2011 20:30

                              Oui Sarko est un méchant et Le Pen aussi, votons tous pour les p utes du PS.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès