Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy, le super VRP du groupe Bouygues ?

Nicolas Sarkozy, le super VRP du groupe Bouygues ?

Nicolas Sarkozy voyage beaucoup en ce moment et signe de nombreux contrats. Fort bien dira-t-on, cela va apporter du travail aux Français et rééquilibrer notre balance commerciale. Mais les préoccupations de notre hyper-président sont-elles vraiment tournées vers les Français ?

C’est en lisant le livre TF1, un pouvoir que j’ai fait le rapprochement. Dans le chapitre relatant l’ascension de Francis Bouygues sont évoqués tous les grands projets de travaux publics qui ont successivement amené ce petit patron à fonder un empire. Il y est relaté entre autres choses que l’entreprise est passée à la vitesse supérieure lorsqu’elle a décroché la réalisation du Parc des Princes ainsi qu’un certain nombre de centrales nucléaires.

Or, avez-vous remarqué quelle énergie notre hyper-président déploie pour fourguer de la centrale nucléaire à tout-va ces temps-ci ?

Selon Wikipedia, le 25 mai 2007 (rappel : Nicolas Sarkozy a été élu le 6 mai 2007), EDF et AREVA ont annoncé envisager la construction d’un ou plusieurs EPR au Royaume-Uni. Ils devraient pour cela engager prochainement une démarche de certification auprès des autorités britanniques.

Le 22 octobre 2007, en visite au Maroc, il annonce la signature d’un contrat de coopération nucléaire et la vente de vingt locomotives fabriquées par Alstom.

Fin novembre 2007, ce sont deux réacteurs EPR que Nicolas Sarkozy brade à moitié prix à la Chine.

Puis, en décembre 2007, avec notre ami Kadhafi, qui aime faire exploser des avions remplis de Français en vol, Nicolas Sarkozy double l’Allemagne (qui était en train de négocier la libération des infirmières bulgares contre la vente de technologies d’énergies renouvelables) en apportant sur un plateau une centrale nucléaire civile qui ne serait pas destinée à désaliniser l’eau de mer contrairement à ce qui a largement été annoncé dans les médias.

Le 30 février 2007, en vacances en Egypte, il trouve le temps de négocier des contrats pour la vente d’une centrale nucléaire.

Le 15 janvier 2008, il annonce l’installation d’une base militaire française aux Emirats arabes en échange de deux réacteurs EPR.

Le 25 janvier 2008, lors de son séjour en Inde, il signe un accord en vue d’une future coopération dans le nucléaire civil.

Lors de son voyage, du 26 au 28 février 2008, il est également question de vendre une seconde centrale nucléaire à l’Afrique du Sud.

Et tout cela en moins de dix mois (j’espère n’avoir oublié aucun client). Les clés pour décrypter cette hyper-activité se trouvent ici, ici et . En résumé, Areva (que Nicolas Sarkozy veut privatiser pour la faire fusionner prochainement avec Alstom) fournit l’expertise sur le nucléaire. Alstom, détenu en partie par Bouygues, fabrique les turbines des centrales (au grand dam de l’Allemand Siemens qui était jusqu’ici le partenaire de la France pour les turbines) et Alstom fabrique également les TGV vendus au Maroc. Enfin, Bouygues assure le génie civil : les travaux de construction des centrales. Et la boucle est bouclée.

Si Nicolas Sarkozy n’enregistre guère de succès pour améliorer le pouvoir d’achat des Français, il est en revanche très performant pour augmenter le pouvoir d’achat de son ami Martin Bouygues. En somme, Sarkozy et Bouygues, c’est un peu comme Georges Bush et Halliburton.

Ce qui est épatant, c’est que dans tous les articles de la presse traditionnelle que je consulte (Le Monde, Libération, les JT de TF1 et de France 2), je n’ai jamais vu la mention du nom de Bouygues accolée aux sujets traitant de la dissémination nucléaire menée par Nicolas Sarkozy. C’est dire si nos journalistes ont l’esprit de synthèse, l’objectivité et la motivation pour informer le peuple français et constituer l’essence même d’un véritable contre-pouvoir propre à garantir la démocratie dans notre pays.
Français, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 5 février 2008 12:11

    Bon article. Il n’y a pas que Martin Bouygues qui soit concerné comme ami de Sarkozy par la libéralisation du marché de l’énergie et la dissémination du nucléaire. A travers Suez, Total, Poweo par exemple, on peut citer aussi Albert Frère, Paul Desmarais, Bernard Arnault, etc ... La famille Dassault a aussi des intérêts communs avec la famille Desmarais.

    Plus d’infos sur "la forêt des médias" :

    http://forestent.free.fr/

    _


    • logic 5 février 2008 16:35

      Et oui cela fait longtemps que tous ces gens tirent les ficelles ! nos politiques n’étant que leurs marionnettes et sont en définitive mis en place par eux car ils détiennent tout la finance et les médias Ils voudraient nous faire croire que si nous "mangeons" c’est grâce à eux alors qu’en réalité ils s’engraissent à nos dépends


    • ZEN ZEN 5 février 2008 12:23

      Juste pour dire :

      Allez sur le site de Forest, vous comprendrez beaucoup de choses ....


      • tvargentine.com lerma 5 février 2008 13:29

        "Aime mieux rester anonyme sur le net."

        Franchement il est assez étrange de faire publier un article avec cette formule

        "Aime mieux rester anonyme sur le net."

        Comment voulez vous avoir de la crédibilité avec cet article de corbeau ?

         


        • Forest Ent Forest Ent 5 février 2008 14:13

          C’est votre vrai nom, lerma ? Mon vrai nom est Gump.


        • roOl roOl 5 février 2008 14:24

          En parlant de corbeau et crédibilté, que faites vous encore ici Lerma ?

          Car plus personne ne vous lit, on ne fais que cliquer sur le petit bouton rouge sous votre prose...


        • Saï 5 février 2008 14:26

          En attendant, non seulement vous le lisez, mais en plus vous le commentez, comme la myriade d’autres commentateurs qui ne manquent pas une occasion de rebondir sur ses interventions tout en claironnant haut et fort que personne ne s’intéresse à lui.


        • roOl roOl 5 février 2008 16:07

          Bah on ne peut que rebondir sur ces post toujours incroyable d’imagination demente et de mauvaise foi.

          Ce n’est pas pour autant que l’on va en retenir quoi que ce soit de constructif... ou se retenir de lui dire combien il est minable smiley


        • La Taverne des Poètes 5 février 2008 15:15

          L’auteur milite aux Ecolos anonymes.

           


          • Battement d’elle 5 février 2008 20:37

            @ l’auteur

            j’aime bien votre article qui ne se contente pas de ressasser de l’info galvaudée : vous allez chercher l’info.... et vos investigations nous ouvrent encore un peu plus les yeux sur le commercial sarko !
            .... à votre avis quel poucentage il perçoit sur chaque transaction ?


            • bilbo59 5 février 2008 21:06

              Sako : n’a-t-il pas déclaré "après (sous-entendu la politique) je ferais de l’argent..." eh bien il tricote son petit bas de laine, que ses amis lui garde au frais pour "après"...


            • Sébastien Sébastien 5 février 2008 21:20

              Bah oui la France est reconnu pour sa technologie nucleaire et pour ses trains. Logique que le president essaie de signer des contrats. Franchement je ne vois pas ce qu’il y a de mal a cela. Il se trouve que le groupe Bouygues, comme n’importe quel autre grand groupe industriel, a des participations dans les societes que vous citez. Mais de la a penser que le president favorise une entreprise, voire un homme, je n’y crois pas.

              On estime a 120 000 le nombre d’emplois directs ou indirects lies au nucleaires, dont 70 000 pour la construction des centrales. Donc oui, il a raison d’essayer de les vendre ces centrales. Idem pour le train.

              J’imagine que Royal aurait fait la meme chose meme si elle est plus reservee que Sarkozy sur cette question. Et Mitterrand etait pareil que Sarkozy pour les centrales et je ne pense pas que l’on puisse le soupconner d’accointances avec le groupe Bouygues.

              Tout ca pour dire que votre article n’est base que sur des suppositions, des extrapolations que vous travestissez en Verite. Citizen from Mars, redescendez un peu sur terre...


              • Forest Ent Forest Ent 5 février 2008 21:52

                http://actualite.aol.fr/a-la-une/alstom-devoile-l-agv-le-nouveau-train-a-grande-vitesse-francais/2255828/p-article_cat/article_titre/article_id/article.html

                05 février 16:40 - LA ROCHELLE (AFP) - Le groupe Alstom a dévoilé mardi son nouveau train à grande vitesse, l’AGV, qui se veut plus rapide, plus propre et plus moderne que le TGV, en présence du président Nicolas Sarkozy qui y a vu le symbole du "renouveau" de l’entreprise.

                "Ce lancement de l’AGV marque l’aboutissement du renouveau d’Alstom. Un renouveau qui survient après une crise terrible en 2004 qui menaçait l’existence même de l’entreprise", a déclaré M. Sarkozy, qui a contribué au sauvetage d’Alstom en 2004 lorsqu’il était ministre des Finances.

                (C’est Sarkozy qui a fait porter par l’état français les parts d’Alstom jusqu’au rachat par Bouygues. On va peut-être avoir le même scénario BNP-socgen)

                Quant à la France, qui reste selon lui "un marché considérable", l’AGV pourrait y faire ses premiers tours de roues en 2014, s’il remporte l’appel d’offres géant de la SNCF.

                Je prends le pari que la SNCF sera obligée de rouler à 350 qu’elle le veuille ou pas. smiley

                D’un autre côté, il y a eu des bruits comme quoi Alstom échangerait ses TGV contre les parts de Siemens dans Areva. Mais la fusion Areva-Alstom n’est pas encore faite, pas plus que celle de GdF-Suez. Ce sera sans doute après les municipales.


                • ernst 6 février 2008 03:25

                  C’est sûr. On ne risque pas de vendre autre chose que ce que l’on a en magasin.

                  Ce qui n’empêche pas les sentiments. Pour Balkany, l’ami fidèle, le témoin de mariage, et qui n’a fait qu’un tout petit peu de tôle, lui-même meilleur ami de Schuller, l’adorateur des pièces jaunes (il comprendra ), vous savez, celui qui fut dénoncé par son fils qui donna son adresse à St Domingue ?... En fait, depuis cette sombre affaire de famille, on a découvert, preuve en main, que père et fils étaient de mèche dans la dénonciation, l’un parce qu’il voulait rentrer en France scolariser ses gamines, profiter de l’occase pour refaire un peu de politique et par voie de conséquence la cerise, l’autre parce que la vie à Paris de papa lui rapporterait de quoi acheter sa dope.

                  Vous trouvez que c’est vilain tout ça ?... Allez, il y a quand même une belle histoire d’amour à la clé : la compagne de Schuller, sentant que son vieux chéri risquait de faire trois ans de tôle ferme (ce qu’il est en train de purger ) est tombée amoureuse, folle amoureuse d’un autre. Qui ça ?... Mais Sarkozy bien sûr, ce qui fit déborder définitivement le vase de Cécilia.

                  Et le dîner au Fouquet’s ?... À qui appartient-il donc ce charmant hôtel décoré - si l’on peut dire - par Garcia ?... À Desseigne à compte demi avec un mafieu. Desseigne, mais si, l’amoureux de l’élégante Mouna Ayoub, c’est le pauvre veuf de Diane Barrière qui avait hérité des Casinos Barrière.Manque de chance, alors qu’elle avait décidé de flanquer son gigolo de mari à la porte le lundi matin, ainsi que tous ses directeurs, ne voila-t-il pas qu’elle tombe en feu d’un avion privé en panne d’essence, justement le dimanche ?... Ah !... la poisse quand même !...Tétraplégique, brûlée à 65%, défigurée, Diane a survécu quatre ans, juste assez pour, de guerre lasse, désigner son mari comme récipiendaire des Casinos. Huit jours plus tard, elle mourut. C’est triste, tout de même !...

                  Le vendredi précédant l’accident d’avion de Diane, elle donnait un dîner chez elle où se trouvait sa meilleure amie : Corinne Bouygues.Celle à qui on fit porter le chapeau des magouilles juteuses de la publicité à TF1. Elle fut virée, la Corinne, mais les magouilles restèrent.Avec un monopole des magouilles publicitaires, des budgets énormes, je pense que la vente de TF1 va valoir son pesant de moutarde. Encore faudra-t-il vérifier qui se cache derrière le prête-nom qui s’en portera acquéreur !...

                  Instructives aussi les bribes arrachées à J. Kerviel. Ses premiers mots furent pour dire qu’il n’était ni dépressif, ni suicidaire. Comme quoi le jeune garçon est effectivement moins bête qu’on ne le prétend. Il ne sait que trop bien le sort que l’on réserve aux suicidés comme Bérégovoy. Il préfère annoncer tout de suite son état de santé florissant. Au cas où... Puis il dit qu’il n’avait pas l’intention de porter le chapeau pour SG...Peut-être a-t-il eu vent du sort réservé à G. Pollet, condamné aux Etats-Unis pour avoir porté le chapeau (il a plaidé coupable ) dans l’ex Affaire Société Générale... Pour avoir porté le chapeau, il a porté le chapeau. Pas assez bas semble-t-il. Il passa son premier mois d’enfermement dans le Bronx, seul blanc au milieu de deux cents noirs innocents... Il paraît que depuis il reste debout, on ne sait pourquoi.

                  Où croyiez vous donc avoir mis vos billes Messieurs-Dames ?...Chez les Petites soeurs des Pauvres ?...Non, vous êtes tombés sur les initiés de la Loge Silence de Neuilly. Tous frères !...Sarkozy, Balkany, Schuller, Bouygues, Desseigne, Bolloré...etc...etc...

                  Je l’ai déjà dit, je me répète : Garder Sarkozy en otage à l’Elysée est une priorité. C’est notre seule chance d’obtenir les avancées promises ainsi qu’un referendum sur le « Mini », à l’instar des Irlandais, des Hollandais et des Allemands, couillonnés comme nous et qui n’attendent que cette occasion de rébellion pour construire une Confédération Européenne qui laissera entières et efficaces les Constitutions respectives et complémentaires des différents participants au grand jeu de l’Avenir...


                  • yannick yannick 6 février 2008 08:37

                    Ca n’a qu’un rapport réduit avec cet article mais je pense tout de même qu’il peut être utile à toute personne voulant comprendre comment fonctionne notre économie :

                    http://www.onpeutlefaire.com/articles/ajh-01-la-dame-de-conde.php

                    vous verrez qu’on est bien mal barrés

                     

                     


                    • Vilain petit canard Vilain petit canard 6 février 2008 09:29

                      Eh oui, mon brave monsieur, la France ne peut vendre que ce qu’elle a à vendre. C’est bien connu, l’économie française est tout entière suspendue aux TGV et aux centrales nucléaires. Quand on les vend, d’ailleurs, on vend les brevets avec (voir le TGV coréen vendu par son Excellence Balladur Ier, père spirituel du nouveau Monarque pas héréditaire), et on aide les pays qui les achètent à gérer ça eux-mêmes. On fait travailler ainsi les ouvriers et les ingénieurs du pays acheteur, on exporte quelques ingénieurs fortement diplômés (pas tous français, on est un pays attractif), bon d’accord, mais c’est pas grave, on augmente les revenu des actionnaires. Mais si Bouygues et Dassault sont riches, ça veut dire que le pays est riche, non ?

                      La moitié du PNB national est fait par des PME, et le seul secteur où la balance du commerce extérieur est positive, c’’est l’agro-alimentaire, mais allons-y, vendons des centrales nucléaires et des TGV.

                      Enrichissons Monaco-sur-Seine (Neuilly) et ses habitants, la France suivra. Quand je pense qu’avec Chirac, on stigmatisait la République des Copains...


                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 6 février 2008 09:30

                        Eh oui, mon brave monsieur, la France ne peut vendre que ce qu’elle a à vendre. C’est bien connu, l’économie française est tout entière suspendue aux TGV et aux centrales nucléaires. Quand on les vend, d’ailleurs, on vend les brevets avec (voir le TGV coréen vendu par son Excellence Balladur Ier, père spirituel du nouveau Monarque pas héréditaire), et on aide les pays qui les achètent à gérer ça eux-mêmes. On fait travailler ainsi les ouvriers et les ingénieurs du pays acheteur, on exporte quelques ingénieurs fortement diplômés (pas tous français, on est un pays attractif), bon d’accord, mais c’est pas grave, on augmente les revenu des actionnaires. Mais si Bouygues et Dassault sont riches, ça veut dire que le pays est riche, non ?

                        La moitié du PNB national est fait par des PME, et le seul secteur où la balance du commerce extérieur est positive, c’’est l’agro-alimentaire, mais allons-y, vendons des centrales nucléaires et des TGV.

                        Enrichissons Monaco-sur-Seine (Neuilly) et ses habitants, la France suivra. Quand je pense qu’avec Chirac, on stigmatisait la République des Copains...


                        • Vilain petit canard Vilain petit canard 6 février 2008 09:31

                          Tiens, y a un bug, désolé...


                          • Black Ader 6 février 2008 10:33

                            Article bien ridicule. Si on veut que l’Etat se méle d’économie, alors forcément, il va faire appel aux grands groupes, y a pas moyen de faire autrement. Et les grand groupe, il n’y en a pas 50 ans France, et tout ces gens là se fréquentent, et font des affaires ensembles, évidement. Il n’y a rien de choquant la dedans.

                            Par ailleur c’est bon pour le budget de l’Etat que ces groupes gagnent beaucoup d’argent.


                            • ACTARIUS 8 février 2008 19:14

                              rien de choquant pour ceux qui aiment se faire baisé. C’est bonnet blanc et .........................

                              actarius

                               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès