Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy : le zombie de 2017

Nicolas Sarkozy : le zombie de 2017

Tout indique que le président sortant de 2012, battu par François Hollande, se prépare à être pour une troisième fois candidat dans trois ans. Mais devant l’amoncèlement d’affaires et de décisions hasardeuses de sa part, on peut croire qu’il a déjà perdu ces élections.

Entre Karachi et Bygmalion
 
Comme les affaires n’ont pas empêché Jacques Chirac d’être réélu en 2002 et qu’elles n’ont pas empêché Alain Juppé de revenir dans le peloton de tête des personnalités de l’UMP, il est probable que Nicolas Sarkozy et son entourage ne se préoccupent pas trop du déluge d’affaires qui s’abat sur lui. Pourtant, les dernières révélations jettent une ombre préoccupante pour ses perspectives électorales. Certes, l’affaire Karachi, l’enquête sur le financement de la campagne électorale d’Edouard Balladur en 1995, est accablante, mais non seulement elle repose sur des faits très datés et il semble qu’il n’y ait pas de preuves irréfutables de la culpabilité de celui qui était à l’époque ministre du budget.
 
Mais l’affaire la plus grave est sans doute l’affaire Bygmalion, du financement de sa campagne de 2012. Il y a quelques jours, Jérôme Lavrilleux, qui supervisait son financement, a admis qu’elle avait coûté en réalité 32 millions d’euros, 11 de plus que le plafond légal de 21, couvert par des fausses factures réglées par l’UMP. Médiapart avance aujourd’hui un dérapage de 17 millions. De deux choses l’une : soit il était au courant, et alors il est disqualifié pour non-respect des règles électorales, soit il ne l’était et cela révèle deux problèmes. Non seulement, il n’aurait pas été capable de comprendre qu’en réalité le budget dérapait, mais en plus, il serait un chef qui pousserait ses équipes à lui cacher des choses importantes, ce qui n’est pas rassurant pour un candidat à la présidence de la République.
 
Un pari déjà perdu ?

Du coup, on peut sérieusement se demander, si, malgré de bons sondages auprès des électeurs de l’UMP, la cause de Nicolas Sarkozy n’est pas déjà perdue. L’affaire Bygmalion est peut-être encore plus grave qu’il n’y paraît, disqualifiant durablement l’ancien président pour exercer à nouveau de telles responsabilités puisque soit il est profondément malhonnête et irresponsable financièrement, soit il est un chef désastreux. En outre, on peut ajouter son bilan, suffisamment détestable en 2012 pour que la France élise un candidat pourtant guère enthousiasmant et charismatique. Pire, il est difficile de croire qu’il soit une bonne idée de donner des conférences payées des fortunes par des banquiers pour gagner les faveurs des électeurs. Le candidat de Bygmalion et de Goldman Sachs a sans doute déjà perdu.

Ce faisant, on pourrait faire un parallèle inversé avec la situation de 1997-2002. François Hollande ne pourrait-il pas être la réplique de Jacques Chirac, ce président également rapidement devenu très impopulaire pour ne pas avoir respecté lui aussi ses promesses, que personne ne voyait gagner en premier lieu et que tout le monde voit d’autant plus défait qu’il est sous-estimé. Car même si je m’oppose complètement à la ligne défendue par le président, il faut aussi reconnaître que d’un point de vue tactique politicienne, elle n’est pas sans fondement, à savoir occuper le centre pour repousser l’UMP trop à droite et se faisant, prendre le pari d’un 21 avril à l’envers, où Marine Le Pen n’éliminerait pas le PS mais l’UMP, asphyxiée par manque d’espace, les affaires et son candidat.
 
L’affaire Bygmalion est extrêmement grave par ce qu’elle révèle de Nicolas Sarkozy, ce qui explique sans doute que certains commencent déjà à vouloir l’écarter. Mais s’ils n’y parviennent pas, on peut croire que la partie serait alors déjà jouée, et Hollande pourrait en être l’incroyable vainqueur.

Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 19 juin 2014 10:40

    Tout simplement impossible... !


    • 1871-paris 1871-paris 19 juin 2014 10:44

      Pietre opposants politiques, réduit a présenter a leur militants un potentiel repris de justice !


      • fcpgismo fcpgismo 19 juin 2014 10:55

        Vu l’ état de délabrement de la pensée politique et l’ individualisme, la CHOSE peut encore se faire élire.

        Election = système anti-Démocratique : Aristocratie élective
        Des merdias majoritairement destructeur, au service des dominants.


        • KARMANIOL 19 juin 2014 22:14

          @ fcpgismo

          Il faudrait mettre une petite nuance, avec le terme « Aristocratie élective » on pourrait croire qu’on a affaire à des dirigeants capables, intelligents et légitimes, mais non : les Hollande et les Fabius, quoiqu’en disent les médias lèches-bottes, sont d’une médiocrité pas croyable.

          En fait tout se passe comme si l’oligarchie financière présentait ses employés aux élections comme on recrute un directeur d’un Pôle Emploi ou d’une DDASS ou du Lycée Victor Glandu.

          On nous fait voter pour les employés (pour ne pas dire les larbins) qu’ils se sont choisis.


        • lsga lsga 19 juin 2014 22:18

          Karmaguignol, rappelle moi : tu penses qu’il faut faire quoi pour renverser l’Oligarchie Financière ? 

           
          Moi je te propose : Abolir la Finance, c’est à dire instaurer des conseils scientifiques de planification contrôlés démocratiquement.
           
          Et toi ? 

        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 juin 2014 09:54

          il faut priver TOUT ELU GENRE SARKO COPE BALKANY MAM ET AUTRES BYGMALIONS Ou BIGMILLIONS DE LEURS DROITS CIVIQUES ils seraient ...la majorité BEAUCOUP D ARGENT A REVERSER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!condamnés ou pas ils se disent coupables mais pas responsables "comme les atrocités pendant les guerres on a obei aux ordres d’ou culbapilité mais pas de responsabilité " ok

          pour les fooballeurs idem on devrait tous les payer au résultats EN FIN D ANNEE
          ON MET LES COMPTES A PLAT certains devraient beaucoup d’argent COMME LE PETIT NICOLAS/ 600 MILLIARDS PLUS LES 17 MILLIONS DE BYGMILLIONS (on devrait surnommer cet individu louche et mafieux BIGMILLIONS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)


        • KARMANIOL 20 juin 2014 10:34

          @ Isga

          « Karmaguignol, rappelle moi : tu penses qu’il faut faire quoi pour renverser l’Oligarchie Financière ? »

          Bravo, ça carbure Isgaga ! C’était ça la bonne question et l’enjeu des années à venir. Objectif : mettre à bas la Finance prédatrice, moyen : fédérer les victimes directes et indirectes de la finance sur le meilleur dénominateur commun.

          Sous l’Ancien Régime (ce qui est à peu près notre régime actuel-si, si !-) on avait les Etats-Généraux, ça peut s’organiser de la base avec de la volonté politique d’en finir. Certes, il y a du chemin à faire se rappeler comment Mélenchon a insulté d’emblée les Bonnets Rouges sans comprendre que c’était un mouvement très hétéroclite.

          Si toutes les victimes du régime Hollande ne se parlent pas, le « diviser pour régner » continuera à leur profit.

          Un petit aperçu, pourquoi le régime Hollande a sorti toute sa batterie de propagande nerveuse et pourquoi il a tordu le coup aux élémentaires principes du droit (le Conseil d’Etat aux ordres, etc.) contre Dieudonné et son équipe de saltimbanques un peu limites, pourquoi, hmmm ? Parce que c’était la première fois que des habitants de ce pays d’origine ethniques et religieuses s’étaient montrés unis, et ça, cela leur a fait une frousse terrible. Ils en grelottent de trouille encore (attention, faut faire gaffe : ils sont prêts à mordre comme des pittbulls angoissés). La question de l’antisémitisme était évidemment secondaire et a servi de très bon prétexte pour la band à Valls. L’antisémitisme existe en France et autrement plus menaçant, mais il n’est pas pour eux politiquement dangereux (Même un Merha sera un cause électorale ! Se souvenir des numéros de Fabius dans l’affaire de Carpentras, comme il en était content !). Ces dirigeants sont d’un cynisme inouï. Tout en calcul : s’incruster au pouvoir et s’accaparer les miettes que leur lâchent leurs employeurs, Soros, Bouygues, etc. 


        • dixneuf 19 juin 2014 11:20

          Le bling-bling n’a pas dit son dernier mot !


          • pens4sy pens4sy 19 juin 2014 11:46

            Je ne peux pas croire qu’en 2017 il y aurait les mêmes têtes d’affiche qu’en 2012 qui nous joueraient un scénario déjà vu en 2002.

            Au secours ! Quel mauvais film.

            Si le MLP arrive en seconde position derrière n’importe lequel de ces deux clowns, le scénario 2012 ne se reproduira pas.

            Les dernières élections sont parlantes. L’UMPS est une nature morte. MLP sera probablement élue, même et surtout avec une énorme abstention.

            Néanmoins il est fort possible que d’ici 2017 se passent des évènements qui bouleverseront tous ces paramètres.


            • Fergus Fergus 19 juin 2014 13:14

              Bonjour, Pens4sy.

              Ne rêvez pas, Marine Le Pen pourrait bien virer en tête du 1er tour de la présidentielle de 2017, mais elle n’aurait aucune chance d’être élue au 2e tour, quel que soit l’adversaire. Et cela par manque de voix d’adhésion en quantité suffisante, malgré le regard très sévère (euphémisme !) que portent les Français sur la gestion de l’UMP et du PS. Au mieux, en cas de grosse colère contre ce que MLP nomme « UMPS », son score pourrait-il être de 40 % contre 60 % à son adversaire, élu à la présidence pour une nouveau remake d’un film pourtant déjà trop vu ! 


            • Luc le Raz Luc le Raz 19 juin 2014 13:13

              L’UMP se séparerait de son candidat naturel ? Trop drôle ! Mais vu l’état avancé de la gangrène de ce parti, il est judicieux d’envisager l’amputation de l’un de ses membres. Ce type ne doute vraiment de rien ! 


              • zygzornifle zygzornifle 19 juin 2014 13:58

                Les français aiment les corrompus , en politique ça grouille comme la vermine sur une charogne, Chirac, Sarkozy, Juppé, Ayraut , Royal, Désir ,Copé , Cambadélis , Cahuzac pour ne citer que les plus connus en Amérique tout ce beau monde aurait fini condamné et prison, enlevez leur la malversation et ils tourneront en rond comme une mouche sur une vitre sans savoir que faire .....  


                • aimable 19 juin 2014 14:25

                  quelle meilleur « protection » pour lui qu’une réélection 
                  museler la justice et l’affaire est dans la poche avec le mouchoir dessus !!!!


                  • lsga lsga 19 juin 2014 15:08

                    En France, il y a une prime aux affaires.

                     
                    À chaque fois qu’un homme politique a des problèmes avec la justice, il emporte les élections haut la main et son score augmente.
                     
                    Wou ou : on vit dans un pays d’abrutis ! Merci de le prendre en compte.

                    • Martha 19 juin 2014 15:16

                       Faire un petit tour sur voltairenet pour connaître l’histoire de notre « élu 2008 » et les dessous de l’affaire « Clearstream ». Que cela paraît déjà loin ! Mais l’histoire est écrite et cela vaut le détour. On comprend tout et surtout comment il a été mis au pouvoir.

                       N.S. a parfaitement rempli sa mission : - 1° Empêcher un Français honnête de gouverner la France pendant 5 ans.
                                                     - 2° Avec les pleins pouvoirs (Vème bis, chambre très majoritaire UMP) => Traité de Lisbonne, imposé à la France, contre le référendum de 2005. Dissolution totale de notre Pays dans l’OTAN criminelle + Afghanistan + Destitution de Bagbo + Guerres mensongères et criminelles de Lybie et de Syrie. Loi sur les retraites, etc : tout cela contre les intérêts bien compris des Français.
                       - 3° Avec une politique pareille (téléguidée) détestation totale par la majorité des Français. Ce qui était manifestement voulu par les stratèges de la manipulation de l’opinion, pour faire élire l’élu pré-choisi F.H.
                       Ce qui signifie les mêmes au pouvoir pour cinq ans encore....

                       ....
                       
                       Très belle manip médiatique.... Travail d’artiste.... et nous voilà bien mal lotis !
                       

                       Voilà donc ce zigoto remis sur le devant de la scène médiatique, sans arrêt : cette pauvre marionnette est agitée, là, devant nous pour nous occuper et cacher l’essentiel : ce qu’il se passe en Ukraine, en Syrie / Iraq => Syrie prise en sandwich par les mercenaires dits « islamistes », les méthodes de l’Empire et les massacres - tout cela est passés sous silence.

                       L’Europe et la France sont dans l’impasse, les mensonges de l’Empire sont de plus en plus évidents, il ne s’en cache même plus. Nos politiques sont anéantis, ils ont perdus la confiance des Français. Nos médias ne sont pas crédibles tout le monde le sait et le dit.

                       Trois ans encore ! Que c’est long, quand on voit la vitesse où vont les choses !

                       


                      • lsga lsga 19 juin 2014 15:22

                        l’analyse est en partie juste, à ceci prêt que la nation US a été encore plus laminée par le libéralisme que la France. 

                         
                        En vous acharnant sur les USA, vous ne faites que mordre une charogne.
                         
                        L’ennemi est ailleurs, il est partout, il se nomme : CAPITALISME.

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2014 17:32

                        Isga
                        Ceux là viennent sans doute de la planète Mars...
                        Liste des Young Leaders depuis 1981


                      • lsga lsga 19 juin 2014 17:37

                        et donc ? Vous êtes bien d’accord pour dire que le libéralisme détruit les États Nations ? Vous a-t-il échappé que les USA subissent le libéralisme depuis les années 70 ? Que leur bourgeoisie a massivement délocalisé leur appareil de production en Asie ? Que pour s’enrichir personnellement, ils ont terriblement affaiblit leur propre pays ?

                         
                        Les USA sont morts, et leur bourgeoisie nationale est devenue oligarchie financière qui ne se soucis pas de l’avenir de leur « nation », mais de leur enrichissement personnel.

                        La France n’est pas sous domination des USA, elle est sous domination du Capitalisme Financier. Ce n’est pas en sortant de l’Otan et en rétablissant les frontières que l’on en sortira, mais abolissant la propriété privée des moyens de production à une échelle au moins continentale. 

                      • Remi 21 juin 2014 14:53

                        « Les EU, une charogne (sic) »

                         Rappel de géographie de niveau Troisième :

                        la charogne est de très loin la première puissance mondiale.
                        Le dollar demeure de très loin la première monnaie mondiale.
                        Le pays est le premier investisseur mondial.
                        Parmi les 100 premières milliardaires, une large majorité est étasunienne.
                        Même chose pour les transnationales.
                        La puissance militaire des EU le maintiennent au poste de gendarme du monde.
                        L’impérialisme culturel ne faiblit pas.

                        Le manque de rigueur dessert la cause que l’on prétend servir.


                      • lsga lsga 21 juin 2014 14:57

                        L’Oligarchie américaine se fou totalement du sort de la « nation » US.

                        Ils ont massivement déplacé l’appareil de production des USA vers la Chine, et pour s’enrichir, ils ont donc mis à genoux les USA au profit de la Chine.
                         


                      • Remi 21 juin 2014 17:48

                        Qui détient le capital et donc le commandement des productions délocalisées ?


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2014 17:29

                        Pff ! Vous êtes tous des gagne petit...
                        Sarkozy ne s’est même pas rendu compte qu’il augmentait la dette publique de 600 milliards, et vous venez lui chercher des noises pour 17 pauvres petits millions de rien du tout... ??

                        Mais au fait, quand on fait des fausses factures, c’est bien sûr qu’on veut dissimuler de l’argent, il est destiné à quoi, cet argent ? Des retro commissions genre vente d’armes ? Et pour quoi faire ? Acheter des voix ?... Honni soit qui mal y pense !

                        On sait déjà que l’ancien responsable de Bygmillions a offert des sous au candidat du FN dans le Lot & Garonne.
                        Plus de 400 000 euros, une paille, le quart du budget de sa campagne, venant donc des finances de l’ UMP et d’un copain de Copé.
                        Ce qui n’a pas empêché ce frontiste de faire campagne en disant que l’ UPR était un sous marin de l’ UMP !

                        Mais tout le reste, ça devait à quoi ? On saura peut-être d’ici 2017...

                        En tous cas De Gaulle doit se retourner dans sa tombe de Collombey...
                        Sarkozy va recevoir le Prix du 18 Juin « pour sa défense de la France et son attachement aux valeurs Gaullistes »

                        Comme souvent, De Gaulle avait des prémonitions :
                        « Je n’aime pas les Communistes, parce qu’ils sont communistes.
                        Je n’aime pas les Socialistes, parce qu’ils ne sont pas socialistes.
                        Et je n’aime pas les miens, parce qu’ils aiment trop l’argent... ! »

                        Avec Sarkozy, il est servi !


                        • fatizo fatizo 19 juin 2014 19:34

                          Quel honte, Sarkozy c’est l’anti-gaulliste à 100%

                          « Je n’aime pas les communistes parce qu’ils sont communistes, je n’aime pas les socialistes parce qu’ils ne sont pas socialistes, et je n’aime pas les miens parce qu’ils aiment trop l’argent. »

                          Qui aime plus le fric que Sarkozy ?
                          Conclusion le Général l’aurait détesté, il l’aurait bouté hors de France à coups de pompes dans le derrière. 

                        • Pyrathome Pyrathome 19 juin 2014 18:49

                          Le retour de Naboléon de l’île d’Elbe ?
                          Ah ah ah !! 
                          N’attendez même pas 100 jours, envoyez le direct à « la santé » avec son club de cafards....


                          • France Europe République Fulbert de Chartres 19 juin 2014 18:51

                            Cinq années de présidence marquées par les mensonges, la corruption, le mépris du petit peuple, des milliers de suppressions d’emplois... et des gens en redemandent ! A part les vieilles méméres de Paris 16ème on voit mal qui pourrait être attiré par ce triste sire...


                            • Fergus Fergus 19 juin 2014 19:17

                              Bonjour, Fulbert.

                              « A part les vieilles méméres de Paris 16ème on voit mal qui pourrait être attiré par ce triste sire ».

                              Réponse : tous ceux qui comptent sur lui pour les aider à remplir leur escarcelle en faisant un bras d’honneur aux classes populaires, sans oublier les militaires bas du front, les cathos réactionnaires, et la majorité des paysans, des commerçants et des artisans de France.

                              Hélas pour lui, l’affaire Bygmalion risque de lui porter un coup fatal, nul ne pouvant croire qu’il n’était au courant de rien. L’UMP peut-elle prendre le risque de faire confiance à un type qui risque de partir en vrille à n’importe quel moment sur le plan judiciaire, en étant le DSK de la droite ? Certainement pas, et c’est pourquoi un front uni des caciques de l’UMP opposés à son retour est en train de se constituer, l’organisation des primaires constituant en outre un impératif non négociable auquel, s’il veut revenir, Sarkozy devrait se plier. Avec la perspective de devoir croiser le fer avec non seulement Juppé et Fillon, mais aussi des seconds couteaux comme Bertrand, Le Maire et Wauquiez.

                              Courra-t-il ce risque, en ayant présent à l’esprit le syndrome Royal, ex-candidate à la présidentielle, reléguée en 4e position dans les votes lors du 1er tour de la primaire PS ? Le risque d’être ridicule...


                            • lsga lsga 19 juin 2014 19:21

                              « Réponse : tous ceux qui comptent sur lui pour les aider à remplir leur escarcelle en faisant un bras d’honneur aux classes populaires, sans oublier les militaires bas du front, les cathos réactionnaires, et la majorité des paysans, des commerçants et des artisans de France. »

                               
                              + tous les abrutis et les crétins, et les imbéciles, et les incultes, et les racistes, et les nationalistes, et tous ceux qui se cherchent un guide, un père, un sauveur, un homme d’État capable de représenter la France, tous ceux qui veulent se débarasser de Hollande, tous ceux qui rêvent un jour de devenir riche, tous ceux qui veulent prouver qu’ils se sont bien intégrés, tous ceux qui détestent les juges, tous ceux qui aiment bien les filous, les roublards, les malins...
                               
                              Soit, un peu plus de 50% de l’électorat. 

                            • Fergus Fergus 19 juin 2014 19:54

                              Bonjour, Isga.

                              « tous ceux qui veulent se débarasser de Hollande ». Inutile de faire appel à Sarkozy : sauf retournement spectaculaire de conjoncture, le PS sera battu en 2017, et n’importe quel candidat UMP pourra l’emporter sur le candidat socialiste. Pourquoi, dans ces conditions, prendre le risque à droite de s’appuyer sur un type aussi clivant et aussi vulgaire qui risque, de surcroît, d’exploser en plein vol à tout moment. Ce serait une ânerie monumentale, et je ne pense pas, comme vous, que les gens soient « abrutis » à ce point.


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2014 20:04


                              Bien sûr qu’autour d’un Parti plein de fric, il y a toujours des volontaires pour ramasser des miettes...

                              Le risque pour Sarkozy n’est pas qu’il soit inéligible ? Mais il dira qu’il a fait confiance à ses adjoints...C’est Jupé qui a été inéligible, Chirac n’était au courant de rien du tout non plus !


                            • baron 19 juin 2014 19:33
                              C’est étrange l’hypothèse de l’absence du PS et de l’UMP au seconde tour n’est pas évoqué. Pourtant ces deux partis sont annéantis, des élections à caractère purement national le démontreront.


                              Quant à Sarko, plus personne n’en veux, son retour est un montage issu d’agences de communications ayant de puissants relais médiatiques. Vous lui retirez son budget com et il disparait définitivement.


                              Il y a un vrai problème, il y aura t il des élections en 2017 ? Voilà la question qui va se poser, des mouvements alternatifs sont en train de se mettre en marches, il faudrait plutot regarder de ce coté là.

                              • fatizo fatizo 19 juin 2014 19:37

                                Même à l’UMP ils n’en veulent plus.


                                Il n’y a plus que des journalistes indignes pour souhaiter son retour, les ennemis de la France.

                                • herve33 19 juin 2014 19:42

                                  On n’est sans doute pas encore prêt de tout savoir sur les 5 cinq ans de mandat catastrophique de Sarkozy . Hollande est peut-etre un nul (aucun carisme , aucune stature d’homme d’état ) , mais il n’est pas aussi arogant et prétentieux , que son prédécesseur .

                                  Sinon , on ne peut espérer qu’une chose , qu’il existe un candidat qui émerge qui ne soit ni UMP , ni PS et encore moins l’épouvantail qu’est le FN .


                                  • Fergus Fergus 19 juin 2014 19:56

                                    Bonjour, Hervé33.

                                    Entièrement d’accord avec votre commentaire.


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2014 20:06

                                    hervé,
                                    Faut faire passer l’ UPR de 5000 adhérents à 50 000 !


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 juin 2014 05:06

                                    Isga, allez donc troller le FN, plutôt que l’ UPR, pour un pseudo révolutionnaire, vous aurez l’air plus sérieux...


                                  • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 19 juin 2014 20:56

                                    Pour moi le plus dangereux à l’UMP ce n’est pas Sarko qui traîne trop de casseroles et qui a un bilan trop désastreux. Le plus dangereux pour 2017, c’est Christine Lagarde : une femme, de stature internationale, à l’écart des guerres internes à l’UMP et des « Bigmagouilles » récentes. D’ailleurs elle vient de refuser de se lancer dans une candidature hasardeuse à la tête de la Commission européenne en disant qu’elle mènerait son mandat au FMI à son terme...en 2016 ! Quant à savoir si c’est Hollande qui sera le candidat PS...rien n’est moins sûr... Valls et Royal ne feront pas de cadeau à un président sortant frisant les scores popularité à un chiffre !
                                    Mais quel que soit le ou la futur(e) président(e), s’il sort des rangs du PS ou de l’UMP, la France est foutue ! la France me fait penser à un conducteur qui s’endort au volant. Soit on se réveille avant 2017, soit c’est le crash assuré... Personnellement, voici ce qui m’a réveillé : les conférences de François Asselineau sur l’état de la France et le piège de la construction européenne. Si vous ne connaissez pas allez voir, passez-y le temps qu’il faut mais dites vous bien 2017 est notre dernière chance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès