Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé : la troisième voie ?

Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé : la troisième voie ?

Alors que les dissensions au sein de l’UMP n’ont jamais été aussi importantes, et qu’une véritable guerre des tranchées oppose François Fillon à Jean-François Copé, les chiffres des sondages, eux, ne trompent personne. Exit les NKM, Bertrand, et autres challengers se déclarant chaque jour (Bruno Lemaire est le dernier en date) et bienvenue à la vraie alternative au duel des deux ténors du parti : Nicolas Sarkozy.

Une véritable renaissance pour celui qui était conspué par une partie de l’électorat il y a à peine six mois. Un sondage IFOP nous apprend que pour le Journal du dimanche, 53 % des sympathisants UMP veulent que Nicolas Sarkozy «  revienne dans la vie politique et soit candidat de la droite lors de l’élection présidentielle de 2017 ».

Rappelons nous certains titres parus en mai 2012 :

« Nicolas Sarkozy, la fin d'un quinquennat d'impopularité »

Faut-il rappeler, comme le fait le Huffington Post, qu’en octobre 2010, « seuls 29% des Français se disaient satisfaits de sa présidence, soit moins que son socle électoral au premier tour de l'élection de 2007. Le taux de mécontents franchit la barre des 70%. »

Alors le Français, éternel insatisfait ? Ou simple « effet Chirac » ? Cet effet est une sorte de loi socio-médiatique qui veut qu’un ancien Président, détesté au cours de son mandat, gagne en popularité une fois qu’il a quitté le pouvoir. L’effet ne s’est cependant mesuré qu’avec la présidence de Jacques Chirac (Valérie Giscard D’Estaing n’en ayant jamais vraiment bénéficié), lequel s’est même payé le luxe d’être la personnalité politique préférée des Français.

Et si Sarkozy était la seule personnalité qui ait du charisme à droite ?

En effet, quand on regarde le portrait, les déclarations, et surtout le parcours des candidats à l’investiture, hormis Juppé (qui ne se présente pas), peu peuvent prétendre rivaliser avec un Nicolas Sarkozy ou un Jacques Chirac.

Xavier Bertrand  : trop insaisissable, pas assez incisif, réélu de justesse dans son département, impliqué de par son rôle de ministre de la Santé dans des affaires qui ne plaisent pas aux Français.

Jean-François Copé  : celui qui écrit halte à la langue de bois ne la manie que trop bien. Si il a de Sarkozy son talent à être omniprésent médiatiquement, il a aussi la capacité d’agacer les Français par son ambition sans arrêt martelée. L’homme qui pense trop aux présidentielles, en se rasant le matin, depuis dix ans. Cette obsession effraie.

François Fillon  : trop effacé, et passant depuis sa brouille avec Rachida Dati pour un politicien fourbe, il n’a pas tenu le rôle de para tonnerre médiatique en tant que Premier Ministre. Il s’est fait élire dans une circonscription sans enjeu (à vaincre sans péril on triomphe sans gloire).

NKM : peu crédible car semble avoir des positions et des opinions qui fluctuent au gré du vent médiatique. Un jour elle est porte parole de Nicolas Sarkozy et martèle des thèmes proches de l’extrême-droite, trois mois après elle juge ce courant infréquentable et veut se présenter comme humaniste. Un leader doit présenter une ligne de conduite claire.

Christian Estrosi  : le monsieur sécurité du parti. Il aurait pu avoir une carte à jouer, mais il est trop isolé médiatiquement pour pouvoir exister par lui-même. Son camarade Bruno Lemaire est dans la même situation que lui.

Quelle conclusion tirer de cette multiplication des candidatures ? En appeler à Alain Juppé, seul candidat crédible à droite ? Souhaiter le retour de Nicolas Sarkozy au sein de sa famille politique ? Les électeurs de l’UMP en tout cas, doivent se poser la question.


Moyenne des avis sur cet article :  1.27/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 août 2012 23:00

    Jamais content le Calmos. Même quand on dit du bien de Sarko, son ex-amoureux, il est méchant.

    Bon, au moins il a compris que le nabot était une buse, un accident de l’histoire. C’est déjà ça. On avance.


  • scorpion scorpion 20 août 2012 17:19

    Tiens tiens, les clowns sont de retour. Les rois de la dettes et du chômage n’ont pas été bien long à s’aiguisser les crocs afin de revenir nous présenter leurs sourires carnassiers avec plein de bonnes et nouvelles résolutions qu’ils n’ont jamais mis et qui ne mettrons jamais en application.


    • jean 20 août 2012 17:59

      Mdr, NS en alternative... surement une alusion à la machine à vapeur ? je suis à 10.milliards d’année lumières de l’ump mais mon préféré serait bachelot smiley ou daty là on se marre à 1000% bon courage, et n’hésitez pas à exploser en 3 partis, une branche buisson/FN, une libérale dure avec juppé et une floue avec lemaire


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 août 2012 23:08

        Tiens au fait, à propos de l’abominable Sarkozy, la rentrée judiciaire approche. Et mon petit doigt m’a dit qu’il y avait de la convocation et de la mise en examen dans l’air. Va falloir qu’il joue serré, l’ex-président des riches, pour mener une campagne depuis sa cellule de la Santé.


        • epicure 21 août 2012 02:09

          NKm n’a pas de ligne claire, ok mais au moins elle le teint clair.
          Par contre si on additionne les discours de sarkozy de la campagne de 2007 à aujourd’hui, quelqu’un peut il me dire la ligne claire de sarkozy ?
          Lui qui a été capable de dire tout et son contraire, même de faire référence à Jaurès, pour mieux tuer son héritage.


          • Anaxandre Anaxandre 21 août 2012 05:03

             Il s’agirait de moins écouter les discours (qui n’engagent, tout comme les promesses, que ceux qui les écoutent) et d’observer davantage les actes. Vous verriez que la ligne, depuis une quarantaine d’années, est assez claire.


          • Martha 21 août 2012 07:42

            Ils ont livré la France à l’Empire. Ils sont responsables de 70.000 morts Libyens et de celle de nombreux Syriens. Par le traité de Lisbonne et leur « règle d’or » qu’ils voulais instaurer, ils nous ont asservis à ce système.
             Aux galères tout ces pitres !

            *@ Henrymarx : Cela vous amuse ce genre d’article ? Qui peut adhérer à ce que vous dites ? Pour le moment, pour celui-ci, score imbattable.

             
            * Nous n’oublierons jamais ce qu’ils ont fait.


            • Lemaïsjekiff Nestor 21 août 2012 12:10

              Salut Calmos ...

              Tu critiques souvent Hollande mais pourtant vous avez un point commun !


            • Martha 21 août 2012 12:08

               Calmos,
              Mettre l’équipe sortante aux galères ce serait déjà une bonne chose. Ils ont mis le pays dans l’impasse, avec comme seule issue : la guerre toujours et que cela comme projet, tout comme l’a fait Bush pour le sien. Il y a un décalage de 4 ans, on a vu comment s’y est pris Obama et comment il a été mis en demeure de continuer « sur » cette trajectoire d’affrontements permanents. Les derniers commentaires de Obama sur les « armes chimiques » Syriennes le montrent bien : toujours la force, les ultimatums et puis boum on casse tout, sus au « Tyran sanguinaire super méchant ». Ca passe ou ça casse.... La Syrie, tout le monde le sait, c’est le pas de trop.
               Vous avez raison, vu les premiers pas de ce gouvernement, il prend le même chemin. C’est plus facile de se laisser aller sur la pente glissante où nous ont mis ces salopards, restés aux commandes pendant 5 longues années. L’équipe Sioniste mise aux postes clés de notre gouvernement ne laisse présager rien de bon.
               Je compte sur la gauche majoritaire élue à l’assemblée pour ne pas faire comme l’UMP et l’engage à s’exprimer : c’est pour cela qu’ils sont là. S’ils ne disent rien, ils seront eux aussi responsables de la guerre.

              * Cliquer sur : comité valmy.


            • chmoll chmoll 21 août 2012 11:36

              la 3ième voie ? ben ouié y a 3 trous , donc ce sont des trous d’balles

              ça n’a pas changé d’ailleurs


              • arobase 21 août 2012 12:27

                franchement on va commencer a avoir honte d’être français si sur 65 millions d’habitants on n’avait que le choix entre ces deux là !! 


                serions nous tous des archi -nuls ?

                aucun des dirigeants de droite depuis 10 ans ne devrait être réélu à quelque poste que ce soit, mais mériteraient d’être tous traduit devant les tribunaux pour trahison envers le peuple. les 10 millions de pauvres devraient leur demander des comptes.

                ainsi peut-être que ceux qui viendraient après feraient plus attention à ce qu’ils font, et feraient gaffe à leurs os.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

henrymarx


Voir ses articles






Les thématiques de l'article

UMP


Palmarès