Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy : un an de jeu médiatique et des dossiers ouverts

Nicolas Sarkozy : un an de jeu médiatique et des dossiers ouverts

Depuis son élection à la présidence de la République française en mai 2007, la presse internationale s’est passionnée pour ce jeune homme politique parlant le langage de la mondialisation dans un pays décrit comme bloqué et géré par des politiques vieillissantes.

Mais le problème avec Nicolas Sarkozy, c’est que les actes ne sont que très rarement liés aux discours. Depuis qu’il a été ministre de l’intérieur, il aime se poser en sauveur, tentant de répondre à chaud aux différents "faits divers" sociétaux. C’est une stratégie parfaitement adaptée à la sphère médiatique "peopolisée" actuelle. Au début, cela fonctionnait très bien, les sondages étaient au beau fixe. Mais pour vendre, la presse a besoin d’un scoop par jour. Afin de satisfaire cet appétit gargantuesque, les médias sont capables de mettre à genoux la "bête" qu’ils ont eux même créée.

Et depuis le divorce d’avec Cécilia Sarkozy, le vent a tourné. Chaque évènement est prétexte au ridicule. Il faut dire que notre président y met du sien. Dîner de victoire au "Fouquet’s", vacances payées par ses amis dirigeants de grandes entreprises françaises, mariage avec une chanteuse-mannequin de gauche et libertaire, réception du président dictateur lybien qui plante sa tente dans les jardins de l’Elysée, visite au Vatican en compagnie du plus scabreux de nos humoristes, incapacité à rester concentré plus de dix minutes sans envoyer quelques SMSs, port ostensible de symboles de nouveaux riches, la liste est longue.

Deux tiers des Français pensent que la France décline et c’est sans doute principalement pour cela que Sarkozy a été élu président de la République le 6 mai 2007. Le peuple est prêt à tout lui pardonner s’il redonne à la France son lustre d’antan.

En effet le recul de la France est indéniable, mais il est plus complexe qu’il n’y paraît. Il y a plusieurs causes, deux dominent. La première est l’émergence de nouvelles puissances internationales, le groupe "BRIC" : Brésil, Russie, Inde et Chine. La seconde est le dynamisme anglo-saxon et l’incapacité de la France à choisir entre le refus du capitalisme ou l’acceptation de ce système économique qui n’a aujourd’hui aucun rival sérieux en occident.

Que faire pour éviter d’être marginalisé entre des pays à forte croissance et des démocraties capitalistes tentant de réguler le système pour conserver la main mise sur le gros du gâteau ? Sarkozy a été élu pour imiter les Etats Unis et l’Angleterre, pour limiter la casse par une série de mesures de flexibilisation du travail, de remise en question des acquis sociaux, de réorganisation des services publics, de défense du pouvoir d’achat.

La vie politique actuelle est très rapide, principalement depuis le passage au quinquennat. Mais un bilan ne se fait pas après un an de pouvoir. Attendons encore avant de juger l’action initiée par notre Président. Laissons lui poser ses pièces sur le grand échiquier de l’économie internationale. Les français joueront le rôle de la pendule. Espérons pour notre pays que cette partie ne se termine pas en échec et mat.


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Fergus fergus 31 mai 2008 16:51

    Au delà des problèmes (bien réels) liés à son comportement autoritaire, exhibitionniste et narcissique, Sarkozy se caractérise par une évidence : il est toujours en campagne, et continue, comme aux plus beaux jours du printemps 2007, de sauter sur tout ce qui bouge et qu’il croit susceptible de redorer son blason.

    Il en résulte une absence quasi totale de sens à son action, aggravée par la grogne montante des troupes Ump, confrontées à une dispersion des initiatives, à de surprenants reculs et, sur le plan extérieur, à une succession sans précédent de fautes politiques.

    Demain, Sarkozy nous assènera peut-être un vigoureux discours libéral marqué de ces rodomontades dont il a le secret. Avant qu’après-demain, il ne nous serve un numéro de gaulliste social des plus orthodoxe. Qui peut savoir de quoi l’avenir sera fait. Même lui n’en a pas la moindre idée !


    • Forest Ent Forest Ent 31 mai 2008 18:44

      On va quand même pas jouer les surpris.

      Nous avons été nombreux sur AV à constater que Sarko était un ministre de l’intérieur nul à pleurer. Sa seule action a été d’y casser les thermomètres. Sa seule décision a été de supprimer la police de proximité, dans le but de mettre le feu et justifier une "dynamique sécuritaire", c’est à dire faire peur aux vieux pour gagner une élection. Ca a marché, et il a maintenant rétabli cette police de proximité, mais ça ne marche plus parce qu’on a trop joué avecle feu.

      Nous avions prévenu que Sarko, et l’UMP en général, était nul en économie, n’y avait aucune idée, et une sorte de "programme" cotradictoire par tous les bouts, que ce serait du sous-Chirac.

      Nous avions prévenu que cet homme était démagogue, jouait avec le feu, irresponsable et incompétent, et avions dit clairement "tout sauf Sarkozy".

      Nous avons eu des contradicteurs, mais qui n’ont pas apporté beaucoup d’arguments. Admettons qu’un an soit un peu tôt pour un bilan définitif. Dans un an, j’espère que ce sera bon ?

      Quant à cette phrase de l’article :

      l’incapacité de la France à choisir entre le refus du capitalisme ou l’acceptation de ce système économique qui n’a aujourd’hui aucun rival sérieux en occident

      elle me semble trop primaire pour mériter commentaire approfondi.


      • tvargentine.com lerma 31 mai 2008 18:57

        Vous écrivez "En effet le recul de la France est indéniable"

        Sur quoi vous basez vous pour affirmer cela ??????

        Car le BRESIL ,l’INDE,LA RUSSIE ou la CHINE sont des pays composés de communautées importantes qui ne parlent pas toujours la même langue et ou les inégalités sociales sont énormes sans parler que chaque province va développer sa spécificiter,sa bureaucratie et sa corruption.

        Concernant "le dynamisme anglo-saxon " je regarde les anglais qui sont entré en recession et dont les explusions sont en forte progression,ainsi que le chomage,sans parler "le modele américain" dont nous ne pouvons pas dire qu’il repose sur une base saine ,comme le modèle européen (systeme sociale et lois sociales)

        Non,la France et l’Europe ne sont pas en déclin,c’est votre vision des pays dit "en voie de développement" qui se développent et que votre esprit considérait comme "sous développées définitivement"

        NICOLAS SARKOZY A ETE ELU pour réformer l’ETAT,les retraites des fonctionnaires et "casser" cette mauvaise mentalité qui s’était installée en France que : travail = mal

        Voila pourquoi NICOLAS SARKOZY a été élu PRESIDENT

         

         

         


        • moebius 31 mai 2008 19:32

           a ga ga


          • melanie 1er juin 2008 14:53

            @ Hihihihihihan

             

            Tu t’es pas foulé...Copié collé de ton post sur 6 thématiques d’Avogravox en 3 jours..c’est ce qui s’appelle proposer des réponses adaptées ... !!!!!!!


            • herope kayen 1er juin 2008 20:02

              A voir les réponses de certains, on croit rêver : Sarko le sauveur de la France, normal pour un gars qui prend pour réfèrence de Gaulle.

              Pour l’instant quoi de concret, rien si ce n’est de piller les caisses de l’Etat pour son propre intêret : 172% de salaire , cumul (ministre de l’intérieur ,président) nombre de conseillers exponnentiel (plus de quarante), la CB de Cécilia, son escapade en Lybie (à quel titre ! : épouse ?) augmentation des salaires des députés, versement pendant 5ans au anciens de leur émoluments.......

              Sur le plan économique : paupérisation des populations. Ttravailler plus pour gagner plus : ok. Je conseille de regarder les analystes industriels sur la réalité de la France en pleine désindustrialisation : notre futur travailler à mi temps a Disneyland ou autre parc d’attraction pour 10-20-etc heures par semaine. Payer un loyer avec ça ? Que dire de l’enseignement (- 12000 postes) ) , de la santé : allez aux urgences délai d’attente là aussi restriction.....

              Le capitalisme baptisé "ulta-libéralisme" ne favorise qu’une seule couche de la population et notre président en bon valet les sert avec zèle et empressement. Notre bon petit peuple quand il aura fini découter le dernier opus de Carla, de regarder Rolland-Garros, l’Euro, le Tour, les JO .... !!!!

              FATALISME QUAND TU NOUS TIENS


              • marcIV marcIV 2 juin 2008 03:13

                Qui peut contester que de Gaulle fut un grand président ?

                6% de croissance, pas de chomage, augmentation des revenus, affirmation de la Nation ... le seul malheur c’est qu’il n’a pas été suivi lors de sa réforme sur la participation et le sénat. Arf.

                Quand à Sarkozy, certes il n’est pas fait du même bois que le "grand connetable de France" mais c’est un fin politique à n’en pas douter, ni un surhomme, ni un minable, juste un bon politique.

                Son ambition le pousse à vouloir réussir là ou tous ont échoué : réformer la France.

                quand je vois des réflexion du style :

                "Le capitalisme baptisé "ulta-libéralisme" ne favorise qu’une seule couche de la population et notre président en bon valet les sert avec zèle et empressement"

                Je me dit que le pays est tombé bien bas ! Un ramassi de jaloux qui prennent prétexte de la rémunération de 40 patrons pour écraser tout les autres.

                Connaissez vous réellement le poid des taxes, des réglementation en tout genres et du mépris de l’administration pour les enterpreneurs ?

                Montez une entreprise créez de l’emploi et après on en reparlera....

                La population Française fait preuve d’une remarquable sous-culture économique qui m’etonne chaque jour !


                • herope kayen 2 juin 2008 14:58

                  Soyons francs et lucides ! L’après-guerre tout à recontruire, l’argent américain... N’importe qui dans ces conditions crée de la croissance. Pas mal aussi la croissance sur le dos de millions de morts !

                  Bon président ? On fait quoi de 1958 et de l’appui de l’armée (général Salan......) pour le remettre au pouvoir. Bel exemple !!!

                  Quand à votre cher président, je vais utiliser des métaphores ; comme la pie il aime tout ce qui brille, comme le coucou il même s’approprier, comme la mouche du coche (La Fontaine) beaucoup de vent pour rien.

                  Avec mon épouse nous avons été artisans-commerçants 4ans et crée 1 emploi alors oui on peut en parler !!!

                  Il existe plein de journaux historiques, économiques, il faut lire !


                  • marcIV marcIV 2 juin 2008 19:49

                    Sachez que si l’armée avait en son temps appliqué les réformes que de Gaulle préconisait pour l’armée nous n’aurions pas perdu cette guerre.

                    Les allemands connaissaient tellement bien l’oeuvre de de Gaulle qu’ils l’ont appliqué avec succès !(he oui les panzer division sont un invention du général ! je vous renvoie à vos lectures)

                    Puis bien sur c’est facile de reconstruire quand tout est détruit (c’est bien connu), vous avez qu’à dire ça aux africains : tout est à construire ! La politique du Franc fort, La rigueur budgetaire, la stabilité politique, l’innovation et la recherche tout cela, il n’y est pour rien !

                    A l’époque on appelait la France le "japon" de l’Europe, mais j’imagine que c’est sur le dos des morts (? ??? quelle idée ) que nous avons grapillé cette croissance et non sur nos propres ressources.

                    Quand au deni de démocratie, c’est une blague ! dès qu’il a rétabli la démocratie à la libération, on l’a viré.

                    Et quand au fait d’être artisan je vous en félicite, mais je n’ose pas vous demander pourquoi vous ne l’êtes plus apparement ? Etes vous parti en retraite grace à vos stock options ?

                    Pour en finir je félicite l’auteur pour son article qui contrebalance par son ton neutre l’antisarkozysme primaire qui sévit sur agoravox (un atavisme).

                     


                  • herope kayen 3 juin 2008 03:18

                    Bon : on a eu un super de Gaulle. Il est vrai que l’opération de Montcornet fut une réussite. Il a tenu 24 h face aux allemands qui apparement on lut un autre livre.....Les africains eux ont eu droit à la cellule Foccard qui créa la Francafrique ou comment faire du néo-colonialisme ! Demandez aux Harkis et leurs milliers de morts comme ils sont contents du général ! Que dire du SAC !

                    Maintenant on a super Sarko ou comment dépouiller les plus faibles !

                    Pas d’antisarkozysme primaire ! : ses instituts de sondages, ses jounraux (Figaro.....) contrôlés par ses amis Bolloré, Dassault, Lagardère...ne lui attribuent plus que 30-32% de satisfaits. Seul Mitterrand a fait pire mais au bout de 10ans !.

                    Donc on tient un record bravo !

                    Quand à vos insinuations concernant le fait que je ne sois plus artisan, que répondre à tant de mesquinerie !

                     

                     


                    • marcIV marcIV 4 juin 2008 19:50

                      Bon même si nous ne sommes pas d’accord et que apparement je ne le serait jamais avec quelqu’un qui considère que de gaulle n’a pas été un Grand président, je tiens à vous préciser deux ou trois choses :

                      Pour Montconrnet quelle rigolade ! Avec quelques blindés il aurait du repousser les colones allemandes !!! Si seulement on avait bien voulu suivre ses recommandations :

                      le Général Guderian, créateur de la force mécanique allemande avouera qu’il s’est inspiré des thèses du général De Gaulle. Hiltler proposa même à De Gaulle de venir le rejoindre et malgrès son refus Hitler appliquera point par point ses recommandations.(vous voyez qu’ils ont lu le même livre).

                      Je ne continue pas à polluer les commentaires.

                      j’ajouterai simplement que cette phrase de l’article "Que faire pour éviter d’être marginalisé entre des pays à forte croissance et des démocraties capitalistes tentant de réguler le système pour conserver la main mise sur le gros du gâteau " est très intéréssante et mérite d’être analysée en parallèle avec l’initiative de l’Union (pour ?) la méditéranée.

                      En ce sens le rapprochement vers le bloc anglo-saxon est aussi très intéressant.

                      On dénote aussi un rapprochement avec la Russie (voir la proposition de partenariat stratégique de Poutine) et les initiatives vers les pays d’europe de l’est.

                      Petit à petit la musique se met en place et nos partenaire européens le sentent bien, il n’y a qu’à voir la réaction de l’Allemagne qui ne s’énerverait pas que pour une question de caractère.

                      Pas si bête ce Sarkozy hein. 


                      • herope kayen 7 juin 2008 02:10

                        Mon dernier commentaire : je me refuse catégoriquement de continuer car pour moi une personne qui prend pour référence Hitler et un général nazi ne mérite aucun intérêt.

                         

                         


                        • walpole walpole 8 juin 2008 09:22

                          Une semaine de jeu médiatique....

                          Sarko en Grèce – Sarko aux condoléances des accidentés d’Allinges – Sarko à Rungis – Sarko en Pologne ou à Beyrouth. Pascal disait que « Tout le malheur de l’homme est de ne savoir demeurer en repos dans une chambre ».
                          Vitesse, saut d’un problème à une solution problématique, bond d’une solution à un problème insoluble : l’arrivée au pouvoir du Petit Nicolas et sa maintenance a été programmée sur ce seul programme.
                          La règle constante de ce jeu est de parler haut, de ne pas se servir du langage comme d’un moyen de communication et de pensée mais comme d’un Tam-Tam. TF1 et Paris-Match en peaux de tambours. Hortefeux, Darcos et Bertrand en Chefs de tribus pour une politique qui nous cannibalise.

                          Walpole (www.pensezbibi.com)


                          • marcIV marcIV 12 juin 2008 01:08

                            Ha au fait Kayen je voulais vous dire :

                            Pour fixer l’année en cours on prend pour référence la naissance du christ mais cela ne vous oblige pas à aller à la messe le dimanche ni à croire en dieu.

                            Evoquer un évenement historique où Hitler intervient n’implique pas l’adhésion au Nazisme.

                            Excusez moi du peu mais vos propos sont idiots.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès