Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > NKM, Estrosi, Copé, Fillon, Bertrand : petit portrait des candidats à (...)

NKM, Estrosi, Copé, Fillon, Bertrand : petit portrait des candidats à l’investiture de l’UMP

L’investiture à la tête de l’UMP fait perdre la tête à beaucoup de personnalités de droite. Pas un jour ne passe sans que les petites phrases assassines ne sortent dans les journaux. Le 17 juillet, c’était Rachida Dati qui dénonçait les « cooptés » et les « rentiers ». Cinq figures d’importance se détachent dans cette quête du graal à droite :

Nathalie Kosciusko-Morizet

Elle a réussi à se donner au lancement de sa carrière médiatique une image de quadra écolo moderne de droite, concernée par le Grenelle de l’environnement. Ses préoccupations se sont vite élargies puisqu’elle devient en 2008 secrétaire générale de l’UMP à l’économie numérique. Elle est la porte-parole de Nicolas Sarkozy lors des élections présidentielles de 2012. NKM surprend alors en durcissant ses propos, suivant la « ligne Buisson » choisie comme orientation stratégique pour la campagne du Président sortant. Elle essaie, depuis les législatives de juin, de se refaire une image de personnalité qui ne transige pas avec le Front national.

 Christian Estrosiqui n’exclut pas de se déclarer.

Député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi assure qu’il n’est pas question qu’il prenne d’emblée partie pour Copé. Ministre chargé de l’Industrie auprès de la ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, dans le gouvernement Fillon II, il incarne une ligne dure du sarkozysme, décrite comme sécuritaire. Son principal rival est Eric Ciotti, qui est devenu en 2009 secrétaire national chargé de la sécurité à l'UMP, domaine de prédilection de Christian Estrosi.

"Nous avons toujours travaillé ensemble et essayé de nous situer au-dessus de la mêlée. Nous sommes d'accord pour que chacun soit libre de son choix", tente de minimiser Christian Estrosi. Une candidature qui pourrait conforter les positions droitières prises par le parti pendant les présidentielles de 2012.

 Jean-François Copé, ambitieux éternel, candidat déclaré depuis des années, a toujours évolué dans l’ombre de Nicolas Sarkozy qu’il déteste. Ayant tenu un discours de franchise pendant la campagne sur une position de déni de droitisation de l’UMP, qu’il n’approuvait pas, il affronte un François Fillon ayant évolué caché, n’affirmant jamais ses réelles ambitions pendant qu’il était à Matignon, mais n’hésitant plus à les montrer à présent de façon claire. Le champ est en effet libre suite au départ de Nicolas Sarkozy du pouvoir (et à sa volonté de se retirer, un temps, de la vie politique). Copé doit donc composer avec un camp à nouveau politisé, tenant une place proche de celle de Martine Aubry durant les primaires socialistes.

 François Fillon est le sous-marin de l’UMP. Il a avancé caché, pendant des années. Premier ministre de Nicolas Sarkozy, il a eu une image préservée pendant le mandat, dépassant même parfois en popularité le président de la République. Certains pourront ainsi lui reprocher de ne pas avoir endossé le rôle de paratonnerre traditionnel du Président. Ce manque de franchise agace clairement dans son camp, notamment Rachida Dati qui n’a pas hésité à le faire savoir. Il réunit tout de même un certain nombre de soutiens, fort des chiffres favorables des sondages lors de son passage à Matignon.

 Xavier Bertrand, au milieu de la guerre Copé-Fillon est également bien embêté. Si il ne fait aucun doute qu’il déteste Jean-François Copé autant que ce dernier déteste François Fillon, il tente de multiplier les appels au calme. Appels qui ne l’empêchent pas de songer également à se présenter à cette fameuse investiture à la tête de l’UMP. Son bilan ministériel catastrophique, son département de l’Aisne sinistré (où il a quand même réussi à se faire réélire) et son bilan en matière de santé plus que contestable, sont autant de freins à son élection.

Les tensions au sein de l’UMP, auxquelles assistent actuellement les observateurs de la vie politique française, sont autant de risques pour l’ancien parti présidentiel. En effet, l’éclatement est toujours possible, entre une UMP aux positions droitières, qui assume la campagne de Nicolas Sarkozy, et une UMP plus complexée qui veut renoncer à cette image que certains jugent sulfureuse. Les soutiens de la première vision pourront alors reprocher un manque de franchise aux seconds.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 juillet 2012 10:49

    La seule chose rassurante, dans cette liste des candidats, c’est que Sarkozy n’y apparaît pas. Et c’est tant mieux parce que le président-dégagé, qui n’était déjà déjà pas très équilibré du temps de sa splendeur, commence à devenir complétement maboul.

    « Remis tant bien que mal de se défaite à la présidence de la république, Nicolas Sarkozy est cependant loin d’avoir tourné la page, se remémorant les années de son mandat avec nostalgie, à tel point qu’il aurait refait à l’identique dans le bureau mis à sa disposition rue de Miromesnil à Paris son ancien bureau à l’Elysée.
    « Dans son nouveau bureau parisien de la rue de Miromesnil, Nicolas Sarkozy aurait reproduit son environnement élyséen. Mêmes bibelots, mêmes meubles, tout aurait été placé quasiment à l’identique. » Un genre de reconstitution historique qui laisse le visiteur un brin perplexe...
     » http://www.pipole.net/carla-bruni-sarkozy-nicolas-page-elysee/149058/


    • Fergus Fergus 20 juillet 2012 17:46

      Salut, Peachy.

      Après quelques semaines d’absence pour cause de déménagement, de congés et de coupure internet imprévue, me voici de retour aujourd’hui.

      Ainsi, Sarkozy suivrait les traces du marchand d’armes Basil Zaharoff qui possédait naguère des appartements aménagés à l’identique dans quatre capitales. A maboul, maboul et demi ! Il est vrai que ce n’est pas une surprise concernant Sarkozy.

      Cordialement.


    • lebreton 21 juillet 2012 17:07

      Bonjour,

      moi je le verrai bien a la santé , avec une belle cellule ,chez les vip !!!!!!!!quand on lit dans la presse qu’un type c’est viandé seul avec son auto sans faire de dégâts ni victime prend deux ans de prison ferme ,je me dit que dans ce pays la justice est rendue d’une drôle de manière . que tu soit pauvre ou riche la justice t’accompagne ,mon cul oui !!!!

    • Fergus Fergus 20 juillet 2012 17:48

      Bonjour, Schweizer.

      NKM aura été, ces derniers mois, ce qui se fait de plus faux-cul en matière de politique. Aux olympiades de la tartufferie elle obtiendrait aisément une médaille d’or !


    • ils ont tous des« gueules de mafieux....il manquait la »plytecnichienne NKM
      les nouveaux dalton parisiens....sur nos ecrans

      EN 19 ANS ILS ONT RUINE LA FRANCE SOUS LE ROI FAINEANT CHIRAC 1 ET CALIGULA-SARKO.

      613 MILLIARDS PERDUS 1003 USINES FERMEES DONT DOUX...PSA...FLORANGE
      plus on donnait sous l’ump-fn aux patrons...plus ils licenciaient


    • NKM POLYTECHNICHIENNE...BIEN SUR


    • kiouty 20 juillet 2012 15:03

      Copé, Bertrand ne sont pas crédibles, la mauvaise foi est permanente avec eux.
      NKM s’est grillée pendant la campagne, en plus, elle a une façon de faire de la langue de bois assez pénible.

      Le seul qui vaille bien dans le tas, ce serait Fillon, mais c’est parce qu’il la ferme, comme d’habitude.


      • chmoll chmoll 20 juillet 2012 17:22

        rien qu’à voir les noms (nkm,estroye,copé dit le lobotomisé, bertrand alias la cas vide)
         
        y aurait eu de quoi demander l’asile polique dans un autre pays, si l’pays était encore entre leurs mains



        • Fergus Fergus 20 juillet 2012 17:53

          Bonjour, Henrymarx.

          Vous avez oublié deux noms dans cette liste : Juppé qui, quoi qu’il en dise, reste en embuscade et pourrait mopnter au créneau en se prévalant d’un statut d’arbitre ; et Le Maire, dont les dents rayent le parquet, et qui vient d’annoncer sa candidature. N’oublions pas non plus Dati qui rêve de khalifat et dont les crocs sont, comme toujours, très acérés.


          • gaston gaston 20 juillet 2012 19:05

            Franchement avec une équipe de minable pareil , la gauche peu dormir tranquille , il ne manque plus que leur ancien chef , la racaille sarkozy ! alors entre Fion le premier ministre de rien qu’a rien branlé et qui a été incapable de prendre une décision seul pendant 5 ans ,copé qui est aussi cynique et arrogant qu’il est incompétent , ou encore dati qui a été obligé de trafiquer ses diplôme pour avoir un poste , il ne manque plus que la grosse morano avec ses 2 de QI , vraiment avec l’UMP la politique a touché le fond , et quand on pense que c’est le peuple qui a payé grassement une bande de minable pareil , juste la pour profiter de leur fonction pour s’en mettre plein les poches péter dans la soie et se faire inviter et payer des vacances par les pires racailles criminels de la planète , moi je dis que ces gens la devraient être condamnés par la justice du peuple pour haute trahison à de la prison ferme !


            • gaston gaston 20 juillet 2012 19:08

              vous avez vu sur la photo , la racaille copé il est tout bronzé , a t-il encore été barboter dans la piscine de takkieadine


               

              • Le péripate Le péripate 20 juillet 2012 20:06

                Il y a aussi un candidat libéral, un jeune, Philippe Herlin.

                Une droite libérale serait la meilleurs chose qui puisse arriver à ce pays.


                • arobase 20 juillet 2012 21:40

                  Salut fergus, tu manquait.


                  peripate veut une droite libérale. celle qu’il vient de se farcir pendant 5 ans, et avec quels résultats ! était sans doute communiste !!
                  péripate il veut toujours plus : lui est pour l’esclavage : « tu travaille autant que je veut, où je veux, je te jette quand je veux, comme je veux, et tu ferme ta gueule, et tu m’enrichit. »
                  si je te donne juste de quoi survivre , c’est pour te maintenir vivant sinon adieu ma fortune ;

                  Sur Peugeot, copé et consort critiquent la position du gouvernement, défendant peugeot bec et ongles que c’est est indécent, , s’offusquant que Montebourg demande des comptes à ces repus qui ont empoché des milliards de nos impôts ! pour vivre en suisse !

                  Ainsi on imagine ce à quoi on a échappé ! ! pas étonnant qu’on ait 1 millions de chômeurs de plus !

                  s’ils avaient gardé le pouvoir, rien qu’en 2012 on aurait eu un million de  chômeurs en plus ! ils auraient applaudit chaque patron qui ferme, qui délocalise !

                  voilà prévenus les travailleurs idiots qui par millions ont voté sarkosy !! cette fois les masques sont tombés< ;

                  • Le péripate Le péripate 21 juillet 2012 12:10

                    Je ne suis pas sectaire et une gauche libérale serait très bien aussi, comme en Nouvelle Zélande par exemple.
                    Par contre celle qui fait l’apologie de l’esclavage d’état, esclavage bien réel celui-là, ne mérite que les poubelles de l’histoire.


                  • jaja jaja 21 juillet 2012 14:05

                    Péripate c’était déja l’opinion de la gauche révolutionnaire du XIXème siècle.... Blanqui que vous citez souvent qualifiant l’État de « gendarmerie des riches contre les pauvres »......

                    Et en conséquence il proposait avec justesse dès 1836 :

                     “ Citoyens, nous avons bien moins en vue un changement politique qu’une refonte sociale. L’extension des droits politiques, la réforme électorale, le suffrage universel peuvent être d’excellentes choses, mais comme moyens seulement, non comme but ; ce qui est notre but à nous, c’est la répartition égale des charges et des bénéfices de la société ; c’est l’établissement complet du règne de l’égalité. Sans cette réorganisation radicale, toutes les modifications de forme dans le gouvernement ne seraient que mensonges, toutes les révolutions que comédies jouées qu profit de quelques ambitieux ”

                    C’est toujours d’actualité.....


                  • Thérèse Leduc 22 juillet 2012 12:34

                    Une belle brochette d’escrocs pour prendre la tête du parti mafieux.


                    • CARAMELOS CARAMELOS 23 juillet 2012 09:31

                      Si c’’est une mafia alors il ne s’agit plus d’escrocs mais de mafieux. Dans ce cas il y lieu de déterminer qui est le Le consigliere :

                      Le consigliere conseille le Don. Un Rôle très important, c’est un rôle, non un grade. Le Consigliere peut être un simple soldat, mais il est là pour montrer des choses au Parrain qu’il n’aurait peut être pas forcément vu. Il est là en tant que bras droit, en tant qu’assistant dans ses affaires, c’est un homme de confiance, très respecté dans la Famille.

                      Pour qui ce rôle ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

henrymarx


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès