Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Non à la technocratie et au cumul des mandats !

Non à la technocratie et au cumul des mandats !

 Après 20 ans de domination sans partage de la droite, la gauche réussit enfin à la fin des années 70 à gagner de nombreuses villes.

Les élections municipales de 1977 ont permis à la gauche d'étendre son implantation.

Beaucoup de militants associatifs ont été aspirés par la gestion municipale et d'autres se sont retrouvés dans les ministères quatre ans plus tard lorsque Mitterrand est élu président de la République...

Une certaine forme de désertification associative a commencé à cette époque sans que la relève soit effective.

Alors qu'il est nécessaire et indispensable que le lien social se renforce et que la gauche dans sa diversité se préoccupe réellement des quartiers populaires, le PS et ses alliés se préparent à prioritairement gérer .

Après le renforcement de l'implantation municipale opéré en 2008, la conquête de nombreux départements et la quasi totalité des Régions, c'est le Sénat qui a une majorité socialiste, François Hollande qui accède à la présidence et enfin dimanche soir la chambre des députés qui se rosit.

Je me réjouis de voir que la droite est en passe d'être balayée, certes mais comme beaucoup de militants de terrain j'espère que les erreurs de 1977 ne se reproduiront pas.

Nous risquons d'avoir un parti majoritaire technocratique avec des élus très pris par leurs multiples mandats, coupés du terrain et d'autres devenus des collaborateurs ministériels, des chefs de cabinets ou des conseillers...

Le cumul des mandats encore largement en pratique ne facilite pas la disponibilité, c'est ainsi qu'un président de Conseil général déjà « surbooké » donc peu accessible par les partenaires du département se retrouve sénateur.

Aujourd'hui ce n'est plus lui qui répond au courrier, ni son directeur de cabinet qui a laissé son poste pour rejoindre un ministère, c'est un technicien qui de charge de cette tâche...

Il faut ABSOLUMENT que :

  • le cumul des mandats soit interdit dans le cadre de l'application d'une loi claire et sans ambiguïté ;

  • la politique reprenne le dessus sur une technocratie toute puissante ;

  • la gauche dans son ensemble priorise l'implantation locale, c'est à dire le travail avec les gens, le militantisme associatif dans le cadre du respect de l'indépendance des associations.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Scual 16 juin 2012 13:16
    Non à la ploutocratie et au pouvoir des non élus.

    • Anaxandre Anaxandre 17 juin 2012 19:47

      Ce sont les élus qui permettent aux « ploutocrates » non-élus d’avoir le pouvoir.


    • Scual 17 juin 2012 20:54

      Non c’est l’argent des ploutocrates qui fait les candidats et les médiatise... le reste,c ’est les non médiatisés.

      Par exemple :

      http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/06/17/legislatives-majorite-absolue-pour-le-ps-et-ses-allies_1720027_823448.html#xtor=RSS-3208

      Dans les résultats des législatives sur le site Le Monde, le site de référence pour la propagande officielle, le FdG est tout simplement nié alors qu’il est pour l’instant annoncé à 13 sièges selon les plus récentes estimations, alors qu’on parle des autres y compris le FN ou Bayrou qui n’auront peut-être même pas un seul siège...

      Mais le FdG n’a pas les ploutocrates avec lui pour en faire la publicité à travers leurs médias. C’est comme ça que fonctionne notre système : les ploutocrates font l’opinion avec leurs médias et donc ils s’acharnent sur leurs ennemis démocrates.


    • gordon71 gordon71 16 juin 2012 13:43

      Chalot bonjour 


      vous l’avez déniché où votre slogan ?



      je vous propose 

      Lundi : oui à la santé non à la maladie

      mardi : oui au bonheur....

      bonne après midi OUI OUI

      • gordon71 gordon71 16 juin 2012 13:46

        ah j’oubliais en passant 



        vous avez oublié un non :

        non au clientélisme associatif , vous savez les élus qui arrosent leurs associations amies, ou mieux qui en créent de fictives pour ramasser les subventions

        mais je m« égare, on n’a jamais vu celà, »à gauche"
         smiley

        • CHALOT CHALOT 16 juin 2012 13:57

          Non Gordon ! pas de généralisation
          Dans ma ville, j’ai co-fondé une association il y a 7 ans.
          C’est aujourd’hui la plus importante de la ville et celle qui reçoit le moins de subventions municipales : 200 € par an.


          • gordon71 gordon71 16 juin 2012 14:03

            mais vous Chalot vous êtes une sorte de « curé laïque » (sans rire), 


            je ne mets pas en cause votre probité et votre générosité 

            le scandale n’est pas à « l’amicale bouliste » ou à la « joyeuse gaule chalonnaise »

            je pense à des officines autrement plus « structurées » , et influentes qui monnaient leur soutiens politiques 

            et là d’accord par avance, gauche droite même combat

            • soimême 16 juin 2012 14:33

              Et bien c’est raté, à entendre le mot d’ordre de Hollande, si les Ministres ne sont pas élues , ils doivent quittés leurs postes !

              Si cela n’est pas un cumule de mandat, c’est quoi alors !


              • bernard bernard 16 juin 2012 17:11

                il faut absolument que  : « le cumul des mandats soit interdit dans le cadre de l’application d’une loi claire et sans ambiguïté » (sic)

                Au vu des consignes données aux candidates aux législatives...
                C’est pas gagné...

                et à mon humble avis, pas près d’être votée cette loi « claire et sans ambiguité »...

                Mais on peut toujours réver,
                On a jamais été aussi près de Noêl smiley


                • CARAMELOS CARAMELOS 16 juin 2012 17:33

                  La droite, la gauche , la gauche , la droite ! Soeur Anne ne vois tu rien venir ? Pitié ne vois tu rien venir ? Si si ma tite soeur ; tu vas payer un peu plus, tu vas te faire trousser dans les escaliers par un gros cochon d’un parti . Mais ma grande soeur, je vais voter à gauche cette fois, aprés avoir voté à droite, ca va peut être changé non ? T’es conne soeurette tu fais comme moi , tu vote n’importe quoi comme celà tu n’attends plus rien.


                  • Magnon 16 juin 2012 20:38

                    @L’auteur
                    Le non cumul des mandats, c’est favoriser les fonctionnaires qui détachés pendant la durée de leur mandat, retrouvent automatiquement leur emplois à la fin de leur mandats !
                    Ajouter-y des heures de délégations syndicales et vous avez une caste politique lié aux partie de gauche ayant un avantage considérable par rapport aux autres classes de la société, qui elles sont obligé de passer par Pole Emploi !
                    C’est la situation dans ma région ou tous les postes de pouvoirs sont tenus par des profs socialistes passés par les syndicats !
                    Je croirais au non-cumul des mandats lorsque les fonctionnaires politiques ne retrouveront pas autommatiquement leur plaçou après avoir été remercié par les électeurs !


                    • Scuba 16 juin 2012 23:33

                      @ Magnon :

                      une autre solution serait qu’un élu issu du secteur privé puisse retrouver son poste après avoir été battu, un peu comme s’il revenait d’un congé sabbatique.


                      • Patricia 16 juin 2012 23:35

                        « Aujourd’hui ce n’est plus lui qui répond au courrier, ni son directeur de cabinet qui a laissé son poste pour rejoindre un ministère, c’est un technicien qui de charge de cette tâche... »

                        D’accord avec votre article et merci pour ce détail, ci-dessus. Certains, croyant que le gouvernement est à leur écoute personnel croient fermement que leur courrier est lu par les personnes auxquelles ils les adressent. Est-ce un manque de réalisme ou un sentiment d’importance personnelle ?



                        • Michel DROUET Michel DROUET 17 juin 2012 11:41

                          Bonjour Patricia

                          Non, c’est simplement de l’ignorance et des décennies d’interventionnisme des élus qui au lieu de faire leur boulot pour le service du plus grand nombre, jouent les assistantes sociales et essayent de décrocher un passe droit individuel pour quelqu’un qui saura s’en souvenir lors des prochaines élections.

                          La politique, c’est aussi du clientélisme.


                          • Michel DROUET Michel DROUET 17 juin 2012 11:38

                            Bonjour Chalot

                            D’accord avec le constat et les préconisations en vue d’améliorer les choses.

                            J’ajoute, et ce la me semble essentiel, qu’il faut diminuer le nombre de collectivités territoriales et d’Etablissements Public de Coopération Intercommunale (les communautés de communes et les syndicats intercommunaux) afin que les citoyens puissent y comprendre quelque chose.

                            Faites le test : demander à votre entourage de vous énumérer les compétences des communes, des départements des régions et des intercommunalités. Succès garanti : c’est la grande confusion.

                            On ne s’étonnera pas après cela qu’aux dernières élections cantonales pour ne reprendre que cet exemple, il y ait eu près de 60 % d’abstentions.

                            Questions subsidiaire : les élus, en majorité de gauche dans les collectivités territoriales, accepteront-ils de scier la branche sur laquelle ils sont assis ?

                            J’ai des doutes. 


                            • Michel DROUET Michel DROUET 17 juin 2012 11:46

                              @ Chalot

                              Non seulement il faut interdire le cumul des mandats mais il faut également limiter le nombre de mandats successifs à deux.

                              Cela évitera d’avoir des « professionnels » de la politique qui font carrière et sont totalement déconnectés des réalités de terrain.

                              Un petit retour à la vie réelle ne peut être que bénéfique. Cela fait prendre conscience de la hausse du coût de la vie, des difficultés à trouver du boulot et à le conserver et des problèmes de logement pour ne parler que de cela.


                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 17 juin 2012 15:26

                                C’est ce qui se faisait autrefois dans la tendance syndicale enseignante des « amis de l’Ecole émancipée ». 



                              • Anaxandre Anaxandre 17 juin 2012 19:58

                                Quitte à rêver, c’est encore permis !, rêvons vraiment : Démocratie directe par tirage au sort avec mandat court et non renouvelable, une sorte de démocratie athénienne modernisée et adaptée. Elle est où l’association qui s’occupe de ça ? Elle reçoit des subventions de l’état ? Ah ! Ah ! Ah !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès