Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Non à toute ingérence auprès des élus de la République

Non à toute ingérence auprès des élus de la République

Quand une instance républicaine propose une liberté aux plus vulnérables, les filles, un représentant d’Eglise n’ayant jamais accepté l’égalité des sexes ferait mieux de s’abstenir de tout commentaire.

Le Conseil général Rhône Alpes vient de voter la mise en place d’un « pass contraception ». Une initiative permettant aux mineures de consulter un médecin et d’obtenir des contraceptifs gratuitement, et destinée à lutter contre les grossesses non désirées chez les adolescentes.

 Philippe Barbarin a eu les honneurs de la presse locale pour avoir vivement critiqué cette décision d’une instance républicaine. Comme il dépend directement d’un monarque étranger, le patron du Vatican, et que par ailleurs depuis la Révolution fêtée ce 14 juillet, les décideurs de France, élus par tous, n’ont pas besoin des consignes d’un chef de n’importe quelle religion, ledit primat des Gaules commet là une ingérence politicienne. La loi de 1905, de séparation de l’Eglise et de l’Etat veut que l’Eglise soit maîtresse chez elle, - mais que chez elle ! On aurait aimé que la presse locale s’intéressât aussi à d’autres avis sur le sujet ! Associations de Parents, planning familial, Syndicats de Jeunes, Libre pensée…Le choix n’est certainement pas neutre.

 

Le filles de notre pays reçoivent une bonne éducation de leurs parents. Celles qui le veulent suivent une religion qui peut être catholique. Celles là n’utiliseront pas le pass contraception. C’est cela la liberté dans notre pays. Dans les lycées avec ou sans internat mixte il y a plus de 30 ans que les représentants des parents et de tous les personnels d’éducation ont voté la mise en place de distributeurs de préservatifs. Personne n’a jamais été tenu de les utiliser !

 

Le fait que des jeunes qui s'aiment fassent l'amour n'est un problème que pour les églises qui l'interdisent, - pas pour les autres ; pas pour la multitude.

Sauf pour des obsédés, il ne s'agit pas de vagabondage sexuel. Les enfants reçoivent une éducation à la maison, qui est souvent excellente sans que les églises s'en mêlent. Et les filles doivent apprendre très vite que leur corps leur appartient autant que celui des hommes, qu'elles en disposent, telle est la loi républicaine ! Non aux charias !

 

Une grossesse coupe les études, et malheureusement, dans notre société, la femme qui ne pourra pas faire d'études sera une femme dépendante de son mari, une femme à la maison. L'Eglise fondamentaliste représentée ici par monsieur BARBARIN qui ne connaît pas grand-chose au problème et qui n’a pas de fille à éduquer, est opposée à l'égalité des Hommes et des Femmes qui repose d'abord sur l'autonomie économique ce ces dernières.

Les conseillers régionaux sont représentatifs des parents qui ont eu le loisir de les choisir, alors que monsieur Barbarin ne saurait représenter les parents. Comment pourrait-il ? Ils ont bien évidemment le souci de la moralité de leurs enfants qui englobe leur sexualité. Les parents comme les conseillers généraux sont sur le terrain du concret, des résultats, pas des leçons de morale hors de la vie. D’ailleurs ils ne prêchent ici aucune morale autre que la liberté de choisir. Ils construisent l’égalité des sexes. Tant pis si des gens d’une époque révolue où on prêchait volontiers, « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ». La voie du Progrès est bien celle là, et non de marcher à reculons.

Je reconnais tout à fait à Monsieur BARBARIN le droit de donner son avis de citoyen, il est plus contestable qu’il le donne en qualité de représentant d’une religion. Pour moi, vouloir imposer ses vues communautaires à des élus qui heureusement ne l’ont pas consulté, est du cléricalisme. Comme fut du cléricalisme la volonté d’imposer le voile aux filles dans les écoles, la viande hallal dans les cantines, des prières publiques dans les rues bloquées à PARIS. Le cléricalisme réveille l’anticléricalisme, une résistance nécessaire. La France a toujours le sursaut nécessaire. En écho à monsieur BARBARIN, je répondrai par une article : « Femmes, violeurs religieux impunis »

 http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=38

J’aurai la même riposte devant toute prétention d’imposer sa croyance en la présentant comme un modèle. La république est laïque, la laïcité n’est pas une opinion, mais la liberté d’en avoir une. Le Conseil Régional laisse toute liberté de conscience et d’action à chacun, catholique ou non. C’est bien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Rough 19 juillet 2011 10:26

    Attitude typique des curetons !

    Tous ces mecs en robe ont oubliés que quand on ne pratique pas un sport il vaut s’abstenir d’en commenter les règles....


    • Hortus 19 juillet 2011 10:33

      « Saintes » paroles (sic)  smiley



      • nos GOUVERNANTS..SENATEURS ET DEPUTES SONT TROP GATES....INDEMINITES..TRAIN...AVION..VACANCES GRATUITES

        A CETTE EPOQUE OU 1 FRANCAIS SUR 2 NE PEUT PARTIR EN VACANCES..les cabinets

         D AFFAIRES OU DE SCI...TOURNENT A PLEIN RENDEMENT GRACE A NOS ELUS(avocats ou gerants de sci...voire banquiers d’affaires...) ou a leurs riches relations(conflits d’interets...permanents.... !!!!!!)

        la CRISE FINANCIERE A BON DOS....LES PEUPLES SE SAIGNENT...RETRAITES MINABLES....LOYERS 2 FOIS TROP CHERS...° ET LES BANQUES INTERNATIONALES FONT LA NOUBA.." DOINNENT DES SALAIRES ET INDEMNITé EXHORBITANTESS A LEURS CADRES..

        TROP C EST TROP CA VA BARDER....AVANT 2012...ET C EST PA


        •  c est pas L’ UM.....PS qui va nous sortir de l ’ornière...

           SEGO ET MELENCHON ONT RAISON DES GAULLISTES DE GAUCHE A LA VRAIE GAUCHE


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 19 juillet 2011 11:13

            Entièrement d’accord avec l’auteur.


            • LADY75 LADY75 20 juillet 2011 13:44

              Lady Panam’ salue la Jeanne d’ARc niçoise :

              « Namyohorenguekyo » !

              He be, l’cardinal Brabarin y fait son boulot d’cardinal, non ?

              Y en a vraiment qui découvrent l’eau chaude.. Un ecclésiastique qui s’rait pour la contraception ? Y s’rait pas homme d’Eglise, non ?

              Quant au nombre d’ses ouailles qui suivront son conseil.. ce s’ra sans nul doute celles qu’en auront pas b’soin !


            • Isis-Bastet Isis-Bastet 19 juillet 2011 12:51

              Les religions en général ne sont pas favorables aux femmes...


              • Tof 19 juillet 2011 15:01

                Sur une partie de votre article, je ne peux qu’être d’accord avec vous. L’être humain possède un libre arbitre quant à la façon de mener sa vie, il exerce cette liberté dans le cadre des règles de la société et des limites qu’il se fixe lui-même. Cela concerne des vastes domaines allant de l’engagement politique au choix de sa sexualité, entre autres.

                Lu au travers du prisme de la liberté individuelle, l’article est intéressant.

                Vous l’orientez malheureusement sur un terrain, celui de la religion, qui vous offre d’exposer un point de vue un peu caricatural et assez radical, qui pour ma part décrédibilise votre discours.

                Evidemment, étant moi-même catholique, mon point de vue risque d’attirer un certain nombre de contradictions pas forcément des plus tendres. Il n’empêche que je vais essayer d’exposer quelques points de vue sur des passages de votre article qui ont retenu mon attention :

                1. Expression et ingérence

                Le titre de votre article est plutôt brutal. J’ose croire qu’il constitue une sorte « d’accroche » pour interpeller le visiteur en page d’accueil d’Agoravox (c’est d’ailleurs ce qui m’a fait lire votre article donc c’est efficace).

                Dans le cas contraire, je crois que vous confondez « ingérence » et « expression ». La loi de 1905 n’interdit pas, il me semble, aux représentants des différents cultes de France d’exprimer leur position sur quelque sujet que ce soit, d’actualité ou de société. L’Eglise catholique propose d’ailleurs sa vision sur nombre de sujets au travers de la Doctrine Sociale de l’Eglise, où tout n’est pas bon à jeter, loin de là...

                Bref, cette critique adressée à nos gouvernants, indépendamment du fait qu’elle ne contient rien de bien nouveau, a toute légitimité à s’exprimer. Je ne crois pas que la critique soit réservée à la presse (un peu aux ordres, en ce moment...), aux ONG ou autres rédacteurs du net. Détrompez-moi le cas échéant.

                En aparté, je citerai la réaction de la Conférence des Evêques de France lors du triste épisode des reconduites de Roms aux frontières. Je n’ai pas souvenir d’avoir entendu à ce moment beaucoup de libres-penseurs s’insurger de cette « ingérence » de l’Eglise dans les affaires de l’Etat...

                2. Légitimité

                Je passe rapidement sur ce point, relevant ce rebond humoristique à votre phrase « [...] ferait mieux de s’abstenir de tout commentaire [...], dans le commentaire suivant : »Tous ces mecs en robe ont oubliés que quand on ne pratique pas un sport il vaut s’abstenir d’en commenter les règles....« (Rough, 19 juillet 10:26).

                J’imagine que vous n’êtes sérieux ni l’un ni l’autre en écrivant ce type d’affirmation, mais me plais quand même à imaginer notre bon peuple français devant son match de foot à la télé (ou le Tour de France ou toute autre belle manifestation sportive) et n’ayant plus le droit de l’ouvrir...

                Pour tout dire, vous me faites peur à décréter de qui est légitime pour s’exprimer sur tel ou tel sujet. Où doit-on vous contacter pour une demande de prise de parole ?

                3. Fondamentalisme et cléricalisme

                J’ai relevé au cours de votre article le terme »fondamentaliste« que vous avez malencontreusement associé à l’Eglise que représente Mgr Barbarin. Je crois qu’il y a là une erreur qu’il était important de souligner. Le Diocèse de Lyon n’est pas -à ma connaissance- aux mains d’intégristes arriérés, ces termes devant être utilisés avec une »relativité« certaine. Je comprends évidemment que certains voient là une notion plus »absolue", sorte de grand sac dans lequel ils fourrent tout ce qui a à voir avec le christianisme !

                Enfin, je souhaiterais vous rassurer quant à vos craintes d’un retour du cléricalisme. Ce serait prêter un pouvoir à l’Eglise qu’elle n’a plus. Je crois que notre modèle de laïcité, aussi imparfait soit-il, demeure une qualité essentielle de notre société quant aux garanties de liberté des consciences qu’elle nous offre.

                Bien à vous.


                • tikhomir 19 juillet 2011 15:21

                  « Philippe Barbarin a eu les honneurs de la presse locale pour avoir vivement critiqué cette décision d’une instance républicaine. »

                  Et quoi ? Vous croyez que la France c’est une dictature et que toute critique doit être bannie ? Heureusement non !

                  « depuis la Révolution fêtée ce 14 juillet »

                  Techniquement, le 14 juillet, on fête la Fédération, c’est à dire l’instauration de la monarchie constitutionnelle. Fédération durant laquelle la Nation a juré ceci : « Jurons sur l’autel de la patrie, et en présence de l’Être suprême, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution du royaume, d’être fidèles à la nation, à la loi et au roi, d’exécuter et de faire exécuter les décrets de l’Assemblée nationale, sanctionnés ou acceptés par le roi. »

                  Serment qui a largement été trahi. Bien évidemment que c’est indirectement la fête de la Révolution (même jour que la prise de la Bastille et pendant la Révolution), mais il semble que c’était tellement pas glorieux à la Bastille apparemment qu’on a préféré une fête monarchique, hahahaha. La République fête la monarchie ou a simplement honte de la minable prise de la Bastille ou les deux ? smiley

                  D’ailleurs la Fédération a été célébrée avec une messe, un Te Deum, des tas d’applaudissements à Louis XVI, etc. C’est tellement républicain tout ça smiley

                  « Le fait que des jeunes qui s’aiment fassent l’amour n’est un problème que pour les églises qui l’interdisent »

                  Mais l’Eglise n’interdit rien et croyez bien qu’ils le font et qu’il n’y a pas de Saint Office qui vient chercher les jeunes pour les mettre au couvent ou au monastère... N’importe quoi. Evidemment que faire l’amour ce n’est pas un problème... Il ferait beau à voir sinon... Le problème, c’est vous ici qui déformez ce que dit l’Église soit sciemment, soit inconsciemment ou par ignorance pour soutenir votre idéologie. Le minimum que vous pourriez faire, c’est celui d’être honnête et vous ne l’êtes pas.

                  « Non aux charias ! »

                  Rien à voir avec le cardinal Barbarin et l’Église donc...

                  « Une grossesse coupe les études, et malheureusement, dans notre société, la femme qui ne pourra pas faire d’études sera une femme dépendante de son mari, une femme à la maison. »

                  Mince, il faudra que je dise à mes amies enceintes et à l’école qu’il faut qu’elles arrêtent leurs études ou qu’elles ne les reprennent surtout pas pour coller à votre idée « républicaine » qu’une femme enceinte ne peut pas étudier voire pas reprendre des études... Il faudra aussi que j’explique aux femmes au foyer que je connais que ce sont des femmes de statut inférieur selon ce que sous-entend votre propos, des pauvrettes dominées par leur mari... Que vous n’aimiez pas les femmes, les enfants et la famille, Monsieur Barratier, c’est une chose, mais ne projetez pas vos problèmes sur l’Église.

                  « l’Église fondamentaliste représentée ici par monsieur BARBARIN »

                  Le summum du n’importe quoi ou alors je peux vous qualifier de fondamentaliste athée ou de fondamentaliste républicain, c’est ridicule. Youhou, tout le monde est fondamentaliste de quelque chose ! Ça ne veut plus rien dire...

                  « monsieur BARBARIN qui ne connaît pas grand-chose au problème et qui n’a pas de fille à éduquer »

                  Ah c’est sûr, il faut avoir une fille pour pouvoir en parler ? C’est pas comme s’il ne profitait pas de l’expérience de l’Église (2000 ans de Tradition + Tradition juive), du vécu de ses ouailles, de la pastorale des jeunes, de son expérience humaine tout simplement, etc...

                  « Je reconnais tout à fait à Monsieur BARBARIN le droit de donner son avis de citoyen, il est plus contestable qu’il le donne en qualité de représentant d’une religion »

                  Une fois il a essayé de donner son avis en tant que montreur d’ours, mais bizarrement il ne peut pas s’empêcher de faire son cardinal, c’est trop bizarre ! Un représentant religieux n’est pas un citoyen à votre goût ? Mgr Barbarin devrait-il être schizophrène pour vous plaire ?

                  De plus, qui êtes vous pour reconnaître au cardinal Barbarin le droit ou non de donner son avis ? Vous n’avez rien à reconnaître ou non en fait. Si le discours ne vous plaît pas, portez plainte et la justice tranchera.


                  • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 19 juillet 2011 19:22

                    La République fête la monarchie ou a simplement honte de la minable prise de la Bastille ou les deux ? 


                    Au passage, la prise de la Bastille, où étaient enfermés un ou deux voleurs de pommes, un pochard, deux-trois cinglés, et je crois un jeune homme turbulent à la demande de sa famille. Soi disant un lieu de tyrannie...

                    Voilà le symbole de la République ! La belle affaire ! Loin des clichés véhiculés par les manuels scolaires républicains honteux. smiley smiley smiley

                  • tikhomir 20 juillet 2011 11:51

                    Je suis bien d’accord, la prise de la Bastille est minable, c’est bien pour ça que notre fête nationale est l’instauration de la monarchie constitutionnelle, le seul truc potable à fêter pour la république laïque. On n’allait tout de même pas fêter la Révolution, cet immense bain de sang... La honte quoi... On n’est pas des barbares.

                     smiley


                  • LADY75 LADY75 20 juillet 2011 13:47

                    Lady PANAM’.. dénonce l’intox’

                    « Barbarin aurait eu »les HONNEURS« de la presse locale » ?

                    Comprenez : ses propos reproduits dans le Progrès.. Les honneurs ? Imprimé sur une feuille dorée sur tranche ?


                  • LE CHAT LE CHAT 19 juillet 2011 15:57

                    Ce que pense ce monsieur en tant que curé ou à titre privé , on s’en tape , son influence est nulle !

                    refaites le même article quand la critique viendra d’un rabbin ou d’un imam ....


                    • non667 19 juillet 2011 17:16

                      à c.barratier
                      « pass contraception ».
                      Une initiative permettant aux mineures de consulter un médecin et d’obtenir des contraceptifs gratuitement, et destinée à lutter contre les grossesses non désirées chez les adolescentes.

                       Le filles de notre pays reçoivent une bonne éducation de leurs parents. 

                      moyen de faire échapper l’éducation sexuelle à la responsabilité des parents .

                      quid de l’education sentimentale féminine pour les livrer à la sexualité bestiale masculine !

                      Dans les lycées avec ou sans internat mixte il y a plus de 30 ans que les représentants des parents et de tous les personnels d’éducation ont voté la mise en place de distributeurs de préservatifs. ( initiative de j lang client du corral ! transforme les lycées en lupanar  !)

                      article qui sous couvert d’anti cléricalisme promeut la pédophilie !
                      à vomir  smiley smiley
                      on vous a confié des enfants  ? smiley smiley smiley


                      • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 19 juillet 2011 19:33

                        Déresponsabiliser les masses, c’est le credo de la République, que chantent à longueur de temps des gens comme Barratier.


                        Il appartient à chacun de nous de résister à cette sinistre entreprise.



                      •  C BARRATIER C BARRATIER 19 juillet 2011 18:43

                        Une précision, j’ai fait une erreur de Conseil, c’est le Conseil Régional (et non général) Rhône Alpes (un conseil général ne concerne qu’un département).
                        Je confirme ce que j’indique, cette ripostre anticlériale au cléricalisme barbarin sera la même de ma part quelle que soit la religion.
                        Un clérical qui critique librement des décisions républicaines s’attire la riposte publique également libre de qui que ce soit tout autant libre que lui de s’exprimer. Je note que monsieur BARBARIN qui s’abritait derrière son pape réactionnaire, jusqu’à rappeler que celui ci était opposé à tout avortement légal en France, ne disait pas parler en son nom personnel : il le faisait donc au nom de sa chapelle. Je n’aurais pas répondu à une opinion personnelle.
                        Mais la presse lui a joué un tour, en ne donnant la parole qu’à lui, seulement un petit représentant intégriste au moment où on ne veut plus des intégrismes, un mâle peu représentatif des catholiques qui sont de plus en plus favorables à l’égalité Hommes Femmes. Du coup les ripostes (je ne suis pas le seul localement loin de là, il y a d’autres ripostes individuelles) visent l’église plus que Barbarin, l’église catholique elle même que le pouvoir lié aux médias paraît vouloir vendre en promotion mais dans son aspect dépassé, peu recommandable et de moins en moins accepté, celui des inquisitions ennemies de la République. Il est vrai que c’est la période des soldes.
                         La presse n’a donné la parole à aucune femme, à aucun médecin, sur ce sujet, mais seulement à un ignorant de la question qui ne connait du monde que son troupeau.

                        Les gens que l’on veut museler sont toujours ceux qui se mettent en marche pour leur droit humain à disposer de leur personne, sans directeur de conscience (quels horribles mots) !

                        Les Résistants d’hier et d’aujourd’hui se rassemblent...Voir ci dessous l’article Résister se conjugue-t-il au présent ?

                        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=60

                        Nous avons la chance de na pas vivre en Pologne où les sbires papaux sont influents et où les femmes résistent avec peine aux lois rérogrades qui les concernent, en marche vers l’impossibilité de tout avortement en Pologne, au point que des filières d’aide aux Polonaises se mettent en place chez nous...où nous avons aussi besoin de faire attention. Des services d’avortment thérapeutique légal sont menacés comme les permanences du planning familial !

                        Nous avons besoin de résister comme au temps du sinistre PETAIN.


                        • Furax Furax 19 juillet 2011 19:23

                          « Nous avons la chance de na pas vivre en Pologne où les sbires papaux sont influents »

                          Ouais !
                          Tellement influents qu’avec l’aide du peuple et des syndicats polonais, ils ont viré les crapules staliniennes !!


                        • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 19 juillet 2011 19:29

                          Tellement influents qu’avec l’aide du peuple et des syndicats polonais, ils ont viré les crapules staliniennes !!


                          Ne rappelez pas de mauvais souvenirs à Barratier, vous risquez de lui faire de la peine.

                        • tikhomir 20 juillet 2011 11:30

                          Il y a de quoi rire, le cardinal Barbarin, un intégriste ? C’est très drôle. Etre contre l’avortement c’est être intégriste ? A mon avis l’intégriste, c’est celui qui promeut l’avortement, le génocide des trisomiques et des handicapés et fait la promotion de l’eugénisme via la promotion de l’avortement. Ce serait une grande nouveauté que le vilain intégriste soit celui qui refuse le meurtre.

                          Pour la Pologne, les femmes ne se battent pas tant que ça dans le sens que vous dites, au contraire, la demande pour interdire totalement tout avortement rencontre un réel succès, plus de 600 000 signatures en deux semaines et ça continue encore. Les Polonais n’ont que faire apparemment de l’avortement, une pratique qui a été introduite chez eux par le nazisme et soutenue par la suite par le communisme. Laissez-les donc se débarrasser de ces pratiques barbares et eugéniques. De plus l’avortement est là bas déjà interdit à quelques exceptions près, la mesure vise à interdire même les exceptions. Laissez la Pologne décider de son sort de façon démocratique via une proposition émanant du peuple... A moins que vous ne soyez contre la démocratie ?

                          « un mâle peu représentatif des catholiques qui sont de plus en plus favorables à l’égalité Hommes Femmes. »

                          Il n’a pas à être représentant des catholiques, donc aucune importance, le problème est surtout que de nombreux « catholiques » (avec de gros guillemets) ne représentent que très peu leur église et sont souvent plus protestants que catholiques. Et concernant l’égalité hommes/femmes, ne venez pas parler de ce que vous ignorez, surtout que ce n’est pas en France catholique que les femmes se sont battues pour leurs droits, mais bien depuis le code Napoléon clairement anti-femmes.

                          Mais au delà de la Pologne, vous avez oublié de parler de ces autres pays Européens tels que la Hongrie par exemple qui marchent de plus en plus dans le sens du respect de la vie et des droits humains, ne serait-ce que le droit de vivre, le droit le plus élémentaire. Bref, des pays qui marchent vers un plus haut degré de civilisation et d’humanité.


                        • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 19 juillet 2011 19:07

                          Quand une instance républicaine propose une liberté aux plus vulnérables, les filles, 


                          Cela commence bien : Barratier décrète que les filles sont le plus vulnérables, belle assertion sexiste ! Dire que l’on me fait la morale !

                          Philippe Barbarin a eu les honneurs de la presse locale pour avoir vivement critiqué cette décision d’une instance républicaine

                          Ah bon, on n’a plus le droit de critiquer les décisions des instances républicaines ? Barratier, promoteur du totalitarisme. Dire que l’on me fait la morale !

                          Les conseillers régionaux sont représentatifs des parents

                          Ah bon depuis quand ? 

                          Les parents comme les conseillers généraux sont sur le terrain du concret, des résultats, pas des leçons de morale hors de leurs ils ne prêchent ici aucune morale autre que la liberté de choisir. Ils construisent l’égalité des sexes. 

                          Depuis quand les curés de la république ont ils pour mission de « construire » l’’« égalité des sexes » ? C’est quoi cette blague ? Les élus n’ont aucune légitimité pas plus que les curés pour mettre la main au cul de nos filles, y compris Barratier ! D’ailleurs les élus n’ont aucune légitimité.

                          Je reconnais tout à fait à Monsieur BARBARIN le droit de donner son avis de citoyen, il est plus contestable qu’il le donne en qualité de représentant d’une religion.

                          Barratier décrète ce que l’on a le droit de dire et de ne pas dire.

                          Les laïcards sont décidément les nouveaux curés. A leur tête : Barratier.


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 20 juillet 2011 13:37

                            Je ne pense pas que personnellement BARBARIN soit un intégriste, j’ai eu l’occasion de l’entendre en conférence, et j’ai retenu qu’il aimait la laïcité de notre République. Mais dans une critique d’une mesure appuyée sur des déclarations de son pape intégriste, critique que l’on peut retrouver au Front national, il parle en intégriste parlant comme son pape. Je m’en prends donc en fait à l’église catholique.
                            Son message est clair : le conseil régional n’a pas tenu compte de l’opinion du pape et s’est donc écarté de la « morale » (comme s’il n’y en avait qu’une). Une structure de la République doit être à mon sens totalement imperméable aux pressions religieuses. Ce n’est pas sous la pression de l’Islam ou du pape des catholiques que le voile a été interdit à l’école publique, et l’opposition islamiste au port féminin de la jupe n’a pas été reprise par la République.
                            Il est plus difficile à un archevêque de parler en son nom, et j’ai bien de la chance de n’adhérer à aucun parti, à ne parler jamais au nom de personne. Je n’ai à demander aucune autorisation ni à me poser la question d’une quelconque conformité avec les directives d’un prétendu directeur de conscience. Bref, je dis totalement ce que je pense, c’est une chance.
                            Et il me plaît beaucoup de voir que d’autres pensent autrement. Cela me conforte dans ma certitude de la multiplicité des vérités et de la nécessité de garder la laïcité indépendante des morales particulières et s’en tenant aux morales découlant des lois humaines de notre République.
                            Je refuse à l’Europe et à tout état étranger de s’en prendre à nos valeurs. Je propose seulement d’accueillir les femmes qui seraient victimes de pouvoirs rétrogrades quant à la liberté de disposer de leur corps

                            Voir ici sur les femmes afghanes :

                             

                            http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=97603


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 20 juillet 2011 13:42

                              Le lien avec l’article sur l’Afgnahistan indiqué dans mon précédent message ne passe apparemment pas

                              Voilà refait

                               

                              http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/situation-normale-en-afghanistan-97603



                              • mathe-rob 20 juillet 2011 16:57

                                @ l’auteur


                                En tant que femme et mère je suis choquée par cette mesure concernant des mineures.

                                L’état n’a pas à se substituer aux parents et je m’élève contre ce procédé qui consiste à les déresponsabiliser et à leur ôter toute légitimité dans l’éducation de leurs enfants.

                                Vous ne reconnaissez aucun droit à l’église de donner son avis, du coup vous n’êtes pas logique car là, ça va beaucoup plus loin puisqu’on zappe l’autorité parentale et les devoirs qui en découlent.



                                •  C BARRATIER C BARRATIER 20 juillet 2011 18:26

                                  mathe-rob
                                  voilà une réponse de mère enfin ! L’Etat ne se substitue pas, ne déresponsabilise pas, n’ enlève aucune légitimité aux mères ! Un conseil régional donne une possibilité de bénéficier gratuitement, et vous , responsable légitime, informée, donnerez à vos filles les consignes qu’elles suivront ! De prendre, de refuser....Il ne zappe pas votre autorité parentale ! Car les enfants bien élevés respectent leur famille.
                                  Le conseil régional n’a pas donné d’avis sur la realtion sexuelle, cela ne le regarde pas, il n’a pas dit de prendre ni de ne pas prendre le pass. C’est aux filles avec leur famille de décider. Les filles enceintes à 15 ans, ce n’est pas rare. Demandez ce que pensent leurs mères de cette mesure. Ce n’est pas à vous que s’adresse cette mesure, mais aux familles de gamines enceintes qui souvent les font avorter.
                                  Conclusion, la mesure ne vous concerne pas, mais en concerne d’autres, et ce sont les autres qui s’en serviront.


                                  • mathe-rob 21 juillet 2011 10:25

                                    M. Barratier permettez moi de ne pas être d’accord avec vous. 


                                    Le Conseil Régional dès lors qu’il permet un accès anonyme et libre à la contraception de mineurs, sans demander d’autorisation parentale, se substitue de fait à l’autorisation parentale.

                                    Cette liberté accordé ne favorisera en aucun cas le dialogue parents/enfants puisqu’elle « zappe » leur autorisation.

                                    Malheureusement des jeunes filles enceintes il y en a toujours eu et il y en aura encore malgré le « pass ».



                                  •  C BARRATIER C BARRATIER 21 juillet 2011 11:56

                                    mathe-rob, vous soulevez une question capitale, celle de l’autorisation des parents. Pour beaucoup de gens qui s’occupent bien de leurs enfants, pas de problème. Mais pour hélas beaucoup d’autres, il y a des problèmes, très divers, et qui ne sont pas tous dépistés, il faudrait un « flicage » des familles qui serait insupportable : il y a des viols familiaux, et même des filles vendues à la passe à la maison, et on ne le sait pas ou parfois des années plus tard. Il y a des familles qui refusent les vaccinations, d’autres qui refusent tout médecin.
                                    La loi sur la protection des mineurs de 18 ans oblige l’Etat à protéger tout jeune...y compris d’une grossesse non désirée, ne serait ce qu’en cas de viol passé sous silence pour des raisons personnelles respectables. La pilule du lendemain est alors la solution.
                                    Le débat a fait rage lors de la mise en place de distributeurs de préservatifs, - prévention contre le SIDA surtout, alors.
                                    Dès 16 ans il y a des enfants, garçons et filles qui ne sont plus à la maison : les apprenties habitant loin ne rentrent que les week end dans des métiers où on travaille tard le soir, aussi bien au Centre de formation des Apprentis que dans l’entreprise (22 h dans l’hotellerie restauration). Ni train ni car ! Ces enfants sont vulnérables.
                                    Il y a enfin les enfants qui à l’adolescence « coupent » de leur famille. Moment difficile.

                                    Ce pass ne sera pas distribué mais mis à dispo des demandeuses. je pense que si les parents écrivent au Conseil régional leur refus, les filles ne l’obtiendront pas, mais je sais bien aussi qu’elles l’obtiendront alors par l’intermédiaire d’une copine.

                                    Il ne faut pas non plus oublier les parents qui sont demandeurs, et là, il y a du monde !

                                    Je ne défends pas le conseil régional, je veux bien même qu’il ait fait une erreur. Il faudrait l’avis d’associations de parents d’élèves, - on les aura je pense, la presse locale aurait dû s’y intéresser au lieu de censurer tout avis autre que celui de l’église catholique. C’est cela que mon article combat.

                                    Si nous étions dans une dictature, nous n’aurions pas la possibilité d’avoir des avis si différents. Je pense à l’inquisition où tout le monde était obligé d’avoir publiquement le même avis que l’église catholique, du fait que ce soit elle qui soit « l’avis autorisé » d’après une curieuse presse dans cette affaire. Je pense à tous les efforts de l’église catholique pour combattre nos lois républicaines sur les avortements thérapeutiques qui pourtant ne contraignent personne, étant un simple droit très encadré.

                                    Pour conclure sur ce pass, il faudra évaluer son succès ou son échec et voir s’il y a une évolution du nombre de grossesses non désirées. Vous dites qu’il y en aura toujours, je suis de votre avis, mais peut être beaucoup moins.


                                    • tikhomir 21 juillet 2011 13:16

                                      « La loi sur la protection des mineurs de 18 ans oblige l’Etat à protéger tout jeune... »

                                      Ah c’est sûr que protéger les jeunes c’est tuer leurs enfants à naître. Protéger les jeunes c’est leur dire « allez, faites ce que vous voulez, mais protégez-vous »... Tout ça pour tomber enceinte en utilisant un moyen de contraception (comme plus de 70% des femmes qui avortent)... Bravo. Rappelez-moi de ne jamais vous confier d’enfant ou de jeunes, c’est bien trop dangereux pour eux et pour les bébés qu’ils feraient éventuellement. C’est triste de détester autant les enfants et la jeunesse...

                                      Quels sont les moyens proposés (hormis par quelques assos) pour proposer aux jeunes de garder les enfants ? Il n’y a rien.

                                      C’est dingue de tout faire pour ne pas en avoir et de ne rien faire pour aider à en avoir ou à les garder. C’est vraiment la haine de la jeunesse et de l’enfance ce comportement.

                                      Dans ma famille, on a des parents de 16 ans et grands-parents à 35 ans et tout le monde est ravi, normal : des enfants, c’est toujours une bonne chose. Aucune fille n’a été déscolarisée et toute la famille s’y met pour aider (forcément, il n’y a rien pour aider les jeunes parents !). Chez mon amie, c’est un peu pareil (une de ses sœurs de 19 ans vient d’avoir son deuxième et une autre de 21 ans attend son 2e aussi) et aucune n’a à se plaindre. Nos maisons sont remplies de bébés et d’enfants en bas-âge et ça fait une bien belle et grande famille.

                                      Ah mais oui, de nos jours on veut tuer la famille, ce qui entraîne forcément la détestation des enfants. D’abord on dit que les enfants sont des poids, que ça empêche de vivre, etc. et on finit par les tuer avant leur naissance. C’est criminel. Et vous vous étonnez que des jeunes se coupent de leur famille, une famille qui de toute évidence ne les aime pas vraiment et trouve qu’ils sont des poids ? Mais ne vous inquiétez pas, après les bébés, ce sera le tour des vieux, quand ils seront une gêne pour les enfants, on fera passer et évoluer des lois sur l’euthanasie Monsieur BARRATIER et croyez bien que cela ne me réjouit pas plus, mais c’est ce qui arrivera au rythme où nous allons.

                                      Quand les gens comprendront que lorsqu’il y a un fort taux de grossesses « non-désirées » (un certain nombre voudraient le garder, même si ce n’était pas prévu mais avortent par non-choix justement ou par pression « familiale » (si on peut encore appeler ça une famille)), c’est qu’il y a un problème d’éducation sexuelle. Et le discours actuel à ce sujet est donc déjà un échec puisqu’il n’a cessé d’empirer les choses. Et ce problème, il vient de l’État qui impose sa morale et son ignoble discours irresponsable sur la sexualité et enlève aux parents la liberté d’éducation et leur autorité, mais aussi des parents qui comme vous prônent une sexualité irresponsable (à l’image de celle de l’Etat) et la détestation des enfants et de la jeunesse.


                                    •  C BARRATIER C BARRATIER 21 juillet 2011 13:50

                                      Bonjour Tikhomir
                                      Tout le monde est pour la famille ! Avec un planning familial, ce sont des choses à organiser. Sauf chez des religions monothéistes, il peut y avoir la rencontre sexuelle sans procréation, et la procréation choisie au bon moment à tous poins de vue pour procréer.
                                      Le plaisir ordinaire, et le plaisir de construire, le second prolongeant le premier.
                                      En fait, sans le dire c’est le problème de Barbarin. Jalousie ? Regrets vis à vis d’époques révolues où dans pas mal de religions les prêtres se réservaient les vierges ? La virginité des filles (pas des hommes) est une obsession de la religion cathlolique qui a même inventé une prétendue vierge mère !
                                      Barbarin sans oser le dire veut des filles vierges( pas des mecs) au moment du mariage, il n’est pas eul, l’exigence est la même chez les obsédés islamistes.

                                      la France est championne de la liberté sexuelle des jeunes et championne de la fécondité des femmes, dans des grossesses choisies, les gamines qui accouchent sans avoir désiré d’enfant ne sont pas en augmentation !

                                      Donc, ce n’est pas un problème d’avortement comme a essayé de le faire croire le sieur Barbarin roulant pour son pape et croyant nous rouler dans la farine.

                                      La contraception est une chose, l’avortement n’a rien à voir...quant au sexe malsain, l’Eglise catholique est la dernière à pouvoir faire la leçon.
                                      La relation protégée entre jeunes qui s’aiment est excellente pour eux et ne nuit à personne !


                                      • tikhomir 21 juillet 2011 14:14

                                        A partir du moment où on prône l’avortement, non, on n’est pas pour la famille. Planning familial ? J’espère que vous ne parlez pas de cette association criminelle...

                                        « Sauf chez des religions monothéistes, il peut y avoir la rencontre sexuelle sans procréation » (et le reste qui suit)

                                        N’importe quoi, cessez de raconter n’importe quoi sur les ou des « religions monothéistes ». De toute évidence, vous parlez de ce que vous ne connaissez pas et propagez des choses fausses, voire des calomnies parfois.

                                        "La virginité des filles (pas des hommes) est une obsession de la religion catholique qui a même inventé une prétendue vierge mère !« 

                                        Ah bon ? Pas celle des hommes ? Encore des mensonges que vous inventez. Je vous rappelle que pour l’Église, Jésus était vierge et l’est resté toute sa vie... D’ailleurs, même chose pour Joseph, si Marie est restée toujours vierge alors Joseph aussi. C’est bien la preuve de vos mensonges.

                                         »la France est championne de la liberté sexuelle des jeunes et championne de la fécondité des femmes« 

                                        Elle est d’ailleurs championne de l’avortement et ce n’est pas une gloire.

                                         »La contraception est une chose, l’avortement n’a rien à voir« 

                                        Ah là, je suis d’accord, l’avortement ne sera jamais un contraceptif mais restera bien un crime qu’il soit dépénalisé (comme le droit Français le dit) ou non et générateur d’eugénisme et de génocides comme cela se passe actuellement en France.

                                         »quant au sexe malsain, l’Eglise catholique est la dernière à pouvoir faire la leçon. « 

                                        Tout le monde est dernier à ce sujet et ce n’est pas à l’Etat de faire la leçon non plus à ce sujet.

                                         »La relation protégée entre jeunes qui s’aiment est excellente pour eux et ne nuit à personne !« 

                                        Non c’est vrai, la question à se poser c’est déjà : pourquoi se protéger quand on s’aime ? L’amour est confiant et ne nécessite pas de protection (même s’il est bien évident qu’il est normal de chercher à réguler les naissances, c’est souvent la façon de le faire qui ne va pas). Et cette protection a une efficacité très relative quand justement on sait que la plupart des grossesses »non désirées" arrivent quand les gens utilisent des contraceptifs. Une protection qui ne protège pas vraiment (un préservatif qui craque, une pilule prise mais une grosses arrive quand même) ? C’est ça que vous appelez une protection ? Laissez-moi rire.


                                      •  C BARRATIER C BARRATIER 21 juillet 2011 15:17

                                        Tikhomir, je ne savais pas que vous en étiez...nous sommes à l’opposé. Vous avez parfaitement le droit de « croire » à la virginité mariale...et moi le droit de savoir le contraire ! 
                                        Vous voyez bien que vérité ici est mensonge là, VRAIMENT et réciproquement. Pour savoir, partout les hommes expérimentent, vérifient...et savent aque leurs vérités le sont jusqu’à ce qu’on découvre autre chose.

                                        Cette relativité de la vérité est ma vérité, ma certitude, partagée depuis toujours entre des millions de gens. Je suis hors dogmes donc. Je refuse à priori les idées reçues, et je n’ai jamais eu de directeur de conscience.

                                        Sur l’avortement encadré, la contraception surtout pas encadrée, chacun sa vérité, et le rôle du législateur est de tout faire pour faciliter le libre choix, mais surtout pas de dicter une conduite, surtout en matière sexuelle. Les églises se sont permis n’importe quoi sur ce sujet ( l’amour obligatoirement dans le mariage mais le PACS s’est imposé, l’interdit monosexuel, libre et désormais banalisé, la contraception condamnée, le préservatif condamné y compris par votre pape actuel malgré le SIDA. ).
                                        Ce qui triomphe pas à pas, c’est la sortie du Moyen Age, la liberté individuelle dans les choix de vie, dans des valeurs morales qui réunissent au lieu de séparer. La déclaration des droits humains issue de notre Révolution a remplacé les dix comandements venus des bédoins qui n’ataient d’ailleurs pas sans intérêt s’ils avaient été appliqués (je pense à l’église qui dit Tu ne tueras point, et aux états colonialistes qui ont tant tué et tuent tant !°


                                        • tikhomir 21 juillet 2011 15:50

                                          « et moi le droit de savoir le contraire ! »

                                          Évidemment, le dieu Barratier sait tout, voit tout, comprend tout même. Vous devriez dire que vous n’y croyez pas, là d’accord, mais de là à savoir, n’exagérez rien. OK si vous le prouvez, mais là ce sera bien plus compliqué.

                                          J’aime beaucoup vos discours sur la vérité multiple, c’est le dogme chez vous. Vous n’êtes pas hors dogme comme vous le pensez. Au mieux vous parlez comme un religieux de sa propre religion.

                                          « Les églises se sont permis n’importe quoi sur ce sujet ( l’amour obligatoirement dans le mariage »

                                          Faux, si c’était obligatoire, une milice viendrait chez les gens les chercher pour les marier ou les mettre au couvent ou au monastère. Mais personne ne force personne, encore vos habituels mensonges comme les mensonges sur la virginité masculine et féminine plus haut que vous contournez avec votre histoire de savoir pour ne pas avoir à reconnaître votre erreur.

                                          Idem pour le reste que vous citez, personne n’interdit rien à personne et aucune milice n’arrive et chacun est libre d’être catholique (ou d’une autre religion) ou non. Surtout de nos jours où il n’y a plus de pression sociale.

                                          Pour le préservatif, c’est une bonne blague, merci, je rigole beaucoup avec vos incompréhensions qui viennent de votre anticléricalisme dogmatique (oups, un autre de vos dogmes).

                                          « Ce qui triomphe pas à pas, c’est la sortie du Moyen Age »

                                          Pas de bol, le Moyen-Âge a été une très bonne période, florissante sur tous les points et a été une ère de progrès. C’est à la fin du Moyen-Âge que ça se gâte. Eh oui, le Moyen-Âge, c’est déjà terminé depuis longtemps Monsieur Barratier, il faudra donc réviser un peu les cours d’histoire.

                                          La déclaration des droits humains dont vous parlez, tout le monde s’en fiche depuis le début et les « laïques » les premiers. Il suffit de voir la Révolution... La Terreur... Le rétablissement de l’esclavage... Les colonies... L’avortement qui refuse le droit de vivre à des tout petits innocents... Les SDF dans la rue... Vous pouvez donc toujours parler du décalogue pas appliqué, vos « droits humains » ne valent pas plus et sont bafoués même par vous-même. Mince, on n’aurait donc pas fait mieux à notre belle époque qui sort soit-disant du « moyen-âge » qu’une troupe de bédouins de bien avant le Moyen-Âge ?! hahaha, ça valait le coup d’attendre, c’est certain.

                                          Ah tiens, je vois que la Colombie vient de réunir environ 4 millions de signatures pour interdire totalement l’avortement et l’euthanasie dans leur pays. Encore un pays qui se dirige vers un plus haut degré de civilisation, ouf ! Il va être effectivement temps de sortir, non pas du « moyen-âge », mais de l’individualisme et de la culture de mort.


                                        •  C BARRATIER C BARRATIER 21 juillet 2011 18:53

                                          Ce n’est pas moi qui dis que vous croyez, c’est vous. Je n’ai pas, vous en conviendrez, à me définir négativement par rapport à vous. Ne pas croire n’a pour moi aucun sens alors que c’en a certainement pour un croyant (qui dans ma tête est un crédule, mais je l’appelle croyant par courtoisie, car c’’est le mot qu’il choisit, lui, pour lui. C’est donc le bon).
                                          Vous relevez donc que je dis « je sais », ce n’est pas du tout pareil que de dire je ne suis pas croyant (sans aucun sens pour moi). J’ai un savoir, le mien, qui s’enrichit au fil du temps du savoir des autres, mais pas des croyances des autres. En toute relativité comme je l’ai dit plus haut.
                                          Quelle définition avez vous de dieu ? Vous dites dieu barratier. tout ce que j’ai lu pour les dieux est qu’ils sont immortels, donc tous vivants, tous, des centaines de milliers, dieux et déesses. Je ne voudrais pas de l’immortalité, je me sens beaucoup mieux dans l’univers.
                                          Vous m’aviez interpelé sur mon article « Sens de la vie, sens de l’univers » et je vous avais volontiers répondu.
                                          Je vous le redonne, mon savoir n’a pas changé pour le moment.

                                          http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=59

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès