Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Non à une intervention militaire au Mali ou ailleurs !

Non à une intervention militaire au Mali ou ailleurs !

C'était il y a 21 ans, le 16 janvier 1991, le parlement français votait en faveur de l'engagement militaire contre l'Irak :

523 pour, 43 contre et 2 abstentions à l'Assemblée ; 290 pour et 25 contre au Sénat

À 20h, dans une allocution radio-télévisée, le président français François Mitterrand déclare : « ... tout repose désormais sur notre cohésion nationale. La patrie fera face aux heures difficiles qui s'annoncent en préservant son unité. »

Les conséquences de cette aventure ont été catastrophiques pour le peuple Irakien

Le 11 novembre 2012, c'est le deuxième président « socialiste » de la 5ème République qui, en évoquant les opérations militaires de la France dans le Monde, déclare :

« Je pense aussi à ce que nous avons à faire pour l’Afrique

dans cette période où il y a des risques très sérieux,

notamment au Mali.  »

Le 15 novembre, ce sont les ministres de la Défense et des Affaires étrangères de cinq puissances européennes : la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Pologne qui vont fonder « EUTM Mali », mission européenne « d’entraînement » forte de plusieurs centaines d'hommes.

Cette force militaire serait prête à intervenir au Mali.

Ce sont les « Nations Unies », vous savez cette « caverne des brigands » qui par sa résolution 2071 donnaient 45 jours à la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) pour préparer une intervention militaire au Mali.

Cette intervention militaire où des forces spéciales françaises seront déployées ne sera pas une intervention Africaine.

Ce plan devrait être validé le 25 novembre par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Cette aventure militaire extérieure à notre sol est impérialiste.

Comme avant hier en Irak, comme hier en Libye, comme aujourd'hui en Afghanistan, le président de la République, qui se dit socialiste va poursuivre la politique belliqueuse de ses prédécesseurs.

Comme quoi, il y a une continuité, c'est celle de la politique étrangère.

Non à une intervention militaire directe ou indirecte au Mali ou ailleurs !

Respections le droit des peuples à disposer d'eux mêmes

Préparons-nous à manifester contre cette politique !

 

Jean-François Chalot
 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 15 novembre 2012 19:50

    Respections le droit des peuples à disposer d’eux mêmes

    Justement CHALOT, les Maliens ecomme les Syriens en appellent à la FRANCE dans ce cadre, ici contre l’islamisme et là contre une dictature.

    La FRANCE est donc à sa place auprès des peuples opprimés pour les aider à disposer d’eux mêmes.

    Nous ne pouvons qu’être fiers d’être Français.

    Soutien à l’ensemble des Hommes qui sur le terrain portent haut les couleurs de notre Nation.


    • njama njama 15 novembre 2012 22:22

      Arrêtez d’invoquer le FRANCE Yves Dornet au nom de vos seules opinions

      Au mieux, Hollande, Fabius, soutiennent les terroristes de l’ASL, et les djihadistes d’Al-Qaeda en Syrie, aidés eux-mêmes, financés et armés, par le Qatar, et l’Arabie Saoudite. Fabius leur distribue de l’argent de poche, quelques millions d’€, c’est une honte, il est lui-même une honte nationale d’avoir osé dire en tant que ministre que Bachar El-Assad ne mériterait pas d’être sur terre ici.
      Fabius, casse-toi, dégage ! va combattre toi-même les syriens si tu oses.

      Après le sang contaminé, le sang syrien va lui coller à la peau jusqu’à la fin de ses jours.
      Ajoutons-y le petit quarteron d’intellos bobos BHL, Glucksman, Kouchner, Bérés qui, bien que sans mandat politique prônent une intervention militaire en Syrie

      En dehors de quelques petites poignées de personnes, personne en FRANCE ne veut faire la guerre à la Syrie, et plus le temps passe plus le soutien politique accordé à ces pseudos-révolutionnaires barbares c’est bien le cas de le dire car beaucoup sont étrangers, plus la politique de la FRANCE est décrédibilisée.
      La FRANCE est elle-même incapable d’attaquer militairement la Syrie, les généraux de l’armée française le reconnaissent.
      Aller poster votre propagande ailleurs Yves Dornet


    • njama njama 15 novembre 2012 23:05

      Ah je ne suis pas français !
      C’est mon pseudo qui faire dire ça ?
      Vous n’êtes pas le premier à vous tromper, il sonne un peu arabe, ou africain, quelquefois on me prend pour une femme, d’autre fois pour un homme ...

      Pas de chance, je suis français, mes parents, grands-parents et encore avant aussi ... depuis je ne sais pas combien de générations.


    • Yohan Yohan 15 novembre 2012 23:11

      Ces pays n’ont connu que la dictature, certes. C’est bien dommage pour les vrais démocrates de Syrie, mais malheureusement, déboulonner Assad, c’est à coup sûr plonger le pays dans un autre bain de sang et voir les islamistes s’emparer du pouvoir n’est pas une alternative qui enchante les occidentaux qui d’ailleurs ont vite fait de rengainer après avoir fait fonctionner leur cervelle. Qui osera maintenant affronter l’armée Syrienne (encore faudrait-il avoir les c.....) pour ensuite se voir reprocher d’avoir ouvert la voie aux massacres des alaouites et autres minorités, surtout si c’est pour installer un gouvernement théocratique belliqueux. M’enfin, celui qui a les c.......s peut toujours prendre un vol en aller simple pour Damas. 


    • Yves Dornet 15 novembre 2012 23:15

      comme merah ...


    • Yves Dornet 15 novembre 2012 23:17

      Yohan,

      certains disaient la même chose avec l’Irak...et puis...ce sera pareil avec l’iran.


    • Yohan Yohan 15 novembre 2012 23:19

      Mérah il était surtout motivé par les milles vierges smiley 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 novembre 2012 23:28

      P’tain ,comme quoi la crise elle frappe partout ,y a encore 10 ans c’était 80 vierges ,là 1000,vont nous faire une bulle (pas papale bien sur ) .


    • Yohan Yohan 15 novembre 2012 23:28

      Je crois surtout que nous n’avons plus les moyens de faire la police partout au moyen-orient et en Afrique, d’autant que ces gens nous disent rarement merci. Sauvegarder nos propres frontières, armer nos troupes pour le cas où et ne sortir du bois que quand on ne peut pas faire autrement. Les chinois et les russes ne s’y risquent pas, pourquoi nous, petite nation en déclin, devrions-nous nous y coller à chaque fois ? 


    • Yves Dornet 15 novembre 2012 23:37

      Yohan,

      je crois que l’action au Mali ou en Syrie est la meilleure façon de protéger nos frontières


    • Yohan Yohan 15 novembre 2012 23:37

      Mon brave ! les terroristes d’aujourd’hui ne sont plus ce qu’ils étaient. Avant, on les payait d’un chameau ou de quelques chèvres mais les chèvres se sont plaintes auprès des imams qui ont été contraints de demander au Paradis des vierges de faire un effort substantiel smiley.


    • Yohan Yohan 15 novembre 2012 23:45

      Pas convaincu. Au Mali, c’est peut-être faisable car la situation est un peu plus claire politiquement et militairement. La Syrie, je ne m’y risquerais pas, et qui va tirer les marrons du feu ? Je te le donne en mille. Après, il faudra tout recommencer. Non merci, trop d’enfumage et Assad est selon moi diabolisé à outrance.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 novembre 2012 23:50

      En économie religieuse on appelle ça un phénomène d’inflatulance ,ça fait péter ...


    • njama njama 16 novembre 2012 00:13

      M’enfin, celui qui a les c.......s peut toujours prendre un vol en aller simple pour Damas.

      Vrai Yohan.
      L’aller direct pour Damas n’est pas garanti, il faut faire une demande de visa. Par contre côté frontière turque, il existe des passeurs subventionnés grassement par la France, ses alliés OTAN, les US, le Qatar, les Saoud ... avec la bénédiction d’Erdogan.
      Retour peu probable, celui qui veut y aller creuse déjà sa tombe.
      Les réactions de l’armée syrienne reste pour l’instant modérées.

      Les va-t-en guerre réclament une intervention militaire en Syrie. A l’instar de ce qui s’était fait en Lybie. Malheureusement pour eux, ces petits marquis de Saint-Germain-des-Prés méconnaissent la réalité militaire…et financière.

      Un spécialiste de la question, le général Jean Fleury, ancien chef d’état-major de l’armée de l’air, met les points sur les i.
      La conclusion de ce spécialiste est sans appel : « Nous ne sommes pas de taille à l’affronter ».

      http://breizh.novopress.info/19084/syrie-bernard-henri-levy-devrait-lancer-une-souscription-2/

      Ce n’est pas pour rien que depuis le début de ce conflit, l’espace aérien syrien n’a pas encore été violé !
      Sauf que des gens comme BHL, et ses amis sont totalement incompétents en la matière et feraient mieux de la fermer.
      Et avec un peu de chance Yves Dornet aussi ... on peut rêver que ça calme au moins un peu ses velléités guerrières  smiley

      Certes, par “première fois”, nous liions l’intervention de Dempsey (le 7 mars) à celle de Mattis (le 6 mars), les deux généraux présentant la même évaluation des capacités anti-aériennes présentes en Syrie, comme argument opérationnel puissant contre une intervention militaire. Dans les deux cas, il s’agit donc de capacités anti-aériennes installées spécifiquement par la Russie en Syrie, depuis que la situation actuelle s’est développée et qu’une possibilité d’intervention étrangère en Syrie (du bloc BAO et des “Amis de la Syrie”) est devenue possible. (A notre sens, les Russes ont décidé de fournir ce matériel à la Syrie après leur expérience malheureuse de Libye, lorsqu’ils soutinrent la résolution-piège du “No-Fly Zone” débouchant sur l’intervention de l’OTAN aux côtés des rebelles.)

      Ce système anti-aérien comprend, comme diverses sources l’ont déjà détaillées (notamment DEBKAFiles à plusieurs reprises), des capacités anti-aériennes directes (sans doute avec des missiles S-300 d’une des plus récentes versions, le S-300PMU-2 Favorit), et des capacités de guerre électronique extrêmement élaborées et mises en place par les Russes en Syrie, notamment avec les Iraniens (c’est une station de ce type qui, de Syrie, aurait réussi l’interception et la “capture” du RQ-170 US au début décembre 2011). Donc, les déclarations de Mattis ne sont pas à proprement parler une surprise ; par contre, c’est un événement d’une grande importance qu’un chef militaire US de cette importance expose comme argument opérationnel principal pour déconseiller une intervention l’installation récente d’un dispositif militaire, directement mis en place par la Russie.

      http://www.dedefensa.org/article-le_pentagone_realise_les_limites_de_sa_puissance_08_03_2012.html

      Maintenant si Hollande décide d’aller au casse-pipe qu’il ne vienne pas pleurer après sur les sort des pilotes qui se seront fait exploser en vol par des missiles ...

      La Syrie n’a agressé personne, il est logique qu’elle se défende. Une armée ça sert à ça !


    • Martha 16 novembre 2012 07:14

      @Tves Dronet,
       Avec votre chapeau noir on voit bien quelle est votre bannière....
      JE NE SUIS PLUS FIER DE LA FRANCE depuis qu’elle part à la dérive, entre les mains des Sionistes qui ont fait de nous un état croupion, complètement dominé.
       La guerre contre le terrorisme... J’en ris. Ne sommes-nous pas devenus, comme les US, depuis le « 911 », nous aussi, un état terroriste ? Afghanistan, Iraq, Cöte d’Ivoire, Libye, Syrie...
       Ce qui se passe au Mali semble être la suite directe de tout cela : c’est complètement opaque et on nous raconte n’importe quoi.
       En Syrie on soutient ouvertement le terrorisme et on veut nous faire croire que c’est normal.
       C’est abominable, tout simplement !


    • Martha 16 novembre 2012 08:06

      @Yves Drone t.
      La première idée qu’il me vient à la vue de votre couvre chef : Al Capone.
       L’affaire Merha est une affaire d’étah... tout comme le « 911 » d’ailleurs.


    • lionel 16 novembre 2012 10:35

      Avec Dornet, un technique, l’esquive. ce Troll atlantiste est un programme informatique destiné à faire du bruit en provoquant des émotions inutiles.


    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 16 novembre 2012 12:48
      @Njama
      Voilà à quoi cela conduit d’utiliser un pseudo !

    • lionel 16 novembre 2012 13:57

      Yves Dornet, est-ce un pseudo nom pour donner l’illusion de sincérité ? Nous ne le savons pas. Je pourrais m’inscrire et choisir de m’appeler Victor Hugo ou Mohamed Ali...


    • njama njama 16 novembre 2012 14:18

      @ Jean J. MOUROT

      et si j’en changeais pour Georges Sand  ? vous préféreriez ?
      Le prénom Schlomo me tentait bien, mais il est déjà pris hélas  smiley
      Mais je vous promets Jean J. MOUROT mon nom de famille n’est pas DUPIN, et ma grande ancêtre ne s’appelait pas Amantine Aurore Lucile devenue baronne Dudevant morte à Nohant le 8 juin 1876.
      Georges au moins ça sonne masculin ! on ne me prendrait plus pour une femme smiley
      J’avoue que les cafouillages de personnes sur mon pseudo me font bien rire smiley , même s’il arrive qu’on me prenne pour une femme, je le prends vraiment comme un compliment.
      Nom ou pseudo, c’est comme on veut, il me semble que c’est ce qu’on écrit qui est important, non ?
      Voulez-vous rallumer les débats sur le pseudonymat ? plus fréquent qu’on ne le pense, et qui n’a pas attendu Internet pour exister, on en trouve des poignées dans la littérature et chez nos modernes troubadours et autres enfants de la balle.
       


    • captain beefheart 16 novembre 2012 15:55

      Bizarrement tous ceux qui demandent une intervention au Mali et en Syrie , en France ,sont des juifs sionistes ou des marchands d’armes ,également juif-sionistes . Expliquez-nous pourquoi ,ça nous intéresse ,nous autres français .


    • Yohan Yohan 16 novembre 2012 23:04

      Y’a des supporters de mérah ici. on le sait


    • newphoenix newphoenix 15 novembre 2012 20:25

      Arrêter le pipeau ! La libre détermination des peuples ou c’est l’ingérence que les derniers commentaires prônent ?


      Vous avez remarqué que les Islamistes que l’on veut chasser là bas ne sont en fait que les Touaregs que l’on a armé contre Kadhafi, il y a peu ?!? Non ??? Franchement ????

      Areva et l’Etat Francais ont des intérêts là bas ! La réalité c’est que ce qui se joue là bas c’est notre indépendance énergétique et rien d’autre.
      Il n’y a pas que les mines d’uranium de l’autre coté de la Frontière au Niger protéger, il y a surtout les nouveaux projets d’exploitation au Mali comme a Falea par exemple. Est ce que les médias en parlent non motus comme d’habitude ...

      Oui les peuples parlons s’en car comme d’habitude ont s’en balance ont le voit bien en Lybie du moment qu’on a des dirigeant a notre bote ! Peu importe qu’ils appliquent la Charia, voila belle démocratie que l’on leur a apporter . smiley





      • siatom siatom 15 novembre 2012 22:15

        à l’auteur
        Le moins que l’on puisse dire, c’est que votre argumentation me semble quelque peu sommaire, même si je souhaiterais une intervention qui soit essentiellement malienne, Cela malheureusement relève de l’utopie. J’ai commis il y a quelque temps deux articles concernant la situation de ce pays et j’y ai des amis notamment originaires de Gao( ville des Songhais)qui implorent que l’on leur vienne en aide.Quant à la phrase ’’Respectons le droit des peuples à disposer d’eux mêmes’’ je ne peux qu’y souscrire mais pour l’instant ce n’est qu’un vœu pieux. Si cela vous intéresse, et sans à priori, je vous mets les deux liens ci-dessous. Bien sur, je ne suis pas un spécialiste en géopolitique, je suis seulement un ami du Mali et des maliens avec  qui j’ai vécu 20 ans. .
        http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/qui-se-soucie-encore-du-mali-118131
        http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-dimanche-a-bamako-123183


        • lionel 16 novembre 2012 10:42

          Siatom, 

          Les gens de Gao veulent qu’on les sorte du calvaire imposé par les Islamo-mafieux, certes. Mais qui est derrière toute cette histoire ? qui les a mis dans cette situation ? 

          L’Africom, la dictaure européiste, le Qatar, les Saouds, les groupes multinationaux qui veulent chasser les Chinois et imposer leur empire de psychopathe en traumatisant les peuples. N’oublions pas la menace que fait peser l’Empire des fous contre l’Algérie...

          Je suis toujours officiellement domicilié à côté de Gao et mon épouse est de la région, de plus je parle Songhaï et dispose d’excellent dictionnaire pour en comprendre les subtilités s’il le faut. 

        • Yves Dornet 15 novembre 2012 22:21

          je crois que CHALOT est surtout pour le droit des musulmans à disposer de nous tous smiley


          • CHALOT CHALOT 15 novembre 2012 22:28

            En réponse aux deux dernières interventions
            Je rappelle et notamment à Yves qu’à chaque fois que les troupes occidentales sont intervenues dans un pays, ils ont renforcé les intégristes musulmans : en Irak, en Afghanistan et en Lbye pour prendre les exemples récents.
            Siatom ! Je fais un article d’alerte sur une réunion importante qui va se dérouler demain et j’ouvre un débat. Je ne fais pas un exposé géopolitique.


            • Yves Dornet 15 novembre 2012 22:33

              il ne fallait donc ne surtout pas bouger ???

              je crois, moi, que les choses bougent...en Libye et ailleurs et que rien ne se fait d’un claquement de doigt. 


            • CHALOT CHALOT 15 novembre 2012 22:36

              En Lbue les barbus peuvent dire merci à Sarko !


              • Yves Dornet 15 novembre 2012 22:50

                tu soutenais kadhafi CHALOT ???

                non, bien sur, ni les barbus ni kadhafi...comme en syrie...il faut voir plus haut !


              • njama njama 15 novembre 2012 23:00

                Sans vouloir t’offenser Chalot je crois que tu mélanges un peu tout.

                On ne peut pas comparer l’engagement militaire français contre l’Irak en 1991, coalition de 34 États d’ailleurs avec la situation actuelle contre le Mali ou la Syrie.
                En 1991, l’Irak avait envahi le Koweit (le droit des peuples à disposer d’eux mêmes ?).
                Je crois me souvenir que Mitterrand n’était pas chaud pour y participer, avant qu’il ne vire sa cuti à la dernière minute (pressions extérieures ? droit des peuples à disposer d’eux mêmes ? ...)

                Cette guerre du Golfe de 1991 n’a absolument rien à voir avec l’invasion américaine de l’Irak en 2003.
                On se souviendra de l’énorme mensonge sur l’Anthrax de Colin Powell devant l’ONU (5 février 2003),, du mensonge des bébés prématurés ...
                http://www.youtube.com/watch?v=QraUDf-HjXQ

                http://www.youtube.com/watch?v=3QlEUNw8QeA

                Rien à voir avec l’attaque par les américains toujours, sans mandat de l’ONU de l’Afghanistan fin septembre 2001
                Rien à voir avec le Mali ou la Syrie.

                Autre point important !
                En 1991, le parlement français votait en faveur de l’engagement militaire

                Il n’est plus nécessaire qu’il vote.

                modification de l’article 35 de la constitution.

                Les parlementaires et les sénateurs réunis en congrès le 21 juillet 2008 par Nicolas Sarkozy pour voter la réforme de la constitution

                Art. 35. - La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement .

                Par celui-ci :

                Art. 35 : Le gouvernement « informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l’étranger » dans les « trois jours après le début de l’intervention ». « Cette information peut donner lieu à un débat qui n’est suivi d’aucun vote. Lorsque la durée de l’intervention excède quatre mois, le gouvernement soumet sa prolongation à l’autorisation du Parlement. »

                Autrement dit, grâce à la réforme de la constitution, le gouvernement peut décider unilatéralement d’entrer en guerre et mettre le Parlement devant le fait accompli… trois jours plus tard ( !!!). Le Parlement devra attendre quatre mois pour pouvoir enfin voter sur ce sujet. Quatre mois de guerre, c’est plus qu’il n’en faut pour ramener un pays à l’âge de pierre et mettre la France dans une situation inextricable (qu’on pense à l’Irak).

                Nicolas Sarkozy et les 539 députés et sénateurs (principalement UMP) ayant voté la réforme radicale de l’article 35 sont des armes de destruction massive des intérêts du peuple français et un danger pour le reste de la communauté internationale.

                http://www.larevolutionencharentaises.com/spip.php?article278

                Hollande et son Gouvernement abrogeront-ils cette modification de la Constitution faite sous le Sarkoland pour redonner du pouvoir au Parlement ?

                Le Gouvernement français peut aujourd’hui engager des opérations militaires, dont des OPEX, sans l’aval du Parlement !!!


                • Croa Croa 16 novembre 2012 08:31

                  « Cette guerre du Golfe de 1991 n’a absolument rien à voir avec l’invasion américaine de l’Irak en 2003. »

                  FAUX, c’est le même plan qui se continue et les deux ont été justifiées par des mensonges... Si tu crois encore aux premiers et plus aux suivants c’est que tu as un problème d’égo.


                • njama njama 16 novembre 2012 09:11

                  @ Croa

                  FAUX, c’est le même plan qui se continue et les deux ont été justifiées par des mensonges...

                  Je ne suis pas bien convaincu que l’invasion du Koweit soit un mensonge, c’était une réalité, et toute atteint à l’intégrité territoriale d’un Etat est condamné par le Droit international, ce qui est un fait juridique. Cette guerre de 1991 n’a pas donné lieu d’ailleurs à une invasioon de l’Irak, autre différence.
                  Maintenant peut-être que cela visait déjà à affaiblir l’Irak ... mais je ne lis pas dans lamarc de café. Il faudrait argumenter un peu Croa au lieu d’affirmer

                  @ Chalot et aux lecteurs.

                  L’abrogation de l’article 35 modifié sous Sarkozy qui donne plein pouvoir au Gouvernement pour décider d’une intervention militaire sans l’aval du Parlement n’est pas obligé, je veux dire nécessaire qu’il soit abrogé obligatoirement. Hollande et son Gouvernement peuvent très bien faire procéder préalablement à un vote du Parlement dans les cas où ils envisageraient une intervention militaire au Mali, en Syrie ou ailleurs.

                  S’ils contournaient le Parlement on pourrait dire que le Gouvernement, et lui seul, n’engagerait que sa seule responsabilité et non celle de la France (de la nation).

                  Tout comme Sarkozy et son Gouvernement sont, historiquement face à la nation , seuls responsables de l’intervention militaire en Libye.

                  Pour dire Non à une intervention militaire au Mali ou ailleurs ! ... il faut placer politiquement Hollande et le Gouvernement devant leurs responsabilités !

                  Hollande en 2008 était contre l’intégration dans l’OTAN, s’en souvient-il ?

                  Intervention de François Hollande – Motion de censure – mardi 8 avril 2008

                  Monsieur le Premier ministre,

                  [...]
                  Et pourtant, nous avons voulu placer notre débat de censure sur les graves décisions que le Président de la République vient de prendre à l’occasion du sommet de l’OTAN à Bucarest , aussi bien sur l’engagement de nos forces en Afghanistan que sur le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

                  Chacun au-delà de sa sensibilité politique, ne peut nier l’importance de ces choix , les changements d’orientation qu’ils annoncent. Chacun mesure leur portée sur notre politique étrangère et sur notre stratégie de défense.

                  Il ne s’agit pas d’une inflexion ou d’une accélération, et encore moins d’une affaire de circonstance. Il s’agit bien d’une double rupture : rupture dans l’usage de nos forces en Afghanistan ; rupture dans le consensus sur l’OTAN établi dans notre pays depuis 1966.

                  Dans toute démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages auraient été rendus après un vaste débat public et un vote solennel du Parlement.

                  Au lieu de cela, c’est à Londres , devant le Parlement britannique, que le Chef de l’Etat a révélé l’envoi de renforts en Afghanistan et c’est à Bucarest que Nicolas Sarkozy a confirmé la réintégration de notre pays dans les structures militaires de l’OTAN.

                  Certes, vous avez daigné mardi dernier –sous la pression de l’opposition mais aussi du Président de cette Assemblée- organiser une information du Parlement. (Vous avez condescendu à y prendre vous-mêmes la parole, après avoir songé à n’y envoyer que votre Ministre de la Défense). Mais, vous avez refusé de conclure ce débat par un vote, alors que rien dans la Constitution ne vous interdisait de le faire. Cette désinvolture à l’égard du Parlement pourrait justifier à elle seule la motion de censure. Mais elle présente aujourd’hui un autre sens. Celui de la clarté .

                  Elle permettra de savoir qui, au sein de cette Assemblée, approuve ou désapprouve le changement dans l’engagement de nos forces en Afghanistan et le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.
                  etc ...
                  http://discours.parti-socialiste.fr/2008/04/08/intervention-de-francois-hollande-motion-de-censure-mardi-8-avril-2008/


                • lionel 16 novembre 2012 10:44

                  Merci pour cette intervention.


                • magma magma 16 novembre 2012 12:10

                  effectivement interessant... et toujours pas de réponse... les américains n’interviennent pas .. et ? la loi du plus fort ? Sous cette idée, les américains devraient envahir le monde


                • Croa Croa 16 novembre 2012 12:41

                  Si on s’en tient à la seule invasion du Koweit, il n’y a pas mensonge en effet mais il faut voir comment l’Irack a été contraint à la faute et comment ce qui aurait dû être un conflit local a dégénéré comme désiré en guerre du pétrole. Incontestablement c’était bien les américains qui voulaient ce conflit et jamais nous n’aurions dû les suivre ! Reconnaissons tout de même que ce premier « conflit » avait été bien plus finement engagé que les suivants smiley  


                • Constant danslayreur 16 novembre 2012 14:25

                  Njama je vous cite :
                  « Je crois me souvenir que Mitterrand n’était pas chaud pour y participer, avant qu’il ne vire sa cuti à la dernière minute (pressions extérieures ? droit des peuples à disposer d’eux mêmes ? ...)  »

                  Je confirme, le mythe errant n’était pas chaud du tout et il s’est même fait prier pendant de longs mois :

                  Le 2 Août, le Koweït (prononcer KoVeit comme lui), était envahi par Sadam.

                  Le 9 Août, le Clémenceau :
                  -Déjà mobilisé et préparé hommes, armes et logistique mais surtout :
                  -Déjà transformé en porte-hélicoptères…
                  quitte Toulon smiley

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_de_la_guerre_du_Golfe_%281990-1991%29


                • Constant danslayreur 16 novembre 2012 14:29

                  « Je crois aux forces de l’esprit je ne vous quitterai pas »

                  Mais si voyons smiley


                • Magnon 15 novembre 2012 23:20

                  @Chalot
                  La liberté des peuples a disposer d’eux mêmes, c’est de choisir ses gouvernants et de ne pas être à la merci de gangs de contrebandiers islamo-mafieux.

                  Que doit-on dire aux maliens qui on vu des contrebandiers algériens débarquer de leurs Toyotas, voiler leurs femmes, les obliger à faire pousser leur barbe, distribuer des coups de fouet et couper les mains !

                  Ils nous disent au secours, venez à notre secours nous avons signé des accords de défense !

                  Que va t’on leur répondre ? « On n’a pas envie, on ne sait pas si c’est moral, débrouillez vous sans nous... »

                  Entre temps se sera créé un émirat narcomafieux au milieu du Sahel qui exportera sa violence à toute l’Afrique, et là, il va falloir se battre, mais avec un ennemi beaucoup plus puissant et qui sèmera beaucoup plus de malheurs et de morts !


                  • Yves Dornet 15 novembre 2012 23:26

                    Magnon,

                    voilà, c’est clair, net, propre...si on écoutait CHALOT, au nom de la non-intervention, nous ne devrions plus livrer un seul sac de riz en Somalie.

                    CHALOT propage une autre idée...son anticapitalisme, anti-Américanisme, anti-occidentalisme cache...mal...son pro tiers-mondisme. Il en viendrait à soutenir le hamas... smiley 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès