Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Non au dépeçage de la République !

Non au dépeçage de la République !

La disparition des départements, le regroupement imposé des communes, la constitution de grandes régions disposant du droit règlementaire et la charte européenne des langues régionales….tout ceci se tient et constitue un plan de dépeçage de la République.

Aujourd’hui de nombreuses voix s’élèvent du côté des associations, d’élus, des républicains et de syndicats.

Le communiqué des unions départementales de FORCE OUVRIERE (FO) des départements des Pays de Loire et de Bretagne constitue une prise de position claire.

 

La langue est le vecteur de communication et le ciment d’un peuple.

« au XVIII ème siècle, la langue française est parlée dans toute l’Europe ; elle est la

langue, certes des élites éclairées, mais aussi celle qui véhicule les idéaux de progrès sur terre et d’égalité. Or, à juste titre, pour les révolutionnaires de 1789, la langue c’est celle qui unifie la Nation, qui fait émerger la Nation comme « corps politique » et qui porte en soi la raison, contre les patois des zones rurales conservatrices et sous la coupe des superstitions et de la religion. »

Il n’est pas question de nier ou de gommer telle langue, qu’elle soit régionale ou du pays d’origine de tel citoyen français mais de refuser l’éclatement de la France en grandes régions et le risque de voir introduire une préférence à l’emploi en fonction d’une locution régionale.

COMMUNIQUE

 « Réunies à Nantes le 20 mai 2014, les Unions départementales de la Confédération Générale du Travail FORCE-OUVRIERE des Côtes d’Armor, Finistère, Ile et Vilaine, Loire-Atlantique, Maine et Loire,

Mayenne, Morbihan, Sarthe et Vendée rappellent l’opposition de notre Confédération à la ratification de la « Charte des langues régionales ou minoritaires ».

Fidèle à l’égalité républicaine, la Confédération Générale du Travail FORCE-OUVRIERE a manifesté à

de nombreuses reprises, son attachement aux départements et aux communes face aux divers projets de régionalisation qui, d’une manière sournoise s’inscrivent dans la perspective de l’ « Europe des régions » qui suppose la dislocation des « Etats-nation ».

 Les Unions départementales de la Confédération Générale du Travail FORCE-OUVRIERE rappellent

qu’historiquement, le premier découpage en région de la république une et indivisible a été réalisé

pendant l’occupation par le Maréchal Pétain et que déjà, il s’inscrivait dans un projet européen voulu par le régime nazi.

 En 1969, notre Confédération a appelé à voter Non au référendum du Général de Gaulle, contribuant ainsi à l’échec d’une réforme constitutionnelle qui prévoyait la régionalisation et l’intégration des Confédérations syndicales dans un Sénat à caractère corporatiste.

 S’agissant des projets de l’actuel gouvernement, les Unions départementales la Confédération

Générale du Travail FORCE-OUVRIERE ne sauraient participer d’une manière ou d’une autre, aux

discussions sur un nouveau redécoupage.

 Que ce soit sous la forme d’un rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne dont l’objectif est de réhabiliter les provinces de l’époque féodale ou sous la forme de grandes régions dont les frontières sont à géométrie variable, copiant ainsi les länder allemands, toutes ces propositions participent à la destruction du cadre national de nos conquêtes sociales, en particulier du statut de la fonction publique, du code du travail et de nos conventions collectives.

Fait à Nantes, le 20 mai 2014 »

Les enjeux du combat de résistance que nous devons mener sont bien exprimés dans ce communiqué syndical.

Ce combat républicain doit être salué et repris.

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Anaxandre Anaxandre 24 mai 2014 13:34

     Content d’apprendre que certains syndicats semblent comprendre le piège Unioniste européen ; suivant leur grille de lecture idéologique cela va de soi, mais comme on dit : « c’est le résultat qui compte » !

     Mais alors pourquoi aucun des grands syndicats n’a-t-il jamais appelé à sortir notre pays de l’UE, ce qui est le préalable à toute reprise en main de la politique économico-sociale de la France ? Car enfin, cette histoire de régions n’est-elle pas bien secondaire par rapport à l’ultra-libéralisme bruxellois qui détruit nos emplois et jette sans cesse davantage de travailleurs dans la misère et la précarité ?

     Alors désolé messieurs les syndicalistes (surtout les dirigeants), mais vos indignations à deux vitesses me laissent sceptiques, pour le moins...


    • soi même 25 mai 2014 01:01

      ( Alors désolé messieurs les syndicalistes (surtout les dirigeants), mais vos indignations à deux vitesses me laissent sceptiques, pour le moins... ) je partage votre analyse, et je rajouterais aujourd’hui les syndicats sont devenus une nuisance objective , ils sont tous fédérer au syndicalisme européen.

      (En observant aujourd’hui, dans le prisme de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) fondée en 1973, le syndicalisme européen, on doit d’abord tirer le constat que la mission que s’étaient assignée ses initiateurs est accomplie. Et ce seul résultat mérite d’être souligné.

      2

      Aujourd’hui, la CES est constituée de 77 organisations membres de 35 pays européens, ainsi que de 11 fédérations syndicales européennes, soit plus de 60 millions de membres regroupant la totalité des organisations représentatives des pays européens (UE + AELE).

      3

      Au congrès de Prague de 2003, la CES a pu, à juste titre, tirer ce bilan flatteur d’une histoire de trente ans. Cette histoire, c’est d’abord celle d’un engagement politique clair en faveur de la construction européenne. Une construction conçue sur un modèle de développement qui respecte la dimension sociale. Cette dimension sociale, il a fallu la faire exister, lui donner corps et consistance, en faire autre chose qu’une revendication opportuniste pour parti en mal de projet face aux échéances démocratiques qui désormais jalonnent la vie de l’Union européenne.) 

      http://www.cairn.info/revue-etudes-2004-12-page-601.htm



    • asterix asterix 24 mai 2014 14:01

      En principe, il est toujours bon de faire un effort de rationalisation, surtout dans un secteur aussi disparate que les communes qui comportent parfois très, très peu d’habitants et d’autres fois beaucoup trop pour que le pouvoir reste envers et contre tout proche du citoyen. En vérité, toute réforme de ce type est présentée comme un avantage, mais la réalité est beaucoup moins reluisante car, comptez sur le politique quel qu’il soit, la véritable intention sera d’établir des ensembles électoralement plus sûrs pour ceux qui disposent de mandats ...disons obtenus à l’arraché.
      Ne soyons pas candides, svp !
      Le résultat peut se prévoir à l’avance : quand le pouvoir central sera à gauche, on vous coupera votre jardin en deux pour qu’il le reste au niveau local et quand le pouvoir central sera à droite, on procèdera à l’inverse. Bref, on assistera à une magnifique partie de punching ball avec boomerang garanti.
      Cela s’appelle du conservatisme...
      Avec tous les coûts induits que les futures modifications de modifications vont représenter, coûts qui seront à charge de...
      Vous ne devinez pas ?
      Ceci dit, un tel changement sur des bases objectives ne pourrait que servir le citoyen. Mais celui-là, qui est-il face à ceux qui parlent en son nom ?
      Poser la question, c’est aussi y répondre...


      • zygzornifle zygzornifle 24 mai 2014 14:14

        C’est la salade niçoise....


        • Spartacus Spartacus 24 mai 2014 14:15

          On aime la lecture « gauchiste » des réalités sur les « conquêtes sociales »


          Les’acquis sociaux sont un concept d’inégalité qui fait référence à des privilèges pour les groupes de pression au pouvoir de nuisance. .

          -statut de la fonction publique. Le fait que le statut concerne seulement une partie des employés est un symbole de justification ubuesque des inégalités. L’introduction de droits sociaux différenciés est l’inverse de l’équité entre les individus. Le statut de la fonction publique est une distorsion de l’égalité entre les individus.
          Ce n’est pas un « progrès » mais une « régression ».

          -code du travail. Plusieurs kilos de textes , 3800 articles là ou la Suisse n’a que 65 articles. Principal vecteur du chômage de masse et de frein à l’embauche. Code qui privilégie les gens en place au détriment de ceux qui arrivent sur le marché du travail. Le code du travail Français distingue des droits sociaux différenciés entre plusieurs groupes d’actifs. ( théorie des insiders-outsiders )
          Un code du travail avec autant d’article n’est pas un « progrès » mais une « régression ».

          -conventions collectives S’approprier le bénéfice des conventions collectives par des syndicalistes CGT est un scandale alors que c’est un libéral qui les a mis en place.  La CGT c’’est opposé au projet du au projet du ministre du travail Libéral, Gaston Doumergue.

          • lsga lsga 24 mai 2014 14:20

            Il faut surtout bien penser à rappeler que ces « conquêtes » sociales ont d’abord été mises en place par Otto Von Bismarck, créateur de l’État Providence :

             
             
             
            Une bureaucratie étatique toute puissante qui gère et subventionne l’économie, un système social paternaliste pour déresponsabiliser le prolétariat et diminuer le risque de révolte, le tout financer par des activités colonialistes.
             
            C’est le modèle du Keynésianisme : financé un bourrelet de classe moyenne sur la base l’exploitation coloniale d’autres continents. 
             

          • JL JL 24 mai 2014 14:32

            ’’Les’acquis sociaux sont un concept d’inégalité qui fait référence à des privilèges pour les groupes de pression au pouvoir de nuisance.’’

            Il n’en rate pas une, celui-là ! sont à la Gauche, ce que les trésors de guerre sont à la Droite.

            « La liberté de la presse est entière ; il suffit d’avoir les milliards nécessaires. » Alfred Sauvy

            Les milliards nécessaires ne relèvent pas des avantages acquis mais des trésors de guerre. Examinez le pouvoir de nuisance de ladite presse, nous en reparlerons.


          • JL JL 24 mai 2014 14:38

            ’’Les’acquis sociaux sont un concept d’inégalité qui fait référence à des privilèges pour les groupes de pression au pouvoir de nuisance.’’

            Il n’en rate pas une, celui-là ! Les droits acquis sont à la Gauche, ce que les trésors de guerre sont à la Droite.

            « La liberté de la presse est entière ; il suffit d’avoir les milliards nécessaires. » Alfred Sauvy

            Les milliards nécessaires ne relèvent pas des avantages acquis mais des trésors de guerre. Examinez le pouvoir de nuisance de ladite presse, nous en reparlerons.


          • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 18:48

            « Les français y ont horreur des inégalités mais ils adorent les privilèges. et souvent, ’inégalités’ c’est le nom que tu donnes aux privilèges des autres. », Anne Roumanoff


          • soi même 25 mai 2014 02:06

            lsga, ton langage ombrageux ne peut que réconforter Spartacus.
            Il serait temps que tu arrêtes de te prendre pour un Lénine, il a mauvaise presse ce coco !


          • Spartacus Spartacus 26 mai 2014 19:54

            La Suisse avec 65 articles est elle un lieu d’inégalités ? 

            De chômage de masse ? 
            De mauvais salaires ? 
            De peurs de l’employeur d’embaucher ?

            Comme quoi la masse ne fait pas l’utilité !

          • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 14:33

            « La disparition des départements, le regroupement imposé des communes, la constitution de grandes régions disposant du droit règlementaire et la charte européenne des langues régionales….tout ceci se tient et constitue un plan de dépeçage de la République. »


            Après votre article sur le même sujet au sujet des communes auquel j’avais répondu resté sans réponse, voilà, les départements. 
            Cela s’appelle rationaliser. 
            Moins d’élus dans la totalité. Donc moins d’émoluments mirobolants et plus de travail pour les mandataires..
            Où est le problème ?

            • Anaxandre Anaxandre 24 mai 2014 14:52

               Dans une France indépendante et souveraine il n’y aurait jamais là qu’un débat franco-français. Or le fond du projet est ici tout autre : il s’agit en vérité de la création de « super-régions » européennes de moins en moins dépendantes des États-Nations et de plus en plus liées à Bruxelles. Le but est connu : une UE fédéralisée PAR ses régions par dessus la tête d’États vidés de leur substance.

               Voilà le véritable enjeu, et non pas qu’on ait plus ou moins d’élus locaux.


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 15:34

              Exact. Anexandre,

              Moins de France et plus d’Europe.
              Si vous ne connaissez pas notre devise « L’union fait la force », je vous l’apprends.
              Comment voulez-vous encore contrer des multi-nationales qui n’ont, elles, aucune frontières ?
              C’est le rôle de l’Europe a faire barrage au privé et au autres blocs. Bruxelles n’est qu’un point sur la carte.
              Il pourrait exister ailleurs.
              Avez-vous déjà comparé la taille de vos départements avec les 55 régions qui constituent les Etats-Unis ? 

            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 15:35

              Je vous rappelle qu’il y a tout de même 751 députés européens.

              Ce n’est déjà pas si mal.
              Votre nationalisme coûte, aujourd’hui, très cher.

            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 15:39

              En France, on se plaint surtout des salaires trop bas des travailleurs venus d’ailleurs.

              Que pensez-vous du fait que tous auraient la même rémunération indépendamment de l’endroit d’où viennent les travailleurs ?
              Uniquement les compétences et les motivations seront à la base d’un range de salaire avec un mid-point au départ. 

            • Imperator Djanel III Imperator Djanel III 24 mai 2014 15:41

              Avez-vous déjà comparé la taille de vos départements avec les 55 régions qui constituent les Etats-Unis ? 

              Tout est dit, mais les « réactionnaires » ne fonctionnent pas sur le plan de l’économie et de la rationalité, mais sur celui du sociétal et du moralisme. Je ne sais pas comment c’est en Belgique ni quels sont vos contacts avec la France, mais l’opinion française dominante n’a pas une lecture technique de la crise, pour elle la crise est due aux « mauvaises valeurs » des gens. Ce qui débouche d’ailleurs souvent sur une idéalisation du passé, dont les départements font partie. 

            • Anaxandre Anaxandre 24 mai 2014 15:48

               « Si vous ne connaissez pas notre devise « L’union fait la force », je vous l’apprends. Comment voulez-vous encore contrer des multi-nationales qui n’ont, elles, aucune frontières ? »

                smiley smiley smiley

               Et si vous ne savez pas QUI à mis en place et contrôle l’UE, je vous l’apprends : ce sont ces mêmes multinationales (transnationales et finance mondialisée pour être plus précis) qui, selon vous, sont censées être combattues par... l’UE !!!

               Et un rapide coup d’œil sur les Traités européens suffit à savoir que, soit vous n’y connaissez rien en la matière, soit vous êtes un menteur et un propagandiste du projet oligarchique européiste.


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 15:48

              Oui, Impérator, J’ai très bien compris. Pourquoi n’y aurait-il pas du sociétal et du moralisme à un plus grand niveau ? Ça c’est la question à se poser.


              « pour elle la crise est due aux « mauvaises valeurs » des gens. Ce qui débouche d’ailleurs souvent sur une idéalisation du passé, dont les départements font partie. »

              Bien compris la nuance.
              Vous ne connaissez pas la Belgique. Je m’en serais douté.
              Nous avons aussi ce problème à très petite échelle.
              Je connais plus la France que vous pouvez l’imaginer. smiley

            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 15:52

              Anaxandre,

              « ce sont ces mêmes multinationales (transnationales et finance mondialisée pour être plus précis) qui, selon vous, sont censées être combattues par... l’UE !!! »

              Je ne vous donne pas tort. 

              Pourquoi ? Parce que les citoyens des pays membres se désintéressent de l’Europe, alors que les sociétés qui veulent grandir s’en intéressent.


              « soit vous n’y connaissez rien en la matière, soit vous êtes un menteur et un propagandiste du projet oligarchique européiste. »

              A vous de reconnaître où est la matière. La propagande, elle existe dans les deux camps. Je n’y ai rien à gagner, mais uniquement quand je vois ce que je touche ou non en retour de mes taxes. 


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 16:01

              Vous n’avez pas encore ajouté « EU » à la plaque minéralogique au côté du « F » ?

              Non. C’est un tort.
              Cela vous donnerait plus de poids quand vous sortez de votre hexagone.

            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 16:03

              Le chauvinisme, c’est beau.

              Le pragmatisme, c’est plus efficace, 


            • Anaxandre Anaxandre 24 mai 2014 16:05

               « La propagande, elle existe dans les deux camps. »

               Faux.
               La propagande n’existe QUE dans le camp européiste : elle est continue dans les « grands » médias, et quasi toujours mensongère (je voyais par exemple récemment un petit reportage, dans le JT de France2 me semble-t-il, dans lequel on nous assénait le plus sérieusement du monde que sans la PAC - merci l’UE ! -, un grand nombre d’agriculteur français ne s’en sortirait pas ; sans préciser évidemment que la France donne 21 milliards d’€ à Bruxelles pour n’en recevoir en retour, et PAC comprise, que... 7 milliards !).


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 18:56

              « dans le JT de France2 »

              C’est exactement ça votre problème : vous n’avez que des chaînes de télé françaises à vous farcir.
              Faut s’élargir et aller voir ailleurs.

              Quand au mot « propagande », il signifie « un ensemble d’actions psychologiques pour influencer les pensées et les actes d’une population, afin de l’influencer, l’endoctriner ou l’embrigader ».
              si je vous influencé en quoi que ce soit, pardonnez-moi, ce n’était pas mon intention.
              Je n’ai fait preuve que d’un logique pragmatique et numérique comme je l’ai fait pendant 40 ans.
              Une logique simple qui a des données en entrée et un but final d’obtenir le meilleur résultat avec le moindre coût et efforts. 

            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 18:57

              Mais de tout cela, j’en ai abondamment parlé dans mon billet de la semaine.


            • Anaxandre Anaxandre 24 mai 2014 19:13

               « C’est exactement ça votre problème : vous n’avez que des chaînes de télé françaises à vous farcir. »

               Vous pensez sérieusement (au vu de la teneur de mes commentaires sous cet article ou ailleurs) que mes sources d’information sont sur France Télévisions (ou TF1, etc) ???
               
              (Je note au passage que l’esprit qui se dégage de vos commentaires est bien plus en phase avec l’idéologie dominante de la télévision française que les miens ; il n’y a qu’à vous lire...)

               Sur ce, bonne soirée et à la prochaine !


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 19:23

              La télé et la radio belge sont toujours mes préférées.

              Mais je regarde aussi les chaines suisses et néerlandaises.
              Gert Wilders est en perte de vitesse dans le nord.

              Bonne soirée à vous aussi. smiley


            • foufouille foufouille 24 mai 2014 19:24

              « Que pensez-vous du fait que tous auraient la même rémunération indépendamment de l’endroit d’où viennent les travailleurs ? »

              précise à 600€, salaire et retraite


            • Loatse Loatse 24 mai 2014 16:15

              mais dites donc Chalot, il me semble là que c’est bien votre république par l’intermédiaire de ses « représentants » qui sont en train de finir de dépecer le royaume des Francs...

              C’est bien sous le régime de la monarchie absolue que la France s’affirmera comme la plus grande puissance européenne de la seconde moitié du XVIe siècle à la fin du XVIIIe siècle.

              C’est sous le régime républicain que la france commenca à péricliter subissant au passage 2 guerres mondiales sur son territoire, une occupation d’un pays tiers, l’allemagne, puis bientôt sera entièrement sous le joug des USA...

              En même temps commencer un régime par un régicide puis par un génocide (les vendéens), vous deviez bien vous douter que quand ca part de cette façon, il y a toujours un retour de moulinette... tôt ou tard...

              Aujourd’hui notre armée n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut, nos frontières sont béantes, notre patrimoine est vendu au plus offrant ou en passe de l’être... et que reste t’il de notre splendeur passée alors qu’ on se rit de nous et à juste raison, nous les larbins de l’otan faisant les guerres des autres ?

              Quand à notre langue, je rappele que nous c’est l’ordonnance de villers cotteret et donc à François 1er que nous devons la rédaction de tous nos actes admnistratifs en français...

              ce que l’on semble vouloir remettre en question...


              • Michel DROUET Michel DROUET 24 mai 2014 16:50

                Comme d’habitude, Chalot a déserté l’éducation populaire pour faire de l’intox sur le prétendu complot européen derrière la suppression des conseils généraux (pas des départements, Chalot !).

                Bon, s’il y en a qui aiment le mille feuille avec tous les impôts et les cumuls de mandats que cela génère, évitez de réfléchir et écoutez Chalot.


                • Wilemo Wilemo 24 mai 2014 17:48

                  Le point de vue FO est intéressant, comme tout point de vue, mais n’à que le mérite de porter sa (faible position).

                  La question n’est pas tant de savoir si le rédécoupage c’est bien ou mal, mais de savoir si cela va modifier les règles de notre souveraineté au niveau local, et par quels mécanismes.
                  Si cela modifie effectivement les règles de souveraineté (façon de prendre en compte les décisions collectives), alors la décision ne sera valable que par référendum après large débat public. Sinon, ce n’est pas légitime.
                  Un découpage, oui... pourquoi pas... Mais surtout pourquoi faire, et qu’est ce que cela va changer de manière certaine et garantie (obligation de résultat plutôt que de moyens), et qu’est ce qui se passe si les modifications n’ont pas les effets envisagés ? Qui sera responsable ? Comment on envisagera un retour en arrière ? etc... ?

                  Merci à FO de demander un débat PUBLIC (via le CNDP ?) et de le publiciser au mieux.

                  • Emmanuel Glais 24 mai 2014 18:42

                    Pour remettre en perspective l’histoire de FO, notamment sa position contre De Gaulle, nous rappellerons juste que ce syndicat a été manigancée en 1947 par la CIA pour affaiblir la CGT... 


                    Sinon je suis d’accord avec Wilemo, un découpage pourquoi pas, s’il est voulu voire pondu par le peuple. Mais doit-on encore rêver ?

                    • baron 24 mai 2014 20:24

                      La propagande va nous vendre la suppression de la gestion locale sous le pretexte d’économie qui restent hypothétiques.


                      En réalité, c’est une volonté européenne, avec pour objectif non affiché (comme d’hab...) de faire disparaitre par obsolescence l’état français.

                      • claude-michel claude-michel 25 mai 2014 08:14
                        Non au dépeçage de la République ?...mais ça ne représente rien sauf les politicos-charlatans qui pompent notre argent pour faire des ronds-pointe.. ?..Des dizaines de milliers de gens payés à ne rien faire.. ?..La France c’est son peuple et son travail...pas les départements..évoluez donc un peu.. ?

                        • Crab2 26 mai 2014 10:42

                          ….sans dédouaner notre pays de la nécessité de se moderniser

                          Rappel  :

                          Un septennat non renouvelable

                          Plus de cumul de mandats

                          Diminuer de moitié le nombre de parlementaires

                          Supprimer le Sénat

                          Supprimer les sous-préfectures

                          En métropole, 5 ou 6 régions au lieu des 22 actuelles

                          Supprimer les départements

                          Dans les territoires ruraux regrouper les communes pour les administrer au niveau de l’intercommunalité et non plus au niveau de chaque commune

                          Gestion des entreprises : au-delà de 50 personnes, par un tiers d’employés, un tiers de cadres et un tiers d’actionnaires pour définir chaque an la part réservée à l’investissement, la recherche, au traitement de la masse salariale et des dividendes versés aux actionnaires ( quand il y en a ), participer à définir la stratégie géo-économique...

                          Un SMIC payé avec l’argent de la formation professionnelle ( sans charges sociales ) pour permettre aux entreprises d’embaucher un jeune dès l’âge de 14 ans et de le former - avec l’obligation de passer un examen à l’issue de la formation

                          Aider par souscription les créateurs d’entreprises, aux développements agro-pastoraux respectueux de l’environnement, à la distribution dite de proximité plutôt que de se procurer des produits importés des antipodes : les futurs clients financent la création ou par abonnement ( sans engagement ) pour acheter aux producteurs pour éviter le passage par la ’’ grande distribution ’’

                          Priorité donnée à l’ouverture aux femmes de tous les métiers et au développement de crèches publiques, mais aussi dans les entreprises

                          Faire preuve de férocité quand une entreprise à travail égal ne rémunère pas les femmes autant que les hommes

                          Ne jamais oublier que dans un couple si l’un des deux ne travaille pas, donc ne cotise pas, généralisé il devient impossible, de jour en jour, faute de recettes suffisantes, de maintenir notre modèle social de solidarité : quand conséquence il faut condamner toutes les idéologies où religions* 1 qui prônent de renvoyer ( d’enfermer ) toutes les femmes à la maison

                          ( *1 : ...est une observation prenant en compte l’aspect outrageusement misogyne, infantile et égoïste de ces idéologies masculines sacralisées par les religions du monothéisme )

                          Suites :


                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/europe-2014-sans-bulletins-blancs.htm

                          ou sur :

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/26/europe-2014-sans-bulletins-blancs-5377760.html


                          • Mowgli 26 mai 2014 11:20

                            « La langue est le vecteur de communication et le ciment d’un peuple. »

                            Exemple : la Suisse.


                            • bakerstreet bakerstreet 26 mai 2014 11:49

                              Une idée fixe chez ce stalinien défenseur des préfets départementaux : Couper la tête à tout ce qui dépasse du rang, en l’occurrence les langues régionales, qu’il glisse dans le paquet cadeau « à prendre ou à laisser dans l’ensemble ».

                              « Faut il en rire, ou en pleurer ? »


                              • Michel Donceel Ardwenn 26 mai 2014 11:55

                                Langues régionales ?

                                Beau prétexte...

                                Cette charte des « langues régionales » signifie tout simplement : chacun son patois et l’Anglais pour tous...

                                Allez voir sur Touitteur ou Fesse-de-Bouc...

                                La plupart sont incapables d’écrire une phrase entière sans foutre un mot anglais dedans...

                                Les associations militantes ( de préférence celles de gauche ) favorisent les slogans en Anglais.

                                Quand tu te fais « traiter de » par un militant des droits-pour-tous quelconque, c’est souvent en Anglais.

                                Quand tu ouvres une radio, tu n’entends que de la musique en Anglais. Au point qu’on se demande si c’est encore autorisé de chater dans une autre langue...

                                Et les publicités, cette quintessence de notre Kulture, sont de plus en plus, et systématiquement, en Anglais.

                                Vous croyez vraiment que cette pseudo charte va changer ça ?

                                Que du contraire...

                                Les langues régionales, plus faibles que les langues nationales, disparaîtront ( au profit de l’Anglais ) encore plus vite...

                                Et il suffira de « privatiser » l’enseignement pour créer un réseau anglophone européen, où les Bobos se précipiteront.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès