Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Non au lobby des rentiers et des spéculateurs !

Non au lobby des rentiers et des spéculateurs !

JPEG

Le mercredi 3 septembre à 11heures, les policiers en civils et les gendarmes en faction devant l’Assemblée Nationale s’agitent et s’inquiètent.

Plusieurs personnes, dont quelques photographes se tiennent sur la petite place.

S’agit-il là d’une manifestation surprise ? d’un coup de force ?

Eh bien non, ce n’est qu’une conférence de presse « droit au logement » qui commence.

Leur surprise est étonnante.

La conférence commence, chacun exprimant son analyse de la situation et son appréciation négative des propos du premier ministre.

Le DAL, la CSF, la CGT, le CNAFAL, BAGAGERUE, L’UNEF et l’association de lutte contre le saturnisme interviennent et deux femmes, l’une mal logée et l’autre sans abri témoignent.

Les policiers n’aiment pas ça mais bon, ils hésitent, demandent que ce soit rapide et exigent que la banderole unitaire ne soit pas déployée.

Celle-ci est enroulée très vite mais juste après que les journalistes aient pu la filmer.

La dépêche de l’AFP résume assez bien les propos des uns et des autres.

« Paris, 3 sept 2014 (AFP) - Le Premier ministre Manuel Valls a "cédé au
lobby des rentiers et des spéculateurs", ont dénoncé mercredi plusieurs
associations qui viennent en aide aux mal-logés, regrettant notamment le
"détricotage" de la loi Alur sur l'encadrement des loyers. 
 Manuel Valls a dévoilé vendredi une batterie de mesures visant à sortir la
construction de logements du marasme, avec des carottes fiscales en direction
des investisseurs et des ménages, et a sévèrement retoqué la loi Alur de
Cécile Duflot, avec le quasi-abandon de l'encadrement des loyers qui ne sera
lancé qu'à Paris "à l'automne" et "à titre expérimental".
 A la demande de la ministre de Lille Martine Aubry, Manuel Valls a
finalement accepté dimanche que d'autres villes volontaires puissent
expérimenter cet encadrement des loyers.
 Mais pour les associations, qui appellent à une manifestation mercredi soir
de la Place du Palais Royal jusqu'à l'Elysée, cela va conduire à "une rupture
d'égalité sur le territoire", selon Elodie Fumet, de la Confédération
syndicale des Familles (CSF), tandis que Jean-François Chalot, du Conseil
National des Associations Familiales laïques (Cnafal) a déploré "la remise en
cause, par le Premier ministre, d'une loi adoptée par le Parlement". 
 "Le Premier ministre a cédé au lobby de l'immobilier, des rentiers et des
spéculateurs", a insisté Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l'association
Droit au Logement. Selon lui, "si la loi Duflot restait insuffisante, elle
contenant cependant des avancées. On nous enlève les rares possibilités
d'encadrer les loyers indécents de logements indécents".
 Le plan de relance du logement prévoit notamment un abattement exceptionnel
de 30% de l'impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux sur les
plus-values en cas de cession de terrains à bâtir avant le 31 décembre 2015,
et un abattement exceptionnel de 100.000 euros pour les donations de nouveaux
logements neufs aux enfants et petits-enfants réalisées jusqu'à fin 2016.
 Ce plan vient "renforcer le patrimoine des plus riches et les aider à loger
leurs enfants", a déploré M. Eyraud.
 Les associations demandent que les maires des grandes agglomérations
mettent en oeuvre l'encadrement des loyers, à l'instar de Lille et Grenoble
qui ont promis de le faire. Vincent Bordenave, de l'Unef, réclame lui que
toutes les villes universitaires le fassent, car les étudiants, souvent
obligés de loger dans le privé faute de place en cité universitaire,
consacrent en moyenne 57% de leur budget au logement. »

A 18 heures quelques centaines de personnes se sont retrouvée à la place du Palais Royal pour une marche pour le droit au logement et contre les décisions de Monsieur Vals.

Cette manifestation décidée très rapidement a mobilisé toutes celles et tous ceux qui sur le terrain à Paris se mobilisent sur la question du logement pour tous. C’est une première.

Notons qu’il y avait là des personnes très concernées, des sans abri, des mal-logés et des militants du mouvement social.

Des élus ont pris la parole pour exprimer leur soutien et leur engagement pour un encadrement des loyers dans leur commune.

A l’issue de cette manifestation une délégation a été entendue par des conseillers au Ministère.

Aujourd’hui, les responsables des associations et les familles mobilisées pensent à juste raison qu’il faut frapper fort très fort pour être entendu et pour faire reculer ce gouvernement.

Ne faudrait-il pas préparer une grande manifestation national du mouvement social liant les questions du droit au logement, à celui du droit aux soins et à la défense des services publics ?

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • CHALOT CHALOT 4 septembre 2014 17:11

    Les collectifs commencent à se mobiliser. Après le choc des déclarations de VALLS il y a une volonté d’agir et de faire monter en charge le mouvement social


    • bonnot 4 septembre 2014 17:50

      J’ai pas pu y aller, c’est dommage
      Vous avez dû vous marrer avec les flics affolés


      • trevize trevize 4 septembre 2014 20:31

        "On nous enlève les rares possibilités
        d’encadrer les loyers indécents de logements indécents"

        Si le logement est insalubre, faire venir la mairie pour le faire constater, et organiser sa défense. Si il est habitable mais en mauvais état avec un loyer trop élevé, ça signifie par corollaire qu’il existe des logements en meilleur état et moins cher. La solution est donc de déménager. Ce qu’il y a de fou, c’est que des personnes vivent dans une habitation qu’elles savent indigne, mais qu’au lieu d’en tirer une conclusion logique (fuir) elles attendent que l’état, leur sauveur, vienne à la rescousse.
        Simplifions tout ça : si les gens refusent les logements sordides, les propriétaires seront bien obligés de faire les travaux nécessaires. Puisque cette solution ne fait pas intervenir l’état, elle économise les deniers publics, qui sont les nôtres.
        De même, si vous n’arrivez pas à vous loger car les loyers sont trop chers, changez de ville, ou bien squattez (respectueusement) un appartement vide loué trop cher. Ce genre de solution est plus efficace pour faire changer durablement le comportement des propriétaires véreux, qu’une poignée d’articles de lois mal ficelés, des demi-mesures qu’on appliquera qu’une fois sur 10 par manque de moyens.

        ça vous dirait pas d’être responsable de vous-même au lieu de toujours invoquer la protection des jupons de maman-l’état ?


        • sls0 sls0 4 septembre 2014 22:27

          C’est du second degré j’espère ?

          La meilleure solution c’est SDF :
          Plus d’impôts locaux.
          L’augmentation du gaz, de l’électricité n’ont plus d’impact.
          Plus de tri sélectif.
          Des voisins bruyants, en 30’ on déménage.
          C’est du second degré.

          C’est vrai que la plupart des gens qui ce font avoir avec des loyers abusifs pour des logements merdiques ils le cherchent un peu, la dernière fois que j’ai discuté avec « ces gens là » ils ne savait même pas que cette année il avait été préférable d’investir sur le marché américain plutôt que l’européen. C’est bien la preuve qu’ils ne s’intéressent à rien et après on s’étonne.
          Plutôt que de chercher des boulots merdiques ils feraient mieux de suivre Bloomberg et d’investir de 50.000 à 500.000€, avec les dividendes ils n’auraient plus de problème de loyer.
          C’est toujours du second degré.
           
          Ce n’est pas « ces gens là » qui l’ont aidé à arriver où il est (ils n’ont pas de sous) pourquoi Valls devrait se sentir redevable.
          Ce n’est pas du second degré.


        • trevize trevize 5 septembre 2014 00:56

          Je ne suis pas un loup en costard, je suis au RSA. Les logements merdiques je connais.
          Je prône juste le changement par l’action directe, je trouve ça plus efficace et rapide que d’attendre que le grand-tout me vienne en aide.

          Désolé de ne pas voir le monde de façon binaire, avec les méchants riches contre les gentils pauvres.


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 septembre 2014 10:16


          SN BB CABINET D AVOCATS D’ AFFAIRES LOUE DES APPARTEMENT (refaits a neuf avec une

           couche de peinture faite par un travailleurs clandestin ) avec sanitaires bouchés fenetres ne

          fermant pas escalier branlant ;; OU IL FAUT METTRE UN MASQUE A GAZ !!!!!!!

          TOUT CELA POUR 1000 EUROS SEULEMENT

          ON COMPREND MIEUX POURQUOI DUFLOT EST PARTIE
          ET QUE LES AVOCATS D AFFAIRES ET ELUS D AFFAIRES SONT RESTES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
          et LEURS AMIS HUISSIERS !!!!!!!!!!!!!!!!!


        • Yurf_coco Yurf_coco 5 septembre 2014 14:12

          Mais c’est horrible ce que vous dites ! 

          Comme si tout le monde pouvait se permettre de devenir SDF, de changer de ville ou je en sais quoi. SI vous habitiez paris, vous sauriez qu’il n’y a pas des supers appartements partout pas chers ! Et que fait on quand on a des enfants ?

          Quand à l’état : Heureusement qu’il faut exigez de l’état ce qu’elle nous doit ! Ça s’appelle une république ! On a aussi une loi du droit au logement.

          Je peux vous retourner votre situation : Vous êtes au RSA, donc vous mandez 2-3 sous-sous à votre moman l’état ! Ben voyons, pourquoi vous n’allez pas changer de ville pour faire un métier pourri ! ou non, changer de pays, il paraît qu’au brésil ou en Pologne, l’économie se développe ! Action direct Monsieur !! Action direct !!!

        • VIP erre 4 septembre 2014 21:02

          Il faut absolument montrer les dents à ce gouvernement qui s’est fait élire pour régler le non logement, le mal-logement, le non relogement des expulsés !

          Noter et afficher, les noms des élus qui entravent les mesures sociales en matière de logement.

          Nous n’en serions pas là, en 2014 à leur tanner le cuir à ces élus, au gouvernement, si le nécessaire avait été fait en temps et en heure.

          Tout le monde à droit à un logement décent dans un pays qui se situe au rang de la 5 ième puissance mondiale.

          Pour ceux qui ne savent pas, ce qu’est un logement indécent, exemple réel :

          Les propriétaires possèdent un logement humide, des infiltrations qui affleurent par le sous- sol. Pour cacher ce vice, les bailleurs repeignent les murs pour ne pas laisser apparaître les traces d’humidité, à l’entrée des lieux des locataires.

          Au bout de quelques semaines, l’humidité fait cloquer les murs, la peinture se détache et les murs sont trempés d’humidité.

          Le Préfet, les services de santé, le Maire sont très laxistes et ne condamnent que très rarement les bailleurs à réparer. La plupart du temps le bailleur fait sembler de réparer, et dès que les locataires sont partis, ils relouent à d’autres et ainsi de suite, en usant du même stratagème.

          • trevize trevize 4 septembre 2014 21:12

            C’est vrai, vous avez raison. Il y a des bailleurs sans scrupules.
            Alors utilisons les moyens modernes pour les faire connaître : un petit site avec une carte google maps, recensant et localisant ces logements insalubres. A partir du moment où l’insalubrité a été constatée officiellement, ce n’est pas de la diffamation, et chacun a le droit de raconter sa vie et ses expériences.

            ça calmera les bailleurs tricheurs beaucoup plus rapidement que si on doit attendre une loi qui sera en demie-teinte et mettra 10 ans à venir, bloquée et dévoyée par les lobbys. ça coûtera beaucoup moins cher aussi.

            L’état c’est NOUS. On n’a pas besoin de lui !


          • VIP erre 4 septembre 2014 21:42


            Absolument d’accord avec vous Trevize, si les gens fraternisaient les uns avec les autres, s’unissaient pour combattre ensemble les injustices, s’impliquaient dans causes d’intérêt général, au lieu d’attendre le salut d’un beau parleur politique, ce serait le début d’un vrai changement.

            Ouvrez votre blog, je signalerai les logements indignes visité par l’Agence Régionale de Santé comportant une injonction de travaux.

            Il faut commencer par se changer soi-même, avant de changer le monde. (Ghandi, je crois)


          • Aldous Aldous 4 septembre 2014 22:42

            Une conf de presse... sans la presse ?


            A part ici, zéro articles, à moins de quelque feuille confidentielle de sous-section ?

            Sinon, vous devriez arrêter de militer pour le droit au logement et militer pour l’accès à la propriété du logement. Un locataire est un esclave.

            • VIP erre 4 septembre 2014 23:02



              La France a ceci de particulier : elle n’est pas la Grèce où 90 % des habitants sont propriétaires !

              C’est une volonté politique fortement ancrée de ne permettre l’accès à la propriété qu’aux nantis...

              Un locataire est effectivement sous la dépendance d’un propriétaire duquel il subit « sa loi ».

              L’Etat, les banques, les élus, les possédants eux -mêmes se sont organisés pour imposer cet état de fait !

              Tous propriétaires ? pas en France....

            • VIP erre 4 septembre 2014 22:50


              Vous avez raison SISO, absolument raison, mais quelqu’un a-t-il pensé à tuyauté les SDF de cette mine d’or ?

              Informés du rendement Blomberg , ils n’auraient pas laissé dormir 50 000 Euros sur leur livret de Caisse d’Epargne, avec l’écureuil et les noisettes ! smiley

               

              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 septembre 2014 10:19

                la REMPLACANTE DE DUFLOT EST UNE GRANDE TIMIDE AVEC UNE GROSSE POITRINE


                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 septembre 2014 10:20

                  la REMPLACANTE DE DUFLOT EST UNE GRANDE TIMIDE AVEC UNE GROSSE POITRINE........................

                  CHALUT CHALOT.....................................


                  • Daniel Roux Daniel Roux 5 septembre 2014 10:36

                    A chaque fois qu’un article évoque le logement et les bailleurs privés, les logements insalubres et les bailleurs malhonnêtes sont évoqués, c’est à dire une infime minorité.

                    L’arbre qui cache la forêt.

                    Il faut l’écrire, il existe surtout des bailleurs privés qui loue des logements sains et spacieux au prix du marché, qui respectent la loi et leurs locataires. Hélas, pour des raisons que j’ai souvent évoqués, ces bailleurs sont de moins en moins nombreux ce qui a pour conséquence de réduire l’offre de logements.

                    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/particuliers-loueurs-et-locataires-61728

                    Dans cette société libérale étroitement contrôlée par une entité non élue et anti démocratique l’UE, il est interdit à l’Etat d’investir directement dans des logements. Il doit obligatoirement faire construire et gérer par des sociétés ou des bailleurs privés, d’où les carottes fiscales aussi vaines que ruineuses tant que les problèmes de fond ne seront pas réglés.

                    Ces sociétés privés sont soumises aux lois du marché, c’est à dire du profit maximum qu’elles soient HLM ou autre.

                    Il en résulte que fournir un logement est un service et que ce service à un coût. Ceux qui peuvent le payer accèdent à ce service, les autres doivent trouver un financement alternatif c’est à dire être assistés. Ceux qui n’ont ni les revenus, ni l’assistance ne pourront pas bénéficier de ce service. Ils devront soit squatter, soit vivre dans la rue.

                    Ce qui précède n’est pas du cynisme mais la réalité.

                    La solution serait de construire des logements sur le modèle des Maisons des Jeunes Travailleurs, financés par l’état et les régions, gérées par des associations. Le chantier est immense, les moyens limités, la volonté politique inexistante.

                    Quant au slogan « tous propriétaires », cela mérite réflexion. Est-il toujours raisonnable pour une famille d’investir tous ses revenus sur 20 ans dans un logement ?

                    Reste à changer de société, mais là encore ce sera difficile vu que la grande majorité des français pensent à droite et que par conséquent, les gouvernements font tous une politique de droite.


                    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 septembre 2014 12:16


                      salauds de riches avec des dentiers en OR..................... BIENTOT LES SANSDENTS VOUS LES

                      PIQUERONT ET METTRONT VOS TETES SUR DES PIQUES

                      CA IRA CA IRA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 septembre 2014 12:16


                        salauds de riches avec des dentiers en OR..................... BIENTOT LES SANSDENTS VOUS LES

                        PIQUERONT ET METTRONT VOS TETES SUR DES PIQUES

                        CA IRA CA IRA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 septembre 2014 12:17


                          salauds de riches avec des dentiers en OR..................... BIENTOT LES SANSDENTS VOUS LES

                          PIQUERONT ET METTRONT VOS TETES SUR DES PIQUES

                          CA IRA CA IRA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                          • Rmanal 5 septembre 2014 13:32

                            Une autre solution, façon allemande, pour régler le problème des logements serait d’arrêter de courir après la croissance du PIB par la croissance de la population, qui est et deviendra demain le problème numéro 1 de l’humanité.
                            Au contraire si la population diminue, plus besoin de logement neuf et plus de concurrence dans le marché existant. Du coup baisse importante des loyers.
                            Mais bon là on touche à la politique familiale et la pensée économique unique, donc il ne fait pas rêver.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès