Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > NON au « match » imposé par les médias : Sarkozy/Hollande !

NON au « match » imposé par les médias : Sarkozy/Hollande !

Le CSA a rendu publique les temps de parole des candidats déclarés ou présumés et de leurs soutiens du 1er janvier au 10 février 2012.

Le constat est grave pour la démocratie : plus de 70% des temps de parole ont été monopolisés par l’UMP et le PS et leurs représentants.

 Depuis la déclaration de candidature de nicolas sarkozy, le débat pour l’élection présidentielle ne se résumerait plus qu’a un « match » ou deux candidats, sarkozy/hollande, se mettraient des « coups » pour rechercher « le chaos ».

 Les médias bafouent sans vergogne le droit le plus fondamental à être informé de manière pluraliste et équitable.

 Au-delà de l’obligation de respecter ce droit à une information pluraliste, est il besoin de rappeler que :

 50% des français déclarent ne pas avoir fait de choix et ne souhaitent pas une victoire du duo sarkozy/ hollande.

 25 % (en moyenne) de ceux qui ont exprimés une préférence déclarent pouvoir changer d’avis d’ici le jour du vote.

 Jamais une élection n’aura suscité autant de doutes et d’incertitudes quand a son issue !

 Nous exigeons des médias qu’ils respectent ce droit à l’information en accordant des temps de paroles équitables à tous les candidats déclarés, et du CSA qu’il fasse respecter ce droit pour que chaque citoyen puisse se faire une opinion librement.

 

 

http://www.petitions24.net/non_au_match_impose_par_les_medias_sarkozyhollande


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • jaja jaja 23 février 2012 10:25

    Eh oui encore faut-il passer la barrière des 500 signatures....avant de se voir toujours autant ostracisé par les médias... C’est le cas pour le candidat du NPA, Philippe Poutou... à peu près 450 signatures à l’heure actuelle et des centaines de militants qui perdent leur temps et leur argent à sillonner les petites communes....


    • lulupipistrelle 23 février 2012 14:09

      Je ne pense pas que vos militants perdent leur temps... C’est toujours enrichissant et pour des militants et pour les autres de rentrer en contact. On gagne toujours à mieux se connaître.


    • lulupipistrelle 23 février 2012 14:11

      Sinon, bien évidemment cette barrière des 500 signatures est un déni de démocratie. 


      • Cropcircle 23 février 2012 18:30

        Vous savez bien que les potes à« Debré »celui du conseil constitutionnel,celui qui a fait passer une loi pour que les députés touchent plus d’argent,n’ont pas intérêt que les signatures soient dévoilées...faut conserver notre pactole...misère..misère comme dirait Coluche.


      • doctorix doctorix 24 février 2012 06:34

        Sur ce sujet, je suis très partagé.

        Hitler était aussi un déni de démocratie, et il a malheureusement eu ses 500 signatures...ou l’équivalent.

        Qu’un candidat ne parvienne pas à obtenir la signature de seulement 1% de nos élus démocratiques pourrait montrer et démontrer qu’il ’a rien à faire dans une démocratie.

        Dans tous les cas, pourquoi se battre pour que Madame le pen soit présente au premier  tour, alors qu’au second il est absolument certain qu’elle sera battue à 80% ?

        C’est là que serait le déni de démocratie, parce que cette présence fausserait le second tour, comme cela s’est produit en 2002.

        C’est comme si, pardonnez-moi la comparaison, on nous proposait le choix entre un candidat « normal » et un chimpanzé : ça ne vaut même pas le coup de se déplacer pour voter, quand on connait d’avance le résultat, et qu’il n’y a pas de vrai choix.

        Oui, cette présence au second tour serait une véritable pitrerie, de celles qui ridiculisent le vote populaire, déjà bien mis à mal par l’oligarchie, qui s’arrange pour ne nous présenter que les deux faces d’une même pièce : UMP-socialistes, démocrates-républicains, bonnet blanc-blanc bonnet.

        Voilà pourquoi je suis très partagé...


      • xray 23 février 2012 15:51


        N’importe lequel et qu’on en finisse.
         

        Nous ne somme pas en démocratie. 
        Nous sommes soumis à un régime oligarchique. 

        (Wikipédia)  : 
        L’oligarchie est un régime politique dans lequel la plupart des pouvoirs sont entre les mains d’un petit nombre d’individus, de quelques familles ou d’une petite partie de la population, généralement une classe sociale ou une caste. 
        La source de leur pouvoir peut être la richesse, la tradition, la force militaire, la cruauté... 
        (Sic.) 

        /n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2007/02/19/n-importe-lequel-et-qu-on-en-finisse.html">N’importe lequel et qu’on en finisse. 
        http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2007/02/19/n-importe-lequel-et-qu-on-en-finisse.html 



        • doctorix doctorix 23 février 2012 17:40

          Ce sujet ayant un rapport avec les media, je voudrais juste signaler que j’ai tenté de faire paraître deux articles sur agora, qui ont été refoulés.

          J’ai maintenant la certitude que des « chiens de garde » se sont infiltrés en nombre dans la modération d’agora, et qu’il est quasiment impossible de faire passer des articles qui dérangent vraiment.
          Prenez tout de même l’info, au passage :
          Entre 12 et 120 soldats français ont été pris la main dans le sac en Syrie, et sont maintenant prisonniers d’Assad. Il sera bien difficile à sarko d’expliquer leur présence en Syrie en l’absence de tout mandat international et à l’insu du peuple français.
          Naturellement, nous savons tous (enfin presque tous) que nous sommes illégalement présents sur le sol de Syrie, et que nous y distribuons généreusement des armes à l’opposition, qui s’en sert pour tuer des civils, et rameuter les populations en accusant le pouvoir en place.
          De même, une quarantaine de soldats turcs ont été faits prisonniers dans les mêmes conditions.
          La presse n’en dit pas un mot, mais continue ses mensonges en attribuant les bombardements sur Homs à Assad, alors que ce sont des mortiers qui pilonnent la ville, mortiers fournis par nos soins, par la Turquie et par le Qatar.. 

          Il reste à expliquer pourquoi mes messages, autrement importants que ceux qui sont publiés ici, n’ont pas été plébiscités, et pourquoi vous ne pourrez pas les lire.
          Si vous pouvez répercuter ce message un peu partout, ça pourrait faire avancer le schmilblick, et peut-être provoquer un peu de ménage au sein de la rédaction d’agoravox.

          • doctorix doctorix 24 février 2012 06:06

            Ce message, purement informatif, qui donne une information exacte et absente des média, et qui n’est donc pas un article d’opinion, ne devrait pas prêter au « moinssage ».

            Un fait est un fait, et on n’a pas à être d’accord ou pas.
            Or il a été moinssé trois fois.
            Ce qui confirme la présence d’au moins trois chiens de garde.
            Il n’en faut souvent pas plus pour empêcher la publication d’un article proposé à la modération.
            Je soupçonne même fortement ces chiens de garde de plusser systématiquement, au niveau de la modération, les articles sans intérêt et débiles pour noyer la véritable information, celle qui compte vraiment, sous un déluge de conneries : c’est exactement la technique employée sur nos télés et à France-Inter, d’ailleurs.
            Je vais donc tenter ma chance ailleurs, jusqu’à ce qu’enfin on parle de ce sujet brûlant, qui est de ceux qui nous engagent directement vers la troisième guerre mondiale

          • Fergus Fergus 23 février 2012 23:22

            Bonsoir, Jppinon.

            En matière de temps de parole, les médias apliquent tout simplement la législation qui, jusqu’au dépôt des candidatures (date limite le 19 mars), les oblige à respecter un temps de parole proportionnel aux scores obtenus par les différents partis au cours des précédents scrutins.

            A compter du 20 mars, entrera en vigueur l’égalité du temps de parole pour les candidats retenus par le Conseil constitutionnel et leurs porte-paroles, mais cette égalité ne sera encore que relative car les journalistes ou les commentateurs pourront continuer leurs interventions sur les bases antérieures.

            Viendra enfin le temps de parole strictement égalitaire à compter du 9 avril.

            Les médias ne sont donc pas en cause, c’est le système tel qu’il existe qui est inégalitaire, et cela le plus légalement du monde ! 


            • jppinon jppinon 24 février 2012 07:03

              bonjour fergus,
              je sais parfaitement que ce qui est avançé pour justifier les temps de paroles actuels est que nous sommes dans la phase précédent la campagne officielle ou le temps de paroles sera égal pour tous les candidats.
              cependant le CSA doit veille pendant cette phase précédent la campagne officieller a ce que soit appliquée dans les médias une équité entre les temps de paroles accordés aux différents candidats en fonction en autres de leur influence électorale.
              je vous remercie donc de confirmer l’iniquité de la répartition actuelle puisque le front de gauche totalise un temps de paroles inférieur a 2 % tous comme les verts....
              nous sommes dans un déni de démocratie médiatique total. les chiffres en attestent de manière éclatante. ( tous ces chiffres sont vérifiables sur le site du CSA).
              contrairement a ce que vous affirmez, les médias sont totalement responsables de cette iniquité.


              • doctorix doctorix 24 février 2012 09:08

                Mélenchon ne passe pas dans les média, parce que, contrairement à Sarko bien sûr, mais hélas à Hollande, il n’est pas allé cirer les pompes du CRIF, et qu’au contraire il leur chie dans les bottes :

                Pas de pompes cirées, pas de média.
                Pas de mains, pas de chocolat.
                Faut-il rappeler cette évidence que les sionistes ont investi les média dans d’invraisemblables proportions ?
                Et je n’ai pas dit les juifs : la majorité des juifs et des foules de rabbins voudraient bien la paix, comme nous tous : mais ceux qui sont mis en place au coeur de nos média sont des fauteurs de guerre sionistes, et qui décident de ce que nous devons entendre, nous appelant chaque jour à la guerre. Et qu’on ne me parle pas d’antisémitisme : cet amalgame facile a trop longtemps servi à noyer le poisson, à coudre les bouches et à clore les débats. Les premiers ennemis des juifs sont les sionistes. Et leurs vrais amis, dont je suis, sont ceux qui les dénoncent et les combattent.

              • doctorix doctorix 24 février 2012 10:47

                Plutôt que de moinsser, vous, les chiens de garde, on aimerait bien lire ce que vous avez à dire contre ça !


              • doctorix doctorix 24 février 2012 11:16
                A propos des exactions supposées en Syrie :
                Voyez ce que raconte l’agence Reuters :
                Maintenant, voyons ce qu’il en est des observations non partisanes sur le terrain. 
                La mission d’observation de la ligue arabe, avant son envoi, était chargée de louanges. D’ailleurs ses amitiés US présageaient des rapports conformes aux voeux de l’oligarchie. Mais ses conclusions ont été tout le contraire, et elles n’ont pas plu : alors on l’a chargée d’opprobre et ses conclusions on été enterrées. Voici, pour ceux qui veulent savoir, ce qu’il en était de ces conclusions, en deux articles très détaillés :
                et

                De là à conclure que l’ONU est un foutu machin tout dévoué au sionisme, et que les agences de presse, l’AFP et Reuters en tête, sont de foutus organes de propagande pour l’oligarchie...
                Si vous ne vous réveillez pas, nous irons à la guerre. Et même si vous vous réveillez. d’ailleurs. Ce que Sion veut, Dieu le veut. 
                Vous noterez tout de même qu’en ces temps où la Syrie est dans le collimateur, il est invraisemblable qu’elle soit supposée se livrer aux pires exactions depuis le début du conflit : 
                C’est pour attirer les représailles internationales, à votre avis ? Ca lui manque tant que ça ? Le simple bon sens veut qu’on conclue que les fauteurs de troubles sont ceux qui ont intérêt à une intervention étrangère, c’est-à-dire les opposants et surtout les infiltrés étrangers. Et surtout pas Assad. 
                Mais ce bon sens, il semble avoir disparu de la planète.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

jppinon

jppinon
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès