Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nos institutions dépassées par la technologie

Nos institutions dépassées par la technologie

On ne va pas revenir sur le problème des nouveaux usages culturels sur internet que les différents gouvernements n’ont pas su régler, si ce n’est que par l’archaïque Hadopi, dont on voit ce qu’elle coûte aujourd’hui aux contribuables et le peu d’effet qu’elle peut avoir sur les réseaux. Mais la campagne des présidentielles est une nouvelle illustration de l’impuissance des institutions et du pouvoir politique à s’adapter à l’évolution des nouvelles technologies.

Deux sujets démontrent cette impuissance : la réglementation du temps de parole 15 jours avant le 1er tour et l’interdiction de publier des résultats avant le fatidique 20 h.

Après avoir eu un démarrage de la campagne plutôt intéressant avec des émissions politiques inégales, mais qui permettaient d’installer dans le temps la personnalité des candidats et leur programme, chemin faisant nous avancions peu à peu, puis d’un seul coup nous sommes tombés dans l’égalité de temps de parole des dix candidats avec la campagne officielle.

Le dernier « Mots croisés » de France télévision a été l’apothéose de cette stupidité, ils étaient dix, pour certains nous avions les candidats en personne, d’autres avaient jugés bon d’envoyer leur représentant. Assommant, c’était le zap complet, l’argumentation en 140 caractères…, l’accumulation de poncifs. Impossible d’adhérer à quoi que ce soit, de comprendre quoi que ce soit, un festival de spots publicitaires.

Inutile de dire que de telles pratiques ne servent en rien la démocratie et la compréhension du débat électoral. Alors que les sources d’informations se multiplient, on assiste à cette farce électorale. Canal + en a démontré l’inanité, chaque soir en faisant une revue de la presse écrite qui, elle, n’est pas astreinte à cette règle d’égalité ; On y voit la surface papier accordée à chaque candidat….. Ainsi à l’aube de ce XXIème siècle naissant, la télévision et la radio ne sont pas en mesure de faire jeu égal avec la presse papier.

Plus surprenant, dimanche prochain ces mêmes médias (décidemment les pauvres !) ne pourront rien divulguer, sous peine de fortes amendes, des résultats sortis des urnes dès 18h30. Alors que l’ensemble de la presse étrangère belge et suisse en particulier, publieront sur leurs sites respectifs les premières indications de vote qui ne manqueront pas via facebook et twitter d’informer la France entière.

Nous assisterons à ce spectacle consternant de présentateurs condamnés à répéter en boucle les taux de participations dans un faux suspens avec des directs sur les différents états majors, qui en liesse, qui en dépression, avec les participants de la victoire criant leur joie sous les fenêtres …. Et l’attente s’installera ainsi jusqu’à 20 heures !

Nicolas Demorrand a annoncé qu’il publierait sur le site de son journal Libération dès 18h30 les premiers résultats. Tiendra-t-il parole ? Par ce geste il veut pointer l’archaïsme de la réglementation face aux réseaux sociaux et à internet.

C’est bien le même immobilisme dont font preuve nos autorités administratives à l’heure de la mondialisation de l’information et de la suprématie d’Internet. Alors que les principaux états major politiques se sont dotés d’armada de bloggeurs pour faire campagne, la France s’apprête à être la risée du monde dès dimanche.

C’est bien le même décalage culturel, la même impuissance que manifestent ainsi nos dirigeants vis-à-vis de cette culture qui se déchainent sur internet au mépris de la propriété intellectuelle. Pas d’anticipation, pas de réflexion mais une accumulation de conservatismes désuets et la menace de la sanction pour seule réponse, comme Hadopi ! A l’aube d’un changement politique majeur, cela sent malheureusement la vieille France.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 19 avril 2012 09:43

    ... respecter les regles, editées par le consensus republicain, et dans un contexte d’etat de droit, ce n’est pas etre « vieille France », c’est tout simplement etre respectueux des autres et de soi-mëme.
    On ne peut accepter la derive intellectuelle que vous laissez entendre !

    Cela n’a d’ailleurs rien a voir avec Hadopi ou la publication des resultats, deux regles absolument decalées, inutiles et inapplicables.
     A ce niveau vous avez raison, il faut etre en accord avec son temps et avec les developpement technologiques et culturels de la societe dans laquelle on vit.

    Mais ce probleme que vous soulevez ne peut se regler que dans l’exercice de ses droits et devoir citoyens. Si nous avons Hadopi (et les autres lois innaplicables et decalées), c’est bien que le deputés et senateurs QUE NOUS AVONS CHOISIS n’ont pas fait leur travail, ils etaient absent, se sont abstenus par strategie politique plutot que par conviction, bref ce sont nos representants et je vous invite a EN CJANGER lors des prochaines elections legislatives.
    Ce sont toujours les mêmes qui se retrouvent dans les palais de la republique, et je pense que cela va continuer... combien de UMP et PS y reviendront pour les 5 ans prochains ? vous ne pouvez pas vous plaindre, vous devez respecter vos propres choix....


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 09:53

      ]@Helios,


      je ne me plains pas je constate l’impuissance des autorités politiques à adapter les lois au nouveau contexte que créent les nouvelles technologies
      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • Marc Bruxman 19 avril 2012 12:37

      "... respecter les regles, editées par le consensus republicain, et dans un contexte d’etat de droit, ce n’est pas etre « vieille France », c’est tout simplement etre respectueux des autres et de soi-mëme.
      On ne peut accepter la derive intellectuelle que vous laissez entendre !« 

      Non car la loi n’avance que par transgression. Vous avez le droit de grêve parce que des gens ont fait grêve avant que ce soit légal ! Mais la dessus vous pouvez ajouter l’IVG, et plus récemment l’euthanasie.

      Transgresser une loi dans le but de la faire changer est un acte risqué et respectable. D’une certaine façon, cela a aussi à voir avec HADOPI. Est ce que le piratage est un non respect du droit d’auteur ou une volonté de changer celui ci ?

      Le système de gouvernement à l’échelle d’un pays tend à vouloir le conservatisme car c’est de cette façon qu’il est le plus simple de gouverner. Aucun gouvernement n’aime le changement quoi qu’ils en disent. Or, cette non adaptation du gouvernement au changements est une cause majeure des révolutions. Car si la gouvernance s’adapte au monde, il n’y a pas besoin de révolution et tout le monde s’accordera pour dire qu’un bain de sang n’est pas utile. Si la gouvernance refuse de s’adapter, les tensions entre le monde réel et le monde révé par les politiques deviennent trop grandes et on assiste à une révolution plus ou moins violente. Parfois comme en Mai 68 le pouvoir finit par comprendre qu’il DOIT céder et le monde change pacifiquement. C’est cela qui est souhaitable.

      La transition technologique en cours fournit ce changement à une échelle encore jamais vue dans l’histoire. Seulement 20 ans après qu’Internet soit devenu accessible au grand public et en réalité seulement 10 ans après sa réelle diffusion auprès du même grand public, les tensions sociales sont déja extrémement fortes. Cette histoire d’horraire de publication n’est que la face visible de l’iceberg. L’ancien monde est le titanic et il fonce sur l’iceberg à pleine vitesse.

      Avec la progression des réseaux sociaux, la connexion croissante du monde, la mobilité et le cloud computing, les tensions vont continuer de croitre. L’ancien monde ne peut pas rester tel qu’il est sans changer. S’il ne change pas, il se brisera. Les sociétés des pays arabes qui étaient les moins stables en ont fait les frais. La Chine connait d’énormes tensions internes et tente sans y parvenir de réguler Internet. La seule question qui vaille est, allons nous attendre que les tensions grandissent au point d’atteindre le point de non retour ?

      Les politiques actuellement paraissent jouer la montre. Ils se disent qu’il est plus prudent de laisser le »problème" à leur successeur. Ils sous-estime la vitesse à laquelle leur bateau prend l’eau. Et ils sous-estiment le fait que la transition technologique n’est absoluement pas terminée. De nouveaux usages vont amener leur lot de tensions, de nouvelles technologies vont faciliter le déploiement d’applications internet innovantes. Nos gouvernements n’auront aucun répit sur ce front. Alors que la crise les fragilise, ils doivent agir rapidement pour rentrer dans la société numérique. La paix sociale en dépend.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:21

      @Marc Bruxman,

      « Nos gouvernements n’auront aucun répit sur ce front. Alors que la crise les fragilise, ils doivent agir rapidement pour rentrer dans la société numérique. La paix sociale en dépend. »

      merci pour cette excellente analyse et j’en retiens votre conclusion que je partage.
      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • Txotxock Txotxock 19 avril 2012 10:47

      Sur le problème précis de l’attente jusqu’à 20 h :
      Ne serait il pas plus simple de fermer tous les bureaux à 18 h ? Si la grande majorité des français parvient à voter avant, pourquoi les électeurs des grandes villes n’y arriveraient-ils pas ?


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:22

        @Txotxock,


        C’est une des hypothèses de travail, alligner sur un seul horaire la fermeture des bureaux de vote, ce n’est pas bien compliqué ....
        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


      • JL JL1 19 avril 2012 11:02

        Pelletier Jean,

        Bon article.

        vous signalez : « Nicolas Demorrand a annoncé qu’il publierait sur le site de son journal Libération dès 18h30 les premiers résultats. »

        La question est : qui peut dire à qui, une annonce prématurée profiterait ? Et dans quelle mesure ? Je crois que l’utilisation de machines à voter est incomparablement plus grave.

        Le fait que Demorand décide de publier à 18H30, c’est une perche tendue : sil le résultat du premier tour opposait Le Pen et Mélenchon, je crois que le pouvoir n’hésiterait pas à utiliser ce prétexte pour annuler l’élection.

        Il est inadmissible que le pouvoir suspende cette épée de Damoclès au dessus de la têtes de ses citoyens.

        Il faut impérativement que le pouvoir se prononce publiquement AVANT le scrutin et de deux choses l’une :

        - ou bien il déclare que, quoi qu’il advienne, il n’annulera pas le scrutin pour ce motif.

        - ou bien, vu que l’on ne peut rien contre les médias étrangers, il déclare que le scrutin est annulé et la démocratie est terminée.

        Je ne vois pas d’autre alternative.


        • JL JL1 19 avril 2012 12:04

          Entendu ce midi sur France Inter, je cite : « Nicolas sarkozy a dit qu’il ne verrait pas d’inconvénient à ce que les estimations des résultats soient publiés avant 20 H »

          Dont acte.

          ps. Cela n’évacue pas la question des machines à voter.


        • Marc Bruxman 19 avril 2012 12:43

          "La question est : qui peut dire à qui, une annonce prématurée profiterait ? Et dans quelle mesure ? Je crois que l’utilisation de machines à voter est incomparablement plus grave."

          On est bien d’accord pour le vote électronique. J’avais il y a longtemps écrit un article sur le sujet. Il faut lutter contre le vote électronique et c’est un informaticien technophille qui vous le dit ! Voici pourquoi :
          http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/vote-electronique-la-fin-de-la-12569


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:24

          @Jl1,


          Merci pour le compliment.
          Par ailleurs j’ai du mal à croire que cetet histoire de fuite ne servirait qu’à annuler les élections.
          ce ne serait même pas un tollé, mais une révolution.
          Mais je suis peut être naîf.
          http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:37

          @Jl1,

          Oui j’a entendu Sarkozy sur Europe 1 dire que cela ne le gênait pas.... ce qui est incroyable, il est le premier magistrat de France, le défenseur de la loi et il dit cela ? Ce n’est pas très sérieux, il est encore président de la République, quel exemple !

          http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


        • apopi apopi 19 avril 2012 11:26

          Dimanche à partir de 18h30 l’audience des sites Francophones va exploser, quelle rigolade. 


          C’est maintenant que nos joyeux énarques et autres polytechniciens découvrent Internet ?

          Encore une fois nous allons passer pour des cons vis à vis du reste de la planète, question d’habitude...

          • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:25

            @apopi,

            Si les spectacle attendu des rédactions tenant l’antenne en faisant semblant de ne rien savoir a bien lieu.... ce sera en effet une vaste rigolade.

            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


          • Inquiet 19 avril 2012 11:28

            Il y a à boire et à manger. Tout n’est pas à ranger dans le même panier.


            Mon opinion :

            1°) Pour permettre de substituer 1000 signatures citoyennes à 1 signature d’élu et de permettre un panachage des 2 méthodes : 500 signatures peuvent être par exemple 250 000 signatures citoyennes + 250 citoyennes d’élus.
            On suppose que si les élus sont élu c’est qu’il représentent au moins 1000 personnes.

            2°) Pour l’annonce des résultat avant 20H00 à partir de 18H00.
            Il est vrai que le « flicage » technologique est tellement ambitieux qu’il serait illusoire de pouvoir y parvenir. De plus, si on y parvenait cela ouvrirait la voie à d’autres restrictions de libertés par « effet de bord ».
            Cela ne doit éluder la problématique des « réflexes » citoyens qui peuvent en découler, par exemple se décider à aller voter alors que l’on n’avait pas envie pour inverser la tendance, mais d’un autre coté est-ce une si mauvaise idée que les gens se déplacent même in extremis ?

            3°) Contre la modification de la stricte égalité du temps de parole.
            Encore aujourd’hui la télévision reste le principal vecteur d’information surtout pour certaines catégories de la population.
            La mécanique consciente et inconsciente des messages véhiculés en utilisant la télévision comme médium est tellement puissante qu’il faut permettre à tous les candidats d’en profiter de manière égale voir égalitariste.
            J’ajouterai que je serais même pour améliorer ses règles :
            - au lieu de 2 semaines, il faudrait que cela commence 2 mois avant même si les médias ont peurs du phénomène de lassitude et de désertion. L’utilité publique n’est pas une affaire d’audiences
            - exiger au moins 4 émissions en prime réunissant tous les candidats (et non leur représentant) pour débattre
            - interdire les plans de coupe sur un journaliste lorsqu’un candidat s’exprime et plus généralement créer un comité d’experts techniques de l’audiovisuel et d’experts de la communication pouvant verbaliser les médias plus utilisation frauduleuse et partiale de l’outil médiatique (augmentation du son de l’intervieweur au détriment de l’interviewé, parole coupée abusivement ....).



            • Marc Bruxman 19 avril 2012 12:40

              « - interdire les plans de coupe sur un journaliste lorsqu’un candidat s’exprime »

              Si tu intérroges un expert en audiovisuel, il te répondra que les gens vont zapper très vite si tu n’utilises pas ce type de plan de coupes.

              Et peut être faudrait il aussi prévoir des émissions sans journalistes car la façon dont ceux ci interrogent les candidats est souvent fort partisane.

              Je ne suis pas fan de monsieur Cheminade par exemple, mais la façon dont celui ci a été interrogé par FTV n’était pas très courtoise. A sa place j’aurais mis une claque au journaliste et je serais parti. Au lieu de cela il s’est fait ridiculiser. Sarko et Hollande n’ont pas été traité de cette façon.


            • Inquiet 19 avril 2012 13:40

              Le plan de coupe est-il le seul élément télévisuel permettant de faire vivre une interview ou un débat ?


              J’en doute, et je crains que ce soit encore un argument des médiacrates pour nous dissuader d’analyser leurs pratiques.

              A contrario, et je ne suis pas le seul, je zappe dès qu’on « starise » un peu trop le journaliste au détriment du candidat, avec notamment l’utilisation des plans de coupe. Rien à foutre que le journaliste valide ou invalide le commentaire du candidat par des hochements de tête ou une moue.

              Je pense que l’argument vaut à éviter que les « no-brain » zappent, pour ceux désireux d’analyses concrètes, qu’ils zappent ne les effrayent pas, bien au contraire.


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:34

              @Marc Bruxman,

              Oui cette façon de faire avec les « petits candidats » d’une manière générale était visiblement scandaleuse et n’a échappé à personne , je crois. Dans cette élection (ce n’est pas la première que je suis) les journalistes ont été particulièrement infectes dans leur ensemble.
              http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 15:49

              @Inquiet,

              Je prends note de vos propositions, particulièrement 3) où vous voulez étendre l’égalité du temps de parole pour tous les candidats de 15 jours à deux mois.... il faudrait alors tout revoir de fond en comble, parce que ce que nous voyons actuellement n’est pas convaincant et à plutôt tendance à noyer les propos et à les rendre inintelligibles.


            • intercepte 19 avril 2012 13:49

              Quand on pourra voter sur internet, il y aura surement une accélération pour demander plus souvent l’avis des citoyens.

              Sinon quand un journaliste posent +60% de ces questions sur la vie privée d’un candidat, je me demande si c’est un vrai journaliste politique.

              si en plus les candidats ne veulent pas répondre, la surenchère des questions privées se propagent à d’autres journalistes qui posent les mêmes questions...


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:31

                @Intercepte,

                c’est encore un autre sujet qui ne concerne pas les nouvelles technologies, mais le professionalisme des journalistes, il y a beaucoup à dire...
                http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 avril 2012 13:55

                Bonjour Jean.

                Lu sur le site du Figaro :

                « Face au risque de voir les résultats de l’élection présidentielle fuiter sur Internet ou chez les médias étrangers avant l’heure officielle, la Commission des sondages a décidé d’agir en annonçant la création d’un « dispositif de surveillance » rattaché à la Commission nationale de contrôle de la campagne. »

                Et en plus ils s’obstinent.


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 avril 2012 13:57

                  Ceci dit je m’en contrefous. Je reçois la RTBF par la TNT et j’aurai les résultats dès 18h.


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:27

                  @Peachy Carnehan,

                  Ils peuvent « surveiller » tant qu’ils veulent, ils n’empêcheront pas que des sites étrangers non soumis au droit français publieront les résultats ( en fait les sondages sorties des urnes) avant 20 heures et que cela va twitter...

                  http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:30

                  @Peachy Carnehan,

                  je répéte ce ne sera pas les résulats que tu auras à 18 heures puisqu’on vote dans les grandes villes jusqu’à 20 h, mais les sondages de sorties des urnes qui (eux) ne se trompent jamais, mais s’ils donnent des résultats serrés, il faudra attendre 20h voir plus...

                  http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 avril 2012 17:36

                  C’est exact.


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 14:40

                  @à tous,


                  Suir le vote électronique je suis trés circonspect .... cela ouvre la possibilité de truquage, j’en suis convaincu.
                  la bonne vieille méthode de bulletins dans l’urne et le dépouillement tel qu’on le connait avec des observateurs de tous les candidats empêche toute fraude.
                  le système est rôdé, il permet d’afficher les résulats collationnés par le ministère de l’interieur vers une heure du matin.
                  C’est pas mal, pourquoi changer ?
                  Les nouvelles technologies ne s’imposent pas sytèmatiquement à tous nos modes de fonctionnement.

                  http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                  • Berkano Othala 19 avril 2012 14:44

                    Je pense,qu’il faut publier les tendances dès 18h 30, car ces lois ont été tricotées pour le csa , afin qu’il garde le monopole de l’information et de l’audience télé , qui est l’un des outils préféré des politiques car ils peuvent la contrôler , ce qui est plus difficile pour internet .

                    N’ oublions pas que la société est toujours en avance sur les politiques, et sur ce coup là on pourrait cairement les distancés , ensuite il faudrait s’occuper des instituts de sondages, les groupes sociaux créeraient les leurs et on ne répondrait plus aux sondeurs, et la manipulation de masse s’atténuerait pas mal .

                    Pensez à la presse internet citoyenne, elle a supplanter les dinosaures de papier


                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 15:33

                      @Berkano Othala,

                      « ensuite il faudrait s’occuper des instituts de sondages, les groupes sociaux créeraient les leurs et on ne répondrait plus aux sondeurs, et la manipulation de masse s’atténuerait pas mal »

                      Belle intention, mais un peu utopique tout de même.


                    • Traroth Traroth 19 avril 2012 15:08

                      C’est un faux débat. Concernant les médias alternatifs, je pense qu’ils ont beaucoup plus de facilités à respecter l’égalité de temps de parole entre les candidats que TF1. Concernant la publication des résultats du scrutin avant 20h, le problème ne vient pas du tout de la technologie, mais, comme l’a très bien résumé une journaliste du Temps de Genève, de l’hypocrisie du code électoral français, qui permet qu’on fasse un sondage ce jour-là, mais interdit de le publier avant 20h.

                      En effet, un tel sondage ne peut par définition que se faire sur le sol français, et les journalistes étrangers n’iraient sans doute pas jusqu’à violer la loi si la elle interdisait de faire un sondage.
                      Par contre, lesdits journalistes ont la possibilité de publier ces sondages, dont la réalisation est donc parfaitement autorisée, à l’étranger, hors de portée des juridictions françaises. L’ensemble du processus est donc possible sans jamais violer la loi française !

                      Les médias étrangers ont toujours eu la possibilité de publier les sondages de sortie des urnes français ! L’hypocrisie, c’est de permettre de faire un sondage mais d’interdire sa publication !
                      On pourrait donc très facilement résoudre le problème en interdisant les sondages le jour du scrutin (à part pour les services officiels, histoire d’avoir une estimation rapidement après 20h). Mais dans ce cas, les bullocrates et autres privilégiés, qui depuis longtemps avaient les sondages bien avant tout le monde, ne pourraient plus se gonfler de leur propre importance parce qu’ils savent ce que d’autres ne savent pas !


                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 avril 2012 15:50

                        @Traroth,


                        je ne suis pas sûr, qu’une fois de plus, l’interdiction soit une bonne solution.


                      • Traroth Traroth 19 avril 2012 15:57

                        Ah mais moi non plus. L’interdiction d’informer est ridicule et infantilisante envers les citoyens.

                        Mais la pire des solutions, c’est cet entre-deux totalement hypocrite où on a le droit de faire un sondage mais pas de le publier !


                      • Traroth Traroth 20 avril 2012 10:33

                        Cela dit, une méthode plus simple et plus juste a été évoquée : fermer tous les bureaux de vote à la même heure, au lieu de permettre aux Parisiens de voter une heure de plus.

                        Le Sénat à majorité PS avait voté une loi en ce sens, et Sarkozy l’a refusée. On se demande si ce type a fait le moindre truc correct, franchement...


                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 avril 2012 11:19

                        @Traroth,


                        Je pense que maintenant Hollande élu il sera possible de faire passer ce texte.

                      • doctorix doctorix 19 avril 2012 16:06

                        Il n’y a qu’un truc qui annulera ce premier tour : Sarko premier et MLP seconde.

                        C’est alors que la France entière descendra dans la rue, et l’annulera avec des fourches.
                        Mais ça n’arrivera pas.
                        Pour sarko, préparez le goudron et les plumes.
                        Et surveillez les aérodromes : ce serait dommage qu’il s’échappe dans une démocratie d’Amérique du Sud...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès