Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Not in my pocket

Not in my pocket

La rigueur oui. Mais pour les autres. Dans un contexte économique mondial des plus moroses, les députés de la majorité, soucieux de préserver leur électorat, détricotent le plan gouvernemental d'austérité. Après la hausse de la TVA sur les billets d'entrée des parcs de loisirs, la taxation des plus-values immobilières est désormais sur la sellette. Dans Les Echos, Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale alerte la majorité : "il ne faut pas remettre en cause l'objectif d'équilibre".

Bernard Accoyer a raison d'être inquiet. Alors qu'elle prône pour le futur la mise en œuvre d'une règle d'or sur les déficits publics, la majorité parlementaire se fait tirer l'oreille pour trouver le milliard d'euros de recettes nouvelles, dès 2011, sur les 12 milliards programmés d'ici la fin 2012.

La question de la taxation des plus-values immobilières est particulièrement symbolique. Cette mesure était l'une des plus lucratives du plan gouvernemental puisqu'elle devait rapporter 180 millions d'euros en 2011 et 2,2 milliards en 2012. Elle prévoyait la suppression d'exonération d'impôt sur la plus-value réalisée sur la vente d'une résidence secondaire lorsque le bien est détenu depuis plus de 15 ans.

Les députés UMP ont obtenu un assouplissement notable. Les plus-values immobilières seront désormais exonérées d'impôt lorsque le bien vendu est détenu depuis plus de 30 ans et non plus 15.

Ce revirement n'est pas du goût de Bernard Accoyer qui souligne que "le patrimoine immobilier est improductif pour l'économie et peu générateur d'emplois". "La majorité va certainement trouver des aménagements. Mais je souhaiterais qu'elle soit bien consciente de la nécessité, simultanément, de lutter contre la spéculation immobilière qui, dans certaines régions, s'accompagne de plus-values excessives" rappelle le président de l'Assemblée nationale.

"Les aménagements exigeront de trouver des recettes ailleurs à l'euro près. Je mets cependant en garde contre de nouvelles recettes qui affecteraient la compétitivité de notre économie" insiste Bernard Accoyer.

Des mesures de substitution concernant l'impôt sur les sociétés et une taxation supplémentaire de l'hôtellerie de luxe sont avancées. Quant à la justice fiscale, elle attendra.

L'aménagement de la taxation des plus-values immobilières sur les résidences secondaires contraste avec la taxation supplémentaire des mutuelles sur les contrats santé qui devrait rapporter 1,1 milliard d'euros soit plus de 10% du plan d'austérité.

"Quand le gouvernement dit que les mutuelles peuvent ne pas répercuter la hausse de la taxe sur les conventions d'assurance (TCA), c'est juridiquement et comptablement faux", dénonce le président de la Mutualité Française. Etienne Caniard souligne "qu'entre 2008 et 2012, les cotisations ont augmenté en moyenne de 125 euros. Plus de la moitié de la hausse est le fait de la simple répercussion des taxes qui sont passées de 13 à 76 euros. Cela veut donc dire que les taxes ont plus pesé sur les assurés que le coût du risque !"


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Talion Talion 6 septembre 2011 13:50

    Vous aussi vous passez à la casserole messieurs les propriétaires... Ca passera par la porte ou par la fenêtre, mais de toute façon ne vous faites pas d’illusions.


    De toute façon nous sommes tous destinés à boire la tasse.

    Quelques petites lumières sur la situation actuelle :


    Quant aux prévisions les amis, je signalerai juste qu’en situation de récession il y a en gros deux leviers :

    1- La rigueur économique qui entraîne un ralentissement économique et qui débouche normalement sur une spirale déflationniste laquelle engendre ensuite invariablement des troubles sociaux très violent, puis la guerre (pouvant éventuellement n’être que civile).

    2- La dévaluation monétaire qui renforce la compétitivité de l’économie nationale au prix de la ruine des épargnants et de l’euthanasie des retraités ainsi que de ceux qui dépendent des prestations sociales pour leur subsistance (malades et handicapés en particulier).

    Bref... On a le choix entre deux verre de poison sachant que seul le second permet d’espérer une survie (dans le supplice et la douleur, certes...), mais qu’il implique au préalable la disparition de la monnaie unique et l’éclatement de la zone euro.

    Ceci étant je pense que nos responsables politiques n’envisageront la seconde solution qu’après nous avoir longuement fait goûté à la première...

    Une spirale déflationniste suivie d’une hyperinflation puis du son des canons est donc également parfaitement envisageable (Youpi !).

    Je vous conseillerai de faire des provisions de nourriture et de convertir le fric que vous avez en banque dans des biens facilement échangeables...

    A ce propos... Pour ceux qui l’ignoreraient, le fond de garantie des dépôts n’a provisionné que 1,8 milliard d’euros... Ca pourrait donc être une bonne idée de ne pas trop attendre avant de récupérer vos thunes.

    Bonne journée à tous.

    • Le Yeti Le Yeti 6 septembre 2011 14:44

      +1 ...

      Bien que nul ne soit prophète en son pays, j’ai décrit fondamentalement ce mécanisme dans mon article « Mais papa, l’Euro ça existe pas ! » (proposé à la publication le 21 aout ; en attente.).

      Plus on attendra pour sortir la tête du sable et plus la cata tournera au cata ... Heu... Oui, je ne suis pas clair là. La catastrophe vire -déjà !- au cataclysme.
      Alarmisme à deux balles (enfin... 30 cts !) ? Peut-être mais au moins même à 30 cts, mon alarmisme vaut encore quelque chose et en plus sa côte ne fait que monter ! Par les temps qui courent, c’est toujours ça de ’prix’ !
       
      En tout cas, le journal d’hier d’allofinancetv (Lundi 5 septembre 2011) lui n’est pas une prophétie mais bien un bilan. Pas de quoi être aux anges, comme la marquise ...

      « Le plus difficile n’est pas de savoir mais d’accepter. »
      (J’en ai marre d’avoir raison ...)

      Bizatouss.


    • Le Yeti Le Yeti 6 septembre 2011 14:53

      PS : la situation actuelle n’est pas un problème de forme ou de procédure mais de fond. Ce n’est pas sur les les symptômes qu’il faut se pencher mais sur le coeur de l’homme qui est aussi celui du problème.

      On peut envisager tout ce que l’on veut, si le cœur n’y est pas, ce n’est même pas la peine d’essayer. Ensuite, si l’on veut avoir une quelconque chance de succès, il faut faire preuve d’un minimum (en fait, un maximum, idéalement !) de bon sens et de sagesse.

      Hélas... Que Salomon n’est-il pas parmi nous pour rendre jugement ...




    •  UN SARKOZY CACHE L AUTRE
      G SARKOZY EST L ENNEMI NUMERO 1 DES MUTUELLES AVEC SON GROUPE MEDRIC MALAKOFF CAISSE DES DEPOTS IL REPRENDRA UNE BONNE PART DU GATEAU ...SECU...RETRAITE....PREVOYANCE...DEPENDANCE


    • Talion Talion 6 septembre 2011 16:08

      Comme quoi les frères Dalton savent parfaitement ce qui va se passer et espèrent en récolter les fruits.


      L’un est fossoyeur et l’autre est charognard... Quelle belle famille...

    • sdzdz 6 septembre 2011 14:39

      Il y a plusieurs manières de monétiser la dette publique, l’IRC vient d’en proposer une dans un cadre francophone, et d’initier en ce sens une politique diplomatique à la mesure de ses moyens, alors que tout le monde semble trouver normal de laisser Sarkozy faire n’importe quoi...

      Pour aller chercher la croissance, il vaut mieux avoir des bases en géostratégie, et savoir lire une carte. En Guyane, le potentiel est énorme, la filière sylvicole et des industries associées en France pourrait compter 175000 personnels de plus, simplement pour se mettre au niveau de l’Allemagne (Le Maire), sans parler de la Guyane (8 millions d’hectares), mais nos gouvernants fonctionnent d’abord sur une culture de rente : hors de question que les Français se sortent du bourbier, ce serait mauvais pour eux en terme de rapports de force ! Il y a une dimension psycho-pathologique à l’exercice du pouvoir, complètement occultée... Même Aristote la dénonçait (il y a 2400 ans...).

      C’est bien ce système de culture de rente qu’il faut bousculer, de rente et de corruption car les systèmes redistributifs servent aussi pour partie à cela.

      http://www.la-France-contre-la-crise.over-blog.com


      • Talion Talion 6 septembre 2011 16:49

        Bon... On se dirige gentillement vers l’Armageddon...



        • Philodeme Philodeme 6 septembre 2011 16:59

          Les Planqués : tout va bien pour eux ... l’austérité connaissent pas ...........

          ici
          http://www.atlantico.fr/decryptage/plan-rigueur-austerite-assemblee-nationale-parlement-francois-fillon-176566.html

          et le train de vie de l’Élisée ?????????????????????


          • Le Yeti Le Yeti 6 septembre 2011 17:09

            A rapprocher de : La sources ultime de toutes les crises.
            [copier-coller]

            (ancien commentaire v2.0)

            Et si demain, par enchantement, tout rentrait dans dans l’ordre ...
            Le mériterions nous ? Et surtout, saurions nous en profiter cette fois ?
            Mais la vraie question est : Qu’est-ce qui nous nous empêche de répondre oui à ces deux question dès à présent ?

            En définitive que nous manque-t-il vraiment pour vivre dans le « meilleur des mondes » ?

            C’est à dire vivre véritablement car Vivre ne se limite pas à fonctionner, vivre c’est ressentir.
            ...

             


            Armageddon ? Ho que oui, et pas qu’un peu...

            • Le Yeti Le Yeti 6 septembre 2011 17:11

               smiley
               


            • barbapapa barbapapa 6 septembre 2011 17:46

              Entre les mutuelles qui augmentent pour tous et les parcs à thèmes, ils ont préféré exonérer Mickey et Astérix.


              C’est vrai que personne ne sait combien coûte l’entrée de ces parcs, 50% des places sont achetées par des CE ou des compagnies de voyage.

              Par contre tout le monde sait combien il paye pour sa mutuelle.
              Dramatique.
              Les électeurs de Sarkosy iront aux prochaines élections voter LE PEN ou iront à la pêche...Faut pas croire qu’ils voterons à gauche.

              • Philodeme Philodeme 6 septembre 2011 19:12

                là c’est pas dans la poche !

                et la longue marche des « de gauche » qui depuis le mot fameux de Jospin aux « petits lus » : je ne peux rien pour vous !
                pour arriver à un DSK lancé médiatiquement comme une lessive

                et Melenchon qui a suggéré avant l’affaire du Sofitel que Aubry était plus fréquentable que DSK ce qui revient finalement à préparer un vote en faveur d’une gestionnaire du libéralisme financier ...

                ben oui ils vont faire idem que ceux de l’UMP

                Il est possible aussi qu’ils aillent aux prochaines élections voter LE PEN ou iront à la pêche...Faut pas croire qu’ils voterons à nouveau à gauche.

                bon d’accord il n’y a pas que la pêche

                un ancien qui a rendu sa carte PS depuis qq années


              • titi 6 septembre 2011 23:06

                Au XIXè siècle les gouvernements aimaient à parler du « génie de la Nation ».

                La méthode employée pour ce plan de rigueur en est l’antithèse.

                On va inventer des impots nouveaux sur lesquels tout un chacun à son avis :
                - la taxe sur les boissons sucrées : certains scientifiques demandent que des études soient menées sur l’aspartame : on va encore créer un comité théodule.
                - la taxation sur des plus values : à partir de 15 ans.. non de 30... non de 20...

                Tous ces nouveaux impots il va falloir mettre en place les procédures pour les recouvrer : nouveaux formulaires cerfa XXXX à définir, à imprimer, à faire parvenir. Il va falloir former les agents. Les comptables...

                N’aurait il pas été plus simple d’augmenter d’un point la TVA ?


                • sparte sparte 6 septembre 2011 23:20

                  Une résidence secondaire est acquise par un citoyen : il la paye avec son salaire net d’impôt sur le revenu, il paie la TVA , les taxes annuelles foncières et d’habitation, etc. Au fil des années, il doit l’entretenir : refaire la toiture, changer les portes et les fenêtres, l’isoler ... refaire la clôture, tailler les haies, etc.

                  S’il la revend il plus qu’il paie un impôt sur la plus value ?

                  Mais quelle plus value alors que cette maison , grande ou petite, luxueuse ou modeste, lui aura coûté beaucoup plus cher que le prix qu’il touchera à la revente ?

                  Moralité : ne construisez rien, brûlez tout !
                   

                  S


                  • Talion Talion 6 septembre 2011 23:58

                    Non... La moralité de cette histoire, c’est qu’il ne faut pas avoir plus de maisons qu’on en a besoin pour son utilisation personnelle.


                    Ceux qui ont acheté un bien immobilier avec l’idée sous-jacente d’opérer à terme une plus-value et de spéculer sur la hausse de l’immobilier n’auront plus que leurs yeux pour pleurer et personnellement ce n’est pas moi qui les prendrait en pitié.

                    La martingale gagnante n’existe pas... Il est dommage que certains aient été naïf au point de croire au Père Noël.

                  • Bilou32 Bibi32 7 septembre 2011 09:00

                    En cas de gros travaux d’entretien, d’aménagement, de restauration, d’amélioration, on peut toujours opposer le coût des travaux (factures) aux services du fisc. Ils sont beaucoup plus conciliants qu’il y a 20 ou 30 ans, et il faut toujours négocier avec eux !


                  • sparte sparte 6 septembre 2011 23:22

                    S’il la revend, il FAUDRAIT EN plus qu’il paie un impôt sur la plus value ?


                    • Talion Talion 7 septembre 2011 00:05

                      Ben bien sûr !...


                      Par définition aux yeux de l’état le propriétaire est un pigeon vu qu’il expose aux vues de nos dirigeants un bien qu’il est très facile de taxer et que le couillon qui le possède va traîner comme un boulet au pied.

                      C’est beaucoup plus dur de taxer et de saisir les biens d’un locataire vu que par définition son patrimoine est largement plus insaisissable.

                      L’autre piège à con c’est d’être un fan de grosses cylindrées et de belles bagnoles... Ca aussi c’est facile à saisir quand les caisses sont vides...

                      Pareil pour un compte en banque... L’état peut le bloquer et vous laisser les couilles dans le blizzard jusqu’à ce que vous veniez ramper à ses pieds.

                      ...

                      Par contre quand vu avez de l’or ou de l’argent, il est très facile de se casser à l’étranger avec le fruit de votre travail sous le bras...

                      C’est pour cela que les états empruntant la voie du totalitarisme détestent les métaux précieux et préfèrent des imbéciles propriétaires de leurs maisons.

                      Une maison peut être saisie... L’or avec lequel vous vous êtes cassé par contre, lui il est définitivement perdu.

                    • oj 7 septembre 2011 01:16

                      vous pensez qu’acheter une residence secondaire et la garder pendant au moins 15 ans est un acte de spécultation ?

                      Il s’agit généralement des économies d’une vie qui serviront pour la retraite et la l’etat va subitement piocher dans cette reserve de beaucoup de couples de francais moyens.


                      • Talion Talion 7 septembre 2011 01:36

                        Ben ouais, c’est con... Il aurait mieux valu investir dans un truc que le gouvernement ne pouvait pas saisir...


                        Après si on est naïf au point de croire que la politique de Sarkozy et de ses potes du club Le Siècle n’est pas d’essayer de baiser la classe moyenne par tous les moyens, faut pas s’en prendre aux autres et tenter de blâmer autre chose que sa propre naïveté.

                        La France du « tous propriétaire » n’a en réalité été rien d’autre qu’une belle arnaque afin d’encourager le plus de gogos possible à placer leurs couilles à disposition du prince.

                        La propriété a en réalité été moins un vecteur d’émancipation qu’un outil de servage.

                        Il faut à la limite avoir été un peu benêt pour ne pas s’en être rendu compte.

                        Mais bon, c’est vrai... Il faut faire confiance au gouvernement... C’est pas comme s’il avait déjà essayé de nous sodomiser tous bien profond, n’est-ce pas ?!...

                        L’ardoise de la crise il compte la filer à la classe moyenne, ce qui impliquera de traire ceux qui ont des biens faciles à saisir pour qui ne l’aurait pas compris.

                      • Bilou32 Bibi32 7 septembre 2011 08:57

                        On parle ici de taxation des plus values, c’est à dire d’une augmentation de valeur supérieure à l’inflation. De plus cette taxation serait sur les résidences secondaires, donc le propriétaire doit déjà posséder un autre logement. Et pour finir, dans la plupart des cas, la résidence secondaire devient résidence principale pour la retraite... et la résidence principale est vendue. Après, il faut aussi voir le niveau de la taxation... mais au moins, la spéculation serait un peu calmée .


                      • ykpaiha ykpaiha 7 septembre 2011 12:05

                        Quel que soit le plan ou n’ieme FuMIsterie, ces croquenauds sont tous abonné a « elle » ou Gala, qui vend a chaque parution un régime adapté.
                        L’un pour perdre quelque gramme ou vergéture avec la pommade du Dr DSK, l’autre au régime sans pain, ni fait-cul-lent du Dr Lalouette, un autre au suppo de glycerine a la mode Dr Quaida, ou hyperprotéiné du Dr SansKouiily...il en est meme qui tente l’anneau gastrique Européen y a qu’a voir ou il en sont !!
                        Tout le monde sait que c’a ne marche pas et que l’embompoint revient quelque temps apres en surmutiltiplié, mais c’est vendeur.
                        Alors selon sa lecture de saison, et l’influence d’un labo khasar de circonstance avec de beaux témoignages et photos, avant =>apres, nos analphabetes nous disent etre a meme de choisir la bonne méthode, telle des speakrines botoxées du journal télévisé entre deux catastrophes de la météo.
                        Pas de recul, aucune analyse, sans perspective que l’immédiat intéret du jour, ces bonimenteurs tente de vendre leurs soupe immonde infame et inutile.
                        Tant d’expérience et de talents gachés par notre stupidité a ne lire que cette presse bidonnée et surtout si dangereuse qu’elle devrait etre interdite.


                        • PtitLudo PtitLudo 7 septembre 2011 13:33

                          Au final, après le plan communication matraqué pendant des jours par l’UMP et repris en coeur par tous les médias (vous voyez, on fait payer les riches), ne vont rester que les charges sur les plus faibles.

                          Ceux qui ont du mal à joindre les 2 bouts n’ont pas les moyens d’aller dans les parcs de loisir ni d’avoir de résidence secondaire ! Par contre ils vont sentir les augmentations de mutuelles et de CSG !

                          Mais là curieusement les médias mainstream sont subitement muets !

                          UMP = Union des Médias Propagandistes.


                          • Bilou32 Bibi32 7 septembre 2011 14:28

                            Il y a un moment que je ne peux plus me payer de mutuelle... En plus ce sont des voleurs, comme tous les banqassureurs...


                          • Martin D 7 septembre 2011 14:26

                            finalement, les religions monothéistes ont bien raison quand ils disent que la spéculation est interdite et que le crédit est également interdit.
                            ah lala, notre orgueil nous empêche de le reconnaître...


                            • Talion Talion 7 septembre 2011 14:41

                              C’est notre orgueil qui nous empêche de saisir que nos ancêtres n’étaient pas aussi cons qu’on pourrait le croire, ni non plus des arriérés...


                              Ils étaient au moins aussi intelligents que nous et envisageaient surtout les choses dans la durée.

                              Ils avaient parfaitement compris le piège de l’usure et de la spéculation.

                            • remopix remopix 11 septembre 2011 09:47

                              Je vous propose une autre mesure symbolique : un coup de rabot de 10% sur les indemnités de tous les élus. Il serait en effet tout à fait normal que ceux qui nous votent la rigueur donnent l’exemple.


                              • Rousquille Rousquille 12 septembre 2011 02:26

                                Pas dans ma poche

                                Merci de parler FRANCAIS comme tout le monde ou de l’usage idiot de l’anglais

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès