Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Notification de licenciement pour causes réelles et sérieuses

Notification de licenciement pour causes réelles et sérieuses

M. Nicolas, Paul, Stéphane SARKÖZY de NAGY-BOCSA,

Au cours de la mobilisation préalable du 29 janvier 2009, vous avez été informé que le peuple français envisageait une mesure de licenciement à votre égard.

Sans équivoqueVotre réponse télévisuelle du 5 février 2009 ne nous ayant apporté aucun élément nouveau et satisfaisant quant à votre action au sein de la République française, nous avons la joie indiscutable de vous notifier votre licenciement pour les raisons suivantes :

Insuffisance professionnelle : vous avez été élu comme Président du pouvoir d’achat et face à la crise majeure que traverse notre pays, vous persistez à ne pas tenir cet objectif fondamental.

Manque de compétence : votre incompétence économique lancinante vous amène à répondre à une crise de la demande et des inégalités par une politique de relance insuffisante pour ne pas dire profondément affligeante axée sur l’offre. Plus grave encore, vous vous entêtez dans une vision économique qui est en train de faire la preuve de sa totale inefficacité à permettre un développement harmonieux des sociétés humaines et annoncez la poursuite des réformes qui nous ont pourtant conduits à l’impasse dans laquelle nous sommes actuellement.

Absences répétées ou prolongées : votre goût prononcé pour les voyages répétés et dispendieux s’étend bien au-delà des stricts besoins de votre charge.

Comportement : Votre manque de tenue récurrent lors des rencontres avec vos homologues étrangers nuit gravement à l’image de notre pays au niveau international. Votre manie de vous mêler des affaires intérieures de pays tiers tout en cherchant à tirer la couverture médiatique à vous-mêmes focalise les mécontentements autour de notre pays.

Manque de loyauté : votre mandat vous donne obligation de gouverner la République dans l’intérêt général, à savoir pour le bénéfice de l’ensemble du peuple. Les mesures appliquées jusqu’ici démontrent que votre loyauté ne va pas au peuple qui vous a élu et qu’elles manquent pour le moins d’équité.

Critiques de la société : vous tenez régulièrement et en public, des propos désobligeants sur le peuple dont vous avez la charge.

Faute professionnelle : vous avez outrepassé vos fonctions en vidant de toute substance le poste de Premier ministre, seul chef de l’exécutif qui détermine et conduit la politique de la nation. Vous avez également failli en tant que gardien des Institutions en les réformant jusqu’à compromettre leur rôle de gardiennes de la démocratie.

Insuffisance de résultats : Contrairement à ce que vous annonciez dans votre campagne d’embauche, les résultats actuels ne sont pas à la hauteur de votre programme. Vous n’avez pas réduit durablement le chômage endémique qui nuit gravement à notre pays, vous n’avez pas amélioré les conditions de vie de nos compatriotes laborieux, le pouvoir d’achat des Français se réduit comme peau de chagrin, vous n’avez pas amélioré l’accès au logement de millions d’entre nous.

Perte de confiance : La dissonance cognitive profonde entre vos paroles et vos actes nous conduit à penser que vous souffrez d’une forme étonnante de mythomanie. Cette capacité à faire le contraire de ce que vous promettez a abouti à notre totale perte de confiance dans votre aptitude à exercer correctement votre mandat de Président de la République française.

Comme indiqué lors de notre entretien, votre état de santé ne vous permet pas de travailler pendant une durée couvrant celle du préavis qui, en conséquence, ne donnera pas lieu à une indemnité compensatrice de préavis

Vous disposez à ce jour d’un crédit de 20 heures de formation au titre du droit individuel à la formation. Vous pouvez demander, avant la fin de votre préavis que nous vous dispensons d’effectuer, à bénéficier à ce titre d’une action de bilan de compétences, de validation des acquis de l’expérience ou de formation.

Au terme de votre contrat, la DRH vous remettra votre solde de tout compte ainsi que votre certificat de travail et l’attestation ASSEDIC.

Veuillez agréer, M. Nicolas, Paul, Stéphane SARKÖZY de NAGY-BOCSA, nos salutations distinguées.

Le peuple souverain.

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Yena-Marre Yena-Marre 9 février 2009 11:22

    Bonjour ,
    Pour un mec qui a fait de la culture du résultat une méthode de gouvernance , on comprend mal qu’il ne se l’applique pas à lui même .


    • HELIOS HELIOS 9 février 2009 11:25

      Puisqu’il veut diriger la France comme une entreprise, pourquoi pas !


      • Cogno2 9 février 2009 11:34

        Gare au parachute doré et autres primes pour incompétence...


      • dom y loulou dom 9 février 2009 12:27

        remarque vraiment nulle à chier

        quel rapport avec sarko ?


      • zarathoustra zarathoustra 9 février 2009 11:42

        Il est claire que le peuple de france sais fait avoir jusqu’au trognon en élisant un pareille clown mais le vrais probleme ou la vrais question c’est ya t’il une alternative a ce systheme politique, completement corompu et sans imagination qui regne en france et sur toute l’europe ?


        • ALTER NAIF laxap 9 février 2009 11:58

          Bravo
          Radio Paris ment
          Vive la France Libre


          • JL JL 9 février 2009 12:25

            Bravo pour cet inventaire des fautes.

            Cet homme qui nous fait l’affront de penser tout haut devant nous est un mégalo.

            La politique dite de l’offre n’est qu’une politique de baisse des charges sur les entreprises, autrement dit du dumping social et fiscal c’est-à-dire un protectionnisme qui n’ose pas se nommer, qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres, c’est le plus hideux des protectionnismes.

            La globalisation libérale c’est le remplacement du protectionnisme d’État par un protectionnisme cosmopolite de classe.


            • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2009 12:34

              bonjour

              votre billet me met en forme il est original
               je pense que le peuple souverain est bien bon il aurait pu licencier le chef de l’Etat pour faute grave sans indemnité ni préavis voir pour faute lourde ( intention de nuire ????) privative des congés payés

              le président porterait son litige devant le conseil des prud’hommes le peuple souverain ferait trainer bref appel ,cassation
              ce serait au moins dix ans de procédure...
              sans possibilité de réintégration puisque je pose comme principe que le président n’est pas un salarié protégé....

              enfin quant aux droits ASSEDIC il goutera au gout amer de la nouvelle convention UNEDIC
              à moins qu’on lui concède le RMI mais dans ce cas le peuple demandera un controle de son train de vie comme en donne le droit le nouveau décret.
               smiley  smiley smiley


              • Gül 9 février 2009 12:39

                Clap ! Clap ! Clap ! smiley


                • Marsupilami Marsupilami 9 février 2009 13:40

                   @ Monolecte

                  Excellent, comme d’hab ! Etant donné que Sarkozy avait promis lors de sa campagne électorale de "faciliter le licenciement pour faciliter l’embauche" et, s’il était élu le 6 mai à la présidence de la République, de garder "Le CNE est un progrès, il ne faut pas y toucher" : "Je garderai l’intérim et les contrats de projet (...) mais le contrat de travail unique inspiré du CNE est une occasion de simplifier beaucoup le droit du travail français", il faut immédiatement le licencier pour faciliter sa réembauche.

                  Bon, on est pas obligé de le réembaucher non plus !



                  • alberto alberto 9 février 2009 13:49

                    Monolecte : et encore, vous n’avez pas tenu compte de ses examens médicaux !


                    • Rune Rune 9 février 2009 15:26

                      Vous avez oublié "incitation à la haine" et "incitation à la révolte".
                      Incitation à la haine car il met dos à dos certaines catégories sociales (un exemple au hasard : ceux qui se lèvent tôt contre les profiteurs du RMI... ) et cherche des boucs émissaires (les méchants traders).
                      Incitation à la révolte car en détruisant le discours politique, il envoie les insatisfaits vers les extrêmes qui ont la facheuse tendance à réagir par la violence (d’accord, c’est pratique, ca permet de mettre en place des lois anti-terroristes mais comme la violence appelle la violence, ca ne peut que dériver)

                      Au fait, le mensonge peut il être considéré comme faute professionnelle dans le milieu politique ?

                      Merci pour votre article smiley


                      • PapyJC_78 9 février 2009 18:14

                        Extrait de la bible UMP :
                        "Même quand Nicolas Sarkosy ment, c’est vrai."

                        Merci à l’auteur !
                        Qu’est-ce que ça fait du bien de rèver un peu !
                        Même s’il faut très vite redescendre sur terre !


                      • Polemikvictor Polemikvictor 9 février 2009 15:40

                        Exellent idéee on le vire et on vote pronostique :
                        1er tour
                        UMP 22%
                        PS14%
                         SEGO 16% séparée du PS
                        Bayrou 10%
                        NPA 20%
                        Divers : qsp 100
                        2eme tour 
                        Sarko 70%
                        NPA 30%


                        • Yena-Marre Yena-Marre 9 février 2009 16:59

                          Ben non t’as rien compris ! faut virer le système ! Forcement si on prend les même on recommence , mais si on les vire tous on repart sur de bonnes bases . smiley
                          C’est pas d’une evolution dont on a besoin mais d’une REVOLUTION !!!


                        • LE CHAT LE CHAT 9 février 2009 15:41

                          merci pour ce bon morceau de rigolade , on en a bien besoin ! smiley


                          • Yvance77 9 février 2009 16:42

                            Salut

                            Comme dirait un supporter lobotomisé de l’Ohèmeuh "Droit au but" !

                            Ca fait mouche comme d’hab et c’est mérité pour notre Bush bien à nous. Putain encore 3 ans.

                            Si un jour on m’avait dis : "tu regrettras Jacqou le croquant" je n’aurai jamais cru cela. Au moins Chirac avait une idée de la France certaine et solide sur ses bases, alors que ce fils de chienne en vient à nous la vendre à l’Otan. De Gaulle est mort deux fois.

                            A peluche


                            • wesson wesson 9 février 2009 17:12

                              Bonjour Monolecte,
                              bien que jouissive, j’ai bien peur que votre lettre de licenciement ne soit pas valable !

                              En effet, sauf erreur de ma part vous n’avez pas respecté le délai légal de réflexion entre l’entretient préalable au licenciement (le monologue télévisé de Jeudi), et l’émission de votre lettre notifiant ce licenciement. 

                              Ainsi vous n’avez pas pris le temps de la réflexion nécéssaire pour prendre un décision aussi grave !

                              C’est embêtant parce que maintenant, nous allons devoir nous cogner SMS (Sa Majesté Sarko) pendant encore 3 ans !

                              Merci pour cet article sympa smiley



                              • Monolecte Monolecte 9 février 2009 17:36

                                Ts, ts, ts : dans le premier paragraphe, je parle justement de mobilisation préalable du 29 janvier. Je lui ai justement laissé largement le temps de préparer sa défense ! smiley


                              • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2009 17:52

                                oui mais

                                même si l’auteur n’a pas respecté le délai de réflexion le licenciement ne devient pas nul
                                il pourra être qualifié d’abusif voilà tout avec versement apres procédure de dommages et intérets
                                mais pendant ce temps ,licencié il ne sera plus dans l’entreprise France
                                alors peu importe le vice de procédure !!!!

                                pour corser l’affaire il faudrait en même temps déposer plainte pour harcèlement médiatique !!!!
                                et porter le dossier à la Halde pour discrimination entre les pauvres et les riches

                                nous avons décidement du pain sur la planche

                                mais au fait avez vous pensé au recrutement de son remplaçant  ? :-" smiley


                              • Yohan Yohan 9 février 2009 18:03

                                Je lui suggère en préalable de consommer ses 20 heures de DIF capitalisées " entretenir sa Rollex"


                                • K K 9 février 2009 18:22

                                  Tout simplement brillant et tres drole.


                                  • Jean-paul 9 février 2009 19:26

                                    @monolecte
                                    OK ! Vous licenciez Sarkozy et maintenant vous mettez qui a la place .
                                    Des idees, un programme ,un leader .J’attends ..........................


                                    • Monolecte Monolecte 9 février 2009 19:59

                                      Je n’ai pas souvenir qu’une entreprise qui lourde un prolo ait des comptes à lui rendre sur ce qui va arriver à son poste après son départ !


                                    • Jean-paul 9 février 2009 20:12

                                      @monolecte
                                      C’est la le probleme ,vous ne repondez pas a la question ,sachant que l’ etat n’ est pas une entreprise .
                                      La greve c’est bien mais apres .....licenciez OK mais apres .
                                      Donc vous n’avez aucune idee .


                                    • Monolecte Monolecte 9 février 2009 20:18

                                      Un président faute de mieux... singulière solution.
                                      Et si nous n’avions pas besoin de président ?


                                    • Jean-paul 9 février 2009 20:24

                                      @ monolecte
                                      Toujours aucune idee !!!!!!
                                      Pas de president .Ok Qui va diriger le pays ?????


                                      • Yena-Marre Yena-Marre 9 février 2009 20:43

                                        Voir ou revoir L’an 1 de GEBE , ça peut etre une piste non ?


                                      • HELIOS HELIOS 9 février 2009 21:32

                                        Qui mettre a la place ?

                                        Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de problème pour trouver quelqu’un.

                                        D’abord on commence par inverser l’ordre des élections, on elit d’abord les députés de l’assemblée nationale (a la proportionelle), puis on choisit le président parmi des citoyens le souhaitant et munis de diplome OU d’experience professionnelle suffisante... et proposer par exemple un maximum de 5 candidats choisis par le parlement, 5 par les syndicats et les organisations professionnelles et 5 issus de la société civile. Tous les candidats doivent subir un entretien aupres d’un cabinet de recrutement désigné pour l’occasion et chargé de valider ls compétences (et seulement les competences)... 
                                        A l’issu du "premier tour" les 4 premiers candidats participeront au choix définitif par majorité simple.

                                        Ce nouveau president sera embauché en CDI "chantier" et "bénéficiera" des procedures d’embauches normale, il est cadre superieur, il aura donc droit a 6 mois de periode d’essai renouvelée une fois comme il se doit apres un vote de l’assemblée.

                                        au bout de cette année d’essai, une nouvelle election sera faite avec les 4 mêmes candidats que l’election initiale. si le président en poste la gagne, il sera reconduit pour la fin de son chantier pour les 4 années restantes. Sinon, l’elu vainqueur se verra proposer la place dans les mêmes conditions (nouvelle periode d’essai) mais le contrat ne courra plus que pour 3 ans ensuite... etc !

                                        Je pense que cela serait interressant d’autant qu’on peut imaginer plein de variante dans la manière de valoriser le candidat a qui la France va faire confiance. je suis sur que m. Romain Desbois pourrai nous proposer des choix.... ideauxetdebats.20minutes-blogs.fr/

                                        Bonne nuit


                                      • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2009 21:37


                                        @ jean PAUL

                                        le grand roi capital c’est bien lui qui dirige le pays et le monde
                                        vous voyez nous n’avons pas besoin d’un valet !

                                        dommage Coluche n’est plus là je l’aurais élu smiley smiley
                                        le roi de la déconnade car aujourd’hui c’est franchement une déconnade mais qui prend le visage du sérieux
                                        quelle désolation

                                        voila à question idiote réponse idiote 


                                      • Jean-paul 10 février 2009 00:57

                                        @ artemis
                                        Qui peut diriger la France d’apres vous ?
                                        Question simple !!!


                                      • Jihem Jihem 10 février 2009 10:33

                                        Jean-Paul,

                                        Comme vous, je me suis posé immédiatement la même question. Et je ne ne trouve pas de réponse.
                                        La plaisanterie engagée de Monolecte peut apparaitre savoureuse pour les nombreux opposants à NS qui sévissent sur AV, mais elle n’apporte qu’une critique passe-partout propagée par les les partis de gauche qui ne préconisent que des solutions ringardes.




                                      • Emile Red Emile Red 10 février 2009 10:35

                                        MOI !!!.....


                                      • ARTEMIS ARTEMIS 10 février 2009 10:55

                                        @ jean paul

                                        réponse simple

                                        PERSONNE aucun acteur politique n’ a à mon sens une stature de président
                                        ni à gauche ni à droite
                                        voilà à quel état nous a amené 40 ans de collusion des classes dirigeantes

                                        gauche caviard et droite " sardine" comme le disait Jean François Kahn dans une boutade


                                      • furio furio 9 février 2009 21:43

                                        Licienciement GENERAL de toute la clique, les jégo, pécresse, laporte, kouchner etc... Le record du monde de l’incompétence politique et surtout de la malhonneteté. Si ces abrutis n’avaient pas tous les médias à leurs bottes, ils se seraient déjà sabordés !! Et la France entière serait dans la rue pour réclamer des têtes sur les piques !!


                                        • HELIOS HELIOS 10 février 2009 11:05

                                          Pour Jego, ça sent le roussi, comme tout bon fusible qui se respecte ! (grand rire) !!!


                                        • Grasyop 9 février 2009 23:12

                                          Monolecte présidente !


                                          • timiota 10 février 2009 02:02

                                            Cher Sharko

                                            A l’heure de notre prochain entretien annuel de progrès
                                            Je me rejouis de constater que vos performances
                                            seront conformes aux objectifs que la méta-société
                                            Endémol - Le Zappant Délice, après avoir filialisé l’Elysée en 2007,
                                            avait fixé avec vous, sous mes auspices.

                                            Tout d’abord, vous avez maitrisé le goût excessif de la France pour
                                            l’absolu les idéaux et l’abstraction. 

                                            En apprenant à son peuple à parler plus souvent
                                            du Fouquet’s, de Carla, de Tapie
                                            vous lui avez proposé un sublime à la portée de mes caniches.

                                            Vous avez montré aux chargé(e)s des droits de l’homme
                                            vos talents pour améliorer les paillassons, trop rares en France.
                                            Vos tests par la méthode lybienne ont validé notre offre
                                            de solution intégrée, "un mirage un forage un rafale", payable en (n)euros (leptique).

                                            En maitrisant l’expression d’entreprise par le biais de la supression de la publicité
                                            dans la communication de niveau 2,
                                            vous permettez à nos sondages d’accroitre l’impression
                                            de bien être conforme à notre gamme étendue de leurres,
                                            "le leurre et l’argent du leurre".

                                            Enfin, en irriguant les banques lors de la refonte du capitalisme
                                            vous avez permis aux entrepreneurs en faillite de contribuer
                                            à l’enrichissement de nos opérateurs bancaires,
                                            ce qui augmente beaucoup la qualité des relations
                                            humaines dans l’établissement "Le Microcosme"
                                            au fonctionnement duquel je suis très attaché.

                                            Vous y avez d’ailleurs remplacé quelques énarques chambellans
                                            par des serviteurs plus sincèrement incultes et ignares des réalités,
                                            affichant ainsi des indices satisfaisants dans l’opération
                                            "mon monde à moi", destinée à nos meilleurs ump-cadres
                                            ainsi qu’ à l’attraction de nouveaux talents zappistiques à retournement de veste.

                                            J’espère donc pouvoir vous proposer des gratifications
                                            à la hauteur de vos réalisations, et avoir le plaisir de discuter de quelques
                                            uns des objectifs à venir. 

                                            Comme vous le savez, je souhaite notamment améliorer
                                            l’effacement du savoir et du patrimoine transmis aux jeunes générations,
                                            pour y développer les occupations pulsionnelles de notre portefeuille
                                            "Zap_Ton_Prochain", qui apparait d’ores et déjà comme le clou de
                                            notre ligne de développement. Je compte sur votre
                                            attachement à nos buts souverains.

                                            Leprince Hippe de Plaisir, chef des ressources sym-boliques et dia-boliques.

                                            (Monolecte, on peut ne pas avoir votre inspiration, la preuve)



                                            • deovox 10 février 2009 02:47

                                              Je pense qu’un licenciement est inutile car on assiste depuis le début à une démission de fait. Voilà un président qui remplit toutes les fonctions possibles et imaginables à part celle pour laquelle il a été élu et pour laquelle il est rémunéré plus que grassement.
                                              Vous tous qui êtes en Métropole, qui voyez ubu se déplacer plus vite que son ombre aux six coins de l’hexagone, que penseriez-vous si un département de votre pays, en grève générale depuis plus de trois semaines, où la totalité des enfants sont déscolarisés de fait, où les circuits d’approvisionnement sont taris, où les administrations ne fonctionnent plus, où les ordures ménagères s’entassent, où les principales préoccupations sont de savoir ce que les enfants vont avoir dans leur assiette dans deux jours, où les transports en commun sont paralysés, donc que penseriez-vous si ce département faisait l’objet d’un désintêret total de la part de votre président, à tel point que depuis trois semaines pas un seul petit mot n’est sorti de sa grande g***** (pourtant toujours ouverte) concernant ce département peuplé de 400 000 de vos concitoyens ?
                                              personnellement je serais convaincu que ce mec a démissionné.
                                              pour ceux qui n’auraient pas saisi, ce département existe, il s’appelle Guadeloupe.


                                              • Monolecte Monolecte 10 février 2009 10:34

                                                Encore plus couplables que le princident, la presse. Si j’avais un peu de fric, je serais déjà là-bas afin de rapporter fidèlement ce qui s’y passe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès