Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Nous ne voulons pas devenir le Larzac de l’Ouest ! »

« Nous ne voulons pas devenir le Larzac de l’Ouest ! »

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées le week-end du 18 novembre sur le site du transfert de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Aux côtés d’opposants historiques, nous avons vu un mélange surprenant de personnalités médiatiques venues de Paris pour faire de belles images, de plus ou moins bons mots et nous donner des leçons sur la manière de penser le développement de notre Département. 

Ces personnes se sont trompées : La Loire-Atlantique, Nantes et Notre-Dame-des-Landes, ce n’est ni Plogoff, ni Le Carnet et encore moins le causse du Larzac, pays cher à José Bové.

Notre Département mène depuis 30 ans une stratégie de développement qui allie croissance économique, préservation de nos ressources et mise en valeur de nos espaces naturels. Cette stratégie porte ses fruits : la Loire-Atlantique résiste mieux que d’autres régions à la crise économique et sociale. Nous sommes devenus un des départements les plus attractifs de France qui, en vingt ans, a vu l’équivalent de la population de la ville de Nantes (300000 habitants) s’y installer. La Loire-Atlantique est le 1er département en surface agricole biologique et protège 5700 hectares d’espaces naturels sensibles. Nous sommes un des territoires pionniers dans la transition énergétique grâce à l’énergie éolienne off-shore et terrestre. Enfin, nous mettons en place un périmètre de protection des espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN) de 19000 ha entre Notre-Dame-des-Landes et Nantes, inédit en France.

Pour toutes ces raisons, mesdames et messieurs Bové, Joly et consorts, je vous demande, au nom des habitantes et des habitants de ce Département de ne pas prendre en otage l’avenir d’un territoire pour satisfaire vos envies de médiatisation ou raviver vos souvenirs de jeunesse !

Car de quoi est-il question ? De construire une centrale nucléaire ? Non. D’exploiter du gaz de schiste ? Non. D’installer une base militaire ? Non plus. 

Le transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique vers le site de Notre-Dame des Landes est une opération nécessaire pour le développement du grand ouest et avec lui d’emplois pérennes. Elle est aussi indispensable pour réduire les risques sanitaires et physiques qu'encourent les 42000 habitants de l'agglomération Nantaise qui vivent à proximité de l’actuel aéroport.

Je respecte les opposants au transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes et j’entends leurs arguments.

Mais, dans cette opposition, j'observe un curieux mélange des genres !

Ici, l'intérêt particulier de 10 exploitants agricoles qui refusent contrairement à tous les autres, un règlement amiable et financier ; là, les arrières pensées politiques de quelques uns qui utilisent Notre-Dame-des-Landes pour attaquer la majorité de François Hollande et du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault. Ici, la radicalité d'une poignée d'activistes qui prônent la décroissance à outrance et veulent l’imposer à tous ; là, des citoyens soucieux de l'environnement à qui je réponds que l’on peut concilier préservation de l’environnement et développement économique en protégeant les espaces les plus précieux et en faisant évoluer les espaces déjà urbanisés. 

Au final, c'est un récit simpliste et caricatural qui est servi : "d’affreux élus locaux assoiffés de béton et inféodés aux grands groupes capitalistes" face à "de gentils alternatifs qui défendent la nature et le bien-vivre." 

La réalité est autre !

Une crise économique et sociale sans précédent, un territoire qui a besoin de se développer pour préserver l’emploi et les conditions de vie des habitants, des élus locaux qui se refusent à voir les forces vives et les jeunes quitter le territoire faute d'emplois et de perspectives d'avenir. 

Non, décidément, nous ne voulons pas devenir le Larzac de l'ouest !

 Philippe Grosvalet

Président du Conseil général de Loire-Atlantique


Moyenne des avis sur cet article :  2.48/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 27 novembre 2012 14:43

    Non c’est une opération de bétonnage probablement au profit de certains 

    Non l’aéroport actuel n’est pas une danger sanitaire
    Non le nouvel aéroport n’a pas lieu d’être construit 
    Non vous avez déjà un aéroport rien ne justifie une nouvelle construction

    Orly et Roissy sont en zone peri urbaine à ma connaissance ....
    Le TGV est un mode de transport plus économique en terme d’écologie
    Préservez votre territoire au lieu de la transformer en zone d’atterrissage

    Merci pour votre article et votre courage d’écrire ici mais je ne suis pas d’accord avec vos propos

    Philippe 


    • bernard29 bernard29 28 novembre 2012 11:46

      Le TGV est plus écologique que’un aéroport ??? à quel point de vue ??

      sur l’espace agricole ??? Pour les TGVs nous avons des trouées de plus de 100 m sur des centaines de Kms ??
      http://ts4.mm.bing.net/th?id=IA.70597804603&pid=1.7&w=225&h=139&c=7&rs=1 ( TGV Ouest à la sortie de Rennes.)

      Gagner du temps sur Paris. ?? erreur . pour un breton de l’ouest. il faut aussi compter la traversée de Paris en métro pour aller de la gare Montparnasse à une autre gare de Paris ou à Roissy.
      La suppression des trains de nuit, fait qu’il est impossible de faire aller retour dans la journée et que donc il faut compter une nuit d’hotel à paris.

      Le prix ??? le TGV est une pompe à finances qui a multiplier les prix du transport sous le pretexte de gagner du temps. ( en fait on ne gagne rien du tout, car on le reperd à paris). Le barreau su de paris pour une liaison avec les TGVs européens n’est prévu qu’çà l’horuizon 2025 si ça se passe bien).

      L’impact sur l’effet de serre.  ??? quand vous aurez fait payer les billets d’avion entre grandes villes aéroportuaires au même tarif que celui de Paris-Brest, vous aurez réussi à détourner pas mal de personnes des voyages aériens. (PARIS BREST = 337 euros, Paris-Nice ou Marseille = 83 euros). Pour le prix de Paris Brest , vous pouvez aller de Paris à toutes les capitales européennes pour beaucoup moins cher.

      Tout cela pour dire que l’on ne peut dissocier le projet Notre Dame des Landes , d’une problématique d’aménagement du territoire du Grand Ouest. 

      maintenant la vrais question est , est-ce que l’aéroport Notrre Dame des Landes est un projet intéressant pour l’aménagement du territoire du grand Ouest ? c’est un débat qui doit être ouvert entre les citoyens du Grand Ouest et qui entrîne une grande discussion ?
      Est-ce qu’il s’inscrit dans une vision multimodale des transports du grand Ouest ? 
      Est-ce que l’aéroport de Nantes atlantique actuel sera fermé OUI ou NON ?
      Quelle en sera la dimension ?
      Qu’en sera t’il des aides et subventions diverses accordées aux autres petits aéroports du grand ouest qui sont surdimensionnés et sous utilisés ? sont ’elles supprimées ? est ce que les régions peuvent s’engager à faire connaître leurs positions sur ces questions ? 



       




    • jaja jaja 27 novembre 2012 15:01

      Encore un adepte du « ma gueule partout » PS qui vient jouer les pompiers et faire la retape pour l’AyraultPort de son pote premier ministre....

      Bien sûr ce nanti nous fait le coup de l’élu qui se défend avec les siens de ne pas être « inféodés aux grands groupes capitalistes » comme si on n’avait pas remarqué que ce futur aéroport n’était pas un service public mais tombait bien dans l’escarcelle du très capitaliste groupe Vinci avec la complicité de ce PS menteur qui cherche maintenant à éteindre le feu qu’il a lui-même allumé....

      Ce gouvernement et ses adeptes matraque les ouvriers et les opposants à l’aéroport, extrade Aurore Martin, vote le TSCG de l’austérité avec la droite bref suit le chemin de la honte d’un Papandréou... Il faut l’empêcher de nuire davantage encore.....

      Il faut construire une opposition de gauche résolue à ce gouvernement qui usurpe le label « socialiste ».... Ceux qui participent aux majorités de « gauche » avec ces scélérats doivent les quitter... Il n’y a pas d’accord possible avec un PS qui fait voter les subventions aux capitalistes ou qui comme à Nantes leur offre un aéroport en partie construit avec l’argent public....

      Halte à la répression à ND des Landes ! Retrait de toutes les troupes du périmètre contesté...
      Non à l’AyraultPort de la honte !


      • lionel-pg44 27 novembre 2012 19:01

        Rigole pas, Jaja, avant d’être président du CG, Grosvalet était le patron du SDIS de Loire Atlantique... en matière de pompier, il s’y connait !


      • joletaxi 27 novembre 2012 15:09

        vous êtes un marrant vous.

        venir ici, défendre un projet de croissance éventuelle.
        Mais vous ne sortez jamais vous ?
        Il n’y a plus de pétrole, plus d’uranium, plus de charbon, plus de gaz.
        On entre dans une période d’énergie bio, de centrales à crottes de biques.

        Et en plus vous exposez des arguments rationnels !
        ici ?

        je vais suivre ce fil, mon répertoire d’insultes va en profiter,je le sens bien.

        Le TGV est un mode de transport plus économique en terme d’écologie
        ouais, surtout qu’il n’a aucune emprise sur les bonnes terres lui, c’est bien connu.
        et en plus il ne nécessite aucune expropriation,tout le monde adore le train(qui n’a pas joué avec un petit train)
        et quand il ne prend pas son courant à la centrale nuc, il consomme encore plus de fossile par passager qu’un avion.

        et un aéroport en ville, c’est une vraie bénédiction.Pour ça que les aéroports qui sont maintenant en ville étaient au départ à la campagne, ces idiots avaient pas compris à l’époque qu’il fallait les construire en ville.

        Bref, tout le galimatias habituel de la mouvance regurgité comme un mantra à toute occasion, pour dire tout et son contraire, il n’est que de voir les arguments contre le TAV Lyon Turin.


          • Nanar M Nanar M 27 novembre 2012 15:40
            Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps

          • devphil30 devphil30 27 novembre 2012 16:23

            Excellent comme scoop ... il date un peu mais c’est ce qui lui donne tout son essence 


            Notre Dame , un projet de 1967 déjà comme le temps passe vite alors pourquoi se pressé pour détruire la nature 

            Philippe

          • Yohan Yohan 28 novembre 2012 12:24

            Pour l’heure, c’est plutôt Notre Dame des Cocus smiley


          • al.terre.natif 27 novembre 2012 16:35

            « Mais, dans cette opposition, j’observe un curieux mélange des genres ! »

            Et oui, il n’y a qu’en politique ou tout le monde est d’accord pour plus de croissance, plus de pouvoir aux politiques et moins au peuple !

            Dans la réalité des gens que vous représentez, il y a divers points de vues, divers combats. Ils se retrouvent dans cette opposition et vous trouvez cela bizarre ? Peut être est-ce juste un signe d’une opposition légitime ...

            « la radicalité d’une poignée d’activistes qui prônent la décroissance à outrance et veulent l’imposer à tous »

            Je crois simplement que ceux qui ont cette position sont simplement dans un mode d’opposition à ce que vous appelez de vos voeux : une croissance (que je juge à outrance) imposée à tous !

            Votre département est le « 1er département en surface agricole biologique et protège 5700 hectares d’espaces naturels sensibles » ? C’est bien, c’est même très bien ! Mais est-ce une raison pour installer un aéroport en plein dans une zone humide ? Cela signifie-t-il que l’effort est suffisant, qu’on peut pourrir le reste du territoire, tant que l’on est pas deuxième ?

            « une opération nécessaire pour le développement du grand ouest et avec lui d’emplois pérennes »

            Vous parlez d’emplois, comme si seule l’industrie pouvait en produire ... Mais si c’est vraiment les emplois qui vous préoccupent, vous reconnaitrez qu’il existe d’autres manières bien plus économiques d’en créer !

            Par exemple, si sur ces 1600 Ha prévus pour l’aéroport, vous décidiez d’aider de jeunes agriculteurs à venir s’installer et valoriser cet espace par des cultures de qualité, vous auriez un double gain : de nouveaux bon produits à proximité de Nantes, et tout un tas de nouveaux emplois !

            « Au final, c’est un récit simpliste et caricatural qui est servi : »d’affreux élus locaux assoiffés de béton et inféodés aux grands groupes capitalistes« face à »de gentils alternatifs qui défendent la nature et le bien-vivre.«  »

            Je finirais par là : vous semblez être une pauvre victime de la vindicte populaire obscurantiste ... Votre combat pour votre population est incompris, et comme il n’y a jamais eu de conflits d’intérêts, de rétrocommissions, de magouilles politico-industrielles, vous vous demandez ce qui prend les gens à sortir de pareil inepties.... ben voyons ...


            • Fergus Fergus 27 novembre 2012 16:35

              Bonjour, Philippe.

              Rien à voir avec le sujet : merci de dire à Rebsamen tout le mal que l’on pense de son acharnement à défendre, avec des arguments éculés et totalement fallacieux, le cumul des mandats contre la volonté d’une écrasante majorité de Français. Ce type ne mérite pas la fonction qu’il occupe.


              • almodis 27 novembre 2012 16:48

                mais , monsieur Grosvalet , d’où parlez vous ?
                vous avez un aéroport à Nantes que je sache ! même qu’il a obtenu un prix  !
                vous avez déjà des infrastructures en plein développement , même que je trouve la région sacrément bétonnée !
                vous savez qu’il y aura un SURCOUT , et que ce seront vos « administrés » qui vont payer et pas Vinci !
                vous savez que le bocage est un élément précieux pour votre région défigurée par le remembrement , que cette zone humide est une richesse pour tout le bassin de Nantes !
                et , bien entendu , vous savez que l’aéroport actuel ne disparaitra pas , pour cause d’AIRBUS !
                vous savez que le trafic aérien ne va pas augmenter , bien au contraire !

                ce que je soupçonne : vous allez nous faire avaler cette pilule amère et , ensuite , ce sera le tour du gaz de schiste , ITER , et l’EPR , car , vous et vos amis , vous n’avez pas compris que ce que vous appelez « PROGRES » est une imposture !
                Votre ami J.M Ayrault l’a bien compris , lui qui dit qu’ « il s’agit là de deux visions de la société » !
                en effet , la société que vous nous proposez là , nous n’en voulons pas : et ceux qui aujourd’hui « ne se prononcent pas » , demain seront avec nous pour la refuser , parce qu’ils auront compris que c’est une société de MORT ...


                • ctadirke 27 novembre 2012 17:05

                  Je suggère poliment à M. le président de commencer par réviser ses notions économiques


                  Par respect pour son image et son intelligence il doit d’urgence lire 

                  http://www.idies.org/index.php?category/FAIR

                  Et encore ceci 

                  http://www.alternatives-economiques.fr/index.php?lg=fr&controller=article&action=html&id_article=52953&id_parution=1071

                  Et pour faire bonne mesure, comme dessert, visionner ceci

                  http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2012/10/21/croissance-richesse-bien-etre-indicateurs-une-video-de-8-minutes/


                  Après il lui faudra théoriquement se déjuger et ce n’est pas évident

                  Mais c’est le propre des gens intelligents de ne pas persévérer diaboliquement dans l’erreur qui est humaine.



                  • joletaxi 27 novembre 2012 17:44

                    je ne voudrais pas être mauvais camarade, mais vos commentaires sont autant de confirmations de la démonstration de l’auteur :

                    vous êtes opposés à la société actuelle, et vous ne pouvez supporter qu’elle se perpétue, quitte pour cela à imposer vos vues par la force.
                    Et vous êtes les uniques détenteurs de « la solution »

                    on a pas déjà entendu ce discours ?

                    d’autant que la grande majorité n’en a rien à cirer de vos lubies, il n’y a qu’à voir vos scores électoraux, et la façon dont le « peuple » que vous croyez représenter vote tous les WE avec 500 600 kms de bouchons.
                    des enclumes


                    • Robert GIL ROBERT GIL 27 novembre 2012 18:05

                      a une epoque 99% des gens pensaient que la terre etaient plate, ce n’est pas pour cela qu’ils avaient raison...


                    • joletaxi 27 novembre 2012 18:15

                      mince, vous prenez des risques, c’est un argument employé par les climato sceptiques ça,non ?
                       attention, ,dans la mouvance on aime pas trop ces dérapages.

                      surtout que pour l’occasion, on ne discute pas de sciences, mais d’économie politique, domaine tout à fait étranger à l’analyse rationnelle ;


                    • jean 27 novembre 2012 18:02

                      Bonsoir Philippe, pouvez vous donner un seul argument qui justifie cet aéroport ? En international et tous porteurs il y a Reims presque inemployé, en quoi cela va augmenter les emplois en Bretagne ???


                      • Croa Croa 27 novembre 2012 19:55

                        Certainement pense-t-il à l’équipe de contrôleurs qui seront dans la tour à regarder les mouches voler...

                        à défaut d’avions ! smiley


                      • sirocco sirocco 27 novembre 2012 22:13

                        « ... pouvez vous donner un seul argument qui justifie cet aéroport ? »

                        Oui : l’enrichissement des actionnaires de Vinci. Je n’en vois aucun autre.


                      • SergeL SergeL 27 novembre 2012 18:07

                        Les Socialistes à la retape, propagande identique sur Médiapart.

                        agence de presse Reconstruction syndicale
                        "Aujourd’hui à Nantes, événement historique considérable dans l’histoire nationale de la gauche.
                        Aujourd’hui samedi 24 novembre 2012, une foule considérable de plusieurs milliers de personnes s’est rassemblée à Nantes en solidarité avec les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Cette foule non-violente, composée de personnes de tous âges et de toutes conditions sociales, s’est repliée sereinement face à l’inepte attitude des policiers repliés dans la préfecture, qui aspergeaient les abords à coup de canons à eau, ajoutant le ridicule à l’odieux.
                        C’est alors que des milliers de personnes ont crié spontanément « Libérez la ZAD » (de Notre-Dame-des-Landes), mais aussi « Ayrault démission ».
                        Or, c’est la première fois dans l’histoire de la France que la gauche au pouvoir fait l’objet d’une aussi importante manifestation de rejet.
                        C’est la fracture entre la gauche institutionnelle (enfin démasquée ou désignée comme telle ?) et la gauche vivante (enfin révélée à elle même ?), composée d’un « peuple de gauche » sévèrement désillusionné, qui se réveille au prix de cette désillusion, qui se découvre orphelin, enfin adulte et autonome, pluraliste, créatif.
                        Tout ça pour un aéroport !

                        pour nous le PS est banni du Peuple de Gauche.


                        • lionel-pg44 27 novembre 2012 18:55

                          Salut Philippe,


                          Mais tu les as déjà le Larzac et le Carnet... 
                          Cet aéroport est une hérésie écologique et financière. Il ne sert à rien, sinon peut être à garnir les caisses du parti « dit » socialiste. 
                          C’est fou ce qu’on aime Vinci depuis quelques temps dans les villes dirigées par les socio libéraux. Des villes qui avaient résisté au stationnement payant, comme Laval et Saint-Nazaire, découvrent les charmes des parkings Vinci dans la période de signature du contrat en PPP de l’ayraultport avec Vinci.
                          Nous sommes le KYSTE, merci Valls... et comme un chancre nous allons grossir pour vous mettre en échec à Notre Dame des Landes. 
                          Je comprends parfaitement que la « nationalisation » et l’« internationalisation » de cette lutte fasse peur, à toi et à tes copains, et c’est bien pour ça que vous chercher à diviser, à discréditer, à monter les opposants les uns contre les autres en triant entre les bons et les mauvais. C’est minable... Vous êtes minables !
                          Dis toi bien, mon cher ex camarade, que cela se paiera aussi dès 2014 en termes électoraux. 
                          Souviens toi d’Evin battu en 1993 par un RPR, du jamais vu à Saint Nazaire depuis la Libération (à part un MRP dans les années 50).


                          • Stof Stof 27 novembre 2012 19:49

                            NDDL sera un des plus grands aéroport d’Europe, équivalent en superficie à Roissy. Pour... la population nantaise, qui peine déjà à remplir l’aéroport actuel (un des meilleurs d’Europe pour sa gestion).

                            Totalement inutile et à côté de la plaque sur le plan énergétique. Au mieux le nombre de voyageurs stagnera à l’avenir. A moins de découvrir une énergie pas cher et illimitée d’ici là.
                            C’est juste une magouille supplémentaire, une affaire de copinage au profit de Vinci et sa sa clique oligarchique, qui oeuvre à son seul profit, contre les peuples et contre la nature.



                            • benihone 27 novembre 2012 19:52
                              Le remplacement de l’aéroport Nantes Atlantique par NDDL est une ineptie : 

                              parce que contrairement aux mensonges diffusés ni Nantes Atlantique ni Rennes ne seront fermés après l’ouverture de NDDL

                              parce que contrairement à ce qui est raconté par les défenseurs du projet il y a de nombreuses villes dans le monde ou des avions survolent longtemps la ville (Regardez à Londres avec Heathrow ou Gatwick, à Bruxelles, à Luxembourg ... entre autres : et la plupart de ces aéroports ont des volumes de traffic autrement plus importants que ceux de Nantes Atlantique)

                              parce que contrairement aux stupidités répandues par les défenseurs du projet non il n’y aura jamais de vols réguliers depuis NDDL vers l’Asie ou les Etats-Unis ou Dubai. Le marché n’existe pas. Regardez comment Lyon galère pour conserver ce type de liaisons (double échec sur New York déja).

                              Enfin parce que les possibilités d’augmentation de capacité à Nantes Atlantique sont réelles (aérogare) et que la piste est très loin d’être saturée (allez la comparer avec celle de Gatwick par exemple).

                              Enfin je trouve particulièrement déplacée la réaction des gens qui subissent les nuisances actuelles de Nantes Atlantique : personne ne les a obligé à venir s’installer dans une grande ville comme Nantes ou dans sa périphérie. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre ...

                              Ayrault démission ! Lui et sa clique souhaitent simplement continuer leur gabegie de dépenses publiques inconsidérées qui ne servent à rien si ce n’est à flatter leur ego.



                              • joelim joelim 27 novembre 2012 20:27

                                Le transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique vers le site de Notre-Dame des Landes est une opération nécessaire pour le développement du grand ouest et avec lui d’emplois pérennes.


                                Bla-bla mensonger. Le transfert a pour but de faire payer au contribuable les bénéfices des promoteurs qui ne manqueront pas de s’enrichir en spéculant sur les terrains. Et sans que rien ne change à Nantes à part le bétonnage.

                                Les marchandises ne transitent pas par avion en général. Le fait d’avoir un 2e aéroport amènerait significativement des emplois ? Quelques-uns, à durée déterminée, pour le construire, et avec l’argent de ceux qui ne prennent pratiquement pas l’avion. Ou est l’intérêt à part celui des mafieux ? smiley 

                                Elle est aussi indispensable pour réduire les risques sanitaires et physiques qu’encourent les 42000 habitants de l’agglomération Nantaise qui vivent à proximité de l’actuel aéroport.

                                Bla-bla stupide. Plus d’avions, moins de risques « sanitaires » ? C’est quoi les risques sanitaires, à part votre délire de vouloir à tout prix cet aéroport, parce que ça amènera du fric public pour une action dont l’intérêt public est strictement nul ?

                                • joelim joelim 27 novembre 2012 20:37

                                  Voyons les arguments des pro-Vinci :


                                  Il est en effet prévisible que, si son développement se poursuivait au rythme de ces dernières années, le trafic dépasserait rapidement les capacités de cet équipement qui ne pourrait plus satisfaire aux exigences d’une exploitation de qualité.

                                  C’est ça, leur argument béton.  Des suppositions non sourcées, et c’est le site principal de l’Ayrault-Port de notre Dame de Hollande...

                                  Evidemment, personne n’est dupe de l’appétit des promoteurs. Faudra aussi qu’on nous explique en quoi l’avion intensif est la solution à nos problèmes, y compris économiques.

                                  Ce que je pense c’est que pour les politiques, l’avion est le summum de la « réussite ».

                                  Un second aéroport n’amènera aucune amélioration de la qualité de vie ? Ils s’en foutent, ils ne prennent pas le train, ni le bus, ni le tram. Ce sont des moyens de transport de pauvres, que même leurs enfants prennent rarement. Tandis que l’avion c’est moderne... Les entreprises qui ont délocalisé pour se faire plus de blé vont sûrement revenir... Il suffit de prier Notre-Dame-des-Landes, et aussi d’invoquer monsieur Coué. smiley 

                                  Bref, il suffit de se convaincre, c’est ce que fait le PS, parti ultra-libéral-pseudo-socialiste. Comme ça l’argent public affluera pour ce projet inutile. Et ils seront ré-élus. C’est ça le plan. smiley 

                                  • joelim joelim 27 novembre 2012 20:42

                                    un territoire qui a besoin de se développer pour préserver l’emploi et les conditions de vie des habitants, des élus locaux qui se refusent à voir les forces vives et les jeunes quitter le territoire faute d’emplois et de perspectives d’avenir

                                    Allez, soyez sérieux un instant, en quoi ce nouvel aéroport créera de nouveaux emplois, à part pour tenir les boutiques du duty-free ?

                                    Je pense que vous comptez sur l’effet communicationnel, la méthode coué : Nantes a deux aéroport, c’est vachement bien alors les entreprises vont revenir...

                                    Apprenez que les entreprises ont besoin d’infrastructures routières, et du rail. Et les gens ont besoin de bus, de trams. A force de prendre l’avion les politiques croient que cet engin est le moteur de l’économie. C’est très grave d’être aussi peu lucide à ce niveau de responsabilité. Ah, et passez le bonjour à Vinci.

                                    • paul 27 novembre 2012 21:48

                                      Il faut rappeler que de nombreux recours contre le projet sont déposés au Conseil d’État, ainsi que devant la Cour de justice européenne .
                                      Ces recours non suspensifs ne peuvent bloquer les travaux, mais l’État s’expose à être condamné a postériori, et à de couteux dédommagements .

                                      Cette affaire démarrée il y a 45 ans, montre qu’une procédure en entonnoir du dossier administratif , arrive à un point d’étranglement où des élus ne peuvent plus reculer sans se dédire . C’est peut être la crise économique qui justifiera l’abandon ou du moins la mise à l’écart du projet, et qui sauvera la face des uns et des autres .


                                      • almodis 27 novembre 2012 21:49

                                        " les aides publiques accordées aux promoteurs du projet sont de 44% du budget, ce qui peut porter atteinte au droit européen de la concurrence. »
                                        j’avais oublié ce point !


                                        • sobriquet 27 novembre 2012 23:25

                                          Comment peut-on prétendre entendre les arguments contre l’aéroport, et dans le même temps proférer de telles contrevérités ?

                                          Cette tribune est à l’image de la politique mise en œuvre dans ce projet : c’est de la communication à sens unique. Cher commentateurs, Philippe Grosvalet ne lira jamais vos arguments.


                                          • Martha 28 novembre 2012 00:28

                                            @Philippe Grosvalet,

                                            Votre détermination est inquiétante ; c’est comme cela que nous nous sommes si souvent engagés dans des réalisations inutiles, couteuses et décalées. C’est une spécialité Française et ce n’est pas nouveau. Un des meilleurs exemple n’est pas loin et il est déjà ancien : connaissez-vous le canal de Nantes à Brest et son histoire ? Depuis on a fait des choses tout aussi remarquable et super mais vite dépassées, devenues inadaptées. Sans être exhautif, citons les plus célèbres : Le France, Le Concorde, les abattoirs de la Villette...
                                             Faites preuve de bon sens, il faut abandonner ce projet et utiliser ces investissements intelligemment, pour le bien de tous.

                                             Le projet de construction de N.d.d.L. n’est pas acceptable pour différentes raisons :
                                             1° C’est un passage en force et une privatisation d’un bien de l’Etat, de notre bien à tous.
                                             2°C’est 1600 ha de terres agricoles bétonnées en plus et on ne compte pas là les accès. D’ailleurs qui les fera et qui en fera la dépense ? sans doute pas Vinci, bien sûr.
                                             3° Quand on a la chance d’avoir à proximité de sa ville un aéroport comme celui de Bouguenais, Bien implanté, très accessible, on ne le change surtout pas de place. On l’améliore bien sûr. En particulier on améliore les moyens d’accès, tramways et trains, de manière à pouvoir s’y rendre sans voiture, rapidement, à peu de frais. On optimise au maximum la sécurité. Les pilotes disent que cet aérodrome est bien fait et peu risqué et que les approches à l’aterrissage peuvent être autres et de ce fait mieux préserver la ville.
                                             Toutes les infrastructures sont déjà faites, c’est un avantage énorme. Il faut bien voir que l’aérodrome est fait, qu’il est très bien et qu’il n’est donc plus à faire, l’avez-vous remarqué ?
                                             Faudra-t-il que tout le personnel et les entreprises satellites de l’installation actuelle déménagent ?
                                             La première économie ce sont les sous que l’on ne dépense pas.
                                             La présence de EADS sur ce site est un avantage énorme qu’il faut cultiver. Faire deux aéroports au lieu d’un seul qui, lui, concentre tous les intérêts rend dés le départ le projet de transfert foireux.

                                             *On a bien mieux à faire avec les sommes énormes qui vont être englouties dans ce projet décalé et il n’est pas normal que la France devienne la propriété de sociétés privées qui deviennent petit à petit un « Etat dans l’Etat ».
                                             Cela ne vous rappelle rien ?

                                             Respectueusement.


                                            • Martha 28 novembre 2012 09:53

                                              PS : Il va falloir accepter l’idée que notre Pays à des infrastructures très bien faites, qui n’ont plus besoin d’être construites puisqu’elles sont là. Il suffit de les entretenir et de les optimiser.

                                              Après toutes ces mises en place remarquables et durables dont on ne peut que se féliciter, il faut réfléchir à ce que l’on veut faire de tout cela, en tirer parti, pour maintenir intelligemment notre activité économique pour assurer la prospérité économique du Pays. C’est à cela qu’il faut s’atteler. Cela vaut le coup d’instaurer un débat citoyen sur ce sujet.

                                              Se relancer, tête baissé dans un projet qui n’est plus d’époque, par un passage en force, contre l’avis d’une majorité des citoyens, cela n’a pas de sens. C’est une faute de gouvernance.


                                            • Stof Stof 28 novembre 2012 08:54

                                              Les lignes vers les Antilles ont été supprimées faute de clients ces dernières années. Et on voudrait nous faire croire que le flux va doubler ? Comment ? Grâce à la prometteuse croissance économique des prochaines décennies ?



                                              • Michel DROUET Michel DROUET 28 novembre 2012 09:23

                                                Au Conseil Général d’Ille et vilaine, j’ai entendu parler de ce projet pendant 15 ou 20 ans.

                                                Je n’ai jamais été convaincu.

                                                La tarte à la crème du développement économique nous est resservie à chaque fois et n’est qu’une spéculation sur un avenir incertain compte tenu en particulier des perspectives à la baisse du trafic aérien.

                                                Aujourd’hui on finance sur fonds public ce projet. Demain il faudra remettre la main à la poche pour combler les déficits et il n’est pas exclu que l’on demande aux contribuables un effort supplémentaire pour créer des Zones industrielles ou des clusters qui eux aussi seront déficitaires.

                                                Autre « détail » : l’Espagne a aussi construit des aéroports régionaux. Ils n’ont pas eu le temps d’ouvrir : le trafic était inexistant


                                                • Philippe GROSVALET Philippe GROSVALET 28 novembre 2012 12:02

                                                  Je veux d’abord remercier celles et ceux qui m’expriment leur soutien et les assurer de ma détermination pour poursuivre la mise en œuvre du transfert de laéroport, car c est bien dun transfert dont il s agit ; il est toujours bon de le redire.

                                                  A celles et ceux qui expriment leur opposition, entendez bien que ce débat n’est pas une nouveauté. Dans chaque collectivité, communes, conseils généraux et régionaux, il y a eu de nombreux débats démocratiques autour du projet de transfert de l’aéroport et un certain nombre d’élus ont défendu vos positions. Le dialogue continue et à aucun moment nous ne l’avons refusé, bien au contraire.

                                                  A chaque scrutin local ou national, nous n’avons jamais caché notre soutien à ce projet et débattu.

                                                  D’autres ont placé la question de la lutte contre ce transfert au cœur de leur campagne électorale. Pourtant, les électrices et les électeurs nous ont toujours soutenus et c’est à mes yeux le premier des référendums.

                                                  Ce que je souhaitais exprimer par ce texte, c’etait linsupportable récupération et utilisation médiatique et politique qui nous porte préjudice à toutes et tous.  Nous sommes sur une terre de dialogue et nous avons su résister et avancer dans les moments difficiles grâce à cette force.

                                                  Maintenant, en ce qui concerne les arguments d’ordre technique, j’y ai répondu d’innombrables fois et vos remarques sont certainement de bonne foi mais n’amènent à aucun moment de nouvelles informations susceptibles de réviser mon jugement personnel.

                                                  Enfin, je rejoins le commentaire de Tom :

                                                  Oui, c’est un choix de société, un choix politique que j’assume, celui de combiner l’indispensable développement économique de notre département avec l’impératif de préservation de nos terres agricoles, de notre environnement et de la biodiversité. Le Département de Loire Atlantique que j’ai l’honneur de présider est d’ailleurs reconnu au plan national comme particulièrement exemplaire en la matière et j’en suis fier.

                                                  Ne versons pas dans la caricature, je ne suis pas assoiffé de béton et je veux vous assurer à nouveau que toutes les précautions ont été prises pour compenser ce nouvel équipement.  

                                                   Je ne peux imaginer que les 42 ooo habitants qui subissent les nuisances de laéroport actuel les endurent 60 ans encore avec encore plus de mouvements comme le souhaiteraient certains, qui, eux, ne sont pas soumis à une exposition au bruit de cette intensité.

                                                  Maintenant, il me semble important que la situation s’apaise, que les violences cessent, et que le droit puisse à nouveau s’appliquer sur le site du futur aéroport du grand ouest.

                                                   

                                                   Bonne journée,

                                                  Philippe Grosvalet


                                                  • al.terre.natif 29 novembre 2012 12:23

                                                    bah, il s’en ffout, de toute manière ce n’est pas vraiment lui ;)

                                                    « Pourtant, les électrices et les électeurs nous ont toujours soutenus et c’est à mes yeux le premier des référendums. »

                                                    Tiens, ça ca me rappelle fortement une phrase de Sarko qui m’avait mis hors de moi, en 2007, juste après son élection, il disait que les français c’étaient exprimés par le vote, et qu’il n’avait plus besoin de les consulter via un référendum pour la mise en place du programme pour lequel il a été élu.

                                                    Peut être que les électeurs ont voté pour vous pour d’autres aspects. Je ne pense pas que lors de l’élection, ce projet d’aéroport était une question centrale du programme.

                                                    Encore un axe de rapprochement entre les méthodes UMP et PS.

                                                    Merci monsieur Grosvalet de ce nouvel éclaircissement concernant votre rapport aux français, votre rapport au peuple, que vous êtes censé représenter !


                                                  • Radix Radix 28 novembre 2012 12:21

                                                    Bonjour

                                                    Habitant la région nantaise, j’ai entendu parler de cet aéroport depuis mon arrivée en 1976.

                                                    Pourquoi n’a t-il pas été construit plus tôt ?

                                                    L’ancien aérodrome de Château-Bougon a été transformé en aéroport et on a jamais cessé d’y investir alors qu’il est particulièrement mal placé par rapport à Nantes : pourquoi ?

                                                    Pour mémoire le survol de Nantes n’est pas si anodin que cela car un avion a faillit percuter un immeuble au bord de l’Erdre il y quelques années !

                                                    D’ailleurs comme l’ancien aéroport restera ouvert pour le fret et EADS, cela ne résout pas ce problème.

                                                    Par contre ce que les habitants de la région ont du mal à comprendre, c’est la logique de cette infrastructure en rapport avec la politique de la ville vis à vis de la voiture !
                                                    La voiture individuelle pollue, mais l’avion lui est propre ?
                                                    Lorsque l’on sait qu’un avion consomme une grosse partie de son carburant au décollage on peut être sceptique sur la cohérence de cette politique.

                                                    A moins que l’on veuille promouvoir un transport « écologique » pour le vulgum pecus et un transport confortable pour une minorité ?

                                                    Radix


                                                    • Stof Stof 28 novembre 2012 12:26

                                                      Rassurez vous, dans 60 ans il n’y aura plus de pétrole depuis au moins 20 ans...

                                                      Concernant le développement du département, il y a certainement plus intelligent que de gaspiller l’argent public au service d’une multinationale, dans un projet qui affichera obligatoirement des pertes colossales.
                                                      Ensuite, non, l’ancien aéroport ne disparaitra pas (enfin, tant que des avions voleront). Il fera doublons.
                                                      Si la France a trop d’argent, j’ai plein d’autres projets plus intlligents en boite. Pourquoi pas des éco-villages sur ce site ? Comme ça on loge les futurs habitants (ou ceux actuels) loin de l’ancien aéroport si plein de nuisances...
                                                      Sans parler de projets de rénovations de l’habitat etc. , bref, préparer la société de l’après pétrole, plutôt que de partir dans des délires mégalomanes des années 60.

                                                      JE constate aussi que ce sont surtout les vieux qui acceptent ce projet, parcequ’ils ont avalés cette soupe sur le progrès pendant des décennies. Chez les jeunes ça ne prend plus, on ne croit plus aux lendemains qui chantent, car on sait que ce n’est que l’enrichissement d’une petite clique qui préside à toute décision à haut niveau.

                                                      Enfin, en ce qui concerne le « débat » démocratique, j’ai constaté récemment que le dernier journal régional (édité avec nos impôts) fait un grand éloge de l’aéroport et censure très clairement l’avis des Verts sur la question.
                                                      Ces méthodes « démocratiques », on commence à les connaître. Au bout du compte, le peuple y perd et le collier se resserre tous les jours un peu plus.




                                                      • jaja jaja 28 novembre 2012 12:27

                                                        "Maintenant, il me semble important que la situation s’apaise, que les violences cessent, et que le droit puisse à nouveau s’appliquer sur le site du futur aéroport du grand ouest.« 

                                                        Vous voulez sans doute parler des violences policières et des blessés et tabassés de Manuel Valls lorsque vous souhaitez  »que les violences cessent"... Le droit du groupe Vinci c’est également ce que vous prétendez faire respecter tout comme vous avez fait respecter le droit des néo franquistes espagnols en extradant Aurore Martin....

                                                        http://bellaciao.org/fr/spip.php?article131822

                                                        Je passe sur votre vote avec la droite pour le TSCG d’austérité et sur le gazage des ouvriers au Salon de l’auto dont Valls, encore lui, porte la responsabilité.......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès