Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nous sommes sur-administrés

Nous sommes sur-administrés

Nous avons trop de petites communes et trop de petites régions.
 
• 36000 communes : record d’Europe. C’est 3 fois plus qu’en Allemagne pourtant plus peuplée que nous. C’est 5 fois plus qu’en Espagne, presque aussi vaste que nous. C’est 80 fois plus qu’au Royaume-Uni qui a autant d’habitants que nous.

Pour animer ces villages nous devons élire près d’un demi- million de conseillers municipaux.
 
Bien sûr, ces communes sont beaucoup trop petites et ne peuvent fonctionner de façon autonome. Au lieu de régler le problème à la source, nous avons créé des structures de regroupement : communauté de communes, syndicats intercommunaux…, afin de mettre en commun moyens et compétences.

Idée géniale de nos édiles, 19000 structures nouvelles de regroupement sont sorties des cartons en quelques décennies. Le nombre d’entités territoriales, au lieu de diminuer, a encore augmenté. Nos élus ou fonctionnaires passent maintenant leur temps à essayer de se mettre d’accord sur qui fait quoi, dans d’interminables réunions. Désespérant…

• 27 régions, dont 22 en métropole : beaucoup d’entre elles ne comportent que deux ou trois départements, ou sont des déserts économiques. Seuls l’Ile de France, le Rhône Alpes et le Paca ont une taille européenne.

Nos politiques veulent-ils vraiment s’occuper de ce problème ? Nous n’en sommes pas certains.
 
Au trop grand nombre de communes, on nous répond que l’on doit aux français une administration de proximité. Depuis la transformation de nos paroisses en communes, il y a plus de deux siècles, nous avons pourtant inventé la bicyclette, les transports motorisés, le téléphone, l’informatique. Peine perdue !

Au trop grand nombre de régions on rappelle l’histoire, ou des rivalités presque millénaires entre capitales régionales.

Il faut bouger maintenant et exiger une réforme territoriale d’envergure. Pour- convaincre.com travaille sur un plan média puissant afin de convaincre nos politiques d’agir. Nos affiches et nos slogans ne sont pas encore finalisés, utilisez notre boite à idées, et à vos plumes et crayons…

• L’objectif  :

- 10000 communes au lieu de 36000.
- 10 fois moins de structures de regroupement
- 13 régions métropolitaines, au lieu de 22.

Nos élus doivent d’abord penser à l’efficacité de nos structures territoriales. Quitte à se saborder…

Fusionnons nos communes !


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  •  

    CHA C EST BIEN VRAI....366000 COMMUNES...3000 COMMUNAUTES DE

    COMMUNES...100CONSEILS GENERAUX.PREFECTURES COMMUNAUTES

     DE PAYS...REGION...COMMUNAUTES DE REGIONS..PARIS 1ère PIEUVRE..............2 CHAMBRES DONT UNE INUTILE ET LA CERISE SUR LE GATEAU LA CEE 2ème PIEUVRE.AVEC SES DEPUTES EUROPEENS QUI ONT BIEN L ’AIR DE VENIR QUAND ILS LE VEULENT BIEN OU QUI PARTENT DES QU’ ILS ONT SIGNE LEURS FEUILLES D INDEMNiTES ET DE DEPLACEMENT.

    GABEGIE...NEPOTISME

    LES USA ONT 1 ELU POUR 1000 HABUTANTS ..NOUS 1 POUR 110

    IL EST TEMPS DE DEGRAISSER TOUT CELA....GARDONS ::

    - 3000 communautes de communes
    - des deputes qui pour bien les occupper seront aussi conseillers régionaux...
    - et une EUROPE DE REGIONS.nous reprenons nos députés conseillers regionaux et députés européeens EN CE CAS ILS MERITERAIENT LEURS GROSSES INDEMNITES.

    NOUS AVONS 90% DE TROP D’ELUS...DE COMMISSIONS...D EXPERTS CECI OU CeLA...COMME A L’ ELYSEE...POURQUOI PAS UN GRAND PRETRE (genre guaino ou giacometti...qui feront des sacrifices au lieu de sondaGES INDispensales a notre PETIT NERON

    ET PREVOIR LA REOUVERTURE DU BAGNE DE CAYENNE...
    .POUR Y LOGER LES POLITIQUES CORROMPIUS  !!!!!!!! ET CHA IL Y EN A...............


    • ENCORE UN HANDICAP................

      NOS ELUS SONT DDD+++ SURTOUT CEUX QUI SORTENT DE L ENA OU LES PREMIERS

       COURS SONT 3COMMENT GRAPILLER DES INDEMNITés de deplacement sans jamais se

       deplacer............."
      .
      et les 500000 conseillers municipaux qui n’ouvrent la bouche..que .pour dire que le pot de fin de conseil...est bien.et sans jus d’orange ou de perrier...


      • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 29 novembre 2011 17:38

        Vous voulez désertifier nos campagnes ?


        Nos villages ruraux existent pour la plupart depuis le Moyen-âge et sont un centre de vie avec petits commerces et artisanat...

        L’Europe a forcé les petits villages à se regrouper en communautés de communes, nouvelles baronnies avec nouveaux impôts locaux... et nouveaux « barons » modernes.

        Gardons nos structures traditionnelles et notre diversité, et arrêtons de copier les conneries des autres...






        • depeupler les campagnes ...comme si ca n etait pas deja fait....les communautes des

           communes devraient replacer les communes...elles cohabitent...les conseils generaux et départements aussi

          3660 COMMUNES 5000 000 CONSEILLERS MUNICIPAUX POUR PEUPLE CA PEUPLE

          STRUCTURE TRADITIONNELLES ET DIVERSITES...

          VOUS DEVEZ DEBARQUER D’ UNE PLANETE...OU ETRE LE SEUL HABITANT D UNE

           COMMUNE DONT VOUS ETES CONSEILLER MUNICIPAL ET MAIRE...banquier aussi ,,,, ???

          restez au moyen age si vous voulez...


        • RECTIFICATIF 36600 COMMUNES.80 FOIS PLUS QU’ EN GRANDE BRETAGNE  !!!!!!!!!!!!!!!!!!

          tousensemble contre le népotisme et le gaspillage des élus terrtoriaux..

          ET ARRETONS CE VASE COMMUNICANT ON DEBAUCHE 1 FONCTIONNAIRE D’ETAT ET ON

          EMBAUCHE 2 TERRITORIAUX


        • Karash 30 novembre 2011 12:37

          Svp, arrêtez les majuscules, et relisez vous.


          Respectez ceux qui pourraient (éventuellement) vous lire.

        • Michel DROUET Michel DROUET 30 novembre 2011 17:54

          Nos communes peuvent tout à fait continuer à exister pour les services de proximité aux citoyens (état civil, en particulier) tout en se regroupant au sein d’intercommunalités pour mener à bien des projets qu’elles n’auraient pas les moyens de mener à bien toutes seules (les transports, les ordures ménagères, la distribution de l’eau, la construction de salles polyvalentes,...) compte tenu de la faiblesse de leurs ressources fiscales.

          Quelles sont les possibilités de développement des petites communes hors de ce schéma ?


        • merci karash...i

          k je vois pas

          Kje vois un peu

          RELIRE PEUT PAS FAIRE merci au mediator


        • RECTIF...ENCORE MOSSIEUR L’ INGENIEUR... 500000 CONSEILLERS MUNICIPAUX

          CE SACRE MEDIATOR M ’A LAISSéUN SEUL..NEURONE... ET 15 MEDOCS A AVALER...MERCI

           SERVIER...ET AUSSI AUX 101 SENATEURS ET DEPUTES DU CLUB HIPPOCRA/TE


        • ALORS...L ’INGENIEUR serait une boudeuse a l’ego surdimenssionné ...encore 1 !!!


        • Jean 29 novembre 2011 19:03

          Plus besoin d’ élus autres qu’ un petit nombre presque sans pouvoir et non sur-payés.

          Quant à votre profil « publicité citoyenne participative » : c’ est tout ce que vous avez à proposer ?

          Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

          La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

          En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

          Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

          On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

          Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

          http://www.democratiedirecte.fr/

          http://www.dailymotion.com/video/xl...

          http://www.dailymotion.com/video/xi...


          Un parti sans étiquette
          pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
          (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

          On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

          Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

          Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

          Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

          Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

          Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


          • mcjb 29 novembre 2011 19:05

            ce n’est pas une chimère mais joachim et anna veillent


            • raymond 29 novembre 2011 19:14

              le « Nous empêche d’avancer », nous désigne goldman sachs ???


              • paul 29 novembre 2011 20:01

                A part dénoncer les nombreuses divisions territoriales, l’article n’apporte pas d’éléments de réflexion. .
                La réforme ( mal ) engagée des collectivités comporte les deux points essentiels : l’intercommunalité
                et le conseiller territorial .
                Les difficultés prévisibles ( redécoupage du territoire ) ne peuvent être résolues dans le calendrier utopique qui était fixé par ce gouvernement, dont la constante d’action est : à la hussarde .

                Le quinquennat se terminera avec une réforme en panne pour des collectivités complètement déstabilisées, et des perspectives financières sombres .


                • Pourconvaincre.com Pourconvaincre.com 30 novembre 2011 09:32

                  L’affiche et le texte ont juste pour ambition d’informer les Français de l’état des lieux de notre structuration territoriale, et de juste se dire que tous nos voisins qui avaient le même problème : Allemagne, Suisse, Belgique, Italie, Espagne par exemple l’ont réglé en fusionnant , donc en réduisant leur nombre de communes (divisé par 3 pour l’Allemagne en 12 ans par exemple), et non en créant encore des structures supplémentaires (communautés de communes etc). Le résultat est que nous avons en France l’administration territoriale la plus lourde du monde ou presque. Peut on encore se le permettre ? Le problème est la. Ne faut il pas pousser un peu le courage de nos politiques ? Il en faut pour contraindre quelque peu des habitudes fort anciennes.


                • Magnon 29 novembre 2011 21:53

                  Sauf que le problème est réglé depuis l’installation de la coopération intercommunale !
                  Le travail communal a été transféré aux intercommunalités !
                  De même pour les missions régionales et départementales.
                  Sauf que la volonté des néo-centralisateurs peut conduire au fait que les affaires de Millau qui se traitaient à Rodez, se traiteraient désormais à Toulouse.
                  Je ne suis pas sur que des assistantes sociales seraient plus performantes dans cette organisation.
                  Bref sur 100 départements français, c’est en pousser 75 à la jacquerie.


                  • loco 29 novembre 2011 23:46

                     Bonsoir,
                     Bien sûr, allons-y gaiement, en plus de sénateurs inconnus, et de députés qui se fichent de nous comme de l’an 40, maintenant il va falloir supporter des super-maires, qui, eux aussi vivront en parisiens, et prendront pourtant des décisions régissant notre façon de vivre au milieu de nos betteraves. Avec un peu de chances, on verra leur trombine sur le bulletin municipal, et basta, démerdez-vous avec vos problèmes de bouseux, nous, on se la coule en ville !

                     Amusant, comme projet, justement dans un moment où ce centralisme indifférent commence à nous peser gravement, et, s’il ne fait pas encore de nous des anarchistes convaincus, nous réunit autour de notre mairie pour reprendre notre quotidien en main autant qu’il nous est encore possible de le faire.


                    • Michel DROUET Michel DROUET 30 novembre 2011 08:52

                      Les regroupements de collectivités reposent sur une idée simple : une répartition des compétences claires entre elles.

                      Ce n’est pas le cas aujourd’hui : tout le monde veut avoir son avis sur tout au nom de la clause de compétence générale, mais sans avoir les moyens de financer ses décisions, d’où les financements croisés qui font le bonheur des élus et créent des liens de dépendance entre eux (je te donne une subvention ou un peu de ma réserve parlementaire et tu fais campagne pour moi aux prochaines élections).

                      Une bonne répartition des compétences entre communes et communautés de communes par exemple confierait aux communes les services de proximité, sans pour autant faire disparaitre cet échelon de base auquel les citoyens sont attachés.

                      Par contre les Départements ne sont plus utiles dans la mesure où leurs compétences peuvent être trensférées sans problème aux régions.

                      Le vrai problème c’est que ce sont les élus qui votent les lois qui ont également intérêt à ce que rien ne change...


                      • Moinsificator Moinsificator 30 novembre 2011 09:22

                        Cet article tombe à pic pour réaffirmer notre attachement à nos « petites communes » et nos « petites » régions. 

                        Cet article nous offre comme sur un plateau une nouvelle réorganisation administrative. Attention donc au piège qu’il contient.

                        D’abord, 36 000 communes font la richesse de la France, par leur diversités, leurs identités régionales particulièrement les communes rurales. Imaginez une France sans lieux-dits, sans hameaux, sans ces petites structures à visage humain ! 

                        Mais depuis deux, trois décennies le grand projet européiste, donc ultra-libéral n’a de cesse de démolir le tissu traditionnel de notre pays et donc son visage. La France défigurée ! Sa configuration, géographique au profit de supra-régions projet directement dicté par l’Europe ultra-libérale des gangsters de la Finance et des Multinationales. 

                        Nous, les citoyens, nous n’en voulons pas de ce projet puant. La SNCF, GDF, la Poste, privatisés, et tout ce qui alimentait les infrastructures des petites communes, jusqu’aux coins les plus reculés de notre pays, abandonnent petit à petit, ces territoires décrétés par les financiers qui dirigent la SNCF, GDF, la Poste, désormais, « non rentables ».

                        Cette désertification infrastructurelle me semble beaucoup plus dangereuse que celle des humains, puisque l’on constate que de plus en plus de citadins retournent à la campagne où la vie est plus douce que dans les mégapoles. 

                        Cet article n’est qu’une Pub, qui accompagne ce projet foireux que nous devons dénoncer avec force.

                        Qui êtes-vous ? Que se cache derrière vos propositions qui me semblent pour le moins suspectes de faire le jeu de l’Oligarchie et de préparer les esprits déjà anesthésiés par la télé, à tout accepter de l’inacceptable. Vous trouverez toujours des « idiots utiles » qui pensent comme leurs pieds. C’est certain, mais la vigilence citoyenne s’est bien installée et beaucoup de projets seront dénoncés, comme tels !

                        D’autre part, je relève multiplication de phrases dans l’article qui trahit la provenance de la pub. 

                        exmple : « surabondance de structures nous empêche d’avancer. 

                        Question de ma part : »avancer vers quoi ? Vers où ?

                        Dessous en petits caractères de l’illustration de l’article : 

                        « France 36 000 communes. Absurde - Inefficace et couteux. »

                        Couteux pour qui ? 

                        POur la SNCF ? Pour EDF ? Etc...

                        Pour la Poste ? 

                        « Fusionnons.... Nos voisins l’ont fait.

                        Qui sont ces voisins ? Les allemands ? Qui ? Quoi ? Où ?

                        Nous revoilà donc au point de départ de votre projet de supra-régions un peu comme les »lands« hithélriens, avec à la tête un gauleiter, une sorte de super-préfet. 

                        L’héritage fasciste est manifestement repris par l’Europe de Merkel, Sarkozy, Von Rompuy, etc... Qui avancent de plus en plus sans masque.

                        Et comme proposition extraordinaire que fait cet article foireux, des panneaux de publicité citoyenne. 

                         »Citoyenne" Ha ! Ha ! Ha ! 


                        • Pourconvaincre.com Pourconvaincre.com 30 novembre 2011 09:42

                          Vous savez, on parle de fusionner des communes, pas de supprimer des services. Au contraire. Regardez à Paris, il y a des mairies annexes , mais une seule commune. Imaginez qu’au lieu d’avoir 20 arrondissements, vous ayez 20 communes, vous gagneriez vraiment dans la lutte contre le fascisme... ?, pour répondre par l’absurde à votre raisonnement. Je ne sais pas si vous avez une expérience d’élu local dans une petite commune, mais croyez moi, lorsque vous n’avez que 120 habitants par exemple, vous avez besoin de vous regrouper avec d’autres pour tout : Ordures, eau, transport scolaire, installations sportives etc , et croyez moi ensuite pour savoir qui organise, qui paye, qui reçoit les impots des entreprises etc, et bien, il en faut du temps, des réunions, souvent sans succès.


                        • LE CHAT LE CHAT 30 novembre 2011 10:23

                          un tas de parasites à l’heure où il faudrait réduire la voilure de l’état au lieu d’augmenter les impôts ....


                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 novembre 2011 11:38

                            Je ne vois pas en quoi mener uen opération de simplification administrative « menace nos petits villages », c’est absurde comme réaction.

                            Par contre, comme le souligne l’article nous avons un vrai problème de « surcharge pondérale ».

                            A un moment il nous fait « serrer » le budget et les dépenses publiques, il serait sain de :

                            - faire un regroupement autoritaire des communes, comme l’ont fait les allemands il y a 20 ans déjà
                            - supprimer l’échelon départemental ( et transferrer ses compétences à la région)
                            - ramener nos 22 régions en métropole à 6 ou 7

                            Ces 6 et 7 régions seraient dotées d’importants pouvoir et de taille à dialoguer avec leurs homologues frontalières allemandes, italiennes et espagnoles.

                            http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html







                            • Pourconvaincre.com Pourconvaincre.com 30 novembre 2011 12:04

                              Merci, tout à fait d’accord avec vous. Il n’y a que le peuple qui pourra pousser nos politiques à faire cette réforme ( qui d’une certaine façon les saborde un petit peu). C’est pour cela que nous lançons une campagne médiatique à ce sujet, puisque maintenant, il n’y a que ce moyen, ou la rue, pour essayer de faire avancer les choses. Si vous souhaitez participer avec nous, nous allons lancer un blog dédié à ce sujet de la sur sur-structuration territoriale, d’ici une semaine , et cherchons des témoignages comme le votre. Vous pouvez nous contacter sur contact@pour-convaincre.com, ou directement sur notre site.


                            • symbiosis symbiosis 30 novembre 2011 13:03

                              Trop de dépense publique ? Vous vous référez, j’imagine, au remboursement pantagruélique des intérêts de la dette publique ? non ?
                              Nous savons que nous sommes déjà bien avancés dans la fabrication d’une superstructure et comme chacun sait plus la bête est grosse, plus elle a faim... Plus elle a faim, plus elle coûte au contribuable, au détriment des services publiques, bien entendus.

                              Tout le monde sait celà.


                            • @bien dit pelletier...excusons le ca doit etre un vieux con comme moi...un notable

                              parmi plein de notables...amis du népotisme...

                              ils ne résistent pas et font comme les focs (voile) ils prennent tous les vents comme les girouettes


                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 novembre 2011 11:41

                              J’avais fait il ya un moment déjà un papier sur cetet question tojours d’actualioté :
                              http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=8469


                              jean pelletier


                              • Michel DROUET Michel DROUET 30 novembre 2011 12:14

                                à pourconvaincre

                                Vous pouvez lire sur Agoravox mes articles sur la réforme des collectivités territoriales et aller également sur mon blog

                                michelumix.over-blog.com

                                 


                                • Antenor Antenor 30 novembre 2011 12:14

                                  Je suis très sceptique sur la pertinence de l’échelon régional de nos jours. Il est trop grand pour être efficace localement et trop petit pour peser à l’échelon international.

                                  Il me semble qu’un étagement « commune-arrondissement-état » serait le plus simple et efficace. L’arrondissement est un échelon très intéressant de par sa taille et son organisation-type (une zone urbaine entourée de zones rurales). On pourrait lui transférer les compétences des communautés de commmunes et des départements qui seraient supprimés. Les cantons et les régions ne seraient conservés que comme structures administratives intermédiaires et sans pouvoir politique.


                                  • Michel DROUET Michel DROUET 30 novembre 2011 17:46

                                    Je pense au contraire que l’échelon régional est pertinent, (plus que l’échelon départemental qui doit être supprimé), à condition, et c’est là que je vous rejoins, que les arrondissements (ou Pays aujourd’hui) servent de courroie de transmission entre la Région et les communes.

                                    Dans ce schéma, les communautés de communes n’ont plus d’utilité, pas plus que les cantons qui sont les subdivisions du Département qui disparaîtrait.


                                  • c’est bien vous mr drouet qui participez sur des plateaux télés genre c dans l’air et qui devenez

                                    tout rouge....quand on parle des fonctionnaires...

                                    oyez...oyez...................les fonctionnaires grecques et portugais avaient 14 mois de paye.

                                    EN FRANCE AU MOIS DE DECEMBRE LA PAYE EST VIREE A MI MOIS POUR QUE LES FONCTIONNAIRES FASSENT MARCHER LE COMMERCE DE NOEL
                                    ...
                                    CHAPEAU BAS MR DROUET

                                    et seulement 20 % SONT DE CATEGORIE A ET GAGNENT PLUS DE 10000 EUROS/MOIS


                                  • babaro babaro 30 novembre 2011 14:35

                                    @l’auteur

                                    je pense que vous confondez ou amalgamés (volontairement ?) deux constats :

                                    1- Il y a 36000 communes en France

                                    C’est un avantage extraordinaire sur les autres pays, d’un point de vue humain. Cette décentralisation historique, créée sur tout le territoire français un tissu de réseau social extrêmement positif pour la qualité de vie et une résistance naturelle à toute concentration des pouvoirs. Beaucoup nous envie sur ce point ce maillage (les touristes notamment Anglo-saxons ne s’y trompent pas)

                                    2- Le nombre des fonctionnaires rattachés de près ou de loin à ces communes est pléthorique et le fonctionnement général est ubuesque....

                                    là nous sommes d’accord, et cette situation pourrait être changée si les politiques ne confondez pas délégation de pouvoir et avantages personnels.

                                    Conclusion :
                                    On peut s’interroger sur le fait que Bruxelles qui ne se cache pas de faire évoluer le pays vers un mode de landers allemand, avec la complicité de nos politiques, a favorisé sciemment cette situation pléthorique intenable pour rendre ensuite inévitable un regroupement à l’échelle régionnale. Sur le mode action réaction employé pour les services publics, incitant les comportements abusifs ou irresponsables du public pour ensuite justifier le passage au privé, « censé » être plus responsable. Le comble étant que ce sont les usagers et les consommateurs eux-mêmes qui se « tirent une balle dans le pied ».

                                    Le genre de « campagne » que vous relayez procède du même abus de langage ou de présentation.


                                    • AFFIRMATIF POUR L ’EFFECTIF PLETHORIQUE VOIR UBUESQUE DES COMMUNES ET

                                      CONSEILS GENERAUX

                                       N’ EN DEPLAISE A MR TAVERNE DU MODEM...TOUS LES PARTIS SURTOUT CEUX DE GAUCHE L’ ONT COMPRIS .mais les notables votent majoritairement comme avant pour le sénat....A DROITE..donc mettent des batons dans les roues de la réforme des collectivités territoriales ou font la grève du zèle...

                                      DE PLUS LES ASSOS LOI 1901 FONT UNE GRANDE PARTIE DE L’ ANIMATION DES COMMUNES...MOYENNANT DANS LES PETITES COMMUNES UNE GENEREUSE SUBVENTION DE 20 OU 50 EUROS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires