Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nous sommes tous des Neg’ Ma’ons....

Nous sommes tous des Neg’ Ma’ons....

De révoltes d’esclaves en révolution française, d’une abolition de l’esclavage au rétablissement des droits des békés sous Napoléon 1er, les Antilles n’ont cessé de se débattre dans les affres de la colonisation forcée, de la traite des noirs pour remplacer les indiens assassinés par l’irruption des espagnols de Colomb, Christophe de prénom. Les esclaves qui réussissaient à s’enfuir, à recouvrir une liberté parfois au prix du sang, gagnaient le surnom de nègres marrons. Leurs descendants peuvent être fiers de cette âpre conquête des droits de l’homme qui en font aujourd’hui des dignes représentants de notre devise républicaine.

Vous me direz, en quoi cela nous concerne t-il ?

La Guadeloupe et la Martinique sont terres de vacances et de farnientes pour métropolitains en mal de soleil, de mers bleues et cela est bien ainsi ! Pourtant à y regarder de plus près, ce qui se joue dans les îles enchanteresses est plus proche de nous que nous ne pourrions le penser. En effet, et le rappel est brutal, derrière la carte postale, des hommes et des femmes tentent de vivre dans les meilleures conditions possibles et le paradis exotique ne l’est que pour une poignée d’entre eux, les békés, qui possèdent la majeure partie des terres et des richesses de ces départements d’outre mer. Ah, j’oubliais, il convient de rajouter à ce tableau de la répartition inégale ces fameux profiteurs que sont les investisseurs financiers qui trouvent là des exonérations fiscales à la hauteur de leurs appétits.

Bref, dans ce monde libéral, chacun est à sa place et les îles pourraient indéfiniment continuer à jouer leur rôle de laboratoire social dans la douce quiétude des soirées au folklore zouk… Cela pourrait continuer ainsi… Sauf que les autochtones ne l’entendent plus ainsi ! Celles et ceux, trop caricaturés pour n’être que des assistés vivant au crochet de la métropole, aux frais de la République « une et indivisible », ont décidé de rompre le silence. Ils veulent vivre de manière décente avec des salaires corrects, avec le droit d’accéder aux produits de première nécessité non sur-taxé car importés* et pour cela, malgré les appels lancés depuis des mois, ils ont décidés de tout bloquer, de se mettre en mouvement avec une détermination à nulle autre pareille, pacifiquement, résolument…. C’est ainsi que la farce du pouvoir n’a su, n’a pu briser cet élan et qu’en filigrane, des millions de citoyens ont découverts l’envers du décor, la surexploitation qui est faite à ces peuples si loin et pourtant si semblables à nous mêmes. C’est ainsi qu’à l’égal d’un miroir, les revendications portées par les Antillais ont fait échos dans notre propre vie, dans notre quotidien et demander une augmentation de salaire n’a plus été tabou, demander le respect du droit du travail n’est plus insultant, demander à vivre mieux est une exigence redevenue tendance.

Ce monde que l’on nous a vendu hier, immuable et enchanteur, ne serait alors plus la panacée et les exigences de nos frères de Guadeloupe ne seraient elles pas universelles ? Le gouvernement ne s’y trompent pas et des mots tabous comme « discriminations raciales à l’embauche », « prix scandaleux », « explosion du foncier », « domination d’une caste sur la majorité » sont revenus en force dans la bouche des représentants des uns et des autres car dans le fond c’est bien d’une exploitation de l’homme par l’homme, c’est bien de profits dont il est question.

Cela ne vous rappelle rien ? Gageons que la leçon sera porteuse et qu’impunément, certains ne pourront pas jouir d’autant de privilèges au détriment du plus grand nombre. Voilà l’occasion de veiller au grain citoyen, saisissons là car après tout…

Nous sommes tous des Nèg’ Ma’ons !…

Moissac le 28 février 2009
Démocrite
http://democrite.over-blog.org/ et ou http://moissacaucoeur.elunet.fr/

* lire le manifeste des écrivains Antillais « Le manifeste des produits de haute nécessité » sur tous les blogs et journaux


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • nemo3637 nemo3637 1er mars 2009 02:10

    Ce qui s’est engagé aux Antilles ces dernières semaines, même si une affirmation identitaire est nécessaire, c’est un épisode - encore inachevé pour l’instant - inattendu et radical de la lutte des classes. Et effectivement cela peut arriver dans d’autres pays.


    • JONAS JONAS 1er mars 2009 08:56

      @ L’Auteur :

      Vous nous gonflez avec vos actes de contritions mon cher Monsieur !

      L’HOMME EST UN PRÉDATEUR ! Depuis qu’il est sur cette terre, il n’a jamais cessé d’exploiter ses congénères !

      L’esclavage existe depuis des millénaires et tous les peuples, TOUS ! L’ont pratiqué à une époque ou une autre… !

      Alors rengainez votre mandoline ! Le sujet est épuisé….. ! ! !

      Bien à vous.


      • phiconvers phiconvers 1er mars 2009 10:10

        Bien sommaire, et passé à la moulinette marxiste. C’est tellement commode...

        Enfin, soignons l’auteur, parce que les membres du PCF sont une espèce rare, qu’il faut protéger comme témoignage vivant des errements de l’homme au XXe siècle.


        • Maximilien alias Démocrite Maximilien alias Démocrite 1er mars 2009 12:20

          Il est clair que pour ma part, je ne me cache en rien......
          il n’est de courage que celui ou celle qui affirme et défend ses opinions...


        • JONAS JONAS 1er mars 2009 14:39

          @ L’Auteur :

          Pardonnez mon impulsivité, mais, je me permets de vous demander : " Pourquoi, pour qui, comment ? ", pourquoi cet article, pour qui et comment le justifier ?

          Pour défendre les départements d’Outre mers ! ?

          Pour pourfendre les esclavagistes ou colonisateurs ! ?

          La réalité sur la population existante qui n’a aucuns titres de propriétés ancestraux :

          Elle est composée essentiellement d’une population noire ou métissée ( près de 80% issue des importations massives d’africains en provenance des côtes guinéennes pour les besoins de la culture de la canne à sucre pendant les XVIIème et XVIIIème siècles.
          Le 4 mars 1848, sous l’impulsion de Victor Schoelcher, la France se décida à mettre fin à la situation intolérable de ces travailleurs forcés et proclama l’abolition de l’esclavage. 87000 guadeloupéens noirs devenaient citoyens français et délaissèrent pour une bonne partie, les très durs travaux des champs. 

          Afin de pallier la crise de main d’oeuvre qui s’en suivit, les colons de l’époque organisèrent l’immigration de travailleurs libres Hindous, les " coolies ", ce qui enrichit la population de l’île d’une nouvelle ethnie.

          Depuis, les métissages successifs firent leur oeuvre dans les îles dites, à sucre de sorte qu’il existe actuellement chez les guadeloupéens toutes les nuances de coloration de peau, allant du blanc le plus laiteux, comme chez les " chabins " (cheveux crépus mais blonds, et regard transparent, individus assimilés aux " albinos" chez les européens), au noir le plus profond, mais qu’il ne faut plus qualifier d’africain... les plaies de l’histoire ne sont toujours pas cicatrisées...
          Malgré tout, dans les campagnes comme dans les villes, les guadeloupéens entre eux n’hésitent pas à s’appeler" nègre ", "métisse ", "coolie", "chapé coolie", "chabin", etc.

          Voilà, ce qu’il aurait fallu mettre en tête de votre article ! Mais sans raison d’être, comment soutenir vos arguments….. !

          Bien à vous.
           


        • Maximilien alias Démocrite Maximilien alias Démocrite 1er mars 2009 14:58

          Au delà des mettissages, nous sommes d’accord sur au moins une chose, il s’agit bien d’une exploitation capitaliste d’une main d’oeuvre bon marché.....
          C’est en cela que les Antilles sont un laboratoire à ciel ouvert pour nos libéraux de tous poils et qu’une fois encore c’est bien la lutte des classe qui s’exprime dans la bataille actuelle....
          En attendant, merci pour toutes ces précisions qui n’enlève en rien le fond, mais qui illustre la forme.
           smiley


        • melanie 1er mars 2009 17:40

          Tout à fait d’accord sur le fond et je ne suis pas estampillée PCF ou marxiste comme le relève un exité plus haut.

          Seulement, il s’agit d’humanisme et même plutôt de chiffres ,ceux des marges pharamineuses opérées sur des denrées alimentaires de base et que l’argument du transport ne justifie en rien - les bananes vendues ici et produites aux Antilles sont elles si dérisoirement peu chères ...l’argument du transport ne tient pas -, celui des fonctionnaires que l’état français attire à coup de 40% à 50% de primes mensuelles sur salaire , alors même que le MEDEF local daigne suite aux demandes de réajustement de salaire de 200 € octroyer...10 à 20 € mensuels  !!!  : Il s’agit bien de cela de schizophenie de classes et de races : Petit fonctionnaire qui se la coule douce aux antilles et population locale trouvant subsides à cultiver des bananes aux pesticides pour une métropole qui soit disant venère ce fruit dans sa consommation en se foutant comme du reste des conditions de sa production ...

          C’est idem pour les fraises d’Almedeira où triment des esclaves nord aficains dans des serres surchauffées pour la consommation de simulacres de fraises dès le mois d’avril en France ...


          Que l’exploitation soit une pratique dégueulasse et depuis la nuit des temps ne justifie en rien qu’on jouisse de la faire perdurer , n’est-ce pas JONAS ???
          C’est comme ça, ça a toujours existé ...belle justification, ça risque de faire avancer le schmilblic .... d’ une évolution de l’être humain et des droits de l’homme .
          Alons y gaiement, l’homme a toujours été un prédateur , en avant toute.....

          Commme le dit l’auteur les combats ici et là bes, sont des combats de même nature et c’est assez dommage qu’il ait fallu l’aiguillon de la recession pour faire réagir la bas et ici aux conditions d’exploitations minables d’un MEDEF sûr de ses droits et arrogant, qui se fout de la g...du monde ici et là bas ...
          Un patronat qui trouve normal de chanter la même litanie depuis 20ans, des salaires trop haut - sauf ceux des dirigeants - et dans le même temps réclame des subsides phénoménaux sur les bas salaires pour délocaliser ensuite.

          Le MEDEF antillais comme celui de métropole est une institution corporatiste, rétrograde et nihiliste des réalités de terrains vécues par les salariés qu’il entendent bien pressurer et échanger contre moins cher .

          Lorsque les métropolitains descendent dans la rue pour faire savoir qu’il sont préssurés, c’est bormal, là bas, ils faudraient qu’ils ferment leur gueule ???



            • JONAS JONAS 1er mars 2009 20:55

              @ L’Auteur :

              Entièrement d’accord sur l’exploitation de la main-d’œuvre et les marges bénéficiaires des marchands.

              Ma critique visait la forme de votre article et pas le fond, la forme étant à mon sens un nouveau repentir par rapport à un esclavage passé.

              Je dirai que le côté idéologique vicieux de votre article, consiste à nous culpabiliser au départ, ensuite à mettre en avant les légitimes revendications des autochtones, mais pas en condamnant les abus des marchands, mais en mettant l’accent sur une exploitation raciste ;

              C’est très bien joué, le phénomène Obama, qui a tendance à exalter ces populations attise les haines raciales de part et d’autre.

              La méthode que vous pratiquez depuis des lustres est très bien rodée et la haine viscérale des communistes en vers le pays " Des droits de l’Homme " remonte à la guerre froide et au temps de l’URSS.

              Cette méthode vous a permis, avec vos amis Socialistes, de nous faire perdre la plupart de nos colonies dans un bain de sang.

              Sous prétexte du bon sentiment de donner ou rendre la liberté à ces peuples, vous en avez fait des victimes, comme des enfants émancipés avant l’âge et ils se sont retrouvés dans la misère.

              Demain en France avec le " facteur " de la LCR, vous créerez des situations similaires en exaltant les communautés à un racisme anti-blanc, sous prétexte d’égalité.

              Ce faisant, l’embauche d’ouvriers, de cadres, etc. se fera prioritairement en faveur des personnes de couleurs.

              Je n’ai qu’un souhait c’est que votre famille en soit victime.

              La France pour vous en Europe, c’est l’équivalent d’Israël au Moyen Orient pour les Arabes, vous n’avez qu’un seul but, la faire disparaître pour créer une Europe Communiste et détruire les USA.

              Vous êtes à plaindre, car la nature vous aura renvoyé aux cavernes avant que votre rêve se réalise.


            • melanie 1er mars 2009 23:01

              encore un paranoïde visceral ce JONAS...ça se traite- mal- la psychose anti PC , je croyais que cette pathologie avait disparu depuis les années noires du Maccartisme aux USA :

              Le bolchévique le couteau entre les dents ...

              Pour le moment, c’est l’ultralibéralisme et ses scories qui déjantent le monde ....


              • JONAS JONAS 2 mars 2009 00:00

                @ Mélanie :

                Il n’y a pas de paranoïa chez moi, mais une analyse assez fine des intentions des Auteurs.

                L’exploitation de l’ignorance est l’apanage de tous les partis politiques.

                Mais, certains excellent dans ce rôle… ! Les extrêmes se rejoignent et le serpent fini par se mordre la queue.

                Le principe du colonialisme (ou esclavagisme), c’est : " entretenir l’individu colonisé dans l’ignorance ".

                Le principe du communisme est identique ! À l’époque de l’URSS, on n’appréciait très peu les gens trop intelligent ou curieux, ou alors, ils devaient se conformer à la ligne du parti et pouvaient dans ce cas-là, devenir des apparatchiks.

                " Pour le moment, c’est l’ultralibéralisme et ses scories qui déjantent le monde .... "

                 Oui ! Si vous parlez de scories dans le sens de la croissance continue…

                Mais Communisme ou Libéralisme, iront toujours dans le sens de la croissance et elle va nous tuer radicalement et sans discrimination.

                La nature livrera contre nous son dernier combat et elle balaiera environ 95 % de la population mondiale sans discrimination.

                Bonne nuit.

                 


                • melanie 2 mars 2009 11:20

                  @ Jonas

                  Vous faites semblant d’oublier que le "communisme" terme générique recouvre des réalités fort différentes et que si le communisme à la soviétique ou à la chinoise sont des versions abatardies du projet idéologique qui souhaite comme dans d’autres conceptions plus égalitaristes modifier un système de caste...pas abatardies ,dégénérées et totalitaristes, le communisme à la française et a toujours été plus proche d’une lutte des classes .
                  Hier et aujourd’hui.

                  Inutile de jouer l’amalgame entre un PC français qui se bat pour les ouvriers et les salariés non-cadres, pour les chomeurs et les RMIStes avec une version degueulasse apparatchik ou dictatoriale à la chinoise .
                  ça ne prend pas ....

                  Transmutez votre peur des extrêmes en une vigilange active et utile pour un gouvernement monarchique sarkoziste qui, à force de passer en force sur tous les sujets en jouant le jeu de la négociation, de remplacer méthodiquement tous les postes clés par des affidés ,joue de l’hypersecuritarisme et du fichage tout azimut, finit par remplacer très fort à une petite dictature qui place ses pions dans une France qu’il sait tétanisée par la crise et la peur au ventre du chômage .

                  La peur des extrêmes n’est sans doute pas placée où vous croyez.....ouvrez l’oeil et le bon .

                  Votre "vigilance" anti coco vous brouille la vue et tout le monde sait que Sarkozy entend bien utiliser Besancenot comme Mitterand l’a fait avec le Pen : Pour miner le PS ...

                  Par contre la dictacture soft sarkozyste commence à se faire jour , et ce n’est pas du fantasme .
                  Plus la crise durera plus il aura de champ pour miner une France fragilisée : ça devrait vous faire peur .


                  Songez que parmi les pays d’Europe seule la France n’avait pas connu de dictature .
                  ça peut permettre d’ouvrir l’oeil .


                  • JONAS JONAS 2 mars 2009 21:51

                    @ Mélanie :

                    Je ne rentrerai pas dans ce type de débat Gauche, Droite, que je considère comme stérile, cela fait longtemps que je ne crois plus à ces prétendues valeurs.

                    Ne vous fiez pas non plus à mon logo, bien que descendant d’une famille de la noblesse d’épée (par extraction), je connais toutes les vicissitudes de la noblesse.

                    Je vous dirais simplement que tous les hommes sont des prédateurs et que poussés dans leurs derniers retranchements, ils n’ont rien à foutre des Droit de l’Homme et autres droits connexes.

                    Qu’en conséquence et compte tenu de la situation actuelle, le temps des palabres ou de la démagogie n’est plus de mode.

                    Nous avons un trésor dans notre pays la LIBERTÉ, de nombreuses familles l’ont payé le prix du sang, la mienne entre autres.

                    Je ne suis pas de ceux qui la braderont, l’humanisme est une belle chose, à une condition essentielle, la réciprocité !

                    Aujourd’hui je fais le constat amer, que tous ceux que nous avons accueillis, exigent en bons prédateurs de posséder ce que nos parents ont mis plusieurs décennies à obtenir,

                    Prenez-moi pour un Franchouillard, je n’en ai rien à cirer ! Je suis Patriote, c’est vrai ! Je ne le suis pas par nationalisme, mais, par réalisme !

                    Notre devise de Pompiers retraités, c’est :

                    " Casqués toute une vie pour n’y voir que du feu ! ".  smiley

                     

                    Bien à vous.

                    Libre à vous de distribuer la sueur et le sang de vos ancêtres, je connais trop bien les hommes et la République pour en attendre une quelconque reconnaissance, en dehors de quelques grammes de bronze. en travaillant parfois 12 heures par jours, sans congés payés, sans sécurité Sociales, sans allocations familiales, sans retraites, etc. Tout, immédiatement ! Alors, je dis non !


                  • JONAS JONAS 2 mars 2009 21:53

                    @ Mélanie :

                    Je ne rentrerai pas dans ce type de débat Gauche, Droite, que je considère comme stérile, cela fait longtemps que je ne crois plus à ces prétendues valeurs.

                    Ne vous fiez pas non plus à mon logo, bien que descendant d’une famille de la noblesse d’épée (par extraction), je connais toutes les vicissitudes de la noblesse.

                    Je vous dirais simplement que tous les hommes sont des prédateurs et que poussés dans leurs derniers retranchements, ils n’ont rien à foutre des Droit de l’Homme et autres droits connexes.

                    Qu’en conséquence et compte tenu de la situation actuelle, le temps des palabres ou de la démagogie n’est plus de mode.

                    Nous avons un trésor dans notre pays la LIBERTÉ, de nombreuses familles l’ont payé le prix du sang, la mienne entre autres.

                    Je ne suis pas de ceux qui la braderont, l’humanisme est une belle chose, à une condition essentielle, la réciprocité !

                    Aujourd’hui je fais le constat amer, que tous ceux que nous avons accueillis, exigent en bons prédateurs de posséder ce que nos parents ont mis plusieurs décennies à obtenir, Libre à vous de distribuer la sueur et le sang de vos ancêtres, je connais trop bien les hommes et la République pour en attendre une quelconque reconnaissance, en dehors de quelques grammes de bronze. en travaillant parfois 12 heures par jours, sans congés payés, sans sécurité Sociales, sans allocations familiales, sans retraites, etc. Tout, immédiatement ! Alors, je dis non !

                    Prenez-moi pour un Franchouillard, je n’en ai rien à cirer ! Je suis Patriote, c’est vrai ! Je ne le suis pas par nationalisme, mais, par réalisme !

                    Notre devise de Pompiers retraités, c’est :

                    " Casqués toute une vie pour n’y voir que du feu ! ".  smiley

                    Bien à vous.


                  • JONAS JONAS 2 mars 2009 22:08

                    Pour rendre mon précédent commentaire compréhensible, je répète un paragraphe :

                    Je ne suis pas de ceux qui la braderont, l’humanisme est une belle chose, à une condition essentielle, la réciprocité !

                    Aujourd’hui je fais le constat amer, que tous ceux que nous avons accueillis, exigent en bons prédateurs de posséder ce que nos parents ont mis plusieurs décennies à obtenir,

                    C’est une des curiosités d’AGV….Il arrive souvent que des commentaires pertinents soient rendus incohérents…. ! ! ! ? ? ?  smiley  smiley  smiley

                    en travaillant parfois 12 heures par jours, sans congés payés, sans sécurité Sociales, sans allocations familiales, sans retraites, etc. Tout, immédiatement ! Alors, je dis non !


                  • JONAS JONAS 2 mars 2009 22:08

                    Pour rendre mon précédent commentaire compréhensible, je répète un paragraphe :

                    Je ne suis pas de ceux qui la braderont, l’humanisme est une belle chose, à une condition essentielle, la réciprocité !

                    Aujourd’hui je fais le constat amer, que tous ceux que nous avons accueillis, exigent en bons prédateurs de posséder ce que nos parents ont mis plusieurs décennies à obtenir,

                    C’est une des curiosités d’AGV….Il arrive souvent que des commentaires pertinents soient rendus incohérents…. ! ! ! ? ? ?  smiley  smiley  smiley


                    • JONAS JONAS 2 mars 2009 22:14

                      Vous avez un exemple typique du sabotage de ceux que vous défendez : Les Socialos-Islamos-cocos…. ! 

                        smiley  smiley  smiley


                      • mansan mansan 2 mars 2009 23:15

                        Miracle à Santa-Anna : Spike Lee censuré en France !

                        A la question est ce qu’il y a eu censure, la réponse est sans équivoque. OUI !

                        La censure est la limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d’expression de chacun. Elle passe par l’examen du détenteur d’un pouvoir sur des livres, journaux, bulletins d’informations, pièces de théâtre et films, etc. — et ce — avant d’en permettre la diffusion au public.

                        Il est désolant de voir se pratiquer de tels actes aujourd’hui à l’égard d’un grand homme du cinéma comme Spike Lee.

                        Dire que le film n’aurait pas généré assez de recettes est une ineptie, purement et simplement.

                        Manifestement, le contexte politico-financier n’est pas favorable à la diffusion d’un tel film pour les têtes dirigeantes de notre pays.

                        Ce film qui couvre une partie de la seconde guerre mondiale, mis à part le massacre commis par des SS, le 12 août 1944, dans le village toscan de Sant’Anna di Stazzema qui a effectivement eu lieu, est présentée comme une fiction très romancée, que j’ai pris plaisir à regarder et que je vous conseille.

                        Nombreux sont ceux quoi donnent leur point de vue quant aux éventuelles raisons de la non-distribution du film, et abordent le problème d’un point de vue racial, s’appuyant sur le fait que le film montre pour la 1ère fois la présence de soldats Afros Américains pendant cette guerre et que cela puisse être dérangeant. Je n’aborderais pas cette aspect de la question.

                        Le détail, qui n’en est pas un, qui moi me fait “tiquer” est que LE méchant du film, est un collabo Italien, dont l’acte de traitrise est directement responsable du massacre de Sant’Anna di Stazzema, seul fait réellement historique du film.

                        En Italie on parle dans les journaux de « l’ Affaire St Anna ». Mais là bas tous les médias appartiennent à Monsieur Berlusconi.

                        Berlusconi dont on connait l’étroitesse d’esprit :

                        Ce Berlusconi dont notre président, marié à la belle Italienne Carla Bruni, copie actuellement le modèle de contrôle des médias.

                        Peut être faudrait il donc regarder aussi du coté du trio Sarko-Berluso-TF1 et des intérêts de chacun quant à la distribution de ce film en France ?…

                        Internet nous permet la communication de masses et l’accès direct à l’information. Aujourd’hui, nous pouvons nous informer et informer les autres de manière quasi autonome et faire preuve de notre libre arbitre même quant à ces œuvres qui sont victimes de censure.

                        J’ai vu le reportage hier soir, téléchargé le film aussitôt et l’ai regardé ce matin. Je n’incite pas au téléchargement illégal, mais je crois qu’en pareille situation, ça s’impose. Je ne vois pas en quoi je nuis à la vente d’un produit si la vente de celui ci m’est pas destinée.

                        Ajoutons à cela le fait que le film en question a fait une avant première à la Cinémathèque Française en présence de Spike Lee, et surtout, que son distributeur est le groupe Français, TF1 International, et bien nous avons là un bien bel exemple d’insulte de la part du distributeur à l’encontre du réalisateur et de ses fans, ce qui est tout simplement honteux.(Même si l’on peut se demander si le groupe audiovisuel n’a pas été lui même victime de pressions puisqu’il s’inscrivait dans une démarche qui visait initialement à distribuer ce film) Alors je n’ai aucun scrupule à l’avoir téléchargé.

                        Spike Lee à lancé une polémique en s’attaquant à Clint Eastwood concernant ses deux fictions retraçant l’histoire de soldats pendant la seconde guerre mondiale ( Lettres d’Iwo Jima / Mémores de nos pères ) lui reprochant de ne pas avoir fait figurer de soldats afro américains dans ceux-ci.

                        M. Eastowood répondit « qu’un mec comme ça devrait la fermer » et s’est justifié en disant que ses films montraient l’histoire des soldats qui hissèrent le drapeau, et que parmi ceux-ci, aucun d’eux n’étaient noir.

                        Même si cela est vrai, ce n’est pas pour autant qu’aucun soldat noir ne faisait partie des bataillons qui ont combattu à Iwo Jiwa, alors pourquoi une réponse aussi hostile de la part de Clint Eastwood en réponse à une remarque loin d’être infondée ?

                        Pour certains, Spike Lee est extrémiste. Moi je pense qu’il s’exprime pleinement grâce à son art, oui. Radicalement, certes. Mais cette radicalité est réponse au racisme (latent) qui subsiste aujourd’hui.

                        Je ne sais plus ou j’ai lu ça mais quelqu’un a dit que l’on tuait deux fois à la guerre : une fois sur le champ de bataille, et une seconde, après la guerre, par omission de certaines choses.

                        Comme le dit Stomy Bugsy, tout le monde va au cinéma, mais la plupart des gens ne lisent pas.

                        A ce jour, aucun film n’avait mis en scène le 24e régiment d’infanterie ainsi que la 92ème division surnommée la division Buffalo Soldiers, qui ont tout deux combattu au Japon. C’est maintenant chose faite.

                        Le cinéma peut permettre à des minorités de se réveiller, et de s’élever. C’est en cela seulement qu’il mérite d’y avoir réflexion. S’offusquer des maux de la société sans mener d’action concrète n’est que futilité et auto destruction.

                        Il y a encore une longue route pour la France avant que les minorités y soient aussi bien représentées qu’elles les sont aux Etats-Unis et le seul moyen de la traverser au plus vite, c’est d’y travailler, ensemble, jusqu’à nous créer les moyens que l’on refuse de nous donner.

                        Alfred de Vigny - Gémir,pleurer, prier,est également lâche - Fais énergiquement ta longue et lourde tâche -

                        Messan

                        http://www.blog-arts.fr/miracle-a-santa-anna-spike-lee-censure-en-france/

                         


                        • Maximilien alias Démocrite Maximilien alias Démocrite 3 mars 2009 13:09

                          Je trouve plaisant la débauche d’énergie de notre "ami Jonas" qui devrait employer ses talents pour que ses compatriotes puissent mieux vivre... Mais cela lui importe guère je crois !....


                          • JONAS JONAS 3 mars 2009 15:05

                            @ L’Auteur :

                            Je me suis saisi citoyen ! Pour dénoncer ce que vous dites :

                            " car dans le fond c’est bien d’une exploitation de l’homme par l’homme, c’est bien de profits dont il est question.
                            Cela ne vous rappelle rien ? Gageons que la leçon sera porteuse et qu’impunément, certains ne pourront pas jouir d’autant de privilèges au détriment du plus grand nombre. Voilà l’occasion de veiller au grain citoyen, saisissons là car après tout… "

                            Vous proposez quoi ! ? Le retour au Communisme et ses apparatchiks ! ?

                            Changer le mot privilégié par apparatchiks, ne vaut pas une révolution qui en définitive correspond à tourner en rond.  smiley

                            Ainsi, je développe mes talents pour vous critiquer sans avoir besoin de beaucoup d’énergie, vos idées étant passéistes… !

                            Sans animosité contre vous, je voudrai éviter à la multitude des jeunes et à mes enfants, le temps faisant œuvre dans l’oubli, qu’ils ne retombent dans les mêmes pièges idéologiques surannés.

                            Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès