• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nouveau parti anticapitaliste (NPA) : Olivier Besancenot premier opposant à (...)

Nouveau parti anticapitaliste (NPA) : Olivier Besancenot premier opposant à Nicolas Sarkozy

Depuis quelques mois, Oliver Besancenot, charismatique porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), est considéré comme le premier opposant au chef de l’Etat. Fort de ce nouveau statut que lui confèrent les sondages, le facteur de Neuilly-sur-Seine apparaît désormais comme le nouvel homme fort de la gauche extrême, allant même jusqu’à nous faire oublier Arlette Laguiller.

Présent sur toutes les radios et chaînes de télés, chez Michel Drucker ou Marc-Olivier Fogiel, le jeune trotskiste se “peopolise” et inquiète de plus en plus la gauche “de gouvernement” qui peine à trouver un leader et des idées. Olivier Besancenot n’en demandait pas tant et profite de la mollesse du Parti socialiste et d’un PCF à la dérive pour jouer les troubles-fêtes en s’invitant à toutes les manifestations contre des expulsions de sans-papiers ou contre des délocalisations.
 
Excellent orateur, Olivier Besancenot sait toucher les gens par des mots simples et une rhétorique bien huilée. Toujours victime, il prend un malin plaisir à dénoncer les abus et les dérives en prenant le soin d’illustrer par un exemple ses propos, ce qui a le don de déstabiliser bon nombre de ses adversaires politiques. Dans les débats où les “ténors” socialistes sont présents, Olivier Besancenot dérange, ses “camarades” sont mal à l’aise et ont du mal à expliquer qu’eux aussi se rendent dans les cités quotidiennement. Par ses propos qui gênent et poussent au silence les autres intervenants présents, Olivier Besancenot surfant sur les craintes et la haine de l’autre, me rappelle Jean-Marie Le Pen, lui aussi longtemps considéré comme le meilleur opposant de François Mitterrand à l’époque où le RPR était déboussolé.
 
Sous les apparences plutôt flatteuses que laissent transparaître ses sondages d’opinion, se pose une question bien plus importante : quelles sont les alternatives que propose Olivier Besancenot ? Que reste-t-il une fois l’agitation passée ? J’ai beau essayé de trouver des éléments de réponse dans les propos du leader révolutionnaire, dans le manifeste de la LCR, je ne trouve rien. Rien de sérieux, aucun élément de réponse pour résoudre la crise du logement ou du pouvoir d’achat. Rien non plus à propos d’un plan de relance de l’économie pour doper la croissance, rien non plus qui constitue une alternative à l’UE. Comme disait Bernadette Chirac à propos de Ségolène Royal, “Olivier Besancenot, c’est un look”.
 
Lorsque les sondages mettent en avant ce phénomène Olivier Besancenot et son NPA comme premier opposant à Nicolas Sarkozy, ils ne contribuent pas à l’amélioration et à l’enrichissement du débat d’idées. Au contraire, ces sondages qui ne se basent que sur des images, des petites phrases disséminées çà et là dans la presse et les médias ne permettent en rien le débat que les Français attendent sur des problèmes de fond qui sont éludés de facto par cette concurrence stérile, à laquelle Ségolène Royal se fait une joie de participer. Les hommes politiques se jettent à corps perdu dans cette surenchère médiatique dans l’espoir d’apparaître comme celui ou celle qui se sera le mieux opposé à Nicolas Sarkozy.
 
Et si les sondages mettaient en valeur celui qui peut proposer, innover et raisonner pour offrir une alternative à Nicolas Sarkozy, alors l’opposition démocratique et républicaine reprendrait ses droits et la démocratie ne s’en porterait que mieux.
 
 
Mathieu SOLIVERES

http://www.mathieusoliveres.fr

Moyenne des avis sur cet article :  2.09/5   (221 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • lavabo 26 septembre 2008 14:00

    Sous les apparences plutôt flatteuses que laissent transparaître ses sondages d’opinion, se pose une question bien plus importante : quelles sont les alternatives que proposent Olivier Besancenot ? Que reste-t-il une fois l’agitation passée ? J’ai beau essayé de trouver des éléments de réponse dans les propos du leader révolutionnaire, dans le manifeste de la LCR, je ne trouve rien. Rien de sérieux (...)

    C’est quand je lis cet article que je ne vois rien de sérieux, j’ai beau chercher mais non........ rien


    • Emmanuel 26 septembre 2008 14:07

      Olivier Besancenot surfant sur les craintes et la haine de l’autre, me rappelle Jean-Marie Le pen

      Le fait de proférer des conneries pareilles est sans dout du, et le reste de votre article le prouve, au fait que vous n’ayez aucune culture politique ni connaissance de l’histoire du mouvement, ni des luttes qu’il porte, ni des personnes qui le constituent ni de son programme ni de ses idéaux.

      Quelles sont les alternatives que proposent Olivier Besancenot ?

      On aurait pu être méchant et renvoyer au "quelles alternatives propose le PS ?" mais bon face à une position frustre faisont sobre et ne citont qu’une seule mesure : la limitation des écarts de revenus, que la LCR partage avec les Décroissants et Utopia. Il suffit de voir ce qui se passe aujourd’hui pour s’apercevoir que cette seule mesure qui faisait partie de feu le programme commun de la gauche (et Oui !!!) pourrait à elle seule modifier considérablement notre paysage sociétal.

      Rien non plus à propos d’un plan de relance de l’économie pour doper la croissance

      Aaaacccchhhh So, la croissance comme solution !!! c’est très difficile à soigner ça ! mais le mieux pour commencer c’est beaucoup de repos. Alors vite au dodo et fini Internet !

      PS il y a quand même un point où on est d’accord c’est qu’Olivier Besancenot n’avait rien à faire chez Drucker.


      • Bois-Guisbert 26 septembre 2008 14:48

        "Le fait de proférer des conneries pareilles..."

        Conneries ? Je vois pas... La haine du "bourgeois", du curé, de l’officier, du possédant, c’est toujours de la haine dirigée contre un autre, non ?

        Et ça se repose toujours sur des sentiments très bas, comme l’envie, la jalousie, la concupiscence, les frustrations, non ?


      • Bois-Guisbert 26 septembre 2008 14:52

        "...c’est qu’il a très vite appris le métier d’homme politique..."

        Homme, je vois pas bien... Je dirais plutôt poupin politique...


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 septembre 2008 19:18

         @ Lavabo et Emmanuel : Il n’y a en effet dans cet article aucun contenu pour étayer une critique du NPA. Je connais moi-meme fort mal le programme du NPA. Donc, cette iscussion est inutile... sauf pour attirer l’attention sur le NPA. Ce qui me semble TRES UTILE.

        Il est clair que la les autres partis n’ont strictement rien à offrir pour le monde qui sortira de la crise financière actuelle. Voyons sans préjugés ce que Besancenot a à proposer.

        Je ne demande qu’à écouter ce qu’il a à dire. Pour ma part, j’ai dit ce que j’avais a dire, et le NPA aurait peut être intérêt à en prendre connaissance. Nouvelle Société a un programme et des solutions

        Pierre JC Allard 

        http://nouvellesociete.org/3minutes.html

        http://nouvellesociete.org/901.html



         


      • sisyphe sisyphe 27 septembre 2008 13:46

        @ Pierre JC Allard

        Merci pour vos liens, et l’intérêt de vos propositions. 


      • manuelarm 26 septembre 2008 14:36

        Ce qui est bien avec lui, c’est qu’il a très vite appris le métier d’homme politique. Sinon c’est solution et comme celles de ses adversaires s’est de la connerie, ils n’ont aucune vision à long terme, ils sont dans le court termiste comme les traders aujourd’hui.


        • Claude Simon Tzecoatl 26 septembre 2008 14:53

          Olivier Besancenot est le plus grand libéral français en ce qui concerne les libertés syndicales et la liberté de circulation de la personne.

          Pour ce qu’il souhaite opprimer par la coercition, ce serait tout ce qui brille.


          • manuelarm 26 septembre 2008 15:03

            C’est effrayant ce que tu dis, donc pour vivre correctement il faut obligatairement opprimé une partie de la population. Je croyais qu’il voulait créer un monde libre ou tout le monde vivrait en paix. Bon je crois que je vais résilier mon adhésion à son nouveau parti, il n’apporte pas mieux que les autres.


          • Claude Simon Tzecoatl 26 septembre 2008 15:05

            Après, il a dit qu’il aimait les richesses, mais plutôt pour tous que pour quelques uns, reste à voir sa cohérence écologique.


          • Bois-Guisbert 26 septembre 2008 17:19

            Je croyais qu’il voulait créer un monde libre ou tout le monde vivrait en paix.

            C’est juste, c’est bien ce qu’il veut... Seulement, pour y arriver, il faut buter tous ceux qui s’opposent à ce merveillex projet. Et il y en a un tas. Les communistes, dans le temps et le même but, ils ont fumé cent millions de personnes, et bien, ça n’a pas suffit, pas suffit du tout... Il y a qu’à voir où en est le communisme de nos jours...

            Bon je crois que je vais résilier mon adhésion à son nouveau parti, il n’apporte pas mieux que les autres.

            Si vous avez l’instinct du fusilleur et pas peur de patauger dans le raisiné, il n’y a aucune raison. Vous avez votre place dans le dispositif.


          • K K 26 septembre 2008 18:20

            Là, c’est fort...

            reprocher à un (ex ? ) Trotskiste les dérive du stalinisme... En attendant, nous avons aussi tous les millions de morts dans des guerres qui doivent tout à des gens qui n’ont rien de communiste. Vous ne pensez pas que les gens changent ? C’est une vision bien pessimiste de l’homme.


          • Castor 26 septembre 2008 18:30

            Hummmm, chouette !

            Après avoir montré aux autres pays le chemin des droits de l’homme et du citoyen, la France va de nouveau éclairer le monde de sa lumière en devenant un ilôt trotskiste au milieu de la tempête capitaliste !

            J’ai hâte de voir ça, vite vite, courons-y, ça a l’air super-délire.

            Bon, peut-être qu’au début on va ramer à vouloir imposer ça à nos voisins, mais je suis certain que la contagion gagnera vite quand on aura démontré les joies du collectivisme.

             smiley


          • K K 26 septembre 2008 18:52

            Le collectivisme n’est peut être pas la bonne réponse à apporter au monde ;)

            En tout cas pour faire la fête on peut continuer à exporter le champagne, tout n’est pas perdu ;)


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 septembre 2008 19:30

             Des que vous mettez un étiquette du passé vous êtes dépassé. Voyons les choses comme elles sont, AUJOURD’HUI. avec un système de type capitaliste en place depuis 1944 qui est en phase terminale. Essayer autre chose est toujours audacieux. Mais il n’y a rien de plus stupidement téméraire que d’essayer de régler une situation extraordinaire en s’en tenant aux moyens ordinaires.

             Pierre JC Allard

            htp ://nouvellesociete.wordpress.com

            http://les7duquebec.wordpress.com/2008/09/22/une-crise-de-confiance/


          • manuelarm 26 septembre 2008 19:40

            Mettez vous au courant, entre 1944 et aujourd’hui le système a déja changé en 1973-74.


          • Cascabel Cascabel 26 septembre 2008 23:00

            @ P.Allard


            "Des que vous mettez un étiquette du passé vous êtes dépassé."

            Il faudrait dire ça au bobo-facteur, mais comme tout le dépasse cela risque de rester lettre morte.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 septembre 2008 09:18

            @ Manuelarm : Bien sûr. Marakekh, Gold Standard, Jamaique, Gatt > OMC, etc... Bretton Woods identifie l’enfant, je ne raconte pas sa vie... L’essence de Bretton Woods a été de créer un gouvernement mondial qui n’en a pas accepté le nom. Cette structure occulte qui accordait la primauté è l’économique sur le politique vient de devenir désuete en rendant tranparent le contrôle de l’establishment financier sur le gouvernement des USA

            http://nouvellesociete.org/H10b.html&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ; et les textes suivants

             Piuerre JC Allard


          • Bois-Guisbert 27 septembre 2008 09:33

            « …reprocher à un (ex ? ) Trotskiste les dérive du stalinisme...  »

            La formule est doublement malheureuse : il ne s’agit ni de dérives ni de stalinisme. Il s’agit des nécessités de la mise en oeuvre d’une doctrine collectiviste.

            « En attendant, nous avons aussi tous les millions de morts dans des guerres qui doivent tout à des gens qui n’ont rien de communiste.  »

            Mais ces gens, comme vous dites, ne se paraient pas de la prétention de faire le bonheur de l’humanité – enfin de ce qui en restait après le passage des massacreurs…

            « Vous ne pensez pas que les gens changent ? »

            Si je considère les vingt-cinq derniers siècles, je ne vois aucune différence. L’homme d’aujourd’hui est rigoureusement le même que celui que nous entretiennent les philosophes de la Grèce antique.

            «  C’est une vision bien pessimiste de l’homme. »

            La lucidité est une hygiène de l’esprit n’ayant rien à voir avec l’optimisme, qu’il faut abandonner aux imbéciles heureux. La lucidité qui fait écrire à Oswald Spengler :

            «  Du peu que nous pouvons connaître des événements du futur, une chose est certaine : les forces du mouvement du futur ne seront rien d’autre que celles du passé : la volonté du plus fort, les instincts vitaux, la race, la volonté de posséder, et le pouvoir. »


          • Bois-Guisbert 27 septembre 2008 09:44

            AUJOURD’HUI. avec un système de type capitaliste en place depuis 1944 qui est en phase terminale. Essayer autre chose est toujours audacieux. Mais il n’y a rien de plus stupidement téméraire que d’essayer de régler une situation extraordinaire en s’en tenant aux moyens ordinaires.

            C’est quoi autre chose en tant que moyen extraordinaire ? La propriété collective des moyens de production ? En voilà un progrès qui serait progressiste smiley smiley

            Je crains, après avoir longtemps pensé le contraire, que vous ne soyez un farfelu, M. Allard...

            Par ailleurs, j’en arrive progressivement à considèrer qu’un Québécois qui ne se bat pas exclusivement contre une immigration allogène qui anglophonisera son pays, est un traître à sa race !


          • sisyphe sisyphe 27 septembre 2008 13:51

            Ah !
            Revoilà la notion de race si chère à Bois qui s’perd !
            Race, comme fin de race....
            Race, comme la p...n de ta race...
            Race, comme race aryenne
            Surtout, pas de mélange de races : restons entre consanguins...

            Et isolons les races impures..
            que leur sang abreuve nos sillons
            tan tan tan !!

             smiley


          • Yvance77 26 septembre 2008 15:21

            Combien d’années d’études pour arriver à ce tissu de conneries Monsieur ?

            Juste un rêve, commençons par la suppression de tous les paradis fiscaux (j’adore ce terme) et tout trucs à la con off-shore.

            Replaçons l’homme au sein de l’entrepise avec l’entrepreneur (et pas contre comme ces cons de droite réacs pensent trop souvent), develeppons les recherches vers l’écologie, gros marché du futur, soutenons une agriculture responsable, apprenons aux gens à penser par eux même et pas par TF1, redonnons des lettres de noblesse au soutien éducatifs, valorisons la médecine et non pas la finance .... et surtout le plus important

            100 000 personnes détiennent dans ce bas monde 15 000 milliards de $ soit 25 % des richesses produites dans cette mère Nature, et là c’est matière à éliminer pur et simple.

            Que des gens puissent s’enrichir n’est pas un problème. Un médécin sauvant des vie, un pilote d’avion, un cherche sur le cancer ou le sida ces gens talentueux méritent une rétribution à hauteur de leurs engagements vis à vis de l’humanité.

            Pas des financiers, par des joueurs de bourses, pas des spéculateurs misant sur la famine et la pénurie .... putain c’est si dur à comprendre ... faut vraiment être un sombre con libéral pour croire que le monde appartient à soi.

            Quelque part c’est ce a croit le facteur pour qui vous avez tant de mépris !!!! Il a tort ou ?

            A peluche


            • Castor 26 septembre 2008 15:31

              Yvance,

              bravo pour votre sens du dialogue, du compromis et de la terre brûlée.

              Pourquoi ne suis-je pas surpris que le discours d’OB trouve une résonance chez vous ?...

              Le facteur ne croit à personne d’autre que lui-même, c’est, je crois, un mal récurent chez les politiques de tous bords.

              Son discours vous endort alors que vous pensez qu’il réveille une conscience collective...
              Comme disait l’autre " laisses nous te dire que tu te prépares des nuits blanches, des migraines, des nervousses brékdones comme on dit de nos jours."

              La révolution rouge, il n’y a que les très jeunes pour y croire !


            • Castor 26 septembre 2008 16:01

              ...me suis mal relu, pardon !

              "mal récurrent", bien sûr, encore qu’à la réflexion, j’aurais pu choisir "récurant" !!!


            • sisyphe sisyphe 26 septembre 2008 17:26

              @ Yvance 77 

              Entièrement d’accord, bien sûr. 

              Et quand on voit le niveau des critiques et des argumentations opposées à Besancenot, on finit par se dire qu’il va jouer sur du velours...
               smiley


            • Castor 26 septembre 2008 18:37

              Sysiphe,

              vu ce que ton facteur avance comme programme, c’est sûr qu’on a du mal à contre-argumenter.

              A part être contre à peu près tout ce qui existe aujourd’hui, j’ai pas lu ou entendu grand chose de constructif.

              En même temps, ce qui est certain, c’est que quand on est sûr de jamais être élu, on peut en balancer, des conneries utopiques, mais comme dit l’autre ... what else ?

               smiley


            • Ràzösky Ràzösky 26 septembre 2008 18:42

              JE ne crains pas plus Besancenot que Momo..................  smiley


            • sisyphe sisyphe 26 septembre 2008 19:36

              @ Castor

              Déjà, il faudrait connaître les mesures envisagées. 
              Ca viendra avec la naissance du nouveau parti, bien qu’on puisse déjà s’en douter ; ça se rapproche bougrement des effets de manche de notre président hier soir : refondation du capitalisme, smiley régulation des marchés financiers, limitation de l’écart des salaires (de 1 à 30, ce serait déjà beaucoup), redistribution des richesses et des bénéfices du capital vers le travail, détaxation du travail, et taxation du capital (surtout l’improductif ; le spéculatif), mise à l’écart de la spéculation de toutes les matières et les secteurs indispensables à la vie : santé, nourriture, services publics, transports, éducation, recherche ; véritable politique du logement, avec suffisamment de logements sociaux (préemption des terrains par les municipalités, les collectivités régionales, l’état) pour faire baisser les prix du marché immobilier, une nouvelle économie centrée sur l’écologie, le développement des sources d’énergie renouvelables et non polluantes, etc, etc...

              Tiens, juste comme ça en passant : imagine que les techniques de captation de l’énergie solaire soient enfin développées, maitrisées, miniaturisées, vendues et installées à des prix compétitifs, qui permettent le stockage ; et voilà chaque pays du monde autonome, doté de sa propre source d’énergie : inépuisable, gratuite, non polluante. 
              Ca allié au développement des moteurs électriques, à air, à hydrogène... et finis les conflits, les guerres pour le gaz, le pétrole, les gazoducs, les oléoducs, les tentatives de mainmise et de domination, les corruptions, les trafics d’’influence, la pollution, les déchets nucléaires, la privatisation de l’energie et du vivant.
              Impossible ? 
              Allons donc ; si les enjeux financiers liés au pétrole, et aux compagnies pétrolières n’étaient pas aussi importants pour empêcher, depuis des dizaines d’années, les recherches dans ces secteurs, on y serait déjà, et largement. 

              En fait, donc, les mesures réelles qu’il faudrait prendre pour faire réellement ce que fait semblant de réclamer Sarkozy dans son discours d’hier, pour éviter la crise (après tant d’autres) dans laquelle le capitalisme sauvage vient de plonger les USA et le monde, l’aggravation des inégalités, la privatisation du vivant, la concentration des richesses dans une poignée de spéculateurs, plus de justice et de redistribution. 

              Un système, comme le dit Yvance, au service des hommes, et non le contraire. 
              Simple, juste, équitable. 
              Une utopie ? 
              Non. 
              Le seul système qui permette que ce monde soit viable, à moyen et long terme.

              Mais, pour ça, il faut autre chose que des effets de manche et des déclarations d’intention : une réelle volonté politique de transformation radicale du système. 
              C’est ce vers quoi nous devons tendre, et j’espère que Besancenot, avec d’autres, dans le monde entier, aidera à cette prise de conscience, et à la réalisation de ces transformations indispensables. 


            • sisyphe sisyphe 26 septembre 2008 19:53

              J’oubliais... 
              Evidemment, suppression de tous les paradis fiscaux ; transparence obligatoire de toutes les transactions financières....
               smiley


            • Cascabel Cascabel 26 septembre 2008 23:33

              Un autre oubli :
              suppression des opposants.


            • Castor 26 septembre 2008 23:41

              des goulags aussi, et une bonne police de l’opinion.

              Parce qu’on a beau dire, sans un bon contrôle de la pensée citoyenne, on n’arrive à rien de bon.

              Allez, courage Sysiphe !


            • sisyphe sisyphe 27 septembre 2008 00:28

              C’est tout ce que vous avez à répondre ? 

               smiley



            • Castor 27 septembre 2008 00:39

              heu...non !

              c’est quoi que tu fumes ?

               smiley


            • sisyphe sisyphe 27 septembre 2008 00:44

              Toi, je sais pas si tu fumes, si tu bois ou si tu te piques, mais tu devrais essayer quelque chose, parce que rester toute sa vie avec un cerveau rhinencéphalique, c’est pas la joie, hein... 
               smiley


            • Castor 27 septembre 2008 00:57

              t’as raison mon Sysiphe,

              t’es bien parti pour l’utopie avec ta cargaison d’insultes que tu distribues grauitement.

              Tu me diras, il faut que chacun contribue selon ses moyens, hein ?

              Heureusement, tu mets un joli smiley et t’écris des trucs du genre

              " Mais, pour ça, il faut autre chose que des effets de manche et des déclarations d’intention : une réelle volonté politique de transformation radicale du système.
              C’est ce vers quoi nous devons tendre, et j’espère que Besancenot, avec d’autres, dans le monde entier, aidera à cette prise de conscience, et à la réalisation de ces transformations indispensables." ...

              c
              omme ça on peut y croire à ton utopie.

              Non, t’as raison, il va être joli ton monde.


            • Le péripate Le péripate 27 septembre 2008 00:58

               Voyons voir...rhinencéphale, c’est l’ensemble des formations nerveuses situées à la face interne et inférieure des hémisphères cérébraux. En quoi c’est une insulte ? A cause d’inférieur ? 
              Quel puits de science quand même...


            • sisyphe sisyphe 27 septembre 2008 01:01

               smiley smiley


            • Castor 27 septembre 2008 01:06

              tiens, puisqu’on joue de l’insulte, là ...

              Le jour où on collectivisera à tour de bras, un écrivain public gagnera autant qu’un chef d’entreprise, non ?

              Elle est pas belle la vie, mon Sysiphe ?


            • sisyphe sisyphe 27 septembre 2008 01:07

              En tout cas, c’est un réel plaisir de voir les réactions que provoque, chez tous les néocons et les vieux réacs, le petit facteur de Neuilly ; c’est un excellent signe...
              Est-ce que ça vous chatouille ou est-ce que ça vous gratouille ? 

               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès