Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nouveau préfet mais mêmes moyens pour Marseille

Nouveau préfet mais mêmes moyens pour Marseille

C’est ce lundi 29 août, que le nouveau préfet des Bouches-du-Rhône était attendu dans la cité phocéenne. Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur a mis en place cet après-midi, Alain Gardère, un proche de Nicolas Sarkozy.

En deux ans, c’est le troisième préfet que le gouvernement actuel met en place à Marseille. Alain Gardère, a été nommé mercredi dernier par le Conseil des Ministres nouveau préfet des Bouches-du-Rhône, succédant ainsi à Gilles Leclair. L’homme âgé de 54ans est décrit comme étant un proche de Nicolas Sarkozy, puisqu’il avait notamment la charge de directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Intérieur. Claude Guéant justifie cette décision par le fait qu’il « a été le patron de la police d’agglomération de Paris et de la petite couronne, où il a obtenu des résultats remarquables ». Une décision injustifiée pour beaucoup, car changer de préfet mais sans mettre de moyens supplémentaires pour lutter contre les crimes qui sévissent dans la cité phocéenne est absurde.

 Le prédécesseur de Mr Gardère, était arrivé en décembre dernier. Il a été récemment remercié par Nicolas Sarkozy à cause, notamment, de l’affaire du parking Vinci. Pour être clair, le parking du centre ville avait été abandonné par son gérant Vinci, et des délinquants en avait fait une véritable escroquerie, puisqu’ils faisaient payer un droit de passage à tous les automobilistes. De plus, l’ancien préfet avait déclaré dans le quotidien La Provence, « je ne suis ni le sauveur, ni Jésus-Christ, je ne résoudrai pas à moi tout seul les difficultés liées à une ville pauvre, qui souffre de 50ans d’immigration et de tradition de banditisme ». Dans une interview que Claude Guéant avait accordée à Europe 1, mercredi dernier, le ministre déclare que, « la situation à Marseille n’est pas satisfaisante », justifiant ainsi le limogeage de Gilles Leclair, avec la nécessité de « mettre, le moment venu, dans une situation déterminée, les hommes qui semblent le plus aptes à remplir la mission ».

Mais aujourd’hui, malgré les belles paroles du gouvernement, la ville de Marseille est devenue le symbole de l’échec et de l’insécurité du gouvernement Sarkozy. Au 1er semestre 2011, le taux de cambriolages est de plus 14%, et on note même plus 40% de vols à mains armés dans la cité. En venant à Marseille, le gouvernement veut montrer qu’il garde le contrôle en matière sécuritaire, mais aujourd’hui plus personne n’est dupe. Pour un député du Finistère, « la droite a baissé les bras à Marseille, comme dans bien des quartiers de notre pays. Elle ne cherche plus à rétablir l’ordre, elle tente simplement de contenir les désordres ». Il termine en relevant, « qu’en 4ans, la ville a gagnée 40 000 habitants et perdu près de 350 policiers ».

Selon les syndicats de polices, il manquerait environ 400 policiers sur le terrain pour garantir la sécurité à Marseille. Le ministre a quant à lui déclaré que 250 policiers allaient être envoyés dans la cité phocéenne. La mairie a annoncé qu’elle recruterait 100 policiers municipaux et allait installer quelques 1000 caméras de vidéos-surveillance à travers toute la ville pour veiller sur ses habitants. 

Mais malgré ces mesures annoncées, certaines personnalités et la gauche continuent de dénigrer le gouvernement. Judith Weintraub, journaliste pour le Figaro, a déclarée sur i>TELE, « il y a un réel problème de moyens. Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux est une erreur de l’Etat ». La gauche aujourd’hui était représentée par Martine Aubry qui s’est déplacée jusqu’à Marseille, dans le but annoncé de défier le gouvernement sur le terrain de la sécurité en France. L’ancienne première secrétaire du PS et actuelle candidate pour la présidentielle a déclaré cet après-midi, « en matière de sécurité, la crédibilité a changé de camp, elle est chez nous car c’est un droit fondamental, la France n’en peut plus des promesses non-tenues. Je serai la Présidente de la sécurité ». Sa visite a surpris tout le monde y compris son propre camp, mais François Hollande reconnaît que, « parler de la sécurité à Marseille est nécessaire et utile. Martine Aubry a bien fait ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • James James 30 août 2011 10:32

    Marseille a toujours été la cité Française du crime , ou intérêts politiques et ceux des mafias locales se confondent .
    Pour le besoin du spectacle politico médiatique, on nous refait le coup de l’homme providentiel, résultats à l’appui , c’est pathétique !
    Les médias nourris au sensationnalisme aiment à exhiber quelques insignifiants ,ces petits délinquants de voie publique très bon client pour le 20 heure , faisant l’impasse sur les traditions criminelles de la bonne société marseillaise .
    Quand on crée de l’insécurité en permanence Mr Sarkozy il faut s’attendre à en voir exploser les chiffres.


    • Massaliote 30 août 2011 19:41

      Marseille, cité du crime !

      J’y suis née et j’y ai toujours vécu. J’ai connu une ville où on pouvait arborer des bijoux sans se faire agresser, où le communautarisme n’était pas revendiqué, où la haine du Français n’avait pas droit de cité. Les Guérini, Zampa et autres ne s’attaquaient pas à la population. smiley 


    • James James 30 août 2011 21:12

      @Massaliote
      . Les Guérini, Zampa et autres ne s’attaquaient pas à la population.

      Vous allez me faire croire que ces VRP du crime qui faisaient dans le trafic de came à grande échelle étaient des enfants de cœur aussi !


    • King Al Batar King Al Batar 31 août 2011 15:04

      @ MAssaliote,
      C’est une différence fondamentale entre les crimes et les délits.
      A Marseille quand on fait référence au crime, on parle de crime et banditisme organisé. Rien a voir donc avec la délinquance aggravée que l’on peut constater dans les cités de la périphérie Parisienne.
      Ce crime organisé à la Marseillaise permet deux avantages. D’abord il ne perturbe pas les honnete citoyens... A l’excepion peut être des commercants manipulant des espèces, les bars et les boites. LE second mais non des moindre, c’est qu’il est toujours craint de la petite déliquance qui n’empiete pas sur leur plate bande... Et c’est ca la vrai différence avec l’Ile de France. Songez qu’à Vitry, un gosse de 16 peut tenter de braquer une banque, une bijouterie ou une pharmacie de garde.
      Un petit marseillais fait ca et en plus d’avoir les flics au cul, il aura les mafieux qui rackete le commerce victime du braquage.
      Donc dans sa globalité, et ce n’est pas vrai qu’à MArseille, la déliquance et l’insécurité sont toujours moins présente et moins aggresive, quand il y a une organisation de type mafieu qui traine dans le coin. A titre perso, j’habite dans des HLM du 13ème à Paris, c’est le quartier « asiatique » (et non pas chinois, car les habitants sont originaire de l’ancien Indochine) et nul doute que la bas, certaine personne peut fréquentable font la loi. En tout cas une femme peut se ballader la nuit à 4h00 du matin la dedant.
      http://www.thbz.org/images/121/choisiivry-matin-1200px.jpg

      Surprenant non ?
      Da la à dire que la Mafia est plus efficace que la Police... Il n’y a qu’un pas.

      Mais cela a aussi des désavantage. Je ne pense pas que les mafieux vivent seulement de racket. Et en ce qui concerne mon quartier, il doit y avoir des grosse quantité de travailleurs sans papiers qui bossent dans des ateliers, au fond de cave, en étant presque esclave. A près c’est uniquement de la suposition, mais pour qu’ils aient autant d’oseille que ca, le racket de leur communauté ne doit pas suffir.

      En tout cas le role d’un prefet de Police à Marseille est un poste plus que tendu, car justement il faut, en plus de combattre la délinquance, arriver à travailler sans se faire corrompre par la mafia.

      Les mafieux vous expliquerons que le meilleur moyen d’être en sécurité, c’est d’impliquer avec ou contre leur gré, toutes les personnes susceptible de vous faire tomber... Donc prefet, juge commissaire etc... Les mecs sont expérimentés et connaissent leur metier.


    • Fergus Fergus 30 août 2011 11:17

      Bonjour, Elodie.

      La politique de Sarkozy en mtière de lutte contre l’insécurité est évidemment un terrible échec, et Marseille en est une vitrine emblématique mêm si cette ville a, de tous temps, été difficile.

      Une chose est sûre : ce n’est évidemment pas à Marseille qu’il fallait diminuer les effectifs de police. Sarkozy, emprisonné dans son imbécile politique de réduction des dépenses de fonction publique sans le moindre discernement car purement comptable, Sarkozy disais-je l’a pourtant fait, avec les résultats que l’on peut constater, et sans que Gilles Leclair y soit pour quelque chose.

      Le sarkozysme, c’est avant tout de la com’, que dis-je ? de la propagande destinée à jeter des écrans de fumée, à endormir les naÏfs. La nomination du nouveau préfet s’inscrit dans ce plan com’. Quant à l’arrivée de quelques centaines de flics, si elle fera du bien quelques semaines, elle perdra d’autant plus vite son effcicacité que le nombre des flics repartira très vite à la baisse par non remplacement des départs (retraite ou mutations). C’est exactement, comme le confirme Michjel Destot, le maire de Grenoble, ce qui s’est passé dans sa ville après les émeutes de 2010 et le discours musclé de Sarkozy. Des renforts dans un premier temps, sanctionnés par une baisse de la délinquance, puis une rapide érosion des effectifs aavec pour corollaire une remontée de cette délinquance.

      Il est comme cela, Sarkozy, un roi de la poudre aux yeux, un pro de l’illusion, une sorte de Houdini de l’insécurité qui ne cesse de diminuer les effectifs, et qui tente d’en masquer les conséquences, lorsque survient un problème majeur, en déshabillant PIerre pour habiller Paul ; Mais comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire : pas question de diminuer les effectifs des quartiers résidentiels ou demeurent ses amis. Ceux-là, à population égale, bénéficient d’une présence policière 2 à 3 fois supérieure à celle de la Seine-Saint-Denis !!!


      • zelectron zelectron 30 août 2011 16:29

        @fergus
        « son imbécile politique de réduction des dépenses de fonction publique sans le moindre discernement car purement comptable » c’est là effectivement que l’actuel gouvernement nous montre son incurie, son ignorance crasse de l’économie et de la façon de produire des richesses au delà des colifichets et fanfreluches.
         Pour en revenir à la sécurité marseillaise, elle n’est pas l’apanage d’un homme mais d’équipes dont on peut douter (serait-ce à dire que la gangrène s’en est emparée ?, depuis longtemps ! comment si longtemps, déjà ?)


      • wesson wesson 30 août 2011 11:20

        bonjour l’auteur,

        " et des délinquants en avait fait une véritable escroquerie, puisqu’ils faisaient payer un droit de passage à tous les automobilistes« 

        pas d’accord. Le parking ayant été abandonné par son exploitant, ces personnes que vous appelez délinquant en avait repris l’exploitation et proposait un service en tout point identique à celui de l’ancien exploitant, qui plus est pour un prix qui était inférieur (5 € quelque soit la durée, ce qui est exactement le prix pratiqué par exemple sur les parking »non gardés« de la cité de Carcassonne)

        Et pendant le temps, les délinquants en questions au moins faisaient quelque chose d’utile dans leur vie .

        Pour quelle raison ce qui serait normal pour Vinci devient »une escroquerie" ? Qui plus est, Vinci va revenir dans ce parking, mais a obtenu que des caméras soient installés et que des vigiles soient affectés à l’endroit, tout ça au frais du contribuable. Redonner ce parking à Vinci était une décision bêtement stupide, et qui plus est ruineuse pour les finances de la ville.


        • wesson wesson 30 août 2011 11:24

          et puis autre chose aussi sur ce fameux parking : ça fait 6 mois que la presse locale en parlait, dans la plus parfaite ignorance de la presse nationale. Ressortir ça en plein milieu de l’été, et surtout sur fond de dérive ultra-sécuritaire, il ne s’agit de rien d’autre que d’un calendrier médiatique électoral !


        • Taverne Taverne 30 août 2011 12:06

          Non, monsieur Sarkozy, la sécurité ne doit pas être réservée aux riches et à vos amis (Christian Clavier, BHL...) Elle est due par l’Etat à tout citoyen quelle que soit sa classe sociale. Libérez quelques milliers de policiers affectés à votre garde personnelle et aux quartiers riches pour venir en renfort des effectifs de banlieues et de Marseille !


          • Bulgroz 30 août 2011 13:49

            Évolution des chiffres de la délinquance à Marseille :

            Délinquance Générale :
            1997-2002 : +21,4%
            2002-2010 : - 7%

            Délinquance de voie Publique :
            1997-2002 : +15,2%
            2002-2010 : -21,4


            • LADY75 LADY75 30 août 2011 13:57

              Lady Panam’ ricane :

              Mais d’où donc viennent ces chiffres ?

              Inutile de se le demander... On constate que, si la délinquance continue de baisser à c’rythme à Marseille, faudra bientôt payer des délinquants pour éviter qu’les policiers rendus inactifs ne sombrent dans la déprime et l’pastaga !


            • PascalR 30 août 2011 14:24

              Joyeux habitant des Bouches du Rhone, je confirme, Marseille et ce département sont indubitablement pourris jusqu’à la moelle, à l’image des politiques qui les dirigent (Guérini et Cie).

              Qu’on deale, qu’on braque, qu’on écrase les enfants, qu’on viole les gamines dans la rue, tout le monde s’en branle, de Sarko au marseillais de base.
              Pourquoi ? Car le français est devenu un con, un lâche qui ne pense qu’à son petit cul, une grande gueule sans le moindre courage, celui de se dresser contre cette guerre interne.
              Puisque les politiques n’en foutent et laissent faire, puisque la police n’a aucun pouvoir, ce qui est contraire à l’article n° 5 de la convention des droits de l’homme qui déclare le droit de chacun à la liberté et à la sûreté personnelle, alors il serait grand temps que le peuple se dresse et assure enfin sa propre sûreté avant qu’il ne soit réduit à un petit animal apeuré caché au fond de son trou à rat.

              Mon discours vous choque, et bien à moi aussi. Mais que faire alors ?

              • paul 30 août 2011 16:01

                C’est ça le but du « P’tit » perché sur son trône, Pascal, que chaque rat achète sa pétoire,
                 et que les rats se flinguent entre eux .


                • PascalR 30 août 2011 16:28

                  Pas si sûr que ça, mais ce qui est sûr, Paul, c’est que la peur est le ciment du pouvoir. Et lorsque la peur disparaît, ce qui ne saurait trop tarder, que se passe t-il ? Et bien arrive le nazisme et la toute puissance de la bêtise absolue.

                  A choisir, mieux vaut sans doute rester un petit rat apeuré dans son trou et qui s’admire le trou de balle.
                  Marseille n’est que le cul sale de la France, et qui sait bientôt que ça va péter (ça a commencé avec les Roms).


                  • goc goc 30 août 2011 16:52

                    Et encore vous ne savez pas tout

                    je vous laisse imaginer un seul instant ce que serait Marseille, si l’OM etait relégué en 2eme division. D’ailleurs, si l’équipe continue ses « exploits » sportifs actuels, je crains que le préfet n’ait que peu de temps pour refaire ses valises

                    @ bulgrosse
                    au lieu de nous sortir des chiffres issus de la Pravda, vous feriez mieux de venir sur place et écouter les gens (je vous rassure ça ne fait pas mal !!)

                    ps : si vous venez, n’oubliez pas votre rolex_blingbling et votre iphone, comme ça vous serez bien reçu à St Charles (gare de Marseille)


                    • LE CHAT LE CHAT 30 août 2011 23:06

                      Pastori a dit à Martine que tout allait bien ! smiley


                    • Bulgroz 30 août 2011 19:16

                      On vit dans un pays formidable, on est capable de discuter pendant des heures sur la délinquance des rues à Marseille sans jamais mentionner une seule fois que cette délinquance est d’origine 90% exogène.

                      Quand je dis exogène, je veux parler d’Afrique bien entendu.


                      • apopi apopi 31 août 2011 08:16

                         Il va aller au charbon le petit nouveau, le kartcher à la main ? Même les sardines rigolent sur le vieux port. Grandeur et décadence de l’UMPS, çà commence vraiment à sentir le moisi là.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Elodie ALLOUCHE

Elodie ALLOUCHE
Voir ses articles







Palmarès