Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nucléaire : François Hollande se MOX du monde

Nucléaire : François Hollande se MOX du monde

En jouant la carte de l'intransigeance et de la responsabilité face aux écologistes sur la question du MOX, François Hollande prend les électeurs pour des simples d'esprit. Pourquoi jouer au dur sur le MOX quand son programme prévoit déjà la fermeture de toutes les centrales fonctionnant avec ce combustible ?

Le diable se cache dans les détails. Si François Hollande a cherché à se présidentialiser en s'opposant frontalement aux écologistes et en revenant sur la parole donnée par Martine Aubry sur l'avenir de la filière MOX, il n'a réussi qu'un joli tour de passe-passe de communication.

Le candidat socialiste a eu beau affirmer sa fermeté sur l'avenir du MOX et sur ses 14.000 emplois, la réalité de son programme veut que cette filière soit à terme condamnée. Pourquoi ? Parce que sur les 24 centrales qu'il compte fermer d'ici 2025, pas moins de 20 utilisent ce combustible contesté.

20 centrales carburant au MOX... C'est justement ce que représente le secteur MOX. Du coup, paragraphe sur la question ou pas, les emplois du MOX auront disparu à l'horizon 2025 et le costume de "M. réindustrialisation" que se taille François Hollande est trop grand pour lui.

L'éternel homme du "consensus mou" devra bien finir par faire des choix tranchés. Il n'y a pas toujours de position médiane entre la logique industrielle (14.000 emplois) et la logique politique d'une réduction de la part du nucléaire.

Reste la question de l'EPR. Le réacteur de Flamanville que François Hollande défend face à EELV est prévu pour fonctionner avec du MOX... beaucoup de MOX même puisqu'il s'agit du premier réacteur pouvant tourner à 100% avec ce combustible.

Un enjeu symbolique qui peut expliquer les tensions de François Hollande au moment de ratifier l'accord PS/EELV, mais qui concrètement ne fait pas beaucoup de sens. Entre un seul réacteur, même à 100%, et 20 autres à 30%... le compte est loin d'y être.


Moyenne des avis sur cet article :  1.94/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Arnaud AUBIER 18 novembre 2011 08:43

    Là où la droite se trompe sur le nucléaire, c’est qu’elle présente cette énergie comme de l’eau qui coule du robinet ! Malheureusement il n’en et rien et il faut prendre en compte des dangers considérables que fait peser le nucléaire sur la population mondiale.

    De grace mon loulou, réfléchis un peu avant de faire de la polémique, ta santé et celle de tes proches en dépend.


    • goc goc 18 novembre 2011 10:04

      pas tout a fait d’accords

      il faut quand même remettre les choses à leur place

      bien sur que le nucléaire est dangereux, mais je rappelle quand même qu’aujourd’hui notre planète est en danger, et l’humanité en voie d’extinction à moyen terme non pas à cause du nucléaire mais bien à cause du CO2

      il ne faut pas oublier que le réchauffement pourrait, dans le siècle, faire monter l’eau de plusieurs mètres et donc éliminer plusieurs centaines de millions d’habitants, sans parler de famines dues à la désertification des terres arables

      Alors quand on me dit : il faut arrêter le nucléaire, je suis forcement pour, mais quand pour cela on doit construire des centrales charbon et/ou fuel, parce que les énergies alternatives n’ont pas les 100% de disponibilité, je suis forcement contre !
      d’autant plus que lorsqu’il n’y a plus de vent, non seulement les éoliennes ne fonctionnent plus mais surtout la pollution engendrée par la centrale fuel restera sur place, beau spectacle écologique, non ??

      Alors aujourd’hui les priorités ne sont plus dans l’arrêt ou pas du nucléaire, mais bien de l’arrêt du réchauffement global, et là je trouve les mouvements écologiques plutôt à coté de la plaque !!


    • JL JL1 18 novembre 2011 10:29

      L’alternative au nucléaire et aux énergies fossiles, c’est l’arrêt de la gabegie énergétique.

      Gabegie que le nucléaire induit : on sait que pour 1 kW utilisé, on en produit 3. Dans les calculs de remplacement par des énergies alternatives, ce facteur 3 est systématiquement occulté. Et si on applique une politique rigoureuse d’économies d’énergie, on peut multiplier ce facteur par deux, si bien que, pour remplacer six centrales atomiques, ils suffit d’une production écologique équivalent à une seule de ces centrales.

      Économisons l’énergie : Pour ce qui est des immeubles il faut mettre fin aux délires des architecturaes qui sont des affronts à l’intelligence de la nature ; certains bâtiments ont autant de baies vitrées au nord qu’au sud, à l’ouest qu’à l’est.

      Gabegie d’énergies fossiles dont les pétroliers et les constructeurs de bagnoles sont les lobbyistes
       : Pour ce qui est des transports individuels, il faut favoriser les transports collectifs par une politique des prix attractive. Pour ce qui est du transport des marchandises, taxer en fonction de la distance parcourue ; mettre fin aux subventions à l’exportation.


    • Politeia 18 novembre 2011 11:25

      Vous mettez dans le mile JL1. Mais attention, pour certain, isoler, c’est une lubie de boboécologauchiste.


    • impertinent3 impertinent3 18 novembre 2011 11:30

      L’Allemagne, la Belgique, la Suisse, l’Italie, ... abandonnent le nucléaire.

      Gageons que dans moins de 10 ans, on fera des plans sociaux en France pour les travailleurs du nucléaire, les centrales nucléaires devenues invendables.

      Et pendant ce temps, l’Allemagne, qui a créé plus de 300.000 emplois en 10 ans dans les énergies alternatives et les économies d’énergie, aura de la peine à satisfaire les commandes en technologies dites « douces ».

      Pourquoi faut-il qu’en France on s’accroche toujours à des technologies dépassées ?

      Et que l’on ne vienne pas dire que l’Allemagne va compenser l’abandon du nucléaire par des achats à la France. L’Allemagne vend beaucoup plus d’électricité à la France (19,1 TWh en 2009) qu’elle n’en achète (7,2 TWh en 2009).

      En fait la France a une balance import/export d’électricité positive uniquement avec la GB, l’Espagne et l’Italie.
      La France achète plus d’électricité à trois pays : Allemagne, Suisse, Belgique. Ces trois pays abandonnent le nucléaire pour passer aux économies d’énergie et à la production « douce », hydraulique, éolien, solaire.

      L’Allemagne va sans doute diminuer ses exportations vers la France et que celle-ci va se retrouver dans la mouise. Mais cela est la conséquence de mauvais choix qui ont été fait, par exemple de continuer dans une technologie dépassée.

      De nouveau, la France, arcboutée sur des technologies dépassées, va se retrouver dans la merde dans moins de 10 ans.
      Errare humanum est, perseverare diabolicum
       
      Le gisement le plus prometteur est dans les économies, déductions faites de l’énergie grise, on diminue facilement du tiers la consommation énergétique, sans perte de confort et en créant de nombreux emplois.

      À titre d’exemple, j’ai fait remplacer toutes mes fenêtre par des triples vitrages isolants ; fermer, toujours par des vitrages isolants, une terrasse orientée au sud (sans la chauffer) et pour un investissement d’environ 20.000 € j’ai divisé ma consommation d’énergie par deux (expérience faite sur deux ans) dans un climat assez rude. C’est à dire un gain financier personnel de 50 %, si on incorpore l’énergie grise utilisée pour la fabrication des isolants, je pense que l’on arrive à un gain global de 30 %.
      Je calcule mon retour sur investissement en une dizaine d’années, sans doute moins avec l’augmentation du cout de l’énergie.

      Voila une solution simple et rapide à mettre en œuvre, qui pourrait, si appliquée à grande échelle, permettre de fermer passablement de réacteurs sans diminuer le niveau de confort. En plus, cette solution procure de nombreux emplois allant du très qualifié au moins qualifié.
      Le seul problème, c’est que tout le monde ne peut faire les investissements que j’ai consenti. Alors, pourquoi ne pas prévoir des prêts à taux zéro, le remboursement se faisant par le biais des économies faites sur la consommation énergétique. L’État serait remboursé en une dizaine d’années et les particuliers ne verraient pas de changement dans leur situation financière, par contre, après 10 ans, ils verraient leur facture d’énergie chuter considérablement.

      Bon, je ne me fais pas trop d’illusions, les Français sont terriblement conservateurs et toute idée novatrice n’a pratiquement aucune chance. 


    • Emmanuel38 18 novembre 2011 12:01


      GOC à écrit :

      «  l’humanité en voie d’extinction à moyen terme non pas à cause du nucléaire mais bien à cause du CO2 »

      L’humanité est envoie d’extinction d’abord du fait de la surpopulation, croissant quasi-exponentiellement.
      La croissance du taux de CO2 dans l’atmosphère vient en 2°, et est pour une grande part conséquence de l’accroissement de la population.

      Bien des gens bien « intentionnés » ont prétendu encore récemment que Ghandi aurait dit ou écrit qu’il y a assez de biens sur terre pour nourrir les hommes, mais pas assez pour satisfaire leur cupidité.

      Gandhi a été assassiné en 1948. A cette date, nous étions 2,5 milliards sur terre. Nous sommes maintenant 7 milliards !
      Voyez la courbe historique de l’INED ici. Elle est ahurissante


    • goc goc 18 novembre 2011 13:34

      @ JL1

      L’alternative au nucléaire et aux énergies fossiles, c’est l’arrêt de la gabegie énergétique
      .

      encore une fois, voici la réaction égocentrique par excellence
      pour vous, le monde doit se limiter à Paris et son périphérique
      je ne suis pas sur que les malgaches du fin fond de la la foret sont concernés par la gabegie, et pourtant ils déforestent à tour de bras simplement pour faire du charbon de bois afin de cuire du riz. Et coté pollution, ils ont aussi leur part, alors qu’ils sont certainement ceux qui « consomment » le moins. Et je ne parle pas de la pollution faite par des multinationales égoïstes qui pillent les ressources du pays et dont la seule motivation est le profit immédiat

      Pour les malgaches, les énergies alternatives coutent bien trop chère. Ils en sont au point de simplement survivre, alors allez leur dire qu’ils gâchent leur énergie et qu’ils doivent faire plus attention, et si vous en sortez vivant, vous nous raconterez !!


    • goc goc 18 novembre 2011 13:40

      @ emmanuel

      Gandhi a été assassiné en 1948. A cette date, nous étions 2,5 milliards sur terre. Nous sommes maintenant 7 milliards !

      oui sauf que ce sont toujours les 100 ou 200 millions de blanc riches qui gaspillent toutes les ressources
      On a peut-être augmenté la population mondiale, mais cette augmentation ne s’est faite que chez les pauvres, ceux qui essayent de survivre

      alors peut-être que pour vous la solution serait de se débarrasser des pauvres afin que les riches puissent continuer a vivre et a dépenser sans compter, mais je crains que cette solution en soit qu’une vision à très court terme menant tout droit au suicide collectif de l’humanité


    • oncle archibald 18 novembre 2011 16:24
      Gabegie que le nucléaire induit : on sait que pour 1 kW utilisé, on en produit 3. Dans les calculs de remplacement par des énergies alternatives, ce facteur 3 est systématiquement occulté.
      Ah ?? Parce qu’il fait soleil et qu’il fait du vent sur commande, juste quand vous avez besoin d’électricité ?? Vous savez bien que seules les centrales hydrauliques sont capables de moduler exactement leur production sur les besoins, il n’y a qu’à ouvrir ou fermer une vanne .. Tous les autres moyens de production ont de « l’inertie » cad qu’il faut du temps pour la production ou pour l’arrêter. La production d’électricité solaire ou éolienne sont tout particulièrement aléatoires et il est impossible de les adapter à la demande ..

      Ce qui est désolant c’est que nos surplus d’électricité nucléaire soient perdus ou vendus à l’étranger ... notamment en aux suisses qui moins cons que nous l’utilisent pour remonter de l’eau dans les barrages et donc « stocker » de l’électricité potentielle utilisable en fonction des besoins.

    • JL JL1 18 novembre 2011 17:55

      Archibald,

      je ne suis pas fan des éoliennes, je trouve ça affreux.

      Ceci dit, si vous couplez un champ d’éoliennes une centrale hydraulique (la houille blanche, comme on disait à l’école) et des panneaux solaires, alors, vous pouvez économiser l’eau quand il y a du vent ou du soleil pour la réserver quand il y aura pétole, nuages ou nuit. Facile, non ?


    • goc goc 18 novembre 2011 23:36

      JL1

      c’essslaaah, et la marmotte elle plie le papier !!

      pour votre info, n’importe quel météorologue vous expliquera que nuage et manque de vent vont ensemble, comme beau temps et vent (le mistral vous connaissez ??)
      Et comme on ne sait pas stocker l’électricité, je vous laisse deviser sur l’intérêt de votre solution


    • JL JL1 19 novembre 2011 08:35

      goc,

      vous êtes doublement dans l’erreur : d’une part, les barrages, par définition, ça retient l’eau, et on peut donc moduler la production d’électricité en temps réel.

      D’autre part, je vis en Bretagne : au contraire de ce que vous dites, le vent et les nuages vont ensemble, même si parfois le temps est couvert et le vent absent.

      En revanche, si le vent est fort et le ciel est bleu (mistral !), c’est tout bénef pour les économies d’eau dans la retenue qui est, contrairement à ce que vous dites, un stockage d’énergie.

      (*) Pour un meilleur rendement des panneaux solaires, il faut arrêter les épandages de saloperies dans l’atmosphère, je parle des chemtrails. L’autre jour, grand beau temps, il y en avait un qui décrivait des arabesques dans le ciel ! Je n’avais jamais vu ça ! Peut-être un pilote qui lançait un message ? Et les cons nous disent que ce sont des avions de ligne ! Qui quadrillent le ciel !?

      http://actu-chemtrails.over-blog.com/

      http://www.alterinfo.net/La-geo-ingenierie-atmospherique_a50099.html?com#com_1580954


    • JL JL1 19 novembre 2011 08:46

      Cassino,

      vous avez raison, mais vous avez lu un peu vite : j’ai évoqué les puissance prises en considération pour évaluer ce qu’il faudrait pour les remplacer.

      C’est comme un moteur à essence de 75 CV qui peut-être avantageusement remplacé par un diésel de 60, si vous voyez ce que je veux dire. Je prétend qu’une production écologique ou thermique de x mégawatts remplacera avantageusement une centrale nucléaire de 3x MW, et même mieux, si l’on prend en compte la gabegie induite, le coût d’extraction du minerai, sa transformation, et le retraitement d’une partie des déchets. Sans compter les autres désagréments sur l’environnement direct.

      L’industrie nucléaire a intérêt à maximiser la puissance de ses centrales pour présenter un coût du kW compétitif : cette maximisation induit la gabegie que je dénonce et qui inhibe toutes les initiatives d’économie. On arrive à la Noël, les rues vont encore être sur-illuminées pendant un mois !


    • pissefroid pissefroid 18 novembre 2011 09:17

      Plutôt que de traîner l’énergie nucléaire aux gémonies il serait préférable de préparer la campagne référendaire pour demander aux électeurs si ils acceptent ou non le risque inhérent à cette énergie.

      Dans un débat instructif, et non polémique, il ne me paraît pas évident que les électeurs refusent ce risque.


      • Politeia 18 novembre 2011 10:38

        Peu être, mais le problème c’est que la prise de risque consentie de certain entraine de facto la prise de risque non consentie des autres. Vous voulez faire du nucléaire ? Très bien mais démerdez vous pour que de près ou de loin, ma vie ne sois pas affecté en cas d’accident ! Ca va être plus compliqué que d’aménager un espace fumeur dans les restaurants...


      • roro46 18 novembre 2011 10:54

        « Dans un débat instructif, et non polémique, il ne me paraît pas évident que les électeurs refusent ce risque. »

        Bonjour PISSEFROID :
        Pour ma part, ça me paraît évident au contraire.
        D’ailleurs, qui a pris le « risque » de faire un débat sur ce sujet jusque-là ? Personne.
        Si le résultat était acquis aux défenseurs du nucléaire, je pense qu’il y a sans doute longtemps qu’un tel débat aurait eu lieu.

        De plus, ça sous-entendrait un débat vraiment, TOTALEMENT transparent... Certains ne semble pas y être favorables.


      • ichris31 18 novembre 2011 18:55

        Bien sur si on ne présente que LE RISQUE face à rien, c’est sur que les gens ne vont pas choisir le rien. Par contre si on analyse les risques et leur niveau de criticité et que l’on présente des solutions alternatives, les gens vont pouvoir réfléchir en toute connaissance de cause.
        Dans le monde du travail, on discute même pas. Il existe 9 principes de prévention.
        a) Eviter les risques ;
         b) Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités ;
         c) Combattre les risques à la source ;
        Ca part d’une directivre européenne en 89.
        Et alors ? Ca ne s’applique pas à tout, Pourquoi donc


      • Dzan 18 novembre 2011 09:33

        Les Khmers verts dopés par les élections intermédiaires, vont vite redescendre de l’escabeau.
        Hollande aurait dû y aller seul sans cette équipe , irresponsable.
        Que croient-ils ? Qu’il suffit de tourner un bouton, et une centrale s’arrète.
        On va coller des éoliennes partout. Les panneaux photovoltaïques sont foutus au bout de 15ans et pour le moment, on ne sait pas les recycler.

        Bien sûr que les centrales il faudra les arrèter, quand elles seront comme une pile rechargeable, à bout.
        Que les contrôles soient renforcés bien entendu.

        La préoccupation principale des Français c’est l’emploi, le pouvoir d’achat.
        Déjà dans les communes où il y a des centrales, la colère contre les khmers verts commence à monter.
        Même Eva n’ose plus se montrer. Elle vient de comprendre dans quel moulin à vent elle est embarquée.


        • Politeia 18 novembre 2011 11:20

          Des panneaux non recyclable de 15 ans de durée de vie ? Vous savez qu’on sait faire autre chose que l’amorphe aujourd’hui ? Quand on aura insvestie dans la R&D sur les énergies renouvelables, ne serait ce qu’un quart de ce qu’on à investie dans le nucléaire se sera pas mal.

          L’emploi et le pouvoir d’achat 1er préoccupation des français.... vous avez malheureusement raison. Qu’est ce qu’un français n’est pas prêt à faire pour avoir le dernier smartphone, les dernières pompes ? Mais le français risque de déchanter. Vu ce qui arrive le pouvoir d’achat n’est pas prêt d’augmenter et l’emploi n’est pas prêt de revenir. Enfin pas l’emploi dans le sens où je l’entend.


        • amipb amipb 18 novembre 2011 18:52

          @Dzan : si vous étiez dans un navire avec très peu d’essence et fonçant droit vers un iceberg, votre premier soucis serait le carburant ?

          Pourtant c’est bien la trajectoire qu’il s’agit de changer.

          Quant aux khmers verts, j’aimerai vous rappeler que les khmers ont été une civilisation extrêmement avancée, et qu’aucun écologiste n’a jamais tué personne.

          Si le débat pouvait donc éviter de sombrer dans la caricature...


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 novembre 2011 10:02

          Affaire Mox - PS / EELV

          Il a fallu qu’Areva fasse part « à ses contacts ordinaires au PS [NdR : Hollande, indirectement] des conséquences économiques, sociales, industrielles, environnementales très graves, qui conduiraient aussi à la disparition du leadership de la France dans le nucléaire civil » pour que le PS (Aubry) se rende compte de la signification réelle de l’accord qu’il venait de signer avec EELV (Duflot).

          Tandis que les observateurs et commentateurs déblatèrent à loisir sur le caractère politicien du « malentendu » PS-EELV, ne conviendrait-il pas de se poser quelques autres questions ?

          1)
          Duflot avait-elle une connaissance exacte de toutes les implications du paragraphe incriminé ?
          Auquel cas, elle aurait roulé Aubry dans la farine...
          Cependant, si ses connaissances nucléaires sont à la hauteur de ses connaissances géographiques (« 
          Le Japon se trouve dans l’hémisphère sud »), on ne peut qu’écarter cette hypothèse de compétence.
          2)
          Aubry comprenait-elle toutes les implications dudit paragraphe ? À l’évidence, non.

          Dans ce cas, le problème n’est pas une divergence d’interprétation du fameux paragraphe mais uneréelle incompétence d’Aubry et de Hollande en la matière !

          Cerise sur le gâteau, l’UMP, avec Copé, se complaît à souligner le caractère politicien de l’accord et du « malentendu » PS-EELV (centrales nucléaires contre circonscriptions). Ce faisant, Copé montre son incapacité à faire apparaître au grand jour l’incompétence réelle d’Aubry et de Hollande, signifiant par là sa propre incompétence.

          Résultat :
          PS = UMP = Incompétence ! ! !...


          • Fergus Fergus 18 novembre 2011 10:43

            Bonjour à tous.

            Bien que favorable à une sortie progressive du nucéaire, je trouve la position de Hollande parafaitement équilibrée dans la mesure où elle acte la fin programmée de 24 réacteurs et la diminution corrélative de la production du Mox. Tout cela dans un délai qui devrait permettre de redéployer peu à peu le personnel d’Areva vers des activités nouvelles liées soit au démantèlement progressif de la filière, soit à la mise au point d’activités en rapport avec les énergies renouvelables.

            Hollande, mais cela est vrai pour tout personnage politique responsable désireux d’exercer les plus hautes fonctions, se doit d’aborder le problème de manière réaliste, autrement dit de ne céder ni aux oukases intégristes d’Eva Joly ni à ceux, productivistes pour de légitimes questions d’emploi, du Front de Gauche et des syndicats. Un exercice difficile dont il ne se tire pas trop mal, quoi qu’en disent les éditorialistes.


            • krolik krolik 18 novembre 2011 10:50

              Et l’accord PS-verts ne prend pas en compte la Génération 4 et Astrid dont le construction devrait commencer en 2014.

              Il est certain que l’on ne peut renoncer au pactole constitué par les stock d’uranium appauvri qui rien qu’en France peuvent constituer un combustible pour un parc nucléaire équivalent au parc actuel pour quelques milliers d’années, et ceci sans faire appel à la moindre fourniture extérieure d’un quelconque minerai.

              La dernière fois que le PS s’est exprimé sur le sujet c’était Lionel Jospin le 13 Mai 1999 répondant à Alain Peyrefitte qui l’avait interrogé sur la fermeture de SPX. Jospin avait donné comme argumentation prototype trop cher ne pouvant être une tête de série. Il ne parlait pas d’un danger potentiel de SPX (plutonium, sodium) rendait hommage à la compétence des scientifiques et techniciens et préconisait de continuer les études sur cette filière prometteuse.

              De fait la droite et la gauche étant d’accord les études ont grossi sous cette impulsion, et maintenant cela est mûr pour passer à l’application réelle d’un nouveau proto.

              L’accord PS-Vert ne fait pas référence à la gen4 , donc on en reste sur la déclaration de Lionel Jospin. les problèmes énergétiques sont des problèmes qui se traitent avec des horizons de 30 à 40 ans et ne se pilotent pas comme une mobylette avec changement d’orientation tous les 10 ans. mais là visiblement le PS a bien compris et tient la ligne exprimée par Jospin.

              Tenez une pétition récente et intéressante.

              @+


              • krolik krolik 18 novembre 2011 12:02

                Merci d’être allé signé la pétition demandant plus de nucléaire.

                Quant à la filière thorium à sels fondus, c’est très bien, sauf que l’on oublie un petit détail, ce qui est liquide a toujours tendance à fuir.. et une fuite de sels fondus radioactifs ce serait très ennuyeux...Alors qu’un combustible REP c’est un solide qui a peu de chance de fuir.

                Donc le CEA trouve cela craignos. Mais certains sont militants pour cette filière et ne veulent pas lire ce que le CEA a écrit, ils connaissent un peu tout de même et malgré tous leurs défauts.

                @+


              • lloreen 18 novembre 2011 10:51

                Il est temps de laisser la parole à ceux qui participent activement à l’émergence de vraies solutions.

                http://quanthomme.free.fr/


                • kssard kssard 18 novembre 2011 11:04

                  Si l’on écoute les écologistes, ils faut faire comme les allemands : Passer les centrales au gaz avec Gazprom (baiser de judas avec Poutine) et importer du charbon (bonjour les co2). 


                  Les écologistes répètent le coup de 1981. Ils avaient subordonné leur participation à l’union de la gauche en contrepartie de l’arrêt du projet de mise au grand gabarit du réseau fluvial Rhin-Rhone qui visait à remplacer les camions par des péniches développement durable (Dominique Voinet était député du Doubs...) et aussi à abandonner projet de Centrale nucléaire au Carnet (près de Saint Nazaire) alors que l’ouest de la France est déficitaire en éléctricité. 

                  La vérité est que les écologistes pratiquent systématiquement le chantage et ne sont pas des partenaires fiables. Une nouvelle fois, ils démontrent qu’ils sont le faux nez de la droite qui n’en demandait pas temps.

                   Franchement, le PS n’est pas assez ferme avec ces gens au comportement de voyou qui ne méritent absolument pas de circonscription électorales taillées sur mesure. 

                  • orage mécanique orage mécanique 18 novembre 2011 11:30

                    au lieu de répéter le discours officiel sur l’arrêt des centrales à remplacer par autre chose.

                    Dites vous que rien qu’en faisant les choses comme elles doivent être faites : pas de chauffage électrique dans des immeubles, des entrepôts, les éclairages la nuit des boutiques etc etc etc

                    La puissance économisée permettrait déjà la fermeture de certaines centrales hors d’age.

                    Maintenant, il y a un autre problème c’est que l’on ne sait pas comment démanteler une centrale alors pourquoi continuer à en mettre en route qui ne sont pas nécessaires.

                    Quand à l’emploi, il n’y a rien à craindre vu la main d’œuvre nécessaire pour le démantèlement et l’argent normalement réservée pour cette usage.

                    Quand à la pollution allez voir en Afrique dans les mines d’extraction des combustibles nucléaires mais c’est vrai ce n’est pas grave c’est chez les autres.


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 18 novembre 2011 11:31

                      En voilà une campagne qui commence bien..............A mon avis, il y en a un là bas qui a juré sur la tête de ma mère, de mes frères, mes sœurs mes cousins mes voisins et même de l’humanité entière, que ça ne m’étonnerait pas...........A mort ! http://www.dailymotion.com/video/x4c9x4_jean-sarkozy-a-mort-pour-martinon_news


                      • gaspadyn gaspadyin 18 novembre 2011 12:08

                        Moi j’ai plutôt l’impression que c’est le PS et Aubry + Duflot qui ont totalement perverti les discussions.

                        Comment peut-on promettre un certain nombre de places à des gens dont on ne peut pas être sûr qu’ils rassembleront plus de 5% des suffrages ? MAGOUILLES !

                        Comment peut-on s’engager sur une date précise alors qu’il n’existe aucun plan pour remplacer les centrales nucléaires ? et si ce plan existe, alors il est sacrément bien gardé. IDIOTIE !

                        Comment arrêtera-t-on les centrales ? qu’est-ce-qui remplacera au moment même de l’arrêt l’énergie qui ne sera plus disponible ? Y-a-t-il assez de techniciens et d’ouvriers hautement qualifiés pour faire ce travail ? combien de temps cela prendra-t-il ? faudra-t-il envisager de faire garder les centrales par l’armée ? Que fera-t-on des réacteurs, et.... de tout le matériel ?

                        Combien ça couterait ? que deviendront les anciens sites ?

                         

                         

                        Comment peut-on négocier ainsi sans les candidats à l’élection principale ? MAGOUILLES !

                        L’ UMPS+EV = un ramassis de partis pourris manipulateurs incompétents antidémocratiques eurokratiques ...

                        --------------------------------------------

                        Tout à fait d’accord avec GOC pour développer les installations d’économies d’énergie.

                        Ca c’est très concret, chacun peut comprendre et ça peut déjà donner du travail à pas mal de gens.

                         

                        à IMPERTINENT : vous oubliez que nous sommes obligés de vendre de l’énergie à des entreprises privées ( loi NOME) — merci aux eurokraturistes d’avoir soutenu l’europourriture qui a conduit à cette voie —

                        Donc, EDF ne sera peut-être pas en mesure de distribuer tout le courant nécessaire à ses abonnés ; et devra/ doit en acheter ailleurs.

                        Eventuellement même, une idiotie eurokratique de plus n’est pas à exclure, auprès de ses concurrents auxquels l’entreprise aura vendu du courant.

                         

                        Quand je lis : REFERENDUM ! je me demande quelle sera la question.

                        Je n’y suis pas opposé, loin de là ! mais quels seront les choix ???

                        Et cette question ramène à celles que j’ai posées plus haut : par quoi remplace-t-on les centrales, et comment ? Et : est-ce-que ça marchera à coup sûr ?

                        Peut-on/ faudra-t-il envisager des dizaines voire des centaines de centres de production locaux ?

                         Si oui, la population sera-t-elle d’accord ( même en cas de « oui » au référendum ?)

                         

                        Bref, rien n’est règlé, et je crois que personne n’a UNE bonne solution de remplacement à proposer.

                         

                         

                         


                        • kéké02360 18 novembre 2011 12:09

                          Parait que l’huître de Hollande se cache à l’eau dans les algues vertes pour chaluter l’oursin Duflot à l’occasion des grandes marées d’équimox ......... smiley


                          • anarcococo 18 novembre 2011 12:19

                            L’énergie nucléaire est un problème complexe, si les Allemands et les Suisses ont pu trouvé quelques solutions dans ce domaine, c’est certainement sur la base de discussions sérieuses et approfondies ...

                            Les discussions guignolesques PS-EELV montrent que sur cette base on va droit dans le mur (nucléaire) !


                            • chantecler chantecler 18 novembre 2011 12:40

                              Que je sache le plutonium ne se trouve pas à l’état pur dans des gisements .

                              Et heureusement , vu sa dangerosité au µg.

                              Que je sache nous n’avons pas de mines d’uranium dans notre pays : ça se saurait .

                              Donc cette matière il faut l’extraire , l’acheter comme toutes les ressources fossiles . Avec les variations de prix du marché concernant l’offre et la demande .

                              Par contre vue le nombre de bombes H qui sont bourrées de plutonium , je suppose que de cette folie il reste des tonnes de plutonium à récupérer .

                              D’ où le débat sur le MOX.

                              Car en fabriquer à partir de rien c’est absolument ruineux .cf le coût du programme atomique militaire .

                              Mais si l’on continue dans le désarmement nucléaire , il faut bien trouver une solution pour brûler ce plutonium en surplus .

                              Car son stockage dans des conditions plus ou moins aléatoires et vérifiables, ça pose aussi d’énormes problèmes .

                              D’où la complexité du débat .

                              Mais enfin produire de l’électricité d’origine nucléaire soi disant pas chère en ne tenant compte que du prix du combustible et entendre parallèlement qu’il faudra augmenter les tarifs d’électricité parce qu’ils seraient trop peu facturés dans le cadre de l’Europe , il y a de quoi réfléchir...

                              Encore une fois ce sont les populations qui se font pigeonner : et sur les factures ( globales de coût réel déchets, destructions des centrales anciennes ) et sur les risques pris .


                              • c.isme c.isme 18 novembre 2011 14:31

                                Il serait bon que le PS implose tout de suite et qu’il n’y est pas ce cirque d’illusionniste à tous les coins dans cette campagne présidentiel. Pour Eva Joly il serait bon aussi de la désenvouter de ce Dany le rouge. Son discours du 12 novembre 2011 est d’une manipulation certaine et inspiré par le groupe Spinelli ou d’ailleurs on retrouve Mario Monti le nouveau maître de l’Italie.
                                Je serais curieux de connaitre ces vues sur le nucléaire à ce M.Monti et si l’Italie va se faire voler son NON au nucléaire. Faut pas rêver l’effondrement économique va leur permettre de retarder les innovations et les budgets alors que l’on dépense déjà tout dans des conneries de recherches génétiques ou de trous noirs etc.

                                Si le nucléaire les intéressent ainsi que les économies on peut toujours économiser des milliards avec le sarcophage de Tchernobyl puisqu’il n’y a plus rien en combustible là-bas.
                                Quand est ce que ARTE va rediffuser Tchernobyl un alibi en béton ? On dirait que ce reportage n’a pas assez été vu.

                                http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6514-le-nucleaire-infos-et-actualites-de-l-industrie-nucleaire

                                Ils ne veulent pas faire d’économie en réalité ils veulent rétablir l’esclavage c’est tout.

                                http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=758:la-subversion-roger-mucchielli&catid=55:sociologie&Itemid=55


                                • mortelune mortelune 18 novembre 2011 15:31

                                  Peu de pays disposent de centrales nucléaires comment font-ils pour vivre ?


                                  On nous rabat les oreilles avec les centrales jusqu’à ce qu’un jour un accident survienne et que le vignoble français soit contaminé. Je parle du vignoble car apparemment il est plus important aux yeux de certains que les habitants eux-mêmes.

                                  Il y a de très bonnes vidéos et de nombreux documents sur le net qui montrent que le ratio danger/nécessité n’est pas bon du tout sans compter que l’énergie dépensée pour fabriquer, entretenir et démanteler une centrale est tout à fait énorme.

                                  « Ce n’est pas parce qu’on consommera moins n’énergie, qu’on sera demain plus malheureux et qu’on aura des services énergétiques qui seront moindre » (Thierry Salomon)


                                  • LE CHAT LE CHAT 18 novembre 2011 15:50

                                    les écolos ont bien raison de gratter le plus qu’ils peuvent , quand on voit l’attitude répugnante des maires de Paris et de Lyon , qui veulent uniquement les voix des verts pour faire élire leurs copains , mais surtout pas leur offrir quoi que se soit !
                                    à vouloir promouvoir une écologie qui serait uniquement de gôôche , les autres pensent que le report est automatique , même en s’essuyant les pieds sur les electeurs !
                                    la mémère norvégienne va t elle aller jusqu’au bout ? J’en connais qui vont regretter d’avoir renversé des poubelles sur la tête à Hulot .....


                                    • lloreen 18 novembre 2011 16:33

                                      Toutes les solutions existent déjà.

                                      Elles sont systématiquement étouffées par le lobby du nucléaire.C’est aussi simple que cela.
                                      Si les gens pouvaient commencer à enlever les étiquettes partisanes (droite,gauche, vert, bleu, orange....)qui sont autant d’oeillères et s’ils commençaient à se renseigner chez ceux que les lobbies baillonnent et pourchassent en informant autour d’eux, le monde pourrait prospérer ...

                                      http://mahamudras.blogspot.com/2011/10/un-physicien-en-colere-parle-denergie.html


                                      • appoline appoline 18 novembre 2011 18:00

                                        Elle a une petit mine Martine, elle a encore dû passer une mauvaise soirée ; ah, c’est vrai, il ne faut pas dire qu’elle picole.


                                        • bernard bernard 18 novembre 2011 18:38

                                          Les petits arrangements,à gauche, entre (vrais faux) amis...
                                          Les déboires commencent seulement.
                                          Les petits arrangements, à droite, entre (vrais faux) amis...
                                          Les déboires sont exactement les mêmes.
                                          (On a beau mélanger de l’huile et du vinaigre, si on les laisse reposer un moment,
                                          ces deux éléments n’étant pas solubles, ils ont une facheuse tendance à se séparer)
                                          Bref, il s’agit d’une belle bande de « cloche » qui n’est même pas fichue de s’accorder.
                                          Et ce n’est ni Hollande, à gauche, ni Sarko à droite qui sont capable de servir de « diapason ».
                                          Ne parlons même pas des extrêmes qui sont carrément aux abonnée absents.

                                          Perso, il y a longtemps que ces « cloches » me filent le « bourdon » !

                                          Chiotte ! Chiotte et rechiotte !


                                          • Ptetmai 18 novembre 2011 20:14

                                            Hollande, comme beraucoup d’intervenant ici et ailleurs, n’a rien compris au nucléaire

                                            Il aurait dû lire le dossier du Canard qui n’a pourtant pas sa carte à EELV sur le nucléaire

                                            Faites-le ; réagissez après seulement


                                            • Metais 18 novembre 2011 20:39

                                              Après avoir vu Ségolène exiger le perchoir de l’Assemblée dés le lendemain de sa défaite aux primaires , on pouvait raisonnablement s’attendre à d’autres dérapages à gauche dans la course effrénée aux postes...C’est venu des écolos et ils ont fait fort . Pariant sur le mauvais score de leur candidate , ils ont préféré l’achever en négociant les prébendes illico plutôt qu’entre les deux tours . En gros , en échangeant des Centrales nucléaires contre des places de députés , avec moins de 5% des votants sans doute et après le Sénat ils vont s’offrir un groupe à l’Assemblée....( alors que le Front national avec des scores avoisinant les 20% n’a pas un seul député !) . C’est beau , c’est grand , c’est généreux la France !

                                              Le plus inquiétant dans toute cette histoire c’est l’amateurisme d’Hollande . Il ne s’est pas rendu compte de l’effet déplorable que cette histoire sordide allait avoir sur l’opinion ( même sans l’épisode du Mox...) , sur Eva et sur les électeurs écolos ! S’il continue de se tirer des balles dans les pinceaux , dans quel état sera t’il en Avril ? Personnellement , je m’y attendais un peu ! Tout le monde a cru qu’ Aubry était la candidate de substitution de DSK , c’est faux , c’est à Hollande ( Moscovici...etc ) que ce rôle de roue de secours , de doublure avait été attribuée ( par qui vous savez...) et on découvre maintenant le candidat préféré de Chirac tel qu’il est : sympa mais limité ! On peut encore espérer qu’un désastre financier ( perte du triple A , explosion de l’Euro ) ou une nouvelle guerre en Syrie ou en Iran plombe définitivement Sarko mais pour moi - si les déçus de droite et maintenant de gauche se reportent sur les extrêmes - le risque de voir se reproduire 2002 existe de plus en plus.... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

loulou_le_ouf


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès