Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nuit Debout

JPEG

C’est un mouvement spontané au début, un peu plus organisé aujourd’hui.

Voici un peu d’espoir, un vent de colère et aussi un début de mobilisation de masse.

Le gouvernement commence à prendre peur, notamment parce que la jeunesse massivement se mobilise contre la politique des Macron, Hollande et Valls.

Tous ceux qui veulent récupérer le mouvement d’une manière ou d’une autre en seront pour leurs frais.

Ce mouvement est profond, cette vague commence à enfler… Elle est politique et non politicienne.

Ces ouvriers, ces chômeurs, ces jeunes et ces retraités ne se reconnaissent plus dans les appareils.

Ils recherchent une issue.

Cet appel est un premier pas

TOUT EST POSSIBLE

Jean-François Chalot

« Depuis le 31 mars nous, citoyens-nes, sommes installés-ées en toute légalité sur différentes places dans nos villes. Ces rassemblements pacifiques, ouverts et populaires visent à réinvestir l’espace public pour échanger, débattre et construire ensemble.

Malgré les dispersions arbitraires de la police, malgré la pluie et les difficultés matérielles, malgré des tentatives d’infiltration et de récupération par des réseaux d’extrême droite, notre mouvement a réuni chaque jour et chaque nuit des milliers de citoyens-nes différents-es mais DEBOUT partout en France et des soutiens partout dans le monde.

Une foule toujours plus nombreuse de citoyens-nes concernés-ées, engagés-ées ou tout simplement curieux-ses, des femmes et des hommes de tous âges, de tous milieux sociaux, passent sur les lieux de ces différentes nuits debout, participent aux débats et manifestent leur soutien.

Si besoin était, cela confirme l’échec manifeste du travail permanent d’exclusion des citoyens-nes mené par les dirigeants politiques et les faiseurs médiatiques d’opinion. 

Pourquoi cette pétition ?

Cette pétition ne porte pas d'autre revendication que de permettre à tous ceux et celles qui veulent participer à une #NuitDebout de pouvoir s'organiser et le faire.

A ceux et celles qui veulent tout simplement apporter leur soutien de pouvoir le faire en deux clics.

Cette pétition est donc un moyen de nous compter localement et globalement. Nous vous demandons de signer et partager massivement. »

Signez sur http://petition.nuitdebout.fr/fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 9 avril 10:10

    Je parie qu’ils sont tous pour l’UE, la société multiculturelle à l’américaine, le consumérisme ...
    Je préfère Burkini, plus cohérente
    Une société divisée n’est plus que le terreau du libéralisme (qui gagnera au final) et des extrêmes


    • DanielD2 DanielD2 9 avril 16:51

      C’est tout le problème des gens de gôôôôche. Ils voient bien que le niveau de vie baisse lentement mais surement, mais ils ne peuvent pas s’attaquer aux systèmes mis en place par les libéraux pour faire baisser le niveau de vie : Ouverture des frontières, immigration, délocalisation, etc. parce que ça serait contraire à leur identité « ouverte ».


      Donc ils se rassemblent avec des pancartes « Moi y’en a vouloir des sous » fabriquées en Chine, parfois l’état leur en donne un peu, appliquant la stratégie du feu doux pour faire cuire la grenouille, et ça s’arrête là ...

    • Gasty Gasty 10 avril 09:27

      @DanielD2
      Une société ne change pas du jour au lendemain, il faut du temps. Et ne vous en déplaise, enfin une jeunesse qui participera à son changement dans les décennies à venir. En effet on ne bouleverse pas un système brutalement sans le consentement de la majorité de ses citoyens. Les ultras libéraux peuvent déjà comprendre que leurs idées sont des idées de merdes et n’y aurait-il que les gens de gôôôche pour le leur faire savoir ?


    • rocla+ rocla+ 9 avril 10:14

      Couchés le jour 


      Debout la nuit ... smiley

      • Papybom Papybom 9 avril 10:56

        Monsieur Chalot

        "Tous ceux qui veulent récupérer le mouvement d’une manière ou d’une autre en seront pour leurs frais."

        Pour info :

        "Jean-Luc Mélenchon a assuré aujourd’hui ne pas vouloir « récupérer » l’opération nocturne "Nuit Debout« , mais qu’il serait en revanche »fier« d’ »être récupéré« par ce mouvement »formidable" de jeunes rassemblés depuis trois nuits place de la République."

        Cordialement.


        • Spartacus Spartacus 9 avril 10:57
          Des sitting-branleurs qui n’ont jamais travaillé occupent la place d’Italie.

          Les sitting-branleurs de la nuit sont quasi tous des enfants de profs, de fonctionnaires territoriaux. 
          Entourés de gauchistes syndicaliste en « disponibilité syndicale » quasi tous statutaires de l’état...

          Ils ont tous jamais travaillé dans le secteur marchand. Aucun n’a de notion d’économie de marché. C’est pas ces abrutis qui vont créer des starts up. 

          Ils ont une superbe revendication qui méritent le détour.
          Ils réclament à vivre de rentes....Ils voudraient avoir la vie de leurs parents payé en fonction d’un statut et pas pour leur valeur, dont ils ont bien compris qu’avec ils ne tireraient rien.

          Sauf que les rentiers de l’état sont mainteant trop nombreux et on en prend plus, ils sont 6 millions et intouchables par leurs statuts. 

          Pas de place pour les emplois de rentier pour ces nouveaux arrivants. En plus ils comprennent que la vie de patachon statutaire de leur parents, c’est a eux de la payer. C’était à crédit.

          Ils refusent d’être payé pour leur travail. 
          Comme des poules découvrent une paire de ciseau, ils sont debout KO la nuit.

          Ne nous y trompons pas, c’est pas ces sitting-branleurs que la France créera des start up et de la richesse.
           Leurs parent n’ayant créé que des mirages marxistes débiles et laissé pour les générations suivantes que des dettes et des charges et une vie à courir après le temps libre payé par les autres.

          • Jean Pierre 9 avril 20:10

            @Spartacus
            C’est bien, Spartacus a récité sa leçon et l’intégralité de son vocabulaire : « les rentiers de l’Etat, les fonctionnaires, les gauchistes, les syndicalistes, les intouchables, les marxistes », les statutaires.

            Avec en tout une petite dizaine de mots, il vous fait des centaines de commentaires le Spartacus. Il suffit de les touiller pour changer l’ordre, et ça repart pour les suivants.
            Y a t’il réellement parmi ces jeunes des fonctionnaires, des rentiers ? Spartacus n’a pas à ce poser ce genre de question puisque les préjugés de Spartacus ont la réponse universelle à toutes les questions.
            Y a t’il une analyse propre et personnelle de la situation ? S’interroge t’il sur les causes et les formes spécifiques de ce mouvement, A t’il interrogé ces jeunes ? A t’il eu une réflexion sérieuse ou des informations sur leurs origines ? En bref, Spartacus sait il exactement de quoi il parle ?
            Non bien sûr. Sur n’importe quelque situation, aussi nouvelle, inconnue et incompréhensible soit-elle pour lui, il nous déverse à l’infini la même diarrhée réac et aigrie.

          • eric 9 avril 21:32

            @Jean Pierre
            Il n’y a surtout à peu prêt personne. Surtout si on retire le SF et les punk à chien. J n’ai rien contre les chiens, bien sur. Mais le gros de ces permanents de ce petit spectacles pour médias de gauche initiés a quand même des objectifs politiques un peu flou...

            Et j’y ai été trois fois à des heures différentes dont aujourd’hui pour voir la manif.

            Ceux qui veulent passer assis leur nuit debout sont donc sans intérêt au moins pour le moment. Intellectuellement ils ne parlent pas français. Politiquement ils sont inexistant. Il y a encore moins de monde que pour les indignés ou les occupy.

            A côté, il y a la rue JP Timbault, pas mal islamisée, boutique de burqua, islamise en uniform, etc... Là, il y a un truc qui existe vraiment ( et sans subventions...) Je ne les apprécie pas plus que les alter auxquels ils ressemblent tant, mais avec eux, il faudra bien un jour avoir des dialogues politiques...

            En revanche, aujourd’hui, il y avait aussi la manif.

            Surpris en bine ( si je puis dire) pas mal de monde malgré les commentaires unanime de la presse PS ( le mouvement s’essoufflerait)
            Vu que cela dure depuis un moment, il y a avait pas ma de monde. Le boulevard à peu pret occupé,sinon plein de République à Bastille.

            Bine sur c’est la CGT, le PCF, et FO, les autres groupuscules suivent.
            Le NPA n’a pas l’air de s’être remis...En revanche, LO a l’air de renaitre un peu de ses cendres.
            Sans surprise essentiellement des fonctionnaires si on en croit les banderoles.

            Une manif de petits blancs quoi....de racistes..dans un pays ou il y a facile une dizaine de millions d’étranger ou d’origine, dont une moitie sans doute de visible, et l’essentiel de travailleurs, arriver à avoir si peu de couleur, c’est une des grandes réussites de la préférence nationale réservée à la fonction publique.

            Que les « desouches » se le disent, si tu ne veux pas voir d’étrangers, va à gauche... !

            Une exception, construction travaux public avait fait une rangée de travailleurs noirs...Un peu trop ostensible les gars.. !

            Vals dirait, mettez moi quelques blacos ....

            Toujours les cohortes de préretraités du PC et les dadames de la dernière vague d’adhésion féminine notable au PCF il y a 40 ans.

            Mais je m’étais tapé aussi les « grandes » manifs Mélenchon aux présidentielles...

            Je dois dire que cette fois, il y avait quand même notablement plus de jeunes. A vu de nez, les gauches de gauche seraient peut être un peu en train de sortir de leur ghettos générationnel.

            M’enfin, faut pas s’affoler non plus, le boulevard à peu prêt plein cela fait quoi 20 000 personnes . On serait dans un pays à la presse libre, il y aurait une mention aux chiens écrasés...

            Surtout, tous cela est très positif pour le pouvoir. Ce sont ses comparses et complices de toujours qui restent aux manettes de tous ces mouvements. Ce sont des questions de fric. De notre fric.

            Tous ces gens finissent toujours par faire où on leur dit de faire, de voter pour qui on leur dit de voter.

            Aux 5 dernières présidentielles, ils ont toujours finit par choisir des grands bourgeois sur-diplômés de famille d’extrême droite méprisant les pauvres. Jospin avec son père Vichyste, MIterrand, pensionnaire au 104, camelot, AF récipiendaire de la francisque, Hollande au papa OAS, marie-chantal avec sa famille de culotte de peau sortie de l’enseignement catho.
            non seulement l’une était l’épouse de l’autre mais on prétend qu’elle fut la fille cache du premier, sans préjudice de leurs relations filiales et fraternelles à tous...

            Tous cela est sans doute largement faux, mais le seul fait qu’on en parle, prouve que même la gauche de gauche sait pourquoi et qui elle vote......

            Solidarité de classe sans doute entre exploiteur de l’argent public... ?

            Ah oui, et j’allais oublier, EELV, trop pathétique, on ne tire pas ....

            Après, ou plutôt devant, il y avait leur supplétifs violents et on voit on sent que les troisième âge rêvent que cela dégénère. La « responsable des étudiant », l’a dit, ils sont avec nous.
            Un spécialiste de la politique commentait à laTV, ils sont très malin, ils s’insinuent dans les manifs...encore un spécialiste quine connait pas le SO de la CGT..

            Les fascistes redescendent dans la rue en espérant imposer leur loi ? Mais non...ils n’intéressent tellement personne qu’ils sont obligés de brûler des abri bus et plus si affinité pour qu’on les reprenne au 2O Heure...

            Leur violence est un appel au secour... ;« On est là » râlait un intervenant dans un article sur Avox.

            Et c’est vraiment la fin pour eux ! Qu’avec un pouvoir de gauche aussi nul que même eux s’en rendent compte, il ne parviennent collectivement pas à avoir ne serait ce que quelques reports de voix, nous dis assez leur déliquescence collective.

            Les bêtes blessées peuvent être encore violente. Cela ne dure pas longtemps.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 avril 07:36

            @eric
            Vous avez oublié dans la liste, la nuit des longs couteaux qui mijote chez les Ripoublicains...
            Macron, 1er Ministre de Juppé, ça donnerait un coup de jeune !!


          • Ar zen Ar zen 10 avril 08:54

            @Jean Pierre

            Merci Jean Pierre. Vous l’avez bien débusqué le Spartacus.

            Je pense qu’il est incapable d’écrire un seul texte sans utiliser le vocable « fonctionnaire » ! Il doit toucher une prime à chaque utilisation de ce mot. Pas l’ombre d’un argument dans sa besace, quelques attaques « ad hominem », pourquoi gâter son plaisir, et les sempiternels « fonctionnaires » et « retraités ». Il utilise un seul argument en permanence : l’argument d’autorité ! Il se place au dessus de la mêlée et diffuse sa science avec une grandeur d’âme incomparable. Remercions le de partager avec nous ses richesses intérieures.


          • Gasty Gasty 10 avril 09:34

            @Spartacus

            A vous entendre, les universités sont principalement composées de fils de profs et de fonctionnaires. C’est en effet ahurissant.


          • Ar zen Ar zen 10 avril 09:37

            @eric

            « Tous ces gens finissent toujours par faire où on leur dit de faire, de voter pour qui on leur dit de voter. »

            Voilà, vous avez résumé toutes « les luttes ». Puisque chaque supporter d’une idéologie voudrait voir celle ci appliquée en France, qu’elles sont nombreuses, le peuple restera éternellement divisé.

            N’anticipons pas, comme disait Mathusalem lorsqu’on lui parlait de la retraite des vieux. « Le grand soir », « la révolution », sont encore dans les limbes. Ce sont juste des utopies mais elles donnent de l’espoir et de très bons résultats pour l’oligarchie qui gouverne. Celle-ci sait conduire le bon peuple avec ces utopies. Il se fait mener par le bout du nez sans même sans rendre compte : « A bas le capital », « A bas le néo-libéralisme » !

            Ce que refuse de prendre en considération tous les tenants d’une idéologie, quelle qu’elle soit, qui veulent la pousser sur le devant de la scène, c’est que l’oligarchie a la pouvoir et l’argent. Nous ne pouvons pas lui ôter son argent. En revanche, nous pouvons lui enlever son pouvoir. Pourquoi l’oligarchie a t-elle le pouvoir ? Celui ci est inscrit dans « notre » constitution ! Nous sommes dans une oxymorienne « démocratie représentative ». Comme le martèle Etienne Chouard : « nous élisons des maîtres ». Notre constitution, non seulement ne nous protège pas, mais, plus encore, donne la possibilité à « nos » représentant de modifier, comme bon leur semble, la constitution à travers la procédure du congrès.

            Alors j’écris ici, à ceux qui veulent bien y réfléchir, que « supprimer la procédure du congrès » c’est enlever une bonne partie du pouvoir à l’oligarchie qui nous dirige. Seul le peuple souverain devrait être en mesure de modifier tout ou partie de sa constitution. Si le traité de Lisbonne a été voté, c’est uniquement grâce à la procédure du congrès. La première étape consiste donc à supprimer la procédure du congrès pour donner sa puissance au peuple, à travers une constitution qu’il pourra remanier selon le désir de sa majorité.

            La deuxième étape c’est d’offrir au peuple la possibilité de se saisir de tous les sujets et de les porter au suffrage de la majorité. Il s’agit de « l’initiative populaire ». La légalisation du cannabis ? Il suffit de voter !

            La troisième étape est le « référendum facultatif ». Celui ci permet au peuple d’annuler une loi qu’il juge inappropriée. Prenon l’exemple de la loi « El Khomri ». Le peuple français, muni du référendum facultatif, pourrait voter majoritairement contre cette loi. Elle serait immédiatement enterrée sans autre forme de procès.

            Ces trois étapes constituent « une démocratie directe ». Le pouvoir est rendu au peuple. Comprenez bien que l’oligarchie redoute cette démocratie « directe » plus que tout puisque celle ci sert l’intérêt commun. En effet, c’est la majorité du peuple qui décide toujours du chemin qu’il veut suivre.

            Mais les tenants d’une idéologie, ou d’une autre, ou bien d’une autre encore, ne sont pas prêts à accepter la loi de la majorité du peuple. Ils veulent « leur » idéologie au pouvoir. Nous arrivons donc totalement dispersés devant l’oligarchie. La procédure du congrès continue de faire ses ravages et le peuple reste dispersé, à jamais.

            Il existe un parti en France, une seul, qui propose dans son programme de gouvernement de mettre en place cette « démocratie directe » à savoir de supprimer la procédure du congrès et d’instaurer dans la constitution l’initiative populaire.

            Je laisse réfléchir celles et ceux qui voudraient aller un peu au delà de leur idéologie. En fait, celles et ceux qui voudraient, vraiment, lutter contre l’oligarchie au pouvoir. Celles et ceux qui voudraient défendre l’intérêt commun.


          • Spartacus Spartacus 10 avril 09:43

            @Ar zen


            Ha oui. Il y a des tabous qu’il ne faut aborder chez les gauchistes.....Les intouchables statutaires....

            Avec 6 millions de personnes représentant 90% des mouvements sociaux, 75% des dépenses publiques, 70% des élus, vous voudriez ignorer que le pouvoir de 100% de nuisance des fonctionnaires ?

            Il est vrai que quand ils revendiquent ils se présentent comme « prolétaires »......Sic.

            Quand aux « arguments », j’attend toujours, et vous êtes nombreux, la justification de vouloir pour sa caste plus de droits que le droit commun des autres......
            Et là......Jamais de réponses. 

          • Ar zen Ar zen 10 avril 10:15

            @Spartacus

            Si vous n’avez pas bien compris, je répête : je suis pour l’instauration d’une démocratie directe à savoir

            1°) Fin de la procédure du congrès

            2°) Inscription dans la constitution de l’initiative populaire

            3°) Inscription dans la constitution du référendum « facultatif ».

            Si le peuple de France veut davantage de « fonctionnaires » ou moins de « fonctionnaires » c’est la majorité qui le décide. Ce n’est pas vous, ce n’est pas moi ! C’est la majorité. Le projet pour la France est décidé par la majorité. Ma voix compte 1, la vôtre aussi.

            Il ne s’agit donc pas d’un projet de « gauche » ou d’un projet de « droite ». Les sujets sont examinés et votés par la majorité. Les « représentants », élus du peuple, oeuvrent pour le bien collectif. Pas difficile à comprendre Spartacus. Cela s’appelle la démocratie directe, la seule qui mérite d’être appelée « démocratie ». La « démocratie représentative » est un parfait oxymore. Ce qui est jouissif c’est que cette démocratie « directe » induit des débats. Le peuple est enfin réveillé et participe à la construction de la société, comme il le souhaite.

            Je note, encore une fois, que vous n’avez pas pu vous empêcher d’utiliser le substantif « fonctionnaire ».


          • Jean Pierre 10 avril 14:02

            @Spartacus
            Dans la fonction publique, il y a de plus en plus de vacataires et de contractuels. La recherche de productivité s’y applique de plus en plus.

            La démocratie a choisi de confier un certain nombre de domaine (santé, éducation, etc) à cette fonction publique. C’est comme ça et ce n’est pas à vous de décidez pour la majorité.
            Le service de la dette (dette créée par des politiques qui pensent comme vous) à un coût supérieur à celui du plus gros ministère (éducation nationale). Les premiers rentiers de l’Etat ne sont pas ceux auxquels vous pensez.
            Une large part des prélèvements obligatoires revient au secteur privé soit directement (commandes publiques) soit indirectement (pouvoir d’achat des salariés de la fonction publique). Un montant élevé de prélèvements obligatoires n’est absolument pas contradictoire avec l’économie privé. Mieux encore, un certain nombre d’entreprise du CAC40 sont nées de la recherche publique, du soutien de l’Etat, de la gestion de réseaux (eaux, téléphone) entièrement créés par la collectivité.
             Ce système d’économie mixte privé/public n’est pas critiquable en soit. C’est un système qui existe dans tout les pays qui fonctionnent bien. 
            Ce système peux évidemment être amélioré, par exemple sur la question de l’équité entre salariés du privé et du public. Mais la France est pleine de niches, de monopoles,de rentes de situations, d’avantages acquis. Je ne vous entend jamais parlez des notaires, des commissaires priseurs, des pharmaciens et d’autres professions dites « libérales » et à l’abri en fait de toute concurrence réelle.
             Le chiffre d’affaire de certain agriculteurs est composé de 90% de subventions. Ces exploitations doivent-elles disparaître vous satisfaire votre vision ? Ces agriculteurs doivent ils pointer à pôle emploi ? Les zones concernées doivent elles se désertifier ?
             Une majorité de droite a supprimé un certain nombre de régimes spéciaux au nom de l’équité. Simultanément cette assemblée s’est auto-attribué un régime de retraite scandaleusement favorable. Vous ne dites jamais rien la dessus. 
            Vous deviendrez un peu plus crédible sur cette question de l’équité quand vous en ferez autre chose qu’un argument partial pour taper uniquement et sans aucun discernement sur la fonction publique.


          • Spartacus Spartacus 11 avril 08:47

            @Jean Pierre

            Cela ne répond pas à la question. 
            Vouloir des droits sociaux supérieurs aux autres tout en voulant imposer aux autres des droits limités ?
            Et je ne partage pas votre point de vue sur l’utilitarisme de l’état dans l’économie. On en a besoin que dans les fonctions régaliennes. En économie l’état ne sert qu’a créer des monopoles, des droits de connivence à bloquer la concurrence, et la servitude à des groupes de pression, dont les premiers sont les castes infiltrées dans l’état.

          • rocla+ rocla+ 9 avril 11:06

            Sitting-Branleurs 


            Bien trouvé comme nom de ces manifestants . 

            Des sitting-branleurs Nuit Debout ... smiley

            • Yohan Yohan 9 avril 14:21

              @rocla+


              Ce sont les babas cool nouvelle version. Il faudrait qu’ils revoient la scène de la manif, « haut fait d’armes de pseudos révolutionnaires, face à un »méchant" propriétaire exploiteur smiley 
              lâcheté, petites lâchetés... 

            • petit gibus 9 avril 11:42
              La fachosphère de AV réagit smiley
              Le contraire aurait été étonnant smiley
              Devoir accompli Chalot

              • Yohan Yohan 9 avril 14:15

                @petit gibus


                dixit le porte parole de la bobosphère


              • Etbendidon 9 avril 16:53

                @petit gibus
                Bonjour petit penis euh non gibus, vous faites fort dans les commentaires vous
                pas d’accord avec votre petit monde (encore petit) alors t’es facho ou t’es un troll
                fastoche

                Autrement la nuit place de la ripoublique ça baise ?
                Si OUI faut rebaptiser le mouvement pour PENIS DEBOUT


              • Pyrathome Pyrathome 9 avril 17:18

                @petit gibus
                 Les fachos de tout poil viennent défendre le « national socialisme néolibéral d’extrême droite »
                 smiley smiley smiley smileysmileysmileysmiley


              • petit gibus 9 avril 18:23
                @Pyrathome smiley

                Il suffit de s’approcher de certaines grilles
                et hop !
                une effluve d’égout remonte en surface
                bon en ce moment j’ai le nez bouché
                c’est supportable smiley

              • eric 9 avril 21:39

                @Pyrathome
                Mais ou avez vous appris la politique ? j’ai vu la banderole de « convergence des luttes »dont vous reprenez en gros le slogan. Les droites ’n’ont bien sur rien a voir avec le président, les gouvernements et l’assemblé que vous avez élu « tous ensemble, tous ensemble ».

                C’est toujours pareil, vous rejetez la responsabilité de vos propres turpitudes sur les autres.

                Là, vus êtes en train d’expliquer que Marine Le pen est socialiste, Sarkozy libéral et Hollande fasciste..Vous ne vous sentez pas un peu isolé ?


              • eric 9 avril 22:28

                @petit gibus
                Ah ouai, ouai oaui....« les odeurs »..« cela sent mauvais » disaient ils, et cela vous « donne envie de vomir » et une « haine presque physique »oui ? .

                Tous le vocabulaire des racistes..et ce n’est pas votre style fascisant qui est gênant, c’est surtout sa pauvreté qui fait pitié...pas un mot qui soit de vous...
                On se croirait dans les années 30. Il faut vous réveiller. A l’époque,il y a quoi 12 300 bacheliers hors tout et pas d’internet ; Aujourd’hui, 80% d’une classe d’âge au bac. Tous le monde peut vérifier en deux clics que vous reprenez des images hitlériennes et ce que cela veut dire...

                C’est peut être ce niveau déplorable, cette pauvreté d’argument presque gênante qui explique pourquoi personne ne vous écoute.


              • Yohan Yohan 9 avril 14:11

                Si le gouvernement a peur de ces gugusses minoritaires, bobos sectaires végétaliens torturés, alors ce gouvernement est foutu.


                • Pyrathome Pyrathome 9 avril 16:55

                  @Yohan
                   Pauvre Yohan, le voilà qui vient pour soutenir ses amis Valls et Macro......
                  Preuve que ces traîtres de socialopes sont encore plus à droite que Bismuth et ses crapules....ah ah ah !!! smiley
                  Pathétique....


                • Croa Croa 9 avril 19:20

                  À Yohan,
                  C’est très loin d’être « minoritaire » même ceux que tu nommes « gugusses » ne sont pas nombreux : La plupart des gens approuvent !

                  (C’est difficile d’oser sortir de son état de sujétion, de désobéir... Mais ça vient lentement !) 


                • rocla+ rocla+ 9 avril 19:27

                  @Croa


                  500  gugusses qui manifestent  c ’est majoritaire de quoi ?

                • sampiero sampiero 9 avril 19:41

                  Si ces « gugus » ne sont pas grand chose, pourquoi certains ici en font une maladie ?

                  Les maladies de foie sont pleine recrudescence parait-il. Manger et rire gras c’est mauvais or la santé ;

                  Mais pas que ça !


                  Depuis que le Fn a disparu des écrans, est sans voix et est devenu de gauche par ses prises de positions contre les macroneries, ses fervents supporters craignent un basculement de leurs idoles vers l’ennemi « Nuit Debout » . Ça aussi ça peut rendre malade.


                • eric 9 avril 21:45

                  @sampiero
                  Si ces « gugus » ne sont pas grand chose, pourquoi certains ici en font une maladie ?

                  Parce qu’on les voit venir avec leurs gros sabots...ils nous la jouent à nouveau offre politique élargie à gauche pour rallier des déçus de leur président commun, faire semblant de négocier, refaire un ou deux meeting au bourget sur le thème « personne n’aime les riches » et nous la jouer rebelote avec ralliement sans condition de tous ces soit disant extrémistes, sans même négocier, pour le second tour ; Avec l’hypothèse FN, un petite chance de rester au pouvoir pour rien si ce n’est se distribuer notre argent.

                  Vous connaissez une collectivité territoriale ou indigné par le « fascisme néolibéral hollandien pire que sarko », les élus gauche de gauche ne votent plus ou ne partagent plus les prébendes et subventions ?

                  Bande de tartuffes !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 avril 07:45

                  @Croa
                  Encore faut-il que des propositions concrètes émergent... ??
                  Réguler la finance signifie « remettre en place les régulations antérieures », et donc un pays souverain. Pareil pour en finir avec la loi Travail/Chômage et les autres réformes structurelles européennes.
                  La grande absente de ces débats et manifs, c’est l’ Union européenne.
                  « Site le Grand soir, expérience citoyenne et projet politique »


                • alain-aaae (---.---.238.104) 9 avril 15:35

                  chalot tu dis que les mouvements politiques ou syndicales essayent de récupérer la manifestation mais toi tu fais quoi on nous demandons de signer la pétition.tu te fous de notre gueule


                  • rocla+ rocla+ 9 avril 16:55

                    Ils  vont  chez Grévera ou chez Fidel Obama ?


                    • Pyrathome Pyrathome 9 avril 16:58

                      @charclo+

                      Tu viens défendre tes amis socialopes et leur projet de traîtres scélérats  ???  smiley smiley smiley smiley
                       


                    • foufouille foufouille 9 avril 17:43

                      @Pyrathome
                      non, il défend ses amis cassos profiteurs du RSI à la retraite et qui se font soigner par les autres, vu le gros déficit annuel depuis quarante ans.


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 avril 18:02

                      Les Français ont raté l’occasion de s’indigner, les Espagnoles étaient plus intelligents !


                      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 9 avril 18:47

                        On peut trouver ce mouvement puéril mais comment peut-on les définir, depuis Londres, par exemple, comme le fait Spartacus ? Spartacus pour qui, semble-t-il, le problème du chômage serait résolu si chacun s’attelait à créer sa Start up...

                        Par ailleurs, nous inviter à signer ce genre de pétition n’est pas une tentative de récupération même si c’est parfaitement inutile ! La récupération, ce serait d’inviter à s’inscrire chez les jeunes socialistes, ou anticapitalistes ou libertaires pour donner une issue au mouvement.

                        Que les gens discutent, c’est très bien. D’après ce qu’on nous montre à la Télé, cela a le goût des meetings spontanés de mai 68, la casse en moins. Hélas pour la conclusion qu’on connaît. Ce qui m’étonne, c’est que cela perdure même quand il pleut !


                        • Spartacus Spartacus 10 avril 09:51

                          @Jean J. MOUROT

                          « semble-t-il, le problème du chômage serait résolu si chacun s’attelait à créer sa Start up »

                           Il y a une règle extrêmement simple, évidente et démontrée. Seules les entreprises nouvelles créent des emplois. Toutes les études le démontrent.

                          A périmètre constant, d’une année sur l’autre, là ou la moyenne des entreprises existantes diminuent leur nombre de salarié, les entreprises nouvellement créées logiquement sortent positives en création d’emplois.

                          La France compte 22 à 23 million de personnes actives dans le secteur privé et de nombreuses études ont étés faites sur la structure des nouveaux emplois.

                          Il existe une grande différence typiquement Française avec les autres pays

                          La France dispose d’un ratio très faible de création d’emplois par les entreprises nouvelles. Les entreprises nouvelles créées en Allemagne créent deux fois plus d’emplois salariés, les entreprises nouvelles créées au Royaume-Uni en créent 5 fois plus.

                          Une comparaison avec l’Angleterre démontre que pour 100 nouveaux emplois salariés en France, 1 salarié est créé par une entreprise nouvelle là où en Angleterre c’est 5. Et l’Angleterre a moitié moins de chômage. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès