Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Odoxa : sondage « bidonné » sur la progression de Marion Maréchal-Le (...)

Odoxa : sondage « bidonné » sur la progression de Marion Maréchal-Le Pen

Comment multiplier artificiellement par trois une prétendue progression

Dimanche 19 avril, l'Institut ODOXA a présenté un sondage sur la perception de Marion Maréchal Le Pen.[1] qui a donné lieu à plusieurs gros titres dans la presse Française.

- Le Parisien : " 40 % des Français ont désormais une bonne opinion de Marion Maréchal-Le Pen".

- 20 minutes : " Quatre Français sur dix ont « une bonne opinion » de Marion Maréchal-Le Pen" rajoutant juste après : " Marion Maréchal-Le Pen fait son chemin auprès de l'opinion."

- L'express : " "Sondage : la popularité de Marion Maréchal-Le Pen en forte hausse"

- Le Point : "40 % des Français ont une bonne opinion de Marion Maréchal-Le Pen"

 

Ces médias ont titré sur une amélioration importante au vu des 40% de Français qui déclareraient désormais avoir une opinion positive d'elle comparativement aux 28% qui le déclaraient en janvier dernier.
Mais d'où vient cette comparaison de résultats ?
 

 

1. Faute de base de comparaison, Odoxa compare des questions incompatibles
 

Les médias ont repris les commentaires étonnants de l'institut ODOXA qui parle de "progression spectaculaire" en comparant ses propres résultats avec ceux du baromètre IFOP-Fiducial de Janvier 2015 :

" Comme pour sa tante Marine, c’est en réalité l’évolution spectaculaire des jugements positifs à son égard – auprès des Français, et plus encore auprès des sympathisants de droite – qui interpelle.

 Avec 40% de bonnes opinions, Marion Maréchal le Pen a progressé de 12 points en trois mois : elle ne disposait que de 28 % de bonnes opinions en janvier 2015 dans le sondage effectué par nos confrères de l’Ifop pour Paris Match et Sud Radio".

 

En matière de constat d'évolution, il y a pourtant une règle stricte : le constat doit être basé sur la reproduction de questions rigoureusement identiques pour permettre des résultats comparables.

Mais ODOXA ne disposait d'aucune question identique pour établir une comparaison. Il a donc été chercher la question d'un autre institut, le baromètre IFOP-Fiducial en omettant de préciser à quel point les deux questions de ces deux sondages étaient incompatibles.

ODOXA disposait pourtant de la question d'un sondage qu'il avait réalisé en novembre 2014 à l'occasion du congrès du FN et qui concluait à 33% de bonnes opinions pour MMLP [2]. Mais un chiffre qui ne permettait d'évoquer qu'une hausse plus faible.

 

2. Pourquoi les questions utilisées pour témoigner de cette hausse sont-elles incompatibles ?
 

Les scores obtenus par un sondage sont directement dépendant de la question posée et de l'échelle d'évaluation utilisée. Si les questions ou les échelles d'évaluation sont différentes, elles ne peuvent être comparées.

Nous allons montrer que la progression de popularité dont fait état ODOXA est basée sur la comparaison de questions qui ne pouvaient que produire des résultats différents.

 

Voyons les questions et les échelles de ces deux sondages :

Question posée par Odoxa en Avril 2015 :
" Avez-vous une très bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opinion de Marion Maréchal-Le Pen ?"
 

Question posée par l'IFOP en Janvier 2015[3] : "Pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez une excellente opinion, une bonne opinion, une mauvaise opinion, une très mauvaise opinion ou si vous ne la connaissez pas suffisamment ? "
 

Deux différences principales apparaissent :

ODOXA utilise dans son sondage une échelle d'évaluation classique en 4 points :
"très bonne opinion, plutôt bonne opinion, plutôt mauvaise opinion, très mauvaise opinion".

L'IFOP en revanche, utilise une échelle en 5 points inhabituelles qui déroge aux standards classiques :
Excellente opinion, bonne opinion, mauvaise opinion, très mauvaise opinion, Ne la connait pas suffisamment (cette personne)
 

a- L'échelle de l'IFOP comporte donc une réponse supplémentaire. Les personnes interrogées peuvent répondre qu'ils "Ne connaissent pas suffisamment la personne ".
Cette possibilité de réponse supplémentaire diminue d'autant le pourcentage attribué aux autres propositions. Pour être comparés, les résultats de 2 questions doivent comporter strictement le même nombre de possibilité de réponse.
 

b- Les degrés de l'échelle IFOP sont différents de ceux utilisés par l'échelle ODOXA. Ainsi l'item "bonne opinion" utilisé par l'IFOP ne correspond pas à l'item "plutôt bonne opinion" utilisé par ODOXA. La proposition "bonne opinion" a un caractère beaucoup plus affirmatif et restrictif que la proposition "plutôt bonne opinion". C'est d'ailleurs cet item qui regroupe les principaux écarts de résultats.
 

Ce sont ces 2 différences qui expliquent les écarts de résultats entre les sondages IFOP et ODOXA et qui en interdisent la comparaison.

En observant les résultats des 2 sondages on voit que l'item supplémentaire "Ne la connait pas suffisamment" diminue de 10% les points que se partagent le reste des propositions. Il existe par ailleurs une différence de 10 points entre le résultat de l'items "bonne opinion" de l'IFOP à 22% en janvier 2015 et "assez bonne opinion" à 34% chez ODOXA en Avril 2015.

On se rend ainsi compte que la seule différence notable et significative entre les sondages de janvier et d'avril 2015 de l'IFOP, est qu'à force de parler dans les médias de MMLP, les Français finissent par la connaitre.

 

3. Une comparaison douteuse qui triple la progression de popularité de MMLP

ODOXA a donc réalisé ce sondage les 16 et 17 avril 2015 et compare les résultats qu'il obtient avec ceux d'un sondage incompatible réalisé par l'IFOP en janvier 2015.

Mais le sondage IFOP-Fiducial de janvier 2015 est un baromètre qui est reproduit périodiquement. Une nouvelle vague avec les mêmes questions et les mêmes échelles a été réalisée une semaine avant le sondage ODOXA, les 10 et 11 avril 2015[4]. Cette dernière vague qui elle, était parfaitement comparable avec la vague de Janvier 2015 n'a constaté pour MMLP que des différences faibles : 32% d'opinions positives en avril 2015 (contre 28% en janvier),
Ainsi avec une question identique, la différence de popularité de MMLP de janviers à avril 2015 n'est que de 4% (et non pas la hausse fantaisiste de 12% annoncée par ODOXA).
 

Compte tenu de l'intervalle de confiance et de la précision des 2 sondages, Cette différence de 4% peut-être considérée comme non-significative.
La preuve est donc faite que c'est bien la comparaison entre 2 sondages incompatibles comportant des échelles dissemblables qui détermine la majeure partie de la hausse annoncée et non pas une prétendue évolution.
 

On peut raisonnablement penser qu'ODOXA a intentionnellement mis en avant cette comparaison[5] pour faire apparaitre une hausse importante de résultats. Pourtant on ne peut pas imaginer qu'un sondeur compétent puisse "laisser passer" une telle accumulation de différences sans juger impossible la comparaison des 2 sondages.
 

 

4. La presse a-t-elle été bernée ou est-elle complice ? 

Cependant au-delà de cette comparaison abusive la hausse de popularité annoncée a été reprise par une grande partie de la presse sans aucune vérification de sa part.

Que dire de journalistes et de médias qui diffusent, utilisent et commentent des résultats et se laissent si facilement abuser par des comparaisons grossières alors qu'une vérification minimale aurait permis de lever la supercherie ? Il ne m'a fallu que 1/4 d'heure pour constater que cette hausse à laquelle toute la presse faisait référence renvoyait au sondage d'un autre institut, pour retrouver les chiffres et les questions exactes de cet autre institut, constater que les échelles n'étaient pas comparables et en conséquence que les hausses annoncées étaient largement fantaisistes.

Nous savons tous que les sondages peuvent être manipulés ou instrumentalisés. Certains instituts sont dans ce domaine plus spécialisés que d'autres. Mais encore faut-il que les journalistes qui les diffusent puissent jouer leur rôle de filtre et de critique.

 

Ce constat entraine plusieurs conclusions :

1. Pour l'avoir constaté depuis plus de 30 ans, il est extrêmement facile d'abuser et de manipuler les journalistes qui connaissent très mal les sondages alors qu'ils sont censés les décrypter.

2. Par ailleurs, les journalistes semblent parfois peu vérifier leurs informations et il est urgent de renforcer la formation des élèves journalistes en matière de lecture et d'interprétation de sondages.

 


[1] Sondage réalisé par Internet les 16 et 17 avril sur 1003 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus. http://www.odoxa.fr/wp-content/uploads/2015/04/Odoxa-pour-le-Parisien-Aujourdhui-en-France-Marion-Mar%C3%A9chal-Le-Pen.pdf

[2] Sondage réalisé par Internet les 21 et 28 novembre 2014 sur 1013 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus http://www.odoxa.fr/wp-content/uploads/2014/11/Odoxa-pour-It%C3%A9l%C3%A9-CQFD-La-situation-du-FN.pdf

[3] Sondage IFOP réalisé par téléphone du 23 ou 24 janvier sur 956 personnes représentatives des français de 18 ans et plus http://www.ifop.com/media/poll/2917-1-study_file.pdf

[4] Sondage IFOP réalisé par téléphone les 10 et 11 avril sur 1005 personnes et représentatives de la population française de 18 ans et plus. http://www.ifop.com/media/poll/3005-1-study_file.pdf

[5] Ou alors, c'est très grave pour la compétences des directeurs d'études d'ODOXA


Moyenne des avis sur cet article :  2.28/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 24 avril 2015 09:09

    Les sondages c’est comme les horoscopes...ça racontent n’importe quoi... !


    • Fergus Fergus 24 avril 2015 09:34

      Bonjour, Le p’tit Charles

      Non, les sondages ne racontent pas « n’importe quoi ». Tout au plus forcent-ils un peu le trait. Car il est évident qu’un institut qui raconterait n’importe quoi serait très vite complètement décrédibilisé.

      En matière de sondage politique, force est d’ailleurs de constater que ce sont toujours les partisans du camp pénalisé par tel ou tel sondage qui montent au créneau pour en dénoncer la fiabilité tandis que leurs adversaires en soulignent le sérieux. Et vice versa le coup d’après. Amusant non ?


    • fred.foyn Le p’tit Charles 24 avril 2015 09:53

      @Fergus...Bonjour Fergus....vous semblez oublier que ces instituts travaillent pour les politiciens ou tout autres organismes contre rétribution sonnantes et trébuchantes..donc pipés dès le départ...c’est mon avis (connaissant des gens dans ces usines à chiffres)..


    • Fergus Fergus 24 avril 2015 10:04

      Bonjour, Le p’tit Charles

      Non, vous faites erreur, les sondages publiés dans les médias ne sont pas commandés par les partis politiques mais par les groupes de presse. Nombre d’entre eux sont d’ailleurs commandés par l’APQR (Asssociation des Quotidiens de la Presse Régionale) qui regroupe de nombreux journaux de province couvrant, en termes de sensibilité politique de leur rédaction, des partis adversaires aux intérêts forcément contradictoires.

      Il existe aussi des sondages commandés par les partis, mais ils ne sont que très rarement connus, et il serait absurde pour les instituts de les bidonner, le but étant pour les partis d’ajuster à un moment donné leur stratégie politique ou leur tactique électorale.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 24 avril 2015 10:18

      @Fergus....( les sondages publiés dans les médias ne sont pas commandés par les partis politiques mais par les groupes de presse.)....et à qui appartient la presse selon vous.. ?


    • Fergus Fergus 24 avril 2015 10:33

      @ Le p’tit Charles

      A des industriels amis des politiques, certes, voire à des politiques eux-mêmes (Dassault), mais comme je vous l’ai montré avec l’exemple des sondages effectués pour l’APQR, leurs résultats sont publiés dans des journaux aux intérêts politiques différents, voire contradictoires. Il va de soi que s’ils étaient bidonnés dans un sens ou un autre, les instituts perdraient leurs clients.

      Les sondages les plus sujets à déformation sont les « baromètres », mais ils restent cohérents d’une publication à l’autre.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 avril 2015 19:27

      @Le p’tit Charles

      « Cette dernière vague qui elle, était parfaitement comparable avec la vague de Janvier 2015 n’a constaté pour MMLP que des différences faibles : 32% d’opinions positives en avril 2015 (contre 28% en janvier), »

      Faible ? 28% a 32 % en 3 mois me semble TRES significatif. Evidement en jouant avec les echantillons et la strafification, en détourtant subtilement le sens des questions et autres peites astuces, on peut dire n’importe quoi. En changeant l"echelle des graphi iques on peut sembler PROUVER le contraire de la vérité au quidam qui s elaisse berner par les dessins et ne comprend meme pas les caveats en petits caracteres.... Mais le plus grave, c’est la liberte qu’on pernd avec le caractere aleatoire du choix des repondants.... En fait, tout l’exercice des sondage est une manipulattionn qui ouvre la porte a des mensonsge plus ou moins grossiers. 

      Qui controle les medias controle l’opinion publique. 



      PJCA

    • agauchtoute agauchtoute 9 mai 2015 19:25

      @Le p’tit Charles


      non mon petit  sur dix prédictions comme pour les horoscopes  les sondages disent vrai

      pour 1 OU 2 sous-questions ET LE RESTE EST BIDON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Robert GIL Robert GIL 24 avril 2015 09:30

      la manipulation de l’opinion publique est une constante de tout les gouvernements, de tout les regimes et toujours au profit du systeme quel qu’il soit !
      .
      voir : OVERTON, MANIPULER L’OPINION POUR FAIRE ACCEPTER L’INACCEPTABLE !


      • César Castique César Castique 24 avril 2015 11:21

        @Robert GIL

        Overton a identifié six paliers de progression de la manoeuvre :


        1/ inconcevable (inacceptable, défendu)

        2/ radical (défendu mais avec des réserves)

        3/ acceptable (l’opinion est en train de basculer)

        4/ utile (raisonnable, rationnel)

        5/ populaire (socialement acceptable)

        6/ légalisation (dans la politique d’Etat).

        On le constate, ces paliers décrivent parfaitement l’évolution de la perception du mariage homosexuel*. Il faudrait néanmoins ajouter un qualificatif pour définir le point « 1/ » : « inacceptable, défendu, démentiel ».

        Cet ajout n’est pas anodin, parce qu’on voit bien qu’entre « inacceptable, défendu » d’une part, et « démentiel » d’autre part, il y a un cañon plus large que celui du Colorado dans sa plus grande largeur (30 km). 

        Et cela indique qu’à condition de bien mener l’opération, sans coups d’éclats, sans heurts, selon une tactique ressemblant à celle du salami, on peut faire passer à peu près n’importe quoi. 

        En effet, du point de l’espèce et de l’histoire du genre humain, plus n’importe quoi que le mariage de deux hommes entre eux, on ne peut pas trouver.

        * Les mêmes qui condamnent la méthode au nom de la démocratie et de la souveraineté du peuple, estiment qu’elle est néanmoins bénéfique et légitime quand elle permet d’aller dans le sens du « progrès » tel qu’ils le conçoivent : et m... pour la démocratie et le peuple souverain !


      • agauchtoute agauchtoute 9 mai 2015 19:13

        @Robert GIL


        SONDAGES BIDONNES   COMPTES BIDONNES cela me rappelle un parti d ’union des

         magouilleurs parisiens QUI MAINTENANT POUR SE REFAIRE UNE VIRGINITE se fait appeler 

        « LES REPUBLICAINS »

        le F....  HAINE SUIT BIEN LA MEME ROUTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • agauchtoute agauchtoute 9 mai 2015 19:16

        @agauchtoute



        cela me turlupine pour se présenter comme candidat DES REPUBLICAINS OU DU F....HAINE

        FAUT IL AVOIR UN CASIER JUDICIAIRE BIEN REMPLI genre ceux de balkany ou bismuth !!!!!!!???


      • Fergus Fergus 24 avril 2015 09:38

        Bonjour, Gérard.

        Votre article est intéressant, mais le titre est malheureusement faux car les instituts n’ont rien bidonné : comme vous le soulignez vous-même, ce sont les médias qui ont repris les chiffres de ces deux sondages pour en extrapoler la forte progression de MLP.


        • zygzornifle zygzornifle 24 avril 2015 10:12

          faut faire les sondages devant pole-emploi .....


          • zygzornifle zygzornifle 24 avril 2015 10:14

            ça fait parti des cours enseignés par certaines grandes écoles , comment tordre les chiffres et aller sonder ou on veut obtenir un certain résultat ....


            • Garance 24 avril 2015 10:48

              Me font marrer les Bolos  smiley..... smiley  smiley 


              « Comme les sondages ne sont pas bons : cassons les sondomètres »

              Ca les fait chier de voir que la P’tite les nique tous ....

              Parce que c’est ce qu’il se passe : bien profond qu’elle leur met à tous les mafiosos du sud

              Aller....bon vent..... j’m’en vas rire ailleurs  smiley  smiley  smiley

              • Fergus Fergus 24 avril 2015 11:52

                Bonjour, Garance

                « Comme les sondages ne sont pas bons : cassons les sondomètres »

                Une fois n’est pas coutume nous sommes d’accord !


              • jef88 jef88 24 avril 2015 11:22

                CONSTAT :
                qui connaitrait Marion si elle n’était pas la petite fille de JM le pen et la nièce de Marine ?
                PERSONNE !

                Nous avons donc devant nous une opération de népotisme soigneusement organisée.
                Un parti dont l’on est dirigeant par fait de descendance....
                C’est tout à fait la situation d’avant 1789 ...............
                CQFD


                • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 2015 17:24

                  @jef88
                  Le fait que les seuls autorisés à s’exprimer au FN soit la fille la nièce et le prince consort et un pur hasard. Et l’énarque Philippot qui ne semble pas faire parti de la famille régnante est l’exception qui confirme la règle qui n’existe pas... 


                • Layly Victor Layly Victor 24 avril 2015 20:55

                  @jef88
                  C’est mon Dieu pas possible d’être aussi débile. Le pur penseur socialo, qui dans sa nullité profonde se croit héritier de 1789.
                  C’est pour ça que le fils de Fabius, dans un grand élan démocratique, préfère donner dans la malversation financière plutôt que d’être un « héritier ».


                • Beaurepaire Beaurepaire 24 avril 2015 12:03

                  Aux USA les prochaines élections opposeront les Bush à une Clinton. Les Roosevelt ou les Kennedy sont d’autres exemples de familles qui se succèdent au pouvoir. Pierre Laurent est le fils de Paul Laurent et c’est très bien car il a réussi à faire que le PCF + FG n’atteignent pas les 2% au 2e tour des départementales. Le FN a fait 22 % (150 fois plus qu’en 2008) et la petite Marion va faire un score énorme. Elle plaît malgré son gp, ne vous inquiétiez pas  smiley


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 avril 2015 08:25

                    @Beaurepaire
                    22% de quoi ? 22% des votes exprimés.
                    Avec 50% d’abstentions, cela fait 11% de l’ensemble du corps électoral.
                    C’est son niveau normal depuis 40 ans.
                    Il n’a jamais dépassé le plafond de verre des 14% de l’ensemble des électeurs.


                  • Beaurepaire Beaurepaire 25 avril 2015 10:05

                    @Fifi Brind_acier Ta secte dans mon canton elle a fait 0% et deux inconnus du FN 45%. 22% au 2e tour c’est 150 fois plus que le score du FN en 2008. 


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 avril 2015 10:09

                    @Cheech
                    Merci, mais l’ UPR se porte très bien ! L’UPR n’a jamais changé de programme depuis 8 ans, pas comme le FN qui a au moins 14 versions différentes sur l’ UE et l’euro !« 


                    Et puis à l’ UPR on n’utilise pas les méthodes du FN !
                     » Les clients Coca Cola du FN"

                  • Beaurepaire Beaurepaire 25 avril 2015 14:26

                    @Fifi Brind_acier C’est le fait d’une hérédité chargée, de l’alcool, de la drogue, ou des médocs, mais tu me fais penser à une famille de témoins de Jéhovah, sympas et intelligents, comme toi, mais qui débitaient des conneries extraites de la littérature de leurs gourous. Parfois ils disaient des vérités, mais ils n’intéressaient que des vieux cons ou des personnes très meurtries par la vie. 0,1% de la population. Tu ne peux essayer de rejoindre le parti de ceux qui sont l’espérance des jeunes ou même d’anciens communistes comme à Préaux (Indre) où le Front vient de faire plus de 50% des voix. Quitte à faire bouger les choses au FN comme Philippot ! 



                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 avril 2015 07:48

                    @Beaurepaire

                    80% des Français ne veulent pas du FN à la tête de l’ Etat.
                    C’est ce qui explique que le FN ne dépasse jamais le plafond de verre de 14% des électeurs inscrits.


                  • Beaurepaire Beaurepaire 26 avril 2015 10:14

                    @Fifi Brind_acier 80% c’était les chiffres de Chirac en 2002. A l’époque JMLP faisait 3% chez les paysans par exemple. Sur mon canton il faisait 9% puis au 2e tour 0%. Désormais le Front fait 30% et 45% au 2e tour. Le problème c’est les vieux qui votent UMPS. Cela se retrouve au niveau national. 36% chez les paysans. Au niveau des Régionales le Front va faire un score énorme. Au fait l’abstention est la même pour tout le monde. L’UPR qui a fait 0,02% aux départementales cela donne 0,01% des inscrits. Donc on peut dire que 99,99,% des Français ne veulent pas de l’UPR à la tête de l’Etat. Tu comprends où j’en remets une couche ?http://www.terre-net.fr/ulf/TNM_Biblio/fiche_109479/fiches_sondage_1_S18.jpg


                  • bipbip60 bipbip60 26 avril 2015 14:14

                    @Fifi Brind_acier
                    C’est vos potes qui auront besoin d’un plancher de verre, pour éviter la chute catastrophique !


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 avril 2015 21:23

                    @Beaurepaire
                    Je vous propose que le FN, qui prétend sortir le UE, donne se temps d’antennes à l’ UPR.


                  • agauchtoute agauchtoute 9 mai 2015 19:19

                    @Fifi Brind_acier



                    que c est bien dit fifi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                  • Dom66 Dom66 24 avril 2015 12:33

                    C’est qui Marion Maréchal ?

                    C’est pas elle j’espère  

                     


                    • Beaurepaire Beaurepaire 24 avril 2015 13:12

                      @Dom66 Les nazis et fascistes ukrainiens sont les amis de Sarkozy et Hollande depuis le début de la guerre. En Tchétchénie ils étaient déjà du côté des islamistes que l’Ukraine accueille sur son territoire. Le Front est aux côtés de l’Armée Rouge et la Russie qui a perdu 26 millions des siens en luttant contre le fascisme hitlérien. Marine est accueillie à Moscou par les dirigeants politiques et les chefs de l’Armée Rouge. La Russie est l’alliée depuis toujours de la France et en 2015 de 90% de la jeunesse du monde, sauf les nazis, les islamistes et l’OTAN. https://www.youtube.com/watch?v=MA7PDiMqCXg&nbsp ; smiley


                    • andromerde95 24 avril 2015 14:10

                      à dom666


                      le fn est le seul parti qui soutient poutine vs les néo-nazis d’Ukraine et le fn et le seul parti financé par poutine, donc en gros tu es nul et ridicule à sortir de telles âneries.

                    • andromerde95 24 avril 2015 14:24

                      @Dom66

                      la milice de vichy était de gauche : « Le chef officiel de la Milice était Pierre Laval (vient de la sfio, candidat du cartel des gauches et ministre du cartel des gauches), chef du gouvernement, mais le véritable responsable de ses opérations était son secrétaire général, »

                      «  Pierre Laval,en accord avec le maréchal Pétaindécida de créer, par la loi du 30 janvier 1943, la Milice qui absorba l’ancien Service d’ordre légionnaire. Il en devint le chef nominal, avec Joseph Darnand comme secrétaire général qui en sera cependant le véritable chef opérationnel. »

                      laval fut aussi un député de la sfio en 1914 et il fut député du cartel des gauches.



                      Le gouv pétainiste qui a fait l’armistice, débuté la collaboration et préparé la loi des pleins pouvoirs à Pétain, fut constitué à 75 % par des gars de gauche :

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Philippe_P%C3%A9tain

                      • « Président du Conseil des ministres : Philippe Pétain

                        • Ministre d’État, vice-président du Conseil des ministres : Camille Chautemps (PRS, parti radical-socialiste)

                        • Ministres

                        • Sous-Secrétaires d’État

                          • Sous-secrétaire d’État à la Présidence du Conseil des ministres : Raphaël Alibert (chargé par le front populaire, de participer aux négociations entre patrons et ouvriers, en tant que représentant du gouvernement)

                          • Sous-secrétaire d’État aux Réfugiés : Robert Schuman (PDP(gauche et européiste) »

                          • Remaniement du 23 juin 1940[modifier | modifier le code]
                            • Ministre d’État : Adrien Marquet jusqu’au 27 juin (ancien de la sfio, ancien soutien à blum, gauche)

                              • Second Ministre d’État, vice-président du Conseil des ministres : Pierre Laval (ancien sfio, gauche)

                                Remaniement du 27 juin 1940[modifier | modifier le code]

                              • Ministre de l’Intérieur : Adrien Marquet (qui remplace Charles Pomaret)(sfio, gauche)

                              • Ministre du Travail : Charles Pomaret (qui remplace André Février)(« républicain-socialiste »)

                              • Ministre des Transmissions : André Février (poste nouvellement créé) (sfio, gauche)


                    • Beaurepaire Beaurepaire 24 avril 2015 14:41

                      Dom66 Tu sais qu’il existe des cours d’alphabétisation pour adultes ? En ce qui concerne l’Armée Rouge elle combattait les nazis. C’est quand même incroyable que des adultes (? ??) ne soient pas au courant de cela. En 1944 l’URSS attaquait avec 1800 grandes unités les nazis. Les USA 50 !!! En ce qui concerne VVP il est très aimé en Russie : 80% et même chez les Russes de France. Ils se souviennent des années avant 2000 (« pire que guerre contre les nazis »). La Russie est l’alliée des BRICS (Brésil, Russie, Chine, South Africa, mais aussi des chiites, et de la plupart des pays d’Afrique et d’Amérique du Sud, sans oublier beaucoup d’anciennes républiques soviétiques.  Au niveau de la jeunesse de France il est 10 fois plus populaire que Sarko et Hollande, les alliés des nazis ukrainiens, des islamistes syriens, qataris et d’Arabie.

                       smiley

                    • Beaurepaire Beaurepaire 24 avril 2015 15:15

                      @Cheech Cette pauvre vieille a une perturbation du fonctionnement de la pensée. D’ailleurs peut-on encore parler de pensée ?  smiley


                    • Dom66 Dom66 25 avril 2015 00:19

                      @andromerde95

                      Marine Le Pen et les Juifs de France ! Video youtube

                      https://www.youtube.com/watch?v=6Xb6AL7ein4&feature=related

                       

                      Condamné pour des écrits antisémites

                      François Brigneau, co-fondateur et vice-président du Front national de 1972 à 1973, était collaborationniste pendant la Seconde guerre mondiale et engagé dans la Milice. Après un séjour en prison à la Libération, il devient écrivain et journaliste, notamment au journal d’extrême droite Minute

                      Il a été plusieurs fois condamné pour des écrits et des propos antisémites, notamment, en 1983, à 130 000 francs d’amende avec sursis et à 10 000 francs de dommages et intérêts à Anne Sinclair, à 15 000 francs à Philippe Alexandre et à 1 franc symbolique à la Licra. François Brigneau avait qualifié Philippe Alexandre de "marchand de bretelles à RTL, juif assimilé de tendance centriste« , Anne Sinclair de »marchande de soutiens-gorge à TF1, juive mal assimilée de tendance socialiste". 

                      Autre collaborationniste, Léon Gaultier était un proche de Paul Marion, secrétaire général à l’Information du gouvernement Pétain et chroniqueur sur Radio Vichy. Léon Gaultier a combattu sous l’uniforme Waffen-SS sur le front de l’Est à l’été 1944. Il compte parmi les membres fondateurs du conseil national du FN. Proche de Jean-Marie Le Pen, avec qui il cofonde la maison d’édition musicale S.E.R.P, il prend ses distances avec le parti au début des années 80. 

                      Lui aussi rescapé du front de l’Est sous l’uniforme allemand, ce qui lui valut le surnom de « Tonton Panzer », André Dufraisse intégre le bureau politique du FN en 1972, avant d’être nommé responsable de la fédération de Paris en 1983. 

                      Parmi les compagnons de route de Jean-Marie Le Pen, on peut encore citer Roland Gaucher. Mort en 2007, ce très proche de Marcel Déat cofonda le FN. Tout comme Victor Barthélémy, l’ancien secrétaire de Jacques Doriot, devenu secrétaire général du FN de 1973 à 1978 avant de décéder en 1985. 


                      En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fascisme-antisemitisme-la-memoire-selective-de-marine-le-pen_970971.html#xfxIx4oREgvStLiq.99

                       

                       

                      http://www.lexpress.fr/actualite/politique/jean-marie-le-pen-salue-le-regime-de-vichy_887466.html

                       

                      Un militant exemplaire"

                      François Duprat était enfant pendant l’Occupation. Ce qui ne l’empêcha pas de se jeter à corps perdu dans les combats d’extrême droite. Mort en 1978 dans l’explosion de sa voiture piégée, il avait oeuvré au rapprochement du groupuscule Ordre nouveau et du FN, dont il devint le no2. Ce militant national-révolutionnaire avait auparavant collaboré avec le journal Défense de l’Occident, de Maurice Bardèche, considéré comme l’un des fondateurs du courant négationniste. En mars 2008, pour le 30e anniversaire de la mort de Duprat, Jean-Marie Le Pen a rendu un vibrant hommage à ce « combattant », « mort comme un martyr de la liberté de l’esprit », avant de l’assurer de son « amical et fidèle souvenir ». 


                      En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fascisme-antisemitisme-la-memoire-selective-de-marine-le-pen_970971.html#xfxIx4oREgvStLiq.99

                       

                      http://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/041013/oui-marine-le-pen-est-d-extreme-droite

                       

                      dans son dernier discours à Marseille, lors de l’Université de rentrée du FN à la mi septembre, Marine Le Pen a répété 22 fois les mots « immigration », « étrangers », « clandestins », mais n’a jamais dit une seule fois les mots « retraite », "60 ans« , »SMIC«  ou  »loyers" . Ce vocabulaire est typique de l’extrême droite. Finalement, ce qui a changé, ce n’est pas tant le FN que le marigot politique dans lequel il patauge et ceux qui l’observe.

                       

                      Marine Le Pen a rencontré Francesco Storace, figure de l’extrême droite italienne http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2012/04/14/marine-le-pen-a-rencontre-francesco-storace-figure-de-lextreme-droite-italienne/

                      Marine Le Pen continue son compagnonnage avec l’extrême droite italienne. Vendredi 13 avril, elle a rencontré, au siège du Front national à Nanterre, Francesco Storace, leader du parti d’extrême droite italien La Destra (La Droite). Ancien membre du MSI, le parti néofasciste transalpin, il a ensuite participé à sa transformation en Alliance nationale, qui finira par devenir un parti de droite gouvernementale, sous l’impulsion de Gianfranco Fini. Il y incarnait « l’aile dure ».

                       

                      POLITIQUE / Marion Perrine Le Pen et le néo-fascisme

                      http://www.paris8philo.com/article-politique-marine-le-pen-et-le-neo-fascisme-105266363.html

                       

                       

                      http://lahorde.samizdat.net/2015/04/15/jean-marie-le-pen-saffiche-avec-ses-amis-fascistes/

                       

                      Contre la torture et le fascisme ] Les Le Pen, père et fille – par Léon Landini, résistant, torturé par les sbires de K. Barbie http://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/contre-la-torture-et-le-fascisme-les-le-pen-pere-et-fille-par-leon-landini-resistant-torture-par-les-sbires-de-k-barbie/     1) Les Le Pen s’inscrivent dans la tradition intellectuelle des Anti-Lumières et des anti-républicains :

                      * désaccord avec la « notion de citoyen » coupable de « définir les communautés humaines comme des communautés de destin plutôt que de culture ». Ce point, explicité dans l’interview au Progrès de Lyon rejoint évidemment de façon profonde Louis de Bonald, Paul Déroulède et Xavier Vallat, Mussolini et Hitler.

                      * désaccord avec la limitation des libertés de l’individu par l’Etat. Ce point aussi rejoint la longue tradition des Anti-Lumières, dès la Renaissance.

                      Pour les Le Pen, « l’Etat jacobin » « se mêle de tout », « prélève tout ce qu’il peut » et "s’immisce dans des domaines où il n’a rien à faire".

                      * Moquerie à l’encontre de la gueuse (la République) et de sa devise Liberté Egalité Fraternité

                      « Il y a la liberté, puis, presque son contraire, l’égalité, et pour arranger les choses, on a ajouté la fraternité. C’est une devise qui en vaut une autre. C’est Honneur et Patrie ; Valeurs et discipline ; Tiens voilà du boudin etc »

                      * Attaques contre la laïcité et l’enseignement public

                      Le duo Père Fille avance dans le programme du Front National des propositions bien résumées par l’article de Christiane Chombeau dans Le Monde « La société dessinée dans le programme frontiste favorise l’individualisme, la concurrence, la sélection. L’enseignement est réduit à un produit de consommation avec la création d’un chèque scolaire. Celui-ci, donné aux parents, servirait à financer l’établissement scolaire de leur choix, privé ou public, dans un contexte d’abandon de la carte scolaire. »

                      * Individualisme contre solidarité

                      Cet autre élément fondamental de l’idéologie d’extrême droite surgit sans cesse dans les écrits et discours émanant de Jean-Marie et Marine Le Pen ces derniers jours : « liberté de travailler plus pour gagner plus », incitation au cumul des emplois, retraite à la carte...

                      2) Ultra-libéralisme économique et autoritarisme politique

                      Contrairement aux pingouins qui définissent les programmes scolaires d’histoire, l’extrême droite comme tout fascisme, ne naît pas d’une réaction, d’une opposition au « libéralisme » mais au contraire d’une surenchère sur les deux fondements de l’idéologie de droite : libéralisme économique et autoritarisme politico-social. L’extrême droite a toujours représenté un aiguillon « libéral » au service du patronat le plus dur dans la défense de ses intérêts face aux salariés.

                      Ainsi, dans son interview au Progrès, Jean-Marie Le Pen s’enflamme en faveur d’une « liberté » maximale des entrepreneurs : allègement de leurs impôts en particulier sur les bénéfices et les successions, de la taxe professionnelle ; plus caractéristique encore l’allègement de l’impôt sur la fortune et surtout disparition de l’impôt sur le revenu au profit de la TVA.

                      Pour ne pas être soupçonné d’exagérer, je cite ci-dessous le compte-rendu (agence Reuters) du discours de Jean-Marie Le Pen devant les patrons de la CGPME, publié dans Le Point :

                      Jean-Marie Le Pen a défendu mercredi devant les petits patrons français les vertus du travail et dénoncé une « idéologie dominante » en France qui a « diabolisé » le marché et l’entrepreneur depuis 30 ans.

                      « Il a notamment préconisé de « desserrer l’étau fiscal », en diminuant l’impôt sur le revenu du travail et l’impôt sur le bénéfice des sociétés. "

                      "Il faut inciter nos compatriotes à s’enrichir pour valoriser le travail, l’effort et le risque"

                      Le président du FN s’en est violemment pris à la classe politique, de gauche comme de droite, l’accusant d’avoir "donné à nos jeunes une fausse image de la création de richesse par le secteur privé".

                      "Toutes les valeurs de l’entreprise ont été sciemment détruites en France depuis 30 ans", a-t-il accusé.

                      Une partie « importante » de la gauche a été "hostile par principe« et la droite l’a été par »faiblesse et par lâcheté". »

                        Le Front National, fer de lance du patronat dur contre les salariés et leurs syndicats  

                      Historiquement, la fonction de l’extrême droite et du fascisme, c’est de casser les acquis sociaux et démocratiques du mouvement ouvrier si le taux de profit capitaliste est en danger. Mussolini, Salazar, Hitler, la Cagoule française et les Jeunesses patriotes, les escadrons de la mort d’Amérique latine s’expliquent fondamentalement ainsi.

                      Jean-Marie et Marine Le Pen se placent clairement dans ce sillon : remise en cause des 35 heures, remise en cause de la retraite à 60 ans, refonte complète du code du Travail pour donner plus de « souplesse » aux entreprises dans les plannings de travail des salariés ...

                      Y a-t-il des travailleurs qui trouvent grâce à leurs yeux ? Oui, ceux qui « travaillent la nuit et le week-end ».

                      L’attaque contre les salariés serait vide sans la préparation d’une offensive contre leurs organisations syndicales " sans légitimité réelle« , »destructeurs« , auxquels il faut imposer un  »service minimum". Ces tirades rappellent que l’interdiction des syndicats ouvriers fut toujours une décision première des partis d’extrême droite et fascistes lors de leur arrivée au pouvoir.

                       

                       


                    • Beaurepaire Beaurepaire 25 avril 2015 14:53

                      @Fifi Brind_acier J’ai moi-aussi écrit un article sur l’encyclopédie participative Larousse sur Ruslana. J’ai été invité à l’ambassade d’Ukraine et à celle de Géorgie et plusieurs vernissages ou soirées. Mais je me suis souvenu que mon père avait été arrêté par les nazis et envoyé creuser des fossés anti-chars. Il s’est évadé , a rejoint les FTP... Ma mère a été arrêtée par la police de Vichy comme étant de type juif, bien que catho. J’ai des liens avec les 2 généraux sur ma photo. En 2011 j’ai soutenu Marine et quand elle a soutenu Poutine, je me suis souvenu des 26 millions de morts russes et j’ai aimé ses liens avec Poutine que mes amis russes vénèrent. 


                    • andromerde95 25 avril 2015 21:35

                      @Dom666
                      « Contre la torture et le fascisme ] Les Le Pen, père et fille – par Léon Landini, résistant, torturé par les sbires de K. Barbie http://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/contre-la-torture-et-le-fascisme-les-le-pen-pere-et-fille-par-leon-landini-resistant-torture-par-les-sbires-de-k-barbie/     1) Les Le Pen s’inscrivent dans la tradition intellectuelle des Anti-Lumières et des anti-républicains :

                      * désaccord avec la « notion de citoyen » coupable de « définir les communautés humaines comme des communautés de destin plutôt que de culture ». Ce point, explicité dans l’interview au Progrès de Lyon rejoint évidemment de façon profonde Louis de Bonald, Paul Déroulède et Xavier Vallat, Mussolini et Hitler. »

                      en effet le pen père dénonce le fait qu’on oublie l’identité ethnique des nations. quand on considère qu’une nation n’a aucune identité ethnique, on l’extermine sans remord par l’immigration, le métissage et le multiculturalisme.


                      cette vidéo montre à merveille comment anéantir un peuple sans passer par les camps https://www.youtube.com/watch?v=iv4DaPuE-p


                      le nazisme globaliste à remplacer ces dernières décennies celui nationaliste.


                      je rappelle que la sous-estimation de l’identité ethnique de notre nation à provoquer la colonisation en Afrique et en Asie, la régime républicain a cru que n’importe quelle ethnie pouvait devenir française sans trop de pb. le colonialisme est raciste pour rappel et impérialiste, le racisme et l’impérialisme sont des valeurs fascistes.



                      « * désaccord avec la limitation des libertés de l’individu par l’Etat. Ce point aussi rejoint la longue tradition des Anti-Lumières, dès la Renaissance.

                      Pour les Le Pen, « l’Etat jacobin » « se mêle de tout », « prélève tout ce qu’il peut » et »s’immisce dans des domaines où il n’a rien à faire« . »

                      c’est une blague j’espère, la révolution fr fut une révolution LIBÉRALE, le libéralisme met au dessus de tous les libertés individuelles, et le collectivisme rogne ces libertés individuelle. le fascisme c’est un etat tous-puissant qui anéanti toute liberté de l’individu.


                      « * Moquerie à l’encontre de la gueuse (la République) et de sa devise Liberté Egalité Fraternité

                      « Il y a la liberté, puis, presque son contraire, l’égalité, et pour arranger les choses, on a ajouté la fraternité. C’est une devise qui en vaut une autre. C’est Honneur et Patrie ; Valeurs et discipline ; Tiens voilà du boudin etc » »


                      en effet ça peut être considéré comme contradictoire car la liberté n’est pas compatible avec la fraternité où l’etat oblige les citoyens de la communauté nationale à s’entraider et êtres solidaires. l’égalité aussi n’est pas très compatible avec la liberté libérale.


                      « * Attaques contre la laïcité et l’enseignement public

                      Le duo Père Fille avance dans le programme du Front National des propositions bien résumées par l’article de Christiane Chombeau dans Le Monde « La société dessinée dans le programme frontiste favorise l’individualisme, la concurrence, la sélection. L’enseignement est réduit à un produit de consommation avec la création d’un chèque scolaire. Celui-ci, donné aux parents, servirait à financer l’établissement scolaire de leur choix, privé ou public, dans un contexte d’abandon de la carte scolaire. » »


                      le pen père ne veut simplement pas que l’etat s’occupe des gosses à la place de l’Eglise et et de la famille, le pen père jne veut pas que l’Etat endoctrine els gosses. en fait le pen père veut éviter les jeunesses hitlériennes.



                      « * Individualisme contre solidarité

                      Cet autre élément fondamental de l’idéologie d’extrême droite »

                      ce mec est un inculte et un ignorant, l’individualisme est une valeur totalement rejeté par l’extrême-droite. l’extrême-droite méprise l’individu et met la nation, la religion, la tradition au dessus de l’individu. l’extrême-droite voit les gens uniquement par les groupes auxquels ils appartiennent, l’extrême droite a une perception anti-individuelle du monde.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès